Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Partagez
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Ariel McLamb le Lun 29 Sep 2008 - 11:53

    Deux mômes qui décident de vous vanner, ça fait deux de trop, quand même. Et surtout, Iréno était salement perspicace, ce qui eut le don de vexer Ariel ( qui, reconnaissons-le, se vexe pour pas grand chose ). Un pirate vexé en vaut au moins un, voire un et demi. Doué d'une force désormais surhumaine, de réflexes supraluminiques, le fier Commandant McLamb se releva, et dans un geste théâtral dont la pureté ne put échapper au professionnel qu'était le jeune Orëska, se drapa dans son manteau.

    Déjà, chais pas si je devrais être heureux ou pas...Mais toi, bonhomme, j'vais pas prendre des leçons d'un p'tit acteur dans ton genre, huuum ?

    Un grand sourire illumina le visage du grrrrand Furil. Un peu d'ironie et de moquerie se le disputaient, bien entendu. Il pointa Crépuscule du doigt.

    Et toi, Junior, fais pas de remarques sur mon poids, chuis pas gros ! Mais t'peux pas connaître ça, crevette, ça s'appelle des muscles. C'est 'achement utile pour choper, d'ailleurs, stu veux tout savoir.

    Nouveau sourire Colgate, plus franc celui-là. Et alors qu'Ariel se retournait, les deux salopiauds purent distinctement entendre un petit soupir. Parfois, même quand on est un pirate connu et reconnu, on a du mal à cacher ses petits coups de blues. Et ici, le coup de blues était assez fort, il fallait le reconnaître. Se retournant vers Iréno et Crépuscule, Ariel sentit qu'il était à la limite du craquage, et craquer, c'était mal. D'un autre côté, il n'en avait rien à faire, de ce genre de considérations, étant donné que même parmi les pirates, il n'était pas trop du genre conventionnel. Alors il se rassit en tailleur, faisant face aux deux adorables petits monstres ( chacun étant un monstre à sa façon ).

    Bon. Bon, bon, bon. OK, j'avoue, je parlais de moi avant, bon, voilà, on va pas en faire un plat d'abord. OK ?

    Son regard se fixa un moment sur Crépuscule, qui lui ressemblait pas mal, au final. Sauf que lui ne s'était "révélé" qu'en quittant l'A.R.I., au final. C'était vraiment vache d'avoir la combinaison optimale d'un gamin qui lui ressemblait et d'un autre qui sentait toutes ses hésitations rassemblés devant lui, quand même.

    Je peux faire autre chose pour vous, les morveux, ou bien vous allez vaquer à vos occupations ? Je parle surtout de toi, Jones Junior. Papa doit s'inquiéter !

    Le sourire d'Ariel était éclatant, sa vanne le satisfaisant pleinement.
    avatar
    Iréno Orëska
    Acteur de théâtre

    Nombre de messages : 20
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone et Tenkaï
    Mission actuelle : Aucune
    Citation : Ô rage, ô désepsoir, ô jeunesse ennemie ... et puis non.
    Couleur RP : #4589bc
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 13/07/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Iréno Orëska le Mer 1 Oct 2008 - 21:02

    Encore des réponses et des piques, mais Iréno parvenait à faire le tri entre le vrai et le faux et pouvait parfaitement en tirer les conclusions qui s'imposaient. Il écoutait les paroles, décortiquait les informations et en les regroupant parvenait à établir si les personnes mentaient ou non. Et actuellement le pirate semblait encore s'amuser même si la dernière remarque de l'acteur sur le coté véridique de son histoire était visiblement mal venue. Mais Iréno n'était pas du genre à blesser volontairement les gens, c'est pourquoi on pu entendre prononcé discrètement mais distinctement.

    Désolé je ne voulais pas vous mettre mal à l'aise.

    Il étouffa également un petit rire aux pitreries assez puériles de l'homme et commença à réfléchir à une idée éventuelle. Il sentit que cela ne serait pas facile. Il ne pouvait la proposer directement, il devait établir un moyen pour que la réponse soit justifiée et non directe. Mais en même temps il ne devait pas prendre trop de temps pour ne pas se retrouver tout seul comme un pauvre hère solitaire. Il avait besoin de l'aide de Crépuscule sur le coup et il finirait bien par l'avoir.

    Si cette histoire se base sur votre vie, je pense que le mieux pour que je puisse m'imprégner du rôle serait que je puisse faire une sorte de stage en piraterie. Avant que vous disiez non, je me dois de vous informer que j'accepterai aussi de surveiller le petit ! Après tout, il est bien là pour la même chose non ?

