Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Partagez
    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Elk Track le Mar 22 Avr 2008 - 19:08

    Suite à la proposition d'Erwyn voici un topic dégoulinant et particulièrement gai.

    Il n'était jamais seul, jamais. Il ne le pouvait pas. Car lorsque la solitude le prenait, alors il était en proie à ses doutes, à ses peurs et à ses démons. Ces derniers étant bien entendus les plus nombreux. Car il ne fallait pas croire que Elk n'était qu'un plaisantin, un gosse qui n'avait connu que la joie d'un foyer et le coeur d'une mère pour pleurer ses peines d'enfant. Et non, il avait été maltraité, battu, manipulé par des monstres qui ne voulaient pas lui faire de bien, simplement étudier si leur splendide invention allait leur permettre de contrôler un jour les foules. Une invention si splendide et si perfectionnée qu'elle remplaçait les fonctions des cordes vocales du sujet. Et Elk avait été le sujet parfait. Un enfant, encore en pleine croissance qui pouvait adopter cette nouvelle technique de parole avec simplicité et facilité. La douleur que cela causerait ? Aucune importance, le test était dans une phase finale et les prototypes devaient être utilisés. Que cela soit contraire à une certaine éthique ? Le gamin allait porter plainte contre eux peut-être et ainsi gagner la joie de devenir muet à tout jamais ? Non, encore aurait-il fallu qu'il puisse s'échapper.

    Mais cela, ils ne l'avaient pas prévu dans leurs calculs. Ils auraient pu savoir pourtant que de retenir quelqu'un contre son gré n'était pas simple. Mais non, il avait réussi à partir et maintenant il volait libre dans l'espace. Toutes ces horreurs oubliées. Du moins en façade, car dès que la nuit le prenait, et tant qu'il ne tombait pas litterralement de sommeil, il ne pouvait penser à autre chose et l'appareil sur son cou se mettait à le faire souffrir. La douleur ? Il y était habitué, il pouvait s'entailler la main avec un couteau sans devoir réellement grimacer, Eryl serait d'ailleurs étonné de voir qu'avec lui certaines anesthésies n'étaient pas utiles. Mais la douleur créée par cet appareil était plus psychique que physique la plupart du temps. Et c'était pour cela qu'il verrouillait sa porte dès que venait le moment de se coucher et qu'il pouvait ainsi, souvent sangloter tout son saoul avant de tomber dans une nuit sans rêves. Et cela personne ne devrait jamais le savoir, il ne pouvait pas être faible car la faiblesse était la preuve de sa lacheté, de son manque de courage et de force. Il devrait avoir la force de résister aux images de son passé. Ces images qui lui paraissaient si horribles alors que ce n'était que des salles blanches, totalement vierges de tout instrument pouvant passer pour des instruments de torture. Et ensuite la seule chose qui se produisait, c'était le fait que la seule lueur dans la salle s'éteignait. Et cela, la peur du noir, la peur d'être à nouveau endormi pour être ensuite utilisé comme cobaye, c'était de cette peur qu'il voulait se libérer, se sortir à tout jamais. Un psy ? Oui, cela serait peut-être une bonne idée, mais il ne devait pas en parler. Car il était Elk, celui qui n'avait pas peur, qui vivait dans l'insouciance la plus totale. Si seulement ils savaient...

    Et certains soirs comme celui-là, Elk était en proie à la véritable douleur. Ces jours où, sans qu'aucun signe ne l'annonce, l'implant se rappelait à lui d'une manière violente, presque animale et sauvage. Il voulait lui faire comprendre que même si la douleur mentale pouvait partir, que même si les craintes disparaissaient, il serait à tout jamais le prisonnier de cet appareil qui lui permettait de parler et de vivre. Car il en était certain, il serait impossible de retirer l'implant sans le tuer, sinon cela serait trop simple, bien trop simple.

    Et alors, Elk regarda son reflet dans la glace tandis que la douleur progressait dans son esprit. Il se voyait faible, rongé par la peur de souffrir et il frappait ce miroir qui osait lui renvoyer une image de lui même aussi faible et pitoyable. Dans son malheur il commença alors à insulter ceux qui étaient responsables de son état puis il se mit à crier de plus en plus fort. Sentant la morsure de l'acier sur sa gorge et sachant qu'il aurait du mieux fermer sa porte que personne ne puisse le voir ainsi, que personne ne l'entende hurler et pleurer tandis que la douleur progressait de plus en plus sourde et sournoise, s'infiltrant dans chaque pore de sa peau. Il ne pouvait que sangloter quelques mots.


    Maman, viens m'aider. Erwyn...

    Avant de se laisser perdre dans la douleur et la souffrance.


    Dernière édition par Elk Track le Mar 10 Juin 2008 - 21:39, édité 1 fois
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Erwyn Von Drachnar le Mer 23 Avr 2008 - 17:03

    Et voilà encore une journée de dingue de faite ! Erwyn souffla un bon coup. Ce n’était définitivement pas de tout repos de gérer tout ce beau monde. La moindre erreur de sa part était soulignée et elle pouvait être sûre d’en entendre parler pendant un petit moment…


    Y’a pas à dire. Parfois elle regrettait presque son petit cargo et son petit train-train quotidien : Ramasser les marchandises saisies (et s’en mettre quelques unes de côté), faire l’inventaire et ramener le tout à la base. Rien de plus simple. Rien de plus… ennuyeux. Bien que le magot changeait presque tous les jours, Erwyn s’ennuyait ferme à la tête de sa petite équipe de matelots. Et du coup, elle s’enfermait dans son petit monde. Menant ses hommes et femmes à la baguette mais ne s’immisçant pas dans leurs affaires. Elle était leur chef, pas leur amie.

    Chose qui changea avec son intégration à bord de la Vivenef de contrebande. La contrebande, ce n’était pas l’armée. C’était un autre univers. Son univers. Le seul auquel son père n’aurait jamais accès. Le seul qui lui soit réservé. Et Dieu sait ô combien elle en profitait ! Enfin, elle essayait tout du moins.


    Ce soir là, Erwyn ne pensait qu’à une seule chose : aller se coucher ! Elle venait enfin de mettre un terme au débat qu’elle avait eu toute la journée avec le sous-lieutenant Mimir qui se plaignait (un peu comme tout le monde) du manque de moyen dont elle disposait afin de réparer sa Pandore chérie… Sa Pandore chérie… Erwyn secoua la tête amusée. Cette ase était vraiment spéciale.

    Alors qu’elle remontait le couloir des compartiments de l’équipage pour atteindre sa cabine salvatrice, elle entendit un hurlement à vous déchirer le cœur. Que de souffrance dans ce cri ! On hurlait sa colère contre quelqu’un et on hurlait sa douleur de plus en plus fort.

    Erwyn accéléra le pas pour voir d’où ses sons provenaient. Elle trouva la porte d’une des cabines des pilotes entrouverte. Des sanglots se faisaient entendre.
    Elle hésita un instant. Peut-être qu’il valait mieux laisser la personne à sa peine et la laisser se défouler… Ou bien…
    Ses tergiversions furent coupé par un appel à l’aide : « Maman, viens m'aider. Erwyn... »

    Sans hésiter, elle ouvrit la porte. Dans coup d’œil circulaire, elle fit un rapide état des lieux. Et là, elle le vit. Accroché au lavabo, à genoux, sanglotant, pleurant. Elk…
    C’était Elk. Le blondinet de gigolo de service. Le cœur battant, elle s’avança vers lui. Elle ne savait que dire. Elle ne le connaissait pas.
    Qui connaissait-elle d’ailleurs sur cette Vivenef après tout ? Elle ne connaissait que la surface des gens…comme ils ne savaient rien d’elle. De la véritable Erwyn Von Drachnar. De celle qu'elle était derrière cette façade de Commandante distante...


    Elle avança sa main vers lui, toujours incertaine sur la marche à suivre. Elle n'avait jamais été très douée en relation humaine. Alors consoler quelqu'un...

