Rencontre au saut du lit

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Rencontre au saut du lit

    Message par Invité le Sam 8 Mar 2008 - 1:13

    Il y avait des matins comme ça où on pourrait presque sentir un doux rayon de soleil se poser délicatement sur votre joue et vous réveillez doucement de sa chaleur bienfaisante. Mais voilà, dans l’espace… le soleil c’est moyen. Surtout dans une cabine sans hublot. Mais Manech ne s’y attarda guère, se trouvant immédiatement un autre rayon de soleil. En l’occurrence une jolie tête brune endormie sur son cœur. Un sourire attendri se forma sur le visage un peu ensommeillé de notre Casanova. Il l’avait croisé quelque fois, avait bavardé deux ou trois fois et s’était endormie avec elle deux fois…
    Mais bon, ce petit soleil là devrait bientôt aller travailler et lui aussi… enfin, pour lui, un peu plus tard qu’elle mais il devrait quand même sortir de là. C’était la chambre de la demoiselle après tout.
    Il caressa les cheveux de la belle endormie. Elle eut un sourire qu’il ne put voir dans la position dans laquelle ils se trouvaient : allongée sur lui, la tête sur son cœur, le bras droit posé sur ses abdos, leurs jambes entremêlées.

    « Allez jolie demoiselle de mon cœur… Il est temps de montrer au monde entier vos si jolies prunelles…» lui murmura-t-il amoureusement.

    Elle gémit, s’étira quelque peu et reprit sa place. Ce qui confirma son sourire. Si elle n’était pas décidée à bouger, il aurait du mal à la déloger… C’était si agréable ! Une belle jeune femme qui se pelotonnait tout contre vous le matin…
    Mais d’un autre côté, s’ils restaient tous les deux, ca allait mal finir pour leur matricule. Fallait éviter d’être en retard quand on travaillait sur place. Même si techniquement le Pont, c’était pas la porte à côté…

    « Mon doux rayon de soleil… C’est l’heure… » chuchota-t-il en dégageant un mèche de cheveux.

    « Comment ça quelle heure…. » baragouina-t-elle en retour.

    « Ben, si j’en juge par ton réveil… je dirai… moins dix minutes avant ton quart. »

    « Dix minutes ??? »

    Elle releva vivement la tête et le regarda incrédule. Tournant la tête, elle attrapa son réveil et y lu l’heure.

    « Meeeeeeeeeerde !!! »

    Elle dégagea les couvertures et sauta hors du lit. Manech fut saisi d’un bon petit froid revigorant qui lui causa un léger frisson. Il s’assit en regardant, amusé, sa compagne enfiler ses affaires à la hâte et fuser hors de la pièce.
    Il soupira et se leva à son tour. Il s’habillait quand elle revint.

    « Tu as oublié quelque chose ? »

    « Oui. Ca. »

    Se mettant sur la pointe des pieds, elle l’embrassa et se sauva.

    « Ah oui… ca. » fit-il le sourire définitivement aux lèvres.

    Bouclant sa ceinture, il sortit de la cabine juste après elle. Il revêtait à peine sa veste lorsqu’il suspendit son geste. Il n’était pas seul dans le couloir…

    « Ah ! euh… Bonjour ! »

    [Eilaire, Niorun, ou toute autre personne, vous pouvez venir^^ c'est libre]
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Tinué Slai le Sam 15 Mar 2008 - 16:51

    Tinué avait pour mission officielle de vérifier que les Ases du Cercle s'adaptaient bien à la vie en dehors d'Asgard. Oui, cela faisait déjà fort longtemps qu'ils voyageaient et vivaient dans le Cercle, mais tout de même, parfois il faut savoir poser des questions pour avoir les réponses. De plus, toute mission officielle recelait une mission secrète qui n'était du ressort que des conseillers Ases. En ce qui concernait cela, Tinué était fortement impliqué dans la politique de sa planète natale. Il avait donc pour mission secrète de ... et aussi de ... et enfin de ... Tout cela était fortement complexe et lui promettait un avenir plein de rebondissements et d'actions d'éclat en tout genre. A commencer par l'impératif d'avoir l'autorisation d'entrer sur Balor. Pourquoi Balor ? Parce que il y avait quelques Ases à bord et que c'était donc un point de départ logique pour toute enquète.

    Aussi, il avait prit place à bord d'une Caravelle maniée de main de maitre par un commandant de bord particulièrement ronchon qui ne pouvait supporter la présence du diplomate. Pourtant il avait tout bien fait comme il fallait. Il portait un ensemble blanc immaculé avec une broche bleue en forme de spirale pour montrer son rang et il avait été d'une discretion absolue. La preuve, il n'avait pas dit que : le commandant était un humain borné qui ne pensait qu'à voyager pour l'argent et non pour l'honneur de servir le Cercle. Ni que sa cabine était d'une taille ridicule pour un voyage de cette durée ou bien encore que la saleté repousante du fauteuil qu'on lui avait confié était signe d'un relachement facheux de l'équipe dirigeant ce navire. Non, rien du tout, mais l'autre avait eu l'impression d'être vexé quand, demandant à Tinué pourquoi ce dernier ne s'asseyait pas, il s'était vu répondre calmement que son costume ne supportait aucun frottement sous peine d'être d'une laideur insoutenable une fois arrivés. Sur ce, le commandant avait répliqué qu'il ne supportait pas les hommes efféminés et cela en avait été terminé de l'entente cordiale à bord.

    Etonnant me direz vous pour un diplomate tel que Tinué. Mais il avait prévu ce genre de réaction et avait décidé d'en jouer pour ne pas avoir à supporter les questions incessantes de l'équipage sur sa mission. Un secret c'est un secret et ce n'était pas à eux, simples novices dans l'art subtil des relations diplomatiques qu'il confierait ce genre de choses. Donc il avait passé l'essentiel du voyage dans sa cabine et à présent il embraquait à bord d'une petite navette orbitale pour être envoyé sur Balor.

    Il piloterait seul ce petit appareil qu'il connaissait bien et il ferait lui-même la demande d'apontage. Le moment était d'ailleurs venu de quitter la Caravelle pour rallier Balor. Il quitta le pont de son navire et sortit dans l'espace s'émerveillant une fois encore de la beauté infinie des étoiles. Il s'approcha de la station et transmis sur la fréquence adéquate.


    Ici Tinué Slaï, diplomate des Ases, je demande l'autorisation de monter à bord dans le cadre d'une mission pour le Conseil Asgard. Balor, me recevez vous ?

    Il fit un petit tour de la station et attendit la réponse de l'officier de communication (si celui-ci était à son poste et non pas en train de dormir ...). Non, Tinué n'avait aucun a priori sur les militaires, il était simplement particulièrement suspicieux envers ces derniers. Mais il fallait croire que sa bonne étoile était de service car il eut son autorisation en temps record et quelques minutes plus tard il était dans les couloirs de Balor à la recherche des Ases qui y vivaient. Mais d'Ase point de trace dans les couloirs il se décida dont à interroger les passants fort peu nombreux. Tout le monde devait être à son poste ...

    Il soupira de soulagement quand il vit une fille sortir d'une cabine, mais il n'eut pas le temps de lui courir après que déjà elle avait tourné dans un des nombreux recoins de la station. Franchement pas très sociables les Baloriens ou Balorés, je ne sais pas ...

    Sa chance tourna en sa faveur quand de la même cabine sortit un jeune homme visiblement surpris d'être vu dans ce lieu. Alors quoi ? La morale militaire réprouvait le fait de discuter avec une fille seuls dans une même cabine ? Et bien la pauvre. Non... Tinué n'est pas né de la dernière pluie, mais il lui fallait bien trouver une explication qui n'impliquerait pas des contacts épidermiques nombreux entre les deux êtres. Car sinon là la morale militaire pourrait avoir quelque chose à redire.


    Bonjour jeune homme, je vous en prie terminez de vous vêtir. Je comprends que cela soit étrange de vous retrouver en face d'un parfait inconnu alors que vous étiez en train de travailler à un problème particulièrement épineux avec une jeune femme charmante. Peut-être connaissez vous bien cet endroit, je crains de m'être perdu dans tous ces couloirs. Voyez vous, je ne suis pas habitué aux stations orbitales. La terre ferme et la neige me sont bien plus familières.

    Il fit une courte pause puis repris avec un magnifique faux sourire d'excuse.

    Je manque à toutes les règles de politesse, je me nomme Tinué Slaï, je représente le conseil des Ases et je suis ici pour discuter un peu avec les membres de votre équipage pour vérifier qu'il n'y a aucun soucis dans leur intégration, ce qui serait une chose fortement étrange étant donné la bonne entente qu'il semble régner à bord n'est-ce-pas ?

    Le problème avec Tinué c'était quand il terminait ainsi, il n'y avait pas tellement moyen de dire le contraire sauf en argumentant. Ce que c'était terrible d'être face à un diplomate, Manech serait presque à plaindre...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Invité le Lun 17 Mar 2008 - 23:48

    Un représentant Ase ! Manech s'était attendu à tout (Eilaire, Demoiselle Niorun, ou bien Dame Ambre) et au pire (Le Commandant en personne ou pire encore le Vieux.) mais absolument pas à trouver un étranger dans cette partie de la base.
    Il ne lui avait fallu qu'un seul coup d'oeil pour reconnaitre un membre de son peuple (les cornes aidant) mais également la fonction de l'individu. Tout bon citoyen se devait de connaitre un minimum en politique et la spirale bleue désignait un représentant du peuple.
    Notre joyeux luron de militaire finit de reboutonner sa veste tandis que l'Ase palabrait. Il l'écouta sans discuter de prime abord.

    Un problème épineux ? Ben pas vraiment non. Cette charmante rose avait eu la gentillesse de remballer ses piquants.
    Perdu ? Ah ben ça, Manech voulait bien le croire. Pour qu'un invité se retrouve dans les compartiments de l'équipage, il fallait vraiment qu'il se soit perdu le mignon.

