Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Partagez
    avatar
    Kiara Star
    Mousse - Pandore

    Nombre de messages : 63
    Localisation actuelle : Pandore quelque part dans les coursives
    Mission actuelle : Retrouver de l'estréra ... de l'estré, de l'estrard !
    Citation : C'est bien d'être peste ...
    Couleur RP : #2fcc2f
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 23/03/2008

    Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Kiara Star le Ven 2 Mai 2008 - 11:45

    Suite d'Automédication

    Voila ! La porte était là, droit devant ! Et il n'y avait qu'un petit geste pour l'ouvrir, un geste simple et pourtant très complexe. simple parce qu'il suffisait d'appuyer sur le bouton pour que la mécanique s'enclenche et ouvre la porte. Mais complexe parce qu'il fallait avoir le courage d'ouvrir la porte et d'entrer dans l'antre du médecin pour lui demander un bisou ! C'était délicat tout de même, surtout que dans l'absolu et dans le meilleur des cas, il fallait ... en avoir un sur chaque joue ! Et ça ! C'était une mission presque impossible.

    Elle finit par se décider et soufflant un bon coup elle ouvrit la porte....

    Vide ! Personne dans l'infirmerie ! C'était bien sa veine, pourtant il ne bougeait pas d'habitude de son poste sauf pour aller faire sa tournée et ... une minute, il était l'heure de la tournée du médecin et c'était pour ça qu'elle n'était pas allée directement à l'infirmerie, elle comptait le voir au détour d'un couloir, lui voler un bisou et ainsi avoir accompli sa mission. Mais courir dans tout le vaisseau était peu pratique et peu discret ! Donc ... Il était préférable d'attendre dans l'infirmerie.

    Alors voyons voir, des portes, des placards fermés bien entendu et une petite place à coté d'une grande bibliothèque ... C'était un endroit où elle pouvait regarder car après tout, jeter un coup d'oeil ne coute rien surtout si le médecin n'est pas là.

    Elle alla donc à la limite de la bibliothèque faisant attention à ce que pouvait bien cacher la porte. Et comble de joie et de bonheur, elle était ouverte. Kiara n'était pas curieuse (ou si peu) et elle se dit que si la porte était ouverte, c'était que l'accès était autorisé (après tout on ferme les portes quand on veut pas que les choses soient déplacées et alors là elle pouvait entrer en forçant la serrure).

    Et elle eut un haussement de sourcils surpris ! C'était quoi cet endroit ? Un bazar sans nom encombrait le sol et les murs. Elle ne voyait qu'un espace propre à savoir le coin hygiène ! Une chambre ! Elle était dans la chambre du médecin et elle pouvait voir qu'il aimait les plantes ! Mais qu'il en avait mis partout, il y avait même de la terre sur le sol, franchement, à croire que personne ne faisait jamais le ménage ! C'était l'occasion à ne pas manquer. Son rôle en tant que mousse était surtout de frotter le sol et de tout ranger, donc ... elle allait ranger la chambre de son Ryryl (retirez le son) et il lui ferait son bisou et enfin elle pourrait oublier le médecin (sauf quand elle se ferait mal ou qu'elle devrait reranger sa chambre).

    Elle s'avança péniblement dans le capharnaüm pour constater l'ampleur des dégâts ! Déjà il fallait ranger tout ce qui encombrait le lit ! Des livres, ok, mais il avait une grande bibliothèque de l'autre coté de la porte, pourquoi est-ce que tout était là ! Franchement ! Et ensuite mettre les plantes sur des tables pour pouvoir passer plus facilement qu'en se faufilant. Heureusement qu'elle n'était pas grande sinon, impossible de ranger la pièce !

    Elle retroussa ses manches et commença à faire des piles de livres juste à coté du lit pour ensuite les transporter dans la bibliothèque. Elle devait aussi retirer les piles de linge sale qui trainaient sur le sol !

    Elle manqua de s'étouffer de rire en voyant les petits oursons jaunes sur l'un des caleçons du médecin ! Il portait ça ? Elle devrait en parler aux autres, c'était trop drôle !

    En attendant, la chambre allait être impécablement rangée si jamais Eryl ne revenait pas dans les minutes qui suivaient ! Mais attention, Kiara faisait très attention aux plantes. Surtout que certaines semblaient être rares alors elle ne voulait pas devoir nettoyer le sol durant les vingt prochaines années donc ! Elle allait faire très attention et ne rien renverser. Elle se contenterait des livres, du linge sale (dont le caleçon à oursons) et du nettoyage approximatif du sol (il y avait des plantes partout). Au moins ce soir Eryl dormirait avec un caleçon propre et un lit dégagé, il serait content non ?
    avatar
    Erylianen Noerya
    Médecin-chef de bord - Pandore

    Nombre de messages : 118
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : /
    Couleur RP : #e78640
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/08/2007

    Re: Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Erylianen Noerya le Sam 3 Mai 2008 - 0:56

    « Plus que quatre… »

    Eryl regarda rapidement sa montre et n’en croyait pas ces yeux… Aujourd’hui, ça avait été rapide, aujourd’hui, il n’y avait presque pas eu de couacs notables, de « ça se vend combien » ou même de « non, j’aime pas ça ». Oui, il pouvait savourer cette petite tournée hebdomadaire qui s’était faite rapidement et sans trop encombre.

    Le médecin commença à bailler, plaquant sa main contre sa bouche et s’étira un peu pour se donner du courage pour les malheureux restant. Bientôt, la fin de son quart. Bientôt, le sommeil. Vivement qu’il puisse dormir, vivement qu’il se faufile jusqu’à la banquette de son lit, qu’il se mette en boule dessus, rabatte les couvertures rapidement et retrouve le pays des songes. Oui, il était impatient de dormir un peu. Ensuite, au réveil, il prendrait les livres sur son lit, c’est à dire, les livres en court de lecture, lirait quelques pages et irait ensuite travailler.

    Ah ! Il était bien moins impatient de se réveiller ! Enfin, encore que, il n’y était pas là. Il devait juste finir cette tournée. Et c’était tout. Il ouvrit la porte suivant d’un coup mou et regarda le type encore allongé sur le lit. Gentil, vif, mais un peu trop proche de son argent pensait le médecin.

    « Avale ça. »

    Il lui tendit une petite capsule où se trouvait un liquide argenté et comme à son habitude, le jeune contrebandier regardait le médicament avec une petite lueur dans les yeux.

    « Tu me dis combien ça se revend aujourd’hui ? »

    Eryl se trouvait alors bien trop fatigué pour s’énerver.

    « Ça dépend, avant ou après passage dans un endroit qui te fera perdre toute dignité ? »

    Le jeune homme avala avec zèle son médicament, ouvrit la bouche pour montrer que c’était bien avalé et doucement, Eryl put sortir en traînant les pieds. Sympa le jeune, il n’avait pas trop cherché à être embêtant aujourd’hui. Le gamin referma la porte et lança mollement

    « Plus que trois…
    - Deux » rétorqua Oliver, en pleine forme lui, puisqu’il avait dormit cette nuit. « Et je pense que je vais réussir à gérer le reste de la marchandise, va dormir.
    - D’accord. » Fit Eryl.

    Oui, sans doute le médecin aurait-il put insister, disant qu’il est de son devoir de continuer, insistant sur ses responsabilités, rétorquant que l’infirmier n’avait pas à faire ça seul. Oui, et bien très peu pour Lui ! Là, Eryl était crevé, voulait dormir et si quelqu’un lui proposait ça, et bien oui, il acceptait. Tant pis pour la bien séance, ça faisait bien longtemps qu’il ne s’encombrait plus avec ça.

    Il salua d’une main l’infirmier et marcha d’un pas tranquille mais traînant vers l’infirmerie et donc, sa chambre. Arrivé là, il espérait… non, Priait intérieurement pour qu’il n’y ait personne… Et c’est avec crainte qu’il ouvrit la porte. Non, personne dans l’infirmerie ! Pas d’éclopé, de géante ou quoi que ce soit ! ô, joie ! Eryl traversa rapidement l’infirmerie (c’est pas comme si elle était bien grande) et se figea d’horreur quand il s’aperçut que la porte de sa chambre n’était pas fermée. Puis, il se détendit.

    Bah ! Ce n’était pas comme si les gens d’ici étaient impoli et entrait sans aucun savoir-vivre dans la chambre des autres.

    Sauf que si en fait.

    « Mais ! Mais ! ! Mais qu’est-ce que tu fous ici ! »

    Eryl était en colère. Et pas qu’un peu. Il était fatigué, sur les nerfs et visiblement pas content du tout qu’on soit rentré dans sa chambre, sans permission. Encore que même si on aurait cherché à avoir une permission, il ne l’aurait jamais donné. Il fixa Kiara quelque instant.