    Mais c'était elle qu'il avait appelé, non ? Alors, elle arrêta de réfléchir et laissa son instinct la guider, mettant de côté sa timidité. On avait besoin d'elle, alors elle répondait présente.

    Elle se laissa tomber sur les genoux et attrapa le garçon. Elle le serra dans ses bras. Calant la tête du pilote, de sa main droite, sur son épaule gauche , elle passa son bras gauche sur la fine taille du garçon et le tint fermement.

    "ca va aller..."

    Elle disait ça mais elle n'en savait fichtrement rien. Elle ne savait même pas ce qu'il avait.. Elle avait juste vu le miroir brisé et entendu ses cris..

    Mais peu importait. Elle était là.


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Elk Track le Mer 23 Avr 2008 - 18:20

    Le bruit aurait du le faire se relever, il aurait du savoir que quelqu'un entrait dans la pièce et s'approchait de lui. C'était ainsi à chaque fois, il ne devait pas pleurer et montrer qu'il était faible, c'était dans ces cas là qu'ils venaient et qu'ils lui montraient qu'il ne serait jamais rien. Mais cette fois aucune parole n'était prononcée, aucune menace, aucune promesse de douleur et de souffrance supplémentaire. Elk était sur Pandore mais il ne le savait plus, tout ce qui comptait c'était la douleur qu'il ressentait intérieurement.

    Il avait les yeux fermés et il ne sentit pas que l'on s'agenouillait à ses cotés, il ne sentit presque pas les bras qui venaient le serrer, il ne bougea pas. Mais alors que les paroles vinrent toutes ses sensations revinrent également. Il était dans les bras de quelqu'un, ce ne pouvait pas être un ami, personne ne l'avait jamais réconforté et il était et serait toujours seul lors de ces crises. De plus si quelqu'un le prenait dans ses bras ce n'était pas pour le consoler mais pour lui prouver qu'il n'était qu'un faible et un lâche et cela personne ne devait jamais le savoir. Tout le monde devait croire qu'il était fort, Elk l'insouciant, Elk le fantasque et pas Elk le faible.

    Il ouvrit soudainement ses yeux brouillés par les larmes et il repoussa de toutes ses forces la personne qui le serrait contre lui. Il voulait lui montrer qu'il était fort, qu'il n'avait pas besoin de son aide. Il ne la voyait pas trop engagé dans une sorte de rage destructrice. Le miroir n'avait pas cédé mais qu'à cela ne tienne les mots pouvaient être des armes autrement plus redoutables.


    Dégage ! Casse toi ! Tu es heureux de m'avoir vu ainsi, tu vas pouvoir le dire, Elk n'est rien, il pleure comme un gosse dans sa cabine. Mais soit certain que si tu prononces un seul de ces mots, je te le ferais regretter à tout jamais et la mort sera ta seule alternative.

    Ses mots n'étaient pas assurés, ils avaient été plus murmurés que réellement prononcés, sa voix encore cassée par les cris et les pleurs. Il ne voyait même pas la personne qui l'avait rejoint, il ne le pouvait pas, il ne le voulait pas. Cette personne était au courant de sa déchéance et de sa faiblesse face à la douleur. Il n'était et ne serait jamais faible. Il le devait pour elle, elle qui ne devait jamais craquer, elle qui était devenue sans le savoir son modèle, sa mère de substitution malgré son jeune age. La commandante Erwyn Von Drachnar. Il savait que si elle le voyait ainsi, elle ne le considèrerait plus comme un homme mais comme quelqu'un à protéger et ça il ne le voulait à aucun prétexte. Bien entendu, il ne savait pas que la commandante ne penserait pas à lui ainsi, il ne pouvait pas le savoir car son implant n'était pas du tout un objet pour le rendre surhumain, mais juste pour le laisser être un tant soi peu humain.

    Il ouvrit finalement les yeux pour vérifier si ses ordres avaient été appliqués et il se recula frappé d'horreur, elle était là et avait certainement tout vu, de sa crise à sa déchéance et à ses ordres. C'en était terminé, il pouvait dire adieu à sa famille, ou du moins à ce qui y ressemblait le plus pour lui : Pandore.


    Pardonnez moi commandant, je comprends que je ne sois plus le bienvenue, j'accepte la sanction et pars immédiatement. Vous ne pouvez pas garder un lâche tel que moi incapable de supporter la moindre douleur sans pleurer. Je partirais dès que vous le souhaiterez.

    C'était aussi cela Elk, un enfant qui n'avait pas encore compris que la vie était pleine de nuance et que la faiblesse n'était pas forcément là où il la croyait.
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Erwyn Von Drachnar le Mer 23 Avr 2008 - 18:50

    En tout cas, ca lui apprendra à être gentille avec les gens. Voilà comment on était remerciée.
    Mais avant que la voix de son père ne fasse surface, elle la fit taire. Ce n’était pas parce que ca n’avait pas été on ne peut plus concluant pour une première fois qu’il fallait abandonner. Elle allait lui rétorquer un : « Ah oui ? J’aimerai voir ça. » au « Mais soit certain que si tu prononces un seul de ces mots, je te le ferais regretter à tout jamais et la mort sera ta seule alternative. »

    Mais il sembla réaliser à qui il avait affaire. En même temps, sa réaction aurait pu être normale. Erwyn n’avait pas la réputation de prendre les gens dans ses bras… Mais bon, elle aurait plaint la personne qui l’aurait remplacé si elle n’était pas entrée dans cette cabine…

    « Pardonnez moi commandant, je comprends que je ne sois plus le bienvenue, j'accepte la sanction et pars immédiatement. Vous ne pouvez pas garder un lâche tel que moi incapable de supporter la moindre douleur sans pleurer. Je partirais dès que vous le souhaiterez. »
    " Oh là ! Calme-toi ! Je n’ai nullement l’intention de te renvoyer. "

    Pourquoi fallait-il toujours que les gens prennent peur qu'elle les virent si jamais ils faisaient la moindre erreur ?

    " Ca va mieux ? " s’enquit-elle.

    "Tu veux me dire ce qu'il s'est passé ici ?"

    Ce n'était pas un ordre...juste une question de curiosité.
    Bien que fatiguée, elle n'en allait pas moins laissé le jeune homme seul face à sa souffrance, surtout q'il l'avait appelé.
    Tiens d'ailleurs. Ca serait bien de savoir pourquoi il l'avait appelé elle...


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Elk Track le Mer 23 Avr 2008 - 19:09

    Ah ? Pas le renvoyer ? Mais donc Pandore acceptait les lâches et les couards (c'est joli comme mot non ?) ! C'était quelque chose qu'il fallait à tout prix changer sur la Vivenef, purger l'équipage de tout ce qui n'était pas aussi brave et ... une minute ? Elle ne voulait pas le virer pour ça et elle demandait des explications. Non, Elk ne pouvait pas lui en donner sans penser à ce qu'il avait juré d'oublier. Il se laissa glisser au sol, illustration parfaite du petit miséreux pris en faute mais qui ne dira rien sur la raison de son vol de saucisson lors de son passage dans le rayon. Au moins, il pouvait répondre à la première.

    C'était simple à dire, oui oui merci commandante ça va nettement mieux, je suis navré de vous avoir inquiété mais dès à présent je serais l'image même du calme et du courage. Mais en même temps que ces pensées entraient dans son esprit, Elk s'entendit répondre.


    J'ai encore un mal de chien à cause de cette sal****ie et je viens de me ridiculiser donc non ça ne va pas mieux.

    Bon ok, la parole n'était pas trop touchée, elle était enrouée, légèrement faible et totalement différente des sentiments qu'il avait mais cela fonctionnait tout de même. Il soupira un instant et se dit que de toute façon elle ne le lacherait pas avec ça si facilement. Elle était plus grande, plus forte, plus belle, plus gentille, plus tout que lui donc pas la peine d'essayer de lui mentir ou de dissimuler une partie de la vérité. Il allait lui expliquer tout depuis le début.

