Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Norah Crapaudine
    Norah Crapaudine
    Pataugeuse junior du R.L.S. Legacy

    Nombre de messages : 25
    Couleur RP : #fb4798, #55C29A, #CD9C4D
    Multi-comptes : Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 94998_Hazel ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 17515_Eryl ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 56940_Eilaire ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 70745_Ely_s ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 87573_Ephram ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 34505_Norah ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 27213_Thomas
    Date d'inscription : 27/06/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Norah Crapaudine le Dim 31 Aoû 2008 - 17:38

    « Bon, j'y vaiiiiiiiiiiiiiis !
    - Bonne journée Norah. Rétorqua machinalement Sorel.
    - Ouiiiiiiiiiiiiiii !
    - Dud. »

    Norah passa la porte et regarda d'un air satisfait le couloir. Où allait-elle aller aujourd'hui ? Aucune idée, c'est pourquoi elle commencerait paaaaar... La droite ! C'était joli la droite. Et ça sonnait bien mieux que gauche. C'est donc dans une logique toute norasienne que la gamine tenta de s'élancer vers la droite. Oui, tenta, car sitôt qu'elle eut fait le premier pas, elle sentit quelque chose la tirer en arrière. Peut-être une force mystérieuse qui voulait discuter avec elle et donc tentait de la retenir près de sa chambre ? Elle se retourna et aperçut alors que la porte s'était refermée sur un pan de sa robe. Elle resta quelque temps comme ça, à observer sa robe et enfin une solution émergea.

    Solution simple: appuyer sur le bouton pour ouvrir la porte, partir.

    Solution Norah : tirer sur sa robe bleu à pois blanc, partir.

    La logique de la gamine semblait échapper parfois aux autres gens... allez savoir pourquoi. Déposant son ours avec délicatesse sur le côté, la blondinette saisit le bout de sa robe et tira dessus, tandis que inquiet, Dudbear commençait à grésiller :

    « Duuuud duuuuuud... »

    Et ce fut à ce moment que la jupe accepta de glisser hors de la porte, faisant perdre son équilibre à la gamine qui tomba alors à la renverse, tandis que Dudbear, paniqué cette fois, lança un :

    « DUDU !!! »

    Norah se releva, se frotta la tête en souriant, avec une petite larme à l'oeil quand même :

    « ça va, ça va... j'ai presque même pas mal. »

    Elle réajusta les couettes qu'elle s'était faite avec brio ce matin, magnifiques de part leurs inégalités (mais bon) puis se releva, regarda comment allait sa robe et rassurée, elle ré-attrapa son ours et commença alors sa promenade dans les coursives, chantonnant, trottinant et irradiant de sa bonne humeur habituelle.

    Finalement, déambulant ainsi au grès de hasard... pardon, au grès de sa logique, elle finit par atterrir dans un couloir d'où s'écharpait un très joli sifflement. S'arrêtant net, elle écouta, pensive, et leva les yeux vers le plafond pour réfléchir. Ça lui faisait penser, à... ça lui faisait penser à...

    « Sophie ?
    - Dud. Rétorqua Dudbear aux aguets.
    - Ah bon ? »

    Là, Norah était perplexe. C'était Sophie qui faisait ces sifflements là d'habitude. Alors là, qui...? Elle se décida alors d'attendre, pour voir. De toute façon, quelqu'un qui faisait un si joli sifflement (ou autrement nommé « les Futuflus »), ça pouvait pas être quelqu'un de méchant. Un type d'argumentation somme toute très typique de la gamine... Un peu comme le fait qu'elle revenait toujours vers Perry sous prétexte qu'il avait les cheveux longs, et donc, il ne pouvait pas être méchant. Bon, il lui faisiat quand même un peu peur, mais... Enfin, passons.

    Finalement, quand la musique s'arrêta, Norah se précipita derrière un virage et d'un oeil curieux, elle scruta le couloir, attendant un geste, une parole... Et ce fut Tonton Phil qui sortit en premier. Norah l'aimait bien. Il était gentil. Oui, en fait, elle aimait bien tout le monde, donc bon... Et plus tard ce fut... Oooooh ! Un nouveau monsieur !

    Un Monsieur qu'elle ne connaissait pas même ! (Normal, puisque c'était un nouveau monsieur).

    « Tu crois que c'est lui le monsieur aux futuflus ? Murmura-t-elle à l'oreille de Dudbear tandis que les deux hommes s'éloignaient.
    - Dub. acquiesça la peluche.
    - Ooooooooooh, c'est vraiiiiiiiii ?» fit-elle ravie.

    Puis finalement, faisait Fi des voix intérieurs qui lui disaient de ne pas suivre un inconnu, Norah pista les deux hommes -de toute façon, il y avait un "pas inconnu" et un "doit être gentils", donc, pas de soucis- , passant de cachette en cachette pour ne pas se faire voir.

    Mais cela échoua.

    Soit c'était par rapport au « Bonjour Norah » que lui lançait les quelques passants qu'elle croisait et auxquels elle répondait un tonitruant "Bonjouuuur !", soit c'était à cause des « Gak ! » que lançait Dudbear aux dit passant... la blondinette n'en savait rien, mais finalement, elle finit par se faire voir. Elle eut le droit à de rapide présentation avec le nouveau Monsieur Blond, Oscar de son prénom, et se vu accorder l'immense privilège de faire son boulot de pataugeuse junior : elle devait faire visiter le Legacy au nouveau monsieur blond prénommé Oscar.

    Voilà, c'était sa mission.

    Grande mission que Norah comptait bien accomplir avec succès.

    Et pour y parvenir, il fallait d'abord commencer par le commencement, l'une des salles les plus importante de tout le Legacy, que ce soit pour les artistes ou le personnel. Saisissant un doigts du grand Oscar, la petite Norah commença a sautiller :

    « Dis, tu viens, tu viens ? J'vais te faire visiter ! »

    Puis « tirant » Oscar (pas très fort, hein ! Sa force de mollusque étant naturellement très limitée), elle commença à marcher, tout en n'oubliant pas d'être polie tout de même :

    « Moi, c'est Norah ! Et lui c'est dudbear !
    - Dub. répondit l'ours en soulevant une patte
    - Et pis, moi, bah, j'suis la pataugeuse junior d'ici ! Et toi, t'es qui ? Ah, tu veux être pataugeur ? Ça t'irait vachement bien ! Tu ressemble à un monsieur de mon livre. Même que ça se nomme le chat et la souris, c'est chouette tout plein ! Même s'il y a des trucs tout triste dedans. Et... Ah, regarde, on arrive ! »

    Et force de constater qu'ils allaient plus vite que prévu car déjà, en effet, une porte toute discrète apparaissait dans le champ de vision des deux protagonistes. Contente d'avoir trouvé cette si importante porte, Norah lâcha le doigts d'oscar et courut devant, puis elle s'arrêta et pointa la porte de doigts.

    « Ici, c'est trèèèèèèèès important comme salle ! C'est la chambre à Michelle. »

    Pourquoi la chambre de Michelle était importante ? Aucune idée, demandez donc à Norah...

    Puis enfin, la blondinette se tourna vers la porte et appela :

    « Michelle ? Micheeeeeeeeelle ! Dis, viens voir, le monsieur, il joue du Futuflu ! »

    Sonner à la porte ? Toquer ? Mais quelle drôle d'idée...
    Oscar Arcane
    Oscar Arcane
    Flûtiste - Synthetic Dreams

    Nombre de messages : 27
    Localisation actuelle : Devant la chambre de Mademoiselle Michelle!
    Mission actuelle : Visiter le RLS Legacy avec Norah... et Michelle!
    Citation : Euh... D'accord! -^^-
    Couleur RP : #efa627
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Oscar Arcane le Mer 3 Sep 2008 - 20:50

    Ne comprenant pas vraiment comment, Oscar se retrouva entre les mains d’un tout petit guide particulièrement mignon et enthousiaste. Oscar, après une rapide observation, constata très rapidement que la compagnie de la petiote lui serait très agréable. D’abord, elle s’habillait avec beaucoup de goût (elle avait une couette plus haute que l’autre et des chaussettes superbement dépareillées, quelle charmante originalité !). Ensuite… Euh… Ensuite elle était toute mignonne et ça suffisait, n’est-ce pas ? Norah (Norah, Norah, Norah, Norah, Norah, Norah, Norah, Norah… Oscar s’efforça de retenir son prénom.) lui attrapa le doigt pour tirer Oscar et l’emmener dans une joyeuse visite du vaisseau. Sans grand effet, évidemment, puisque la gamine avait encore moins de force dans les bras qu’Oscar (ce qui était extraordinaire, même pour une enfant). Elle réussit seulement à faire onduler le grand bras du blondinet qui regarda le phénomène avec amusement.