    Il se présenta enfin. Tinué Slaï. Inconnu au bataillon.
    Manech n'était pas du genre fana de politique. Ceci pouvait expliquer cela.
    Et cela pouvait expliquer aussi pourquoi Manech ne savait pas trop comment se comporter face à un tel individu. Devait-il être bon copain ? Ou bien professionnel ?
    Une chose à la fois, d'abord se présenter.

    "Manech Stromboli. Sous-lieutenant tactique ici-même." fit-il d'un ton courtois.

    Au moins avec ça, le diplomate savait maintenant que notre ami connaissait effectivement le coin.

    Il avait reboutonner sa veste jusqu'en haut, signe de fermeture ? Peut-être.
    Que voulez-vous ? Il avait un peu de mal avec les hommes. Il préférait nettement une compagnie féminine. Mais bon, on n'avait pas tout ce qu'on voulait dans la vie et Casanova devait faire avec.
    Bon d'accord, c'était un homme en face de lui. Mais c'était un Ase ! Cela aurait dû être plus facile pour lui. Mais nan. Un Ase politique...erm... Non. Manech se méfiait des gens comme eux, qui parlait et parlait et embobinait les gens. En bon tacticien, notre Don Juan s'efforça de faire attention à toutes informations qui pouvaient être données par son adversaire. Et celle de l'intégration et de l'ambiance de vie sur Balor ne lui échappa pas.

    "Mon intégration se passe plutôt bien. Nettement aidé par une chaleureuse coopération des membres du bord." fit-il d'un ton joyeux, en repensant à son charmant petit soleil qui avait pris la poudre d'escampette il y avait à peine deux minutes.

    Chassé le naturel et il revient au galop. Manech se doutait bien que l'Ase parlait des cornus. Mais bon, il ne put s'empêcher encore une fois de montrer à quel point il était fier d'être né sur Asguard.

    Ironique, tout en ne l'étant qu'à moitié, il attendit avec un petit sourire la réponse de son interlocuteur.
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Tinué Slai le Mer 19 Mar 2008 - 21:08

    Tinué regarda le nouveau venu, à moins que ce soit lui le nouveau venu dans cette situation... Et il nota les différents mouvements qu'il faisait, tout d'abord il se rhabillait rapidement, signe qu'il n'avait pas forcément envie d'être regardé par un homme alors que sa tenue n'était pas irréprochable. Ou alors que justement cette tenue non irréprochable était un problème vis à vis de son statut de diplomate. Même si Tinué n'avait en rien envie d'aller voir le commandant pour lui rapporter l'incident. Les militaires lui étaient totalement indifférents et absolument inintéressants selon lui. Trop strictes pour leur propre bien, ils ne laissaient jamais filtrer assez d'informations pour qu'on en sache plus sur eux !

    Il continua d'écouter et nota le terme de sous-lieutenant, il n'était donc qu'à moitié gradé ? Tant pis, c'était sur lui qu'était tombé le diplomate et il ne comptait pas laisser celui qu'il avait compté comme son guide dès à présent. Alors Manech Stromboli, très bien il fallait se souvenir de cela. Sous-lieutenant ne suffirait pas à obtenir sa coopération pour visiter de font en combles la station. Ensuite vint la réponse à sa question. Bien entendu que son intégration se passait bien, il était gradé ! ce serait un comble s'il n'était pas bien acclimaté !

    Mais quelque chose dans sa façon de répondre interpella Tinué. Pourquoi avait-il répondu comme s'il était sous la juridiction implicite du conseil ? Serait-il un des nombreux humains né sur Asgard ? Ce serait amusant et permettrait au diplomate de créer plus de contacts avec ce jeune homme. Il sourit donc à son tour et entreprit de détailler légèrement plus sa mission.


    Je suis ravi que votre intégration se passe convenablement Sous-lieutenant Stromboli. Il parait logique que ce soit le cas étant donné votre grade à ce bord. Concernant la station proprement dite, pourriez vous me servir de guide jusqu'au commandant que je puisse lui présenter le but de ma visite.

    Le but officiel, cela s'entends, mais Manech n'avait pas besoin de le savoir. Tout comme personne n'avait besoin de savoir que ses actions étaient motivées par deux buts au moins. Si ce n'était plus bien entendu, car après tout, Tinué était un diplomate et un politicien, donc toujours une carte dans sa manche (ou un bulletin dans sa chaussette ... hum).

    Cependant, je conçois que votre journée soit fort chargée et que cela vous oblige à aller et venir dans la station. Je ne voudrais pas troubler ce rythme de travail et je pense que mon enquête n'étant pas prioritaire sur vos tâches, il serait certainement plus simple pour tous les deux que je vous suive et que lorsque nous verrons le commandant je me présente à lui. Qu'en pensez-vous Sous-lieutenant ?

    Les derniers mots étaient encore une fois une question purement rhétorique à laquelle Tinué n'attendait d'autre réponse qu'un : oui vous avez raison. Mais on ne pouvait savoir avec les militaires... même si celui-là ne semblait pas trop à cheval sur la rigueur.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Invité le Dim 23 Mar 2008 - 15:03

    Hochant la tête à la première remarque, il tiqua néanmoins à la deuxième. Son intégration n’avait rien avoir avec son grade : il avait commencé comme simple officier. Ce qu’il s’empressa de rectifier :

    « Ah non, monsieur. Mon grade n’a rien avoir avec le succès de mon intégration. Je n’étais qu’un simple officier, fraichement diplômé, lorsque j’ai posé mes bottes sur cette base, pour la première fois.
    J’ose espérer que c’est ma bonne humeur naturelle qui me fasse apprécier de l’équipage… »
    Finit-il un peu songeur.

    Attendant cette fois qu’il termine, Manech lui répondit calmement alors :

    « En effet, ce n’est point mon rôle de vous servir de guide mais comme je dois prendre mon quart sur le pont, je peux toujours vous y emmener. Et si nous croisons quelques collègues Ases en route, bien vous en sera. »

    Ceci dit, il se mit donc en route, le diplomate sur ses talons. Même s’il avait plus l’impression qu’il était sur son dos qu’autre part…
    Manech avait été sec. Il n'avait pu s'en empêcher. Mais à quoi bon s'excuser ? Cela serait une perte de temps à tous les deux et apparemment Monsieur Slaï avait un emploi du temps chargé. Comme tout bon diplomate qui se respecte bien évidemment.
    Manech, lui, avait du boulot certes mais ni plus ni moins que d'ordinaire.

    C’est alors, au détour d’un couloir, qu’une onde de fraicheur et de bienfaisance fit son apparition :

    « Oh ! Shannel de mon cœur ! Toi ici ! Quelle surprise ! » fit-il chantonnant en ouvrant ses bras à la bosco.
    avatar
    Shannel Kômoku-Vidar
    Bosco - Balor

    Nombre de messages : 45
    Localisation actuelle : Dans les couloirs de Balor
    Mission actuelle : Courir à gauche à droite
    Citation : Bof, c'est pas si grave...
    Couleur RP : #ababab
    Multi-comptes :


    Date d'inscription : 15/03/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Shannel Kômoku-Vidar le Sam 29 Mar 2008 - 10:27

    De la péla ! De la péla !! Les coqs de Balor allaient servi de la péla, aujourd'hui, à la cantine ! Qu'est-ce qui pouvait rendre Shannel plus heureuse que de manger un plat traditionnel Ase composé de pommes de terre, d'oignon, et de fromage fondu ? Qu'est-ce qui pouvait être meilleur que des pommes de terre et du fromage, de toute manière ?

    Shannel, le ventre rebondi grâce au petit déjeuner improvisé, obtenu auprès de l'un des coqs à grand coups de clin d'oeils suggestifs, ne courait pas dans les couloirs, pour une fois. Elle marchait en rêvassant. Elle revoyait le fromage couler sur les rondelles de pommes de terre, elle entendait de nouveau la croute dudit fromage croustiller dans sa bouche, elle sentait encore la douceur de l'oignon contraster avec la force du plat...

    Elle était dans un tel état de béatitude qu'elle passa devant Manech et son invité sans les voir. La voix du sous-lieutenant tactique la sortit de sa rêverie, mais elle ne lui en tint pas rigueur : un jour de péla était un jour heureux. Tout sourire, elle se tourna vers lui, ouvrit elle aussi les bras, et lui fit un gros câlin.


    Manech ! Comment ça quelle surprise ? Qu'est-ce que tu sous-entends ? demanda-t-elle d'un ton faussement fâché. C'est alors qu'elle remarqua la présence de Tinué. Elle lâcha Manech pour se tourner vers l'Ase.

    Enchantée de vous rencontrer, Monsieur. Si vous restez à bord de Balor jusqu'au repas de midi, vous allez être agréablement surpris !

    Elle agrémenta ses dernières paroles d'un petit salut militaire à l'encontre de Tinué.

    Je suis le bosco Kômoku-Vidar, à votre service. ajouta-t-elle, désireuse malgré tout de ne pas manquer à ses obligations.


    Dernière édition par Shannel Kômoku-Vidar le Mer 2 Avr 2008 - 11:12, édité 1 fois
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Tinué Slai le Sam 29 Mar 2008 - 13:40

    Loupé ! Il n'allait pas aller faire un tour dans toute la station en espérant pouvoir ainsi échapper aux mondanités avec le commandant. Mais bon, ce n'était pas la chose la plus grave qui soit. Ce qui était plus problématique c'était que Tinué devait suivre à une vitesse relativement conséquente et que par la même occasion il était légèrement perdu, enfin tout autant que lors de son arrivée dans ces lieux. Mais bon, c'était la vie et il ne pouvait pas tout contrôler tout de même !

