Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Partagez
    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Eilaire Traminne le Lun 9 Juin 2008 - 23:36

    [ Sujet précédent : Rencontre au saut du lit ]

    Qu'on se le dise : pour les non initiés, l'ex-vivenef à présent base Balor tenait plus du labyrinthe que de l'installation humainement habitable. Eilaire aussi, à ces débuts, s'était retrouvée perdue dans ce grand complexe, enchainement successif de couloirs qui se ressemblaient tous pour la plupart. Elle avait en priorité mémorisé les chemins les plus importants : Cabine personnelle -> Cabine commandant -> Cuisine - > Pont. Bon, il fallait bien préciser que ses chemins n'étaient, jadis, pas des plus courts, mais au moins, elle arrivait à destination.

    Elle utilisait un système près particulier de repérage : elle se souvenait des détails. Par exemple, à partir du pont, il fallait prendre l'ascenseur, tourner à la porte taché à droite, continuer jusqu'aux luminaire manquant pour tourner encore une fois et continuer jusqu'aux-bout-de-mur-marqué pour atterrir ensuite plus très très loin du réfectoire. Le reste des mètre à parcourir était une histoire d'odorat. Tout un système en sorte.

    Système qui avait faillit se retrouver un jour compromis par un changement du repère "ampoule cassée" et qui l'avait fait aller malencontreusement aux hangars. Mais passons, ce sont les aléas du métier.

    Bon, maintenant, Eilaire arrivait avec une facilité déconcertante à se repérer et à aller d'un point A à un point B en un minimum de chemin et avec un minimum d'efforts. Elle y avait quand même passé ces journées de "repos" à tenter de se repérer, dans cette base. Mais ça avait porté ces fruits puisqu'aujourd'hui, c'était dans un minimum de chemin parcourut et dans un nombre de pas minimisé que la porte du réfectoire se présentait devant l'intendante et le diplomate.

    Et forte heureusement que le voyage avait été rapide. Le diplomate, il... Il parlait tout le temps ! Un coup c'était sur tout, un coup sur rien, un coup c'était sur le fait que Balor était un vrai labyrinthe, et que bla bla bla. Le seul point positif que l'ase avait trouvé, c'est qu'il n'avait pas ré-essayé de lui faire dire des mots. Ainsi, elle avait juste eut à avancer, simplement, presque ignorante du fait que quelqu'un la suivait. Presque, seulement. Car oui, bien qu'elle n'était plus concernée, Eilaire avait tenté de suivre ce que disait le diplomate.

    Quand il faisait de longue tirades, non, elle décrochait. Elle ne pouvait pas se changer sur ce point là et elle n'en avait pas envie. Mais quand les tirades se faisaient plus courtes, là oui, Eilaire faisait l'effort de suivre. Mais ça n'avait strictement rien apporté d'intéressant.

    Enfin... Quoi qu'il en soit, ça y était, les portes étaient là, devant eux. Eilaire poussa la sienne promptement et attendit quelques secondes que Tinué passe. Et oui, reste d'école d'hôtellerie oblige : quand quelqu'un est avec soit, on ne lui lâche pas la porte sur la gueule. Une fois le diplomate gracieusement passé [je présume ? Si non, j'édite, hein ^^'... ] Eilaire repéra une table et alla poser ces affaires dessus.

    Sans aucun complexe, un soutient gorge parfaitement nettoyée et soigneusement emballé dans une petite pochette transparente fut soumis au regard de tous tandis qu'Eilaire dévisageait le diplomate et très poliment demandait :

    " Je vous sers quelque chose ?"

    Oui, comme quoi, les miracles s'enchainaient aujourd'hui. Non seulement Eilaire avait fait une proposition pour ne pas envoyer bouler le diplomate en lui demandant s'il voulait aller au mess, mais en plus, elle réitérait en se proposait de lui servir quelque chose. Et fait par ces soins, s'il vous plaît. Et mis à part le commandant, peu de monde s'était un jour vu offert un si grand privilège.
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Tinué Slai le Mer 11 Juin 2008 - 21:50

    A peine étaient ils partis que Tinué décida de commenter tout ce qui se trouvait dans son entourage proche.

    Et bien c'est immense ici ! Pas étonnant que je me sois légèrement égaré. Quoi que, cela m'a permis de rencontrer de merveilleuses personnes, tout d'abord ce cher Manech, un homme formidable semblant avoir un contact tout à fait particulier avec la gente féminine. Et puis Shannel, un bosco comme toute structure militaire souhaiterait en avoir. Et enfin vous très chère Eilaire, vous êtes l'âme de cette station, la mère que n'a pas eu le commandant, vous permettez que je vous appelle Eilaire bien entendu. Oh ! Cet homme n'avait pas le même uniforme que celui de l'autre que nous avons croisé. Il faudrait vraiment que je me mette aux uniformes militaires c'est d'un complexe. Je ne sais pas m'y retrouver. Comme cette station d'ailleurs. Vous êtes certaine qu'on est pas déjà passé par ici ? Ah oui, désolé, je crois que les grands espaces me perturbent légèrement, mais c'est normal, je ne suis qu'un Ase sorti tout droit de sa planète d'origine et pas du tout acclimaté à l'espace. C'est pourtant tellement beau l'espace. Toutes ces étoiles, ces galaxies, ces mondes inexplorés, oh ça doit être si excitant de vivre ici en permanence, savoir qu'on peut tomber sur une espèce intelligente. Quel bonheur ! Oh ! Encore un nouvel uniforme, bonjour monsieur, je suis Tinué Slaï, au revoir monsieur. Eilaire, vous devriez ralentir et saluer comme il se doit les personnes que vous croisez, je suis certain que cela vous rendrait plus aimée au sein de cette grande famille que doit être l'armée. Tiens, mais n'est-ce pas la porte qui nous mènera vers cet antre de la gourmandise qu'est la cantine. Mais oui c'est cela ! Oh ! Vous me tenez la porte, c'est adorable, franchement, je dirais à votre commandant que vous êtes une aide incomparable pour toute personne de cet endroit. Ah ? Nous allons nous asseoir ici. Très bien, un peu à l'écart, mais ce n'est pas grave. Bonjour à tous, je suis Tinué Slaï, diplomate embarqué à bord, ne vous occupez pas de moi surtout, vaquez à vos occupations étranges et cabalistiques pour un pauvre civil tel que moi.

    Il s'interrompit enfin pour reprendre ses comptes, alors trente-neuf plus cinq égal quarante-quatre. Mais c'était extraordinaire, cela allait vite atteindre les cinquante et alors Tinué serait ravi de sa prestation. Mais pour le moment, ne pas lasser son interlocutrice et lui répondre prestement. Le problème était tout de même de savoir que demander, car s'il demandait quelque chose qu'ils n'avaient pas, cela contrarierait certainement son pauvre guide bien involontaire. Alors quelque chose de simple mais pas trop, sinon elle trouverait qu'il était quelconque. Mais que boit-on sur un navire militaire aussi ?

    Bon, puisqu'il était là pour voir si les militaires accueillaient bien les Ases, autant demander quelque chose de typique. Sans alcool bien entendu, une simple tisane serait parfaite. En plus il avait un peu mal à la gorge, c'était étrange, d'habitude il pouvait parler plus longuement pourtant, ce devait être l'air de la station qui n'était pas aussi pur que celui d'Asgard. On ne pouvait pas trop en demander à de simples militaires tout de même.


    Je prendrais une infusion quelconque, si possible avec un peu de tilleul et d'estrard d'Asgard merci.

    L'estrard était une plante poussant exclusivement sur Asgard et permettant de détendre le corps et l'esprit, un pur cockail de calme et de détente lorsque mélé au tilleul. C'est vrai, Tinué avait besoin de se détendre un peu avant de passer voir le commandant. Mais, c'était bien que sa rencontre ne soit pas trop proche. Il allait pouvoir parler avec plus de membres d'équipage.
    avatar
    Weena Bishamon-Ten
    Lieutenant astrogateur - Balor

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Mess de Balor
    Mission actuelle : Identifier un soutien-gorge
    Couleur RP : #55ada1
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 06/08/2007

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Weena Bishamon-Ten le Sam 14 Juin 2008 - 16:42

    Weena accueillit la fin de son quart avec une satisfaction certaine. Elle avait une faim de loup. C’est donc tout naturellement que Weena se dirigea vers le mess. Enfin, le mess… L’une des nombreuses salles du mess, celle qui permettait aux officiers supérieurs et subalternes de la base de prendre leurs repas. Évidemment, elle n’avait pas consciences des périlleuses aventures qui l’y attendaient…

    Weena disposait d’un excellent sens de l’orientation et n’avait jamais eu beaucoup de mal à se repérer dans la base. Et c’était tant mieux, pour un lieutenant astrogateur… Weena avait juste eu à explorer un peu l’endroit et mémoriser rapidement le plan de la base pour être capable, à chaque instant et n’importe où, de vous dire ce qui se trouvait devant, derrière, à droite, à gauche, au-dessus et en dessous d’elle. Ainsi, elle n’avait même pas besoin de mémoriser un chemin. Elle savait exactement où se trouvait le mess dans la base et il suffisait d’emprunter couloirs et escaliers en s’orientant dans la direction du mess.

    Weena était donc capable de rejoindre un point précis de la base avec une efficacité eilairienne (Weena utilisait couramment cet adjectif, intérieurement).
    En parlant d’Eilaire…

    Lorsque Weena pénétra dans le mess, la première chose qu’elle remarqua fut la présence d’Eilaire et d’un civil. Voir des civils à bord de la base n’était pas rare, mais ce n’était pas courant non plus. Autre point surprenant : Eilaire ne venait presque jamais au mess.

    Mais tout cela ne concernait pas tellement Weena. Elle se contenta donc de saluer l’intendante et d’aller s’installer à une table. Dans cette salle, contrairement à la plupart, ce n’était pas du self-service, c’était un véritable restaurant. Sans les formes, bien sûr.
    Weena réclama un plat simple et équilibré typiquement shitennô et en attendant qu’on la serve, elle observa Eilaire et le civil.

