Atterrissage

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Atterrissage

    Message par Invité le Mar 10 Juin 2008 - 14:59

    Les voyages interstellaires étaient toujours une source de distraction pour notre jeune diplomate, car ils lui permettaient de passer un peu de temps à penser à autre chose que son travail, qui lui avait déjà demandé beaucoup d’investissement depuis qu’il l’avait obtenu. Même si le rythme commençait enfin à faiblir un peu, permettant à ce jeune humain atypique de respirer un peu, cette courte pause de quelques heures lui offrait cette possibilité, celle d’être intercalé entre deux mondes différents qu’il connaissait, et qu’il aimait.

    L’humidité ambiante de Tenkai – ce bel euphémisme – contrastait du tout au tout avec les températures glaciales d’Asgard, et pourtant Franz ne pouvait s’empêcher de trouver mille points communs entre les deux planètes, les voyant presque comme deux sœurs jumelles séparées dès la naissance.
    La navette entra dans l’atmosphère, ce qui provoqua un premier choc, suivit d’un crissement strident, heureusement atténué par les isolations phoniques dont l’appareil était pourvu. Franz regarda l’ordinateur de bord : il arriverait à Valhalla d’ici une quinzaine de minutes. Son regard se posa sur la tablette devant lui, remplie de feuilles, paperasse inhérente, semblait-il, au métier de diplomate.

    * Plus on en a, meilleur l’on est… * pensa-t’il, ironiquement.

    Papillonnant des yeux comme tiré d’un trop court sommeil, il entreprit de remettre de l’ordre dans ses documents épars, avant de les glisser dans la serviette qu’il avait prise.

    S’il se rappelait bien… il devait rencontrer M. de Lioncourt à l’ambassade de Valhalla, afin de régler les menus détails de la prochaine conférence de l’alliance ase-shitennô qui aurait lieu sur Tenkai. Il fallait vérifier avant toute chose les personnalités qui seraient reçues, ainsi que se mettre d’accord sur les intervenants, et même aller jusqu’à penser au buffet. Car, somme toute, ça mangeait, un diplomate en déplacement.

    Franz soupira lorsqu’il apercut la silhouette de Valhalla se profiler entre les nuages. Beaucoup de souvenirs lui revenaient, loin d’être agréables ou sympathiques. Il devrait peut-être aller rendre visite à son tuteur, le « majôôôôôôr » Kriegstaat. Peut-être, mais cela n’urgeait aucunement.

    Le jeune homme se débarrassa de ces pensées d’un remuement rapide de la tête, qui fit voleter les cheveux un instant, avant de se reposer doucement sur son crâne. Il aurait tout le loisir de réfléchir à ces charmantes perspectives que lui offrait sa visite sur Asgard.

    Un choc léger indiqua que l’appareil venait de se poser, et qu’il tentait de rejoindre un endroit isolé du terminal pour laisser descendre M. Hohenstaufen von Laach. L’avantage d’avoir un passeport diplomatique était que cela vous permettait de bénéficier de certains passe-droits, comme celui d’être accueilli directement au spatioport pour être escorté à son lieu de travail. En plus de voyager en vaisseau privé. Et à côté, des gens crevaient de froid et de faim. Le monde, ou plutôt l’univers, était vraiment dégueulasse.

    Une moue vint assombrir le visage de Franz qui se leva lorsque les porte s’ouvrirent. Son carrosse était arrivé, et l’attendait, un peu plus loin, garé dans un endroit déblayé de la neige qui avait pris l’habitude de se répandre là.

    Franz enfila son manteau, une de ces épaisses pelisses en peau de phoque synthétique, et sortit de l’appareil. Le vent était tombé, ce qui lui donnait une bonne visibilité, bien que la lumière soit pour le moins fort violente pour des yeux non habitués. Ayant vécu toute son enfance sur la planète, Franz se considérait comme immunisé, à présent. Il n’avait plus que quelques pas à faire dans la neige, et il serait dans son nouveau moyen de transport.

    On lui ouvrit la porte de la voiture pendant que l’on chargeait ses quelques affaires dans le coffre. Installé confortablement sur la banquette arrière, avec, visiblement, aucune envie de discuter, Franz observa le paysage, si familier, de Valhalla alors que le chauffeur l’emmenait vers son but.

    > Ambassade de Valhalla

      La date/heure actuelle est Sam 23 Juin 2018 - 10:18