    Non, mais ho ! C’était quoi ce mauvais coup fourré encore ?

    Bon, du calme, du calme. Réglons ça vite et bien.

    « Tu ne touches pas à mes affaires, tu te barres, vite, vite, vite ! ! »

    Eryl n’avait pas approché. Il était resté à l’entré de sa chambre, visiblement rouge de colère et montrait d’un doigt furieux la sortie. Et heureusement pour Kiara, il était assez fatigué sur le coup pour ne pas remarquer l’ampleur du désastre causé par la fillette. Entendez par-là qu’il n’avait pas encore fait attention à ce qu’elle avait pu avoir rangé.

    Il voulait juste dormir, mais ce qu’il ignorait, c’est que cette fois ci, pour dormir, il faudrait qu’il le mérite…
    avatar
    Kiara Star
    Mousse - Pandore

    Nombre de messages : 63
    Localisation actuelle : Pandore quelque part dans les coursives
    Mission actuelle : Retrouver de l'estréra ... de l'estré, de l'estrard !
    Citation : C'est bien d'être peste ...
    Couleur RP : #2fcc2f
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 23/03/2008

    Re: Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Kiara Star le Sam 3 Mai 2008 - 13:03

    Livre de poche, hop sur la pile de gauche. Tiens un gros livre, hop la pile de droite. Un livre moyen ? La pile du milieu lui ira très bien.

    Pour le moment Kiara triait consciencieusement les livres sur le lit d'Eryl. Il y en avait pas mal et le meilleur tri était par taille. Dans un des livre elle avait vu un marque page et avait donc déposé ce volume bien en évidence sur la tête du lit. Et en ce moment elle triait les autres pour les déposer sur trois magnifiques piles parfaitement bien organisées mais elles aussi sur le lit. Pourquoi le lit ? C'était le seul endroit où elle pouvait les mettre, il n'y avait pas d'autre place dans la chambre.

    Elle allait déposer le nouveau livre sur sa pile quand un cri la fit sursauter et fit choir les trois piles, anéantissant ainsi son travail des dix dernières minutes. Elle se retourna furieuse vers l'origine de ce bruit. Alors quoi ? Il pouvait tout de même éviter de crier quand il entrait dans sa chambre et qu'il voyait qu'elle tentait de tout bien ranger tout de même ! Elle le regarda avec des yeux noirs car ce n'était pas parce qu'elle voulait un bisou qu'elle allait se laisser faire comme ça. Elle lui rendait service et tout ce qu'il trouvait à faire c'était de devenir tout rouge et de crier sur elle comme si elle venait de faire une bêtise !

    Ah ! Ca non alors, ça n'allait pas se passer comme ça, il allait comprendre sa douleur ce garçon horripilant (mais trop craquant pour son propre bien). Elle s'avança dans sa direction tout en empruntant prudemment la seule issue qui lui semblait viable et se plaça devant lui tout en le fixant d'un air mauvais.


    Tu es pénible Ryryl, je tente de t'aider en rangeant ta chambre et toi tu cries cassant tout mon travail ! Tu veux quoi à la fin ? Qu'on te laisse dans ce bazar tout le temps ! Et bien oui on va te laisser et puis tu verras quand tu seras un vieux tout ridé, tu aurais été bien content qu'on te range ta chambre et que tu donnes un bisou comme récompense parce que là tu seras tout seul comme un vieux et ce sera bien fait pour toi ! Alors non je m'en vais pas ! JE RANGE !

    Elle le fixa un instant avant de se rendre compte des cernes sous les yeux de son Ryryl de médecin ! Mais il avait fait quoi cette nuit ! Il fallait dormir sinon on était plus bon à rien et surtout pas à faire des bisous aux gentilles petites mousses qui aident à ranger. Il allait comprendre qu'elle ne faisait pas ça pour mal faire et que tout ce qu'elle désirait c'était l'aider. Car aussitôt, le ton qui était monté dans les aigus pour prouver qu'elle pouvait crier aussi fort que lui et qu'il était pas le seul à le faire se radoucit. Et Kiara, inconsciente mais brave, prit le bras de son médecin préféré (c'est le seul qu'elle connaisse) et lui parla plus calmement.

    Excuse moi d'avoir crié, tu es fatigué et moi je t'embête. Allez, je vais ranger et toi tu vas t'allonger sur un lit dans l'infirmerie, comme ça quand tu auras bien dormi tu seras très heureux de voir que j'ai fait tout le ménage et que tu n'auras rien à faire. Et puis on pourra parler de mon bisou de récompense en même temps. Allez je te conduis à ton lit et promis je vais faire attention à ne pas faire de bruit et à ne pas toucher aux plantes.

    Elle lui fit un sourire resplendissant, heureuse de savoir que son médecin Ryrylounichounnet (c'est quoi ce surnom débile qui fait petite fille, non, Ryryl tout court) allait être ravi de son initiative. Surtout qu'elle pourrait isoler son lit et ainsi être certaine que personne n'irait le déranger. Elle garda sa main sur le bras du garçon et le tira tout doucement mais surement vers l'infirmerie où il pourrait se reposer tout son saoul.

    Elle était si heureuse de pouvoir lui faire plaisir, de pouvoir l'aider à ranger lui qui n'avait jamais le temps de ne rien faire entre les visites aux patients et les visites des patients. Qu'est ce qu'il allait être content de voir qu'elle était là, rien que pour lui, pour l'aider pour le seconder, pour l'embrasser (non seulement un bisou et ça ira, après promis, elle le rends à Tallie (enfin peut-être) ).

    Mais par contre elle n'avait pas très bien compris cette histoire de ne pas toucher aux affaires du médecin, pour ranger, il fallait bien qu'elle y touche ! Surtout qu'après il faudrait passer l'aspirateur, le balais et la toile, qu'elle change les draps, qu'elle mette le linge sale à laver, qu'elle aère la pièce en mettant un petit ventilateur et qu'elle mette les plantes sur des tables bien rangées. Elle en avait au moins pour la journée, voire même deux jours. Mais en même temps, c'était plus amusant que de compter les stocks dans la cale !
    avatar
    Erylianen Noerya
    Médecin-chef de bord - Pandore

    Nombre de messages : 118
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : /
    Couleur RP : #e78640
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/08/2007

    Re: Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Erylianen Noerya le Dim 18 Mai 2008 - 22:46

    Finalement, Kiara s'était bien approchée de la sortie. Mais plutôt que de sortir gentiment comme le médecin l'aurait cru -et espéré, il fallait bien l'avouer- pendant une seconde, elle avait trouvé bon de juste se positionner devant lui pour mieux lui crier dessus. Mauvaise idée, très mauvaise idée. Crier sur Eryl n'arrangeait certainement pas son humeur. (Quoi que... Y'avait-il vraiment quelque chose qui pouvait le rendre de bonne humeur ? Excellente question.) Et voir que son lit qui jadis pouvait tout de même l'accepter était devenu un dépotoir, un champ de bataille où jadis trois glorieuses piles de bouquin s'étaient affrontés en s'effondrant chacune les une sur les autres créant ainsi un paysage de ruine et de désolation n'allait pas non plus aider.

    Bon sang, tout ce qu'il voulait, c'était juste dormir, maintenant, avant, il faudrait en plus qu'il ran... Qu'il pousse ses affaires pour réussir à ré-avoir une place et à faire émerger la couverture (portée disparue depuis la bataille des livres.). Batailler avec son propre lit, c'était vraiment triste. Après un moment où son visage s'était décomposé et où il avait trouvé des couleurs pâlichones, Eryl serra les dents et tenta de se répéter, recouvrant des couleur rougeâtre qui lui était plus normales :

    *C'est qu'une gamine, c'est qu'une gamine, juste une gamine, rien qu'une gamine...*

    Certes, la différences d'âge n'était pas énorme entre Kiara et lui, mais sur le coup, ce n'était pas vraiment dans les préoccupations d'Eryl. Pour lui, Kiara était une gosse. Point à la ligne. Donc, avec elle, il aurait juste habituellement employé un ton sec, un peu dur, mais ce se serait arrêter là, tout simplement... Juste faire en sorte qu'elle lui tienne rancune pour quelque chose de pas bien méchant pour qu'elle vienne uniquement si besoin il y avait. Mais la première tirade de gamine, le médecin l'encaissa très mal. Vraiment très mal. La fatigue qu'il éprouvait servant de catalyseur à ce que les paroles de la gamine fasse mouche. Ce n'était plus seulement de la colère qu'on pouvait alors lire dans son regard. C'était d'avantage proche de la fureur.