    Que pensait Weena d’Eilaire ? C’était une intendante efficace, mais il était difficile d’en savoir guère plus sur elle. Elle était difficile à cerner, mais Weena la soupçonnait d’avoir son mode de pensée bien à elle.
    Cependant, aujourd’hui, il y avait quelque chose de nouveau. Mais quoi ? Le soutien-gorge ! Comment Weena avait-elle pu ne pas le remarquer ? Il était dans une pochette plastique précautionneusement colée entre les bras de l’intendante, comme un dossier important. Qu’est-ce que c’était que ce soutien-gorge ? Celui d’Eilaire ? Non, ce n’était pas tellement son genre, selon Weena. Et puis quand on était un peu observateur, on se rendait compte que ce n’était pas la bonne taille. Non, elle l’avait sans doute trouvé chez le commandant. Et dans ce cas, cela appartenait à la dernière conquête de cet adorable Feddie (tiens, autre chose que Weena admirait chez Eilaire : sa capacité à supporter le commandant). Et il s’agissait donc de… Du Général. Pas moins. Bon, tout le monde ne le savais pas, mais Weena se tenait au courant, elle avait quand même fait partie des nombreuses candidates à avoir exploré la literie du Commandant.

    Et l’ase qui accompagnait Eilaire ? Un parent ? Non, cela n’y ressemblait pas. Weena n’avait aucune idée de qui cela pouvait être. Tout ce qu’elle pouvait en dire, c’était qu’il dégageait une sorte d’enthousiasme… pas très naturel…
    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Eilaire Traminne le Jeu 19 Juin 2008 - 0:01

    Bon, en fait, qu'on se le dise : Eilaire avait bien plus vite décroché qu'elle l'aurait voulu. Ses maigres efforts n'avaient pas été couronné de succès finalement. Tinué était sans doute l'une des personne les plus bavardes (et par conséquent difficile à suivre) qu'Eilaire avait eut l'occasion de croiser. Même pour demander une infusion quelconque, il en rajoutait. Ah bah ! Ce n'était pas tellement quelconque en fait...

    L'intendante resta droite comme un i pendant que Tinué passait sa commande et une fois cette dernière faîte, ni une, ni deux, elle se dirigea vers les cuisines. Ce n'était pas comme si elle n'était pas habituée à y aller. Si bien que l'équipe en place ne fit même pas attention à l'interruption de cette dernière dans ce sacro-saint sanctuaire gustatif. Elle se dirigea dans le coin qu'elle avait réservée pour entreposer réserve personnelle, vaisselles, outils et savoura son plan de travail parfaitement nettoyé. Nécessaire pour bien préparer les déjeuners et diners du commandant (on ne plaisante pas avec ça).

    Eilaire ouvrit les tiroirs et prit alors de quoi faire bouillir de l'eau et sortie un service à thé qu'elle avait emmené à son arrivé ici. Cadeau d'Adieu de Babylone (ses collègues n'avaient trouvé que ça à offrir à l'ase pour son départ pour Balor, vu sa loquacité habituelle...) Elle entreprit de la nettoyer pendant que l'eau chauffait. Puis vint le moment de faire l'infusion. Bon, c'était bien gentil, mais une infusion de quoi ?

    L'ase passa dans la cuisine et observa le mini-potager d'herbe et d'aromate que l'équipe de cuisine entretenait. Et oui ! Dans ces cuisines là, ce n'était pas n'importe qui qu'on nourrissait ! Elle repéra alors estrard dont elle prit quelques feuilles choisies sur le volet et regarda dans la réserve d'herbes séchées pour finalement trouver les feuilles de Tilleuls. Il n'y avait que sur Nimue qu'on faisait pousser ce genre de plante au sein même de la Vivenef.

    Elle se saisit de tout ça et se demanda vaguement qu'est-ce qui pourrait bien aller avec ces deux plantes.

    La menthe d'Avalon.

    Elle se redirigea vers les plantes fraîche, chercha du bout des doigts cette fameuse menthe et en sectionna très délicatement 3 feuilles. Cette menthe avait pour effet de rafraîchir considérablement toute personne qui en absorbait. Qui plus est, elle donnait bonne haleine (et vu le flot de paroles que balançait Tinué à la minute, ce serait nécessaire devant le commandant) et pour finir, ça soulageait très légèrement les gorges irritées. Bref, très pratique. Et en plus, ça se mariait très bien avec le tilleul et l'estrard. Et ça donnait une jolie couleur mauve. Bref, que du positif.

    Continuant de préparer sa boisson, Eilaire se saisit d'un plateaux sur lequel elle déposa la théière propre et remplie, deux tasses sur coupelle et une petite assiette de gâteaux sec qu'elle avait elle même préparé la veille. Elle aurait eut le temps, elle aurait pus faire quelque chose de frais, mais là... Elle faisait bien suffisamment attendre le diplomate.

    Finalement, une fois le tout bien préparé, elle sortie, son plateau dans une main et arrivée à hauteur de Tinué, elle déposa sur la table une tasse, les biscuits secs, la théière chaude et une petite coupelle de lait, accompagné de bâtonnet de sucre. Le tout restait légers, après tout, l'heure de la pause déjeuné n'était pas très loin (si ce n'est commencée pour certains...). Une fois les affaires déposées, elle se redirigea d'un pas vif vers la cuisine déposer le plateaux quelque peu encombrant.

    De retour dans la cuisine, elle regarda un instant le plat typiquement shitennô qui était posé négligemment sur la table, en attente d'être servit. Elle regarda le plat d'un oeil critique et huma le parfum qui s'en dégageait. C'était sans doute pour le lieutenant d'astrogation entrée il y avait peu.

    Puis, ça fait tilt dans la petite tête cornue de l'ase. Le soutient gorge... Peut-être que Weena pourrait être au courant de quelque chose ? Non pas qu'Eilaire soupçonnait la shitennô d'y être pour quelque chose, mais... Bon, ça valait le coup d'essayer. Maintenant, il fallait approcher la shitennô sans que ça paraisse suspect.

    Elle jeta un dernier coup d'oeil à l'assiette, soupira en approchant de ces réserves d'où elle sortie un bouquet d'aromate qu'elle saupoudra précautionneusement au dessus de l'assiette, se saisit de cette dernière et partie en direction du mess sans faire attention à l'étonnement du serveur qui se voyait voler son travail. Elle approcha de Tinué, saisit le soutient gorge de sa main libre, et lui dit simplement :

    " Excusez-moi"

    Elle se dirigea vers Weena, et avec beaucoup plus de forme que les autres serveurs d'ici, elle posa l'assiette et finalement, s'installa en silence devant la Shitennô. Et doucement, sans rien dire, elle posa le soutient-gorge face à elle et le poussa légèrement vers le lieutenant en la regardant droit dans les yeux.

    Voilà, maintenant, il ne restait plus qu'à attendre d'avoir une réaction. Car ce n'était certainement pas Eilaire qui allait commencer la conversation...
    Ne soyons pas insultant non plus.
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Tinué Slai le Dim 22 Juin 2008 - 11:24

    Oh que c'était joli cette salle avec tous ces gens qui le regardaient comme s'il était un extra-cercliste. Mais non désolé les gars, je suis un diplomate en mission et vous aurez l'occasion de me rencontrer parce que ... ben parce que je suis diplomate et que je me dois de connaître le plus de monde possible. C'est pourquoi, tout à son observation, il ne put manquer l'entrée d'une Shitenno qui alla s'asseoir quelques tables plus loin en fixant Eilaire. Et alors ? C'était si rare que ça qu'elle soit en compagnie d'un compatriote ? Il faillit se lever et aller se présenter, mais vu le monde qu'il y avait dans la salle, cela lui prendrait trop longtemps et il finirait par rater le retour de l'intendante qui avait si gentiment proposé de lui faire du thé.

    D'ailleurs en parlant d'elle, elle était relativement longue pour demander une simple tisane, mais bon, après tout, il avait tout son temps tant que le commandant n'était pas disponible pour une entrevue. Donc autant patienter en regardant les militaires et leurs habitudes un peu idiotes. Parce que franchement saluer les officiers quand on va manger c'est pas super super comme idée. Quand on mange on est tous égaux, même si certains manquent cruellement de savoir vivre et se jettent sur leurs plats comme s'ils n'avaient pas mangé depuis des mois.

    C'est alors que l'intendante revint avec un plateau joliment agencé et qu'elle déposa le tout devant le diplomate. Quoi ? C'était tout pour lui ? Mais elle était bien trop gentille d'avoir préparé le tout.


    Oh, mais il ne fallait pas vous donner tant de peine pour moi, j'aurais pu me contenter de ...

    Ah ! Déjà repartie ? Elle avait autre chose à faire dans cette cuisine qu'elle semblait apprécier plus que lui ? Pourtant il était aimable, gentil, poli et distingué ... Mais cela ne devait pas convenir à l'intendante, peut-être devrait-il parler un peu moins. Cependant, il tenait à continuer à passer pour un bavard, un complice éventuel de secrets. Car il était capable de garder un secret, la preuve ? Il était diplomate !

    Il sourit à nouveau à l'intendante quand elle revint avec un plat dans les mains et se leva pour lui tenir sa chaise quand elle s'excusa, emporta le soutien-gorge et alla s'installer à une autre table. La même table que la Shitenno qui était entrée quelques instants plus tôt. Mademoiselle Tramine exagérait un peu là tout de même. Elle aurait pu dire plus de mots pour expliquer la situation, s'assurer que cela ne dérangeait pas Tinué etc etc... Ou alors elle était subtile et l'invitait de manière non formulée à partager la table de la nouvelle venue. Mais bon, ça c'était nettement moins certain.

    Tinué attendit donc de voir si Eilaire allait parler à sa compagne de table mais non, elle se contenta de déposer ses fardeaux devant elle comme si elle attendait quelque chose. Donc voila au moins une chose rassurante, il n'avait pas eu droit à un traitement de faveur avec l'intendante, elle ne parlait jamais beaucoup.

    Maintenant il lui fallait prendre une décision et vite sous peine de perdre son guide et donc de se perdre dans Balor, cela serait inacceptable ! Il se leva donc et tira la table en direction de celle des deux femmes pour se réinstaller auprès d'elle sans avoir déranger quoi que ce soit.


    Mesdames, je suis navré de vous imposer ma présence, mais cette station est tellement complexe que si je perds la seule personne connue, je suis capable de me retrouver par inadvertance dans un lieu innaproprié. Vous comprenez mon embarras j'espère.

    Il leur fit un beau sourire et commença à siroter sa tisane, excellente.