    « Dis, tu viens, tu viens ? J'vais te faire visiter !
    - Oui, oui, d’accooooord, je viens. »

    Et Oscar se laissa entraîner dans la Merveilleuse Visite Guidée de Norah (ce qui ferait un excellent titre de roman, pensa Oscar au passage). La fillette marchait avec entrain, mais avec ses grandes jambes, Oscar n’avait pas de mal pour suivre le rythme et avancer à sa hauteur (façon de parler). Et les présentations officielles commencèrent.

    « Je suis ravi de faire ta connaissance, Norah. Moi, c’est Oscar, je suis le nouveau flûtiste, je crois bien. Enchanté, Dudbear ! »

    Oscar s’était adressé à la peluche mécanisée (qu’il ne doutait pas être doté d’une âme, d’une conscience et tout ce qui va avec ; il avait même un langage articulé, même si Oscar ne le comprenait pas), mais il ignorait comment réagir au mouvement de bras de ce dernier. Devait-il lui faire coucou avec la main ou devait-il serrer le petit bras de la peluche ? Oscar, après réflexion, décida de faciliter la communication en imitant le langage corporel extrêmement limité de Dudbear. Il leva donc un bras raide comme s’il ne disposait que d’une articulation à l’épaule qui ne lui permettrait qu’un court mouvement rotatif.

    « Eeeeet… »

    Mais Oscar n’eut pas le temps de présenter Ricard, actuellement installé dans l’espace qui séparait sa peau de sa chemise, au bas de son dos, juste à la boursouflure que faisait le tissu avant de rentrer dans son pantalon.
    Norah lui expliqua une histoire très alambiquée pour un cerveau qui tournait au ralenti comme celui d’Oscar à cet instant. Ça parlait de pataugeur, de chat et de chouette… Enfin, c’était ce qu’avait compris Oscar.


    « Je veux bien être Pataugeur. »

    Oscar ne savait pas du tout ce que devait faire un Pataugeur, mais il trouvait le mot joli, alors il voulait bien être pataugeur.

    Les deux êtres blonds et naïfs arrivaient apparemment à leur première destination. Norah expliqua à Oscar que c’était un endroit très important et que c’était la chambre de Michelle. Oscar en conclut donc, non pas que Norah aimait beaucoup Michelle, mais que Michelle était quelqu’un de très important à bord du R.L.S. Legacy.

    Norah se mit à appeler Michelle à travers la porte, ce qu’Oscar ne trouva pas judicieux. Il savait que les portes dans les vaisseaux spatiaux étaient particulièrement épaisses et hermétiques. Pour quelle raison déjà ? Ah oui, en cas de dépressurisation d’une salle. Oscar ne savait pas ce que ça faisait quand une salle était dépressurisée, mais on lui avait dit que c’était dangereux et Oscar voulait bien le croire, parce qu’il était gentil, Oscar.

    Bref, Oscar prit ses responsabilités d’adulte responsable à charge d’une enfant. Il appuya sur l’intercom.


    « Euuuuuuuuuh… Bonjour ! Mademoiselle Michelle ? Vous êtes quelqu’un de très important et je ne voudrais pas vous déranger, maiiiiis… Je suis le nouveau joueur de futuflu ! Ah ! Ah ! Ah ! Hum… Donc, euh… Norah, la pataugeuse junior voudrait faire les présentations je crois. Merci d’avance mademoiselle Michelle ! »

    Un immense sourire de satisfaction éclaira le visage d’Oscar, assez content de sa prestation orale. Il attendit une réponse ou l’ouverture de la porte, tandis que Ricard commençait à s’agiter dans son dos.
    Michelle Farmann
    Michelle Farmann
    Guitariste (et chanteuse) - Synthetic Dreams

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Dans les couloirs du Legacy, avec Norah, Dudbear et Oscar
    Mission actuelle : Se faire toute petite
    Couleur RP : #FF7575
    Multi-comptes : Noémie Herbogast - Niorun Ynglingar - Newton Guedolphe - Michelle Farmann - Milo Roberts - Woody Calinsky - Aleksandra Sergueïvna Ivanova
    Date d'inscription : 28/01/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Michelle Farmann le Jeu 4 Sep 2008 - 19:55

    Une jolie musique à peine audible résonnait dans la petite chambre. C'était un air connu, joué au violon. Très bien joué.
    Michelle tourna la page du livre d'un geste précautionneux et lent. Déchirer une feuille de papier était si vite arrivé, elle ne voulait pas abîmer son livre. Une fois la précieuse page tombée du bon côté, la jeune fille recala son menton dans sa main, décroisa et recroisa ses jambes et baissa les yeux pour continuer sa BD. Même quand elle était seule, Michelle faisait attention à ne pas déranger. A ne pas déranger qui, c'était une bonne question. Les meubles n'allaient certainement pas porter plainte si jamais elle les abîmait légèrement, mais l'adolescente ne voulait pas faire de bêtise. Elle était donc allongée sur son lit et elle avait fait bien attention à se mettre sur le dessus de lit (très joli, blanc avec des rayures de couture de toutes les couleurs et des petits pompons tout aussi colorés) pour ne pas salir sa couette, elle avait enlevé ses chaussures qu'elle avait bien rangé l'une à côté de l'autre par terre devant le lit, et elle s'était allongée sur le ventre là où elle savait que ses genoux n'appuieraient pas sur un oreiller. Il ne fallait pas abîmer un oreiller... Comment Michelle pouvait-elle imaginer qu'elle pouvait sincèrement abîmer son lit rien qu'en s'allongeant dessus, ça, ça restait un des plus grands mystères de l'univers...

    Au bout d'un moment, elle commença à sentir une sorte de tiraillement au poignet de la main qui soutenait son menton, et elle reposa sa bras sur le couvre en exerçant les articulations douloureuses. Mais la BD qu'elle lisait méritait toutes les crampes de poignet du monde. Presque toutes les BD méritaient cette douleur d'ailleurs. C'était très chouette les BDs. C'était très joli et très bien.

    C'est lorsqu'elle s'apprêtait à savoir ce que le Dr Fikleystein allait faire subir à Sally lorsqu'une voix retentit dans l'intercom :

    « Euuuuuuuuuh… Bonjour ! Mademoiselle Michelle ? Vous êtes quelqu’un de très important et je ne voudrais pas vous déranger, maiiiiis… Je suis le nouveau joueur de futuflu ! Ah ! Ah ! Ah ! Hum… Donc, euh… Norah, la pataugeuse junior voudrait faire les présentations je crois. Merci d’avance mademoiselle Michelle ! »

    Michelle sursauta clairement, ne s'attendant pas à être dérangée. Enfin "dérangée" est un grand mot, on ne dérangeait jamais Michelle.
    Le coeur battant encore à 100 à l'heure et le regard un peu paniqué, l'adolescente écouta tout le discours prononcé par le "nouveau joueur de futuflu". Elle hésita une seconde puis se leva rapidement de son lit. Complètement affolée, elle en oublia de refermer son livre, de retaper son couvre-lit et d'en remettre ses chaussures. Elle se précipita vers l'intercom où elle réussit à bafouiller d'une petite voix :

    "Oui ! Je-je vous ouvre, une petite seconde, il faut juste que je..."

    Mais Michelle ne termina pas sa phrase et fit demi-tour pour courir à travers la petite pièce afin de couper la douce musique qui s'échappait de la chaîne murale. Elle se tourna ensuite pour repartir ouvrir la porte, mais elle eu vue sur son lit et s'aperçut que le couvre-lit faisait un amas de mauvais plis un peu partout. Paniquée, elle tira ici et là sur le couvre-lit afin de calmer les bosses du tissus et, enfin, elle pu se précipiter sur la porte pour l'ouvrir doucement, oubliant complètement de remettre ses chaussures.

    Norah et Oscar eurent alors le plaisir de voir une adolescente au visage plus que pâle apparaître dans l'entrebâillement de la porte. Ses cheveux étaient simplement noués en une queue de cheval qui commençait petit à petit à s'en aller, elle portait un pull gris à col roulé et aux manches très longues qui lui cachaient ses mains, un pantalon noir un peu large qui tombait sur des chaussettes rayées orange et bleu.

    "Bonjour..." lâcha la demoiselle d'une voix faible.

    La porte s'ouvrit alors complètement et Michelle put voir que la petite Norah se tenait devant elle. Michelle aimait bien Norah, elle était très gentille et très mignonne, mais Michelle avait continuellement peur qu'il lui arrive quelque chose car Norah était une petite fille très crédule qui ne semblait pas se rendre compte du danger. A côté de la petite blonde se tenait un grand blond. L'adolescente comprit que c'était lui qui avait dû parler dans l'intercom, que c'était lui le nouveau jouer de futuflu, que c'était lui à qui Norah faisait visiter le vaisseau et que c'était lui qui l'avait appelé "Mademoiselle Michelle".