    Oui oui, Crépuscule et Iréno étaient proches, ils avaient l'inconscience de la jeunesse, la candeur de l'enfance et la volonté de ... ben de gamins déterminés. Et en tout cas, avec cette proposition réellement avantageuse, le Furil ne pouvait pas refuser tout sec ... Si ? non ? Et bien il verrait bien. Et il attendait aussi avec une impatience froidement dissimulée la réponse de Crépuscule.
    avatar
    Crépuscule Jones
    Futur pilote de l'escadrille "Phantom" - Adonis

    Nombre de messages : 47
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone
    Mission actuelle : Prendre une belle photo
    Citation : Mes vieux ? Des ringards !
    Couleur RP : #21af72
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 04/05/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Crépuscule Jones le Jeu 2 Oct 2008 - 18:27

    Junior ... Que dire de ce qualificatif ? Pitoyable ? Minable ? Non pas assez fort ! Ordinaire peut-être, mais trop gentil ! Alors oui ! Il avait des qualificatifs aussi pour le pirate, mais Twi n'était pas si idiot qu'il en avait l'air et il savait quand il devait s'arrêter. Et là il le sentait bien. Pas parce qu'il avait peur, non mais et puis quoi encore ! Le danger ah ah ah je me ris du danger ... (1). Mais parce qu'il voulait avoir des réponses et pour avoir des réponses, il faut poser des questions avec calme et gentillesse. Oui oui, deux adjectifs qui ne collent pas totalement avec Crépuscule, on le définirait plus comme pénible, pervers, gamin, puéril, enfantin, immature, détestable, malsain (2) et tant d'autre, il ne fallait pas faire le dictionnaire des synonymes pour découvrir que Crépuscule n'était pas un ange loin de là et qu'il méritait plus qu'une simple remontrance quand il faisait des trucs pas comme il faut.

    Mais en même temps, il était parfaitement capable de feindre la gentillesse pour obtenir ce qu'il voulait (ce qui renforce son coté malsain bien évidemment). Il attendit donc que le pirate ait terminé de parler avant de prendre une bonne inspiration et de lui parler d'un ton doux et posé. Ton qui manqua de ne pas voir le jour en entendant l'acteur parler ! Que quoi ?

    Un stage ? surveiller le petit ! Mais mais mais mais ... non alors ! Il ne voulait pas de nounou aussi ... enfin trop ... ben il ne voulait pas de nounou ! Et il n'était pas petit, il était verticalement atrophié d'abord ! Et ce n'était pas la même chose et puis il montrerait à tous ces jaloux qu'il ferait très bientôt une taille totalement proportionnelle à son âge ! Et toc d'abord ! Alors il s'avança vers le pirate pour lui demander de refuser la requête d'Iréno et se dit que ... non parce que rien que pour l'embêter il allait accepter. Ou bien qu'il allait refuser la sienne de requête... Que c'était dur la vie d'un ado !


    Il faut que je demande quoi pour ne pas me le coltiner et pour pouvoir embarquer sur Adonis ? Parce que mine de rien, il faut bien que quelqu'un me recommande et un grand pirate comme vous ça doit en jeter dans la lettre de recommandation !

    Oui oui, il n'avait pas perdu le nord et voulait toujours être sur un vaisseau pirate, même si Iréno y montait aussi, après tout, ils ne seraient pas dans le même secteur, donc pas dans la même cabine, pas se croiser et pas se voir donc ... enfin avec de la chance et pas l'espèce de perversité de la vie qui s'acharne sur les plus faibles tels que Twi.

    ___________________________________________________________________________________
    (1) Disney
    (2) Lana et Hazel
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Ariel McLamb le Sam 4 Oct 2008 - 18:32

    Fallait-il en rire ou en pleurer ? Ariel était ici dans une situation fort peu commune, et la présence des deux trublions avait tendance à peser, à force. La proposition d'Iréno était sans aucun doute risible pour tout pirate d'expérience : à quoi un petit acteur fluet pouvait-il servir ? D'un autre côté, un mousse n'avait pas spécialement besoin d'être musclé, il fallait juste qu'il soit suffisamment costaud pour manier le balais...

    Le regard du célèbrissime pirate passa à Crépuscule. Une lettre de recommandation ? Mais il n'était pas accepté sur Adonis, lui ? Et ces demandes pour monter sur des vaisseaux pirates le ramenaient à sa propre situation, fort précaire. Allait-il devoir passer une annonce sur le Réseau du Cercle, proposant les services du Grrrrrrrrrand Furil comme commandant de vaisseau pirate ? Non, ça n'était définitivement pas son style.