    Excellente préparation mademoiselle Tramine, le commandant est entre de bonnes mains. Mais je suis distrait, j'ai oublié de me présenter à votre camarade. Tinué Slaï, diplomate Ase, enchanté mademoiselle. Oh, suis-je sot, je vous perturbe dans votre conversation. Faîtes comme si je n'étais pas là voyons.

    Il se tourna légèrement pour ne plus les avoir dans son champ de vision et sirota lentement sa tisane en regardant le reste de la salle. Il avait été légèrement indiscret, mais bon, c'était son guide et il ne devait pas la perdre. Et puis, il était toujours bon de connaitre du monde et de savoir ce qui se disait dans les cantines, un lieu de confidence exceptionnel non ?
    avatar
    Weena Bishamon-Ten
    Lieutenant astrogateur - Balor

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Mess de Balor
    Mission actuelle : Identifier un soutien-gorge
    Couleur RP : #55ada1
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 06/08/2007

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Weena Bishamon-Ten le Ven 27 Juin 2008 - 23:41

    Weena fut, on peut le comprendre, très surprise de voir Eilaire lui apporter son plat et le déposer avec la grâce des serveuses de grands restaurants. Elle trouvait cela assez amusant car très en décalage avec le contexte, mais aussi très flatteur. Ce n’était généralement que le commandant qui avait le privilège de se faire servir par la talentueuse Eilaire Traminne.

    Weena leva les yeux vers l’intendante et lui sourit.


    « Merci, c’est très aimable à vous. » Dit-elle sans pour autant attendre de réponse de la jeune femme.

    Mais la suite fut plus surprenante encore, car Eilaire s’installa en face de Weena, posa le soutien-gorge dans sa pochette plastique sur la table et le poussa doucement vers le lieutenant Bishamon-Ten. Et elle resta silencieuse.

    Ah.

    Weena posa son regard sur le sous-vêtement violet. Le général avait un de ces goûts…
    Mais passons. Qu’attendait Eilaire de Weena, exactement ? Difficile à dire. L’intendante n’avait pas l’air disposée à lui explicité ce détail. Alors, quelles étaient les possibilités ?

    1 – Elle pouvait vouloir rendre le soutien-gorge au Général Vallini et elle pensait que Weena était le meilleur intermédiaire. Mais Weena ne voyait pas bien pourquoi et elle préféra éliminer immédiatement cette hypothèse.
    2 – Eilaire pensait que le soutien-gorge appartenait à Weena et voulait le lui rendre. Mais c’était difficile à croire car cela faisait longtemps que Weena n’avait pas mis un pied dans la cabine du Commandant et Eilaire le savait, du moins Weena pensait qu’Eilaire le savait.
    3 – Elle ne savait pas à qui était le soutien-gorge et elle souhaitait avoir l’avis de Weena avant de commettre une bourde. Sage décision et hypothèse très probable…

    Weena prit son inspiration pour lui demander si tel était le cas, mais elle fut interrompue par l’arrivée du civil ase qui accompagnait Eilaire. Ce qui agaça Weena.


    « Mesdames, je suis navré de vous imposer ma présence… »

    Il n’en avait pas trop l’air, pourtant… Si Weena avait été méchante, malpolie et désagréable, elle aurait répondu que si ça le génait temps, il pouvait tout à fait s’abstenir de leur imposer sa présence.

    « Vous comprenez mon embarras j'espère. »

    Absolument pas. Soit cet ase était particulièrement stupide, soit il était de nature collante et avait peur d’être seul, soit il faisait ça pour le plaisir de les déranger, soit il avait l’intention d’espionner leur conversation. Et toutes ces possibilités avaient pour conséquences une chose certaine : sa présence était indésirable selon Weena. Parce qu’évidemment, il n’y avait pas de raison qu’il perde son guide. Elle était toujours dans le mess et sachant à quel point Eilaire était bavarde, la discussion serait forcément courte.

    « Tinué Slaï, diplomate Ase, enchanté mademoiselle. »

    Weena adressa un large sourire au diplomate. Mais qu’est-ce qu’il faisait à bord de Balor.

    « Je suis le Lieutenant Astrogateur Weena Bishamon-Ten. Ravie de faire votre connaissance. »

    Ou pas. Weena poussa même la politesse jusqu’à tendre une main énergique en direction du diplomate au-dessus de la table.

    La suite du discours de Slaï ne lui plut pas plus.


    « Oh, suis-je sot, je vous perturbe dans votre conversation. Faîtes comme si je n'étais pas là voyons. »

    Oh ? Il venait de s’en apercevoir ? Ouais… Eh bah non. Et pour une fois, Weena allait être honnête. Ou presque.
    Elle s’éclaircit délicatement la gorge avant de commencer :


    « Excusez-moi, monsieur Slaï, ma demande va vous paraître bien malpolie, mais nous ne pouvons malheureusement pas faire comme si vous n’étiez pas là. Nous devons avoir une conversation professionnelle, confidentielle et urgente. Vous comprendrez donc que, par soucis de professionnalisme, je dois vous demander de vous écarter de cette table pendant quelques instants. Je vous promet de ne pas emprunter votre guide trop longtemps. »

    Weena adressa un sourire radieux au diplomate. Voilà, c’était pas gentiment demandé, ça ?
    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Eilaire Traminne le Mar 1 Juil 2008 - 16:07

    Ramenant ces mains près d'elle, attendant un début de phrase de la part de Weena, Eilaire se concentra sur la Shitennô, attendant chaque paroles pour pouvoir lui demander, enfin, si ce soutient-gorge signifiait bien ce que l'ase pensait en avoir compris. C'est avec une certaine satisfaction qu'elle reconnu le moment où l'on prends une inspiration pour parler et c'est avec un mélange de curiosité grandissante et presque infantile qu'elle attrapa le plis d'un vêtement et qu'elle le tritura de ses mains.

    Mais c'est au moment où enfin, Weena allait commencer la conversation que le diplomate arriva. Quoi ? L'infusion n'était pas à son goût ? Ah non, il avait carrément ramené la table... Eilaire le dévisagea en haussant très subtilement un sourcils de surprise et eut un petit soupire déçut de voir que ça avait interrompu la lieutenant astrogatrice.

    L'intendante trouva alors malvenue la conduite du diplomate. D'un, déplacer une table, comme ça, ça ne se faisait pas. Qui aurait l'idée de faire ça ? Et où il se croyait ? Franchement, c'était... déplacé. Et surtout, il avait presque interrompu la shitennô. Presque, elle n'avait pas commencé à parler, certes, mais pour Eilaire, c'était tout comme. Et ça, ce n'était pas correct du tout. Mais quel genre de diplomate était-ce ? L'intendant resta cependant interdite et attendit d'avoir un semblant d'explication avant de dire quelque chose.

    Et l'explication arriva. Et ce fut suffisamment court pour qu'Eilaire face l'effort de suivre la phrase jusqu'au bout. Et pour dire vrai... L'ase se sentit alors incroyablement vexée. Il l'avait interrompue... Car il croyait que qu'elle allait le laisser ici ? Seul ? Et puis, n'était-elle qu'un guide aux yeux de ce diplomate ? Et combien même ne fait de n'être qu'un GPS sur patte aux yeux du civile ne la dérangeait pas plus que ça, Tinué venait tout de même de remettre en cause son professionnalisme en insinuant qu'elle pourrait l'abandonner ici. Comme un mauvais guide.

    Insinuer qu'elle faisait un mauvais guide et donc un mauvais travail...ça, ça passait difficilement.

    L'intendante GPS regarda sans prononcer un mot l'ase qui sirotait sa tisane. Le compliments sur cette dernière eut le même effet sur Eilaire qu'un cailloux lancé sur un mur : elle resta de marbre. Et si jusqu'à maintenant, l'ase s'était montrée on ne peut plus Eilairienne : c'est à dire tout à fait inexpressive, à présent, elle regardait le diplomate d'un regard froid et dur. On ne remet pas en cause le professionnalisme d'Eilaire comme ça.

    « Sachez que, Monsieur Slaï, que ce soit en tant qu'Intendante ou bien GPS de la base, je n'ai jamais dérogé à mes obligations professionnelles.»

    Le ton s'était fait plutôt sec et l'ase avait légèrement accentué les deux derniers mots. Suite à quoi, elle se remit à observer Weena, posa ces coudes sur la table et croisa les doigts. Eilaire ne pouvait certainement pas commencer une conversation sur un thème aussi important que le commandant et ces activités extra-professionnelle avec un diplomate collant et bavard comme ça accroché à côté d'elle. Faire comme s'il n'était pas là ? Évidement que ce n'était pas possible.

    Même Weena lui fit doucement remarquer. Eilaire regretta cependant que cette belle tirade ne soit pas adressée pour elle et comme explication à ce soutient gorge. Elle regarda du coin de l'oeil le diplomate, et sans faire plus attention à s'il réagissait ou pas, incroyable mais vrai, Eilaire reprit la parole, comme pour donner plus de poids aux paroles de la Shitennô :

    « Ne vous en faites pas, je vais mettre ma tentative d'intégration de côté pour pouvoir mieux vous servir encore... »

    Oui, même si le visage de l'ase était toujours plutôt calme et fermé, Eilaire était tout de même un peu fâchée. Il y avait le fait qu'il l'empêchait, pour une fois, de satisfaire une certaine curiosité qui avait, dans le fond, un but professionnel (si si) et puis... Ce n'était pas son boulot de servir de guide à un diplomate. Et qu'on l'empêche de faire son travail pour une raison qui n'était en rien professionnelle...

    Et bien, ça ne passait pas.
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Tinué Slai le Mar 8 Juil 2008 - 17:36

    Tiens ? Ca ne fonctionnait pas le fait de faire un beau sourire pour détourner l'attention de son comportement fort peu diplomate ?

    Oui, car Tinué n'était pas idiot au point de croire que de s'installer à une table où deux personnes parlaient était une bonne idée. Mais bon, il était là pour en apprendre le plus possible sur Balor (en plus de son autre mission) et pour mener son combat contre les militaires à bien, il se devait de ne pas forcément respecter la discipline de fer instaurée par ces hommes particulièrement frustres et rébarbatifs. Il les trouvait même plus rébarbatifs que la lecture de l'annuaire un dimanche de novembre sur la plaine des Soupirs, c'est dire ...

    Mais quand il entendit la présentation de la jeune femme Shitenno et ensuite ses remarques à peine voilées, il se demanda si finalement les militaires n'étaient pas un peu plus complexes qu'il l'avait pensé au premier abord. Parce que la diplomatie et les militaires logiquement ça ne faisait pas bon ménage et là, le lieutenant venait de faire preuve d'une diplomatie à toute épreuve.