    Mortifiée, "Mademoiselle Michelle" eut un sourire timide et forcé pour les deux visiteurs avant que ses neurones se reconnectent entre eux. Enfin, quoi, on ne fait pas de coup pareil à Michelle ! On ne l'appelle pas "Mademoiselle Michelle" et on lui dit encore moins qu'elle est quelqu'un de très importante, voyons, il y a de quoi la tuer !

    "Je-je-je-je suis ... Michelle. Enchantée."

    Michelle déglutit et rebaissa son regard pour adresser un nouveau petit sourire à Norah -Et à Dudbear- en guise de bonjour.

    "Alors c'est... c'est vous le-le nouveau joueur de... de futuflu ?" demanda t-elle timidement mais gentiment en regardant le jeune homme blond.
    Norah Crapaudine
    Norah Crapaudine
    Pataugeuse junior du R.L.S. Legacy

    Nombre de messages : 25
    Couleur RP : #fb4798, #55C29A, #CD9C4D
    Multi-comptes : Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 94998_Hazel ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 17515_Eryl ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 56940_Eilaire ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 70745_Ely_s ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 87573_Ephram ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 34505_Norah ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 27213_Thomas
    Date d'inscription : 27/06/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Norah Crapaudine le Ven 5 Sep 2008 - 11:32

    Finalement, tel un adulte responsable (et tout ça), Oscar s'avança et parla en appuyant sur la petite machine à côté de la porte. Norah se demanda bien ce que ça allait changer, d'appuyer sur un simple bouton. En plus, il parlait normalement... mais, mais Michelle n'allait rien entendre du tout ! Oui, la blondinette avait oublié l'utilité de l'interphone. Pour elle, les gens parlait à la porte, ça marchait très bien, jusqu'à maintenant. Ou alors peut-être pas... C'était pour ça qu'elle attendait des fois 3 plombes que quelqu'un ouvre enfin ?

    Puis finalement, la petite voix de Michelle se fit entendre et alors, tout devint incroyablement clair dans l'esprit de Norah. Le nouveau monsieur... C'était un magicien ! Il faisait répondre les gens toute suite et sans grande peine -la plupart des essais de Norah pour appeler quelqu'un se soldaient par une gamine rouge et essoufflée- quand il parlait à travers une porte. Totalement sous le charme, Norah regarda le monsieur avec émerveillement tandis que Dudbear, lui, observait le grand blondinet avec méfiance.

    Ce que pensait Dudbear d'Oscar ? Oh, c'était très simple : C'était une espèce de grand animal un peu stupide, qui semblait au moins gentil à défaut de plus, qui ne crierait pas ou ne ferait jamais de mal volontairement à Norah. Ça, c'était un bon point. Mais... Mais il semblait véritablement dangereux pour lui même, et donc, pourrait indirectement l'être pour Norah. Ou alors, ce n'était qu'une feinte pour mieux approcher Norah et ainsi lui faire du mal... Haha ! Dudbear n'était pas crédule, lui ! Mais à défaut de savoir... Dans les petits programmes de Dudbear, Oscar eut le droit à cette classification : « Animosité... Moindre. Attention, possible danger. À surveiller. »

    Satisfait de ses nouvelles données, le paranoïaque Dudbear lança échapper un « dub » satisfait et se concentra alors droit sur Oscar. Cette bête là, il devait s'en méfier, il en était certain. D'ailleurs, il prévint ce dernier en disant un petit « gak »... Ah, oui, attention, Dudbear, il se laissait pas avoir facilement, hein.

    Puis finalement, la porte s'ouvrit et laissa voir Michelle. Norah aimait Michelle, elle était gentille, avait une toute petite et très jolie voix et puis et puis... Plein d'autre chose ! Donc, voilà : Michelle faisait partie de la totalité des gens qu'elle aimait bien. Mais de toute façon, Norah aimait bien tout le monde, donc bon...

    Arrêtant de regarder Oscar avec fascination (au point de pouvoir peut-être le faire fondre), Norah se tourna vers Michelle et l'accueillit comme il se doit :

    « Micheeeeeelle ! T'as vu ? Il fait beau aujourd'hui ! »

    Comme à peu près chaque jours sur un vaisseau en fait. Norah lui adressa un sourire rayonnant et continua sur sa lancée :

    « Regaaaaaaarde ! C'est Oscar ! Il joue du flutuflu, ouiiiii ! Et puis... » Elle se pencha un peu avant et murmura de manière totalement audible : « c'est un magicien ! »

    Satisfaite de son étonnante révélation, Norah se redressa, adressa un sourire crédule à Michelle, et se tourna pour regarder Oscar magicien se présenter lui même, les yeux remplis d'une admiration béate.

    Pour Dudbear, un autre protagoniste était rentré en scène. Michelle. Encore une fois, l'animosité était de faible degré. Non pas que dudbear aimait spécialement Michelle, Noooooon. Dudbear n'aimait personne (sauf Norah) mais la gamine semblait vraiment apprécier la présence de cette humaine là, et cette dernière n'avait jusqu'à maintenant rien fait de dangereux ou méchant envers sa protégée. On peut même dire que l'humaine ne faisait rien du tout envers la gamine.

    Réservait-elle quelque chose de plus dangereux encore ? Était-ce également une Feinte ? Méfiance...

    Tandis que les deux protagoniste parlaient, Norah ne dit pas un mot, elle tourna juste successivement la tête vers l'un et l'autre quand ils parlaient. Oui, elle attendrait que les deux ne disent rien avait de dire quelque chose. Elle était polie, Norah.

    Dudbear, lui, vit cette conversation d'un mauvais oeil... Norah allait finir par avoir un torticolis à force de regarder successivement ces deux grandes bêtes là. Ainsi, si Norah se montrait patiente et écoutait les deux se présenter, Dudbear n'eut pas cette politesse et coupa l'un des deux :

    « Dudu... Duba dubababa bud. »

    Norah regarda son ours et celui ci mima Norah en levant la tête et la tournant successivement à droite et à gauche et enfin, il finit par dire le fond de sa pensée : « Gak ! » (c'est pourtant clair, non ?)

    La blondinette regarda son ours avec étonnement et finit par dire un faible :

    « C'est vraiiii ? »

    Finalement, elle profita du silence qu'avait installé cette coupure de parole pour finalement dire :

    « Diiiis, Micheeeelle ! On va visiter ? Hein, dis, tu viens avec nous, hein ? »

    Mais oui, à trois, ce serait bien plus amusant. Et puis... ces trois là étaient promis à de grande chose. Oh, oui !
    Oscar Arcane
    Oscar Arcane
    Flûtiste - Synthetic Dreams

    Nombre de messages : 27
    Localisation actuelle : Devant la chambre de Mademoiselle Michelle!
    Mission actuelle : Visiter le RLS Legacy avec Norah... et Michelle!
    Citation : Euh... D'accord! -^^-
    Couleur RP : #efa627
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Oscar Arcane le Dim 7 Sep 2008 - 15:46

    Oscar entendit la faible réponse de la fameuse Michelle dans l’intercom, réponse qui s’interrompit tandis que la demoiselle devait être en train d’arranger quelque chose dans sa chambre. Ce qui n’interdisait en rien d’être poli :

    « Merciiii ! »

    Et Oscar s’écarta légèrement de la porte pour attendre sagement que celle-ci s’ouvre. Mais il sentit alors un regard intense posé sur lui. Ou plutôt deux… C’était Norah, bien sûr, qui semblait absolument fascinée par Oscar, comme s’il venait de lancer des rayons laser avec les yeux. Oscar eut un petit rire gêné et se gratta l’arrière de la nuque en se demandant ce qu’il avait bien pu faire de si extraordinaire. L’autre regard appartenait à Dudbear. Deux sons s’échappèrent de la bête : « Dub. » et « Gak. ». Évidemment, Oscar ne comprenait pas. Il pouvait chanter en furil, mais il ne pouvait pas comprendre le Dudbear.

    « Dub ? Fit-il en penchant la tête à gauche. Gak ? Compléta-t-il en penchant la tête à droite, cette fois-ci. »

    Mais avant qu’Oscar n’ai pu élucider le mystère du « dub » et du « gak », la porte de la chambre s’ouvrit sur la si importante Michelle. Sans être capable de l’expliquer, Oscar comprit tout de suite pourquoi elle devait être importante. Un sourire énorme se dessina subitement sur le visage d’Oscar, partant d’une oreille pour rejoindre l’autre avec une aisance extraordinaire. Certes, Oscar souriait tout le temps, mais d’habitude, il avait plutôt l’air joyeux. Là, c’était un franc sourire béat qui lui donnait un air stupide (plus encore, même pour ceux qui trouvaient déjà qu’Oscar avait l’air stupide en souriant tout le temps).

