Retrouvailles

    Partagez
    avatar
    Niorun Ynglingar

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : Soigner un (ex-)drogué
    Couleur RP : #BD907D
    Multi-comptes : Noémie Herbogast - Niorun Ynglingar - Newton Guedolphe - Michelle Farmann - Milo Roberts - Woody Calinsky - Aleksandra Sergueïvna Ivanova
    Date d'inscription : 03/01/2008

    Retrouvailles

    Message par Niorun Ynglingar le Jeu 3 Jan 2008 - 22:34

    S'imaginer Balor était une chose, découvrir la base en était une autre. Bien que Niorun n'ai jamais réellement passé des heures à essayer de savoir à quoi pouvait ressembler la station militaire, elle fut surprise. Tout était si grand.
    Le navette déposa la jeune femme dans le hangar, où le bosco l'attendait. Dès qu'il eut dit le mot "Portanares", Niorun su qu'elle était bien là, que c'était vrai et que ce qu'elle redoutait le plus allait arriver dans quelques minutes. Le voyage lui avait semblé horrible, et l'arrivée guère mieux. Les mains gelées, tremblant presque, elle tenta de se focaliser sur le bosco qui venait de lui annoncer que le commandant l'attendait pour l'accueillir comme il se devait, avec quelques personnes. Niorun sourit en guise de réponse, ayant l'impression qu'un glaçon avait élu domicile dans sa gorge et une enclume dans son estomac.
    Il fallait parler. Juste quelques mots. Montrer que tout allait bien.

    "Je vous remercie, je suis très flattée." dit elle d'une voix assurée.

    D'avoir pu aligner plus de trois mots normalement lui redonna un peu de courage. Elle vit un homme passer derrière le bosco, à la recherche des bagages du nouveau médecin.

    "Suivez moi."

    Alors Niorun suivit le bosco, qui l'informa de leur destination : une salle des infirmeries. Elle observait tous les couloirs qu'ils traversaient, tentant de penser à autre chose.Elle avait froid, son souffle était saccadé et ses mains étaient à présent complètement givrées.

    "-Vous connaissez le commandant il me semble n'est-ce pas ?
    -En effet, je l'ai rencontré une fois ou deux lors de mes études."

    Niorun n'avait pas prévu ce mensonge. A vrai dire elle n'avait rien prévu du tout. Mais peut être était-ce plus simple comme ça : le bosco avait dû lire cela dans son dossier, après tout Federico et elle avaient été dans la même école.
    Enfin, ils arrivèrent devant une grande porte grise. Le bosco sourit à Niorun en lui cédant le passage pendant que la porte s'ouvrait. Le médecin inspira profondément et se décida à entrer, le bosco la suivant. Son regard se posa immédiatement sur lui.
    Il était là.
    Il était vivant.
    Il allait lui parler.
    Oui, c'était idiot de penser comme ça, mais Niorun ne contrôlait pas vraiment sa façon de penser pour le moment. Le bosco et elles s'avancèrent vers le petit groupe de personnes, et Niorun pu détailler un peu plus le visage du commandant. Il avait toujours cette cicatrice, ces cheveux blancs et cet air austère qu'il avait lorsqu'ils s'étaient quittés.
    Mais le médecin n'eut pas le temps de penser plus, le bosco l'introduisit en quelques mots, ce qui la sortit de sa rêverie, et pendant ce lapse de temps elle cessa d'observer le commandant pour regarder les autres personnes présentes. Elle s'aperçut qu'elle ne tremblait plus et que son corps lui obéissait parfaitement. Plaquant un très mince sourire de circonstance sur son visage fermé, elle regarda de nouveau le commandant, annonçant d'une voix claire :

    "Commandant Portanarès, c'est un honneur de vous revoir."
    avatar
    Federico Portanares
    Commandant - Balor

    Nombre de messages : 40
    Localisation actuelle : Sur le pont de Balor
    Mission actuelle : Survivre au diplomate ase.
    Citation : C'est l'une de mes règles.
    Couleur RP : #bf5b03
    Multi-comptes :


    Date d'inscription : 16/11/2007

    Re: Retrouvailles

    Message par Federico Portanares le Jeu 3 Jan 2008 - 23:24

    Le Commandant Portanares avait eu peu de temps pour se préparer. Eilaire l’avait prévenu la veille. Elle avait déposé le rapport sur son bureau. Il l’avait parcouru des yeux très rapidement, puis s’était arrêté, et avait relu un passage particulier. Un nouveau médecin avait enfin été affecté à la base. On l’attendait depuis près de deux mois, et il avait été choisi peu de temps auparavant. Il devait prendre ses fonctions le lendemain, et son nom était…

    *Docteur Ynglingar ??* Federico n’en avait pas cru ses yeux. Même Eilaire s’était figée, observant son Commandant, l’air profondément perturbé, les yeux rivés sur la feuille. Il avait passé les 24 heures suivantes à tenter de se convaincre qu’il pouvait s’agir de n’importe qui d’autre. Il n’avait pas fermé l'oeil de la nuit, et, pourtant, il n'avait pas vu Ambre.