    Il fallait cependant faire quelque chose. Ariel s'étendit, bailla légèrement, et repensa à tout ce qui se jouait autour de lui. Il n'avait pas besoin de s'appeler Iréno Orëska pour que sa vie soit théâtrale ( c'était pour ainsi dire dans son sang ), mais même un bon acteur a parfois besoin de se recentrer. Sa résolution prise, il afficha son sourire des grands jours, et fit un peu jouer sa cape, histoire que ses vêtements extravagants ressortent mieux. Après tout, il ne les mettait pas pour que personne ne les voie !

    C'est d'abord vers Crépuscule qu'il se tourna. Il n'aurait pas forcément accédé à cette requête en temps normal, mais Crépuscule l'avait flatté ainsi qu'il convenait dans les règles...Ou du moins, dans celles d'Ariel.


    Bon, écoute Junior, je veux bien contacter Adonis et leur parler de toi...Mais après, fiston, ça sera à toi de faire ton mic-mac. Et rappelle-toi notre petit "accord"...Pas un mot à Papa Jones.

    Oui, parce que même quand on est un grrrrrrand pirate, on n'en oublie pas la différence entre narguer l'A.R.I. et énerver un haut gradé de l'armée du Cercle...Cela dit, il se tourna vers Iréno, et prit une petite inspiration. Il voyait dans ce gamin un professionnel de ce que lui pratiquait en amateur depuis de longues années, à savoir les effets de manche. En gros, Iréno voyait clair à travers tous ses petits bobards, et c'était franchement frustrant.

    Bien, monsieur l'acteur...Tant que tu fais c'qu'on te dit...Je pense que tu peux aller dans un équipage. Mais 'faut bien voir un truc...On te prendra pas par la main. Si tu viens, tu seras un mousse de base, et tu récureras des chiottes avant d'avoir une promotion en tant que balayeur des couloirs. Et après ça, on en reparlera. Maintenant, si tu veux voir un vaisseau pirate de l'intérieur...Pourquoi pas.

    Ariel fit une petite pause, appréciant particulièrement le punch de sa dernière réplique. Après tout, Iréno devait être au courant de ce qui l'attendait, mais surtout, Ariel avait envie de rappeler qui était le vrai pirate parmi les trois gamins présents. Son regard coula négligemment en direction des deux gorilles de l'entrée.

    Et puis il y a un autre problème, fiston. Tes deux armoires shitennô, je doute qu'elles te laissent partir comme ça. Si tu veux t'engager sur un vaisseau pirate, tu devras trouver un commandant qui veuille bien de toi dans son équipage, accepter son règlement, et surtout, le patron de ces deux grosses brutasses, qui doit donc être ton patron aussi, devra accepter que toi tu l'acceptes. Et tel que je connais le personnage...On ne peut jamais trop prévoir, hum ? Alors réfléchis à ça, et parles-en avec eux avant, moi, je vais contacter Adonis.

    Sortant de sa poche un petit appareil sophistiqué, directement relié par un faisceau sécurisé à son vaisseau personnel, le Furil manipula tranquillement la commande numérique qui s'étalait devant lui, préparant la communication avec la vivenef pirate. Son indicatif personnel permettrait à la section communication d'Adonis de l'identifier sans le moindre doute possible, et il demandait à ce qu'on lui passe rapidement un gradé, histoire de discuter le bout de gras. S'il avait été un pro de la comm', certains indicateurs lui auraient appris que, visiblement, Adonis n'était pas dans une situation de tout repos. Comme il ne l'était pas, Ariel se contenta d'entamer le dialogue d'une voix guillerette.

    Coucou les filles ! C'est le Furil qui vous cause ! Ça roule, en ce moment ?
    avatar
    Iréno Orëska
    Acteur de théâtre

    Nombre de messages : 20
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone et Tenkaï
    Mission actuelle : Aucune
    Citation : Ô rage, ô désepsoir, ô jeunesse ennemie ... et puis non.
    Couleur RP : #4589bc
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 13/07/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Iréno Orëska le Dim 5 Oct 2008 - 14:18

    Iréno sourit en entendant la tentative de Crépuscule pour se débarrasser de lui. Quoi ? Il ne voulait pas d'une aide précieuse d'un spécialiste du décryptage des paroles humaines ? Et bien tant pis pour lui. Iréno se passerait de sa présence pour mettre son plan à exécution. Il trouverait bien un moyen de forcer quelqu'un à le prendre à son bord pour un stage de piraterie et une imprégnation dans son futur rôle. Il fit dévier son regard tour à tour sur ses deux interlocuteurs tout en réfléchissant aux arguments qu'il pouvait proposer.