    Quelle était donc la raison de ce changement d’expression ? C’est Ricard qui vous le dira…

    En effet, le furil, qui faisait bien tranquillement la sieste dans la chemise d’Oscar fut réveillé par une violente agression de ses naseaux. Ouh là là ! C’était quoi, ça ? Un énorme nuage de phéromones venait de s’échapper brusquement d’Oscar. Vous savez ? Comme ces champignons qui expulsent un nuage de spores quand on appuie dessus… D’aussi loin que Ricard le connaissait, Oscar n’avait encore jamais fait ça. Événement d’importance, donc. Pris d’un accès de curiosité violent, Ricard, tous les sens en éveil, grimpa sans ménagement sur le dos d’Oscar, le griffant au passage (Oscar qui poussa alors un petit « aïe »), et sortit sa petite tête de la chemise pour regarder par-dessus l’épaule de son humase. Il voulait voir et sentir de ses propres yeux et de ses propres naseaux la femelle qui avait tant émoustillé son deux-jambes. Parce qu’attention, hein, Ricard ne laisserait pas n’importe qui toucher à son Oscar ! Non mais oh ! C’est vrai quoi !

    Alors, il y avait deux jeunes humaines. L’une, blonde, minuscule et frêle… Trop jeune, ce ne pouvait pas être elle… L’autre avait une crinière brune et la peau tachetée. Elle était jeune également, pour une deux-jambes, mais c’était une femelle, pas un bébé, donc c’était elle. Première impression : jeune, donc avec des hormones fraîches et vives, fertile, bon choix. En plus, c’était un assez beau spécimen, original, avec ses petites taches : c’était bien pour la préservation de l’espèce et de sa diversité. En plus, elle avait une bonne odeur. Très deux-jambes, mais c’était du deux-jambes qui sentait bon. Mais l’odeur était timide, elle n’osait pas trop se prononcer…
    Ok, Oscar, tu peux l’ensemencer, mais vas-y doucement.
    Et pour manifester son approbation, Ricard donna un léger coup de tête dans la mâchoire d’Oscar.

    Oscar, toujours avec son sourire béat (lui, il n’en était qu’à : sourire béat et Michelle est importante), gratouilla machinalement le menton de Ricard. Il entreprit de suivre de son mieux la conversation.


    « Micheeeeeelle ! T'as vu ? Il fait beau aujourd'hui ! Disait Norah. Regaaaaaaarde ! C'est Oscar ! Il joue du flutuflu, ouiiiii ! Et puis... c'est un magicien ! »

    « Bonjour… Disait Michelle. Je-je-je-je suis… Michelle. Enchantée. Alors c’est… c’est vous le-le nouveau joueur de… de futuflu ? »

    Tiens, on le regardait ? Pourquoi on le regardait ? Aaaaah ! On attendait une réponse. Oui, alors, euh…

    « Oh ! Euh… Eh bien… Hum… Ah ! Ah ! Ah ! Hein ? Ouiiiii ! Je suis Oscar. Le… Nouveau joueur de Futuflu eeeet… Oui, un peu magicien… Comme mon oncle. Mais magicien des furils. Ah ! À ce propos, voici Ricard. »

    Oscar indiqua le furil du doigt et Ricard se dressa fièrement sur l’épaule d’Oscar (déformant ainsi le col de sa chemise) avec ses deux pattes avant. Eh ouais, c’est moi, Ricard.
    Le furil en profita pour examiner plus attentivement la petite deux-jambes. Elle avait l’air gentille, c’était bien, elle le caresserait peut-être… Elle tenait quelque chose dans ses bras. Ça bougeait… C’était vivant ? Quoi ? Kfff ! Kfffffff ! Pas d’odeur ! Froid ! Danger, mauvais ! Kfffff ! Qu’est-ce que c’était que cet être atroce ? Le furil montrait les dents et se ratatinait sur l’épaule d’Oscar. Agité, il se mit à faire des allers-retours d’une épaule à l’autre en passant sous la crinière blonde d’Oscar. Celui-ci ne pouvait que remarquer l’inquiétude de Ricard.


    « Chuuut… Ricard. Je suis sûr que Dudbear est très gentil. Il ne te fera pas de mal, je te le promets. » Fit Oscar, soudain attentif, en carressant l’animal de la tête à la queue.

    Oscar connaissait tout de même assez bien Ricard pour savoir ce qui pouvait le gêner comme ça.

    De son côté, Norah profitait de la fin des présentations pour inviter Michelle à venir avec eux.
    Hein ? Ah oui… Pourquoi pas ? Ce serait bien, non ? Hein ? Oui, oui, oui… Euh…

    Et entre deux pensées fort confuses, Oscar tenta une sorte de sourire d’assentiment en hochant légèrement la tête pour manifester son enthousiasme.

    Michelle Farmann
    Michelle Farmann
    Guitariste (et chanteuse) - Synthetic Dreams

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Dans les couloirs du Legacy, avec Norah, Dudbear et Oscar
    Mission actuelle : Se faire toute petite
    Couleur RP : #FF7575
    Multi-comptes : Noémie Herbogast - Niorun Ynglingar - Newton Guedolphe - Michelle Farmann - Milo Roberts - Woody Calinsky - Aleksandra Sergueïvna Ivanova
    Date d'inscription : 28/01/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Michelle Farmann le Jeu 11 Sep 2008 - 19:10

    Oui, il fait beau aujourd'hui, Norah. Oui, je regarde. Oui, c'est Oscar, le nouveau joueur de futuflu. Magicien en plus de ça ? Chic alors. Oui, Norah, je le vois.

    D'ailleurs Oscar aussi regardait Michelle. Pourquoi ? Mais ça n'allait pas du tout ça, non, non, non ! On ne fixe pas Michelle comme ça sans ciller, enfin... Même si Oscar avait l'air très gentil, qu'il savait jouer de la flûte et qu'il était magicien, il fixait Michelle, et ça, ça faisait très peur à Michelle. Quand on fixe une personne, c'est qu'on ne l'aime pas ou qu'on s'apprête à lui demander quelque chose. Dans tous les cas : c'est qu'on lui porte un intérêt particulier. Et ça, non. On ne pouvait pas porter un vif intérêt à Michelle, pour la simple et bonne raison qu'elle n'était pas intéressante. Voilà tout. Alors s'il vous plait, monsieur le joueur de futuflu, ménagez Michelle, déjà 3 fois que vous manquez de lui faire avoir syncope...

    "Ah ! À ce propos, voici Ricard."

    La rougeur sur les joues de Michelle ne disparut pas, mais elle releva la tête, une lueur pétillante qu'elle s'efforçait de faire disparaître au fond des yeux.

    "Bonjour Ricard." dit elle dans un petit souffle en fixant l'animal.

    Qu'il était mignon ! Tous les furils étaient mignons, mais celui là était très mignon ! Et il avait l'air gentil. Tous les furils avaient l'air gentils. Tous les animaux étaient mignons et gentils, et tous trouvaient grâce aux yeux de Michelle (Même si naturellement, tout le monde trouvait grâce aux yeux de Michelle, les animaux encore plus !).
    Par contre, que Ricard apprécie Dudbear, et que Dudbear apprécie Ricard, ça, Michelle en doutait cruellement. Sa curiosité et son enthousiasme repartirent aussi vite qu'ils étaient arrivés et les épaules de l'adolescente s'affaissèrent de nouveau.

    Mais elle pensait toujours pareil : c'était très chouette d'être magicien, d'avoir un sourire et d'avoir un furil. Michelle ne croyait pas spécialement en la magie, naturellement. Mais elle n'avait jamais prétendu qu'elle n'y croyait pas non plus. Après tout, c'était très rigolo, la magie. Enfin pour le peu que Michelle en connaissait grâce à ses livres, ça avait l'air très rigolo. Même si ça n'existait pas, même si tout était inventé, même si c'était pour gosses, c'était rigolo et ça suffisait à Michelle pour aimer ça. Et surtout, surtout, elle n'aurait jamais pu décevoir ou faire de la peine à la petite Norah en lui disant que la magie comme elle la voyait ça n'existait pas.

    Mais Norah lui avait proposé de venir avec eux, ce qui avait fait pâlir Michelle. Connaissant la petite fille, c'était peut être plus prudent qu'une adolescente qui connaissait les couloirs du vaisseau les accompagnent. Mais est-ce qu'elle ne risquait pas de gêner ? Après tout, Oscar n'avait peut être pas envie qu'elle vienne, Norah ne lui avait pas demandé son avis. Peut être qu'il ne voulait pas voir grand monde, peut être qu'il ne voulait pas voir Michelle, peut être qu'il allait la détester, peut être qu'il allait trouver Michelle idiote et nulle, et il aurait bien raison. Mais Michelle ne pouvait pas dire non à Norah, ça c'était une des choses impossibles à faire. Et si Oscar n'aimait pas Michelle, elle se ferait toute petite et resterait silencieuse, c'est promis.