    Soupirant un bon coup et tel un enfant qui ne veut pas raconter sa dernière bêtise à sa mère, il entreprit de narrer son histoire et son passé.


    J'ai un appareil sur la gorge qui me permet de parler mais il a été mal implanté et régulièrement il me fait mal. Mais comme je suis un lâche et un faible je ne résiste pas à la douleur et je chiale comme un gosse.

    Furieux de devoir ainsi s'expliquer il flanqua un bon coup de poing contre les tuyaux du lavabo et s'entailla la main. Il ne s'apperçut même pas du sang qui coulait, trop occupé à fixer Erwyn qui devait avoir bien vu qu'il n'était rien de plus qu'un enfant et qu'il n'avait pas sa place sur un chasseur. Que la seule raison qui le maintenait sur Pandore c'était la pitié qu'elle devait éprouver pour une telle loque humaine. En effet, Elk n'était pas dans son meilleur jour pour lui expliquer ce qui se passait et en plus il sentait un truc qui coulait sur son poignet, et il l'essuya d'un geste rageur avant de se rendre compte que non seulement ça continuait mais que en plus c'était rouge.

    *Bon, ok Elk, tu viens de t'entailler la main sur le lavabo et tu saignes, tu n'en loupes pas une toi !*

    Il prit un morceau de tissus sur le sol et l'appuya sur la plaie sans une seule grimace de douleur. Ce n'était qu'une bête coupure qui saignait à peine après tout et le fait que le tissus soit déjà imbibé de sang ne voulait rien dire du tout.
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Erwyn Von Drachnar le Jeu 24 Avr 2008 - 13:07

    Il s'affala un peu plus avant de déclarer d'un vois enrouée :

    "J'ai encore un mal de chien à cause de cette sal****ie et je viens de me ridiculiser donc non ça ne va pas mieux."

    Ah ça... Erwyn ne pouvait rien y faire. Elle ne l'avait pourtant pas trouvé ridicule mais apparemment cela le préoccupait. Soupirant, il enchaina :

    "J'ai un appareil sur la gorge qui me permet de parler mais il a été mal implanté et régulièrement il me fait mal. Mais comme je suis un lâche et un faible je ne résiste pas à la douleur et je chiale comme un gosse."

    Bien qu'il ne put le voir, Erwyn hocha la tête en signe d'aquiescement. Voilà quelque chose qu'elle ignorait.
    Elle tiqua néanmoins sur la deuxième partie.

    Tout d'un coup, il donna un coup de poing contre la tuyauterie du lavabo, la faisant légèrement sursauter. Il venait de s'ouvrir le poignet. Ca, c'était pas malin. Prenant le premier bout de tissu venait, il l'appuya sur sa plaie. Le linge ne tarda pas à s'imbiber du précieux liquide rouge.

    Erwyn soupira.

    "Nous avons chacun notre échelle de douleur. On ne peut pas vraiment mesurer la douleur des autres. Les gens sont plus ou moins douillet. Si tu dis que cet appareil te fait vraiment mal, il n'y a pas de quoi te sentir lache ou faible."

    Elle détacha son foulard, saisit le poignet ensanglanté du pilote et noua son tissu autour. Elle serra fortement.

    "On m'a dit un jour, qu'il valait mieux pleurer quand on en avait l'envie ou le besoin, car sinon nous ne pourrions jamais sourire."

    Elle se leva.

    "Je t'emmène à l'infirmerie. Eryl ou Oliver sauront mieux s'occuper de toi que moi."

    "Tu peux te relever ?"


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Elk Track le Jeu 24 Avr 2008 - 14:40

    Elle n'en avait pas assez d'être gentille avec lui ? Parce que là Elk commençait à la trouver peu naturelle, c'est vrai quoi, d'habitude, Erwyn était une beauté froide et intouchable, mais là elle se comportait comme la maman d'un pilote. Ok c'était ce qu'il voulait et pensait d'elle. Mais pas de là à aller la serrer contre son coeur ! Fallait pas pousser non plus, il était un homme à présent et les hommes ne pleurent pas dans les jupes de leur mère. en parlant de jupe, il faudrait qu'il en propose à Erwyn, ça lui irait bien. Mais là n'était pas la question. Il devait lui faire comprendre qu'il n'avait pas besoin d'elle et que s'il avait hurlé son nom ce n'était pas pour autre chose que parce qu'il avait besoin de dire un nom comme ça au hasard et que le hasard était tombé sur sa mère de coeur.

    Elle ôta son foulard et le plaça sur la coupure. Alors que ce n'était qu'une coupure de rien de tout et qu'il n'avait même pas mal. Franchement, pourquoi aller déranger le médecin pour un banal accident qu'il pouvait soigner tout seul. Mais Elk avait bien compris, malgré tout ce qu'elle avait dit, elle le considérait comme un faible et elle se disait qu'il était trop nul pour se soigner tout seul. Elk n'avait peut-être pas beaucoup de qualité, mais on pouvait lui accorder la persévérance.


    Oui je peux me relever, je ne suis pas en sucre. Et pour pleurer c'est normal que v...

    Il se tut subitement, préférant ne pas terminer sa phrase. Même si elle était pour lui valable, la commandante n'aimerait pas entendre : C'est normal que vous puissiez pleurer, vous êtes une femme. La connaissant ça risquait de ne pas passer. Et puis comme elle le gardait, il allait lui montrer qu'il était assez fort pour se soigner tout seul comme un grand et qu'il n'allait pas aller voir le médecin chaque fois qu'il se coupait légèrement.

    Il s'appuya sur sa main valide pour se relever et dut se tenir au lavabo car ses jambes tremblaient. Ok, ce n'était pas la super forme, mais ce serait suffisant pour prendre une compresse et de l'alcool.


    Ca va aller merci, je vous rends votre foulard, mais je crains qu'il ne soit pas récupérable.

    Oui oui, il s'inquiète plus du foulard que de sa santé personnelle. Si ce n'est pas une preuve d'altruisme ça ! Et puis de force, car un gamin aurait voulu garder le foulard portant le parfum de sa maman, mais non, il voulait bien le lui rendre.

    Prenant une compresse dans le petit meuble à coté du lavabo, il versa une bonne dose d'alcool presque pur dessus et retira lentement le foulard. La blessure n'était pas si profonde que ça, cependant un ou deux points de suture ne serait certainement pas de trop, mais pouvaient attendre. Il rinça la plaie et aussitôt déposa la compresse alcoolisée dessus. Il grimaça légèrement, ça piquait un peu quand même, mais rien de tel que l'alcool pour désinfecter une blessure. Maintenant il lui fallait trouver un moyen de serrer la compresser et de remercier la commandante avant d'aller voir le médecin.

    Ce qui n'était pas normal par contre c'était que la pièce bouge autant, ils n'étaient pas dans une zone de turbulence pourtant... Il s'assit sur sa couchette, et ferma un instant les yeux.


    Vous pouvez reprendre votre foulard et merci pour cette aide. Je devrais me débrouiller maintenant.

    Pour lui montrer qu'il allait y arriver il se leva d'un bond et dû se rasseoir. Bon ce n'était pas encore ça, mais ... il aurait peut-être du s'y prendre plus lentement finalement.

    Ca va aller hein, je vais pouvoir y aller bientôt tout seul à l'infirmerie c'est qu'une bête coupure rien de plus.

    Et puis en plus le fait que son implant le démange et se rappelle à son bon souvenir allait le maintenir bien en forme.
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Erwyn Von Drachnar le Jeu 24 Avr 2008 - 20:55

    "Oui je peux me relever, je ne suis pas en sucre. Et pour pleurer c'est normal que v..."

    Elle haussa un sourcil interrogateur. Mais il préféra ne pas finir sa phrase. Bien qu'intriguée, elle le laissa seul juge de ses dires.