    L'attitude de Crépuscule était une manière peu subtile de montrer qu'il n'était pas fait dans le moule que les adultes avaient tissé autour de lui. Tout en lui incarnait la volonté de se démarquer et d'être différent tout en voulant rester proche des autres. Il avait certainement trouvé cette seule méthode pour que les autres le remarque non pas pour qui il était mais pour ce qu'il était. C'était fréquent chez les jeunes de bonne famille, on les comparait à leurs parents et ils étaient rapidement catalogués suivant les actes des autres. Et comme bon nombre de héros de livres, Crépuscule, ne voulait pas être le fils Jones, mais lui tout simplement lui. Pour cela il avait décidé de mettre de la distance entre le garçon de bonne famille et ce qu'il montrerait aux autres. Cette facette de sa personnalité était quelque chose qu'Iréno avait repéré pour avoir failli, lui aussi, mal tourner. Mais de l'avoir repéré ne permettait pas le moins du monde à l'acteur de percer la carapace du pilote, cela était donc désagréable. Il faudrait qu'ils aient une petite discussion en privé pour permettre au plus jeune d'ouvrir les yeux.

    Le pirate fit sa réponse à Twi puis se tourna vers lui dans le but de lui dépeindre la vie à bord comme une succession de corvées toutes plus ignobles les unes que les autres. C'était quand même étonnant que dans la piraterie, la technologie ne soit pas utilisée. Parce que mine de rien, les balais et les récurages en tout genre étaient plus que rares à cette époque, les robots nettoyeurs faisaient très bien leur travail. Donc pourquoi lui donner ces idées ? Non, c'était certainement autre chose, chercher sa motivation ou quelque chose du même genre. C'était fort mal le connaître, Iréno n'était pas un fumiste, il comptait montrer son ardeur au travail.

    Le passage sur son employeur le fit hausser les sourcils, il en aurait bien haussé un seul, mais cela lui donnait un air méprisant qu'il voulait éviter devant son futur commandant. Parce que oui, Iréno n'était pas idiot et il voyait qu'il avait gagné une manche. Restait à emporter le point de la victoire. Pour cela il était certain qu'il allait devoir argumenter avec les armoires à glace, avec ses parents et avec sa conscience. Parce que faire un stage chez les pirates ce n'était pas une excellente idée quand on se targuait d'être un gentil garçon. Reportant toute son attention sur le pirate, il entreprit de répondre, mais à cet instant l'homme communiqua d'une manière fort cavalière avec l'équipage d'Adonis.


    Je ne savais pas qu'une telle familiarité était de mise chez les pirates, il va falloir que je m'entraîne pour paraître aussi familier. Pour votre gouverne, je ne suis pas sous les ordres de quelque patron que ce soit, je suis encore étudiant, mais je peux me permettre de manquer quelques jours ou semaines. Donc je pense que c'est d'accord. Et pour les corvées, vous cherchez uniquement à me faire peur j'imagine parce que pourquoi prendre le risque d'avoir un travail mal fait par un débutant alors que des robots sont parfaitement adaptés à ce genre de choses. Vous m'excusez un instant, je dois tenter de faire entrer des informations dans les esprits de mes gardes du corps.

    Sur un signe de tête, il partit en direction des deux colosses. La discussion serait peut-être complexe, mais bon, il devait bien pouvoir faire quelque chose pour qu'ils ne soient pas trop bornés.
    avatar
    Crépuscule Jones
    Futur pilote de l'escadrille "Phantom" - Adonis

    Nombre de messages : 47
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone
    Mission actuelle : Prendre une belle photo
    Citation : Mes vieux ? Des ringards !
    Couleur RP : #21af72
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 04/05/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Crépuscule Jones le Dim 5 Oct 2008 - 15:37

    *M'énerve le vioque !*

    Oui parce que là se faire appeler Junior c'était pénible ! Il n'était pas Junior, il n'était pas Jones Junior, il était Crépuscule ! Twi ! Pas son père ! Donc qu'on le laisse ne paix avec ça et qu'on passe à autre chose. Mais comme tout adulte digne de ce nom Ariel avait trouvé un moyen de l'énerver et donc il continuait. Pourtant ce n'était pas bien compliqué à retenir Twi, ça tenait en trois lettres, trois misérables petites lettres de rien du tout. Mais non, il fallait que les gens rallongent en le comparant à son père. Mais là la coupe était pleine et ...