    Il avait tenu à accueillir le Dr. Ynglingar lui-même. Il attendait donc dans la salle de repos de l'infirmerie en compagnie d’Eilaire, depuis près de vingt minutes, quand la porte gris metallisé s’ouvrit. Son coeur manqua un battement : c’était bien elle.

    Rien ne le montrait sur son visage, mais il était aussi terrifié qu’un petit enfant dans le noir. Que pouvait-il bien lui dire ? Comment réagir ? Il avait l’impression que son âme s’était échappée de son corps. Elle avança vers lui, lança un petit regard à la ronde, et dit :


    Commandant Portanares, c’est un honneur de vous revoir. Il hésita une demi-seconde. Pourquoi avait-elle pris cet air si solennel ? Il décida de remettre ses réflexions à plus tard et de jouer le jeu. L’air fidèle à lui-même, sans sourire, il lui serra la main, et répondit :

    Tout l’honneur est pour moi, Docteur.Il fut rassuré de constater qu’il contrôlait encore sa voix. En revanche, il commençait à sentir ses yeux le brûler. Il savait que son masque était dans la poche de sa veste, mais il aurait préféré se montrer sous son meilleur jour à Niorun. Il l’avait quittée sur un mauvais souvenir, il préférait la retrouver sous des auspices plus favorables. Il cligna trois ou quatre fois des yeux, puis ajouta :

    Votre voyage s’est-il déroulé selon vos attentes ?

    Il observait Niorun avec plus d’attention. Elle n’avait presque pas changé, en presque quinze ans. Elle était encore plus belle que dans son souvenir. Très vite, il perdit conscience de la présence des trois autres personnes dans le compartiment. Il n’y avait plus que lui et elle, comme il l’avait si souvent souhaité et craint à la fois.

    avatar
    Niorun Ynglingar

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : Soigner un (ex-)drogué
    Couleur RP : #BD907D
    Multi-comptes : Noémie Herbogast - Niorun Ynglingar - Newton Guedolphe - Michelle Farmann - Milo Roberts - Woody Calinsky - Aleksandra Sergueïvna Ivanova
    Date d'inscription : 03/01/2008

    Re: Retrouvailles

    Message par Niorun Ynglingar le Ven 4 Jan 2008 - 15:12

    Sa voix. Niorun l'avait oubliée. Et s'il n'avait pas parlé avec ce ton dur et froid, peut être n'aurait elle pas eu la force de répondre. Heureusement, qu'il se prenne à cette ignoble mascarade, ou qu'il ne veuille rien avoir à faire avec elle, conforta le médecin dans ses objectifs. Il fallait réussir. Il ne fallait pas se retourner. Et surtout, là, il fallait répondre.

    "Je n'en avais aucune. Le voyage fut un peu plus long que ce que j'avais imaginé, mais tout à fait convenable, je vous remercie."

    Elle sentait que Federico la détaillait, l'observait. Niorun quant à elle soutint son regard quelques secondes, avec une expression froide ancrée sur son joli visage. Puis, elle se détourna. Pendant ces quelques secondes, elle vérifia tout ce qu'elle savait déjà, mais plus en détail : sa cicatrice qui barait son visage n'avait réellement pas changé et ses yeux avaient cette même couleur noisette, orange par endroits. Alors elle commença à se demander ce qu'il avait fait pendant toutes ces années, quel genre de vie il avait mené, quelles étaient ses relations avec l'équipage, s'il s'était ou non remis de l'expédition MK-ULTRA. Après tout, il aurait pu se soigner, en 15 ans. Mais dans ce cas, n'aurait-il pas contacté Niorun ? Pas pour se faire pardonner ou pour expliquer, juste pour montrer qu'il avançait. Et ça, ce n'était jamais arrivé. Dans un coin de sa tête, Niorun en conclut qu'elle était la première à faire ce geste, même si au départ il n'était prévu que bien plus tard, uniquement si elle réussissait à aimer de nouveau l'armée et l'organisation militaire.

