Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs

    Endymion Beleril, médecin à bord d'Adonis

    Partagez
    avatar
    Endymion Beleril
    Médecin-chef de bord - Adonis

    Nombre de messages : 35
    Localisation actuelle : Infirmerie.
    Mission actuelle : Attendre les blessés.
    Couleur RP : #819eae
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 03/03/2007

    Endymion Beleril, médecin à bord d'Adonis

    Message par Endymion Beleril le Sam 3 Mar 2007 - 17:19

    Nom : Beleril

    Prénom : Endymion

    Surnom : Endy (prononcé à l’anglo-saxonne :3 )

    Age : 26 ans (et toujours célibataire…)

    Jour de naissance : 28 octobre 3307

    Sexe : Masculin (impossible d’en douter).

    Race : Humain

    Unité : Pirate

    Profession / grade : Médecin (si, si, je vous assure !).

    Lieu de vie : Vivenef Adonis

    Physique : Avantageux…
    Endy est un homme très séduisant. Grand et bien fait, il a cependant une allure nonchalante et ses vêtements sont négligés, mais de manière calculée : chemise mal boutonnée aux endroits stratégiques, par exemple. Endymion n’est pas un grand musclé, mais ce n’est pas non plus un maigrichon. Il a des épaules assez larges pour rassurer et des bras assez forts pour porter une femme sans effort.
    De plus Endy a un très beau visage aux traits fins et réguliers de statue grecque. Un nez droit, des lèvres finement dessinées mais qui tracent souvent un sourire en coin cachant de nombreuses arrière-pensées pas forcément galantes, des yeux fendus en amande d’un noir profond mais brillant de sous-entendus, une chevelure noire légère et désordonnée font la beauté d’Endymion mais révèlent également un esprit parfois mal tourné.

    Caractère : Endymion est en général quelqu’un d’ouvert et de causant. Il aime plaisanter et discuter. Il est très à l’aise avec tout le monde. Il n’est pas du genre à se sentir gêné. D’ailleurs, on peut dire qu’il n’a aucune gêne : il peut sans complexe se balader à demi nu dans les couloirs d’Adonis. Parfois, on peut même penser que cela lui plait. Il est assez provocateur car il aime surprendre les gens. Oui, en fait, il aime bien se faire remarquer. Il est très sûr de lui. On se rend vite compte qu’il a une excellente opinion de lui-même.
    Petit signe particulier : Endy est un fumeur convaincu, ce qui peut paraître surprenant pour un médecin. Bien sûr, il prend soin de la vie d’autrui, surtout lorsqu’on la place entre ses mains, il est intègre et fait son travail avec tout le sérieux nécessaire. Mais il n’a pas le même égard pour lui-même.
    Mais sa plus grande passion, ce n’est pas la médecine, mais plutôt les belles filles. Il aime par dessus tout séduire, admirer une jeune femme, la mettre dans des situations embarrassante, être tout le temps sur son dos, lui taper sur le système… Un vrai pot de colle. Voire plus si affinités. Very Happy

    Don : Endy fait bien son boulot mais n’a aucun don particulier, si ce n’est celui de taper sur le système. Ah ! Si, il fait de très beaux ronds de fumée. Very Happy

    Relations : Uniquement avec la gent féminine, merci de votre compréhension…

    Histoire :

    « Merde. »

    Endymion s’était réfugié dans le réduit qui servait d’accès à l’ordinateur, transportant le corps sanglant d’une jeune fille, lui-même assez gravement blessé. Il étudiait la blessure de la jeune fille et ce qu’il voyait confirmait ses craintes.

    « Qu’est-ce que… c’est ? » fit la voix de la jeune fille, rauque, mais bien audible.

    Endymion fit une grimace contrariée mais ne répondit pas tout de suite.

    « Endy ! »

    Le jeune médecin sursauta.

    « Dis-le moi. »

    La jeune fille essayait d’être aussi autoritaire que cela était possible. Mais elle souffrait. Elle avait essuyé de nombreux tirs de blaster, tout comme Endy. Plus « ça ».
    Le jeune homme prit une grande inspiration.

    « C’est une blessure par balle. Je croyais que ces engins n’existaient plus. Mais ce type en avait une… et il vous a touché. Il faut la retirer avant que la plaie ne se referme. »

    « Et… c’est tout ? »

    Endy resta de nouveau silencieux. Dehors, la bataille faisait encore rage. Ces foutus chiens de l’armée leur étaient tombés dessus, comme ça, sans rien dire. Tout d’un coup, on aurait dit qu’ils voulaient exterminer toute la vermine de l’espace. À commencer par les pirates. Non, le commandant du vaisseau de guerre devait avoir une dent contre les pirates. Cela devait être une vengeance personnelle, ou quelque chose comme ça. En tout cas, les militaires avaient l’air bien décidés à se débarrasser d’eux. Les scientifiques de la « Final Experiment » craignaient même qu’ils aillent jusqu’à détruire Lana Lane pour supprimer tous ceux qui s’y étaient réfugiés. Et ils ne cessaient de réclamer l’évacuation du petit complexe en ruine.

    Qu’ils aillent au diable ! Endy devait s’occuper de la jeune fille qui, de toute façon, ne supporterait pas le transport jusqu’à Adonis. Si seulement ce commandant n’avait pas eu cette arme, cette vieille relique rouillée !

    Endymion était plongé dans ses sombres pensées tandis qu’il observait la blessure à la cuisse gauche de la demoiselle.

