Franz, diplomate ase chez les Shitennôs (quoiqu'humain...)

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Franz, diplomate ase chez les Shitennôs (quoiqu'humain...)

    Message par Invité le Sam 17 Mai 2008 - 1:07

    Hohenstaufen von Laach, Franz Matthias

    54, Avenue de Mars
    XD78 Kekkai
    -Tenkai-

    Humain, 26 ans, célibataire



    Expérience professionnelle

    3331-présent : Attaché diplomatique auprès du gouverneur de Kekkai, chargé des relations Ases-Shitennos. Cosignataire du projet de loi concernant l’extension du système social shitennô aux Ases vivant sur place.

    3329-3331 : Conseiller politique auprès de l’ambassadeur humain sur Tenkai. Rédaction en parallèle d’un mémoire : « La société shitennô, le système social à la base d’une société fraternelle » soutenu en août 3331, validé avec félicitations du jury.

    3327-3329 : Adjoint au conseiller culturel ase sur Tenkai. Aide à la création d’une exposition de vulgarisation de l’Art Ase et de l’histoire de ce peuple : « Ases, des Vanes au Ragnarök » novembre 3328 – mai 3329 (ancien calendrier humain) visant à faciliter les échanges entre les deux peuples, en collaboration avec ‘Bifrost’.



    Formation

    3324-3327 : Etudes de sociologie et de sciences politiques à l’Université de Valhalla, spécialité « histoire politique »

    3324 : Obtention de son Certificat de Fin de Scolarité Secondaire (CFSS) au Lycée Margareth Kornblum de Valhalla, mention Très Bien.

    3321-3324 : Etudes secondaires au lycée Margareth Kornblum, Valhalla.



    Langues parlées

    Shitennô : courant
    Ase ancien : bilingue



    Centres d’intérêt

    Co-fondateur de l’association « Bifrost » : organisation de fora et d’expositions Ases-Shitennôs sur Asgard et Tenkai, afin de faire connaître ces deux cultures.

    Temps libre : Lecture, Musique (ancienne musique terrestre, musique traditionnelle ase, musique électronique shitennô), cinéma (non holographique), sport (aeroball, tauchkugel)






    Lettre de M. Hohenstaufen von Laach à Mme Dunaray, Consul shitennô sur Asgard

    Le 12 septembre 3331

    Madame le Consul,


    Ayant reçu votre missive dernière, je tiens à vous présenter ma profonde gratitude concernant l’intérêt que vous me portez. Je vous prie de croire au profond dévouement qui est mien quant au peuple Shitennô, ainsi que l’affection que j’ai pour lui. Je ne saurais, Madame le Consul, vous expliciter plus avant les raisons de mon engouement, bien que ma pensée se tourne vers une possible curiosité de ma part. Je voudrais cependant préciser que, malgré les dires de M. le major Kriegstaat, dont j’admire les réalisations, je ne méprise pas mon peuple d’origine. J’ai pris certaines distances qui me semblaient nécessaires, mais ne partage aucunement l’opinion de notre connaissance commune. J’ai ainsi travaillé le plus agréablement du monde auprès de M. XXXX, actuellement ambassadeur sur Tenkai, travail dont je garde un excellent souvenir.
    Concernant le travail qui m’est proposé, je désirerais attirer votre attention sur le dossier universitaire que j’ai rédigé et brillamment soutenu il y a un mois. Dans icelui, l’étude du système politique et social shitennô a été menée, mettant l’accent sur les possibilités de généralisation de ce procédé aux autres systèmes du Cercle. Je vous le transmets par la présente, espérant pouvoir ainsi certifier une fois encore mes capacités en la matière.
    Je vous prie de croire, Madame le Consul, en mon profond respect.