    Il se releva péniblement en s'aidant du lavabo. Une fois debout, il entreprit de désinfecter sa plaie. Un truc en moins à faire pour l'infirmier. Puis il alla s'asseoir sur sa couchette.

    "Vous pouvez reprendre votre foulard et merci pour cette aide. Je devrais me débrouiller maintenant."

    Elle récupéra donc son tissu, sans un mot.

    "Ca va aller hein, je vais pouvoir y aller bientôt tout seul à l'infirmerie c'est qu'une bête coupure rien de plus. "

    "Entendu."

    Et sans rien ajouter de plus, Erwyn tourna les talons et prit la direction de la sortie.


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Elk Track le Jeu 24 Avr 2008 - 21:09

    Enfin ! Elle était partie et il pouvait se laisser aller. Enfin pas trop quand même pour ne pas hurler et attirer une nouvelle fois l'attention de la commandante. Par contre là, il était vexé, elle aurait tout de même pu légèrement insister pour ne pas le laisser seul dans un moment où il risquait de tomber ! Mais bon, tant pis et puis il était assez grand pour aller se faire soigner tout de même.

    C'est pourquoi Elk se leva bravement, fit deux pas et se rattrapa aux montants de la porte. Bon, ce n'était pas la grande forme et il était légèrement fatigué, mais bon ce n'était pas pour ça qu'il allait appeler à l'aide, il était et devait être fort et autant continuer. Il sortit de sa cabine, ferma la porte, le tout sans trembler comme quoi il y avait du mieux et il s'avança dans les couloirs direction l'infirmerie.

    La distance entre sa cabine et l'infirmerie n'était pas bien grande et il ne risquait rien a priori. Surtout que après tout ... en se tenant aux murs on avançait très bien. A deux à l'heure mais très bien. Le seul soucis était les passages de couloirs et justement il y en avait un droit devant. Dans ce couloir d'ailleurs il y avait Erwyn. Il la regarda s'éloigner sans un regard en arrière, mais comment aurait-elle pu savoir qu'il était là. Le soucis était qu'il l'avait regardée un tout petit peu trop longtemps et que ses jambes n'étaient pas bien stables. Mais il faut expliquer pourquoi. Après tout il s'est coupé à la main et a mal à la gorge donc ça ne devrait pas jouer sur les jambes.

    Mais, premièrement sa douleur à la gorge l'épuise continuellement et deuxièmement il a perdu tout de même du sang. Pas des litres, mais suffisamment pour ne pas être particulièrement en forme. Et là, planté au milieu du couloir à regarder si Erwyn se retournait pour voir s'il était un grand pilote fier et courageux, il trouva le moyen de tomber et donc de pester.


    Pu**** de coupure et d'implant. J'en ai marre ! Fais c**** ! Virez moi ce truc bon sang ! En plus il cont...

    Il ne pu terminer sa phrase que la douleur reprit le dessus sur son courage. Il sentit les larmes couler et il se mordit la lèvre jusqu'au sang pour ne surtout pas crier et risquer d'attirer encore la commandante sur son état plus que lamentable. Cependant ses exclamations devaient avoir été entendues.

    [HRP : Maman, tu restes avec ton fils non mais !]
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Erwyn Von Drachnar le Jeu 24 Avr 2008 - 21:31

    [HRP : Tu l'auras voulu. Niark niark]


    *Nan mais je vous jure, on veut être gentille et se fait envoyer bouler comme une malpropre...* La patience de la Commandante avait ses limites. Et celles-ci n'étaient pas loin d'être franchies... Après une journée de 18h de boulot presque non-stop (faut bien compter le temps accordé aux repas), cela pouvait se comprendre.

    Elle n'avait envie que d'une chose à présent. Dormir. Retrouver son lit douillet, son matelat ferme, sa couverture épaisse et moelleuse...
    Ces pensées furent malheureusement interrompues par un cri.

    Pu**** de coupure et d'implant. J'en ai marre ! Fais c**** ! Virez moi ce truc bon sang ! En plus il cont...

    Erwyn s'arrêta. Elle croyait que ça allait aller...
    Patience, patience... ou pas.

    Erwyn fit vivement demi-tour et rejoignit le pilote qui était maintenant allongé au sol.

    "Je peux arranger ça."

    Elle dégaina son fidèle blaster et visa le jeune homme.

    "Tu veux la version rapide et sans douleur ou celle qui te donne une petite chance de survivre ?"

    Fallait pas pousser non plus ! Erwyn n'était pas une tendre. Une fois la jauge explosée, il ne fallait plus compter sur elle pour prendre des gants avec les gens.


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Elk Track le Jeu 24 Avr 2008 - 21:50

    Des pas, des jambes, on regarde plus haut oui ! C'est un être humain ! Une femme même d'après le pantalon et le torse. On continue à remonter les yeux et là on voit le blaster. Bon ok Elk est mal. Pandore a bien vécu et va perdre un pilote car il ne s'excusera pas, enfin faut voir parce que là c'est la commandante qui le menace et qui n'a pas l'air très patiente. Pourtant résumons ce que Elk avait fait. Il lui avait demandé de se casser, puis lui avait expliqué qu'il était faible et qu'il devait quitter le navire puis il lui avait dit qu'il n'avait besoin de rien avant de s'écrouler lamentablement dans un couloir et de trouver un seul truc à faire, jurer ! Donc autant bien le dire il était mal. Au moins la peur avait un avantage, il sentait moins la douleur et pouvait donc cesser de se mordre les lèvres pour ne pas crier.

    Cependant plusieurs réponses pouvaient venir.

    *Mais casse toi je t'ai pas appelé.* Ce qui pouvait entrainer la mort d'Elk, chose assez peu pratique pour pouvoir encore piloter.
    *Je ne pensais pas le faire sous la menace d'une arme, mais si vous voulez commandante. On va dans ma cabine c'est la plus proche.* Ce qui pouvait entraîner à nouveau la mort d'Elk.
    *De toute façon je suis trop faible pour que vous me gardiez, je ne pensais pas mourir c'est tout, mais allez y !* Ce qui pouvait entraîner encore une fois la mort d'Elk.
    *Je m'excuse pour mon comportement puéril, je ne recommencerais plus mais baissez cette arme s'il vous plait.* La pas de mort, mais il ne s'excusait pas donc pas possible.
    *Commandante, voyons, si vous tirez sur moi ça va abimer Pandore* Elle trouverait donc un moyen de tirer sans abimer la vivenef, mais en le tuant quand même !

    Il n'y avait pas à dire, les solutions étaient nombreuses mais toutes aussi irréalistes les unes que les autres. Et comme la commandante semblait réfléchir à coup de blaster, Elk n'avait pas le choix, il devait s'excuser.


    Je suis désolé, je ne voulais pas te déranger à nouveau maman.

    Heu ... non, mauvaise réponse elle va croire que Elk se moque d'elle alors que c'était sortit tout seul. surtout que la rougeur sur ses joues était un signe manifeste d'embarras mais il fallait l'expliquer pour ne pas se prendre un coup de blaster et ainsi abimer Pandore (et Elk par la même occasion.

    Je voulais dire commandante bien entendu. Je préfère aller à l'infirmerie merci.

    Elle est gentille Erwyn et elle ne va pas tirer. Elle est gentille Erwyn et elle ne va pas tirer. Elle est gentille Erwyn et elle ne va pas tirer. Elle est gentille Erwyn et elle ne va pas tirer. Elle est gentille Erwyn et elle ne va pas tirer.

    [HRP : C'était le message subliminal de fin de post, à vous les studios et adieu Pandore.]
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Erwyn Von Drachnar le Jeu 24 Avr 2008 - 22:04

    Il leva lentement son regard jusqu'au sien. Elle ne cilla pas.

    "Je suis désolé, je ne voulais pas te déranger à nouveau maman."