    Petit à petit Niorun reprenait courage, le cap de l'arrivée était passée. Il fallait qu'elle tienne. Hors de question de faiblir, surtout pas devant Federico. Elle aurait aimé se dire qu'elle ne voulait pas faiblir devant les autres présentes mais c'était faux. Les autres, sur le moment, elle s'en fichait éperduement. Mais c'est particulièrement pour elle-même qu'elle ne voulait pas craquer.
    Le visage continuellement fermé, elle aurait pourtant aimé demander à partir, là, maintenant. Elle aurait aimé que le bosco lui propose de lui faire rapidement visiter le vaisseau et qu'ensuite elle puisse être seule. Et écrire à... Non, il ne fallait pas y penser, pas maintenant. Elle sentait qu'à la moindre petite chose, elle se mettrait à paniquer et ça, il ne fallait pas. Rassemblant toutes ses forces, elle fixa de nouveau le commandant.

    "Je ne m'attendais pas à une telle délégation, c'est très aimable à vous."
    avatar
    Federico Portanares
    Commandant - Balor

    Nombre de messages : 40
    Localisation actuelle : Sur le pont de Balor
    Mission actuelle : Survivre au diplomate ase.
    Citation : C'est l'une de mes règles.
    Couleur RP : #bf5b03
    Multi-comptes :


    Date d'inscription : 16/11/2007

    Re: Retrouvailles

    Message par Federico Portanares le Ven 4 Jan 2008 - 15:17

    Tout plaquer pour lui parler pendant plusieurs heures, ou faire semblant de rien et vaquer à ses occupations ? Federico ne savait plus où il en était. Il mourait d'envie de se retourner vers Eilaire et de lui demander conseil. Mais Eilaire n'était pas sa mère et il n'avait plus huit ans. Il fallait qu'il se ressaisisse à tout prix.
    Le visage toujours fermé, il répondit calmement :


    "J'aime accueillir en personne les vieilles connaissances."
    Il décida de lui tendre une perche, et de voir sa réaction. Ensuite, il aviserait. Il fallait qu'il soit prudent : il était le Commandant de Balor, il ne pouvait pas se permettre la moindre faiblesse.
    Soudain, il pensa à Ambre. Il mourait d'envie de la serrer dans ses bras pour se réconforter. Mais quoiqu'il arrive, il ne la verrait pas avant le soir-même. Il tenta de se ressaisir, et ajouta :


    "Vous devriez passer me voir, quand vous vous serez un peu familiarisée avec la base et avec vos locaux. Nous pourrions prendre des nouvelles de nos connaissances communes. Si cela vous intéresse, je vous ferai passer un message quant à mes disponibilités."
    De cette façon, il saurait si Niorun était prompte à lui parler ou non. Dans tous les cas, Federico n'en menait pas large, et avait hâte de retourner dans son bureau pour boire quelques litres de café.
    La tension qui l'animait n'était pas du tout visible, et pourtant, lui, il la sentait bien. La douleur de ses yeux commençait à devenir presque insoutenable. Mais il fallait qu'il tienne encore quelques minutes. Il cligna des yeux plusieurs fois, en espérant que Niorun ne remarque rien.

    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Re: Retrouvailles

    Message par Eilaire Traminne le Ven 4 Jan 2008 - 17:16

    Il y avait dans la pièce une ambiance lourde et pesante. Eilaire le sentait. Et ça ne venait pas juste du lieu dans lequel ils se trouvaient. Combien même elle n'y prêtait pas spécialement attention, elle sentait tout de même un légers picotement au sein de son estomac. Mais franchement, elle s'en fichait, de son estomac. Elle avait détaillé un peu le médecin, avait fait quelque pas en silence sur le coté pour ne pas gêner le capitaine pendant qu'il se présentait, ne trouvant elle même pas utile de s'annoncer, le médecin verrait bien ça sur le tas. Et puis, il y avait plus important pour le moment.

    L'ase regardait en spectateur les présentations qui lui semblaient étonnamment formelle. Un commandant qui se présente comme ça, c'est bon pour les nouveaux, ceux qui débarquent fraîchement, sortant anonymement d'une école et qui n'ont aucune histoire commune avec le capitaine. C'était parfait pour une première rencontre, une rencontre anodine. Mais là, ce n'était pas le cas. Il y avait quelque chose qui clochait avec ce médecin. Elle l'avait compris quand elle avait vu le regard du commandant quand il avait lu la feuille le prévenant de cette arrivée. Il n'aurait pas eu cette réaction là avec un inconnu. Ainsi restait-elle attentive à tout. Cette réaction ne l'avait pas alarmée, elle l'avait juste rendue un peu méfiante quand à la suite des évènements.