    Michelle se ratatina sur elle même (et ses orteils se recroquevillèrent) avant de dire d'une toute petite voix :

    "Euh... Oui, si vous voulez..."

    Et c'est là qu'advint le drâme. Michelle se rendit compte de l'apocalypse la plus grave qu'il pouvait advenir. A côté de cette catastrophe, la destruction de la Terre c'était de la gnognotte.

    Michelle était en chaussette.

    "Han !" dit elle avant de plaquer une main sur sa bouche.

    Il fallait mettre des chaussures à ses pieds, et vite...

    "Je... euh... Je... Excusez-moi !" poursuivit-elle d'une voix tremblante avant de faire volte-face et de se précipiter dans sa chambre.

    Oscar et Norah purent alors voir Michelle courir sur les 3 mètres qui la séparaient de son lit, où elle s'assit pour enfiler ses petites bottines noires (avec un rond vert sous la gauche, et un rond rouge sous la droite) rapidement et avec des gestes paniqués. Une fois ses petits pieds confortablement -mais à la va-vite- installés dans les chaussures, Michelle se releva et revint à la porte, le visage rouge comme une tomate.

    "Je suis désolée..." répéta t-elle en fixant le sol.
    Norah Crapaudine
    Norah Crapaudine
    Pataugeuse junior du R.L.S. Legacy

    Nombre de messages : 25
    Couleur RP : #fb4798, #55C29A, #CD9C4D
    Multi-comptes : Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 94998_Hazel ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 17515_Eryl ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 56940_Eilaire ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 70745_Ely_s ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 87573_Ephram ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 34505_Norah ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 27213_Thomas
    Date d'inscription : 27/06/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Norah Crapaudine le Mer 24 Sep 2008 - 19:18

    Et soudain, en bon magicien qui se respecte, Oscar fit sortir un lapin blanc de son chapeau à quelque nuances près. Quelque nuances qui consistaient au fait que ce n'était pas un lapin, mais un Furil et que ce n'était pas de son chapeau mais de sa chemise (pour son anniversaire, la blondinette se décida à lui dessiner un chapeau pour qu'il puisse faire des tours de magie comme tout les autres). Mais quoi qu'il en soit, Norah était définitivement sous le charme. Son regard passait d'Oscar qu'elle admirait avec dévouement, et à Ricard qu'elle regardait comme si c'était la vingt-quatrième merveilles du cercle.

    Ou peut-être la 33ème ? Norah ne savait plus très bien combien y'avait de ces trucs là dans le cercle, mais quoi qu'il en soit, Ricard en était une, c'était certain. Et le fait qu'elle restait figée avec un grand sourire qui irradiait de bonheur, bouche ouverte d'admiration, le montrait bien.

    Dudbear, lui leva paresseusement la tête vers le haut, se demandant d'où venait toute cette agitation. Et là, il y eut comme un bug dans ses circuits imprimés quand il croisa le regard du furil car d'un coup, il ne bougea plus du tout.
    Ce que Dudbear voyait, ce n'était non pas une adorable boule de poils, mais un nid à microbes et parasites qui se chargeraient de faire du mal à Norah. Ce n'était pas non plus quelques petites griffes innocentes, mais des mini-lames acérées qui pourraient déchiqueter le fin visage de la gamine et ensuite, lui donner la gangrène. Et que ce passerait-il après, hein ? Bin, en enlèverait la tête de Norah car ça risquerait de s'infecter. Et après, hein ? Elle se cognerait encore plus et en plus et elle serait pas jolie sans tête (l'ours n'avait pas encore intégré que sans sa tête, Norah ne bougerait plus du tout). Et que dire ce ces petites dents tranchantes et effilées, hein ? Un vrai hachoir prêt à défigurer Norah ! Ou alors à l'amputer d'un membres ! (Qu'est-ce qu'il en savait lui ?)

    Ni une ni deux, dudbear classa Ricard dans la catégorie « Danger maximum, interdiction d'approcher. » Et pour bien le faire comprendre, l'ours remua furieusement les bras devant lui en insistant :

    « GAK, GAK, GAK, GAK GAK !!!! »

    Non, dudbear ne semblait pas disposé à pouvoir apprécier Ricard un jour. Ce truc, c'était un destructeur de Norah en puissance, il en était certain.

    La blondinette sortie de sa torpeur admirative par la soudaine reprise d'activité de dudbear.

    « Bah, qu'est-ce qu'il y a ? »

    Elle suivit le regard de dudbear et répondit très positivement à ce dernier :

    « Il a l'air gentil, hein ? » souffla-t-elle en ignorant les gaks de l'ours, tant elle était en extase devant cette merveilleuse créature.

    Dudbear arrêta de bouger. Une nouvelle donnée venait de rentrer en compte : Norah aimait bien cette... chose. Il laissa ses bras retomber mais n'arrêta pas de fixer la bestiole en émettait des « gak, gak, gak, gak » préventifs. Oh non, cette... Chose ne toucherait pas à un cheveux de Norah. Dudbear s'en fit la promesse.

    Bon, assez d'admiration béate, Norah avait son boulot de pataugeuse junior à faire d'abord ! Secouant la tête pour se remettre ses idées en place (c'est à peine si on pouvait entendre un « tidindinding ») Norah leva un doigts bien en l'air, enthousiaste et s'exclama :

    « Maintenant, on va... !! »

    Puis elle baisa le doigts et avec un air bête, elle se tourna vers Michelle, puis Oscar :

    « On va où au fait ? »

    Car si Norah pouvait sans soucis se repérer et retrouver son chemin, il n'empêchait que ça ne servait pas à grand chose si elle ne savait pas où aller. Et maintenant qu'elle avait fait l'une des chose les plus importantes à faire quand on arrive ici, c'est à dire, dire bonjour à Michelle (et au passage l'embarquer avec soit), là, maintenant, toute suite, non, elle ne savait plus ce qu'elle devait faire et ou aller...

    Mais heureusement, elle avait deux personnes responsables avec elle, n'est-ce pas ?
    Oscar Arcane
    Oscar Arcane
    Flûtiste - Synthetic Dreams

    Nombre de messages : 27
    Localisation actuelle : Devant la chambre de Mademoiselle Michelle!
    Mission actuelle : Visiter le RLS Legacy avec Norah... et Michelle!
    Citation : Euh... D'accord! -^^-
    Couleur RP : #efa627
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Oscar Arcane le Ven 10 Oct 2008 - 19:00

    Eh oui, deux personnes responsables dont l’une souriait stupidement à l’autre.

    Michelle ne semblait pas convaincue du fait qu’on voulait qu’elle vienne pour la visite du vaisseau. Mais Oscar se remit à hocher vigoureusement la tête pour faire comprendre que si, si ! il voulait. Il aurait bien dit un mot, quelque chose comme « sauf si vous avez à faire, bien entendu », mais il en était pour l’instant bien incapable. Il savait que s’il ouvrait la bouche, cela aurait donné plutôt quelque chose comme : « Ouiii… Donc… Je veux… Enfin, nous… Voulons, hein !… Et mais si… Voilà ! En fait… Je peux tout à fait leeee… Concevoir. Oui, c’est ça. Donc, ne vous sentez pas… Obligée, hein ! C’est juste que je veux… Nous voulons… Voilà. ». Ce qui n’aurait été guère compréhensible.

    En plus la jeune fille dit bonjour à Ricard. On ne disait que trop rarement bonjour à Ricard. On disait souvent bonjour à Oscar. Comme ça : « Bonjour Oscar ! ». Mais très rarement : « Bonjour Ricard ! ». Alors Ricard était content qu’on lui dise bonjour. Car il comprenait ce que cela signifiait, il l’avait entendu assez souvent. C’était comme ça que se saluaient les deux-jambes. Il existait d’autres formules, bien sûr, mais « bonjour », c’était celle qu’il avait entendue le plus fréquemment. Ricard décida d’ignorer Dudbear qui ne semblait pas être capable de faire quoique ce soit de plus dangereux que de secouer les bras, la tête et dire « Gak ! ». Cependant, il resterait sur ses gardes. Il ne savait pas ce qu’était cette créature et elle était peut-être capable d’inspirer une folie meurtrière à la petite deux-jambes blonde à force de dire « Gak ». Mais a priori, l’incantation magique ne semblait pas faire effet pour le moment sur la gamine qui couvait Ricard d’un regard que le furil pensait affectueux.
    Donc, tant qu’il n’y avait pas de danger imminent, Ricard pouvait s’installer confortablement sur les épaules d’Oscar (non sans lancer au passage un regard narquois à Dudbear qui signifiait « Regarde bien : moi, je peux bouger, je peux m’étirer, je peux faire plein d’autres choses que bouger les pattes antérieures et la tête… »), assister au spectacle et profiter du fait qu’il attirait une attention bienveillante de la part de deux jeunes charmantes deux-jambes.