    " Oui ! Bordel, Oui je veux qu'on me laisse seul ! C'est Ma chambre, tu comprends ça ? C'est le seul endroit où je peux encore espérer avoir un semblant d'intimité ! Compris ?!"

    Bien qu'aux fond, il n'y croyait pas du tout. Il était dans une vivenef, dans un vaisseaux où chaque pas était sans doute ressentit par Pandore. Donc, niveau intimité, il n'y avait pas grand chose à espérer...

    " Et je suis née seul, je vis seul et je crèverais seul, Qui est-ce que ça dérange ?!"

    Avant d'en dire plus, Eryl serra simplement le poing un peu plus encore, enfonçant ces ongles dans sa main et se contenta de serrer très fort les dents tandis que sa gorge lui faisait atrocement mal. Dans ces moments là, il se serrait bien juste mit en boule, tête entre les jambes et aurait attendu que ça passe. Mais il n'en était pas question.

    Pas devant quelqu'un. Pas devant une gamine. Plus jamais devant personne.

    Soudain, Kiara attrapa son bras et lui parla plus doucement. Si c'était de la pitié, c'était raté, Eryl n'en ressentait pas le besoin. Mais ce geste parvint à le calmer... un peu. Il avait beau se répéter qu'il fallait qu'il lui hurle dessus de plus bel, pas se montrer un tant soit peu gentil, surtout pas se calmer, lui faire peur pour qu'elle ne revienne plus... Mais même... Il sentait tout de même sa fureur s'envoler... Bien plus qu'il ne l'aurait imaginé malgré toute la bonne volonté qu'il tentait de mettre dans ses tentatives de garder sa colère. Il releva les yeux vers Kiara. Il avait toujours les sourcils froncés, mais c'était plus par habitude que par réelle colère.

    Dune voix cassé, il commença à dire :

    " Écoute..."

    Mais visiblement la gamine ne l'avait pas entendu car elle continuait inlassablement à lui tirer le bras pour l'emmener à l'infirmerie. Au moins, on pouvait dire qu'elle avait des idées fixe, celle là...

    " Écoute moi au moins..."

    Pas de réaction, bordel, sa voix était si faiblarde que ça ? Ils se racla la gorge et plus puissamment cette fois, il réussit à sortir, de manière très naturel même, avec son ton habituel :

    " Bon, merde, tu vas me lâcher, oui ? Je n'ai ni besoin d'aide, ni besoin de personne ! Tout ce que je veux, c'est que tu décampes..." Il serra les dents en accentua : "Gentiment... l'infirmerie pour que je puisse me reposer !"

    Car fallait-il préciser que si Kiara n'avait pas été là, à cet instant, il y aurait des chances qu'Eryl dorme déjà ? Le gamin le bougea pas et resta avec Kiara accroché au bras. Mais, il se retenait droit et avait son air erylianesque habituel. Les sourcils toujours plus froncé, il posa sa main libre sur son front et se tint la tête comme s'il avait une énorme migraine. Puis il finit par demander :

    " Et c'est quoi cette histoire de... De bisou ou je ne sais quoi ?"

    Les joues du médecin avaient pris une teinte très légèrement rosée et son air fatiguée exprimait toute sa prière pour qu'il ai juste mal entendu. Oui, ça ne pouvait être que ça. Il était fatigué et avait mal entendu... le mot "bisou". Et il l'avait mal entendu deux fois de suite...
    avatar
    Kiara Star
    Mousse - Pandore

    Nombre de messages : 63
    Localisation actuelle : Pandore quelque part dans les coursives
    Mission actuelle : Retrouver de l'estréra ... de l'estré, de l'estrard !
    Citation : C'est bien d'être peste ...
    Couleur RP : #2fcc2f
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 23/03/2008

    Re: Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Kiara Star le Mer 21 Mai 2008 - 18:40

    Il ne répliqua pas immédiatement, semblant être finalement honteux de la situation, enfin ça c'était ce que croyait Kiara, mais il finit tout de même par exploser à sa suite et ne se calma que quand elle l'entraina tout doucement vers son lit pour la journée. Elle le regarda alors qu'il n'avançait plus, il était trop grand pour qu'elle le porte ! Il allait falloir aller voir à un autre lit finalement.

    Mais non, il se remit à crier pour qu'elle le laisse aller dormir avec de l'intimité ! Mais c'était exactement ce qu'elle voulait faire, il était idiot ou quoi ? Bon, pas dans sa chambre mais dans un bon lit douillet. Ou alors il trouvait que les lits de l'infirmerie lui rappelaient trop son travail, mais il fallait le dire ça ! Elle allait trouver une solution...


    Ryryl, tu ne cries pas et tu ne dis pas de gros mots, c'est mal pour les enfants ! Et puis t'inquiète pas pour l'intimité, je vais trouver une solution. Mais là tu viens avec moi.

    Elle reprit sa progression, tenant toujours Erylianen par le bras et le tirant de toutes ses forces pour qu'enfin il daigne se bouger. C'était pas le tout, mais elle avait du boulot elle ! Il avait anéanti son travail sur les livres et elle devait tous les ranger, donc lui il allait bien gentiment dormir ... une minute ! Elle avait une super idée pour qu'il ne soit pas dérangé ! Il allait être content d'elle. Enfin peut-être parce que la question qu'il venait de poser sur le but ultime de Kiara était un peu trop directe. Et il n'avait pas compris. Donc, elle avait deux choses à expliquer.

    La grande question était laquelle serait la première, soit elle expliquait pourquoi il fallait faire un bisou, soit son idée pour qu'il soit tranquille ... Les deux risquaient d'entrainer une nouvelle série de cris et elle n'avait pas la tête à ça, donc elle allait prendre les devants.


    Je te préviens, si tu cries encore ça va mal aller ! Je fais ça pour t'aider et je finirais ! Non mais, espèce de tête de mule va ! Bon alors le bisou, je vais t'expliquer ce que c'est. Un bisou c'est le fait de poser ses lèvres sur la joue de quelqu'un d'autre pour le remercier ou bien lui dire bonjour. Et même des fois on peut faire un bisou ailleurs que sur la jour, mais ça c'est pour les adultes pas pour nous. Tu n'en as jamais eu ? Tu veux que je te montre comment on fait ? Ou alors tu appelais ça autrement ?

    Naïve ? Non, mais bon, il avait tout de même demander : "de bisou ou je ne sais quoi !" donc il ne savait pas ce que c'était non ? Maintenant la solution de génie pour qu'il soit tranquille !

    Alors maintenant, pour ton intimité ! Je sais exactement quoi faire, tu vas venir coucher dans ma chambre ! Comme ça personne ne viendra te déranger. En plus j'ai changé les draps ce matin donc tout sera super propre ! Tu vois, il ne fallait pas crier tout s'arrange. Allez maintenant tu bouges tout seul, moi je suis pas assez forte pour te porter.

    Elle le tira encore un peu pour lui montrer qu'elle attendait un mouvement de sa part avant de conclure.

    Allez ! Plus vite tu seras couché, plus vite je pourrais finir de tout ranger et comme ça tu seras tout tranquille ! Un petit effort, je sais que tu es fatigué mais c'est de ta faute, il ne fallait pas faire la fête toute la nuit ! Franchement Ryryl, tu me déçois un peu là ! Moi qui te prenait pour un garçon sérieux !

    Elle finit par le lâcher en voyant qu'il ne bougeait pas. Elle s'approcha tout prêt de lui et posa une main sur son front en voyant qu'il semblait avoir mal à la tête.

    Tu n'as pas bu au moins pour être dans cet état ? Allez, comme je suis gentille je vais même te faire un bisou avant que tu dormes. On y va, un peu de courage mon Ryryl !
    avatar
    Erylianen Noerya
    Médecin-chef de bord - Pandore

    Nombre de messages : 118
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : /
    Couleur RP : #e78640
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/08/2007

    Re: Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Erylianen Noerya le Dim 25 Mai 2008 - 0:03

    Ne pas crier ? Ne pas crier ? ! Mais comment diable ne pouvait-il pas crier ? Il demandait juste à dormir, c’était tout. Or, il y avait encore quoi ? 5 minutes, il pensait que c’était l’une des rares choses qu’il pouvait faire, quelque chose de pas compliqué qui était assez facilement réalisable même. Mais comme quoi, des obstacles, on en rencontrait absolument partout, même là où on ne pensait pas en trouver. Si ce n’était pas triste ça (Bientôt sur vos écran : comment Eryl n’a pas réussit à manger depuis 5 jours.) Et dans cette situation présente, l’obstacle en question lui disait de ne pas jurer, en plus… Ah, comme elle était drôle, la gamine ! Eryl eut un rire sans joie et commença :

    « Ah ! Ne plus jurer ? Et puis quoi encore ? Tu veux ma mort ? »

    Le jour où Eryl ne jurera plus, c’est qu’il sera mort. Ou muet. Encore que le gestuel, ça marche sacrément bien aussi. Bon, muet et démembré. Autant dire mort, c’est aussi court.