    Très intéressants ces militaires finalement, mais il se devait de respecter la demande d'un homme (ou d'une femme) du bord pour ne pas passer pour le dernier des goujats à leurs yeux. Même si effectivement c'était peut-être déjà fait, tant pis. Il allait tenter de changer la donne et de devenir un hôte agréable et discipliné.

    Et alors qu'il allait répondre que bien entendu, il s'en allait pour les laisser parler en paix, l'impensable se produisit, le compte dépassa les cinquante et de loin pour arriver à un total de quatre-vingt-douze. Oui oui tant que ça, d'un seul coup l'intendante venait de dire autant de mot que depuis leur rencontre. Si jamais Tinué avait été du genre à marquer ses émotions, il l'aurait fait. Mais là, rien ne se vit sur son visage. Elle avait parlé, pour le réprimander et être ironique, c'était parfait, réellement parfait !

    Il faillit rester assis, rien que pour qu'elle parle encore, mais il se dit que ce serait réellement mal vu et qu'il devrait faire autre chose. Peut-être discuter avec d'autres membres d'équipage ... Oui, une excellente idée ! Il allait faire ça !


    Excusez alors mon manque de discrétion, je suis impardonnable, ce doit être la peur de me perdre dans vos couloirs. Je vais vous laisser à vos affaires mesdames et vous permettre de parler sans soucis de tracas professionnels. Même si à dire vrai, cela m'étonne un peu, je pensais qu'une intendante ne s'occupait que du commandant et je trouve cela étrange que vous ayez des points en commun. A moins bien entendu que vous ayez entre vous des relations d'amitié très fortes. Ou bien que vous ayez un intérêt commun en la personne du commandant. Ma fois, je n'ai pas à m'en mêler, je vais donc vous laisser mesdames et vous faire confiance pour me récupérer très chère.

    Il s'inclina devant l'intendante, fit un petit geste amical au lieutenant et prit sa tasse pour aller s'installer devant un groupe de trois personnes, visiblement des hommes et femmes du rang, mais tous trois venant d'Asgard (ou du moins avec des caractéristiques Ases). Il entama sa présentation et commença à converser.
    avatar
    Weena Bishamon-Ten
    Lieutenant astrogateur - Balor

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Mess de Balor
    Mission actuelle : Identifier un soutien-gorge
    Couleur RP : #55ada1
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 06/08/2007

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Weena Bishamon-Ten le Mer 6 Aoû 2008 - 0:08

    Fait du siècle : Eilaire s’adressa d’elle-même au diplomate Slaï en faisant des phrases pour le moins conséquentes si l’on connaissait les habitudes de l’intendante. Weena ne montra pas son étonnement, mais elle n’en pensait pas moins. Autre événement à fêter : ses efforts conjugués à ceux d’Eilaire avaient réussi à chasser le diplomate pour un moment. Weena fut reconnaissante de le voir jeter les armes, cependant, elle n’apprécia pas du tout les suppositions et sous-entendus qu’il fit en s’en allant. Rien ne lui permettait d’émettre des hypothèses sur leur sujet de conversation. Weena et Eilaire pouvaient avoir des quantités de sujets de conversations en commun. Par exemple, elles pouvaient parler du problème technique qui empêchait le dernier cargo transportant un café de qualité d’apponter… Il n’y avait rien de si étrange dans le fait qu’elles aient une conversation professionnelle toutes les deux. D’ailleurs oui, elles pouvaient très bien être amies. Pourquoi pas, après tout ? Et un intérêt commun en la personne du Commandant ? Bien entendu ! Eilaire était son intendante et Weena travaillait tous les jours avec lui. Donc, rien d’étrange. Tinué Slaï aurait très bien pu s’abstenir de faire cette remarque. Il devrait prendre un peu exemple sur Eilaire, tiens. Moins on parle moins on a de chances de dire quelque chose d’offensant.

    Mais alors que Weena adressait un signe de tête pour remercier le diplomate qui allait s’installer à la table de ses nouvelles victimes., elle commençait déjà à réfléchir au problème du soutien-gorge.

    Weena se tourna vers Eilaire et la regarda droit dans les yeux tout en cherchant la meilleure façon de débuter la conversation. Ce n’était pas facile. Il s’agissait de parler assez clairement mais avec assez de subtilité pour ne pas en dévoiler trop sur la relation entre le Général et le Commandant.

    Le lieutenant s’humidifia très légèrement les lèvres avant de se lancer :


    « J’imagine que vous avez déjà compris quelle était la signification de la présence d’un tel objet dans la sphère privé d’un homme comme lui… »

    Weena ne doutait pas qu’Eilaire comprendrait parfaitement qu’elle parlait du soutien-gorge et du Commandant. Et l’idée que l’intendante n’en soit pas arrivée à la conclusion que le soutien-gorge appartenait à la maîtresse de Federico Portanares ne pouvait pas effleurer son esprit. Weena pouvait être psychologue, mais elle n’en était pas encore à comprendre les rouages complexes du cerveau d’Eilaire Traminne.
    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Eilaire Traminne le Jeu 7 Aoû 2008 - 8:18

    Enfin, comme une délivrance venue d'ailleurs, le diplomate lâcha enfin la grappe à l'intendante. Non pas que sa présence dérangeait vraiment, au contraire ! Eilaire s'en fichait même de sa présence ! Mais jusqu'à preuve du contraire, Tinué était un intrus pour l'ase. Un intrus dont il fallait se méfier vis à vis du commandant. Éviter qu'il n'obtienne des informations qui auraient pus être compromettantes pour ce dernier, ça faisait aussi partie de son boulot. Ou peut-être que non, mais Eilaire faisait quand même comme si. Aux dernières nouvelles, le commandant ne s'en plaignait pas.

    Blablatant une dernière fois en faisait des phrases lourdes de sous-entendues, Eilaire resta tout de même de marbre et n'adressa pas même un regard au diplomate. Car devinez quoi ? Elle s'en fichait de ce qu'il disait. Et de ce qu'il pouvait bien penser également.

    Elle trouvait bien plus important de regarder longuement la lieutenant astrogatrice, scrutant chaque millimètre de cette dernière, observant ses gestes, sa manière de parler et les tous petits détails. Et Weena était vraiment impeccable. Ça, c'était du compliment pour Eilaire.

    Et enfin, la délivrance : la Shitennô se mit à parler. Jamais l'ase n'aurait pu autant s'avouer heureuse d'entendre la parole de quelqu'un. Évidement, son visage n'en reflétait presque rien. Juste peut-être des yeux légèrement plus ouverts de curiosité et de satisfaction, mais rien de plus. Et il fallait aussi l'avouer : les paroles de l'astrogatrice laissait Eilaire dans une silencieuse (si si) perplexité.

    Elle porta un doigt à ses lèvres et regarda alors en détail le morceau de dentelles impie. Si elle comprenait ? Ah oui, Eilaire avait bien une idée... Une bout de tissus comme ça... Ce bout de tissus là, même... Trouvé dans les affaires du commandant... Oui, c'était bon, l'intendante n'était pas stupide non plus. La question était vraiment : depuis combien de temps ?

    Cela faisait deux ans que l'ase était intendante... Et elle ne s'en serait pas rendu compte avant ? Bon, elle faisait en sorte de laisser au commandant une vie privée, mais tout de même... Était-elle aveugle pour se rendre compte de ça uniquement maintenant ?

    « Et... »

    Oui, Eilaire allait parler.

    « Et ça fait longtemps ? »

    Il y avait quand même des chances que ce ne soit qu'une nouvelle lubie, comme ça. Ah, mais... Comment le lieutenant astrogateur pouvait être au courant de ça aussi ? Car oui, elle semblait parfaitement consciente de ce que ça signifiait ! Y 'en avait-il d'autre ? Défiant les lois Eilairienne, cette dernière reprit la parole avant l'arrivée d'une réponse :

    « Et beaucoup de personnes sont au courant ? »

    Il fallait qu'Eilaire sache.
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Tinué Slai le Lun 11 Aoû 2008 - 10:51

    un peu plus loin, son oreille trainant de tous cotés, Tinué se faisait de nouveaux amis. Enfin, il donnait l'impression de se faire de nouveaux amis parce que là il discutait avec trois hommes et plaisantait avec eux d'un air totalement décontracté. Alors qu'au fond de lui même, il se demandait de quoi pouvaient bien parler les deux femmes. Le fait qu'un soutien-gorge soit dans la conversation était totalement étonnant. Mais en même temps, qui pouvait se vanter de comprendre les lubies des femmes. Certainement pas Tinué.

    Il était un bon diplomate, il pouvait même déclarer sans problème qu'il était un bon psychologue en ce qui concerne les relations entres les gens. Mais ce n'était pas pour cela qu'il comprenait les femmes. Ce mystère de la création qui faisait qu'il existait une barrière conséquente entre hommes et femmes et ce depuis la nuit des temps. Mais il trouverait la réponse à ses interrogations sur la confidentialité d'un dialogue autour d'un soutien-gorge. Oh, il pouvait déjà se perdre dans des hypothèses.

    Première hypothèse. L'intendante avait trouvé cet objet dans un lieu inadéquat et demandait à la jeune femme si c'était le sien. Cela pouvait effectivement se faire, mais pourquoi le trainer partout avec elle si jamais elle savait déjà à qui il appartenait.

    Seconde hypothèse. Effectivement c'était dans un lieu inadéquat et elle voulait savoir à qui il était. Mais alors pourquoi avoir besoin de temps pour parler avec la jeune femme ? Parce que franchement ce n'était pas complexe de lui demander et ensuite d'en terminer.

    Troisième hypothèse. Ce soutien-gorge n'était pas réglementaire et l'intendante voulait en faire part à sa collègue pour la sanctionner. Mais même là Tinué n'en avait rien à tirer.

    Dernière hypothèse pour le moment. Le soutien-gorge était à la jeune femme et l'intendante l'avait trouvé chez son amant. Donc crise de jalousie en perspective ! Et alors là la scène devrait être plus délicate. Quoi que, avec ce que Tinué avait vu d'Eilaire...