    *Maman ?* Là, elle haussa un sourcil. Il devait sacrément avoir mal pour divaguer à ce point. D'ailleurs, il se reprenait...

    "Je voulais dire commandante bien entendu. Je préfère aller à l'infirmerie merci."

    "Un aller simple alors..."

    D'un geste professionnel, elle ôta le cran de sécurité de son arme. Celle-ci commenca à se charger...


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Elk Track le Jeu 24 Avr 2008 - 23:14

    Mauvaise pioche ou simple envie de faire peur ? Voila ce que se demandait Elk à cet instant. Premièrement parce qu'il n'était pas en mesure de riposter (ni de tenter autre chose), deuxièmement parce que la commandante ne cillait pas alors qu'elle allait tuer de sang froid l'un de ces pilotes et que comme mère c'était moyen et troisièmement parce que tirer sur un homme à terre c'était du plus bas niveau possible. Achever un grand blessé ok, mais pas tirer sur un homme à terre tout de même.

    En tout cas si elle croyait lui faire peur c'était réussi, mais il avait déjà eu des occasions d'avoir peur et il n'allait pas se mettre à la supplier ou bien à salir son pantalon. Non, il affronterait la mort qui serait rapide et sans trop de douleur.


    J'aurais préféré pouvoir en ressortir mais faites ce que bon vous semble.

    Il garda les yeux fixés sur l'arme, tentant de ne pas les baisser ni même ciller tandis qu'il entendait le léger vrombissement de la charge. Allait-elle réellement tirer ? Elk était toujours sur le sol, allongé sur le dos et totalement à la merci de l'arme de sa commandante. Il souffrait de la gorge et de la main mais ne le montrait presque pas, restant là, attendant la fin ou bien l'aide pour enfin terminer avec cette soirée qui était plus qu'épuisante pour les nerfs. En tout cas, si prochaine fois il y avait, il vérifierait mieux la fermeture de sa cabine !
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Erwyn Von Drachnar le Mer 30 Avr 2008 - 21:00

    Tira ? Ou Tira pas ?

    Telle était la question. Pesons le pour et le contre.

    Elle tirerait car :

    1 -Elle s'était montrée gentille, il l'avait envoyer bouler. (très mauvais ça pour la ligne de vie du jeune homme)
    2 -Il criait alors qu'elle aspirait au calme et à la sérénité.
    3 -Il ne savait pas ce qu'il voulait. Ce qui avait le don de l'énerver, notre Commandante.
    4 -Parce que là, tout de suite, il faisait une cible parfaite.


    Elle ne tirerait pas car :

    1 -Ca abimerai Pandore. (encore que vu son état... et puis en dosant bien..)
    2 -Ca réveillerai vraiment les dormeurs d'à côté. (Bah, elle était Commandante oui ou non ? Donc ils ne râleraient pas )
    3 -Ca lui ferait un pilote en moins. (Ca c'était un peu embêtant. Mais ca trouvait partout des pilotes)
    4 -Ca lui ferait de la paperasse en plus. ( et elle n'en manquait pas, alors un de plus ou un de moins...)
    5 -Et Eryl allait gueuler... (point très important. Mais elle ferait avec.)

    Et puis bon, s'il souffrait tant, autant abréger sa peine.

    Oui.

    Erwyn était gentille. Elle n'allait pas laisser une pauvre âme en peine toute seule au milieu d'un couloir.

    "Bonne nuit"

    Elle tira.


    Dernière édition par Erwyn Von Drachnar le Jeu 1 Mai 2008 - 12:54, édité 1 fois


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Elk Track le Jeu 1 Mai 2008 - 9:27

    [HRP, tiens, je suis mort ... Vite ! Mon idée du feu de Dieu... Dans le spoiler ci-dessous, la version d'avant si jamais Eryl avait vaincu !]

    Spoiler:
    Elle le visait semblant peser le pour et le contre. Oui, pour ou contre lui, et soyons réalistes, il y avait nettement plus de pour que de contre. Qui pouvait bien être contre lui ? Il aimait faire des blagues et tout le monde les trouvaient amusantes. Il adorait draguer tout ce qui bouge et faisait passer des nuits de folie à quiconque avait les moyens de payer. Il était toujours de la même humeur (et bonne en plus). Il discutait avec tout le monde au même niveau, comme si aucune barrière n'existait entre lui et eux. Bon ok, il le faisait aussi avec le commandant (enfin parfois), l'intendant, le bosco, les lieutenants, le chef d'escadrille etc etc. Donc avec tous ceux qui étaient logiquement au dessus de lui et qu'il aurait du respecter. Mais s'il était dans la contrebande c'était pour ne pas avoir de règles bien établies, et aussi parce que c'étaient les seuls à vouloir de lui malgré son indéniable talent pour le pilotage (et pour se mettre dans les ennuis jusqu'au cou). Donc tout cela c'était du pour bien entendu, ajoutez aussi sa beauté, sa jeunesse, son coté mystérieux et vous obtiendrez une quantité de positif incroyable.

    Coté négatif, trois fois rien, il avait crié sur la commandante réputée pour son grand sens du respect du silence, il l'avait envoyé promener avant de faire ce qu'elle avait dit et il la fixait sans peur et sans montrer qu'il avait mal alors qu'elle s'apprétait à lui tirer dessus (quoi que cela puisse être un pour aussi, il avait du courage). Donc voyez plutôt près de moitié moins de contre que de pour, résumé, elle n'allait pas tirer et elle lui ferait ses excuses avant de le conduire à l'infirmerie où elle le borderait et lui raconterait une histoire pour l'endormir.

    Et bien entendu, tout se passa comme prévu, elle ne tira pas alors qu'elle étouffait un baillement et elle partit ! Hein ! Mais elle n'allait pas le laissé planté là comme une serpillière alors qu'il était blessé ! C'était de la non assistance à personne en danger et il allait lui dire... Ou pas parce que le bon coté d'une commandante fatiguée ça avait de toutes petites limites très simples à franchir et que ben il ne fallait pas la brusquer si on ne voulait pas se retrouver avec un trou à la place du troisième oeil (oui oui au milieu du front). Donc il ne lui cria pas que c'était inadmissible de le laisser là ! Mais il n'en pensa pas moins. Ou du moins il l'aurait pensé si la douleur n'était pas de plus en plus forte et l'empêchait de penser à autre chose qu'à son cou et à sa main.

    Il décida donc d'aller voir le médecin au caractère toujours égal (toujours mauvais) j'ai nommé Erylianen ou Ryryl si vous le souhaitez. En espérant qu'il ne serait pas là et que ce serait son assistant pour qu'il ne se fasse pas crier dessus pour avoir osé mettre du sang un peu partout dans l'infirmerie (et sur son passage dans les couloirs). Laissant derrière lui une longue traînée sanguinolente il progressa à la manière des G.I. américains, c'est à dire en rampant ! Au moins il ne risquait pas d'alerter à nouveau la commandante partie se coucher en pensant à son fils qu'elle ne connaissait pas !

    Direction l'infirmerie, son coté blanc immaculé, son médecin renfrogné et ses si agréables piqûres, pilules et autres scalpels ! De quoi passer une fin de nuit de folie !
    Elk regarda l'arme pointée droit sur lui. Il voyait que la charge était terminée et que Erwyn n'allait pas tarder à appuyer sur le bouton qui l'enverrai dans l'au-delà. Il se demanda ce qui l'attendait là bas, il ne croyait pas aux sornettes des lumières blanches et des tunnels, non, il pensait que la mort n'était pas un cap mais la fin de tout. Il se demanda étrangement si sa vie avait été bonne, trouvant que non, lorsque l'on est proche de la mort, la vie ne défile pas devant nous en accéléré. Ou alors il n'était pas proche de la mort. Il trouvait que oui, il avait tenté de remédier à ses problèmes de la seule manière qu'il le pouvait et que c'était pas si mal finalement de vivre.