    Sur le coup, il avait bien eut envie de lui dire toute les insultes, grossièretés et jurons qui lui passaient par la tête, mais il s’était retenu. La gamine l’aurait tapé sur les nerfs avec ça pendant un bon moment, et pendant ce temps, il ne pourrait pas se reposer. Or, il n’avait pas envie qu’on lui tape sur les nerf, il avait envie de dormir. Il pinça juste les lèvres, serra les dents et parvint à garder le silence en conservant un air presque détendu. Si une fois dans sa vie, ne rien dire pouvait être utile : c’était maintenant. Alors, il ne dirait rien.

    Cependant, s’il n’avait pas heurté la sensibilité de Kiara par un vocabulaire qui décidément n’aurait pas été décent, il ne fallait quand même pas abuser. La suivre ? C’était hors de question. Ainsi, il resta planté là en plissant les yeux à l’attente de l’éventuelle… Pardon, de la prochain absurdité que pourrait sortir la Gamine. Et elles arrivèrent assez vite. Prenons le décompte de ces absurdités :

    Première Absurdité : elle lui disait de ne pas crier et finissait par la menacer… Et bien, elle commençait fort la gamine.
    Deuxième absurdité : Elle lui expliquait ce que c’était qu’un « bisou ».

    Eryl se sentit las, mais à un point. Il amena sa main libre contre l’arrête de son nez et commença à se frotter les yeux avec, comme s’il était prit d’une horrible migraine. Puis d’une voix morne, il répondit à Kiara :

    " Chez moi, ça s’appelle un truc « Baveux Inintéressant Sans Ouverture Utilitaire »". Il haussa les épaules et continua : " Comprends par là que non, je ne veux pas de démonstration et que c’est une perte de temps. »

    Et que Kiara devrait sans doute trouver autre chose pour avoir son stupide bisou, Eryl n’était pas du tout du genre à donner de ces trucs là. Et il n’était pas d’humeur. Encore qu’il n’était jamais d’humeur à quoi que ce soit, mais ça, c’était une autre histoire. En tout cas, on pouvait tout de même admirer le fait qu’il avait gardé un semblant de calme et que s’il avait put tenter de se dégager de force de l’emprise de la gamine, il ne l’avait toujours pas fait.

    Il regardait Kiara avec un mélange de curiosité et de perplexité. Alors, c’était ça être une gosse ? Eryl se demandait s’il avait un jour réussit à être aussi insouciant. Et il se demandait ce qui se passait dans la petite tête chevelue de la gamine aussi. Il lui avait toujours semblé avoir des réactions plus réfléchies que ça, plus prévue et plus sensées quelque part. Il ne regardait pas Kiara de haut, il la regardait comme l’ombre de quelque chose qui lui avait échappé. Et ce n’était pas avec ces responsabilités de médecin que la chose s’était arrangée.

    Il fut tiré de ces réflexions par la proposition de la gamine qu’il aille dormir dans sa chambre. Il souffla d’un rire qu’il tenta d’étrangler et finit par dire, tandis qu’il sentait que ces joues rougissait :

    « Hé, bien ! T’es entreprenante, dis moi ! »

    Pas certain que Kiara puisse bien avoir compris ce qu’il entendait par là, mais ce n’était pas grave, Eryl riait légèrement et discrètement. Il y avait quelque seconde, il imaginait un plan pour pouvoir se renfermer dans sa chambre, mais réflexion faite, il se décida à garder ce plan dans sa tête. Et à ne l’utiliser qu’en cas d’extrême nécessité. Entendez par là, si cette situation se prolongeait un peu trop longtemps.

    Il réussit à se calmer et eut un sourire chargé d’ironie quand Kiara finit sa tirade sur le fait qu’il avait fait la fête toute la nuit.

    « Ouais, c’était une super fête, Dame Hémoglobine et Monsieur Organevitaux ont dansé toute la nuit pendant que j’essayais de les calmer un peu… »

    Puis il regarda sur le côté et fronça les sourcils en pensant que franchement, elle pourrait se taire avant de dire des absurdité pareil… Puis avant de se remontrer désagréable et de dire des trucs blessant qu’une gamine supporterait peut-être moins bien qu’un adulte, il ferma les yeux et se répéta une nouvelle fois :

    *Ce n’est qu’une gosse, ce n’est qu’une gosse *

    Puis tiré de ces pensées par une main qui se posait sur son front, il sentit le sang affluer dans ces joues et de surprise, il fit un pas en arrière et commença :

    « Non-non-non mais ça va pas la tête ? ! »

    Habituellement, c’était lui qui avait des contacts médicaux avec les gens, pas l’inverse. Là, Kiara le prenait vraiment au dépourvut et il se savait plus du tout comment réagir. Il prit une grande inspiration et tandis qu’il prenait de nouveau des couleurs normales et qu’il tentait de remettre ces idées en place, il finit par dire :

    « écoutes la névrosée des bisous, je veux pas dormir dans ta chambre, si j’ai une chambre, c’est pour que je dorme dedans, pas dans celle d’un autre. »

    Il avait dit ça d’un ton froid, mais pas trop sec non plus. Mais conscient que ça suffirait pas, il donna suite à ces paroles :

    « Puisque que tu as dans l’idée fixe de ranger ma chambre, je te propose un deal. Je te dis quoi ranger et où ranger, tu ne touche pas à certaines affaires -que je t’indiquerais- et pendant ce temps, si je me suis pas écroulé de sommeil, je t’aide à ranger. »

    Non pas qu’il avait spécialement envie de ranger, mais au moins, cette besogne serait vite fait comme ça. Ce serait déjà ça. Et au pire, il réfléchissait déjà à un moyen de se débarrasser de la gamine. Au moins, elle ne toucherait pas à certaines affaires et lui pourrait surveiller ce qu’elle trafiquait. D’un ton sans joie et légèrement lugubre, il finit par conclure :

    « Alors, qu’est-ce que t’en penses ? »
    avatar
    Kiara Star
    Mousse - Pandore

    Nombre de messages : 63
    Localisation actuelle : Pandore quelque part dans les coursives
    Mission actuelle : Retrouver de l'estréra ... de l'estré, de l'estrard !
    Citation : C'est bien d'être peste ...
    Couleur RP : #2fcc2f
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 23/03/2008

    Re: Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Kiara Star le Dim 1 Juin 2008 - 15:31

    Quoi ? Mais non elle ne voulait pas sa mort ! Pourquoi est ce qu'il disait ça ! C'était facile de ne pas jurer, elle y arrivait bien elle, alors pourquoi pas lui ? Et puis en plus ça ferait classe dans la bouche d'un médecin de ne pas dire de gros mots. Ou alors de les remplacer. Elle pouffa d'ailleurs en imaginait Eryl prononcer d'un ton colérique : Fichtre, Diantre ou bien Sacrebleu. Ce serait super ça !

    Mais pour le moment pas question, il la repoussait et ne trouvait pas l'idée du bisou amusante, et bien qu'il aille se faire cuire un oeuf, elle aurait son bisou même si ce n'était pas bon selon lui et puis voila. Ce ne serait pas le premier à tenter de la décourager de quelque chose, et ce ne serait pas le dernier à échouer ! Car c'était certain, il allait échouer ! Et puis son idée de lui parler avec des mots compliqués. Elle fit la liste mentalement pour les lui ressortir quand elle aurait le temps ! Car mine de rien ça commençait à faire beaucoup. A croire qu'il avait lu tous les livres de la chambre et qu'il comprenait tous les mots. Elle était fière d'elle de vouloir un bisou de cet homme là ! Il était beau et intelligent ! Si en plus il avait eu bon caractère ça aurait été un miracle. Mais il y avait bien longtemps que Kiara ne croyait plus aux miracles, donc elle ferait avec.

    Elle sursauta tout de même à la mention de deux personnes qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam sur la Vivenef ! C'était qui ces deux là ! ils ne pouvaient pas laisser Eryl tranquille ?


    Et bien mon Ryryl, tu me feras le plaisir de leur dire que c'est pas bien de bouger toute la nuit quand tu as besoin de sommeil. Pauvre poussin, tu es trop gentil tu sais !

    Oui oui, poussin ! A Erylianen, le médecin ! Non non, elle n'était pas suicidaire ou si peu.