    Franz Matthias Hohenstaufen von Laach





    Lettre de Franz Hohenstaufen à Séverin Earnest

    Valhalla, 21 février 3327

    Mon cher ami,

    Ca y est, je suis accepté comme adjoint au conseiller culturel ase de Tenkai ! Je m’en réjouis à l’avance, car cela me donnera enfin une occasion de visiter votre monde, dont vous m’avez si souvent parlé. Je suis presqu’ému à l’idée de partir, et de pouvoir effectuer ce voyage. Il est fort dommageable qu’il fût sans vous… J’ai regardé, sur le réseau interstellaire, des images de votre ville. Quelle majesté ! Cette architecture semble impressionnante – et ce ne sont que des reproductions qu’il m’a été donné de voir, je n’ose utiliser mon imagination pour en déduire ce que mes yeux verront.
    J’ai enfin fini mes études sur Asgard, comme vous devez le comprendre d’après ce message. En vérité, ce travail me sera, j’imagine, comme une expérience première dans le domaine des relations diplomatiques, vous vous souvenez, je crois, combien M.XXX, notre professeur de littérature ase m’y encourageait. Je crois que M. le major Kriegstaat m’a soutenu dans cette voie. Je sais que ses relations avec Kekkai sont très étroites, et je crains d’être la victime – consentante – d’un certain favoritisme. Ah, peut-être pourrais-je même jouer au Sen’suikyuu avec une équipe de shitennôs, le rêve ne m’est pas encore interdit ! Néanmoins, je vais travailler à ce dont nous avons parlé, la dernière fois que nous nous vîmes, et tâcher de remplir à bien mon engagement. Je n’ai encore jamais rompu de promesse, et n’ai aucun désir de modifier ce trait. J’ose tout juste espérer trouver un accueil aussi agréable que celui que vous me prédisiez.
    Oh, j’ai de nouveau croisé le chemin « du » Wittelsbach, vous savez, notre baron bien-aimé. Quel homme fat ! Je n’ose pas croire que l’on puisse être encore aussi sot que cela ! Figurez-vous qu’il m’a encore qualifié de ce joli surnom de « Eingebüßte » ! Cela fait tout de même plus de 1500 ans, si je ne m’abuse, que ma famille ne règne plus. Est-il retardé ou bien tout simplement sot ? J’avoue n’avoir aucun plaisir à le fréquenter, mais nous devons de rester en bons termes, d’après le major, car mon avenir pourrait en dépendre. Mon opinion est la suivante : le rôle mondain de mon cher tuteur serait considérablement revu à la baisse si Monseigneur le baron Wittelsbach venait à exprimer un avis défavorable sur lui. Heureusement que je quitte cette cour, l’ambiance y est intenable. Dans une semaine, je serai sur Kekkai, il me faut me raccrocher à d’agréables pensées. Car ces courtisans puants…
    Qu’importe, ma joie me transporte, et je tiens de tout cœur à vous en faire part, même si je redoute le fait que cette lettre ne vous atteigne jamais. La journée que je viens de passer fut extrêmement lassante, et je suis heureux de pouvoir enfin être seul. Je n’ai pu être un instant tranquille, ce qui me déplaît assez, comme vous le savez déjà. Je viens d’ailleurs de quitter notre nobliau abhorré susnommé à l’instant, et j’avoue n’avoir pas été suffisamment condescendant à son égard. Pourtant, je sais l’être. Mais je crois que de telles facultés dépassent mes possibilités intellectuelles, je ne saurais être suffisamment odieux pour une personne aussi basse. Changeons de sujet, je vous prie.
    Mon tuteur, le major, organise ce soir une petite réception, regroupant tout le beau monde d’Asgard. Je n’ai hélas plus goût à ces soirées mondaines, votre présence manquant cruellement. Je crois que je devrais encore me contenter de critiquer ouvertement mes confrères humains, et de les accabler de tous les maux possibles. Il n’y a plus que cela qui me permette d’échapper un peu à mes obligations. Malheureusement, l’on commence à craindre chez moi une certaine monomanie, et l’on risque de me passer mes petites diatribes cinglantes et misanthrope, ce qui m’ôtera le dernier plaisir que j’ai, celui d’humilier cet auditoire doré.
    Je vous laisse séant, je vais revêtir mon plus bel habit et arborer mon sourire le plus hypocrite,
    Où que vous soyez, je pense à vous,