    Et pendant que le furil se prélassait sous les ondes positives que lançait Norah sur lui grâce à ses grands yeux bleus, Michelle disparaissait pour mettre des chaussures. Son absence de chaussure semblait la bouleverser au plus au point. Ce n’était pourtant pas si grave de ne pas porter de chaussures. Certes, le sol des coursives était un peu trop froid pour qu’il soit agréable de s’y promener en chaussette… Mais Oscar persistait à croire qu’il n’y avait rien de honteux dans le fait d’être en chaussettes. Peut-être que si elles avaient été trouées cela aurait fait un peu négligé… Mais ce n’était pas le cas. Et c’était triste que Michelle ne puisse pas se trouver en chaussettes sans en avoir honte. Oscar, lui, était prêt à enlever ses chaussures pour qu’elle ne soit plus toute seule en chaussettes et la mettre à l’aise ! (N’est-ce pas un geste du plus haut romantisme ?)

    Mais alors qu’Oscar était tout à ses réflexions sur les chaussures et les chaussettes, Norah s’interrogeait sur la direction à prendre. Allons bon ! Oscar devait retourner dans le rôle de l’adulte responsable. Avant d’arriver sur le R.L.S. Legacy, il avait pris de bonnes résolutions. Il voulait être capable de garder son travail et s’en sortir en cas de coup dur (comme se retrouver perdu au milieu des salles des machines). Et pour cela, il devait… Faire un plan ! Oui ! C’était ça la solution ! Philippe lui en avait bien donné un du R.L.S. Legacy, mais Oscar ne savait pas du tout lire une carte. C’était trop compliqué pour lui. Alors il devait faire lui-même un schéma simple du chemin à faire vers les endroits-clefs du vaisseau. Eh oui, Oscar savait parfois faire preuve d’initiative pour améliorer les compétences qui lui faisaient défaut.

    Avec un sourire triomphant, Oscar posa sa valisette sur le sol (celle qui contenait ses flûtes) et sortit de ses poches un stylo noir et des feuilles de papier un peu froissées, dont une liste des lieux importants à repérer qu’Oscar avait faite préalablement.


    « Moi je sais où on doit aller ! S’exclama-t-il joyeusement. Alooors… »

    Oscar défroissa méticuleusement sa liste et tenta de décrypter sa propre écriture en pattes de mouche.

    « Je dois savoir où se trouvent… L’endroit où on mange, les toilettes, là où je dois me laver… »

    Oscar tourna son papier, vraisemblablement pour lire des mots inscrits de travers sur la feuille.

    « … Là où je vais dormir, là où on doit répéter… »

    Il tourna une nouvelle fois la feuille pour la remettre dans sa position initiale.

    « … Et puis la meilleure baie vitrée pour regarder les étoiles. Et le Pont aussi. J’ai jamais vu le pont d’un vaisseau, on n’a jamais voulu me laisser y entrer… Allez savoir pourquoi ! Ah ah ah ah ! »

    Oscar riait avec légèreté. Et non, il n’avait pas la moindre idée de la raison pour laquelle on l’avait empêché d’aller sur le pont d’un vaisseau jusque-là.

    « Mais on fait ça dans l’ordre que vous voulez. Et puis s’il y a d’autres choses importantes que je dois voir, il faut m’y emmener, hein ! »
    Michelle Farmann
    Michelle Farmann
    Guitariste (et chanteuse) - Synthetic Dreams

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Dans les couloirs du Legacy, avec Norah, Dudbear et Oscar
    Mission actuelle : Se faire toute petite
    Couleur RP : #FF7575
    Multi-comptes : Noémie Herbogast - Niorun Ynglingar - Newton Guedolphe - Michelle Farmann - Milo Roberts - Woody Calinsky - Aleksandra Sergueïvna Ivanova
    Date d'inscription : 28/01/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Michelle Farmann le Mer 12 Nov 2008 - 13:26

    "On... On peut aller commencer par l'endroit où vous allez dormir... Ou là où on peut manger... Ou la baie vitrée aux étoiles... Je-Je sais où c'est... "

    L'esprit timide et renfermé de Michelle avait longtemps cogité avant de répondre. Après tout, dans tout ce qu'Oscar voulait voir, Michelle pouvait les emmener partout, elle connaissait le vaisseau ! Mais il y a des endroits où la demoiselle avait peur d'aller. Comme le Pont. Michelle ne savait pas si elle avait le droit d'y aller. Peut être qu'ils se feraient disputer par quelqu'un s'ils allaient là-bas sans permission. Alors non, notre adolescente refusait d'emmener quelqu'un dans un endroit où il risquerait de se faire disputer par sa faute ! Mais comment dire ça ? En réalité Michelle n'en avait aucune idée des endroits où il était interdit d'aller... Personne ne lui avait jamais dit "Ne va pas sur le Pont !" mais personne n'avait jamais dit non plus "Tu dois aller sur le Pont". C'était très confus pour Michelle. Parce qu'elle était trop bête, trop timide et trop peureuse pour demander à qui que ce soit si oui ou non il y avait une interdiction d'aller sur le Pont. Et elle avait accepté d'accompagner la petite Norah et le joueur de futuflu ? Mais quelle idiote... Quelle prétention de croire qu'elle allait être utile en quelque chose... Les teintes des joues de Michelle prirent un joli dégradé de rouge et de rose et elle baissa la tête.
    Ensuite, emmener Oscar aux toilettes ? C'est vrai que c'était vital comme endroit... Mais Michelle ne saurait pas quoi dire une fois là-bas : "Alors voilà, c'est ici que... qu'on... enfin... on peut... Ooooh...". Définitivement non. Pareil pour le lavage, on imagine très mal donner une tape dans le dos d'Oscar, et à la bonne frankette lui dire "Aller mon gars! C'est ici qu'on se décrasse, tu vois ! Attention à ne pas faire tomber la savonnette ! Mouarf !". Encore une fois, non.

    "C'est à dire que... Là... On-on est dans l'étage des chambres... Et-et donc la votre doit être par là donc on peut commencer par y aller... Et puis comme ça vous-vous pourrez poser toutes vos affaires..."

    Oui, après tout ça semblait logique. Oscar n'avait peut être pas envie de se balader dans tout le vaisseau avec sa valise.
    ...
    Et pourquoi pas ? Peut être que justement si : il voulait la garder avec lui ! Et puis Michelle ne savait même pas quelle était sa chambre à lui ! Certainement l'ancienne de Sophie, certes... Mais ce n'était pas sûr ! Et même si Philippe avait donné un plan à Oscar et qu'il avait sûrement fait une petite croix à l'endroit où était sa chambre, Michelle n'était pas sûre, même si elle elle savait une carte.
    Michelle paniqua (oui, encore.) et se précipita d'ajouter très vite :

    "Maiiiiis on peut aller autre part, aussi ! Je... Je-je veux pas forcer à quoi que ce soit, on va où vous voulez !"

    Voilà, première rencontre, et Michelle était certaine que le joueur de futuflu n'allait pas l'apprécier ! D'ailleurs il voulait sûrement que Michelle reste dans sa cabine à elle et qu'il visite le vaisseau avec Norah et Dudbear uniquement. Michelle ne servait à rien, elle ne savait même pas s'il y avait d'autres endroits importants à faire visiter à Oscar... Le cinéma peut être ? Michelle n'aimait pas tellement y aller parce qu'elle n'aimait pas se faire remarquer, malgré son envie de voir certains films.

    [Hj : Navrée, je ne fais pas avancer le schmilblick mais Michelle ne peut pas prendre de décision par elle-même... ^^']
    Norah Crapaudine
    Norah Crapaudine
    Pataugeuse junior du R.L.S. Legacy

    Nombre de messages : 25
    Couleur RP : #fb4798, #55C29A, #CD9C4D
    Multi-comptes : Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 94998_Hazel ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 17515_Eryl ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 56940_Eilaire ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 70745_Ely_s ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 87573_Ephram ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 34505_Norah ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 27213_Thomas
    Date d'inscription : 27/06/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Norah Crapaudine le Mar 18 Nov 2008 - 18:46

    Parfois, Norah avait la concentration aussi aiguisée qu'une coquille d'escargot. Les choses passaient autour d'elle, d'autres se disaient sans que la gamine ne puisse les conserver dans sa petite cervelle d'oiseau. Cependant, d'autre fois, elle tentait de faire preuve d'une concentration, pour elle, alors inhumaine et suivait ce qui se faisait. Comme là. En effet, très patiemment et silencieusement, elle écouta Oscar faire la liste des endroits qu'il fallait aller voir et dans sa petite tête blonde, Norah se faisait le chemin pour arriver à ces points précis. Elle acquiesçait de manière systématique avec un air semi-sérieux à chacune des propositions du nouveau flûtiste avec une concentration telle que même quand le blondinet eut finit, Norah resta dans son état d'extrême attention, les yeux perdu dans le vide, sauf que cette fois ci, c'était le silence produit par le jeune homme, auquel elle continuait de dire « oui » de la tête, qui canalisait les pensées de la gamine.