    Elle le dévisagea un instant avec stupeur quand il lui fit la proposition. Mais elle croyait qu'il s'en fichait, mais en fait pas du tout, il ne voulait pas qu'elle se tape tout le travail toute seule. Qu'il était adorable de penser ainsi aux autres avant de penser à lui. Et qu'elle avait envie de ...

    Non, elle ne pouvait pas, elle ne le devait pas, ça ne se faisait pas même à un garçon aussi gentil que lui. Ca faisait longtemps d'ailleurs qu'elle n'avait pas eu envie de faire ce geste envers quelqu'un, encore moins envers un garçon. Mais peut-être que c'était le moment. Le bon moment pour faire un petit geste en direction d'Erylianen. Lui montrer sa reconnaissance et prouver qu'il était un garçon bien.

    Elle regarda l'adolescent en face de lui et s'avança doucement avec un grand sourire aux lèvres. Lorsqu'elle regardait quelqu'un avec cet air là, c'était un fait étrange, mais elle avait l'impression de leur faire peur. Enfin, les personnes qui la connaissait bien. Pourtant elle n'allait rien faire de mal. Elle ouvrit grand ses bras pour prendre Eryl contre elle et lui faire un gros câlin.


    Tu es trop gentil pour ton bien. Tu te feras avoir ! Mais même si c'est très gentil de proposer. Tu es trop fatigué pour m'aider, alors tu vas être un ange et aller te coucher.

    Elle s'éloigna avant de lui indiquer d'un doigt vengeur le lit de l'infirmerie qui ne semblait attendre que lui. Elle était tendue en direction des draps blancs et frais. Erylianen ne pouvait faire autrement que d'y aller ! Et puis chose promise, chose due ...

    Et t'en fais pas, tu auras ton bisou quand même ! Allez au lit pendant que je range. Un dernier effort et tu pourras dormir tout ce que tu veux ! Personne ne te dérangera, je vais veiller sur toi.

    Oui, avec un chien de garde tel que Kiara Star, personne n'avait intérêt à l'approcher tant qu'il n'aurait pas récupéré de ses folies de la veille ! Et toc !
    avatar
    Erylianen Noerya
    Médecin-chef de bord - Pandore

    Nombre de messages : 118
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : /
    Couleur RP : #e78640
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/08/2007

    Re: Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Erylianen Noerya le Ven 6 Juin 2008 - 16:35

    " Pou... Poussin ?"

    Qu'on se le dise : Eryl avait eut dans sa vie plus de surnom qu'il n'avait de doigts (mains et pieds compris). Il y avait eu toute la gamme des "sale gosse/morveux" qui en faisait pas mal, s'y rajoutait quelque nom d'oiseaux (encore que ces braves volatiles n'avaient pourtant pas grand chose à voir avec ça) que la jeune et presque innocente Kiara ne voulait pas entendre et on pouvait aussi signaler toutes les déclinaisons de la famille "Nain/microbe/nabots". Bref beaucoup de surnom qu'il serait long et fastidieux d'un jour énumérer totalement. Mais ce surnom là, particulièrement, jamais.

    Il pouvait rentrer dans la catégorie "nom d'oiseau" par son sens littéral, mais pourtant, jamais l'adolescent n'avait eut de souvenir de s'être un jour fait nommer comme ça. Non, poussin, c'était vraiment une première.

    Il resta quelque minutes déconfit, regardant Kiara comme s'il s'agissait d'une espèce extra-terrestre sortir d'on ne sait où. C'est vrai... Elle sortait d'où pour le nommer comme ça ? Il n'était jusqu'alors pas assez insupportable ? En plus, elle n'avait strictement rien compris de cette, pourtant simple, personnification anthropomorphique... Halala, les jeunes de nos jours.

    Eryl ferma les yeux en fronçant les sourcils, serra les dents et soupira. Non, non, non, il n'allait pas se prendre la tête avec qui que ce soit aujourd'hui et encore moins avec une gamine de 12 ans. C'était fatiguant de gueuler aussi, et là, à ce moment précis de la journée, tout ce qu'il voulait, c'était dormir. Ces derniers temps, il était sur les nerfs, épuisé et quelque peu las... Bref, il se décida qu'aujourd'hui particulièrement, il resterait calme et presque (faut pas abuser non plus) agréable avec cette gamine, histoire de la faire partir au plus vite. Finalement, il haussa les épaules et répondit d'une voix molle et sans tonus, voulant visiblement clore cette conversation la :

    " J'te les présenterais dès que je les recroise..."

    Pas la peine d'expliquer plus. Pas la peine de faire attention à si la jeune fille avait compris quoi que ce soit. Autant faire cette foutue corvée de rangement et qu'on en finisse !

    D'ailleurs, à ce sujet, Eryl se questionnait sur le bien-fondé de sa proposition. Non seulement il n'avait pas envie qu'elle range du tout, ce qu'il y avait dans sa chambre ne la regardait pas, mais en plus, peut-être demanderait-elle ensuite une "récompense" (Encore que le médecin avait des doutes que ce soit bien une "récompense" vu le nombre de microbes qui circulaient dans la salive...)... Il grimaça et reposa ces yeux sur Kiara et haussa un sourcils de surprise.

    C'était quoi cette tête ? Cet air ? Ce sourire ? Ce regard ? Cette démarche ? Bref, elle faisait quoi là ?

    Il le sentait mal se coup là, mais vraiment très mal.

    Il entama un pas en arrière pour se rendre compte qu'il était quasiment bloqué contre le mur.

    Mauvaise tactique de se mettre ainsi : fuite et retraite impossible. C'était précisément pour ça qu'il n'était pas tacticiens en même temps, il n'était tout simplement pas fait pour ça. Plus Kiara l'approchait, plus une vague d'angoisse très profonde se rependait en lui, lui donnant un peu le tournis car accumulée à la fatigue et le stresse déjà présent, ça ne faisait visiblement pas bon ménage.

    " Qu.. Quoi ?" finit-il pas se hasarder à prononcer, mais trop tard.

    Déjà, Kiara fondait sur sa proie avec une agilité et une vitesse rare... Ou peut-être qu'Eryl était vraiment trop fatigué pour se rendre compte que c'était une simple étreinte tout ce qu'il y a de plus banale et inoffensive. Mais quoi qu'il en soit, il eut juste le temps de se rendre compte de la situation que déjà, l'assaillante refermait ces serres sur sa malheureuse victime. D'un coup, il se raidit, se crispa et commença une apnée, ne s'attendant certainement pas à ça. Dans sa tête, une multitudes de pensées le traversaient.

    La plus forte était une voix qui lui hurlait de courir, de s'enfuir loin d'ici. Bien décidé à répondre positivement à cette voix, Eryl tenta de bouger mais rien à faire, ces jambes de répondaient pas.
    Une deuxième voix lui criait se saisir la gamine, l'éloigner et de demander quelle mouche l'avait piquée. Mais là non plus, pas de réponse de la part des bras.
    Une voix lui disait fortement de juste hurler aussi... Mais re-belote il ne sortit qu'une espèce de " grnx", une sorte de raclement de fond de gorge léger tout au mieux.
    Une autre voix lui disait de tout faire en même temps et en plus violent : Pousser la gamine, lui hurler dessus et prends la poudre d'escampette, de trouver le premier sas de dépressurisations et de s'éjecter vite fait bien fait hors de la Vivenef. Mais déjà, cette idée ne lui plaisait pas, mais en plus, déjà que rien de répondait pour les ordres un a un...
    D'autre voix lui disait des trucs plus ou moins grotesques et futiles, mais inutile de les énumérer.
    Et une autre voix, plus faible, lui chuchota "t'es ma p'tite personne préférée".

    A cette dernière pensée, Eryl eut l'air perdu et son esprit eut un blanc. Plus rien ne passait. Lui qui était devenue rouge de confusion et de colère devenait pâle comme un linge sortie de la meilleurs blanchisserie d'Asgard. Il resta ainsi quelque seconde avant de se rendre compte enfin qu'il ne voyait déjà presque plus rien, son champ de vision s'était étonnamment rétréci et obscurci, le sol de l'infirmerie tanguait dans tout les sens et devenait affreusement mou sous ces jambes et il s'aperçut peine que Kiara lui parlait. Ce qui le fit comprendre, c'était les lèvres de la gamine remuaient. Mais avec toute les idées qui lui traversaient l'esprit, et ces oreilles qui bourdonnaient sans raison, aucune chance que la voix de Kiara lui parvienne.

    Son esprit de médecin lui souffla : Va t'asseoir. Son corps trouva bien plus drôle de dire "Oups, on te retient plus !". Car avant d'avoir pu ne serait-ce que penser où était la chaise/table -ou n'importe quoi qui lui permettrait de s'assoir- la plus proche, déjà, il sentait que plus rien ne le retenait encore debout.