    Il ne parla pas au sous-lieutenant car l'autre ne semblait pas le porter dans son coeur. Pourtant Tinué était un jeune diplomate plein d'allant et tout plein d'enthousiasme, feint il est vrai, mais tout plein quand même. Enfin, ce n'était pas si terrible que cela, il avait connu pire. Pas souvent, mais tout de même. Et tandis qu'ils marchaient dans les couloirs, Tinué derrière Manech à pouvoir admirer tout ce qui était devant lui, le diplomate pensait à sa véritable mission. Est-ce que seulement ce serait faisable ici ? Ca rien n'était moins sur ...

    Il sursauta, sortant de ses pensées, quand Manech parla à quelqu'un d'autre. Une fille visiblement qui semblait elle aussi très heureuse de revoir le jeune homme. Décidemment, il n'avait aucun problème d'insertion dans la station ce garçon. Au moins, les habitants d'Asgards n'étaient pas mal traités. Tinué dévisagea la nouvelle venue et lui fit un petit salut de la tête quand elle se présenta. Pourquoi serait-il heureux d'être à midi ? Bon, peut-être qu'elle avait des informations confidentielles sur la nourriture et que le repas serait agréable. Et d'être bosco lui ouvrait les confidences des cuisiniers. Oui c'était certainement ça. Il décida donc d'attendre jusqu'au midi pour vérifier son hypothèse et ne posa aucune question. Enfin presque.


    Enchanté, je me nomme Tinué Slaï et je suis diplomate. N'ayez crainte, aucune guerre n'est à déplorer, ni aucun complot contre le Cercle. Simplement une visite de politesse et une question concernant l'insertion des Ases dans l'armée. Vous connaissez le conseil Asgard, trop rigoureux sur certains points et un peu vieux jeu. Je parlais justement avec le sous-lieutenant de son insertion et il me semble qu'elle est parfaite avec les jeunes femmes, aurait-il un talent caché ?

    Et vlan, prend ça méchant ! Tinué avait clairement insinué que ... Manech n'avait rien pour plaire, pas assez de cornes à son gout ! Et en plus comme il avait été méchant et sec avec lui, le diplomate se vengeait un tout petit peu. Et puis toc !
    avatar
    Shannel Kômoku-Vidar
    Bosco - Balor

    Nombre de messages : 45
    Localisation actuelle : Dans les couloirs de Balor
    Mission actuelle : Courir à gauche à droite
    Citation : Bof, c'est pas si grave...
    Couleur RP : #ababab
    Multi-comptes :


    Date d'inscription : 15/03/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Shannel Kômoku-Vidar le Mer 2 Avr 2008 - 11:29

    Un diplomate ase ? C'était la première fois que Shannel en voyait un. Et en plus il enquêtait sur l'intégration des ases sur la base ! Shannel se demanda s'il comptait se fier aux dossiers ou simplement à sa vue... Car dans ce cas il risquait bien de passer à côté d'elle ! Cette pensée l'amusa, puis elle réalisa que Tinué aurait probablement besoin d'un guide sur la base, et que ce n'était certainement pas le rôle de Manech. Ca tombait bien, Shannel avait besoin d'une mission sans besoin de courir.

    Elle lâcha un petit rire sur les derniers mots du diplomate.


    Un talent, peut-être bien, mais certainement pas caché ! Monsieur a sa réputation dans toute la base ! dit-elle d'un ton un peu taquin. Puis elle ajouta, plus sérieusement : J'imagine que vous voulez rencontrer le Commandant de la base... Je peux vous conduire sur le pont, si vous le souhaitez, ainsi, Monsieur Stromboli... Elle insista sur ces derniers mots, avec un petit sourire pour Manech. ... Pourra enfin prendre son quart !

    Maintenant qu'elle y pensait, personne ne l'avait prévenue de l'arrivée du diplomate. Y aurait-il une faille dans le système de communication interne de Balor ? Ou l'ase était-il arrivé à l'improviste ? Dans tous les cas, le Commandant n'était probablement pas au courant de sa présence ici... Il serait alors peut-être bon de tenter de le prévenir discrètement, juste au cas où...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Invité le Ven 4 Avr 2008 - 17:23

    Oh bonheur ! Une Shannel qui vous ouvre ses bras avec un sourire radieux aux lèvres. Manech en voyait presque un champ de marguerites en fleur dans lequel il s’élancait joyeusement avec la jolie demoiselle à ses côtés…

    Mais elle coupa court son rêve éveillé en sortant de ses bras et saluant l’autre là… derrière… Oui l’autre… Le diplomate… LE ! Article démonstratif masculin. Un mâle quoi !
    Et en plus, elle lui proposait ses services ! Ses services !! Manech en eut le cœur fendu… Lui qui pensait qu’elle ne le lui avait proposé qu’à lui…. Enfin, qu'au gars de la base quoi. Les hommes de la base, c’était la famille, Manech pouvait tolérer… Mais à un parfait étranger !! Tout de même !
    Oui bon, c’était un frère Ase mais mais ! Mais même ! Shannel ! Manech en eut presque les yeux humides.

    De cette agitation intérieure rien de transparaissait en surface.

    Le diplomate répondit en tirade à la bosco. C’était un diplomate après tout.

    Comment ça un talent caché ? Mais pas caché du tout ! Mais avant qu’il n’ait pu dire un mot, Shannel avait déjà rétorqué : Un talent, peut-être bien, mais certainement pas caché ! Monsieur a sa réputation dans toute la base !

    Bombant le torse, il faisait son fier. Jusqu’à ce qu’elle ne lui signale gentiment et avec le sourire qu’il ferait mieux d’aller prendre son quart.

    Mimant d’avoir été touché par une flèche invisible en plein cœur, il tituba en déclarant :

    « J’y vais de ce pas, Ô déesse des matelots égarés en pleine mer agitée ! »

    Il arrêta là sa divaguation et reprit un peu de son sérieux. Il n’oublia pas de saluer le visiteur avant son départ.

    « Monsieur. »

    Simple et courtois. On ne se refait pas.
    Sur ces entre-faits, Manech partit en direction du pont, prendre son service.
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Tinué Slai le Ven 4 Avr 2008 - 20:09

    Elle sembla décidée à défendre le lieutenant, ou pas ... car quand on voyait et qu'on écoutait la réponse de Shannel, il fallait bien vite comprendre que la réputation de séducteur de pacotille de Manech n'était plus à faire. D'ailleurs comment séduire quand on a pas de cornes, franchement ... Il sourit à la remarque et attendit la suite des évènements. Donc il fallait quitter le lieutenant qui n'aime pas les hommes pour la bosco qui semble gentille avec tout le monde. Très bien ça, ça pouvait se faire. Il allait accepter de la suivre et de ... faire quelque chose ensuite.

    Le bougon, oui oui Manech sembla ravi de quitter leur présence et salua bien gentiment la jeune femme tout en adressant un froid, monsieur à Tinué. Mais alors, et puis quoi, il n'avait pas droit à un Tinué de mon coeur lui ? Ok, ce n'était certainement pas en une dizaine de minutes qu'il allait faire en sorte de sympathiser avec l'équipage, mais si l'équipage n'y mettait pas du sien, cela ne servait en rien sa mission. Donc nouvelle sous-mission, faire ami-ami avec tout le monde en servant de grands sourires, des éclats de rires lors des plaisanteries et tout un tas d'autres chose totalement utiles pour séduire.

    Il sourit donc à la remarque de Shannel, il salua Manech d'un.


    J'espère vous revoir très rapidement lieutenant Stromboli.

    Puis, il enchaina.

    Merci de me servir de guide, je suis incapable de me repérer dans cet embrouillamini de couloirs et de corridors. D'ailleurs je me demandais, est-ce que couloir est le bon terme, ne serait-ce pas coursive ou quelque chose de ce genre ? Et concernant ma rencontre avec le Commandant, effectivement, c'est ce que je désire.

    Il lui fit le sourire de circonstance numéro vingt trois. Celui destiné à flatter l'égo des interlocuteurs et il espérait que cela fonctionnerait aussi bien sur une femme militaire. C'était bizarre ces bêtes là !
    avatar
    Shannel Kômoku-Vidar
    Bosco - Balor

    Nombre de messages : 45
    Localisation actuelle : Dans les couloirs de Balor
    Mission actuelle : Courir à gauche à droite
    Citation : Bof, c'est pas si grave...
    Couleur RP : #ababab
    Multi-comptes :


    Date d'inscription : 15/03/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Shannel Kômoku-Vidar le Jeu 10 Avr 2008 - 16:40

    C'était drôle, Shannel, pour une raison inconnue, avait l'impression que l'atmosphère était très légèrement tendue, entre le diplomate ase et Manech. Elle ne se fondait sur rien de tangible pour penser cela, uniquement une sorte de pressentiment, quelque chose d'un peu animal... Enfin, de toute manière, Manech était parti. Elle avait souri devant son imitation du valeureux guerrier fauché de plein fouet par un carreau bien lancé, ainsi qu'en entendant l'une des innombrables métaphores qu'il utilisait pour parler d'elle.

    Une fois le sous-lieutenant parti, elle reporta son attention sur le diplomate ase. Il voulait donc rencontrer le Commandant... Mais Shannel n'en avait pas été avertie.


    Très bien, je vais vous conduire sur le pont. Avez-vous déjà été annoncé auprès du Commandant ?

    La jeune femme avait complètement laissé tomber le grand débat métaphysique que Tinué avait lancé à propos de l'appellation des couloirs de la base. C'était pourtant totalement involontaire, car en temps normal, elle se serait fait une joie de converser joyeusement à propos de tout et de rien avec un étranger. Mais elle était préoccupée par la suite des évènements : devait-elle accompagner le diplomate jusqu'au pont pour qu'il rencontre le Commandant, ou ne devait-elle pas assurer ses arrières ?

    Un peu pensive, elle ajouta :


    Quoiqu'il en soit, je vais d'abord vous conduire à son Intendante. Elle pourra mieux vous renseigner que moi sur la disponibilité du Commandant Portanares, et pour combler le tout, elle pourra répondre à toutes vos questions concernant son intégration à bord...