    Enfin, pour le moment il riait aux éclats d'une plaisanterie totalement idiote sortie par un matelot assez peu malin. Franchement ils pourraient trouver des gens un tant soit peu cultivés pour postuler dans l'armée. Parce que les discussions qui tournaient autour de ces sujets importunaient Tinué plus qu'ils ne le détendaient. Mais il riait tout de même avec les autres. Après tout, il était là pour ça, s'intégrer et forcer les confidences.

    Et cela devait payer puisque l'un des matelots fit une remarque anodine sur la possibilité d'une liaison entre le commandant et le lieutenant Bishamon-Ten. En voila une info qu'elle est bonne et que Tinué n'allait pas laisser perdre. Aussitôt, il entama la conversation sur la réputation du commandant. Et alors là il aurait des rumeurs à se mettre sous la dent.
    avatar
    Weena Bishamon-Ten
    Lieutenant astrogateur - Balor

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Mess de Balor
    Mission actuelle : Identifier un soutien-gorge
    Couleur RP : #55ada1
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 06/08/2007

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Weena Bishamon-Ten le Sam 30 Aoû 2008 - 19:45

    Tandis que Tinué riait aux lourdes plaisanteries d’officiers de faible rang, Weena écoutait Eilaire poser des questions sur les penchants du Commandant, visiblement intriguée. Enfin non, pas vraiment visiblement, mais si elle posait ces questions, c’était forcément qu’elle avait envie de connaître leur réponse, eilairitude oblige. Dans le cas contraire, elle n’aurait pas posé ces questions. Encore moins d’affilé. C’était assez amusant de voir Eilaire s’intéresser vraiment à quelque chose. C’était aussi très inhabituel et très surprenant…

    En effet, même si Eilaire respectait sans doute l’intimité de Portanares, ne pas savoir que c’était un homme à femmes était tout de même un peu fort… Beaucoup de rumeurs couraient à ce sujet dans toute la base, tout de même ! Et Eilaire ne semblait au courant de rien… Après tout, ça venait peut-être du fait qu’Eilaire communiquait trop peu avec les membres de l’équipage pour connaître ce genre de rumeurs.

    Oui, cette explication était très plausible. Alors Weena choisit de l’admettre et répondit à l’intendante avec bienveillance :


    « Ça fait longtemps… Je ne saurais le dire. Il faudrait être intime avec lui depuis longtemps pour le savoir. Mais a priori, je dirais bien que oui. Du moins, il est comme ça depuis que je le connais. C’est à dire cinq ans. »

    Weena marqua une légère pause nostalgique. Cela faisait déjà cinq ans qu’elle était ici. Cinq ans qu’elle ne voyait plus son Lorenzo Mancini que ponctuellement et toujours de manière fort insatisfaisante. Soit cinq ans de frustration. Weena eut un léger sourire en se disant qu’elle le vivait sûrement mieux que d’autres…

    Mais revenons-en à nos moutons, c’est-à-dire notre soutien-gorge et les nombreuses maîtresses du Commandant de la base Balor. Est-ce que beaucoup de monde est au courant ?


    « Au courant… C’est un bien grand mot. Mais ça se murmure. C’est le genre de choses qu’on finit par remarquer quand on observe attentivement quelqu’un et qu’on a bien l’intention de trouver des ragots à raconter dans son dos. Ça fait partie des rumeurs qui courent parmi les nombreux bruits qui peuvent circuler à propos d’un homme aussi important que lui. Il se trouve que c’est vrai, mais dans un sens, on le sait et on ne le sait pas en même temps. On le dit. Moi je suis au courant par ce qu’il y a une période où j’ai pu constater cela par moi-même. »

    Weena n’aborda pas le sujet de l’appartenance du soutien-gorge : beaucoup trop dangereux. Par ailleurs, si Eilaire ne posait pas la question, c’était sans doute parce qu’elle avait deviné à qui il appartenait, non ?
    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Eilaire Traminne le Mar 2 Sep 2008 - 14:26

    Contrairement à Weena, Eilaire ne faisait plus du tout attention au diplomate. Son attention était, à présent, uniquement fixée sur le lieutenant astrogateur pour, si jamais cette dernière se décidait à faire une tirade trop longue, avoir une chance de suivre. Quand celle ci commença sa première réponse, L'ase se pencha légèrement en avant, prouvant que sa colonne vertébrale, contrairement à certaines idées reçues, était souple. Elle déposa ses mains sur la tables, croisant les doigts et approcha légèrement le visage, tout en subtilité, pour être sûre de bien entendre ce qui allait se dire et qu'il n'y ait pas de malheureux qui-pro-quo à cause d'une parole mal-entendue.

    Et ce qui fut dit plongea l'ase dans une profonde perplexité.

    Elle resta un premier temps sans réaction, puis se laissant aller contre son dossier, elle ramena son bras droit contre sa poitrine, tandis que sa main gauche se posa contre son visage, l'index frottant délicatement ses lèvres. Traduction : Eilaire réfléchissait. Enfin, peut-être que son regard vide qui fixait la table était un peu plus éloquent.

    Pour dire vrai : l'ase ne savait pas quoi penser de tout ça. D'un côté, elle se sentait presque honorée, d'un autre, elle se sentait un peu seule. Une part d'elle même soutenait qu'il y avait de quoi être fière : le commandant lui faisait maintenant assez confiance pour accepter de dévoiler ce penchant là, et peut-être était-ce une sorte d'épreuve pour voir quelle serait sa réaction ? Peut-être était-ce également une sorte d'épreuve pour voir si elle pouvait s'occuper de ce genre de linge, savoir si ça la gênait ou pas ?

    Mais d'un autre côté... Deux ans pour savoir ! Ça faisait deux ans qu'elle était ici et ce n'était que maintenant que le commandant essayait de lui dire qu'il...? Et que devait-elle penser du fait que beaucoup de monde était au courant ? Est-ce qu'elle aurait du tenté de se renseigner par elle même ?

    Est-ce que ce bout de tissus voulait dire que son travail était incomplet, qu'il aurait fallut chercher plus en profondeur pour pouvoir encore mieux répondre aux attentes du commandant ?

    Ou alors, est-ce que ça voulait dire qu'il considérait son travail comme assez bon pour lui révéler « en face » ce genre de penchant, sachant qu'elle ne trouverait sans doute pas toute seule ?

    Et puis, Weena soutenait que c'était le genre de chose qu'on devinait en observant bien... Et bien, si pourtant, Eilaire était toujours en train d'épier le commandant, pour être prête à lui apporter le moindre café à un raclement de gorge, si elle était au point pour maintenant savoir ce qu'un nombre important de clignements de yeux par minute signifiait... ça, non, elle ne l'avait jamais deviné ou même juste soupçonné. Parce qu'elle n'avait jamais eut l'intention de reporter des ragots sur lui ? Ou parce qu'elle était trop sotte pour correctement interpréter les petits signes qui auraient pu la mettre sur la voie ?

    Soutenant sa tête du bout des doigts depuis un moment, Eilaire finalement se remit en mouvement : d'un geste de mains, elle écarta toutes ces idées qui la hantaient et se dit que pour le moment, elle devait agir comme d'habitude : aller ranger le bout de dentelle criard là où il devait aller, car évidement qu'elle se doutait d'à qui il appartenait, et montrer que comme d'habitude : cela ne la choquait pas du tout et qu'elle s'en fichait.

    Et surtout montrer qu'elle n'était pas la proie de si nombreuses questions, ça ne le ferait pas du tout. Pas professionnel. Non, juste demander où le ranger exactement. Ce serait très bien.

    Après un long silence, les lèvres de l'ase se décrispèrent un peu et bougèrent pour articuler un faible :

    « Merci. »

    Elle posa la mains sur sa pochette plastique et ramena le soutient gorge vers elle, tout en douceur et en silence. Le visage toujours impassible, l'ase jouait avec ses doigts sur la pochette plastique tandis qu'elle s'interrogeait.

    Bon, maintenant que la shitennô avait confirmer les soupçons sur les activités hors-du-travail du commandant, il fallait bien qu'Eilaire s'occupe de ranger ça. Mais elle n'avait pas la moindre idée d'où exactement en fait... Alors, elle pourrait bien continuer à demander à la Shitennô, mais... Non, elle l'avait bien assez embêtée pour aujourd'hui. Non. L'Ase irait voir à la source pour avoir d'autre information.

    Seulement, en toute logique, la dîtes sources devait être sur le pont à cet heure là. Et à part sur demande du commandant, l'intendante n'avait pas grand chose à faire en ces lieux justement. Il lui fallait donc un passe, quelqu'un qui accepterait d'appeler le commandant pour que ce dernier veuille bien de sa présence sur le pont pour pouvoir poser l'ultime question qui triturait l'ase.

    Quelqu'un comme... la shitennô ?

    Relevant les yeux Eilaire continua :

    « Une fois que vous aurez-finit votre collation, serait-il possible que je vous accompagne sur le pont afin de voir le commandant ? »

    Elle hésita encore un peu et finit par conclure :

    «  J'ai... à lui parler. »

    Et en plus, elle saurait peut-être enfin quoi faire du diplomate, ça ferait d'une pierre deux coups.
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Tinué Slai le Mer 10 Sep 2008 - 18:31

    Bon ça commençait à faire les rumeurs sur les liaisons du commandant ! Il était un homme à femmes peut-être mais là les gars étaient totalement ignorants de la notion de diplomatie parce qu'ils lançaient les rumeurs les plus folles rien que pour se rendre intéressants. Tant pis pour eux après tout, Tinué n'était pas censé tout croire et il savait faire le vide des informations non capitales pour lui. Même s'il gardait de nombreux éléments en mémoire pour pouvoir éventuellement les utiliser ensuite.

    Par exemple il ne savait pas si le commandant était bon ou non avec ses troupes et cela serait bien plus utile à son enquête. Ou alors il ne connaissait aucun point faible à sa réputation pour le moment et là encore une fois, quelque chose de moins à se mettre sous la dent. Parce que si on voulait comparer l'élément dans lequel Tinué aimait évoluer, il faudrait parler d'une cour royale à la fin de la monarchie ou encore d'un banc de requins des plus dangereux les uns que les autres qui n'attendaient qu'un signe de faiblesse pour progresser dans la grande aventure de l'évolution.

    Il fit une légère pause dans ses réflexions sur le devenir de sa mission et écouta les paroles d'un homme qui avait l'air de lui poser quelques questions. Il y répondit sans trop avoir écouté, en enrobant le tout de belles paroles pour se fixer sur d'autres idées après quelques secondes seulement. Les militaires étaient d'un désintéret total ...

