Un interlocuteur inattendu [#001]

    Partagez
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Un interlocuteur inattendu [#001]

    Message par Erwyn Von Drachnar le Lun 24 Mar 2008 - 15:49

    Peut-être était-elle partie un peu trop précipitamment mais bon. Elle était sûre qu’Eryl saurait sans sortir, qu’elle soit là ou non. Après tout, avec son caractère, cela devrait aller. Sinon, ben, elle l’entendrait gueuler jusqu’à l’autre bout de la Vivenef.

    Son dossier sous le bras, Erwyn prit la direction de la cale ; elle fut de temps en temps arrêtée par tel ou tel contrebandier spécialisé dans telle ou telle section. Elle leur accorda une minute à chaque fois, ne voulant pas trop s'attarder davantage.

    Finalement, elle arriva en vue de son objectif : la cale. Là où se trouvait le terminal de Pandore et accessoirement un jardinier amateur. Elle croisa le bosco qui avait l’air…. Plus étrange que d’habitude. Mais elle ne s’arrêta pas pour autant. Elle verra ça une autre fois.

    Ouvrant la porte grâce à son code personnel, Erwyn s’avança et aperçut enfin l’objet de sa visite. Un homme maigrichon assit sur un lit de camp. Affaibli ? Peut-être mais il avait l’air plutôt bien portant. Enfin suffisamment pour pouvoir discuter avec elle. Mais bon, elle n’était pas médecin alors elle verrait bien s'il était capable ou non de supporter une discussion. Elle n'allait certainement pas chercher à l'achever alors qu'elle était venue pour voir s'il pouvait quand même lui être utile à défaut de servir de rançon.

    Elle allait entamer la conversation, mais avant qu’elle ait pu dire quoique ce soit, un interlocuteur inattendu fit son apparition…


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Pandore
    Ordinateur central - Pandore

    Nombre de messages : 4
    Localisation actuelle : Vivenef Pandore
    Mission actuelle : Au secours de Lana Lane! Yaha!
    Date d'inscription : 28/02/2007

    Re: Un interlocuteur inattendu [#001]

    Message par Pandore le Ven 28 Mar 2008 - 20:36

    Depuis qu’il y avait ce prisonnier, Pandore n’apparaissait plus sur les écrans de la cale. Elle le sentait toujours présent, trop proche de l’ordinateur central, et ça l’agaçait. Elle n’avait pas envie de lui parler. Pourquoi le ferait-elle, d’ailleurs ? Qui était-il ? Le fils d’un Maréchal de la Flotte. Super. C’était surtout une petite chose décharnée qui ne servait à rien et Pandore c’était toujours demandé pourquoi on le gardait là. Encore une saleté de lubie de contrebandier, Pandore était prête à le parier.

    Mais la question n’était pas là. Cette fois-ci, Pandore apparut sur l’un des écrans de la cale car elle devait parler au Commandant et il se trouvait qu’Erwyn était là. Pandore devait lui dire qu’on avait besoin d’elle et qu’elle devait partir tout de suite. Parce que c’était le Commandant, quand même. Mais si celle-ci lui sortait une excuse à la con, du genre que le vaisseau était trop abîmé, ça allait chier ! C’était vrai, quoi ! Le vaisseau allait très bien : il pouvait se déplacer et il avait des canons. Il n’y avait plus qu’à foncer.

    Un air déterminé collé à son visage de brunette, Pandore déclara :


    « Commandant. J’ai reçu un appel à l’aide par télépathie de la part d’Adonis. Il se trouve à proximité de Mars où Lana Lane se fait attaquer par une flottille d’origine inconnue. Il y a un supercuirassé, Adonis seul n’est pas de taille, on doit aller l’aider, Nimue et moi. »

    Bien sûr, c’était l’évidence même, pour Pandore. Et elle savait que le Commandant comprendrait qu’on ne parlait pas d’un choix à faire, d’une décision à prendre. Pandore se contentait de la prévenir pour que les officiers, sur le pont, puissent exécuter ses ordres et se rendre dans le système solaire.


    _________________
    « There’s no way out, slaves for eternity… »

    orange
    avatar
    Kiara Star
    Mousse - Pandore

    Nombre de messages : 63
    Localisation actuelle : Pandore quelque part dans les coursives
    Mission actuelle : Retrouver de l'estréra ... de l'estré, de l'estrard !
    Citation : C'est bien d'être peste ...
    Couleur RP : #2fcc2f
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 23/03/2008

    Re: Un interlocuteur inattendu [#001]

    Message par Kiara Star le Sam 29 Mar 2008 - 14:07

    La cale, un lieu extraordinaire pour une partie de cache-cache. Le seul soucis sur Pandore était que les partenaires n'étaient pas très nombreux. C'est vrai, elle se voyait mal aller demander à Erwyn, heu non au Commandant s'il voulait jouer à cache-cache avec les marchandises volées dans la cale. Ca ne le faisait pas trop. Et puis les autres personnes c'était pareil. Elle était la seule de son âge avec Tal' et elle n'avait jamais osé lui proposé de jouer à ce jeu. Certainement pour ne pas paraitre gamine. Enfin la seule ou presque car il y avait aussi Ryryl, son médecin préféré qu'elle était prête à aller voir à toute heure du jour ou de la nuit pour un petit rien du tout. Mais là n'était pas la question, car pour le moment sa présence dans ce lieu était nettement moins drole, elle devait faire le recensement des marchandises afin de ... l'occuper. Enfin c'était la seule raison valable à cette corvée. Pourtant elle n'était pas si remuante, et ce n'était pas de sa faute si le café qu'elle transportait s'était renversé sur le lieutenant de quelque chose, un truc dont elle ne se souvenait plus d'ailleurs. Et qu'elle court dans les couloirs pour que le café ne refroidisse pas trop vite n'avait rien à voir avec son accident ! Non rien du tout. La mauvaise foi de Kiara ? Nooon !