    Une minute ! Twi se tourna vers Iréno avec un grand sourire, alors comme ça il allait pouvoir monter pour faire le sale travail ! C'était cool ça, très très cool, un peu comme d'avoir les cheveux gris ou blancs. Et sans compter que d'être mousse ou mieux larbin, lui ferait les pieds à ce grand machin idiot. Oui, il était un grand machin idiot parce qu'il était gentil avec les gens et que cela ne permettait rien du tout. Il n'allait pas être fixé sur quoi que ce soit dans la vie, il faudrait tout lui apprendre. Quoi que ... récurer les toilettes ça devait lui apprendre beaucoup sur le fond des hommes.

    Twi refoula son envie d'éclater de rire et de montrer sa joie en se disant que cela ne servirait qu'à mettre le pirate en monde défense contre lui et qu'il finirait par avoir le même genre de punition que l'acteur. En parlant de l'acteur, il parla pour ne rien dire une fois encore. Parce que appeler Adonis de la sorte c'était pas si familier, en plus si jamais c'était la vérité et que l'équipage était exclusivement féminin ? Non, pas possible, les pirates ce sont des hommes, des virils, des tatoués ! Enfin peut-être ...

    Crépuscule regarda l'acteur partir pour palabrer avec les deux colosses et il sourit enfin. Il était débarrassé de lui pour un moment et s'il parvenait à convaincre le Furil de ne pas accéder à la requête de l'autre garçon... Et puis non ! Qu'il vienne et il verrait comment on faisait de la vie de quelqu'un un véritable enfer.


    J'espère qu'ils ne vont pas tarder à répondre, j'ai pas eu confirmation de mon engagement mine de rien, mais bon, je suis le meilleur dans ma tranche d'âge donc ça doit jouer non ? Et puis mon père c'est un con je ne vois pas pourquoi je lui parlerai de tout ça.

    Non non, il ne se vantait pas du tout, il était le meilleur c'était certain. La preuve ? Ben il était le seul pilote de chasseur de sa tranche d'âge, enfin peut-être pas tout à fait le seul, mais l'un des seuls et donc de la sorte il n'était pas bien compliqué de deviner qu'il était le meilleur, après tout, il fallait bien qu'il y ait un intérêt minime à être le fils d'un général.
    avatar
    Neklas Aéris
    Lieutenant tactique - Adonis

    Nombre de messages : 328
    Age : 34
    Localisation actuelle : Sur le pont
    Mission actuelle : Convaincre les autres.
    Citation : Il y a toujours deux tactiques, la bonne et celle de l'armée.
    Couleur RP : #9f1919
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 08/03/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Neklas Aéris le Dim 5 Oct 2008 - 16:03

    Prendre le commandement d'un vaisseau en plein milieu d'une guerre n'est jamais simple, surtout quand, comme Neklas on en a surtout pas envie. Parce que mine de rien d'être second c'est pénible. La preuve, on venait de lui retransmettre un message provenant de Babylone, un message fort peu diplomatique même pour un pirate de renom comme le Furil. En tout cas il tombait fort bien et fort mal en même temps. Bien parce qu'il pourrait peut-être leur donner un coup de main, et mal parce que Neklas ne pouvait pas lui retransmettre directement qu'il tombait au mauvais moment et qu'il aurait aimé avoir des renforts. Parce que là les ennemis repéreraient sans mal un appel partant d'Adonis. Tout ce qui arrivait vers eux n'était pas dangereux, les ennemis n'allaient pas laisser passer un appel sortant. Donc il devait trouver un moyen. Et puis en plus la façon qu'il avait de les contacter était des plus cavalières. Moralité, Neklas était légèrement à cran et tant pis pour le Furil ça allait lui retomber dessus.

    Lieutenant com, transmettez dans toutes les directions sur la même fréquence en sécurisant le canal. Je veux que les ennemis ne sachent pas ce qu'on fait et qu'ils croient encore à un leurre.

    Il attendit d'avoir la réponse et parla d'une voix calme et posée.

    Furil, je déteste qu'on me parle sur ce ton alors un peu de politesse. Ensuite je ne vois pas en quoi notre situation désespérée actuelle vous intéresse. Enfin je ne comprends pas pourquoi vous avez envie de nous parler. Alors comprenez moi bien je n'ai qu'une envie c'est de vous dire : Merde Allez Rapidement et Sans délai Vous Intégrer Très Energiquement ! Aéris, second temporaire, terminé.