    Et tout devint noir.

    Le plus drôle, c'est qu'il ne sentit même pas sa collision plutôt violente, avec le sol.

    Du point de vue de Kiara, le médecin venait de lui offrir un très beau dégradé de rouge vers le blanc et avait finit par s'effondrer par terre, glissant contre le mur.

    Plusieurs solutions s'offrait alors à la petiote, donc les possibilités suivante : Eryl venait effectivement de tomber dans les pommes pour cause de trombes d'eau tombé dans un vase qui débordait déjà (mais qui était pourtant encore gérable jusqu'à maintenant),ou alors il venait de s'endormir en sursaut, ou bien Kiara venait de tuer (provisoirement) le médecin en le serrant dans ces bras impitoyables. Il y avait aussi l'hypothèse que c'était une blague...

    Le médecin de Pandore à un sens de l'humour très développé, c'est bien connu.
    avatar
    Kiara Star
    Mousse - Pandore

    Nombre de messages : 63
    Localisation actuelle : Pandore quelque part dans les coursives
    Mission actuelle : Retrouver de l'estréra ... de l'estré, de l'estrard !
    Citation : C'est bien d'être peste ...
    Couleur RP : #2fcc2f
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 23/03/2008

    Re: Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Kiara Star le Mer 11 Juin 2008 - 12:12

    Non ! Pas question qu'il lui présente des amis qui faisaient la fête toute la nuit. Elle avait des choses importantes à faire et de nombreuses responsabilités, elle ! Tandis que le médecin tout ce qu'il avait à faire c'était des bisous aux mousses qui passaient le matin pour le voir. Bon ok, de temps en temps un petit rhume ou bien une jambe broyée par une machine, mais rien de bien compliqué pour le super médecin de Pandore !

    Elle allait donc refuser quand il se tendit, allons bon, quoi encore ? Il n'aimait pas les câlins ? Pourtant c'était bien, doux, agréable, chaud, gentil ... tout comme lui quoi ? Bon, Kiara n'était certainement pas objective avec le médecin. Elle l'idéalisait quelque peu et son caractère toujours égal ne la perturbait pas tant que ça, s'il criait, c'était parce que quelqu'un d'autre l'avait énervé, s'il devenait tout rouge c'était parce qu'il avait trop chaud, s'il devenait tout blanc c'était pas normal.


    Ryryl, tu arrêtes de faire des grimaces et tu reprends des couleurs normales, franchement c'était qu'un petit câlin de rien du...

    La fin de la phrase ne se termina pas comme Kiara l'aurait souhaité. En effet, sous ses yeux ébahis, il chut telle une poupée de chiffons. Allons bon, il était dans les pommes ? Plusieurs solutions s'offraient à Kiara, tout d'abord partir comme si de rien était et le laisser là, c'était ce qu'elle aurait fait dans la rue, mais sur Pandore, il risquait de la dénoncer après son réveil. Et elle aurait des problèmes et s'il y avait quelque chose que Kiara détestait c'était avoir des problèmes pour des futilités.

    Donc il restait l'aide. Mais comment ? S'il restait sur le sol, il aurait bientôt trop chaud et elle se voyait mal le déshabiller pour qu'il soit plus à l'aise. c'était un garçon tout de même ! C'était bizarre ces bêtes là ! Ensuite le trainer dans un lit, pas possible, premièrement parce qu'il était trop grand et trop lourd et deuxièmement parce que ça ne changerait pas le problème de la chaleur !

    Donc dernière solution, le réveiller ! Mais pour cela il fallait trouver comment faire.

    Kiara se dit que dans les livres du médecin il y avait certainement des volumes sur comment on réveille quelqu'un qui était tombé dans les pommes. Mais le problème venait du fait que ce n'était pas encore rangé donc qu'elle ne pourrait pas trouver le bon volume rapidement et qu'en plus elle avait pas du tout envie de chercher.

    Si la situation avait été inversée, elle avait une solution. Elle devenait une princesse endormie et un baiser du prince charmant Ryryl pouvait la réveiller. Mais bon ils n'étaient pas dans un conte de fée et Ryryl bien que charmant, n'était pas un prince. Encore raté ! Alors elle devait trouver autre chose.

    Elle avait une méthode infaillible pour réveiller les gens, pourquoi ne pas l'essayer sur Eryl ?

    Elle alla chercher une cuvette qu'elle remplit d'eau froide. Puis elle revint vers le médecin pour lui appliquer un tout petit peu d'eau sur le front avec un tissus humide. N'ayant pas de réaction immédiate, elle se dit que tant pis ...

    Elle renversa le contenu de la cuvette sur le pauvre médecin évanoui ou endormi et attendit une réaction. Si ça ne marchait pas, elle pouvait toujours vérifier s'il ne faisait pas semblant en lui piquant le doigt avec une aiguille ...
    avatar
    Erylianen Noerya
    Médecin-chef de bord - Pandore

    Nombre de messages : 118
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : /
    Couleur RP : #e78640
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/08/2007

    Re: Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Erylianen Noerya le Mer 11 Juin 2008 - 13:39

    L'obscurité. L'obscurité avait de rassurant qu'on ne se rendait pas compte de ce qui se passait autour, on entendait presque rien. En plus, c'était incroyablement reposant. Oui, Eryl serait bien resté inconscient un peu plus longtemps encore. Mais ce fut plutôt rapidement qu'il reprit conscience qu'il était à terre, dans une situation qui aurait put être plutôt embarrassante d'un certain point de vue, et qu'il y avait quelqu'un qui s'agitait autour de lui.

    Mais il ne bougea pas, pas toute suite. Il était bien là, il avait l'impression que le temps s'était pour un moment, arrêté, que rien n'avait d'importance. Qui plus est, cette sensation de malaise était partie aussi vite qu'elle était venue et pendant qu'il restait dans le noir, au moins, il pouvait calmement réfléchir à la situation et ainsi ne pas avoir la crise d'angoisse que l'on a habituellement quand on est désorienté.

    Et il faut également signaler que sur le coup, il avait conscience d'être là, qu'il comprenait ce qui se passait autour, mais que rien ne répondait : les yeux refusaient de s'ouvrir, ces membres de bouger. Bon, autant rester un peu plus longtemps comme ça. Il n'avait pas plus envie que ça de lutter de toute façon...

    Enfin, il sentit la douce fraîcheur d'un tissus humide contre son visage. Ça allait, c'était agréable. Pourquoi bouger ? Bon certes, la position dans laquelle il était n'était pas des plus agréables, le sol manquait aussi sérieusement de moelleux, mais au moins, c'était reposant. Oui, pour une fois, il sentait un sentiment de paix, de calme et de sérénité l'envahir.

    Mais ne dit-on pas le calme avant la tempête ?

    Et cette fois-ci, ce fut une tempête humide et glacée qui s'abattit sur le médecin. Une tempête ressemblant fort à une bassine d'eau froide déversée sur quelqu'un qui ne s'y attendait pas. L'effet fut immédiat puis qu'Eryl se releva d'un coup, son corps étant parcourut de frissons qui lui remontait du bas du dos jusqu'à la nuque et il se figea, droit comme un i, serrant les poings, dents et tout ce qui pouvait être serré et du fond de sa gorge il sortit un léger :

    " Djiiiiiiiiiiitidjiiiiiii !!"

    Houuuu la désagréable sensation du vêtements humide et froids contre un dos qui ne demande que de la chaleur !

    Ça y était. Eryl était réveillé. Il regarda un instant Kiara, d'un air hébété, sans avoir plus de réactions que ça en un premier temps. Se détendant un peu, il se demanda sincèrement... Quand diable était-il mort exactement ? Car là, il était en enfer, il n'y avait pas le moindre doute la dessus. Il était en enfer, et Kiara était une sorte de bourreau qui veillerait à faire de chaque minute de sa vie un long et douloureux supplice...

    " Tu pourras dire à ton maître que tu accomplis bien ta sinistre tâche..." Finit-il par prononcer avec un air sombre sur le visage.

    Bon. Au moins, maintenant, il se sentait mieux. Enfin, il avait froid, il était trempé, il gouttait, mais au moins, il était réveillé. Il fallait faire quelque chose. Mais quoi ? Eryl n'avait même plus le courage et la volonté de crier. Ah, ça reviendrait. Ça reviendrait très vite, même. Mais là, il se sentait las... Il pourrait toujours faire son bisou à la gamine qu'elle le laisse tranquille...

    Mais non, Eryl avait encore sa fierté. Et sa fierté lui interdisait de se laisser aller à ce genre de sentimentalisme inutile et proprement humiliant.