    Et l'ambiance qui s'installait ne l'aidait pas à changer d'attitude, elle la confortait même sur l'idée que quelque chose d'anormal se produisait. Quand elle eut entendu qu'ils se connaissaient, tous les deux, sa méfiance fut d'avantage accrut. Une vielle connaissance banale aurait-elle droit ce genre de rencontre avec le capitaine, si formelle, si sérieuse ? L'ase était convaincue que non.

    Eilaire regarda un peu encore ce médecin. Puis Le capitaine. Le malaise venait de ces deux là, du fait que tout deux aient un passé commun, passé que l'intendante soupçonnait d'être peu tranquille. L'ambiance était bien trop tendue pour que ce ne soit pas le cas. Les détails, ce n'était pas important pour elle. Son regard se promena sur les gens dans la pièce pour être certaine de ne pas se fourvoyer. Le bosco était à coté, tranquillement, et d'emblée, elle l'exclut de tout intérêt possible. Et ensuite, veiller à la santé du médecin, c'était pas son boulot, tout simplement. Elle, elle devait se soucier du commandant, et puis c'était tout. Et ce rôle, elle le prenait très à coeur, vaillant même à voir si mentalement, il allait bien.

    Et là, ce n'était pas le cas, c'était certain.

    Ces yeux... Eilaire remarqua les clignements si caractéristique qu'il avait besoin de son traitement. Elle regarda furtivement sa montre. Non, ce n'était pourtant pas le moment. Dans ce cas là, c'était que quelque chose n'allait pas, tendu, stresse... Elle compris d'où elle sentait cette ambiance. Mais venir casser les présentations comme ça, pour lui imposer son traitement... Elle préféra donner une chance au commandant, plutôt que de risquer de briser rapidement une réputation.

    Ainsi, Eilaire ouvrit la bouche, elle s'éclaircit alors doucement et discrètement la voix et appela :

    « Humm, Monsieur ? »

    Elle ne rajouta pas de mots, son intervention visant simplement à capter un peu d'attention du commandant. Doucement, elle posa l'une de ses mains sur l'un de ses yeux. Pour les gens autour, ce simple geste pouvait sans doute dire qu'elle avait une crasse dans l'oeil. Pas du tout, au bout de deux ans de travail, le capitaine savait que c'était le geste qu'elle employait pour lui signaler qu'il lui fallait mettre le masque.

    Enfin, elle laissa tomber ses bras le long de son corps, regardant le capitaine dans les yeux. Le message était lancé, maintenant, soit le capitaine allait docilement se faire soigner, soit Eilaire viendrait à le harceler, le poursuivre et utiliser la force et son obstination pour le faire soigner contre sa volonté, et peu lui importait que ce soit en public ou pas. Maintenant, il était certain que l'intendante ne lâcherait pas facilement la grappe au commandant.
    avatar
    Federico Portanares
    Commandant - Balor

    Nombre de messages : 40
    Localisation actuelle : Sur le pont de Balor
    Mission actuelle : Survivre au diplomate ase.
    Citation : C'est l'une de mes règles.
    Couleur RP : #bf5b03
    Multi-comptes :


    Date d'inscription : 16/11/2007

    Re: Retrouvailles

    Message par Federico Portanares le Ven 4 Jan 2008 - 18:27

    L'intervention d'Eilaire ramena Federico à la raison. Sa panique s'envola. S'il ne voulait pas avoir à mettre son masque devant Niorun, il devait prendre la poudre d'escampette. Clignant encore un peu des yeux, il se tourna vers le bosco, et ordonna :

    "Veuillez faire visiter la base au Docteur Ynglingar." Puis, s'adressant de nouveau à Niorun : "Docteur, ce fut un plaisir de vous accueillir à bord de Balor. Je vous contacterai en fin d'après-midi. Si vous voulez bien m'excuser..."

    Il la salua brèvement, jeta un coup d'oeil à Eilaire pour lui ordonner de le suivre, passa devant le bosco qui lui fit un salut militaire, puis sortit enfin de l'infirmerie, ne laissant aucune chance à Niorun de répondre.

    Il marcha d'un pas vif jusqu'à son bureau, Eilaire sur ses talons.