    Il fit couper la communication et espéra que sa façon d'accentuer les premières lettres de certains des mots de la fin suffirait à l'homme pour comprendre qu'ils avaient besoin de son aide. Parce que mine de rien, un gars comme le Furil ... ça ne se refuse pas ! Surtout que qui sait, il arriverait peut-être avec des gens entrainés, doués et compétents, des pirates des vrais qui ne feraient qu'une bouchée des ennemis. En gros tout le contraire de Twi et Iréno, mais bon, Neklas n'était pas censé le savoir. Il ordonna au lieutenant com de fermer les accès extérieurs longue portée avant de retourner à ses prévisions.

    [HRP, seule réponse de Neklas pour ce topic... bonne continuation avec les deux sangsues Ariel]


    Dernière édition par Neklas Aéris le Ven 12 Déc 2008 - 21:04, édité 1 fois


    _________________
    Toi, mon cher ami

    Tu vas voir ta gueule.
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Ariel McLamb le Dim 5 Oct 2008 - 17:47

    Doté d'un flegme que n'eût pas renié James Bond lui-même, Ariel ne bougea pas. Il poussa même le vice jusqu'à se balancer une fois sur sa chaise, nonchalamment. Puis il souffla, lentement, avant de s'envoyer une gorgée de Spatiowhisky ( juste pour la route ). C'est après cela qu'il commença à pianoter sur sa console portable, afin de comprendre un peu mieux ce qui s'était passé. La conversation fut retranscrite fidèlement, et au bout de deux relectures, Ariel comprit ce qui clochait dans l'expression de Neklas. Subtil, le coup d'accentuer des bouts de sa phrase.

    Heureusement pour le Furil, sa commande lui permit, après force manipulations plus ou moins avisées ( le Furil n'étant pas le plus grand pro des bidouilles informatiques du Cercle, de loin pas ), d'extirper le message codé de ce cher Lieutenant. Ariel se mit à le lire à haute voix, comme pour mieux saisir la teneur de ces deux mots.

    Mars, vite...

    Il ne put retenir un sifflement d'admiration devant la subtilité et le calme de Neklas ( il avait quand même, en situation "de crise", réussi à lui faire passer ce message, et surtout à avoir l'idée de le lui passer. Pas mal. Le truc un peu choquant, c'était quand même les mots "commandant temporaire". Où était donc passé le commandant en titre ? C'était plutôt mauvais signe...

    Le regard du Furil passa alternativement sur Crépuscule et sur Iréno. Il allait devoir décider vite, quant à ce que ces deux petits machins allaient faire. Crépuscule pouvait être utile, après tout, Ariel avait bien son chasseur ( rapide, mal protégé et mal armé, mais chasseur quand même ! ) de secours dans son vaisseau, prêt à servir. Mais Iréno, lui, serait plutôt un boulet. Et même si McLamb ne s'embarrassait pas forcément de tactiques de haut niveau, trimballer un jeune acteur du côté de la Planète Rouge n'était pas tellement dans ses plans. Il s'appuya sur le dossier de sa chaise, et son regard se fixa sur Twi.

    Bon. T'es prêt à embarquer, Junior ? Si tu acceptes, tu fais tout c'que je te dis, et tu mouftes pas, sinon je t'abandonne sur un astéroïde de passage.

    Il laissa à Crépuscule le temps de répondre par l'affirmative ou la négative, pas plus, et se tourna vers Iréno.

    T'es gentil, gamin, mais je crois que je vais te laisser un temps sur Babylone. Promis, je parlerai de toi à des copains en manque de mousses. Seulement là je peux pas trop embarquer un bonhomme inutile. Amuse-toi bien ici, mais évite d'aller trop loin dans l'Empire State Building, même tes gorilles pourraient être surpris.

    Il pianota encore sur sa commande, lançant ainsi les préparatifs de départ de son vaisseau. Puis il se leva, comme une fleur.

    Je vais sur Mars, qui m'aime me suive, et à la prochaine, Babylone !

    Puis le Furil s'enfonça dans les couloirs de l'Empire State Building, en direction de son petit vaisseau. Crépuscule et Iréno allaient devoir se décider vite.
    avatar
    Crépuscule Jones
    Futur pilote de l'escadrille "Phantom" - Adonis

    Nombre de messages : 47
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone
    Mission actuelle : Prendre une belle photo
    Citation : Mes vieux ? Des ringards !
    Couleur RP : #21af72
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 04/05/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Crépuscule Jones le Jeu 9 Oct 2008 - 20:44

    Crépuscule se tendit en attendant une réponse. Il faudrait ensuite argumenter rapidement et éventuellement faire une démonstration de ses capacités de pilote. Mais pour cela, il lui fallait son chasseur. Oh, pas qu’il soit si différent des chasseurs du reste de la flotte, mais il y avait surtout la place pour Flocon, les commandes à la bonne taille pour que malgré sa taille modeste il puisse manœuvrer et puis le plus important, du chocolat ! Car le chocolat est un ingrédient indispensable à tout pilote qui se respecte. C’est grâce au chocolat que le pilote peut efficacement diriger son appareil et garder son calme en toute circonstance, enfin sauf en cas de pénurie de chocolat bien entendu.