    Il n'entendait plus rien, les yeux rivés vers l'extrémité noire du blaster. Il vit alors le rayon en sortir puis pénétrer son crane comme si ce n'était que du beurre. Il savait qu'il était mort, qu'il devait sentir quelque chose, mais son cerveau ne semblait pas décidé à mourir. Il était pourtant certain que le coup ne pouvait pas être autrement que mortel et que sa mort était arrivée. Il se demanda si le sang allait être abondant sur le sol de Pandore, si il allait être tout taché par sa faute, il voyait déjà la tête de Newton si jamais la tenue d'Erwyn était salie, il en ferait un drame et trouverait un moyen de le ressuciter rien que pour le tuer à nouveau !

    Puis il sentit que son esprit partait, il quittait son corps qu'il voyait à moitié flou au sol tandis que Erwyn riait avec un air dément. Elle se mit alors à danser autour de son corps comme pour invoquer un démon quelconque ou pour montrer qu'elle était la plus forte. D'ailleurs les paroles qu'elle prononçait étaient étrange, il ne voyait pas ce que c'était que cette histoire de canards qui sortaient de la marre et qui se secouaient le bas des reins en faisant couin couin ...


    Aaaah !!!

    Elk ouvrit les yeux sur un grand couloir de lumière blanche et les referma aussitôt. Pourquoi est ce que lorsque l'on était mort on était obligé d'avoir aussi mal partout ! Il ouvrit prudemment un oeil et constata que la lumière n'était pas si forte que ça, mais qu'il avait mal partout et que ça sentait les pieds. A quoi bon être mort si on a des chaussettes sales à coté de nous ! Des chaussettes sales ? Il bougea le bras et sentit effectivement une paire de chaussettes sales à coté de lui. Il ouvrit les deux yeux pour contempler le couloir blanc avant de se demander pourquoi dans le couloir blanc de la mort, il y avait des taches ? Surtout des taches noires un peu partout, comme si la poussière n'avait pas été faite depuis longtemps. Tout de même, ils pourraient faire le ménage dans leur couloir !

    Il se dit que tant qu'à faire il pouvait tourner un peu la tête et là il la vit, grande et impressionnante, avec un drap blanc sur elle et d'ailleurs un drap particulièrement chiffonné comme si elle avait fait un cauchemar, elle était là devant lui, enfin à coté de lui. Et lui était allongé à coté des chaussettes sales et de son drap. Il soupira et posa une main sur son front. Pas de trou, au moins il y avait ça comme preuve ! Il n'avait aucun trou, aucun pansement, rien ! Et il pu enfin se dresser dans le couloir, enfin non, dans sa cabine et pester contre ces cauchemars sans queue ni tête qui le faisaient régulièrement tomber de son lit. Et il pesta aussi contre sa fatigue de la veille qui avait fait qu'il n'avait pas envoyé ses chaussettes sales assez loin.

    Il se redressa en grimaçant, il était tombé et ça faisait mal ! Puis il s'appuya sur son lit, remonta le drap blanc, shoota dans les chaussettes et se dit que, sa cabine aurait besoin d'un bon coup de peinture et de ménage, mais qu'il n'avait pas le temps, il devait ... oublier son cauchemar et aller voir sa maman Erwyn pour lui présenter ses respects du matin.

    C'est pourquoi un Elk en pleine forme, enfin au moins en apparente pleine forme parce que là il était encore un peu tourneboulé par son cauchemar. Surtout que Erwyn ne le tuerait jamais, franchement est ce qu'une mère tue son fils ? Non ! Donc pas de risques pour Elk, quoi que, il faudrait avant expliquer à Erwyn qu'il la considérait comme sa mère et que par la même occasion elle n'avait pas le droit de le tuer. Et d'expliquer cela à la commandante, risquait de diminuer l'espérance de vie du pilote. C'était difficile la vie d'adulte ! Vive les bébés qui ne pensent qu'à se balader à poil dans la maison !

    Il se redressa et regarda l'état de sa cabine ! Ok, lamentable, mais ce n'était pas un lieu pour des rencontres ou des rendez-vous, il allait dans les cabines des autres pour ça. Donc pas trop de soucis ! Il attrapa de quoi s'habiller, fila sous la minuscule douche du bloc sanitaire forcément en dehors de la cabine et sous les regards pervers des membres d'équipage et il revint à sa cabine, habillé, coiffé, propre et sentant bon ! Il observa son reflet et décida que oui, c'était très bien pour aller voir la commandante.

    Il passa rapidement aux cuisines où il choppa deux croissants, en mangea un en chemin et attendit de croiser sa commandante pour lui offrir l'autre ! Et comme tout bon fils qui se respecte, lui faire un gros poutou sur la joue ! On allait oublier les deux finalement car Elk était un garçon et que par la même occasion il avait toujours faim ! Donc hop on mange le second croissant et on regarde autour de nous pour voir si Erwyn était dans les parages ...

    Et comble de bonheur, on la voit en train de marcher, bon ok elle est de dos et elle ne pouvait pas voir Elk, mais qu'est ce qui empêchait le jeune homme de courir à sa rencontre, de se prendre les pieds dans ses lacets mal faits et de s'écraser lamentablement par terre ! Rien ! C'est donc ce qu'il fit ! Et il se retrouva le nez au sol, dans une position de pur respect et juste derrière Erwyn.


    Je me prosterne aux pieds de la plus belle commandante de Vivenef qui soit ! A savoir notre commandante rien qu'à nous ! Par contre j'ai oublié les pétales de fleur, c'est grave ?

    Il fit son plus beau sourire en se demandant quelle était l'humeur de la demoiselle ! Il aurait du le demander à Newton, il la connaissait si bien !
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Erwyn Von Drachnar le Jeu 1 Mai 2008 - 19:22

    Vous ne verez jamais Erwyn sans un papier dans les mains... Que ce soit le dernier dossier sur lequel elle travaille, un rapport qu'on vient tout juste de lui transmettre ou bien le dernier numéro piraté du Babynews (ou du Astraplaygirl à l'occasion...).

    Ce matin-là, c'était le babynews, page horoscope. On se refait pas.

    "Travail : Soyez vigilant, vous serez distrait et pourriez oublier un dossier important. Il faudra vous concentrer!" marmona-t-elle en lisant la page affiché sur son holo-portable.

    *Mouais. Ben être distraite sur cette Vivenef, c'était aussi évident que de changer les couches du p'tit dernier..*

    "Bom"

    "Qu'est-ce que je disais..." souffla Erwyn.

    Elle se retourna pour découvrir... Personne... Elle baissa les yeux. Ah ! Ben voilà que tout s'explique. Il y avait quelqu'un d'allonger au sol. Heureusement que les couloirs sont propres en général...

    "Je me prosterne aux pieds de la plus belle commandante de Vivenef qui soit ! A savoir notre commandante rien qu'à nous ! Par contre j'ai oublié les pétales de fleur, c'est grave ?" fit-il avec son plus beau sourire.

    Elle haussa un sourcil.

    "T'as pris quoi au p'tit déj ?"

    On aurait pu croire qu'elle le toisait de toute sa taille. Mais nan. Erwyn le regardait juste en train de jouer les paillassons vivants. Sans que cela ne la gène ou la dérange. Après tout, il était libre de faire ce qu'il voulait ce petit.
    Et puis bon, elle ne se posait plus de questions. Il était barge et puis c'était tout. Du moment qu'il obéissait aux ordres quand il était en mission avec les autres, Erwyn s'en fichait s'il aimait lécher les sols. ...Ou ses bottes.
    Quoique, avoir de la bave sur ses rangers ! Yerk ! Ah ca nan ! Pas question !


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Elk Track le Jeu 1 Mai 2008 - 20:57

    Restant sur le sol durant la phase d'interrogation de sa maman (qui l'ignore), il se redressa quand elle eut terminé de lui parler. Au petit déj ? Mais elle était incroyable de savoir ça ! Oui, il avait prit un croissant pour elle mais l'avait finalement mangé. Il ne pensait pas qu'elle le saurait aussi rapidement. Quoi que, avec ce qu'elle avait dans les mains, on devait déjà l'avoir prévenue qu'il avait prit deux croissants et qu'il avait dit en avoir un pour elle !