    Elle comptait donc les cartons de MP199 (oui le MP3 c'est fini) quand elle entendit un bruit de pas. Obéissant à un réflexe certainement idiot mais conditionné, elle se dissimula derrière la pile de cartons (alors qu'elle n'avait rien pris, juste une boite pour vérifier, une fois rentrée dans sa cabine que la marchandise fonctionnait bien). Elle vit Wywyn, heu le Commandant, arriver et taper un code sur une porte fermée. Intriguée, elle s'avança et toujours cachée du mieux qu'elle pouvait elle regarda l'intérieur de la petite pièce. Il y avait quelqu'un là dedans, c'était certain, mais de là où elle était, Kiara ne pouvait pas le voir. Déterminée, elle s'avança et se glissa contre la porte pour écouter tout à fait fortuitement la discussion qui n'allait pas tarder. Mais une voix se fit entendre et elle sut que ce n'était pas la personne dans la pièce qui parlait. C'était Pandore. Elle avait entendu une fois ou deux sa voix depuis qu'elle était à bord. Et elle parlait d'attaque et de bataille. Kiara, le coeur gonflé par cette promesse d'action, oublia toute prudence.


    On va aller l'aider hein commandant ! Et puis je veux bien sortir dans l'espace si il y a besoin, je suis sure que ce n'est pas compliqué à piloter un chasseur !

    Elle était courageuse, téméraire, irréfléchie, et elle se dit que finalement elle avait peut-être fait une boulette en entrant dans la pièce...

    [HRP : Si ça dérange que je poste, dites le moi et je supprimerais]
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Un interlocuteur inattendu [#001]

    Message par Erwyn Von Drachnar le Ven 4 Avr 2008 - 19:05

    …Pandore en personne ! (Pour ne pas dire en chair et en os, vu qu’elle en était dépourvue. Bien qu’elle avait du cœur la petite…bref)

    Pour le coup, Erwyn resta un moment un peu surprise mais l’air déterminé affiché par l’ordinateur à personnalité lui fit accorder toute son attention.

    « Commandant. J’ai reçu un appel à l’aide par télépathie de la part d’Adonis. Il se trouve à proximité de Mars où Lana Lane se fait attaquer par une flottille d’origine inconnue. Il y a un supercuirassé, Adonis seul n’est pas de taille, on doit aller l’aider, Nimue et moi. »

    Elle hocha de la tête en signe qu’elle avait entendu. Il était évident que si jamais Adonis avait besoin d’aide, Erwyn viendrait le secourir. On devait toujours aller aider un potentiel partenaire commercial si l’on voulait consolider des relations. Mais là, la patronne devait penser aussi à l’état du vaisseau et à l’équipage. Un assaut, c’était pas rien. Il en ressortait à peine d’un plutôt pénible.
    Elle allait lui faire remarquer quand une voix de petite fille s’éleva dans les airs. Erwyn se retourna immédiatement pour faire face… ou plutôt baisser les yeux vers une fillette… la jeune mousse… dont le nom ne lui revenait pas.
    Mais sur le moment, c’était bien le dernier de ses soucis.

    «Je peux savoir ce que tu fous ici toi ?! Oh et puis non, je veux pas savoir. »

    « Et comme si j’allais gâcher un chasseur en te mettant aux commandes… » ajouta-t-elle en réponse à l’envie de la gamine de jouer les kamikazes.

    Pointant la sortie, elle enchaina directement avec un tonitruant : « Dehors !! » qui n’admettait aucune réplique.

    Tandis que l’enfant obéissait, Erwyn reporta son attention sur la Vivenef.

    « Bon, je ne suis pas contre le fait d’aller aider ce cher Adonis, mais Pandore… Dans l’état actuel des choses, je ne sais pas si nous serions d’une aide efficace… »

    Erwyn se refit mentalement le cheminement des travaux effectués et ceux qu’ils restaient à faire. Et ils en restaient beaucoup malgré le temps passé depuis l’attaque de Dédale.
    Mais bon, soite. Faisant d'abord la liste de ce qu'elle avait, avant celle de ce dont elle manquait, Erwyn fut interrompue dans ses pensées par l'IA...


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Pandore
    Ordinateur central - Pandore

    Nombre de messages : 4
    Localisation actuelle : Vivenef Pandore
    Mission actuelle : Au secours de Lana Lane! Yaha!
    Date d'inscription : 28/02/2007

    Re: Un interlocuteur inattendu [#001]

    Message par Pandore le Dim 6 Avr 2008 - 13:25

    Lorsque la petite mousse fit son apparition pour soutenir Pandore, celle-ci ne broncha pas, affichant une expression qui voulait à peu près dire : « Eh bah ! Vous voyez ! Il faut y aller ! ». Même si l’idée s’envoyer la gamine dans l’espace à bord d’un chasseur était ridicule, Pandore prit le parti de faire comme si un adulte raisonnable était venu soutenir sa proposition avec des arguments particulièrement pertinents. Évidemment, ce n’était pas l’avis du Commandant Von Drachnar, qui rembarra sèchement la petite. Alors Pandore fit quelque chose de parfaitement inutile et inhabituel, elle prit sa défense :

    « Pourquoi la renvoyez-vous ? Ça la regarde autant que vous. Ça concerne tout le monde et tout le monde devrait partir sur le champ pour aller aider Lana Lane. La Flotte du Cercle devrait se rendre sur place. Ça concerne tout le monde ! Mais les humains sont trop bornés pour s’en rendre compte. À quoi ça sert qu’on se crève l’échine, hein ? »

    Et Pandore se mit à marmonner tout un tas de ronchonneries incompréhensibles.

    Et évidemment, le Commandant Von Drachnar avait des contestations à lui opposer. Évidemment. Elle s’y était attendue, pour parler très franchement. Mais elle ne l’avait délibérément pas montré pour bien donner l’impression au Commandant qu’il n’avait pas le choix. Mais cela n’avait pas suffi. Bon ! D’accord !