    Il hésitait sérieusement à se lever et à aller voir Eilaire pour lui redemander ce que faisait le commandant. Il voulait bien faire le tour de la station mais rester sans un interlocuteur digne de ce nom lui pesait énormément ...

    Enfin ... la patience étant une vertu, il décida de ne pas interrompre la discussion et d'attendre qu'on s'occupe à nouveau de lui.


    [HRP de moins en moins à dire ... désolé]
    avatar
    Weena Bishamon-Ten
    Lieutenant astrogateur - Balor

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Mess de Balor
    Mission actuelle : Identifier un soutien-gorge
    Couleur RP : #55ada1
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 06/08/2007

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Weena Bishamon-Ten le Dim 5 Oct 2008 - 0:48

    Lorsqu’Eilaire remercia Weena, cette dernière lui adressa un léger signe de tête pour lui signifier que tout le plaisir était pour elle. Elle avait bien assez parlé à Eilaire comme ça pour aujourd’hui. Non pas que cela la dérangeât de parler avec l’intendante, mais elle se doutait qu’elle ne serait plus entendue si elle continuait à parler aussi longuement qu’elle venait de le faire. Weena connaissait (du moins approximativement) la capacité d’Eilaire à suivre un long discours. À présent qu’Eilaire avait eu les réponses qu’elle souhaitait, les formules courtes seraient plus adaptées. Et si Weena pouvait éviter même de parler, elle le ferait.

    Puis elle attendit, car Eilaire semblait réfléchir… Peut-être allait-elle dire encore autre chose. C’était cependant une hypothèse extrêmement risquer, car en partant de ce principe, Weena devait attendre qu’Eilaire prenne la parole. Et en général, c’était aussi creux et inutile que d’attendre un sourire de Balor.
    Weena jeta un œil à son assiette qui refroidissait et elle se rendit compte qu’elle avait faim… Et alors que le lieutenant astrogateur se demandait s’il valait mieux qu’elle commence à manger ou qu’elle attende encore un peu de voir si Eilaire allait reprendre la parole, l’intendante se remit effectivement à parler. Weena décida intérieurement de faire un peu plus souvent confiance à son intuition.

    Et Eilaire lui demanda si elle pouvait l’accompagner sur le pont pour parler au Commandant Portanares. Immédiatement, Weena se demanda si cela avait un rapport avec leur conversation précédente ou absolument pas. Il aurait été logique que la réflexion découle de la conversation, pourtant Weena ne voyait pas en quoi on pouvait conclure qu’il fallait qu’Eilaire parlasse au Commandant. Le Lieutenant Bishamon-Ten pensait qu’Eilaire était assez discrète pour ne pas aborder un sujet aussi épineux que la liaison entre le Commandant et le Général sur le pont même… Elle en déduit donc qu’une fois de plus, l’esprit tortueux d’Eilaire avait pris une toute autre direction et elle vouait sans doute lui parler de tout autre chose.

    Weena adressa un léger sourire à Eilaire et répondit :


    « Oui, bien sûr, avec plaisir ! »

    À présent, Weena pouvait manger…

    Ah mais non ! Le diplomate Tinué Slaï ! Est-ce qu’il allait falloir qu’elle continue la conversation avec lui ? Car ce n’était de toute évidence pas Eilaire qui allait le faire…
    La Shitennô jeta un regard vers le diplomate. Elle lui adressa un grand sourire et lui lança :


    « Nous avons fini ! Vous pouvez revenir ! »

    Weena s’efforça de garder une mine avenante (ce qu’elle réussit parfaitement, elle était rôdée à cet exercice) tout en envoyant sa puissance mentale sur son assiette, espérant vainement que cela garderait la nourriture chaude.
    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Eilaire Traminne le Sam 11 Oct 2008 - 1:28

    Eilaire fut profondément satisfaite de la réponse de Weena. Étant civile (même employée par le corps militaire), le pont lui était en temps normal interdit, sauf en cas d'appel du commandant. Et s'il lui était déjà arrivée d'enfreindre cette règle pour quelques raisons importantes (lui donner son café par exemple), l'ase avait vite compris que c'était un petit jeu auquel elle ne devait pas s'amuser très souvent. Sauf en cas d'extrême urgence (comme, le café par exemple). Mais puisque le lieutenant astrogation acceptait de l'introduire et donc de lui permettre de voir le commandant avant l'heure, l'intendante ne devrait donc avoir aucun problème, n'est-ce pas ? Après, tout, c'était tout de même important.

    Elle fit un petit signe de tête pour remercier en silence la shitennô et finit par bien ramener sa pochette plastique parmi ses autres dossiers, comme si c'était simplement une feuille comme une autre. En plus épais peut-être... Ce fut à ce moment que Weena appela le diplomate. Le diplomate ? Quel diplomate ? Ah oui ! Le diplomate !

    Elle leva puis tourna la tête vers ce dernier, puis vers le repas de la shitennô et se dit qu'entre cet être diplomatique extrêmement bavard, elle qui n'arrivait pas à suivre une conversation longue (alors qu'il ferait de longues tirades infinies... c'était dans la nature même de cet ase ! )et la politesse de Weena qui lui ferait sans doute engager la conversation, cette dernière pourrait sans doute manger quand de la moisissure apparaitrait dans son plat. Or, un repas, c'était quelque chose d'extrêmement important, que ce soit celui du commandant (attention à qui conque souhaitant parler au commandant qui mange) ou que ce soit celui de quelqu'un d'autre.

    Ainsi, sans prévenir et contre toute attente, Eilaire se leva, adressa à la shitennô, d'une voix quelque peu lugubre (carillons en option) :

    « Mangez en paix. »

    Enfin, elle s'avança vers le diplomate. Ce dernier aurait pu sentir la présence de l'intendante dans son dos dans n'importe quelle situation tant la température semblait alors baisser et l'ambiance devenir lourde. Et au fur et à mesure qu'elle approchait de son pas silencieux, l'impression augmentait graduellement. Finalement, elle se stoppa à proximité, ne faisant guerre attention à si elle venait d'interrompre une conversation ou pas, et entreprit d'une vois neutre :

    « L'infusion est-elle à votre goût ? »

    Et oui, Eilaire semblait vraiment être très à cheval avec l'idée de repas tranquille et de reconnaissance envers la lieutenant shitennô. Et quelle meilleure preuve que cet essai de début de conversation avec un être bavard ? C'était un exploit.

    Peut-être pas un cadeau, mais tout de même, un exploit.
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Tinué Slai le Ven 17 Oct 2008 - 21:15

    Tinué était conscient que la conversation entre le lieutenant et l’intendante touchait à sa fin et qu’il avait une chance d’être rejoint par l’une ou l’autre de ces charmantes créatures. Oui, elles étaient en tous points charmantes. Pas physiquement, car Tinué ne s’intéressait pas au physique des gens, cela ne servait strictement à rien, il fallait toujours dire ce qu’on pensait sans pour autant le dire et en le disant quand même. C’était d’une complexité sans nom de pouvoir dire à quelqu’un s’il était beau ou non. Car si on disait la stricte vérité, souvent on était blessant et si on ne la disait pas, on ne devait pas exagérer les cotés positifs.

    C’était pour cela que le diplomate n’était pas très attiré par le physique des gens. Les deux demoiselles étaient charmantes à cause de leur esprit. Oui oui, l’esprit dont elles faisaient preuve. Non, en fait non bien sur que non ce n’était pas cela non plus qui disait à l’homme qu’elles étaient charmantes, c’était tout autre chose. Cette autre chose faisait partie de ce qu’il aurait pu appeler la volonté de plaire. Elles étaient charmantes parce qu’il en avait besoin. Il avait besoin de l’intendante pour le guider chez le commandant et il avait besoin du lieutenant pour l’aider à parler avec l’intendante. Car il avait bien observé leur manège, les deux femmes avaient parlé, peu il est vrai, mais des paroles avaient été échangées et aucun signe de cri ou de mésentente n’était venu perturber la scène.

    Ce qui ne pouvait signifier qu’une chose, elles se connaissaient et ne se détestaient pas. Donc il pouvait requérir l’aide du lieutenant pour parler avec l’intendante en cas de besoin. Tinué, fier de cette découverte, vit avec plaisir la jeune femme dont il avait besoin lui dire qu’elles avaient terminé. Il regarda l’assiette encore pleine et légèrement fûmante avec un petit sourire désolé et allait répondre que ça irait quand il vit arriver Eilaire. Alors quoi ? Elle voulait lui parler à présent ! Mais cette Weena était une fille extraordinaire, elle faisait parler les intendantes, il fallait absolument qu’elle lui donne son truc !

    Il se leva et proposa sa chaise à l’intendante, en prenant une pour lui.


    Merci de vous en inquiéter, vous prenez votre travail très au sérieux et je suis certain que l’image d’Asgard est bien représentée par une personne aussi charmante que vous. Mais installez vous, je vous en prie, laissons manger en paix le lieutenant avant de nous diriger vers le Pont pour parler au commandant qui j’en suis certain attends notre visite à présent. Cette infusion que vous m’avez servie est exquise, vous avez un don tout particulier avec la cuisine si je ne me trompe. Votre présence à bord doit être pour tout l’équipage un réconfort et un signe de chaleur humaine sans équivalent. Je suis si heureux de pouvoir vous avoir comme guide. Messieurs, laissez nous je vous prie, nous devons parler avec ma compatriote.

    La fin de la tirade avait été prononcée avec un air totalement sur de soi, mais néanmoins très agréable. Il n’allait pas leur faire la tête, ils l’avaient bien occupé, mais maintenant il avait autre chose à faire. Il devait savoir si la discussion des deux femmes avait été en tout point satisfaisante et même qui sais, il pourrait avoir des informations si jamais Eilaire se montait bavarde.

    Eilaire, vous permettez que je vous appelle Eilaire je suppose, votre discussion s’est elle déroulée conformément à vos attentes. Oh, mais suis-je sot, ma curiosité vous met certainement mal à l’aise. Excusez ce coté de ma personnalité et oubliez ma question.