    Arrivant à retrouver un visage grognon et fermé et s'accommodant plus ou moins à l'humidité excessive de ses vêtements et à leur fraîcheur, Eryl croisa les bras sur sa poitrine, ignorant l'eau qui gouttait de ces cheveux et dominant Kiara de sa hauteur (pour une fois qu'il pouvait le faire) il demanda d'un ton sec :

    " Et t'as pas autre chose à faire que me faire ch..."

    Reste poli si tu veux pas qu'elle remette une couche à cause de ça, reste poli !

    " Qu'à m'emmerd..."

    Reste poli, bordel !

    " Qu'à m'embêter ?"
    avatar
    Kiara Star
    Mousse - Pandore

    Nombre de messages : 63
    Localisation actuelle : Pandore quelque part dans les coursives
    Mission actuelle : Retrouver de l'estréra ... de l'estré, de l'estrard !
    Citation : C'est bien d'être peste ...
    Couleur RP : #2fcc2f
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 23/03/2008

    Re: Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Kiara Star le Ven 13 Juin 2008 - 20:30

    Ouais ! Il était réveillé ! Et il était debout ! Super, son plan avait parfaitement fonctionné et en plus il ne criait pas. Bon, le réveil devait l'avoir légèrement perturbé parce qu'il parlait du maître de Kiara et elle n'avait pas de maître à sa connaissance. A moins qu'en tant que mousse elle doive obéir à un garçon quelconque ... Une chose à la fois cependant, pour le moment son Ryryl avait froid, cela se voyait sur son corps trempé. Mais c'était tout à fait normal puisque l'eau était par définition mouillée et surtout froide sinon à réveille moins bien.

    Elle se recula légèrement quand il la regarda de haut pour bien montrer qu'il était plus grand qu'elle et qu'elle n'était qu'une enfant à coté de lui. Oui et puis quoi alors ? Elle fixa son regard dans celui du médecin sans même ciller une seule fois, elle s'en fichait de son air furieux, après tout ce n'était pas de sa faute à elle si il était mouillé ! Il n'avait qu'à pas s'endormir tout seul en lui faisant, disons le, un petit peu peur. Donc non, elle n'allait pas arrêter de l'embêter, surtout maintenant qu'il était tout mouillé et qu'il allait finir par attraper froid s'il ne se séchait pas et ne se changeait pas très rapidement.


    Ryryl ! Tu es tout mouillé et tu trouves le moyen de râler encore, à croire que c'est naturel chez toi. Tu sais que quand on est gentil avec les gens, ils sont gentils avec nous ! Moi, par exemple, je suis gentille avec tout le monde et ben tu vois, on m'aime bien, j'ai droit à des bisous, ya que toi qui est borné. Mais je sais pourquoi, tu es trop timide !

    Elle lui fit un sourire resplendissant, made in Colgate, et regarda tout autour d'elle dans l'espoir de trouver de quoi le sécher. N'ayant rien à portée de la main, elle dut se résoudre à attendre un petit peu ou bien à aller chercher de quoi changer le médecin dans sa chambre. Mais comme il râlait tout le temps et qu'elle n'avait pas terminé de ranger, elle serait vite obligée de ressortir sous peine de faire une bêtise. Pas volontairement, mais il crierait sans aucun doute parce qu'il avait de la pudeur, alors que des garçons elle en avait déjà vu hein, c'était pas un de plus qui allait la choquer.

    Elle désigna donc l'un des lits de l'infirmerie du doigt et ordonna d'une voix forte.


    Maintenant môssieur le médecin qui grogne, au lit ! Et puis surtout tu te déshabilles entièrement, je ne tiens pas à ce que tu sois malade, j'ai autre chose à faire que de te tenir compagnie et te moucher le nez quand tu auras un rhume.

    Elle croisa ses bras comme lui pour avoir plus de poids et pointa ses yeux dans ceux de son médecin préféré ! Alors ! Il obéissait ou pas ? D'un autre coté, elle en demandait peut-être un peu trop, il était timide comme garçon, ça elle l'avait bien vu et puis c'était un garçon assez vieux finalement donc il devait être aussi pudique, mais ça tant pis pour lui. C'était de sa faute si elle avait du le réveiller à coup de bassine d'eau glacée ! Il n'avait qu'à pas s'endormir par terre.

    Allez vite ! J'en ai vu d'autre tu sais. Et puis dit moi ou sont tes affaire pour dormir, je vais aller les chercher dans ta chambre.

    Elle s'engageait déjà sur le chemin menant à la chambre de son Ryryl, il ne serait pas dit qu'elle l'avait laissé mourir de froid !
    avatar
    Erylianen Noerya
    Médecin-chef de bord - Pandore

    Nombre de messages : 118
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : /
    Couleur RP : #e78640
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/08/2007

    Re: Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Erylianen Noerya le Jeu 19 Juin 2008 - 1:19

    [ HJ : Bzzamor est une célèbre firme de produit anti-insectes de 3333... Un jour un article dans le codex ]

    Cette fille était pire que du papier Tue-mouche. Elle s'accrochait, elle collait et plus on tentait de s'en débarrasser, plus elle restait. Car non seulement elle lui balançait des bassines d'eau, mais en plus, non contente de l'avoir trempé, elle persistait à rester et à lui faire des remarques sur le fait d'être "gentil" et que les autres répondaient généralement positivement à ce genre d'habitude. Bon, là, c'était le bouquet. Eryl commençait vraiment à en avoir assez, cette gamine lui tapait sur le système. Et sévèrement. Il avait tenté d'être moins énervé, parler plus doucement (et poliment !), mais là, c'était vraiment trop.

    Faire des efforts, ça servait vraiment à rien.

    " Mais bordel, tu comprends pas, espèce de Bzzamor ! Je ne veux pas être gentils ! Je ne veux pas qu'on soit gentils non plus avec moi ! La gentillesse que tu me demandes, c'est qu'une forme d'hypocrisie et rien d'autre !"

    Et là, Eryl en avait franchement assez d'être gentil. Être gentil, ça ne servait à rien, juste à s'attirer une tonne d'embêtement. Plus on est gentil, plus on s'attache, plus on s'attache plus dur est la séparation.

    " Et puis c'est quoi cette volonté à être "gentil" ! On est des contrebandiers ! Des contrebandiers, bon sang ! Ce qu'on vends, on l'a acquis de manière plus ou moins légale et ça servira peut-être à tuer des gens ! Et on fait ça sans aucun remords pour une poignée de crédits ! Où est la gentillesse là ? Tu peux me le dire ?!"

    Cette fois, Eryl explosait pour de bon. C'était tellement plus simple avec les adultes ! Les adultes, ils insultaient, ils prenaient des airs supérieurs, ils taquinaient, mais ils ne faisaient pas preuve de cette immaturité infantile qui caractérisait alors si bien Kiara. Et qui déstabilisait autant Eryl tant elle était imprévisible.

    " Alors, ta putain de gentillesse..." cria-t-il en pointant Kiara du doigts.

    Mais d'un coup, toute colère qu'il avait accumulé s'envola aussi simplement qu'elle était venue. Mais qu'est-ce qu'il foutait ? Il était en train de s'énerver contre une gamine. Certes, une gamine venue tout droit des fin fonds des enfers et qui avait copiné avec un puissant papier tue-mouche. Mais une gamine quand même. Eryl sentit une très désagréable sensation de mollesse le saisir. Comme s'il était un ballon qui se dégonflait d'un coup. Il s'adossa contre le mur le plus proche et se passa la main sur le visage.

    " Désolé..."

    Bon sang, cette eau l'avait court-circuité. Il lança un regard vide à Kiara et tenta de se souvenirs de ses dernières paroles avant qu'il n'explose comme ça. Elle insistait sur le lit. Oui, ça lui revenait, c'était une idée fixe. Une idée fixe qui aurait pu être accueilli avec joie dans d'autre circonstance... Et si la victime de la gamine n'avait pas été Eryl.
    Et elle avait parlé de le moucher ou une autre bêtise de ce genre... Il secoua doucement la tête et marmonna alors que sa main était devant sa bouche :

    " Non, j'ai vraiment pas besoin de ça..."

    Puis elle avait dit quelque chose comme quoi elle en avait vu d'autre.

    " Et bienvenue au club..."

    Eryl aussi en avait vu des vertes et des pas mûre. Surtout des pas mûre en fait. Et très peu de verte... C'était pas une gamine de 12 balais à peine qui allait lui faire péter définitivement les plombs, si ? Et bien l'adolescent décida que non. Et pendant qu'elle se redirigeait vers sa chambre, vu qu'aux fond, il ne considérait pas avoir grand chose à cacher, il décida de la laisser faire et tant qu'elle avait le dos tourné...

    Il décida de se barrer.