    « Ah ? Vous croyez donc que nous serions d’une aide plus efficace si nous attendions ici, tranquillement, que l’orage passe ? Fit-elle avec accès d’ironie caractérisé. »

    Mais Pandore se mit tout de suite en colère après cette touche d’humour sombre.

    « Non ! Il faut qu’on se bouge le cul, et tout de suite. Rien à foutre de l’état du vaisseau ! Je ne sais pas si on survivra, si notre aide sera précieuse ou non. Mais Adonis et Nimue n’y arriveront pas tous seuls, ça j’en suis certaine ! Alors on déménage et vite ! »

    Voilà, Pandore avait dit ses quatre vérités. C’était inutilement brutal et désagréable, mais elle était comme ça et en plus, cela lui avait fait du bien.


    _________________
    « There’s no way out, slaves for eternity… »

    orange
    avatar
    Kiara Star
    Mousse - Pandore

    Nombre de messages : 63
    Localisation actuelle : Pandore quelque part dans les coursives
    Mission actuelle : Retrouver de l'estréra ... de l'estré, de l'estrard !
    Citation : C'est bien d'être peste ...
    Couleur RP : #2fcc2f
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 23/03/2008

    Re: Un interlocuteur inattendu [#001]

    Message par Kiara Star le Dim 6 Avr 2008 - 13:48

    Kiara regarda Erwyn qui semblait la dominer de toute sa hauteur et se dit que finalement affronter un ennemi très puissant et très dangereux à bord d'un appareil qu'elle ne savait pas piloter était nettement plus sur que d'affronter le regard terrible de la commandante. Ou pas, car n'oublions pas qu'elle avait vécu des choses bien pires que de se faire mettre dehors par une Wywyn en colère. D'ailleurs dehors ça signifiait quoi exactement ? Qu'elle n'avait pas le droit d'être dans la pièce avec Pandore et la commandante et l'autre qu'elle n'avait toujours pas vu. Donc il suffisait qu'elle se dépêche de sortir et qu'elle attende bien gentiment à la porte. Le mieux étant de toute façon d'attendre à coté de la porte pour ne pas être vue par la commandante qui n'allait pas être contente sinon et croire que Kiara ne pensait qu'à l'espionner, ce qui était totalement faux.

    Kiara ne pensait pas qu'à espionner la commandante, elle pensait aussi à ce qu'elle pourrait emprunter définitivement, à qui elle pourrait faire des yeux doux pour avoir une part de dessert en plus ou quel piège tendre à Ryryl pour qu'il l'embrasse (non mauvais plan, oublions la dernière possibilité). Mais en tout cas, espionner la conversation entre Pandore et Wywyn n'était pas en tête de ses priorités habituelles, mais seulement en tête de sa priorité du moment. Donc elle était derrière la porte et elle écoutait. En plus c'était n'importe quoi, piloter un appareil ne devait pas être si compliqué, la preuve ? Même un garçon pouvait le faire alors hein !

    Elle soupira discrètement en entendant les arguments pour ne pas partir et fut très heureuse d'entendre ceux de Pandore. Oui, elle avait raison, ici ils ne pourraient rien faire du tout. Par contre après, le fait qu'elle se fâche n'était certainement pas la meilleure solution avec la commandante. Au contraire il fallait lui faire des petits yeux doux et charmeurs et ainsi elles obtiendraient ce qu'elles voulaient ! Soit aller se battre pour voir une bataille spatiale en vrai pour Kiara et aider Adonis et Nimue et Lana pour Pandore. La petite pitchounette se décala alors pour être dans l'encadrement de la porte en prenant bien garde de respecter l'ordre d'Erwyn, à savoir, rester en dehors de la pièce ! Et elle prit à nouveau la parole mais d'une voix douce et pas du tout autoritaire contrairement à Pandore qui avait légèrement été trop vive.


    Heu, vous allez vous disputer longtemps pour finalement décider que c'est le mieux à faire ou pas ? Parce que j'ai pas fini de compter les caisses et les cartons et ça sera difficile à faire si vous criez, je crois que le mieux c'est que je reste là dehors et que je participe au débat non ?

    Cette question était purement rhétorique et elle enchaîna aussitôt.

    Pandore est si cassée que ça ? Mais on a pas le temps de réparer mieux pendant qu'on y va ? Et puis comme ça tout le monde sera content, Pandore pourra aller aider ses amis, madame la commandante pourra crier sur l'équipage pour qu'il se bouge et moi je pourrais aider partout où on a besoin de moi car je suis indispensable ! C'est pas bien mon plan ?

    Indispensable non, mais insupportable si ... Enfin c'était certainement l'avis de bon nombre de gens qui connaissaient Kiara.
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Un interlocuteur inattendu [#001]

    Message par Erwyn Von Drachnar le Dim 6 Avr 2008 - 15:27

    Ce n’était pas la première fois qu’elle voyait Pandore en colère…. Mais elle devait bien avouer que c’était la première fois qu’elle la voyait se mettre en colère pour quelque chose qui lui tenait autant à cœur.

    A la première tirade de Pandore, Erwyn ne sut que répondre.

    « Ah ? Vous croyez donc que nous serions d’une aide plus efficace si nous attendions ici, tranquillement, que l’orage passe ? »

    « Ce n’est pas ce que j’ai dit… »

    Mais Pandore enchaina :

    « Non ! Il faut qu’on se bouge le cul, et tout de suite. Rien à foutre de l’état du vaisseau ! Je ne sais pas si on survivra, si notre aide sera précieuse ou non. Mais Adonis et Nimue n’y arriveront pas tous seuls, ça j’en suis certaine ! Alors on déménage et vite ! »


    « Ok ok ! On se calme. » tenta d’apaiser la commandante en montrant la paume de ces mains en signe de paix.

    Elle préférait mettre les choses au clair dans le calme, et non réagir à chaud à une réaction donnée. Ca finissait toujours mal dans ces cas-là. Pour elle surtout. Elle prenait alors toujours des décisions qu’elle finissait tôt ou tard par regretter. Ce qui serait déraisonnable face à la Vivenef. En effet de toutes les personnes qu’elle était amenée à fréquenter, Pandore était la seule et unique personne avec laquelle elle ne se permettait pas d’hausser le ton.