    *Du moins si elle daigne former ne serait-ce qu'une seule phrase...* compléta-t-elle en pensée. Si Tinué avait rencontré peu de résistance dans sa mission avec Manech, il en serait probablement autrement avec mademoiselle Traminne... Mais au moins, cela lui laisserait le temps de prévenir le Commandant... Et de vaquer à ses autres tâches.
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Tinué Slai le Ven 11 Avr 2008 - 20:36

    A présent que Manech Stromboli était parti, Tinué avait la belle Shannel pour lui tout seul. Le seul soucis était qu'il se fichait totalement de la beauté de son interlocutrice si cela ne pouvait pas l'aider dans sa mission (et cela en l'occurrence ne l'aidait pas). Donc il lui souriait avec un sourire totalement factice qui démontrait bien son envie de pouvoir au plus vite s'acquitter de sa mission et pouvoir enfin passer aux choses sérieuses. Il écouta ce qu'elle demandait et réfléchit à un moyen d'aller voir plus de personnes différentes sans pour autant être particulièrement grossier envers le commandant. Et avant même que ce dilemme soit élucidé, elle lui offrit la solution. Pour un peu, il en aurait sauté de joie et de plaisir ! Parce que c'était tout de même fort sympathique à elle de lui donner la chance de voir l'intendante qui, d'après les informations qu'elle avait laissé filtrées, était d'origine Ase.

    Il la regarda avec toujours le même sourire et se décida enfin à répondre.


    Le commandant n'est pas au courant pour la simple raison que cette visite est destinée à vérifier l'intégration des Ases et donc ne doit pas être planifiée pour garder sa spontanéité.

    En gros, c'est une inspection surprise et toc !

    Je vous remercie de votre proposition, l'intendante sera une personne qui pourra me renseigner j'en suis certain. Si de plus, comme vous l'avez laissé entendre, elle est de race Ase c'est encore mieux bien entendu.

    Il lui fit le sourire numéro vingt-huit, une variante du précédent destiné cette fois à montrer que les informations données sont tellement précieuses que cela fait un plaisir fou. C'est un sourire de circonstance et il l'appliquait assez rarement, elle en avait de la chance la bosco. Maintenant restait aussi à voir le commandant pour la véritable mission sans pour autant dire que c'était la véritable mission. La politique était un jeu de patience où la stratégie avait un rôle capital. En espérant que le commandant aime ce genre de jeu car sinon la partie serait de courte durée.
    avatar
    Shannel Kômoku-Vidar
    Bosco - Balor

    Nombre de messages : 45
    Localisation actuelle : Dans les couloirs de Balor
    Mission actuelle : Courir à gauche à droite
    Citation : Bof, c'est pas si grave...
    Couleur RP : #ababab
    Multi-comptes :


    Date d'inscription : 15/03/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Shannel Kômoku-Vidar le Mar 22 Avr 2008 - 13:09

    Hoooooo, le diplomate avait l'air très content de rencontrer Eilaire ! Il allait probablement déchanter à la vitesse de la lumière, mais bon, il faut avouer que ça fait plaisir de constater que son travail est apprécié ! Shannel ne put s'empêcher de répondre au sourire de Tinué.

    Parfait, je vous conduis à elle alors ! Veuillez me suivre, nous n'en aurons pas pour longtemps...

    La dernière fois que Shannel avait croisé Eilaire, elle était dans le bureau du Commandant, à ramasser son linge... La scène avait mise la jeune bosco mal à l'aise, car il lui semblait qu'il n'était pas du devoir d'une intendante de chouchouter à ce point son supérieur mais... Au fond, Eilaire faisait bien ce qu'elle voulait. Peut-être était-elle excessivement bien payée, qui sait ? Bref, tout ça voulait dire que depuis qu'elle l'avait croisée, Eilaire avait probablement eu le temps de faire laver les affaires du Commandant et de revenir dans le bureau pour le ranger, comme elle le faisait tous les matins. Il fallait donc guider le diplomate Slaï vers la cabine du Commandant. Elle partit d'un bon pas, tout en s'assurant qu'il la suivait.

    Vous avez des cornes magnifiques, si je peux me permettre, on voit que vous les entretenez vraiment bien ! dit Shannel pour meubler un peu. Elle s'engouffra dans un élévateur. Vous avez de la chance, vos cheveux contrastent bien avec. Mademoiselle Traminne, par exemple, a les cheveux et les cornes exactement de la même couleur ! C'est assez étrange à voir, mais on s'y habitue. Ça lui donne un air... Bon, Shannel n'allait quand même pas insister sur le fait qu'Eilaire était bizarre... De toute manière, Tinué le comprendrait bien assez tôt ! Alors qu'elle cherchait un échappatoire, la porte de l'élévateur s'ouvrit, et elle se retrouva nez à nez avec...

    MADEMOISELLE TRAMINNE !! Justement, je parlais de vous !

    Sauvée par le gong ! Eilaire était juste là, devant elle, prête à emprunter l'élévateur ! Voilà qui s'appelait un timing parfait. Avec un sourire jusqu'aux oreilles, Shannel sortit de la cage de l'ascenceur, et se tourna vers Tinué.

    Monsieur, je vous présente Eilaire Traminne, intendante du Commandant Portanares. Je vais vous laisser entre ses mains expertes, mais sachez que je suis à votre entière disponibilité !

    Puis elle se tourna vers Eilaire.

    Mademoiselle Traminne, voici Monsieur Slaï, c'est un diplomate ase... Bon, des mots simples, des phrases courtes... Il va vous poser quelques questions, libre à vous d'y répondre. En attendant, je vais prévenir le Commandant de sa présence ici. Je reviens tout de suite !

    Shannel le savait pertinemment, elle n'aurait probablement pas de réponse de la part d'Eilaire. Sans plus attendre, elle se tourna vers le diplomate, le salua du mieux qu'elle put, puis s'en fut en courant vers le pont. En espérant que le Commandant y soit.
    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Eilaire Traminne le Dim 27 Avr 2008 - 2:28

    [ désolée pour les fautes, je suis vraiment trop crevée pour les corriger ce soir V_v ]

    Disons le d'emblée : la journée d'Eilaire avait été banal au début, moins sur la fin. Commençons par son réveil : rien de nouveau à signaler. Elle avait ouvert ces yeux dès la première sonnerie de réveille, soit environs deux heures avant le réveil du commandant, l'avait éteint d'une main encore légèrement molle et s'était assise sur son bord de lit. Ensuite, elle avait effectué quelque étirements, avait attaché ces cheveux en une queue de chevale rapide et était partie prendre son petit déjeuné. Une fois sustentée, elle s'était lavée avec soin et s'était ensuite habillée.

    Venait le temps des finitions : une agréable odeur de glycines, un maquillage léger, une coiffure élaborée par diverses petites nattes enroulée autour de ses cornes qu'elle avait au préalable lavée avec soin, et d'autre mèche restait libre ici et là, mais l'important, c'est que ce soit élégant. Car si elle se fichait de l'apparence qu'elle reflétait aux autres, elle avait vite compris que pourtant, elle devait faire attention à l'image qu'elle donnait à coté de Commandant. Jamais elle ne devait lui porter préjudice d'une quelconque façon, ainsi passait-elle bien plus de temps à soigner chaque détail en elle. Cela allait du cils pas assez droit à l'odeur qu'elle pouvait bien dégager.

    Une fois prête et, selon elle, irréprochable, elle était partie en cuisine préparer le petit déjeuné du commandant. Ce n'était pas très compliqué à préparer : un simple café. Paradoxalement, elle passait toujours du temps à le faire. Comme c'était la seule chose qu'elle avait à faire pour le matin, il fallait au moins qu'il soit parfait. Une fois que le café émettait un odorat exquis (et Eilaire était très pointilleuse là dessus), elle versait le tout dans une cafetière spéciale matin, isotherme mais aussi élégante que sobre. Cafetière qui était lavée chaque matin.

    Une fois armée de son café, elle se dirigeait, un plateaux à la main, vers la cabine et attendait à la minute près avant d'entrer dans la chambre. Là, elle posait le plateau avec le café, la tasse et la coupelle sur une table et venait la tâche suivante : la lessive.

    Eilaire n'avait aucune idée si c'était quelque chose qu'elle devait faire ou pas. Seulement, quand elle était arrivé, on lui avait fait tout un long discourt duquel elle avait bien vite décroché, pour simplement retenir "nounou du commandant". Elle avait alors cherché ce que faisait une nounou mais s'était vite rendu à l'évidence : elle n'avait pas eut de nounou. Bon, soit, qui la gardait alors ? Sa grand mère, ou sa mère. Et faisaient-elles la lessive ? Oui. Donc, Eilaire faisait la lessive. C'était aussi simple que ça.

    Ne croisant pas le commandant, elle se dit que soit des petits lutins l'avaient enlevé cette nuit, soit il était dans sa salle de bain. Elle retira de sa tête l'hypothèse des petits lutins : dans une station spatial, ils n'auraient pas été bien loin. Donc, la salle de bain. Peu importait. D'un calme inébranlable, l'ase prit les affaires sales et prit la direction de la porte. Elle adressa un légers signe de tête à la bosco et continua sa route comme si de rien n'était. Elle se dirigea ensuite vers la blanchisserie et commença alors un travail de tri.

    Chemise : fragile. Chemise : fragile. Pantalon : Moins fragile. Chaussette : fragile. Chaussette fragile.

    Bref, une journée normale jusqu'à maintenant. Quand soudain, il y eu un Bug.

    Verste : Fragile. Sous vêtements : fragile. Soutiens-gorge : très fragile, cravate : très fragile...