    Amicalement,

    Franz





    Lettre de Franz Hohenstaufen au major Kriegstaat

    Valhalla, 23 décembre 3326

    Monsieur,

    Que votre rôle de tuteur vous oblige à vous occuper de ma personne, soit. En aucun cas je ne voudrais que l’on pût dire que vous avez manqué à votre devoir, cela serait comme une tâche difforme sur votre blason si fièrement porté. Néanmoins, Monsieur, sachez, qu’avec tout le respect qui peut vous être dû, et toute l’attention que vous pouvez me porter – dont je vous suis infiniment reconnaissant – je ne me plierais jamais à votre exigence. M. Earnest est un jeune homme charmant, Monsieur, et je vous interdis – et je pèse mes mots – de tenter quelqu’action inconsidérée à son égard. Je n’ai rencontré personne d’aussi intéressante depuis feue Melle Iseult Roche-Combe. Je connais votre sentiment envers mes amis – surtout ceux qui ne sauraient être humains – et je ne le partage pas. Je n’ignore rien de votre engagement dans la disparition de Melle Roche-Combe, je sais aussi bien que vous que sa phtisie était purement légendaire. Voilà un an qu’elle nous a quitté, et je n’avais depuis ni confident, ni ami proche – les camarades dont vous m’aviez pourvu étant sots et insignifiants, ce qui explique votre engouement à leur égard – ni confident – je ne pense honnêtement pas que le pauvre homme qui nous récite ses litanies chaque semaine soit une bonne oreille pour un jeune de 19 ans. Je hais vos relations, et exècre votre entourage. Je ne dirai cependant rien sur vous-même, vous m’êtes très cher, tout autant que je vous le suis – la différence, minime, restant que vous ne m’êtes aucunement monnayable.
    C’est ainsi, Monsieur, que je vous annonce fièrement, qu’après avoir occupé une place privilégiée dans le lit d’Iseult, l’adorable ase, c’est un shitennô qui me tient compagnie.
    Je ne vous salue pas,

    Franz



    Dépêche datant du 6 janvier 3326

    Les funérailles de Melle Roche-Combe ont eu lieu aujourd’hui, dans la plus grande intimité. Sa famille seule était présente, ainsi que M. Hohenstaufen, Der Steinadler. Ce dernier semblait profondément attristé.
    Quant à la possible liaison entre feue Melle Roche-Combe et M. Hohenstaufen, la famille s’est abstenu de tout commentaire. En ce qui concerne le major Kriegstaat, il a tout nié en bloc.



    Dépêche datant du 8 janvier 3326

    M. Hohenstaufen a été hospitalisé aujourd’hui. Il semblerait qu’il se soit gravement blessé au bras. L’artère a été touchée, mais les médecins déclarent que ses jours ne sont plus en danger.




    Rapport du médecin Dr Dupondt, sur le patient Hohenstaufen, 8 janvier 3326, 20h43

    Le jeune individu, de sexe masculin, a été amené aux urgences de l’hôpital où il a été pris en charge par le personnel soignant et moi-même. Des bandages avaient été faits sur son bras gauche, afin de contenir l’hémorragie. Un rapide check-up a déterminé que M. Hohenstaufen était en bonne santé physique, ses pupilles bleues topaze répondaient correctement aux excitations lumineuses, et ses réflexes encore intacts. En le transportant, nous avons remarqué une blessure au niveau de la tempe droite, le sang coagulé ayant presque passé inaperçu à cause des cheveux bruns. Vraisemblablement dû à une chute. Nous avons été obligés de lui raser une partie du crâne pour plus de commodité sanitaire, mais ils devraient repousser rapidement, le patient étant jeune, et plutôt chevelu. Quelques hématomes étaient présents près du nez et de la bouche, lui donnant un aspect un peu boursoufflé qui contrastait avec l’apparente finesse générale du visage.
    Son bras a été rétabli, son artère a été refermée assez rapidement – l’entaille était peu profonde. Son bras est de nouveau bandé, et le patient se repose, actuellement.
    Je recommande néanmoins un suivi psychiatrique.