    Bon apparemment la situation était si grave que même son propre sacrifice ne lui faisait pas peur. Son sacrifice impliquant quand même celui de l’équipage et le sien, Erwyn tiquait un peu.
    Jusqu’à ce que l’enfant n’intervienne à nouveau. Erwyn se retourna pour la voir juste à l’entrée de la pièce, mais bien en dehors. Ce qui fit sourire la femme.

    Oui crier sur l’équipage… Ils allaient être content…

    « Entendu Pandore. On fera comme tu voudras. Mais sache que, quoiqu’il arrive, la survie de cette carcasse reste mon ultime priorité. »

    Elle se détourna de l’écran et alla au poste de communication situé à côté de la porte. Mais avant de faire la manipulation pour atteindre le Pont, elle s’adressa à la mousse :

    « Retourne à l’inventaire et fais moi une liste de ce qui pourrait nous être utile. »

    Elle appuya finalement sur l’intercom et joignit son lieutenant de com.

    « Lieutenant, ici le Commandant. Message général. »

    « Tout de suite ! (deux bips plus tard) La ligne est à vous, Commandant »

    « Avis à tout l’équipage,

    Nous nous rendons sur Mars.
    »

    Elle fit une petite pause, histoire que tout le monde intègre bien la nouvelle. Elle entendit d’ailleurs diverses réactions des « petites mains » qui travaillaient pas loin de la cale.

    « Oui, vous avez bien entendu. Sur Mars. Pandore a reçu une communication alarmante d’Adonis, requérant notre aide pour faire face à un supercuirassé ennemi. Nous allons donc lui apporter notre soutien.
    Je veux un état des lieux d’ici une heure.
    A la maintenance, faites votre maximum pour être opérationnel pour un bond dans l’hyper-espace d’ici là.
    »

    Au mot maintenance, elle tilta et se retourna vers l’intérieur de la cale et son prisonnier.

    « Oh et Lieutenant Mimir, il se pourrait que je vous envoie un peu d’aide.

    Au boulot, matelots !
    »

    Et elle désactiva l’intercom.

    Elle s’avança plus profondément dans la pièce et rejoignit l’homme assis sur son lit de camp.

    «J’ai lu dans votre dossier que vous vous y connaissez en maintenance. C’est le moment de le prouver.»

    Elle se tourna vers la gamine qui sévissait pas très loin.

    « Laisse tomber ça pour le moment et emmène le lieutenant Cyn à la salle des machines. »

    « Maintenant que vous êtes en état de travailler, vous allez rembourser vos soins. » fit-elle en s'adressant de nouveau à l'homme.

    Elle attrapa la gamine avant qu’elle ne les rejoigne et, se penchant, elle lui murmura à l’oreille :

    « Tu me le tiens à l’œil et tu diras à Mimir d’en faire autant. »

    Sur ce, elle se redressa et sortit. Elle allait avoir un boulot monstre...ou bien un monstre de boulot. Dommage qu'elle ne pouvait pas le réduire à coup de blaster celui-là.
    Comme quoi, Commandant d'une vivenef, ce n'était pas de tout repos.


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Andrea Cyn
    Lieutenant de maintenance - Pandore

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Pandore, à s'agiter partout
    Mission actuelle : Optimiser les réparations de Pandore
    Couleur RP : #db4334
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 20/01/2008

    Re: Un interlocuteur inattendu [#001]

    Message par Andrea Cyn le Ven 11 Avr 2008 - 23:45

    Eh bien quoi ? On ne pouvait plus être tranquille dans sa petite cale, maintenant ? C’était quoi ce bordel ?

    Une grande femme d’allure sévère était entrée sans dire bonjour ni rien. Andrea l’avait regardé et reconnu en elle le Commandant de Pandore, bien qu’il ne l’eût jamais vu. Elle s’était avancée, mais alors un écran de l’ordinateur central s’était allumé tout seul. Andrea, lui, n’avait jamais vu l’un de ces écrans s’allumer. Il se rendit alors compte qu’il dormait en compagnie d’un ordinateur à personnalité depuis des moi sans jamais avoir pu lui adresser la parole. Génial, n’est-ce pas ?
    Apparemment, discuter avec Pandore était le privilège du Commandant… Et encore…

    Si Pandore s’était adressée à son Commandant, ce n’était visiblement pas par envie, mais par nécessité. Elle réclamait comme une gosse impatiente d’envoyer le vaisseau sur Mars pour affronter des ennemis inconnus afin d’aider son copain Adonis. Bon, Andrea ne pouvait pas juger de la situation. Enfermé dans sa cale depuis qu’il était arrivé sur Pandore, Andrea n’avait aucune idée de l’état du vaisseau. On lui avait dit qu’il était mal en point, mais pour lui, c’était très vague. De toute façon, le Commandant accepta rapidement car, d’après ce que savait Andrea des Vivenefs, elle n’avait pas tellement le choix. C’était une chose qui fascinait Andrea : la confiance qu’on avait donné à ces ordinateurs à personnalité lorsqu’on avait construit les Vivenefs.

    Bref, cette formalité expédiée, le Commandant pris soin de faire son petit discours à l’équipage. Andrea en profita pour noter les informations qui l’intéressaient : si tout se passait bien, ils partiraient d’ici une heure en direction du système solaire.

    Et le Commandant s’intéressa enfin à Andrea qui s’apprêtait à déclarer d’une voix forte : « Oh ! Mais surtout, faîtes comme si je n’étais pas là ! Ne vous dérangez pas pour moi ! ». Mais non, le Commandant le salua par un « J’ai lu dans votre dossier que vous vous y connaissiez en maintenance. ». Andrea n’eut pas le temps de répondre « Moi aussi je vous souhaite le bonjour. » qu’elle ajouta un « C’est le moment de le prouver. ».