    Eilaire se stoppa net. D'une main lente, elle reprit le soutient-gorge d'une main et le leva doucement à la hauteur de ces yeux. Là, elle resta trois bonnes minutes à observer et se demander. Qu'est-ce que ça faisait dans le linge du commandant ? Pourquoi y avait-il ça ? Par quelle façon ? Pourquoi ce soutient gorge était-il violet et avait-il des formes aussi gamine ? Y avait-il des choses que l'intendante ignorait chez son commandant ? Pourquoi était-ce un soutient gorge à agrafe ? Est-ce que ça la concernait ?

    Et surtout, est-ce qu'il... ?

    Eilaire secoua la tête. C'était bien des questions pour sa petite tête cornue. Elle soupira et finalement, fit comme d'habitude. Elle se décida à laver précautionneusement le linge, et prit un soin tout particulier pour la dernière dentelle si délicate. Une fois toute la lessive propre, séchée et pliée, Eilaire prit le soutient gorge trouvé et l'examina un moment. Que devait-elle en faire ? Le rendre au commandant ? Oui. C'était certain.

    Son sens du devoir lui dictait de le rendre, de ne rien dire et que cette affaire s'arrête ici. Mais au moment de le placer comme n'importe quel autre vêtement sur la pile de linge, sa main s'était arrêtée. Elle avait un peu plus zieuté l'étrange textile (étrange dans l'endroit où il avait été trouvé) et finalement sa curiosité fut plus assourdissante que son sens du devoir.

    Elle voulait savoir pourquoi. Pourquoi il y avait un soutient gorge dans les affaires du commandant. Pourquoi il était de cette taille là, Pourquoi il était mauve, Pourquoi il était à agraphie, Pourquoi il était en dentelle et enfin, Pourquoi les femmes avaient de la poitrine qui faisait qu'elle devait porter ce genre de truc !

    Encore que la dernière question risquait de rester sans réponse. Mais pas grave.

    D'un geste expert, l'ase saisit un petit sachet plastique (comme pour l'alimentaire) et fourra le soutient gorge parfaitement bien plié dedans. Elle le fixa encore un peu et finalement, le posa sur la pile de linge. D'un pas rapide, elle retourna à la cabine et put voir... Qu'il n'y avait personne. Dommage.

    Bon, ces questions attendraient un peu. Eilaire prit soin de ranger la pièce soigneusement, nettoyer rapidement les principales taches disgracieuses et quand la pièce fut impeccable, elle put filer. Elle reprit le soutient gorge dans sa pochette plastique et le plaça entre ces bras replié et sa poitrine. Comme quand elle tenait des dossier, mais sans dossier cette fois.

    Une fois dans les couloir, elle se demanda par où chercher. Elle n'avait même pas récité le planning de la journée aujourd'hui en plus. Ça n'allait pas du tout cet affaire. Certes, elle avait laissé exprès la feuille avec tout marqué en évidence à coté du café. Mais quand même. La forme dictait qu'elle aille lui dire. Et n'oublions pas la curiosité qui lui disait d'aller demander le pourquoi du soutient-gorge... Eilaire eut cependant un léger soupir. Trouver le commandant Portanares sur cette base, c'était comme trouver une poussière dans le désert de Troie. Mais soit, elle y arriverait !

    En plus, il fallait qu'elle vérifie qu'il ai bien prit son traitement pour les yeux. Et qu'il soit impeccable au moins... Et plein d'autre chose. Certes, elle avait tardé à remonter par rapport à d'habitude. Mais n'aurait-il pas put attendre un peu ? Et la faute à qui si elle avait prit du temps? Au soutient gorge.

    Non, elle ne pouvait pas reporter la faute sur un soutient gorge. Ainsi décida-t-elle de calmement réfléchir à où pourrait être le commandant... Tenter le pont, c'était une idée. Comment allait-elle voir s'il était dessus ? Aucune idée. Elle improviserait sur place.

    Eilaire prit donc la direction du pont, d'un pas déterminé et presque rapide. Elle ne fit pas attention aux regards intrigués que son petit paquet semblait attiser et continuait froidement son chemin. Maintenant, il fallait prendre l'ascenseur. D'un geste lent, elle appuya sur le bouton et attendit patiemment que la petite boite arrive. En même temps, elle souhaitait intérieurement qu'il n'y ai personne dedans. Du monde, ça faisait des gens qui parlaient, qui posaient des questions, bref, des truc qu'Eilaire se savait pas faire. Elle soupira. Ça ne servait à rien d'y penser. Elle verrait le moment venu. À peine quelque seconde plus tard, l'ascenseur prit la demoiselle et la fit monter jusqu'au couloir qui menait au pont. Là, elle se stoppa.

    Et maintenant, que faire? Foncer sur le pont ? Attendre que le commandant sorte ? Faire quelque chose en attendant que le commandant sorte ?

    Eilaire ne savait pas trop. Et au moment ou ces questions allaient et venaient dans sa tête, l'ascenseur émit de nouveau un petit "tiiing" chantant. Espérant croiser les yeux noisettes de son commandant, l'ase se retourna pour se trouver nez à nez avec... Shannel.

    Non, c'était pas le commandant.

    L'intendante écouta la jeune femme parler, présenter sommairement la situation et l'ase à coté. Même si elle ne le montrait pas, elle appréciait tout de même l'effort de la bosco à résumer ces phrases. Quand cette dernière eut finit, Eilaire fit un petit signe de tête, très léger, tandis que la bosco s'en allait déjà.

    Elle allait sur le pond ? Flûte ! Elle airait pus transmettre le message que l'intendante cherchait le commandant... Ah, mais trop tard. Bon, elle verrait plus tard. Pour le moment, il y avait cet ase donc il fallait s'occuper.

    Poliment, Eilaire fit face à Tinué et le fixa, sans aucune expression dans son regard, semblant attendre qu'il dise quelque chose...
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Tinué Slai le Mer 30 Avr 2008 - 18:26

    Elle fit tout de même la conversation durant le trajet. C'était fort agréable ou c'était ce que laissait voir Tinué. Mais en fait il se fichait de ses commentaires sur les cornes Ases. Elle n'était pas Ase à première vue, même si par les temps qui couraient on ne pouvait même plus se fier aux caractéristiques raciales pour différentier les gens. Pas que cela dérange habituellement le diplomate, mais ... en l'occurence il devait s'informer de ce que pensaient les Ases d'équipage de la station ! Et pour s'informer, il fallait encore rencontrer.

    Donc il écouta les commentaires et les compliments sur ses cornes, de l'entretien ? Mais non, il n'avait pas un entretien trop important. Il n'avait qu'à les nettoyer avec une bande de tissus spécial et les lustrer une fois pas jour durant dix minutes, ce n'était pas énorme. Oui, il est vrai que chaque semaine, une bonne heure était nécessaire pour leur redonner un aspect raffiné, mais qu'est-ce qu'une heure dans une journée ? Il passait bien plus de temps à chercher comment s'habiller, comment placer les vêtements pour qu'ils paraissent faits pour lui etc etc...

    En attendant, il était heureux de la suivre, même si elle était un poil trop rapide. Et si elle stoppa directement en criant ! Alors voila l'intendante. Le premier mot qui vint à l'esprit de Tinué fut anorexique. Elle était tout en finesse et en longueur comme si elle pouvait se casser au moindre coup de vent. Heureusement que le vent ne souffle pas dans les stations...

    Ensuite il pensa à sans expression, il était doué pour cela pourtant, mais elle le surpassait aisément, elle ne pensait pas ou alors il l'ennuyait ou encore elle se fichait de tout, mais franchement c'était étrange un air pareil. Puis il constata que son accompagnatrice était partie. Donc après Manech, Shannel partait, il faisait fuir les gens ou alors ils étaient drôlement occupés pour une station qui n'était pas sous le feu ennemi ! Ou bien encore et cette hypothèse était plausible, ils préféraient que le diplomate soit dans les pattes de quelqu'un d'autre pour ne surtout pas commettre d'impair.

    Il sourit gentiment à l'intendante du commandant et se décida à se présenter et à lui révéler le but de sa visite.


    Bonjour mademoiselle, je suis ravi de faire votre connaissance. Je me nomme TinuéSlaï et je suis diplomate au service du conseil Ase. Je suis à bord pour vérifier que les Ases s'intègrent bien dans l'armée du Cercle. C'est pourquoi je suis persuadé que vous pourrez m'aider, après tout, vous être particulièrement haut placé dans la hierarchie militaire si je ne me trompe pas.

    Si elle avait été une femme normale, elle aurait légèrement rougi, puis aurait contesté ses paroles en disant qu'elle n'était pas militaire à proprement parlé. Mais elle n'était pas une femme ordinaire, cela se sentait. A quel point ? Cela Tinué l'ignorait encore tandis qu'il attendait un commentaire ou une réponse à sa question implicite.
    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Eilaire Traminne le Jeu 1 Mai 2008 - 0:42

    Bon, c’était quoi encore ça ?

    Shannel était partie en laissant une Eilaire (drôlement occupée et préoccupée par cette histoire de soutient gorge, cela va de soit) seule avec une espèce d’énergumène… Qui parlait. Le pauvre diplomate ne semblait pas tout à fait au courant de la petite particularité d’Eilaire concernant les longs discours car d’emblée de jeux, il se lança en de veine et longue discussions inutiles. Au début, elle tenta de suivre. Comme à chaque fois. Elle put ainsi entendre son nom, son rôle… Ce qu’il voulait faire… enfin, devait faire… Mais le reste passa purement et simplement à la trappe. Comme à chaque fois aussi.

    Toute la partie graissage de patte… Et d’un, comme si ça l’intéressait ? Et de deux… Comme si elle pouvait avoir suivit !

    Une petite musique était venue à la place occuper les pensées de l’ase, comme à chaque fois qu’on lui faisait un long discourt où qu’on lui criait dessus. Une petite musique, de la flûte souvent, se faisait dans sa tête et la coupait de l’univers qui l’entourait. Seul restait l’expression de la personne en face et les lèvres qui bougeaient. Quand il eut finit et qu’il se stoppa, semblant attendre une réponse, l’ase se dit qu’elle devait tenter de dire quelque chose. Bon, autant commencer par le début avec ce zouave là.