    Si si, elle était bien attentive et ne faisait pas semblant. C'était juste que, pour Norah, la concentration était une espèce d'état second dont on ne sortait pas facilement. Ou en tout cas, elle en sortait à retardement.

    Quand Michelle prit la parole, la blondinette sembla sortir de sa torpeur et se tourna vers l'adolescente, un grand sourire aux lèvres. Oh, oui ! Elle en disait des chose intelligente Michelle ! Comme par exemple l'idée de poser les affaires d'Oscar, pour qu'il peine moins. Oui, c'était vraiment très bien pensé. Jamais cette idée n'aurait effleuré l'esprit de la gamine. Ou du moins, il ne lui semblait pas. Mais au moins, ça lui faisait un nouvel endroit où aller, et ça, c'était bien ! Fière du chemin qui se faisait dans sa petite tête blonde, Norah vint se placer juste sous le nez de Michelle.

    Oh, oui ! Elle était gentille Michelle : pour pouvoir regarder Norah dans les yeux, elle baissait très souvent la tête. Bah oui ! Si elle baissait la tête, c'était bien pour ça, non ?

    Offrant à l'adolescente un sourire éclatant de bonheur, Norah tonna :

    « Micheeeeeelle ! On y va ! Tu viens ? Et tu viens aussi monsieur, hein ? »

    Et aussitôt, sans laisser la malheureuse s'exprimer, Norah attrapa de sa main libre les doigts de la jeune fille et se mit à sautiller pour inviter cette dernière à suivre en tournant la tête vers le nouvel arrivant pour lui aussi l'inviter à suivre. Après tout, si les trois allait se promener dans le vaisseau, c'était bien pour lui, non ?

    Dudbear regarda d'un air mauvais ce nouveau contact. Est-ce que Michelle se lavait bien les mains ? Est-ce qu'elle n'avait pas de multiples petites bestioles sur elle prêt à faire du mal à Norah (on ne le reprendra plus à se faire surprendre par un furil surprise !) ? Et est-ce que ses griffes à elle étaient bien coupées pour ne pas érafler les mains si fragile de la gamine ? Soupçonneux, Dudbear émit un micro « gak... », que Norah ignora royalement, et regretta quelques secondes de ne pas avoir de programme « Molecule - Obliterator » pour voir si, au moins, la jeune fille que Norah touchait était bien propre. Oui, vraiment dommage.

    Norah se mit alors à marcher à bonne allure, faisant des enjambées courtes, mais rapides, et passa, sans s'arrêter dans les couloirs des compartiments des artistes. Si la gamine avait bel et bien écouté ce qui s'était dit, imprimé les différents endroits qui étaient recherchés et visualisé les chemins à emprunter, il n'empêchait que la concentration n'avait rien à voir avec la mémoire et Norah, avec un savoir faire hors-norme dans cette matière, semblait purement et simplement avoir oublié que la chambre était le premier élément recherché. Cependant, déterminée et, semblait-il, sûre de sa destination, elle marchait d'un pas obstinée à la rencontre d'un premier lieu important du vaisseau.

    Qui était... ? Ça, seule Norah le dira. 
    Oscar Arcane
    Oscar Arcane
    Flûtiste - Synthetic Dreams

    Nombre de messages : 27
    Localisation actuelle : Devant la chambre de Mademoiselle Michelle!
    Mission actuelle : Visiter le RLS Legacy avec Norah... et Michelle!
    Citation : Euh... D'accord! -^^-
    Couleur RP : #efa627
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Oscar Arcane le Ven 5 Déc 2008 - 13:26

    Oscar lança un regard admiratif (à plus d’un titre) à Michelle.

    « Ça alors, oui, c’est une bonne idée ! Je pourrais poser ma valise si on commençait par ma chambre ! Je n’y aurais jamais pensé ! »

    Oscar sourit largement à Michelle. Il avait toujours été impressionné par les gens qui faisaient preuve d’un peu de sens pratique. Lui-même n’y arrivait que difficilement, même si Henri s’était efforcé de lui en apprendre les bases.

    Michelle avait vraiment l’air d’avoir du mal à imposer ses idées. Rien que de les proposer semblait être une difficulté majeure pour elle. Oscar avait beau paraître naïf, voire stupide, il n’était pas toujours aussi aveugle qu’il le laissait croire. Il voyait bien la timidité de Michelle et il s’en sentait un peu triste. Il voulait faire quelque chose pour elle, pour qu’elle ait un peu plus confiance en elle. En tout cas, il était hors de question de jouer à l’Oscar pataud qui risquait d’écraser la pauvre Michelle par son manque d’attention et sa maladresse. Il fallait faire preuve d’un peu de subtilité. Après tout, Oscar n’était pas le neveu d’Henri pour rien…
    Il ne pouvait pas faire grand-chose à part encourager Michelle pour qu’elle prenne conscience que ses idées pouvaient être bonnes. Mais c’était un début.

    Lorsque Michelle se rétracta, Oscar s’empressa de répliquer doucement :


    « Non non, ça me semble une suggestion judicieuse… N’est-ce pas… euh… Norah ? »

    Oui, malheureusement, la fillette n’était absolument pas en âge de faire preuve de la même subtilité qu’Oscar.

    « Micheeeeeelle ! On y va ! Tu viens ? s’exclama-t-elle en prenant la main de Michelle pour l’entraîner à sa suite. Et tu viens aussi monsieur, hein ? »

    Oscar resta hébété un moment. Puis il se reprit. Il prit une feuille vierge et la mis par-dessus sa liste des lieux à visiter. Il déboucha son stylo noir, prêt à dessiner un schéma tout en parcourant les couloirs du R.L.S. Legacy.

    « Oui, ouiiii ! Je viens ! »

    Mais il fit face alors à une difficulté tout à fait inattendue : sa valisette se trouvait toujours sur le sol. Or il ne pouvait pas la transporter et dessiner en même temps. Légèrement contrarié, Oscar ne fut pas loin de faire la moue. Il rangea alors ses petites feuilles et son stylo, envoya au diable toutes ses bonnes résolutions et empoigna sa valisette pour suivre Norah et Michelle un grand sourire aux lèvres. Tant pis. Il essayerait de se souvenir du chemin… Et s’il n’y arrivait pas… Eh bien il se perdrait, ce n’était pas un drame, au contraire, c’était plutôt réjouissant, non ?



    [HJ : Ça me semble pas top top, mais bon…]
    Michelle Farmann
    Michelle Farmann
    Guitariste (et chanteuse) - Synthetic Dreams

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Dans les couloirs du Legacy, avec Norah, Dudbear et Oscar
    Mission actuelle : Se faire toute petite
    Couleur RP : #FF7575
    Multi-comptes : Noémie Herbogast - Niorun Ynglingar - Newton Guedolphe - Michelle Farmann - Milo Roberts - Woody Calinsky - Aleksandra Sergueïvna Ivanova
    Date d'inscription : 28/01/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Michelle Farmann le Dim 18 Jan 2009 - 16:18

    "Euh..." fut la seule réponse que Michelle parvint à développer lorsque Norah lui prit la main pour l'emmener.

    La pauvre Michelle était face à un bien cruel dilemme. Soit elle se permettait d'interrompre Norah dans sa course pour lui rappeler gentiment (Oui, Michelle était toujours gentille) que le lieu qui serait le plus judicieux à visiter en premier était la cabine du nouveau musicien (entendez par là qu'il fallait l'y amener, pas y entrer pour "visiter" ! Non, non, non, Michelle ne se permettrait pas de rentrer dans la cabine d'Oscar, ni de qui que ce soit d'autres !), au risque de couper tout élan à la gamine, de la rendre triste, de la décourager, de passer pour une bourreau d'enfants auprès d'Oscar, de se mettre à pleurer (Parce que Michelle ne voulait pas qu'on croit qu'elle était méchante. Michelle aimait les enfants, et elle aimait bien Norah.), et donc de passer pour une pleurnicheuse bon à rien qui est tout juste utile à servir de repose-verre ou de porte manteau. Une réaction en entrainant une autre, Oscar, fatigué et agacé par l'attitude de Michelle, pourrait être dégouté du Legacy et du groupe avant même d'avoir joué avec eux, il planterait tout sur le champ, repartirait là d'où il venait, Perry serait furieux et tout ça, ce serait la faute de Michelle. Perry furieux, Perry qui crierait sur tout le monde, tout le monde qui serait vexé et triste ou en colère, tout le monde quitterait le Legacy et Michelle se retrouvait toute seule avec tout ce poids sur sa conscience.