    « Ah. »

    Nom de Dieu ! Mais il avait fait huit ans d’études pour devenir lieutenant de maintenance et n’importe qui pouvait le savoir !
    Puis la chaleureuse Commandante se tourna vers la gamine qui avait soutenu Pandore avec tant d’énergie, comme si Andrea ne méritait que quelques secondes de son attention. Il fut en tout cas convaincu que c’était bien ce qu’elle pensait. Elle lui ordonna d’emmener le « lieutenant Cyn » et Andrea en conclut qu’il venait d’être nommé lieutenant de maintenance de la Vivenef Pandore, bien qu’on ne le lui ait jamais annoncé et bien qu’il n’ait signé aucun contrat. Et puis Le Commandant chuchota quelque chose à la gamine avant de partir d’un pas vif et noble, la truffe au vent. Bon, on lui faisait des cachotteries. Andrea espéra qu’elle lui avait seulement dit qu’elle aurait un gâteau si elle était sage. Mais il se doutait malheureusement qu’on conseillait à la gamine de bien le surveiller, comme si Andrea ne faisait pas le poids face à une simple gamine. Une nouvelle humiliation. Était-il donc si maigre que cela ?

    Et voilà, Andrea se retrouvait tout seul avec une gosse, ne comprenant pas bien pourquoi il avait changé de situation aussi rapidement. Et il était si frustré qu’après le départ du Commandant, il se leva et tendit le bras dans le vide, un sourire ironique figé sur son visage.


    « Bonjour, madame. Vous êtes le Commandant de Pandore, je présume ? C’est un grand honneur de faire votre connaissance. Je suis Andrea Cyn, vous savez, le prisonnier qui dort dans la cale. Oui, en effet, j’ai suivi un cursus de huit ans à l’Académie des Officiers Spatiaux de Babylone. J’ai tous les diplômes nécessaires pour faire un excellent lieutenant de maintenance et je suis sorti premier de ma promotion. Oh ! L’élite de la Flotte, tout de suite ! Vous me flattez. Oh ! Oui ! Ce serait un grand honneur de servir à vos côtés ! Je serais ravi de contribuer aux réparations de la grande Vivenef Pandore. Très bien. Je signe où ? Ici ? Voilà. C’est bien aimable à vous de me donner un guide pour trouver la salle des machines, le pont, l’infirmerie, le mess et mes quartiers. Une visite complète ? Oh ! Grand Dieu, non ! Je ne veux pas importuner trop longtemps cette pauvre petite X. Non, non, n’insistez pas. Merci Commandant. On se verra plus tard sur le pont. Au revoir ! Bon courage ! »

    Le rictus d’Andrea se transforma en un pli amer. Il laissa tomber son bras le long de son corps. Il prit une longue inspiration pour se calmer et se tourna vers la petite fille à laquelle il lança un regard critique. Puis il se mit à genou en une fausse posture de soumission avant de déclamer, avec une puissante ironie :

    « Ma misérable vie est entre vos mains, ô terrifiant geôlier ! »

    Mais évidemment, Andrea n’était pas aussi à l’aise qu’il n’y paraissait. Il ne savait pas comment se comporter avec les enfants et il avait tendance à vouloir faire comme s’il s’agissait d’adultes qui comprenaient parfaitement l’ironie. Mais malheureusement, c’était très rarement le cas et il se retrouvait généralement dans des situations très gênantes où les gosses le regardaient comme un extraterrestre (ce qu’il était, comme tout le monde, après tout). Non, il ne savait vraiment pas y faire avec les gosses…
    avatar
    Kiara Star
    Mousse - Pandore

    Nombre de messages : 63
    Localisation actuelle : Pandore quelque part dans les coursives
    Mission actuelle : Retrouver de l'estréra ... de l'estré, de l'estrard !
    Citation : C'est bien d'être peste ...
    Couleur RP : #2fcc2f
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 23/03/2008

    Re: Un interlocuteur inattendu [#001]

    Message par Kiara Star le Sam 12 Avr 2008 - 16:59

    Ouais ! Elle avait gagné, elle était trop forte et avec son aide Pandore allait être contente ça c'était bien.

    Ouais ! On a gagné Pandore, on est trop fortes, faut qu'on cause plus souvent !

    Elle sauta clairement de joie et manqua de se jeter dans les bras de Wywyn pour la remercier, mais elle ne le fit pas pour ne pas avoir l'air trop gamine et pour que le prisonnier et Pandore ne se moque pas d'elle. Et puis aussi pour ne pas ... se faire repousser par la commandante ! Maintenant il fallait qu'elle aille faire l'inventaire de ce qui pouvait servir ? Ben tout ! Tout pouvait avoir une utilité, même si elle ne voyait pas encore à quoi allait servir les caisses dans la cale, le contenu on pouvait lui trouver une utilité, mais les caisse ... Enfin, elle s'apprétait à faire demi-tour pour aller s'occuper de sa mission capitale quand la commandante parla dans un haut parleur pour que tout le monde l'entende. Elle mettait au point sa technique de crier sur tout le monde ?

    Kiara bomba ensuite le torse pour montrer qu'elle était une fille qui acceptait les responsabilités. Elle était de surveillance du prisonnier promu lieutenant et qui allait devoir travailler ou mourir. Car oui, c'était ainsi que cela devait marcher dans l'espace, déjà sur les planètes c'était ça, alors dans l'espace aussi non ?


    Comptez sur moi commandante !

    Heu, oui, on pouvait compter sur elle, mais qui allait s'occuper du prisonnier si comme il en avait l'air il était fou. Parce que oui, il était fou de parler à Wywyn alors qu'elle n'était plus là ! Kiara failli lui dire, mais sa connaissance des fous était trop limitée pour qu'elle sache exactement quoi faire. Surtout quand il la regarda et la traita de geôlier ! Et puis quoi encore, elle était mousse pas geôlier quoi que cela puisse vouloir dire et elle allait tout de suite rectifier ! En plus elle ne se trouvait pas terrifiante ... Mais le fou devait être très dérangé, il parlait aux gens qui étaient partis et se trompait de qualificatifs, c'était bien le signe de la folie non ?