    Donc Crépuscule utilisa le petit boîtier de commande que son cher père lui avait confié pour qu’il puisse, en cas d’urgence uniquement, faire venir son chasseur à lui. Chasseur que son père avait surnommé alors Lagard Daire, pour une raison obscure. Mais tout ce que faisait le père de Crépuscule était obscur pour le jeune garçon. Donc le chasseur était en route et quand le Furil demanda s’il voulait le suivre à condition d’être sage et d’obéir, Twi se hâta de répondre.


    Oui oui, j’arrive ! Mon chasseur sera là dans moins de cinq minutes.

    Il n’avait même pas eu le temps de souffler que sa vie prenait enfin le tournant escompté. Un tournant agréable et sans retour peut-être, mais qu’importe pour le jeune pilote s’il peut monter à bord d’un vaisseau et devenir pilote officiel. Il regarda l’acteur avec un étrange pincement au cœur, lui ne pouvait pas monter à bord car le Furil ne l’avait pas invité, bien au contraire, il l’avait même repoussé. Mais qu’à cela ne tienne, Crépuscule était peut-être un gosse malsain, mais il avait tout de même du respect pour les jeunes de son âge.

    C’est pourquoi avant de suivre le Furil en courant, il regarda son chasseur se poser sur le sol et il activa comme par hasard l’ouverture du cockpit. Flocon regarda alternativement son maitre et le chasseur, puis voyant que le premier ne prenait pas place dans ce dernier, il suivit son maître en direction du centre de l’ESB. Crépuscule, lui, fit un dernier signe de main à Iréno avant de lui indiquer le chasseur de la tête.


    Je suis bien content de me débarasser de toi, j’ai pas le temps moi non plus de faire de la garderie et surtout ne monte pas dans mon chasseur, il va décoller pour que je puisse piloter une fois dans l’espace et j’ai pas besoin que tu me gênes.

    Il partit en courant pour rattraper le Furil et n’activa la fermeture du cockpit que plusieurs minutes plus tard. Jamais Iréno n’aurait désobéi, il était le gentil dans l’affaire n’est ce pas ? En tout cas, Twi était content de lui, il se persuadait qu’il n’avait pas fait ça pour Iréno, mais pour énerver et embêter Ariel. Parce que oui, il voulait bien obéir une fois dans l’espace, mais avant à quoi cela servirait donc ?
    avatar
    Iréno Orëska
    Acteur de théâtre

    Nombre de messages : 20
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone et Tenkaï
    Mission actuelle : Aucune
    Citation : Ô rage, ô désepsoir, ô jeunesse ennemie ... et puis non.
    Couleur RP : #4589bc
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 13/07/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Iréno Orëska le Jeu 9 Oct 2008 - 20:45

    Iréno était peut-être un bon acteur, mais convaincre ces deux colosses n’était pas une mince affaire. Il avait besoin de leur faire entrer des informations capitales alors que les deux gros bras n’avaient pas le cerveau pour le comprendre. Ils savaient qu’ils devaient protéger l’acteur et que ce dernier veuille partir n’était pas dans leur plan de compréhension. Iréno avait été obligé de leur rappeler qu’ils devaient veiller à ce qu’il fasse ce qu’il voulait. Donc … voila, il était libre. Maintenant il ne restait plus qu’à embarquer avec Ariel.

    Oh, pas partir pour longtemps, Iréno n’était pas du genre à vouloir partir pour toujours. Il avait des amis, de la famille et tout un tas de connaissances sur Babylone. Mais tout de même, monter sur un vaisseau pirate était une perspective agréable et un stage enviable. Il revint au moment où le Furil lui annonçait froidement qu’il ne pouvait pas embarquer. Après tout ce que l’acteur avait fait pour pouvoir être accepté, il se retrouvait sur la touche. Et là, aucun plan de secours, aucun moyen de frauder, le Furil le verrait obligatoirement monter à bord.

    Un bruit de moteur se fit entendre. Iréno tourna la tête pour voir un chasseur tout équipé arriver à vitesse réduite. Le chasseur était visiblement en pilotage automatique puisque le cockpit laissait voir sa complète vidititude (oui ça existe pas je sais). Il haussa les épaules en se demandant ce qui se passait, quand il entendit Crépuscule. Quoi ? Comment ça, ne pas monter dans son chasseur ?