    [HJ : La suite ici]

    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Re: Retrouvailles

    Message par Eilaire Traminne le Sam 5 Jan 2008 - 15:16

    Eilaire, bien que son visage ne le reflétait pas, fut grandement satisfaite de voir que le message était si bien passé et que le commandant l'acceptait si facilement. Elle restait impassible, comme si de rien n'était, croisant les bras sur sa poitrine, en tenant quelques dossier contre elle. L'ase ne dit pas un mot quand le commandant se... débarrassa, car c'était bien l'impression qu'il lui donnait sur le coup, du médecin, la laissant entre les mains du bosco. En même temps, elle n'allait rien dire, c'était elle qui avait, à sa manière, insisté pour partir.

    Ce fut bref, le départ fut assez rapide. Au pire, le médecin se posait quelques questions, c'était même fort possible, mais sur le coup, Eilaire s'en fichait. Ce qu'elle pouvait bien penser, non, ça n'avait pas grande importance. Elle amorça un geste pour sortir de l'infirmerie et suivre le commandant avant même qu'il ne lui disent quoi que ce soit. De toute façon, elle n'avait rien à faire à l'infirmerie, elle allait pas s'amuser à y rester non plus. Et faire la connaissance du médecin ? Inutile au yeux de l'Ase.

    Devant la porte, elle se retourna et fit un petit signe de la tête, signe qui voulait dire moult choses à la fois comme « bienvenue ici, j'espère que votre voyage avec nous vous sera agréable, au revoir, à une prochaine fois »... Enfin, peut-être. Puis elle tourna les talons et alla à la suite du commandant, sans dire un mot.
    avatar
    Niorun Ynglingar

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : Soigner un (ex-)drogué
    Couleur RP : #BD907D
    Multi-comptes : Noémie Herbogast - Niorun Ynglingar - Newton Guedolphe - Michelle Farmann - Milo Roberts - Woody Calinsky - Aleksandra Sergueïvna Ivanova
    Date d'inscription : 03/01/2008

    Re: Retrouvailles

    Message par Niorun Ynglingar le Sam 12 Jan 2008 - 11:57

    [Bon aller un dernier message pour boucler ça ! ^^]

    Est-ce que Niorun se doutait de quelque chose quant aux clignements des yeux de Federico ? Absolument pas. Elle en était sûre. En fait, elle ne s'était même pas posée la question et s'était juste dit qu'il était naturel qu'il cligne des yeux. Elle savait parfaitement de quoi retournait son problème oculaire et savait qu'à ce jour il n'existait aucun remède miracle : juste ces lunettes qu'il fallait porter à intervalles réguliers. Elle se doutait bien qu'un médecin de la base n'aurait jamais pu trouver une solution permanente à ce genre de problème médical sans en informer le Congrès de la Médecine, c'était pourquoi elle n'était pas plus surprise que cela et rien en son comportement ne montrait qu'elle pouvait l'être. Elle se garda bien de faire une reflexion et décida de jouer les parfaites idiotes.

    Elle fut heureuse de ne pas avoir à répondre à Federico. Peut être n'aurait-elle pas su quoi dire. Elle regarda donc partir le commandant et son intendante (comme l'en avait informé le bosco, sinon jamais elle n'aurait pas vraiment pu savoir de qui il s'agissait au premier coup d'oeil) et se tourna ensuite vers le bosco, une esquisse de sourire sur les lèvres. Sincère. Elle avait quelques heures pour se sortir le commandant de la tête, penser à autre chose. Après il fallait aller le voir. Même si Niorun en était malade rien qu'à y penser, elle était presque soulagée que Federico impose rapidement une discussion en tête à tête plutôt que de passer des jours à s'éviter. Quoique, cette attitude était, de toute façon, très prévisible...

    Si le bosco avait relevé quelque chose quant à cette "rencontre", il eu la délicatesse de ne pas en parler et Ni l'en remerciait. S'il n'avait rien remarqué, c'était aussi bien. Après tout, il y aurait pu avoir mille et une raison pour lesquelles le commandant de Balor et le nouveau médecin avait été si peu chaleureux l'un envers l'autre. Niorun était peut être passée pour une femme renfermée sur elle même et peu sociale mais elle s'en fichait. Après tout, ça existait les gens comme ça. Tiens bah, l'intendante, par exemple, n'avait pas l'air très pipelette...

    "Je vais vous présentez à vos confrères, docteur, suivez moi."

    Et de nouveau Niorun suivit le bosco, à travers les infirmeries puis le vaisseau entier...

    Contenu sponsorisé

    Re: Retrouvailles

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 22 Oct 2018 - 20:52