    D'abord je suis pas un geô machin mais une mousse et puis tu me suis car tu es mon prisonnier et je suis terrifiante !

    Puis un doute l'assaillit tel un crocodile sur une pauvre antilope. Elle ne l'avait pas vu venir, mais elle se le prit de plein fouet ! Et s'il était en train de plaisanter, s'il se moquait d'elle et de Wywyn ! Ah non alors ! Elle n'allait pas laisser passer ça, c'était un garçon et il allait voir ce qu'il en coutait de se moquer des filles. Car cela ne pouvait pas venir d'autre chose, il se moquait d'elles parce qu'elles étaient des filles. C'est pourquoi elle prit une voix forte et autoritaire pour se faire respecter.

    Les prisonniers ça se tait ! Alors tu arrêtes de te moquer des filles sinon ça va mal aller, je sais où taper pour faire mal. Non mais !

    Là elle était en rogne, elle devait le surveiller et faire la liste en même temps, alors il allait devoir y mettre du sien et l'aider sinon ça n'en finirait jamais. D'ailleurs, elle devait aller voir le lieutenant qui boude, heu Mimir, pour lui confier la responsabilité du prisonnier vilain qui se moque des filles. Ou alors le présenter à Elk, non ... mauvaise idée, il allait trouver un allié. Oui, mission, trouver le lieutenant Mimir, mais heu ... l'était où ? Elle prit une direction au hasard, déjà sortir de la cale, ensuite salle des machines en espérant que Mimir y était !

    Ben alors, tu viens ou faut te mettre une laisse pour que tu suives ?

    Suicidaire Kiara ? Non ... l'es gentil Andrea ...
    avatar
    Andrea Cyn
    Lieutenant de maintenance - Pandore

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Pandore, à s'agiter partout
    Mission actuelle : Optimiser les réparations de Pandore
    Couleur RP : #db4334
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 20/01/2008

    Re: Un interlocuteur inattendu [#001]

    Message par Andrea Cyn le Lun 14 Avr 2008 - 2:16

    Zen Andrea, zen. Ce n’était qu’une gamine, après tout. Ouais, ce n’était qu’une petite gosse, on ne pouvait pas lui en vouloir. Mais c’était aussi une sacrée peste ! Et mal élevée, avec ça. Jamais à son âge Andrea ne se serait permis d’insulter de cette façon un adulte. Ou qui que ce soit, d’ailleurs. Non, définitivement, la petite avait fait une connerie et il était hors de question de prendre pour prétexte son âge et laisser couler. Bien au contraire.

    Andrea se leva et croisa ses bras maigres sur sa poitrine pour regarder Kiara de tout son haut, ses yeux verts lançant des éclairs. Il hésita à lui faire une bonne leçon de morale. Mais non, merde ! Il n’était pas son père, elle apprendrait la politesse toute seule.
    Alors Andrea prit le parti de rester lui-même et de jouer le nouveau rôle qu’on venait de lui donner. S’il était Lieutenant de maintenance, à présent, ce n’était sûrement pas pour recevoir les ordres d’une mousse. Non. D’ailleurs, selon l’affectation qu’on venait de lui donner, il pouvait ordonner à la petite fille de déguerpir et de le laisser tranquille. Oh oui ! Cela aurait été tellement bien ! Andrea aurait préféré, et de loin, partir seul à la recherche de la salle des machines. Cependant, la petite avait reçu l’ordre du Commandant. Par conséquent c’était impossible.

    Bordel ! Autant il respectait les supérieurs efficaces, autant il ne pouvait s’empêcher de nourrir une petite rancœur à l’égard d’Erwyn qui l’avait considéré avec tant de grâce que la gamine était persuadé qu’elle pouvait faire de lui ce qu’elle voulait. Oui… En fait, la réaction de la gosse était presque normale. Et cela fit enrager encore plus Andrea. Il se sentait bien assez humilié comme ça ! Il fallait que cela cesse, il fallait qu’il reparte sur de bonnes bases, comme le lui avait dit Ethan. Et il fallait qu’il se fasse une place dès maintenant, même s’il avait horreur de la perspective de l’épreuve sociale que cela représentait pour lui.

    Oui, subitement, il se rendit compte de la taille de la montagne qu’il s’apprêtait à escalader. C’était monstrueux. D’un garçon réservé qui faisait tout pour s’éloigner des autres, il devait passer à un homme respecté qui faisait tout pour se faire obéir… Un peu plus et Andrea aurait pâli. Et sur ce bâtiment, il était encore aux yeux de tous – et de Kiara – le prisonnier. Et le Commandant Von Drachnar ne lui avait pas donné le moindre coup de pouce. Et il en déduisit qu’elle ne le ferait pas plus à l’avenir…
    Il se sentit une brusque et puérile envie de retrouver le bosco sur le champ pour lui demander de l’aide, de lui expliquer comment il devait faire.

    Mais là, il n’y avait pas Ethan. Andrea devait se débrouiller tout seul. Allez ! Courage Andrea ! Ce n’est qu’une gamine, normalement, c’est plus facile. Normalement…


    « Prisonnier ? Moi, c’est Lieutenant. Tu n’as pas entendu le Commandant ? Tu crois qu’elle sera contente quand je lui ferais un rapport sur ton insubordination ? »

    Andrea commença un sourire (bien que le cœur n’y était pas, il espérait que cela viendrait avec les mots).

    « Par ailleurs, je ne me rappelle pas avoir proféré la moindre moquerie à l’encontre d’une quelconque femme… »

    Le sourire d’Andrea se fit plus… « Andrea ». À savoir : c’était un large sourire sarcastique qui découvrait légèrement ses dents du bonheur.