    La fin de la phrase était totalement et purement rhétorique, il ne voulait pas qu’elle l’oublie, mais qu’elle réponde que non, il n’était pas si curieux en pouffant comme savaient si bien le faire les jeunes femmes charmantes… Bon, c’était Eilaire et donc ce n’était pas gagné du tout, mais Tinué était un éternel optimiste.
    avatar
    Weena Bishamon-Ten
    Lieutenant astrogateur - Balor

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Mess de Balor
    Mission actuelle : Identifier un soutien-gorge
    Couleur RP : #55ada1
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 06/08/2007

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Weena Bishamon-Ten le Ven 17 Oct 2008 - 23:11

    Par la grâce d’Eilaire, Weena obtint le salut : elle pouvait manger en paix. Oui, c’était sans doute la meilleure façon de le présenter car Eilaire avait bien dit « Mangez en paix », comme si Weena allait à la tombe. Et le Lieutenant Astrogateur se surprit à réfléchir à cette idée. Manger était plutôt synonyme de vivre, non ? Mais il était vrai que la vie n’avait pour issue que la mort. Bon, faisons donc quelques pas vers la mort, se dit Weena en empoignant sa fourchette et en la portant à son assiette.

    Eilaire était allée à la rencontre du diplomate pour lui faire la conversation le temps que Weena finisse son repas. Oui, oui, elle avait fait cela spontanément ! C’était vraiment très flatteur, encore une fois. Du moins, Weena le vit ainsi. Le diplomate répondit à Eilaire par un discours sans doute beaucoup trop long pour l’intendante. De toute évidence, il était incapable de s’en abstenir. Weena s’abstint de secouer la tête d’un air désapprobateur et prêta l’oreille à ce que l’ase disait. Un énorme amas de débilités… Weena se demanda si l’on apprenait à faire cela dans les écoles d’études politiques ou si le diplomate pensait que la seule façon de bien faire son travail était de se montrer obséquieux… Si c’était le cas, il manquait un peu d’adaptabilité. Certaines personnes n’aimaient pas les gens obséquieux et dans l’armée, il y en avait beaucoup. Weena en faisait d’ailleurs partie, même si elle était assez habile pour ne pas le montrer.

    Vraiment… Dire à Eilaire qu’elle respirait la chaleur humaine, c’était la prendre pour une sotte. Tous ici savaient qu’Eilaire était glaciale. L’intendante elle-même en était consciente, Weena l’aurait parié. Par ailleurs, il était évident que paraître chaleureuse était bien la dernière des préoccupations d’Eilaire. Il n’y avait pas trente-six manière d’interpréter les paroles du diplomate : soit il cherchait à flatter, soit il adressait un reproche voilé. Et l’intendante ne pouvait être touchée ni par l’un ni par l’autre. Weena ne savait pas trop si Eilaire était sensible aux compliments, mais lorsque ces derniers étaient creux, il était difficile de se sentir flatté. Weena en savait quelque chose.

    Bien sûr, une telle flatterie fonctionnait. Sur un certain type de personne. Que le diplomate Tinué Slaï aurait sans doute bien du mal à trouver à bord de Balor… Weena essayait déjà d’imaginer la rencontre entre le diplomate et le Commandant Portanares… Cela allait être amusant. Secrètement, Weena espéra qu’ils n’iraient pas s’isoler dans le bureau du Commandant pour discuter, même si c’était très vraisemblablement ce qui allait se passer.

    Tout en pensant (Weena pensait toujours beaucoup), le lieutenant Bishamon-Ten mangeait assez rapidement son repas, habitude militaire. Même quand elle disposait d’une pause longue, Weena mangeait rapidement pour économiser son temps. Le temps libre de chaque matelot était aussi précieux que son temps de travail pour la base. Manger rapidement permettait soit d’être prêt et rassasié en cas d’urgence, soit d’avoir plus de temps pour se reposer.


    [HJ : C’est bref et pas très constructif, mais même si Weena mange vite, elle ne peut pas avoir fini en un clin d’œil…]
    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Eilaire Traminne le Ven 24 Oct 2008 - 18:49

    Ce diplomate semblait avoir un pouvoir spéciale qui marchait terriblement bien avec l'intendante. Une particularité minime qui faisait que le son même de sa voix faisait qu'irrémédiablement, Eilaire n'arrivait pas à suivre ce qu'il disait. Ainsi, tout le blabla qu'il avait put faire en proposant à l'ase sa chaise ne trouva pas réponse, puisqu'il ne trouva déjà pas à la base oreille qui écoute. Par politesse et comme elle n'en était pas loin, Eilaire se saisit de la chaise, s'assit dessus avec soin pour ne pas friper ses vêtements et croisa ses jambes en attendant la suite des hostilités.

    Ça ne serait pas très long, il suffisait juste qu'elle reste là et attende que la shitennô ait finit. Ce ne serait pas long. Juste rester stoïque et neutre tant que le diplomate blablatait impétueusement de tout et de rien. Ça ne plaisait pas à Eilaire, l'idée d'inactivité alors que la base grouille et vit pendant qu'elle devait servir de potiche auprès de ce diplomate à deux sous lui donnait un goût amère à la bouche, mais elle ferait bien avec. Ça ne serait pas très long.

    Très délicatement, comme si elle s'apprêtait à entamer une longue conversation, Eilaire posa ses dossiers sur la table devant elle et croisa les bras devant sa poitrine, s'appuyant contre le dossier de sa chaise pour plus de confort. Et si à ce moment là, paroles il y aurait du y avoir, il n'y eut cependant pas un mot qui sortie des lèvres closent de l'ase. Elle regardait fixement Tinué, sans un mot, qui reprit bien (trop) vite la conversation (à son goût) et consentit à au moins à répondre à la première partie de la micro tirade, d'une voix neutre :

    « Vous supposez mal. »

    Que le commandant la prénomme, ça ne lui posait pas de problème, que le second, le reste de l'équipage la prénomme, elle s'en fichait, elle était là depuis longtemps. Qu'un diplomate qu'elle ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam se permette cette familiarité ne lui convenait pas. Le fait qu'il lui impose cette familiarité, plus qu'il ne la demande vraiment, ne lui convenait pas non plus. Eilaire en conclut bien vite qu'ils avaient beau tout deux être ase, ils n'avaient visiblement pas la même notion de bien séance. Mais loin de s'en formaliser, elle garda son air stoïque et inexpressif en regardant toujours le diplomates dans les yeux.

    La suite de la tirade n'eut pas l'effet escompté du diplomate. À cents mille lieu de pouffer de rire et rassurer le diplomates gentiment quand à son amusante mais ô combien charmante curiosité, Eilaire ne fit pas un geste, pas un bruit et n'eut pas un changement de regard pour répondre. Stupidité qui ne lui faisait pas comprendre le sens rhétorique de la phrase de Tinué ?

    Pas du tout. L'intendante n'était pas idiote non plus. Elle n'avait juste pas l'envie de formuler de réponse. Cette question n'en méritait pas, alors, elle ne répondrait pas.

    Eilaire n'était pas payée ni pour faire bonne impression, ni pour se montrer agréable. Et force était de constater que sur ce point, elle ne semblait pas zélée.

    [voila une réponse, youpiii ! \o/
    Et oui, il faudra vous en contenter. ]
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Tinué Slai le Sam 13 Déc 2008 - 15:42

    [HRP, allez postons ...]

    Ah ? Il supposait mal ? Mais non, il ne pouvait se permettre de mal supposer, il était payé pour supposer des suppositions et conjecturer des conjectures donc il avait certainement dans un coin de son esprit, analysé les probabilités et savoir que non jamais il ne pourrait nommer l’intendante par son prénom. Pourtant c’était un fort agréable prénom Eilaire, pas trop long à prononcer, suffisamment différent des prénoms habituels pour qu’il puisse être directement associé à l’intendante, donc parfait pour un diplomate qui avait une tendance naturelle à parler rapidement pour noyer ses interlocuteurs sous un flot et les faire acquiescer à ce qu’il désirait naturellement. Encore fallait-il que les dits interlocuteurs parlent ou suivent la conversation.

    Eilaire était réellement un cas d’école pour Tinué. Il devait mobiliser une grande partie de son énergie pour ne pas tenter de la faire parler ou tomber sous son charme naturel. Car oui, sans fausse modestie, Tinué était bourré de charme naturel, il l’entretenait et le cultivait avec patience et habitude.


    Oh ! Veuillez me pardonner dans ce cas intendante Traminne. Je me suis laissé emporter pas ma discussion avec ces soldats du rang mais je n’aurais jamais du douter de votre différence sociale avec ces hommes plutôt rustres au fait de la moindre petite rumeur.

    Laisser des indices dans la conversation pour ensuite pouvoir mener la négociation là où il le désirait était une des spécialités de Tinué, même s’il n’aimait pas et n’était pas à son aise au milieu de tant de militaires formés et même formatés pour ne ressentir aucune émotion face à la flatterie. Les hommes du rang oui, mais pas les autres, les plus gradés il devait trouver un moyen de briser les carapaces des autres sinon il se retrouverait bien vite submergé par les réticences et les remontrances à peine voilées. Et cela ferait échouer sa mission.

    En parlant de rumeurs, je pense que ce que j’ai entendu, dans la compagnie de ces hommes plutôt rustres, sur le commandant est totalement faux et n’était pas du tout en rapport avec votre désir de vous isoler avec le lieutenant Bishamon-Ten.

    Puisque Eilaire n’était pas disposée à parler, il allait faire la conversation seul et poser les questions et les réponses. Elle ne voulait pas de détails sur les rumeurs, il en mettrait sa main à couper, mais cette dernière information devait lui mettre la puce à l’oreille et la faire un tant soi peu réagir si toutefois les autres rumeurs, disant qu’elle était prête à tout pour le commandant était vraies. Il se passa une main dans les cheveux effleurant la présence rassurante de ces cornes et jouant distraitement, en apparence bien entendu, avec une mèche blonde tout en observant, un sourire de façade aux lèvres, les réactions de l’intendante.