    Dépêche datant du 12 janvier 3326

    M. Hohenstaufen a quitté l’hôpital de Valhalla aujourd’hui. Il a été raccompagné chez M. le major Kriegstaat, son tuteur. Il n’y eut aucune effusion de joie lors de leurs retrouvailles.




    Extrait du journal « Asgard Soir » datant du 25 octobre 3317 (après relecture par le QG de l’armée du cercle)

    Anniversaire tragique

    Alors que l’armée du cercle se félicite de l’assaut d’il y a deux jours sur la troupe de pirates qui avaient mené à sac le système il y a trois décennies, des dommages collatéraux sont à déplorer.

    C’est par un simple contrôle de routine que s’est achevée ce soir la chasse aux « pirates sanguinaires ». Ceux-ci, rappelons-le, avaient été à l’origine du ‘Samedi sanglant’ dont nos aînés se souviennent. Un règlement de compte qui avait laissé des familles déchirées, exsangues.
    Alors qu’il procédait à une inspection d’un cargo un rien décati, le commandant Luciani découvrit – grâce à son flair inégalable – que le vaisseau en question possédait des richesses dont il n’était pas propriétaire. Après trois sommations, il se lança, lui et ses hommes, à la poursuite des pirates. Ne leur laissant aucune possibilité de retraite, il fut forcé de les mettre hors d’état de nuire de la manière la plus radicale. Arrivé à leur dépôt, ou quartier général, il rencontra la même résistance qui le força à riposter, ne laissant aucun survivant. Il a témoigné ne s’être aperçu qu’après, alors qu’il « inspectai[t] les marchandises volées, qu’il s’agissait de ces fameux meurtriers. »
    […]Hélas, nous l’avions déjà annoncé il y a quelques mois dans nos colonnes, une des plus vieilles familles humaines avait été enlevée sous demande de rançon : M. et Mme Hohenstaufen ont été sacrifiés dans l’ardeur du combat, vraisemblablement exécutés lors de l’assaut militaire. Leur cortège funéraire a eu lieu ce matin, jour de l’anniversaire de leur unique enfant, Franz. […]





    Lettre du major Kriegstaat à Franz Hohenstaufen


    31 décembre 3325

    Jeune homme,

    Tant que vous vivrez sous mon toit, je déciderai de vos fréquentations, que cela vous plaise ou non. Il est impensable qu’un homme comme vous fréquente une ase, et mon appel est irrévocable. Je sais pertinemment, jeune impudent, que vous effectuerez votre moue pleine de mépris à la lecture de ce billet, mais je vous inflige l’ordre, aussi pénible soit-il, de m’obéir.
    Je saurais trouver les mots qui vont feront craquer, jeune sot, et je mettrai ainsi un terme à cette relation que vous entretenez, faites-moi confiance, si tant est que vous adressiez votre confiance à quiconque. Peut-être à votre « aimée » ?
    Je vous somme de paraître à dîner ce soir, au moins saurez-vous vous tenir, vos parents n’ont pas tout gâché malgré votre éducation négligée. Sachez être un homme de la société, et, à défaut d’être un gentilhomme de cœur, tâchez au moins de la paraître, je vous sais doué pour cela.
    19h, au salon bleu.

    PS : cette manie de s’écrire des billets devient ridicule.