    « Des coups ? Une laisse ? Cela laisse présager des goûts pour le moins particuliers… Dit-il d’un air faussement songeur, plus pour lui-même que pour la petite qui ne pouvait certainement pas bien comprendre où il voulait en venir. Par ailleurs, en admettant que tu parviendrais à me faire mettre un collier autour du cou (ce qui est plutôt invraisemblable), je doute que tu puisse attraper l’extrémité de la laisse. Je le dis pour qu’il n’y ait pas de malentendu : ce n’est pas une moquerie, c’est une simple constatation. »

    Le sourire d’Andrea s’élargit encore. Il se sentait un peu plus assuré.
    avatar
    Kiara Star
    Mousse - Pandore

    Nombre de messages : 63
    Localisation actuelle : Pandore quelque part dans les coursives
    Mission actuelle : Retrouver de l'estréra ... de l'estré, de l'estrard !
    Citation : C'est bien d'être peste ...
    Couleur RP : #2fcc2f
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 23/03/2008

    Re: Un interlocuteur inattendu [#001]

    Message par Kiara Star le Mar 15 Avr 2008 - 20:38

    Elle était fière de son petit éclat de voix ! En voila un au moins qui la respectera et ne la considérera pas comme la petite qui débarque. Ou pas ...

    Car à peine avait elle terminé qu'il se redressa de toute sa hauteur et toisa la jeune fille de tout son être. Bon ok il avait l'air un peu dangereux, mais elle en avait vu d'autres et n'allait pas se mettre à lui demander pardon tout de même. Enfin non, elle allait l'appeler lieutenant puisque ça lui faisait plaisir mais ensuite ... Parce que là il venait de lui dire clairement qu'elle avait fait de l'insubordination et ben non ! Kiara n'allait pas se laisser faire par des grands mots !


    J'ai pas fait de l'insubordnitation d'abord et puis arrête de me parler comme ça, dis des trucs normaux je me mouche pas dans la soie moi !

    Oui c'était une expression typiquement Kiaresque, elle avait le don pour dire des trucs ainsi qui voulaient bien dire ce qu'ils semblaient. Par exemple avec cette expression elle avait voulu dire qu'elle n'avait pas été élevée par une famille riche et qu'elle n'avait aucune notion de vocabulaire complexe. En quelque sorte Kiara n'était pas mal élevée, elle n'était pas élevée du tout !

    Puis le lieutenant tenta maladroitement de se justifier concernant sa plaisanterie. Enfin c'est ce que compris Kiara car elle ne comprenait ni le mot proférer, ni celui moquerie. Mais bon il avait parlé d'une femme et dit ne pas avoir. donc c'était certainement de ce style d'excuse. Ensuite il parla de gouts bizarres concernant des menottes et une laisse. Comment ça des gouts bizarres, il voulait parler de quoi exactement. Elle n'était pas innocente de ces choses, élevage dans la rue oblige, mais là ça n'allait pas aller pour lui non mais !

    Et puis ensuite parler de l'extrémité de la laisse comme si elle était petite, non, elle n'était pas petite, elle était pitchounette si on voulait mais pas petite ! Elle était simplement jeune et allait grandir et faire chavirer les coeurs des médecins grognons. Heu, oublions ces trois derniers mots. Et alors que son esprit divaguait en direction de Ryryl, il se mit à crier dans le haut parleur comme quoi il n'était pas question de quelque chose. Heu, mais pourquoi il criait comme ça après la commandante ! Elle allait lui répondre non mais ! Par contre avant tout parler au monsieur des mots compliqués.


    Bon on va y aller, je te dépose en salle des machines lieutenant. Mais avant je dois répondre à Ryryl !

    Elle appuya sur le bouton pour obtenir la communication.

    C'est pour quoi ?

    C'est Kiara, j'ai un message pour le médecin de la part de la cale.

    Hein ? La cale ? Heu oui je te passe le médecin Pitchounette.

    Et alors que le son lui prouvait que l'infirmerie l'entendait, elle commença.

    Faut pas dire de gros mots, je crois que c'est mal, même si j'en dis aussi. Mais tu sais ça sers à rien de crier contre la commandante elle est plus là. Je ne sais pas où elle est partie par contre désolée. Tu m'en veux pas trop j'espère ?

    Ben quoi ? L'espoir fait vivre !

    Allez lieutenant, on y va, la salle des machines nous attends. Et pas de bêtises, je t'ai à l'oeil mon gaillard !

    Quoi ? Ben c'était ce que disaient les hommes chargés de surveiller les garçons quand ils montaient des paquets à bord des vaisseaux, donc ça devait être ce qu'il y avait à dire ... ou pas !
    avatar
    Andrea Cyn
    Lieutenant de maintenance - Pandore

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Pandore, à s'agiter partout
    Mission actuelle : Optimiser les réparations de Pandore
    Couleur RP : #db4334
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 20/01/2008

    Re: Un interlocuteur inattendu [#001]

    Message par Andrea Cyn le Lun 21 Avr 2008 - 20:31

    En entendant la première réplique de la gamine, Andrea grimaça.

    « Pas besoin de se moucher dans la soie pour avoir un brin de vocabulaire. Tu es sur un vaisseau, petite (Ce qui était drôle, avec les gosses, c’était qu’ils prenaient toujours la mouche quand on insistait un peu sur leur taille minuscule.). Il va falloir t’y habituer. Et d’ailleurs, ça vaut dans tous les domaines : plus tu auras de vocabulaire, plus il sera facile de se faire comprendre et de comprendre ce qu’on te dit. Au lieu de protester, tu ferais mieux de demander le sens du mot, quand tu ne le comprends pas. »

    Voilà. Et bientôt, on allait pouvoir l’appeler « Papa Andrea ». Eurk ! Il détestait tenir ce rôle de donneur de leçon. Mais éclairer la gamine ne pouvait faire de mal à personne, si ? Oh ! Et puis tant pis, c’était fait.

    Les haut-parleurs de la cale émirent un léger grésillement, annonçant une communication et la voix douce et harmonieuse du médecin de bord Erylianen Noerya s’éleva joyeusement dans la cale.