    « Traminne, Eilaire. Intendante. »

    Elle se présentait. Si, c’était possible. Sans doute Tinué pouvait-il se contenter déjà de cette réponse. Eilaire avait déjà fait un gros effort pour tenter de ne pas envoyer son petit camarade balader dès les premières minutes en continuant son chemin comme si de rien n’était. Elle avait ouvert la bouche. C’était notable, si, si, bravo diplomate.

    Réellement, pourquoi tant de sollicitude de la part de l’ase ? Tout simplement parce que ça occupait le temps. Là, elle ne pouvait pas foncer bille en tête sur le pont, sans même savoir si le commandant était là. Hors, Shannel était, elle, partie bille en tête. L’ase s’était juste dit que le mieux à faire était pour le moment d’attendre le retour de la jeune femme, de demander si le commandant était sur le pont pour finalement... Improviser quand elle serait rendue-là.

    Ça ne servait à rien de faire des projets si le commandant n’y était pas de toute façon, alors, elle verrait. Elle fixa longuement le diplomate en face d’elle. Il voulait vérifier que les ases s’intégraient bien chez les militaires ? Et bien soit ! Eilaire allait aider puisque déjà, elle haussait les épaules et ces lèvres commencèrent à bouger pour fournir une réponse. Ou un semblant de réponse :

    « Et vous n’avez rien de mieux à faire ? »

    Et non. Eilaire n’était pas disposer à aider finalement. Elle haussa légèrement un sourcil interrogateur et fixait l’ase dans les yeux, avec son regard éternellement calme. Et froid. Le pire sans doute, était que sa voix n'était pas méchante, dure ou chargée de reproches. Non, c'était une vraie question posée comme serait posée n'importe quelle question des plus banales.

    Eilaire n’était pas quelqu’un de très… Patriotique. Elevée loin d’Asgard, mélangée avec des humains et ayant un ami Shitennô, elle n’avait jamais vraiment envisagé qu’une intégration était dépendante d’une race. Et puis, c’était d’Eilaire qu’il était question. Ce n’était pas non plus comme si elle se souciait de bien s’intégrer ou pas. Finalement, ce qui l’importait en ce moment, c’était de bien faire son travail. C’était que le commandant soit satisfait. C’était que tout soit impeccable. C’était de savoir à qui et pour quoi était ce soutient gorge.

    Où parler d’intégration là dedans ?

    Habituellement, elle serait partie et aurait continué sa route sans un mot de plus. Mais malheureusement, on lui avait « confié », ou du moins, c’est comme ça qu’elle le voyait, le diplomate. De plus, il fallait attendre le retour de Shannel, pour lui rendre le bonhomme cornu et pour savoir s’il y avait le commandant sur le pont. Et elle allait se faire réprimander si elle laissait le diplomate seul. Ainsi resta-t-elle simplement là, plantée devant Tinué.

    Bon, la bien séance aurait voulu qu’elle tente de tenir la conversation aussi. Sauf que bon… c’était Eilaire…
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Tinué Slai le Jeu 1 Mai 2008 - 18:02

    Totalement inconscient de la petite particularité d'Eilaire, Tinué attendait une réponse à son étonnamment bref discours. Après tout il n'avait pas parlé durant une bonne heure pour noyer un quelconque poisson. Et pourtant cette expression est étrange, comment noyer un poisson alors que c'est un animal aquatique ! Pourquoi ne pas dire noyer un Shitenno ou encore donner des cornes à un Ase !

    Tinué attendit que la réponse vienne et elle sembla difficile à venir. Alors en plus d'être à moitié anorexique, elle était timide, mais qu'à cela ne tienne, le diplomate allait faire fondre la glace en moins de temps qu'il n'en faut pour dire Supercalifragilistiexpidélilicieux ! Et ce n'est pas une mince affaire. Il faudrait d'ailleurs qu'il songe à faire prononcer ce mot à cette brave Ase en face de lui pour lui montrer que tous les mots sont prononçables sans que cela soit un calvaire ou que l'on se retrouve entièrement jugé par ses pairs. Et qu'il ne servait à rien d'être timide. Donc aux mission de Tinué concernant la sécurité des Ases et du Cercle s'ajoutait une mission tout aussi importante et certainement plus délicate, faire faire un discours à l'intendante de Balor ! Et ce n'était pas du tout une mince affaire !

    Il l'écouta se présenter et retint son nom pratiquement immédiatement, c'était devenu un réflexe. Un réflexe qui pouvait l'aider dans son travail en raison du nombre important de personnes à ne surtout pas froisser en leur disant qu'on ne se souvenait plus d'eux ! D'ailleurs il ne manquerait plus que ça ! Il s'imaginait bien aller voir un membre du Conseil et lui demander qui il était, ou encore un commandant de l'armée à qui il demanderait son grade. Ce serait terrible pour lui et pour les autres, donc il avait des moyens mnémotechniques pour les noms et les visages. C'était pas pour cela qu'il ne se trompait jamais, il avait bien une fois appelé conseiller un autre diplomate, mais c'était tout de même assez rare, et puis il fallait dire que de reconnaitre deux jumeaux n'était pas donné à tout le monde et que le diplomate étranger n'avait qu'à se présenter.

    Il regarda tout de même étrangement la jeune femme étrange troublé par son étrange discours plein d'étrangeté et de tonalité étrange. Etrange autant que bizarre cette femme ...

    Il se demanda si sa question était une tentative d'humour ou alors si elle trouvait réellement que sa question avait été particulièrement stupide. Mais pourtant son ton démentait toute envie de moquerie ou de sarcasme ! Elle ne voyait pas l'intérêt de sa démarrche ? Mais au contraire, c'était capital et il allait le lui expliquer ... Après avoir tenté de lui faire dire plus de cinq mots d'afilée !


    Mademoiselle Traminne, je suis ravi de vous rencontrer. Mais pourriez vous préciser votre question ? C'est ce que ce rien de mieux ?

    Non, ça n'allait pas ! Sa question était trop peu ouverte pour faire une discussion digne de ce nom. Mais avec un sourire ne dit on pas que tout fonctionne à la perfection ? Et Tinué était bien loin d'imaginer ce que cette femme avait en tête. Car, l'enigme du soutien-gorge était bien dissimulée dans l'esprit de la jeune intendante.

    Tinué, lui, pensait déjà à sa future entrevue avec le commandant. Il devait voir avec lui pour sa mission secondaire et secrète que personne ne connaissait ou presque. En attendant, il se demandait si Eilaire allait lui répondre ou si elle resterait aussi ... calme et distante, on aurait dit qu'elle était tout le contraire des deux personnes qu'il avait vues jusque là ... Bizarre non ? Balor contenait uniquement deux types de personnalités ? Les introvertis qui ne parlaient pas et ceux qui parlaient mais n'appréciaient pas vraiment les diplomates ?
    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Eilaire Traminne le Ven 2 Mai 2008 - 23:59

    Ce diplomate semblait prendre très à cœur le fait de parler. Il semblait que pour lui, la parole était une bénédiction, puisque quand il parlait, il n’arrivait pas à faire des phrases courtes. C’était toujours enrobé. Oh, certes, c’était bien enrobé, avec de belles paroles, de belles tournures… Mais beaucoup de blabla pour dire finalement pas grand chose. Mais si ça pouvait lui faire plaisir, grand bien lui en face ! L’important, c’était bien qu’il fasse des pauses primordiales pour qu’une certaine ase puisse suivre la conversation.

    Encore que réellement, l’intendante ne trouvait pas primordiale de bien suivre le diplomate dans ces beaux discours. Faire acte de présence, c’était déjà bien.

    Aux paroles de Tinué, une personne normale aurait sans doute expliqué son point de vu, aurait dit ce qu’il entendait pas là, se gonflant au passage d’une certaine estime pour lui-même : Ce bête diplomate, il est bien gentil mais il faut tout lui expliquer ! Et peut-être même aurait-il au passage donné de savoureux exemple… Bref, sans doute y aurait-il eut une conversation normale !

    Mais il fallait croire qu’Eilaire n’était pas si normale que ça (encore que… ce sont les autres qui sont étrange à parler autant !) car à tout le discourt de Tinué, elle répondit un simple :

    « Hum. »

    Car que s’est-il passé dans sa petite tête cornue ? Et bien pas grand chose en faite. Le diplomate ne semblait pas avoir compris la question d’Eilaire. Tant pis ! Elle n’aurait pas de réponse, ce n’était pas plus grave que ça. Elle n’avait ni l’envie, ni… l’envie d’expliquer plus en détail sa question.

    Elle ferma les yeux, émit un léger soupir et haussa légèrement les épaules, comme pour dire « tant pis » mais Eilaire oblige, aucun mots ne sortirent de sa bouche. Si Tinué voulait lui faire dire plus de mots, c’était raté. On pouvait même dire que la conversation d’Eilaire avait carrément connu une rétrogradation. Il faudrait faire un peu plus d’effort que ça et se montrer nettement plus imaginatif pour faire parler l’intendante.

    Encore qu’il serait possible que ce ne soit pas suffisant.

    Ne pensant pas plus à tout ça, l’Ase fit quelque pas en arrière jusqu’à se retrouver contre le mur. Là, elle s’adossa, son « dossier brûlant » toujours entre les mains et regarda en direction du couloir où était partie Shannel. Elle prit équilibre sur une jambe, posant l’autre contre le mur. Balaise, malgré les talons. Mais l’ase avait un grand sens de l’équilibre.

    Tomber, ça sert à rien, et ça fait perdre du temps.