    Mince, comment se sortir de ce mauvais pas ! Car si elle savait qu'il avait osé manger son croissant, elle risquait de se mettre en colère, de danser la danse des canards et de l'envoyer au paradis qui sent les pieds. Ah ! Mais non ! Ils étaient sur Pandore et Erwyn ne réagissait pas ainsi quand elle était réelle ! (Au moins pour la danse des canards). Il décida de tout lui avouer, car faute avouée est à moitié pardonnée.


    Et bien oui, j'avoue, deux croissants mais j'ai mangé le votre ! Je suis désolé, j'avais faim, il faut me comprendre, je suis en pleine croissance à mon âge. Et puis avec l'exercice physique de cette nuit, j'en avais bien besoin.

    Car cette nuit, il avait rêvé, mais cela elle ne devait pas l'ignorer, elle était tellement douée, forte et intelligente. Car pour Elk, sa maman c'est la plus forte de toutes les mamans du monde de l'univers ! Et d'abord c'était même pas vrai qu'il attendait son bisou parce que ce n'était plus un bébé ! (l'auteur s'excuse pour cette erreur momentanée).

    Il fit un grand sourire à la commandante et s'approcha d'elle.


    Un bisou pour me faire pardonner ? Ce n'est pas aussi nourrissant qu'un croissant, mais ça réchauffe le coeur il parait. Et comme vous êtes la commandante, je vous fais pas payer ! C'est cool non ?

    Barge Elk ? Non... Si peu.
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Erwyn Von Drachnar le Jeu 1 Mai 2008 - 22:15

    Des croissants ? Quels croissants ? Le sien ? Elle en avait demandé un ? Première nouvelle ! Erwyn avait déjà pris son petit-déjeuner. Et dans sa cabine en prime ! Newton avait eu la gentillesse de le lui apporter. Pas qu'elle ne se serait pas déplacer comme tout le monde à la cantine pour avoir son gain de sucre et de vitamines, mais il avait apporté un plateau, et l'odeur de la viennoiserie l'avait doucement réveiller. Elle adorait ce genre de réveil.

    Oh ! Le petit avait fait de l'exercice ? Qui avait bien pu payer pour ça... Erwyn préférait ne pas le savoir.

    Un bisou ? Et puis quoi encore ! Qu'est-ce qu'il avait fumer pour avoir de telles envies ?

    Alors qu'il s'approchait d'elle, elle leva la main, la placa sur son front et tendit le bras, le faisant reculer.

    "Oh ! Faut te réveiller Elk."

    Elle n'allait quand même pas laisser le premier cinglé venu lui faire la bise ! Elle avait une dignité tout de même.

    "Au lieu de débiter des conneries, tu ferais mieux de te trouver une occupation plus saine. Vois ça avec Lucky. Je suis sûre qu'elle sera ravie de t'aider."

    Bien qu'Erwyn n'en avait aucune idée en fin de compte, si Fanny aimera s'occuper de ce gars là. Mais bon, ce n'était pas son affaire après tout.


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Elk Track le Ven 2 Mai 2008 - 11:06

    Elle refusait de l'embrasser ! Avez vous déjà ressentit cette peine et cette tristesse d'être rejeté par votre mère alors que vous ne souhaitiez qu'une chose, lui faire plaisir ? Non ? Et bien Elk en faisait l'amère expérience. En fait, il n'était pas triste mais cela Erwyn devait l'ignorer pour qu'il arrive à ses fins et qu'il ait son bisou matinal. Pourquoi un bisou ? Et bien parce que !

    Il ferma un instant les yeux et fit naitre quelques larmes. Il ouvrit alors ses grands yeux mouillés et fixa sa mère (qui l'ignore) en faisant légèrement trembler sa lèvre inférieure dans une imitation tout à fait convaincante d'un chien battu ou d'un chat Potté. Il ouvrit la bouche pour protester contre cette affirmation disant qu'il n'était pas réveillé mais elle continua en lui intimant l'ordre d'aller voir Fanny pour trouver quelque chose à faire ! Mais qu'est ce qu'ils avaient tous à vouloir lui donner des choses à faire !

    Il n'était pas à ce point incapable de s'occuper pendant les périodes de repos. La preuve ! Il s'occupait de distraire la commandante avec un spectacle théatral !


    Mais ! Pourquoi j'ai pas droit à mon bisou !

    Maman ? Non, décidément en regardant Erwyn, il ne pouvait plus la considérer comme sa mère. Il y avait obligatoirement une évolution dans leur relation avec le temps et ce ne pouvait pas être une relation mère/fils normale, donc il fallait qu'il trouve un autre lien avec la commandante de Pandore.

    Elle était comme une mère pour lui, mais elle était trop jeune ! Il voulait d'elle peu de choses finalement :
    - De l'amour
    - De la tendresse
    - Un léger contrôle, car il ne fallait pas se voiler la face, il ne pourrait jamais obéir à des ordres sans chercher comment faire autrement et si elle tentait trop de le contrôler, il deviendrait infernal.
    - Des câlins et des bisous !

    Euréka ! Il avait trouvé comme faire muer cette relation mère/fils impossible pour permettre de de garder tous ces impératifs ! C'était pourtant évident et il devait le faire ! Il ne sourit pas car il se devait de garder les yeux humides et la lèvre tremblotante pour qu'elle cède. Mais il ajouta très bas pour qu'elle soit obligée de tendre l'oreille pour bien comprendre ce qu'il avait dit.


    Tu veux pas être ma grande soeur ?

    C'était pourtant évident ! Elk et Erwyn ! Le frère et la soeur faisant des ravages dans les coeurs sur la vivenef, les deux contrebandiers les plus classes de tous les temps ! Mais d'un autre coté, si jamais les yeux tremblotants et les lèvres mouillées ne fonctionnaient pas ... il devrait essayer autre chose !
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Erwyn Von Drachnar le Ven 2 Mai 2008 - 11:47

    Avec sa tête de chiot battu, Erwyn ne put s'empêcher d'esquisser un fin sourire et d'ébouriffer la crinière du pilote.

    Mais ! Pourquoi j'ai pas droit à mon bisou !
    "Trop vieux pour ça." dit-elle en ayant une fugitive pensée pour sa nièce. Quel âge devait-elle avoir aujourd'hui.. 5.. 6 ans peut-être ?

    Elle relacha la tête du jeune homme et s'apprêtait à s'en retourner là où elle devait aller, quand il murmura quelque chose.

    "Je veux pas quoi ?"

    Elle n'avait pas saisi la fin de sa phrase.

    "Parle plus fort si tu veux que je t'entende. Sinon, j'ai un peu autre chose à faire là."

    Et revoilà Commandante Wywyn qui envoit bouler tout le monde ! On applaudit ! ...pas. Vaudrait mieux ne pas applaudir...Question de sûreté.

    N'empêche qu'il était vrai qu'elle n'avait pas toute sa journée pour écouter les pitreries du pilote. Après tout, quand on venait voir son Commandant, on lui disait clairement ce qu'on voulait et il répondait s'il pouvait ou non accéder à la demande. C'était clair et net. Et on attendait pas trois heures que l'autre se décide.
    Bref, une petite éruption volcanique interne plus tard, Erwyn était de nouveau concentré sur les dires d'Elk.


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Elk Track le Ven 2 Mai 2008 - 22:03

    Elle s'en allait sans lui avoir fait son bisou sous prétexte qu'il était trop vieux. Et depuis quand il fallait avoir un âge limite pour faire des bisous et des câlins à son frère ? Hein ! Non mais depuis quand ? Et bien Elk était décidé à obtenir ce qu'il avait décidé, même si cela devait lui coûter !