    « Erwyn, bordel, Frigg n’a pas besoin « d’un peu d’aide », elle a un besoin urgent de repos ! Je la garde avec moi, que ça te plaise ou non ! »

    Dommage, madame la Commandante n’était plus là. On pouvait une fois de plus admirer la concision de cette dernière et les merveilleux résultats du gain de temps consécutif. Andrea ne put s’empêcher de ricaner. Cependant, il avait du mal à suivre cette histoire car il n’avait pas la moindre idée de qui pouvait être cette « Frigg » ou cette « Mimir ».
    Lorsque la petite mousse annonça qu’elle allait « déposer » Andrea mais qu’elle devait d’abord répondre à « Ryryl », le nouveau lieutenant de maintenance de Pandore fit une grimace puis un large sourire et enfin, haussa les épaules. « Ryryl »… Ça, Andrea le retiendrait.

    Andrea suivit les manœuvres de Kiara avec un faible intérêt. Le fait qu’elle donne une leçon de savoir-vivre au médecin le fit sourire, cependant. On ne pouvait pas dire qu’il trouvait la gamine bien placée pour faire la morale à Eryl. Évidemment, Andrea n’était pas objectif, puisqu’il aimait bien Eryl (rappel : 1/ Eryl lui avait sauvé la vie ; 2/ Eryl était assez facile à taquiner). Mais la petiote semblait être aussi du genre à monter sur ses grands chevaux pour pas grand-chose. Finalement, elle aussi, il pourrait l’apprécier, même si c’était une peste.
    Et puis, il fallait l’avouer, la simplicité des enfants, c’était quand même rafraîchissant.

    À la fin de son petit discours, la gamine se montra drôlement prévenante envers le médecin. Oho ! Andrea éleva la voix pour qu’Eryl l’entende avant que Kiara ne coupe la communication.


    « Tu sais, je pense que lui non plus ne se mouche pas dans la soie. Il y a une raison pour que tu lui fasses des courbettes ? »

    Évidemment, Andrea lui décocha un large sourire ironique découvrant son petit créneau. Mais il reprit assez rapidement son sérieux.

    « Bon, laisse tomber. « Dépose »-moi à la salle des machines. »

    C’était pas tout ça, mais il y avait un état des lieux dans une heure. Et Andrea ne savait encore rien sur l’état et la structure de Pandore. Quelle situation cocasse… N’est-ce pas ?

    « Promis, je serais sage. »
    avatar
    Kiara Star
    Mousse - Pandore

    Nombre de messages : 63
    Localisation actuelle : Pandore quelque part dans les coursives
    Mission actuelle : Retrouver de l'estréra ... de l'estré, de l'estrard !
    Citation : C'est bien d'être peste ...
    Couleur RP : #2fcc2f
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 23/03/2008

    Re: Un interlocuteur inattendu [#001]

    Message par Kiara Star le Mar 22 Avr 2008 - 11:09

    Petite ? Mais oui elle était petite et alors ? Il voulait quoi à lui parler ainsi qu'elle le prenne pour un père ? Elle faillit d'ailleurs lui répondre : Oui papa ! Mais non, déjà qu'elle ne se souvenait plus de ses parents mais en plus elle était légèrement énervée par l'histoire du médecin qui osait dire des gros mots alors qu'elle n'avait pas le droit. Donc elle ne répliqua pas à l'attaque verbale et se contenta de l'écouter sans protester. Heu ... Quoi Ryryl ? Des courbettes, n'importe quoi. Elle le fixa de son regard le plus noir et s'apprêta cette fois à lui dire que non elle ne faisait pas courbettes. Mais il continua, toujours aussi énervant et pénible. Pourtant ce n'était pas un mauvais bougre, enfin il n'en avait pas l'air, il avait l'air d'être aussi pénible juste avec elle pour qu'elle sorte de ses gonds !

    Elle commença à sortir de la cale et lui fit signe de la suivre dans les dédales de couloir de Pandore. Car elle s'y connaissait en rues et en couloirs, elle ne se perdait pas trop et elle savait où était la salle des machines en plus ! C'était un lieu stratégique même s'il n'y avait rien à emprunter.[i]

    Je ne suis pas petite...

    [i]Non ! Pour son age elle n'était pas petite et le petite prononcé par Andrea ne voulait pas la laisser en paix. Donc elle ruminait ces mots et se retenait de lui sauter dessus avec toute la force de ses petits poings musclés pour lui montrer qu'elle savait se battre et qu'il devait être gentil avec elle sinon elle ... Ben elle irait tout dire à Erwyn et toc ! Quoi que ... Le commandant serait capable de lui dire que c'était pas son problème et qu'elle voulait seulement savoir s'il n'avait pas fait de bétises en réparant Pandore. Pourtant ce n'était pas compliqué de réparer Pandore, même elle pourrait y arriver, il suffisait de taper avec un marteau et de serrer des boulons, enfin ça ne devait pas être plus compliqué que ça ! Mais d'un autre coté, taper au mauvais endroit devait être un peu dangereux, ils étaient dans l'espace tout de même.


    Si monsieur le lieutenant veut bien me suivre, on va à la salle des machines. Et puis c'est pas la peine de m'expliquer le vocabulaire, je sais ce que j'ai besoin et puis c'est bien comme ça. J'suis pas un lieutenant moi !

    D'ailleurs c'était quoi un lieutenant ? Un homme pénible qu'il fallait surveiller de près ? Ben si ce n'était que ça, elle surveillerait tous les lieutenants qu'il faudrait et na ! Enfin, il fallait être sure avant. Mais elle ne le demanderait par à Andrea il ferait encore comme s'il était son père. Et la prochaine fois, il aurait droit au : OUI PAPA ! Ca c'était certain, foi de Kiara.

    Ils s'engagèrent dans la coursive menant à la salle des machines.

    Contenu sponsorisé

    Re: Un interlocuteur inattendu [#001]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 25 Sep 2018 - 3:29