    Eilaire plissa légèrement les yeux mais aucune bosco ne semblait revenir pour le moment. Jamais l’ase n’aurait crûe qu’elle aurait autant eut envie de croiser quelqu’un. Pourtant, c’était le cas.

    Elle tourna finalement la tête vers Tinué et l’observa un peu. Qu’est-ce que c’était encore que cette histoire de diplomate au fond ? Ça se trouve, c’était faux. Oui, peut-être. Il se pouvait également que réellement, le diplomate (ou pas) soit là pour carrément autre chose, voler des informations ou quoi que ce soit d’autre. Fort bien ! A cet instant, l’Ase se dit que tant que personne ne serrait revenu, elle garderait l’œil sur lui. Qui sait ? Peut-être allait-il commettre quelques fourberies !

    Et ça retomberait sur qui ? L’intendante. Et de fils en aiguille, le commandant. Et ça, il n’en était pas question. C’est pourquoi, malgré sa forte envie de planter le diplomate là, de le laisser attendre seul tandis qu’elle s’occupait de plus important (selon son propre repère d’importance, le soutient gorge appartenant potentiellement au commandant et plus important que le diplomate, oui) elle décidait de rester (car le diplomate étant, jusqu’à preuve du contraire, un potentiel danger, il passe avant le soutient gorge).

    Comme à son habitude, l’Ase regardait inexpressivement le diplomate et attendait que celui qui venait de passer comme plus important qu’un soutient gorge fasse quelque chose…


    Dernière édition par Eilaire Traminne le Sam 17 Mai 2008 - 15:29, édité 1 fois
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Tinué Slai le Ven 9 Mai 2008 - 18:03

    Oups ! Encore raté ! Ce n'était pas une catastrophe, mais tout de même, qu'est ce qu'il pouvait inventer pour la faire parler. Il lui demandait simplement de préciser sa question et elle trouvait le moyen de ne répondre que par Hum. Elle n'aimait pas le diplomate ou bien n'aimait pas parler ou encore avait un langage totalement différent que le langage humain des mots. Il vérifia sa position, ce qu'elle tenait entre les mains, ce qu'elle semblait regarder. Et il comprit enfin il crut avoir comprit.

    Elle attendait quelqu'un pour lui donner le soutien-gorge à laver et était un peu timide donc n'avait pas envie de parler tant qu'elle tiendrait cet objet dans les mains. Donc il allait falloir être très diplomate pour qu'elle oublie un instant son soutien-gorge et qu'il ait des renseignements sur Balor et les Ases à son bord. Elle était intendante donc devait s'occuper du commandant et elle avait donc un poste à responsabilités.

    Tinué la regarda alors qu'elle s'installait et se dit que ce serait un superbe cas d'étude pour les cours de la carrière diplomatique. Une personne timide qui refusait de parler ou de dire plus d'une phrase. Elle était une énigme et comme toutes les énigmes il fallait la décrypter pour pouvoir avancer. Mine de rien, le jeune diplomate était resté très enfant et adorait les jeux où le passage était bloqué par une énigme quelconque. Donc la voila, l'énigme de l'intendante.

    Les indices ? Un soutien-gorge, une intendante sans expression, un diplomate qui tente de la faire parler et une position de repos.

    Le but ? Découvrir l'univers de la jeune femme et savoir ce qu'elle pensait de l'intégration des Ases dans l'armée.

    Le mode opératoire ? La diplomatie et les discours enfin pas trop non plus pour ne pas la saouler. Si elle ne parlait pas, elle n'aimait certainement pas les gens trop bavards. Il s'installa en face d'elle dans une position similaire dans le but de casser la glace et il lui fit un grand sourire encourageant.


    J'ai l'impression que vous étiez occupée. Peut-être puis-je vous accompagner et comme cela ne pas retarder votre travail ?

    Et voila une solution éventuelle, la faire évoluer dans son milieu naturel afin de gagner des indices supplémentaires sur la manière d'obtenir des informations. Et surtout pour comprendre le rôle du soutien-gorge dans les indices. Le reste pouvait s'expliquer par une personne timide ou un caractère introverti et secret, mais alors pourquoi se balader dans la station avec un vêtement pareil dans les mains si on était timide ? non, il ne collait pas et le jeu serait plus complexe que prévu. Mais ce n'était plus amusant quand c'était trop simple ...

    D'autres solutions viendraient avec l'observation et le comportement sur le long terme. L'indice aucune émotion apparente était également délicat ...
    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Eilaire Traminne le Ven 16 Mai 2008 - 23:51

    Quelques silences plus tard, le diplomate décida de se placer exactement dans la même position que l'intendante. Simple hasard, volonté de prouver quelque chose genre "moi aussi je peux le faire" ? Eilaire n'en savais rien et devinez quoi ? Elle n'en avait rien à fiche. Qu'il fasse ce que bon lui semblait, elle était bien comme ça, à attendre.

    Encore qu'attendre sans rien faire ne la réjouissait pas non plus. Elle avait toujours un truc à faire. Elle le fixa, d'un regard absent, droit dans les yeux et sembla attendre une réaction, quelque chose. Ce quelque chose arriva sous la très étonnante question de savoir s'il pouvait l'accompagner.

    À ces mots, Eilaire reposa son pied au sol et mena sa main à son menton qu'elle pinça légèrement. Dico-Truc aurait alors facilement put dire : elle réfléchit, mais attention aux conclusions. Car c'était le cas, elle réfléchissait. Elle était plongée en pleine réflexion intensive sur les possibles tenants et aboutissements que pourrait provoquer le fait qu'elle soit suivit. Et définitivement, rien de bien positif.

    Quel intérêt à accompagner l'intendante, la voir préparer une quantité plus qu'irrésonable de café, la voir s'occuper du linge, du rangement, la voir faire les repas, laver elle même la vaisselles qu'elle salissait ( habitude qui avait la vie dure, mais ce n'était pas les gars qui faisait la plonge qui allaient s'en plaindre.) et à la voir donc faire toute les tâches qui lui était assignée ? Et surtout, surtout, ce qui décida l'ase à finalement formuler une réponse, c'était bien le soutient gorge, encore et toujours lui.

    " Je crains que cela ne soit pas possible, Monsieur Slaï"

    En effet, quels terribles secrets cachait ce soutient gorge ? Et bien, plein de chose pour l'intendante. Tout d'abord, il y avait le fait qu'il avait été trouvé dans les habits du commandant. De cause à effet, Eilaire comprenait que c'était quelque chose qu'il ne valait mieux pas qu'un civile sache. Le fait qu'il l'ai vu avec n'était pas dérangeant. C'était le possesseur qu'il fallait cacher.
    Qui plus est, elle se questionnait sur l'hypothèse que ce bout de dentelle aurait été ou non placé intentionnellement dans le linge sale. Selon la réponse à cette dernière question, plusieurs hypothèse pouvait être faite, mais faire des prévisions, ce n'était pas dans les habitudes de l'ase. Elle attendrait d'avoir un peu plus de renseignements.

    Mais Tinué pouvait quand même se venter d'avoir entendu la voix d'Eilaire aujourd'hui et d'avoir même significativement multiplié son nombre de mots à la minute.

    Finalement, Eilaire repositionna sa main contre sa poitrine, la croisant avec l'autre bras de façon à tout de même soutenir le soutient gorge entre ces bras et sa poitrine. Elle pencha la tête légèrement sur le coté et semblait regarder dans le vide. Et maintenant, que faire ?

    Elle n'allait pas attendre éternellement ici non plus. Et puis, faire patienter un hôte, qui que ce soit, ainsi était tout simplement indigne et irrespectueux. Et ne rien faire était déplacé. Eilaire se triturera un moment les méninges avec un débat intérieur avec comme opposant, à ma droite "Si tu l'accueilles et que c'est un voyou, ça va chauffer ma grande !" et à ma gauche "mais si au contraire c'est quelqu'un d'important et que tu le traites comme ça, ça va doublement chauffer !"

    Alors, oui, non, non, oui ? Finalement, elle trancha.

    Eilaire lâcha un imperceptible soupire et se redressa d'un coup. Elle fixa le diplomate dans les yeux et demanda d'une voix plutôt douce :

    " Peut-être serions-nous mieux installés au mess à consommer quelque chose ? "

    Oui, c'était une invitation. Elle avait toujours son air incroyablement neutre, mais le miracle était là : elle avait parlé sans pour autant en avoir eut l'obligation. Elle ne savait franchement pas qu'est-ce qu'elle pourrait faire ensuite, ce que cette invitation pourrait apporter, mais ce serait toujours mieux qu'attendre inlassablement dans le couloir une Shannel qui tardait.

    Et puis, avec de la chance, la Bosco penserait à la cantine comme endroit où repêcher le diplomate.

    Eilaire resta droite comme un piquet et attendait une éventuelle réaction de la part du diplomate. Au fond, quoi qu'il décide, elle irait au mess... Elle avait envie de prendre un thé. Maintenant, la question était avec, ou sans diplomate en accompagnement ?
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Tinué Slai le Mer 21 Mai 2008 - 21:08

    Ah ! Réflexion quand tu nous tiens ! Il fallait que l'intendante se demande ce que cela allait entrainer que le diplomate l'accompagne. Et dans une situation comme celle là, Tinué ne savait pas du tout ce qui pouvait arriver. Il avait pourtant eu de nombreux cours sur les réactions aux propositions possibles. C'était un module particulier de son apprentissage. Il avait eu des informations sur les militaires, sur les civiles et même sur les sous-marinniers, mais pas sur les mixtes des deux. Car Eilaire était à coup sur une civile à un poste militaire. Et quel poste en plus ! certainement l'un de ceux le plus importants et les plus stressants dans une affectation militaire ! Etre toujours aux ordres du commandant pour satisfaire à ses moindre désirs.