    Un mystère tel que le représentait Eilaire ne pouvait rester irrésolu bien longtemps. Il devait trouver un moyen de savoir de manière plus flagrante ce que l’intendante pensait. Il s’en ferait peut-être une ennemie, mais il détestait ne pas comprendre les autres donc autant pousser sa chance.
    avatar
    Weena Bishamon-Ten
    Lieutenant astrogateur - Balor

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Mess de Balor
    Mission actuelle : Identifier un soutien-gorge
    Couleur RP : #55ada1
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 06/08/2007

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Weena Bishamon-Ten le Dim 4 Jan 2009 - 19:45

    Weena avait presque fini de manger et elle écoutait sans vraiment y attacher toute son attention (car, après tout, ça ne se faisait pas) la « conversation » entre le diplomate et l’intendante. Comme prévu, Eilaire se montrait totalement insensible à la flagornerie de Tinué. Mais Weena faillit bien s’étouffer avec son verre d’eau lorsqu’elle entendit la suite du discours du « diplomate »… Les réflexions de cet Ase étaient réellement d’un goût très douteux ! Si elle avait été la place d’Eilaire, Tinué lui échaufferait sérieusement les oreilles… Selon Weena, on ne pouvait se montrer plus indélicat. Elle préférait encore les insultes directes…

    Voilà que ce diplomate de pacotille accusait Eilaire de snobisme alors que demander l’autorisation avant de l’appeler par son prénom relevait de la plus élémentaire des politesses… Et si on n’apprenait pas la plus élémentaire des politesses à un diplomate, mais qu’est-ce qu’on leur apprenait donc !

    Et maintenant, voilà qu’il revenait à la charge à propos de la conversation que l’intendante avait eu avec le lieutenant Bishamon-Ten… de mieux en mieux. Monsieur se croyait ainsi plus malin que les autres et était sans doute persuadé que ce qu’il avait entendu auprès des soldats (qui allaient passer un mauvais quart d’heure si le Commandant l’apprenait) avait un lien profond avec la discussion que Weena avait eu avec Eilaire… Et pourquoi, d’abord ? Cela pouvait très bien n’y avoir aucun rapport comme il le disait si bien !

    Et puis s’il cherchait à lui tirer les vers du nez, il pouvait toujours essayer… Et enfin s’il cherchait à attiser sa curiosité… Eh bien Weena doutait quand même qu’il y arriverait… En tout cas, ce n’était pas en faisant tout pour la contrarier qu’il arriverait à la sortir de son mutisme. En tout cas, tout cela paraissait évident à Weena, mais c’était peut-être parce qu’elle connaissait un tout petit peu mieux Eilaire. Mais elle ne pouvait s’empêcher de se dire que cela relevait tout de même en partie du simple bon sens.

    Lorsque la Shitennô eut terminé son dessert, elle arrangea ses couverts sur son plateau et alla le porter à l’emplacement prévu pour. Elle se dirigea ensuite vers la table de Tinué et Eilaire. Elle leur offrit l’un de ses fameux sourires aimables avant de leur adresser la parole.


    « J’ai fini mon repas, alors si vous souhaitez me suivre jusqu’au pont, c’est quand vous voulez ! Mais il ne faudra pas non plus trop traîner, je ne voudrais pas arriver en retard à mon poste, j’espère que vous comprendrez… »

    Évidemment, Eilaire comprendrait… Mais le diplomate… Weena était toute prête à en douter…
    avatar
    Eilaire Traminne
    Intendante - Balor

    Nombre de messages : 36
    Localisation actuelle : Balor
    Mission actuelle : ...
    Couleur RP : #b762b0
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/01/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Eilaire Traminne le Ven 9 Jan 2009 - 22:09

    Toujours assise avec un visage affichant une incroyable passivité, Eilaire tentait encore et toujours de suivre ce que pouvait raconter le diplomate dans son flot de paroles discontinues. Visiblement, il ne semblait pas bien accepter son refus de familiarité mais franchement, l'intendante n'en avait rien à fiche. Ce qui la titilla un peu plus, cependant, ce fut qu'il aurait pus dire « très bien » ou « je comprends. » mais non. Encore une fois, il s'obstina dans un long discourt stérile de tout intérêt. Pour changer. Définitivement, cet ase là ne faisait que parler pour ne rien dire qui méritasse qu'Eilaire tente d'en suivre quoi que ce soit. S'il ne pouvait rien dire d'intelligent, qu'il se taise pensa-t-elle simplement. Elle, elle n'avait jamais à dire quoi que ce soit de vraiment intéressant. Alors, elle se taisait. Et quand elle devait parler, elle le faisait de manière courte. Pas de superflu, en venir à l'essentiel, c'était aussi bien et surtout, c'était efficace.

    Si le diplomate tenait à faire en sorte qu'Eilaire s'intéresse à ce qu'il pouvait raconter, alors, c'était un échec total. Partant sur l'évidence que ce diplomate là ne pouvait remuer les lèvres sans sortir une absurdité à chaque phrase, l'intendante coupa purement et simplement son canal écoute. Elle se coupa totalement à ce qu'il pouvait bien dire ou même faire. Cet état fut exprimé par un long soupire sortant des narines de l'ase, et un regard qui se perdit dans le lointain, alors que ses yeux fixait toujours l'invité. Bon nombre de personne se faisaient avoir quand elle faisait ça croyant alors, par son regard, que l'intendant buvait leurs paroles, en fait, il n'en était rien.

    Tinué, on peut bien le dire, avait tout gagné.

    Si bien que la seconde tirade n'eut même pas le droit à une réponse, un hochement de tête ou a une lueur s'allumant dans les yeux de l'intendante. Rien de tout cela : elle resta muette, se figea dans un stoïcisme digne d'une statue de glace et son regard resta morne et sans vie. Et ce ne serait certainement pas comme ça que le malheureux diplomate obtiendrait la moindre réponse à une banal question.

    Quand la shitennô arriva, Eilaire tourna sa tête pensivement, la regardant afficher un jolie sourire que l'ase ne trouvait pas de circonstance. Avec ce diplomate, rien de joyeux ne pouvait être de circonstance. Poliment, Eilaire se releva et hocha la tête quand la lieutenant parla, autant pour indiquer qu'elle écoutait et comprenait que pour dire qu'elle était prête à partir. Son regard se reposa alors sur le nécessaire qu'elle avait sortit pour sustenter le diplomate et dans un geste rapide, sans prendre connaissance si le diplomate avait finit ou non, l'ase s'empara de tout ce qui était à elle, souffla un léger
    « navrée » pour Weena et se dirigea avec un pas rapide dans la cuisine pour déposer à la va vite tasses, gâteaux secs et théière qu'elle laverait plus tard. L'équipe travaillant ici était habituée, de tout façon.

    Toujours rapidement, Eilaire revint aux côté du lieutenant et sans poser un seul regard au diplomate, ignorant même jusqu'à son existence, elle reprit
    :

    « Merci de votre disponibilité. »

    Elle attrapa ses affaires, dossier et quelques papiers, et se planta à côté de la shitennô avec un air signifiant qu'elle était prête à la suivre.

    Le diplomate ? Oh, Eilaire ré-entendrait parler de lui et reconnaitrait de nouveaux son existence s'il y avait un ordre du commandant allant dans ce sens. Mais sans doute pas avant. Pour le moment, il n'était devenue que l'un des tiret que l'intendante avait dans sa tête quand aux responsabilités qu'elle devait organiser dans la journée du commandant de la base.
    avatar
    Tinué Slai
    Diplomate Ase

    Nombre de messages : 34
    Age : 36
    Localisation actuelle : Dans l'espace
    Mission actuelle : Secret
    Citation : Les diplomates trahissent tout sauf leurs émotions.
    Couleur RP : #e16a00
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/03/2008

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Tinué Slai le Sam 10 Jan 2009 - 20:42

    Cela ne semblait pas perturber Eilaire outre mesure qu’il ait eu vent de rumeurs sur le commandant. Pourtant c’était dans ses fonctions de protéger le commandant de ce genre de rumeurs, d’après ce que Tinué connaissait des rôles militaire. Mais le mur de glace derrière lequel elle s’était cloitrée semblait parfaitement uniforme. Jamais le diplomate n’avait rencontré de personne semblable et il pensait de plus en plus à un test possible de la part de son gouvernement.

    Il n’était pas mur peut-être pour une mission dans ce cadre. Il devait trouver une faille et cesser de se faire des ennemis à bord. La gentillesse de façade ne fonctionnait certainement pas sur eux et il avait besoin de l’aide des hommes de bord. Les cours qu’il avait suivit n’étaient pas du tout utiles dans ce cas et il avait besoin de plus d’informations pour continuer sa mission.

    Il ferma une demi-seconde les yeux avant d’entendre le lieutenant Bishamon-Ten, le ton était jovial et le visage ouvert, mais il semblait à Tinué que la jeune femme lui faisait implicitement un reproche dans sa façon de croire qu’il allait perdre du temps. Il voulait voir le commandant depuis son arrivée donc il serait réellement stupide de ne pas y aller dès que l’on lui proposait.

    Eilaire débarassa la table avant même qu’il ait le temps de se lever et elle alla rapidement en direction de la cuisine. Pendant ce temps, Tinué s’était levé et avait remercié la jeune femme d’un signe de tête poli avant d’attendre le retour de l’intendante. Elle n’était pas particulièrement chaleureuse mais même sans sa résolution de tenter de la comprendre, Tinué aurait attendu son retour pour parler et remercier les deux femmes.

    D’aucuns auraient pu considérer que le diplomate était chanceux, il était entouré de deux personnes issues de l’armée, deux femmes ayant un rôle important à bord et surtout deux guides possibles pour la taille immense de la base militaire. Le diplomate se demanda un instant si durant le trajet il fallait qu’il parle ou non, puis se ravisa. Non, il devait les connaître et faire si possible une bonne impression devant le commandant.

    Dès que l’intendante fut de retour, elle signifia sa disponibilité et sembla sur le point de partir. Tinué, lui aussi, était prêt à suivre les deux femmes dans les couloirs tortueux de Balor.


    Je suis également tout à fait prêt à vous suivre jusqu’au pont.

    Il attendit dans une position calme et posée, sans se départir de son sourire. Il pensait que le sourire était un moyen d’apaiser les tensions éventuelles entre personnes de bonne compagnie. Et il devait dire que, au moins, Eilaire n’était pas trop remuante ou fatigante par un débit verbal important. Il avait manqué de temps pour la connaître et étudier ses réactions. C’était bien dommage, mais il allait se rattraper avec le commandant, enfin s’il en avait le temps et l’occasion comme prévu.

    Il emboîta le pas aux deux femmes et prit la résolution de ne pas parler jusqu’à leur arrivée sur le pont et sa présentation au commandant. Sauf en cas d’urgence bien entendu.


    --> suite : Vie de M****

    Contenu sponsorisé

    Re: Menu du jour : Quiproquo et thé à la menthe. [ Pv : Tinué, Weena]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 16 Juil 2018 - 18:14