    Télégramme de Melle Roche-Combe à Franz Hohenstaufen



    31 décembre 3325

    Franz,
    Viens ce soir, 20h, la clé est cachée dans le fissure près du chambranle de porte.
    Je t’attends.
    I.



    Lettre du major Kriegstaat à Franz Hohenstaufen


    1er janvier 3326

    Franz,

    Je croyais vous avoir prévenu. Votre conduite hier a été inqualifiable, sans parler de l’endroit où vous avez passé la nuit.
    Je reprends dès ce soir votre éducation en main. Préparez-vous aux conséquences, je n'ai plus rien à vous dire d'autre.


    Dernière édition par Franz Hohenstaufen le Sam 27 Sep 2008 - 18:15, édité 2 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Franz, diplomate ase chez les Shitennôs (quoiqu'humain...)

    Message par Invité le Sam 17 Mai 2008 - 2:20

    Youhouu ! Franzounet ! \o/

    Re-re bienvenue !
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 30
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Franz, diplomate ase chez les Shitennôs (quoiqu'humain...)

    Message par Erwyn Von Drachnar le Sam 17 Mai 2008 - 13:42

    Yahouuuu !!

    Re-Re-Bienvenue Franz !!


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Neklas Aéris
    Lieutenant tactique - Adonis

    Nombre de messages : 328
    Age : 33
    Localisation actuelle : Sur le pont
    Mission actuelle : Convaincre les autres.
    Citation : Il y a toujours deux tactiques, la bonne et celle de l'armée.
    Couleur RP : #9f1919
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 08/03/2008

    Re: Franz, diplomate ase chez les Shitennôs (quoiqu'humain...)

    Message par Neklas Aéris le Sam 17 Mai 2008 - 17:00

    Fichtre, en voila une fiche ! Que diable monsieur, ce jeune homme me parait plein de distinction et de grâce. Et après la lecture passionnée et sans aucune contrainte (tu peux lâcher le couteau Ashen, et toi le blaster Wywyn), je déclare officiellement que cette fiche me parait fort convenable.

    Et point je ne vous ferais l'injure de sauter de joie ou de lancer des projectiles fleuris quelconques pour vous souhaiter une bienvenue pour la troisième fois.

    Bien à vous, Neklas Aéris


    _________________
    Toi, mon cher ami

    Tu vas voir ta gueule.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Franz, diplomate ase chez les Shitennôs (quoiqu'humain...)

    Message par Invité le Sam 17 Mai 2008 - 18:50

    Eh bien, mes aïeux - feus mes aïeux, pardon - quel enthousiasme !

    Je ne me savais pas entouré d'admiratrices ou admirateurs en si grand nombre ! Je ne peux donc que vous remercier pour votre très chaleureux accueil, et espérer me faire une place dans cet univers impitoyable.

    (il va falloir que je change ma signature, moi... et que j'écrive les règles de ce sport que j'ai inséré... et que... erf !^_^)
    avatar
    Lana Lane
    Admin

    Nombre de messages : 977
    Age : 29
    Couleur RP : #04d5eb
    Multi-comptes : Eve, Endy, Kiba, Weena, Andrea, Sara, Oscar, Elie.
    Date d'inscription : 03/06/2005

    Re: Franz, diplomate ase chez les Shitennôs (quoiqu'humain...)

    Message par Lana Lane le Sam 24 Mai 2008 - 16:55

    Re-re-bienvenue!

    Je vais enfin me charger de ta validation, pardon pour l'attente. V_v'
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Franz, diplomate ase chez les Shitennôs (quoiqu'humain...)

    Message par Invité le Dim 25 Mai 2008 - 22:21

    Merci !!! \o/

    Et pas de soucis, je peux bien attendre, je ne suis pas aux pièces non plus ^_^

    Contenu sponsorisé

    Re: Franz, diplomate ase chez les Shitennôs (quoiqu'humain...)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 25 Nov 2017 - 6:29