    D'un pas lent et furieux, une mine boudeuse sur le visage, les mains dans les poches qui avaient fait un petit " plouitch" des plus énervant, il prit le chemin de la sortie et sans dire un mot. Elle voulait ranger ? Qu'elle range ! Elle voulait rester ici et prendre racine ? Très bien ! Il s'en débarrasserait un autre moment. Mais oui, plus tard. Oh oui, plus tard. Quand il aurait pu dormir. Là, toute volonté d'opposition l'avait quitté et avant qu'il ne finisse par vraiment devenir fou et dire des trucs qui aurait put définitivement faire très mal à la gamine, Eryl décida de quitter purement et simplement l'infirmerie.

    Ce n'était pas de la fuite, c'était de la stratégie.

    [ P'tite précision pour Kiera : il est en train de se barrer, mais pas discrètement. Si t'as envie de continuer ce sujet, tu peux bien dire que tu le rattrapes/interpelle etc...]
    avatar
    Kiara Star
    Mousse - Pandore

    Nombre de messages : 63
    Localisation actuelle : Pandore quelque part dans les coursives
    Mission actuelle : Retrouver de l'estréra ... de l'estré, de l'estrard !
    Citation : C'est bien d'être peste ...
    Couleur RP : #2fcc2f
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 23/03/2008

    Re: Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Kiara Star le Ven 20 Juin 2008 - 20:17

    Ben alors ? Il voulait pas être gentil ? Mais il était gentil c'était un médecin ! Bon sang alors ... Et puis en plus son argumentation sur les contrebandiers qui sont méchants elle ne voyait pas où ça pouvait aller. Ok, ils vendaient des choses pas légales ! Mais alors ! Ca faisait quoi ? Rien de méchant, être méchant c'était crier ou frapper des gens pour un rien. Et ça les contrebandiers ne le faisaient pas en général !

    Donc non, pas question de le laisser dire des bêtises pareilles. Et puis son histoire avec le bzzamor elle ne comprenait pas trop ! Bon c'était pas grave, mais elle allait lui apprendre des choses. On apprenait à tout âge surtout les garçons qui, on le sait, sont moins intelligents que les filles et comprennent moins vite les choses.


    Je sais que tu mens et tu le sais aussi au fond de toi. Tu aurais aimé qu'on soit gentil avec toi, mais t'en fais pas, je vais faire attention et ne plus trop m'énerver. Mais un jour où tu seras moins fatigué, viens me voir, je vais te montrer qu'on est pas méchants sur Pandore.

    Heu ? Mais qu'est ce qu'il fait là ? Pourquoi est-ce qu'il part Ryryl ? Il est pas content ? Il boude ? Mais non ! Faut pas qu'il s'en aille aussi fatigué, s'il rencontre quelqu'un il va encore râler ! Donc mission pour Kiara l'empêcher de quitter l'infirmerie ! Et même si pour cela elle devait cesser de ranger et le laisser seul. Ca lui déchirait le coeur, mais tant pis, il fallait qu'il dorme et avec elle qui range, elle comprenait qu'il ne pouvait pas. Il avait trop peur qu'elle se blesse avec toutes les plantes.

    Elle le rattrapa en vitesse et se positionna devant lui.


    Stop, j'ai compris que tu es trop mignon finalement. Allez va te coucher tout seul le râleur et puis je reviendrais ranger plus tard ! Tu n'oublieras pas de venir me dire quand je pourrais hein !

    Et elle parti (enfin ?) en sifflotant et en sautillant. Finalement cette journée était super ! Elle avait décrypté le Erylianen, c'était pas beau ça ?

    [HRP, je suis gentil je te laisse dormir petit choupinou]
    avatar
    Erylianen Noerya
    Médecin-chef de bord - Pandore

    Nombre de messages : 118
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : /
    Couleur RP : #e78640
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/08/2007

    Re: Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Erylianen Noerya le Mar 24 Juin 2008 - 0:15

    Eryl marchait certes d'un pas assez lents, mais la vivacité de la gamine le fit sursauter. Surtout quand elle se positionna devant lui. D'un coup, il se sentait mal et se dit que cette journée ne devait donc pas finir, les forces du mal en avaient décidé autrement.

    « Toi qui entre ici abandonne toute espérance... » murmura-t-il pour lui même.

    Au moins, pour les prochaines fois, il le saurait : Kiara n'était pas une menace à prendre à la légère. (Enfin, évidement, sous-hypothèse qu'il y aurait des prochaines fois) Toute sa tirade sur les choupi-contrebandiers, Eryl ne l'avait écouté que d'une oreille, n'ayant pas envie de s'éterniser d'avantage ici. Au fond, il s'en fichait de savoir si les contrebandiers étaient gentils ou pas. Tout ce qu'il savait, c'est que ceux qui disaient « nous, on vends juste », c'était juste pour se donner bonne conscience, et qu'il avait tendance à préférer ceux qui avouaient faire ça pour l'argent. Au moins, c'était être honnêtes avec soit même.

    Mais finalement, Eryl ne se souciait pas de savoir s'ils étaient chez des gentils lutins ou des trolls avides d'argent. Il était médecin ici, il soignait sans se poser plus de questions que ça, c'était l'une des conditions pour qu'il reste ici sans doute... Et puis, chez les contrebandiers, il y avait toujours le lots de ceux qui n'avaient plus d'autre endroit ou aller. Eryl soupira et tenta de chasser ses idées noires. Il était fatiguée, il n'allait pas embêter une gamine à cause de ça...

    Ouais, enfin, en attendant, le fait que Kiara l'empêche de dormir était peut-être une des raison qui faisait qu'il ruminait comme ça... Cause à effet, ou quelque chose comme ça. Et il semblait donc que Kiara voulait continuer sur sa lancée donc.

    Mais finalement, c'est comme si l'univers s'était décidé à lui montrer qu'il avait tord, car des lèvres de la gamine sortirent des mots inespérés. Le couplet « mignon », non, ça, c'était des foutaises. Mais la deuxième phrase !! Ah, quel délice, quel bonheur, quel extase ! C'était tellement incroyable qu'Eryl resta figé quelque secondes. Finalement, Kiara finit par une troisième phrases, ce à quoi il pensa :

    * J'oublierais surtout plus de fermer cette porte à clef, ouais !*

    Mais il se retint de le dire. Quand la vie offrait des petits bonheurs comme ça, on se la fermait. Eryl resta encore quelques secondes comme ça, sans bouger, à observer la porte. Il ne savait pas pourquoi, mais il sentait bien le coup du « je plaisante ! Mon maître m'a dit de t'en faire encore plus baver »... Mais finalement, non, rien du tout.

    Sentant un bâillement venir, Eryl se crispa pour l'empêcher de sortir et regarda encore une fois la porte. Mais il n'y avait plus rien, pas même un bruit de pas. Retrouvant une énergie nouvelle, d'un pas vif, il se dirigea vers la porte de sa chambre et une fois à l'intérieur, il ferma la porte. Il tenta ensuite de l'ouvrir, insistant un peu mais non, elle était définitivement fermée.

    Il soupira de bonheur et se retourna pour voir...

    Kiara ! Non, c'était uniquement son imagination... Rien de plus, calme toi, Eryl, calme toi...

    Sa fatigue était d'humeur perverse aujourd'hui...
    Non, à la place, il vit... L'état de sa chambre. C'est vrai... elle y était passé... Eryl se mordit le pouce et s'avança d'un pas lents vers son lit. Au passage, il attrapa une serviette qu'il disposa sur ces cheveux pour arrêter de goutter de partout. C'était stressant ces "ploc ploc plic" toute les deux secondes.

    Son lit était couvert de ses bouquins, éparpillés n'importe comment et dans tout les sens. Et tant qu'à faire, sur la couverture. Et peut-être que sous le livre de myologie, il y avait son oreiller...

    « ô, maudits, fidèle sous-fifre de la diabolique Buzzmor, vous servez votre maître même pendant son absence, hein... »

    Il leurs lança un regard noir, ce à quoi les livres n'eurent pas beaucoup de réactions, puis d'une main, il... Les attrapa et les disposa doucement en tas au pied du lit en grommelant.

    « Bande de p'tit cons, ingrats de bouquins, saloperie de paperasse, enfoiré de papier... »

    Il les avait payé ces bouquins, il n'allait pas les abîmer non plus !

    [ FIN DE SUJET ]

    [ et si dodo, les enfants do pour Eryl, Pour Kiara, ce n'est pas finit !
    --> [Réseau] Appel à candidature (terminé) ]

    Contenu sponsorisé

    Re: Mission : un bisou sur les deux joues (pv ryryl mais porte ouverte à Tallie)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 22 Oct 2018 - 22:59