    D'ailleurs elle aurait été plus bavarde, il aurait tenté d'en savoir plus sur les manies du commandant, on ne savait jamais il fallait tout pouvoir gérer comme situation et il était possible qu'une manie pour tourner trois fois son café dans le sens des aiguilles d'une montre avant de le boire ait un jour son utilité ! Il reprit sa contemplation du mur juste derrière Eilaire avant de manque de choir lamentablement quand elle parla ! Mon Dieu ! Elle parlait ! C'était extraordinaire ! Elle avait en plus une voix agréable alors pourquoi ne pas s'en servir.

    Il fallait qu'il résolve cette énigme ! Mais avant tout lui dire que ce n'était pas grave.


    Ne vous en faites pas, cela ne me dérange pas que vous refusiez cette demande fort cavalière j'en suis conscient.

    Puis la contemplation repris tandis que l'esprit travaillait. Elle ne voulait pas qu'il l'accompagne donc elle devait avoir des choses particulières à cacher. Mais était-ce que elle ou sur le commandant ? De nombreux mystères entouraient donc cette jeune intendante Ase qui refusait de répondre mais qui semblait n'avoir qu'une envie, ne pas s'intégrer ou du moins pas en parlant !

    Il attendit la suite de la phrase. Elle ne voulait pas qu'il l'accompagne, mais elle semblait encore réfléchir. Tinué de son coté vagabondait dans ses pensées. A savoir : est-ce que la station était labyrinthique d'un bout à l'autre ? Est-ce que le commandant accepterait qu'il interroge tout de monde et l'aiderait en demandant à son intendante de parler ? Est-ce que les petits pois sont rouges ? Est-ce que la fourmi croonde ? Est-ce que ses laitues naissent ? Car il est bien connu que : Si tes laitues naissent, mes laitues naitront !

    Et après cette digression de pensées il fut à nouveau surpris par l'arrivée relativement rapide de la seconde phrase ! Et une proposition en plus. En tout bien tout honneur cela va sans dire. Car on a beau avoir tous deux des cornes, on en est pas moins civilisé et capable de bonne entente entre homme et femme.

    Au mess en plus il y aurait des gens avec qui parler, pas que la présence d'Eilaire n'était pas agréable, mais elle était trop silencieuse pour que Tinué puisse se faire une idée sur l'ambiance à bord de Balor. Donc il allait accepter l'invitation de la miss pour aller au mess et ainsi ne pas rester à la masse et ne pas devoir assister à la messe ou rester dans la mousse.

    Il se remit sur ses deux jambes et avec le sourire de circonstance (le numéro 21) il répondit de manière fort brêve (pour lui ...)


    Merci de cette proposition c'est fort aimable, j'accepte avec plaisir. Ont-ils des infusions de plantes de notre monde originel ? Elles sont si agréables en bouche.

    Il lui fit encore un sourire et s'inclina pour la laisser passer devant. Il n'ajouta pas : après vous, il commençait à comprendre que l'intendante ne parlait que peu ...
    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Eilaire Traminne le Sam 31 Mai 2008 - 21:16

    Pas de soucis, Eilaire ne s'inquiétait vraiment pas que Tinué puisse ne pas comprendre son refus quand à la proposition qui avait été faite pour qu'il l'accompagne. Car au fond, les états d'âme de ce supposé diplomate- il n'y avait que lui qui se présentait comme tel- ne l'intéressait guère. Si Eilaire avait refusé, ce n'était pas parce que la demande était cavalière, ce n'était pas non plus parce qu'elle avait des choses à cacher sur elle ou sur le commandant... C'était plutôt qu'être observée toute une journée ne la laissait pas indifférente, au contraire, avoir quelqu'un à trainer derrière elle... ça la dérangeait quelque peu. On pourrait même rajouter que l'Ase se demandait si elle pourrait tenir une journée entière en étant constamment poursuivie et questionnée par un diplomate aussi bavard.

    Truc aussi est bavard... mais c'était différent... Lui n'enrobait pas ce qu'il disait. Et puis, il ne cherchait pas à faire parler Eilaire. Il ne parlait pas pour rien dire, contrairement au diplomate.

    La preuve que ce dernier était bavard : il aurait très bien pu simplement dire "très bien, je comprends" mais non, il ajoutait également qu'elle ne devait pas s'inquiéter, et bla bla bla... bref, quelqu'un de bien trop causant pour qu'Eilaire l'accepte toute la journée avec elle. Encore que, si le commandant lui ordonnait, sans doute accepterait-elle et mettrait son exceptionnel et rarissime bout de mécontentement de côté... Peut-être. Mais ce n'était pas la peine d'espérer qu'un ordre du commandant lui fasse dire quelque chose. Non, ce n'était certainement pas ça qui allait lui délier la langue.

    Finalement, la proposition d'aller au mess fut acceptée. L'intendante se demanda un instant si elle devait être satisfaite ou non d'une telle réponse. Car non seulement elle était encore longue - un simple "d'accord" aurait été suffisant, non ?- mais en plus, elle allait devoir traverser une partie de la base avec le bavard derrière elle. Et que risque-t-il de faire ? Et bien de parler tient. Mais c'était trop tard.

    Eilaire regarda un instant le diplomate et finit par prononcer :

    " Très bien, suivez moi".

    Répondre à la question des infusions ? Et puis quoi encore ! Non seulement l'ase n'était pas au courant des stock de nourriture laissés à la disposition de l'équipage (elle, tout ce qu'elle gérait c'était pour le commandant) mais en plus, de quelle infusion il parlait ? Comme s'il existait qu'un seul type d'infusions aux plantes ! Et il y avait aussi un autre point qui pouvait être évoquer... Eilaire n'étant pas originaire d'Asgard, elle n'était pas spécialement au courant de quelles infusions son interlocuteur pouvait bien parler...

    Mais semblait-il que pour le diplomate, avoir des cornes voulait dire asgard, car exceptionnellement, il ne chercha pas à développer la demande... Et bien non, pas du tout.

    Eilaire ne se sentait pas particulièrement originaire d'Asgard. Oui, c'était la planète dont venaient ces ancêtres, sans doute. Mais elle ne se sentait pas particulièrement concernée par ça. Comme elle ne se sentait pas vraiment attachée à un lieu... Comme elle ne se sentait pas particulièrement obligée de s'intégrer quelque part... La solitude ne la dérangeait pas plus que ça, et sa fonction d'intendante l'occupait suffisamment pour qu'elle n'est pas le temps de ressentir ce genre de besoin... Bref, énormément de choses qui faisaient que l'Ase ne se sentait absolument pas concernée par la mission de Tinué. De même que toute ces choses faisaient qu'elle ne comprenait pas son véritable but ici.

    Tout ça, elle aurait pus le dire, elle aurait pus entamer la conversation avec Tinué mais elle ne le fit pas.

    Sans même faire attention si le diplomate la suivait bien ou pas, elle pénétra dans l'ascenseur et appuya sur le bouton pour quitter cet étage.

    [ Voilà, fin pour Eilaire]
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Tinué Slai le Ven 6 Juin 2008 - 18:09

    Et quatre de plus, cela montait le total à trente neuf. Trente huit si on ne comptait pas le "hum". Oui, Tinué avait comptabilisé avec précision le nombre de mots prononcés par son guide dans le labyrinthe de Balor. Quelle idée avait piqué les militaires pour faire une station spatiale aussi grande et complexe à connaitre. Cela se voyait que c'était une oeuvre d'un constructeur un peu fou. Mais il ne laissait rien paraitre sur son visage. Cela ne serait pas conforme à ce qu'il était, un diplomate et l'un des meilleurs.

    Il ne se formalisa pas non plus de l'absence de réponse à sa question sur les infusions, il trouverait bien tout seul si cela se faisait à bord. Et dans le cas contraire, il demanderait à ce que cet oubli ignoble soit réparé dans les plus brefs délais. Il ne fallait pas trainer dans l'application de règles élémentaires de survie dans le milieu militaire. L'ase n'était pas militariste pour un sou, il était même par nature méfiant pour tout ce qui concernait les militaires et même les civils. Il était méfiant de tout finalement.

    Tinué emboita le pas à Eilaire et la suivit comme elle le demandait. Il aurait pu être joueur et lui demander de répéter pour monter le total à plus de quarante, mais il ne fallait pas aller trop loin pour un premier contact. Il espérait pouvoir passer à cinquante lors de la conversation auprès de la tasse de thé. Car qui dit tasse de thé, dit conversation sur la pluie, le beau temps, les passages d'astéroïde, les habitudes du commandant, la reproduction des furils, les habitudes des militaires sur la base, les conditions de vie à bord. Enfin que des sujets totalement neutres quoi ...

    Il entra dans l'ascenseur alors que le bouton était pressé et il s'installa devant le miroir qui ne manquait pas d'orner le fond de la cabine. D'ailleurs le miroir dans les cabines d'ascenseur avaient un seul et unique but, permettre de constater qu'on était mal coiffé. Tinué avait en effet une mèche qui n'était pas totalement dans le sens de ses consoeurs et cela le dérangeait au plus haut point.


    Mais je vous en prie, continuez à parler si le coeur vous en dit. Je dois rectifier ma coiffure totalement déplacée dans une enceinte militaire.

    Il sortit un peigne d'ében et replaça d'une manière habituée la gourgandine qui avait osé se déplacer sans l'accord de son propriétaire. Puis il se retourna à nouveau vers Eilaire et attendit. Il était patient et pouvait attendre très longtemps pour obtenir des informations, mais là, avec l'intendante il avait du mal à savoir que faire. Il pouvait bien être patient, il n'était pas habitué au silence comme celui qui lui tenait compagnie depuis de trop longues minutes.

    Mais le bip discret de l'ascenseur arrivé à destination lui permit de parler avec un sourire.


    Après vous, je vous en prie, de plus vous êtes mon guide. Sans vous je crois que je serais totalement perdu.

    [TERMINE]

    --> La suite !

    Contenu sponsorisé

    Re: Rencontre au saut du lit

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 16 Déc 2018 - 1:06