    Ah, d’accord, il devait rester en dehors du chasseur. Et Iréno était un ange, donc il allait obéir bien entendu. Il resterait loin du chasseur même si comme tout attrait de la nouveauté, le chasseur l’attirait. C’est pourquoi l’acteur avança vers le chasseur, regarda une dernière fois Crépuscule s’enfoncer dans les entrailles du complexe des pirates. Il ne monta pas à bord pour ne pas gêner Twi, quoi que… Si jamais il descendait avant que le pilote ne rappelle son chasseur, il ne le gênerait pas. Et puis même, s’il descendait avant que le pilote n’ait besoin de monter, cela ne serait pas gênant du tout non ?

    Il se tourna vers les gorilles et annonça.


    Prévenez monsieur Moon que je reviens dès que possible. Et dites lui de prévenir mes parents et les parents de Crépuscule Jones de notre stage dans l’espace. Nous les contacterons dès que possible également.

    Il sourit avant de s’assoir dans le petit coin à l’ombre derrière le fauteuil de pilotage. Et en plus, il y avait du chocolat ! Quelle chance… Et que l’appareil décolle ne le perturba pas le moins du monde. Il avait une couverture sombre sur lui ? Oui bien sur, pour ne pas avoir froid ! Il était invisible depuis l’extérieur ? Oui ! Pour ne pas donner l’impression qu’il savait piloter cet appareil ! Le conseil du Furil ? C’était simplement un conseil non ?
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Ariel McLamb le Dim 12 Oct 2008 - 17:07

    Et c'est ainsi qu'un équipage fort improbable se forma. Le Commandant McLamb, qui avait fière allure aux commandes du "Black Pearl" ( un surnom affectueux qu'il avait attribué à son vaisseau de secours, dont les couleurs tendaient pourtant plutôt vers le rouge et le vert fluo que vers le noir... ), ne se doutait pas que la soute de celui-ci contenait un resquilleur, ce qui portait donc le nombre des membres de l'équipage à quatre ( en comptant Flocon, même si l'utilité d'un fauve dans l'espace restait à définir...Il pourrait toujours être utile comme repas, cela dit ). Même s'il avait connu ce nombre de quatre, il se serait douté que tout cela serait un peu léger pour apporter une aide sérieuse sur Mars, même si la maniabilité de son vaisseau lui permettrait de manœuvrer de manière fort habile.

    C'est de ce constat subtil, mais ô combien justifié, qu'Ariel partit pour planifier son action. Il avait fait grimper Twi et Flocon à l'intérieur du "Black Pearl", et le chasseur du fils Jones avait suivi naturellement ( vive la technologie ! ). Puis il s'était saisi des commandes du système de communication externe du vaisseau, et s'était connecté au réseau de l'Empire State Building. Personne, à moins de disposer de hauts-parleurs capables de diffuser le son dans tout le bâtiment, ne pouvait faire d'annonce générale. Par contre, une sorte d'intranet pirate permettait à tout un chacun d'informer ses petits camarades des choses plus ou moins importantes qui étaient en cours. Si la plupart des messages qu'on y laissait étaient plutôt portés sur la vantardise, certains pouvaient avoir du sens. Et Ariel avait l'impression de se comporter très sérieusement, alors le sien devait avoir du sens - pour une fois. Alors autant que ça soit fait très vite, histoire de ne plus y penser. Il prépara soigneusement son message, et l'envoya, juste avant de couper les communications du vaisseau ( seuls les éventuels appels d'Adonis seraient affichés ).

    Ils partirent alors vers d'autres cieux, plus rouges et nettement moins accueillants que ceux de Babylone.

    Code:
    Hello les gattes et les gars !

    Certains d'entre vous enverront ce message direct à la poubelle...Tant pis pour eux ! Quant aux autres, je vais être bref, rassurez-vous.

    Visiblement, quelque chose se passe dans les alentours de Mars. Je crois qu'Adonis y est en difficulté. Que vous soyez chevaleresques ou pas, l'équipage de cette vivenef reste composé de pirates...De nos frères. Pour ma part, je vais sur-le-champ les aider. J'espère pouvoir compter sur vous pour faire pareil, après tout, c'est ça la camaraderie chez nous.

    A plus dans le bus !


    [Ici -> L'odyssée d'un Furil et de deux gamins]

    Contenu sponsorisé

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 25 Sep 2018 - 5:30