    « ENDY ! »

    « Pardonnez-moi, capitaine. Ce… Cela fait très longtemps que les chirurgiens n’ont plus eu à soigner ce type de blessure. Ils ne savent plus faire ça… »

    La jeune fille regardait fixement Endymion, comme s’il était fou, comme s’il délirait, comme si ce qu’il disait n’avait aucun sens dans la bouche du jeune homme. Ceci arracha un furtif sourire à Endy.

    « Bien sûr, j’ai appris à le faire… Sur le tas… »

    « Alors assez parlé et mettez-vous au travail. »

    Mais les lèvres d’Endy étaient toujours déformées par cette grimace d’anxiété et de contrariété.

    « Je n’ai pas d’anesthésiant. »

    « Bon Dieu, Endy ! Mais qu’est-ce que vous croyez ? Que je ne tiendrais pas le coup, c’est ça ? Si je ne tiens pas le coup, je ne mériterais de toute façon pas d’être le capitaine d’un vaisseau pirate ! »

    « Ce n’est pas le moment de jouer les héros ! Quoi que vous disiez, même si vous êtes un capitaine exceptionnel, la douleur sera insupportable pour votre corps de jeune fille. Je ne peux pas vous opérer comme ça. »

    Endy se tut et la jeune fille ne répondit pas. Son regard engloba le réduit, se posant sur chaque écran, chaque panneau de contrôle et chaque commande de l’ordinateur.
    Aussitôt, le jeune médecin se redressa et se mit en quête d’un bouton.

    « Bon sang ! Mais comment ce truc s’allume ? »

    La jeune fille leva un bras faible et pointa son doigt vers un gros bouton rouge et carré sur lequel, à moitié effacé, était imprimé le symbole de la « Final Experiment ». Du plat de la main, Endy appuya dessus d’un coup sec.
    Tous les écrans s’allumèrent un à un, les panneaux de contrôles s’illuminèrent et un bruit de ventilateur qui se mit en route résonna dans le réduit. Sur le dernier écran apparut le visage d’une belle jeune femme. Sa voix douce et neutre s’éleva des haut-parleurs. Etait-ce de la tristesse qu’Endymion entendait à travers cette légère mélodie ?

    « Bonjour, colons. Que peut faire Lana Lane pour vous servir ? »

    « Lana ! Il faut que tu m’aide ! Est-ce que tu es capable d’anesthésier quelqu’un, ou quelque chose comme ça ? »

    Après un instant de silence, l’ordinateur répondit :
    « Je suis désolée. Cela ne fais pas partie de mes programmes. En revanche, je peux vous proposer le programme « Universal Migrator ». Il permet de plonger le sujet dans un état onirique proche du sommeil. Cela atténuera sans doute la douleur. »

    « Très bien, alors allons-y. Tu peux prendre en charge le lancement du programme, s’il te plait ? »

    « Naturellement… Veuillez placer les électrodes sur ses tempes. »

    Un des bras du fauteuil sur lequel Endy avait installé la jeune fille s’ouvrit, laissant apparaître ce qui semblait être les électrodes. Sans plus réfléchir, Endymion plaça les électrodes.
    Une voix électronique, qui, de toute évidence, n’appartenait pas à Lana Lane retentit.

    « Dream Sequencer System On-line »


    « Je lance le programme « Universal Migrator »… » reprit la voix de Lana.

    « Vous pouvez vous consacrez à votre travail. Je m’occupe d’elle. » ajouta-t-elle, rassurante.

    Pour une fois, Endy lui fit totalement confiance, lui qui, d’habitude, se méfiait des ordinateurs et de leurs défaillances techniques.

    La jeune fille ferma les yeux et plongea dans un sommeil plus ou moins profond, empli d’images dont Endymion ignorait la nature.
    Le jeune homme ouvrit en vitesse sa trousse d’urgence, mit un masque sur sa bouche et enfila des gants stériles. Et il sortit ses instruments. Il n’hésita qu’un seul instant avant de se lancer dans l’extraction de la balle perdue dans la cuisse de la jeune fille…

    ***


    Clonk !

    Ce fut le bruit que fit la balle en tombant dans la petite boîte métallique que le jeune médecin referma aussitôt. Il s’occupa de désinfecter la plaie de la jeune fille et de lui faire un bandage avant de retirer les gants et son masque.
    Il leva les yeux sur le visage de la jeune fille et constata que l’opération n’avait pas été sans douleur. D’un revers de manche, Endy essuya son front humide.

    « Ca y est. C’est terminé. »

    « Très bien. »

    Le tremblement dans la voix de Lana Lane fit tressaillir Endy qui se tourna vers l’image de l’ordinateur. A sa grande surprise, elle essuyait deux larmes qui perlaient aux coins de ses yeux.

    « Vous… pouvez ressentir la douleur ? »

    « Oui… Oui, je crois. »

    La jeune fille se réveilla. Elle fit une grimace de douleur et se redressa. Elle arracha les électrodes de ses tempes et les plaça dans le bras du fauteuil qui se referma.
    Elle regarda Endy, lui adressa un faible sourire, se tourna vers Lana et fit de même.

    « Le combat est terminé, on dirait… » dit-elle.

    Effectivement, les tirs de blaster avaient cessé dehors.
    avatar
    Lana Lane
    Admin

    Nombre de messages : 977
    Age : 30
    Couleur RP : #04d5eb
    Multi-comptes : Eve, Endy, Kiba, Weena, Andrea, Sara, Oscar, Elie.
    Date d'inscription : 03/06/2005

    Re: Endymion Beleril, médecin à bord d'Adonis

    Message par Lana Lane le Jeu 8 Mar 2007 - 2:26

    Bien sûr, fiche parfaite. :kao47:
    C'est validé! Cool

      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov 2018 - 7:59