    Il s'éclaircit la voix et redemanda d'une voix plus claire.


    Tu veux pas être ma grande soeur ?

    Voila c'était dit, mais il ne devait pas en rester là sous peine de tuer la commandante d'un accès de fou rire moqueur (quoi que personnellement je ne vois pas Erwyn éclater de rire, plutôt le tuer de sang froid mais bon...) Il allait s'expliquer tout en gardant ses grands yeux mouillés pour faire plus vrai... Un vrai comédien qui avait raté sa vocation le Elk.

    Non ! Avant de crier, je m'explique. Je veux un bisou et je ne lâcherais pas l'affaire, donc si on était frère et soeur on pourrait s'embrasser sans que je sois plus jeune ! C'est pas un super raisonnement ?

    Ouais super n'est ce pas ! Et qui plus est, Elk avait une dernière corde à son arc pour obtenir son dû ! Et pas des moindres... Car n'oublions pas que Elk ne vit pas comme les autres garçons de son âge, pour lui il n'est rien que l'on puisse acheter avec le bon prix. Et comme la commandante était réticente, il allait le lui proposer.

    Je suis prêt à payer s'il faut même !

    Direct ? suicidaire ? Fou ? non ! Tout simplement un gosse ayant oublié de vivre son enfance et étant resté dans une échelle de valeurs totalement faussée. Est ce que Erwyn serait celle qui le remettrait dans le droit chemin ?
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Erwyn Von Drachnar le Dim 18 Mai 2008 - 17:34

    "Déjà d’une, au cas où tu ne le saurais pas, on n’est pas frère et sœur. Donc pas la peine d’insister."

    Tu parlais d'un raisonnement. Ce genre d'argument, digne d'un enfant, ne risquait pas de faire sourciller la Dame de fer.

    Mais il enchaina rapidement avec un "Je suis prêt à payer s'il faut même !" qui sonna étrangement aux oreilles de la troisième membre du Triumvirat. Un son qui pouvait rappeler celui du crédit coulant à flot entre ses doigts.

    Parler monnaie, c’était parler son langage.

    Alors comme ça, il était carrément prêt à payer ? En voilà une idée.
    Combien serait-il capable de mettre pour qu’elle l’autorise à lui faire la bise ? Hummm… Ca, elle serait bien curieuse de le savoir…

    "Ah Oui ? Et combien tu estimes valoir ?" demanda-t-elle narquoise.

    De toute manière quoiqu’il advienne, elle avait déjà décidé de l’issue de la négociation.

    Or elle était de bonne humeur. Alors s’il réussissait à bien mener son chasseur, il avait… oh, soyons généreuse ! 3% de chance d’obtenir gain de cause.

    Mais comme l’humeur de la Commandante pouvait être aussi fluctuante que le cours du crédit sur Troie, il pouvait tout aussi bien repartir avec Pertes et Fracas. (qui se tenait bien au chaud dans son holster sur le flan gauche de sa propriétaire)


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Elk Track le Dim 18 Mai 2008 - 17:57

    Elle répondait et son raisonnement se tenait ! Elle pouvait avoir raison, mais elle pouvait aussi avoir tord. Car après tout, Elk n'avait aucun souvenir de son enfance, il pouvait très bien avoir une soeur, se nommer Elk Von Drachnar et avoir une soeur Erwyn ! Non ? Bon ben tant pis alors ...

    Elle réagit tout de même à la proposition suivante. L'argent ! Pour un bisou, combien la payer ? Et bien ça dépendait, Erwyn n'était pas n'importe qui et elle ne devait pas avoir l'habitude de se faire payer pour embrasser donc elle valait pas mal du tout.

    Donc Elk se remémora les tarifs qu'il appliquait pour un baiser. C'était rare comme demande mais c'était déjà arrivé. Donc il regarda un instant la commandante qui paraissait de bonne humeur. Il avait donc une chance. Certainement autant que de gagner à la loterie du Cercle.


    Et bien ça dépend, d'habitude c'est moi qui demande de l'argent. Là c'est la première fois que je paye. Mais bon, pour un bisou ça donne pas forcément beaucoup. Par contre comme vous êtes commandante, ça monte les tarifs. Je dirais pour un bisou sur la joue, 10 crédits.

    Il regarda dans ses poches et constata qu'il avait juste ce qu'il fallait, il tendit l'argent à sa commandante et attendit qu'elle le prenne pour signer l'accord. 10 crédits pour un bisou c'était haut dans la grille. Il avait déjà pris beaucoup plus, mais il n'était pas question d'un seul baiser.

    Elk attendait un petit sourire sur le visage. Finalement c'était une bonne idée de proposer.
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Erwyn Von Drachnar le Dim 18 Mai 2008 - 21:35

    10 crédits.

    Erwyn éclata de rire.

    "Je ne suis pas dans tes moyens, petit."

    Et avec désinvolture, elle fit un splendide demi-tour. Laissant en plan le pauvre garçon à tête de chiot battu qui tendait la papatte avec ses maigres économies offertes à la première main chapardeuse venue.

    Mais Erwyn n'était pas une voleuse. Elle était une honnête commerçante.
    Oui bon. Provenant d'une contrebandière, on ne pouvait pas tellement croire ses propos. Mais c'était vrai ! Elle était honnête ! C'est juste que ce qu'elle vendait n'était pas toujours.... très...légale...

    Mais là, ce qu'elle voulait voir, c'était à quel point il le voulait son satané bisou. Elle voulait voir sa détermination à satisfaire son désir. Elle voulait le voir surenchérir. Voir s'il tiendrait la distance. Ou s'il abandonnerait finalement.
    Bien que cette dernière option ne soit pas tellement plausible, connaissant le loustic.

    Allez, elle lui accordait encore 5 minutes de ce petit jeu et elle irait véritablement travailler...et elle l'enverrait travailler aussi.


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Elk Track le Mer 21 Mai 2008 - 18:54

    Que quoi ? Elle le snobait comme ça ! Mais un instant là ! Il lui proposait 10 crédits pour un simple bisou sur la joue et elle trouvait un moyen de refuser sous prétexte que ce n'était pas assez. Elle n'avait aucune idée des tarifs du marché. Il allait devoir lui dire ...

    Attendez là ! J'y crois pas, ça ne suffit pas pour un bisou. Mais vous voulez combien alors ? Parce que là sur Avalon, avec 10 crédits je ne faisais pas qu'un simple bisou, ou en tout cas pas un bisou fraternel ! Imaginez que pour 100 crédits, alors que j'étais presque encore un gosse, c'était presque la totale alors là franchement c'est bien trop élevé.

    Il courut pour la rattraper et lui bloqua la route. Il la regarda avec un air angélique et purement pervers sur le visage.

    Vous voyez, j'ai déjà été payé simplement pour regarder un mec comme ça, c'était simplement 1 crédit, mais bon. Ensuite pour 10, je faisais plus. Par exemple.

    Il se recula légèrement et commença à bouger lentement en se mordant la lèvre.

    Je vais pas me mettre à poil mais c'était le prix. Pour aller plus loin, ça passait à 20 si j'étais seul ou 40 avec le client. Ensuite 100 pour deux heures sans aller trop loin et je suis déjà monté à 1 000 pour un truc une fois. Donc je pense que 10 c'est pas mal tout de même. Mais bon ok, 10 crédits et je prends vos corvées pendant 8 jours !

    Il s'interrompit avant de rougir légèrement. Oups, il avait fait une gaffe là !

    Enfin, vous avez bien des trucs à faire qui ne vous plaisent pas et que je pourrais faire à votre place non ?

    Bon ok lui aussi avait des trucs à faire mais bon, ce n'était pas important ! Il fallait arriver à la scène que l'équipage de Pandore attendait avec impatience ! Le bisou, le bisou, le bisou !

    Contenu sponsorisé

    Re: Mère et fils, une relation étrange pour des âmes seules end

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 17 Nov 2018 - 8:05