    Ou pas.

    Il y avait une deuxième option : ne rien dire, et suivre la petite Norah. Elle la suivrait doucement jusqu'à ce qu'ils arrivent... Jusqu'à ce qu'ils arrivent où ? Manifestement, si Norah connaissait son itinéraire, Michelle et Oscar l'ignorait complètement. Où les emmenait-elle ? Et si Oscar ne voulait pas du tout se rendre ailleurs que dans sa cabine ? Il avait dit qu'il voulait visiter le vaisseau, mais il avait l'air de vouloir poser ses affaires... Que préférait-il ? Peut être n'avait-il aucune envie de suivre Norah et Michelle vers un endroit dont on ne lui avait même pas communiqué le nom... De plus, il était encombré.
    Michelle le regarda ranger son stylo d'un air décidé, mais elle se sentit soudain très coupable (ou du moins, encore plus que d'habitude).

    C'est pourquoi, notre Michelle nationale décida de jouer les grandes : elle regarda Norah et s'adressa à elle :

    "Dis Norah... Tu nous emmènes où ?" demanda t-elle gentiment.

    Une troisième alternative effleura alors son esprit : ils suivraient docilement Norah, et Michelle pouvait proposer à Oscar de tenir sa petite valise. Ainsi, Norah serait contente, le nouveau musicien pourrait dessiner son petit plan et Michelle resterait à l'écart en rendant service au jeune homme. Ça pourrait le faire, n'est-ce pas ?

    Timidement, Michelle tourna la tête pour regarder Oscar, sans ralentir l'allure imposée par la petite Norah.

    "Je... Je-je... si vous... Bien sur si vous ne... Je... Votre valise... Je peux vous la porter si-si-si-si... si vous voulez noter quelque chose en-en... en même temps..."

    Michelle rougissait terriblement, et elle baissa les yeux en se mordant les lèvres. Si le joueur de futuflu avait compris quelque chose à ce qu'elle venait de dire, il était très doué...
    Norah Crapaudine
    Norah Crapaudine
    Pataugeuse junior du R.L.S. Legacy

    Nombre de messages : 25
    Couleur RP : #fb4798, #55C29A, #CD9C4D
    Multi-comptes : Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 94998_Hazel ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 17515_Eryl ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 56940_Eilaire ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 70745_Ely_s ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 87573_Ephram ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 34505_Norah ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 27213_Thomas
    Date d'inscription : 27/06/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Norah Crapaudine le Sam 24 Jan 2009 - 16:54

    « à la machine à Pop ! " répondit gaiment Norah à Michelle.


    L'image qui s'affichait dans la chambre de la blondinette eut un sourire. L'intelligence artificielle Sorel s'amusait beaucoup de la situation. Oh, oui, énormément.

    Grâce à Dudbear et aux multiples micros et écouteurs qui étaient intégrés à l'ours, il n'avait pas loupé une miette de la conversation. Et même si ça pouvait en déranger plus d'un de devoir mettre la sensibilité de l'écoute au volume maximum quand la dénommée Michelle chuchotait et, au contraire, baisser vivement quand Norah s'exclamait, Sorel n'aurait loupé cette conversation pour rien au monde. Non seulement parce que ça lui faisait du bien de pouvoir « sortir » un peu de cette chambre, mais en plus, il se sentait alors incroyablement supérieur à ces pauvres humanoïdes.

    Pauvres petites êtres ! Pas même capable de comprendre un peu mieux Norah, savoir quoi faire pour la mener où on voulait ! Bon, il fallait dire qu'avec une jeune fille qui avait comme tare une timidité pathologique et un jeune homme semblant dénué de tout bon sens que tout adulte normal se targuerait d'avoir, l'affaire n'était pas gagné. Avec un sourire satisfait et fier, Sorel sentait ses programmes alors bien plus perfectionnés que ces deux là.

    D'accord, c'est vrai : ils avaient en plus le côté imprévisible qu'en tant qu'IA, Sorel ne pouvait que jalouser. Mais il avait tellement plus... Par exemple, sa réflexion. L'IA pensa rapidement à la situation. Il voyait distinctement, même s'il ne pouvait pas utiliser les caméras extérieurs, sa blondinette courir en avant, suivit par la jeune Michelle qui n'oserait même pas dire qu'elle était essoufflé ou bien qu'Oscar, derrière, n'arrivait pas à suivre à cause de sa valise... D'ailleurs, à ce sujet... Ce bonhomme ne risquait-il pas de se plaindre ? De dire que cette gamine était responsable de sa crise d'asthme qui l'empêchait dorénavant de jouer de la flûte ? Et qu'est-ce qui empêcherait le maître du groupe, Perry Mc Guinley, d'ensuite virer Norah de ce vaisseaux ? De la balancer dans l'espace où elle ferait *sportch * puis...

    « Dudbear ! Tu arrêtes ça toute suite !  »

    Sorel connaissait ça. Dès qu'il commençait à charger une partie de ses données dans l'ours pour espionner en toute quiétude, ce dernier commençait à lui souffler sa paranoïa et son inquiétude pour Norah. Et ça ne plaisait pas à Sorel. Mais alors, vraiment pas. Il soupira, ou du moins, sa représentation sur l'écran fit tout comme, et il grommela : « Ok, ok, j'ai compris... »


    Avança avec célérité, enchainant des enjambées courtes, mais rapide, Norah trottinait à présent vers une destination dont elle seule savait la destination, au possible grand damne de ses compagnons du moment. Toute considération bassement matériel sur le fait que le magicien pourrait avoir du mal à marcher, ainsi armé de sa valise était bien loin de lui creuser la cervelle. De plus, Michelle se proposait pour porter ! C'était vraiment très gentil de sa part ça ! Et puis comme ça, il pourrait refaire son schéma ! Ce serait vraiment parfait !

    Ce n'était pas par méchanceté ou égoïsme que la fillette ne réfléchissait pas à amener Oscar dans sa chambre. Non, c'était simplement car elle n'y pensait pas. Et tant qu'on ne lui rappellerait pas, il y avait de grande chance que cette idée, aussi excellente soit-elle, reste au stade de pensée tentant de percer dans l'esprit de la fillette, mais sans y parvenir. Non, il fallait un coup de pouce pour ça, qui allait être donné par, étonnamment, Dudbear. D'un coup, Celui ci adopta une voix complètement différente de son ton habituelle et plus de Du ou Ba. Cette fois, c'était un dialecte compréhensible par toute espèce vivante.

    «  Norah...  »

    la gamine se stoppa net. Elle regarda à droite, puis à gauche, puis derrière elle... Mais il n'y avait rien. Elle souleva Dudbear pour lui faire face et pencha la tête sur le côté. Cette voix... cette voix c'était...

    « Sorel ? 
    - Tu comptes l'emmener où le nouveau ? 
    - à... à la machine à pop...? Non ?  »

    La machine à pop, où communément appelé, la machine à Popcorn, était une merveilleuse invention pour Norah. Ça faisait pop et ça sentait bon, ça faisait au moins deux sens satisfaits. Et que ce ne soit pas la majorité importait peu : deux sens contents, c'était une Norah contente.

    «  C'est vraiment bien d'emmener le nouveau flûtiste à sa chambre avant. Vraiment bien. C'est une très bonne idée, Norah. 
    - Ah ? Ah ouiiiii !  » Répondit-elle avec un grand sourire.

    Quelle gamine charmante pensa Sorel. Et si facile à manipuler ! Un vrai bonheur. Puis comme si elle espérait, vainement, ne pas se faire entendre des deux personnes situées à quelques pas d'elle, il entendit la voix fluette de la blondinette chuchoter :

    « Dis... Tu sais où elle peut être sa chambre ? 
    - Sophie est partie, non ? Il doit avoir récupéré ses quartiers... 
    - Ouiiiii ! Merci !!  »

    Après tout, les quartiers des artistes, tout comme ceux de l'équipage où séjournait Norah, n'était pas compartimenté par rapport au genre de l'occupant. De plus, comme les chambres étaient à thème, elles restaient mixte. Satisfait de sa « bonne action » du jours, Sorel coupa nette la conversation, les gak de protestation de Dudbear commençant sérieusement à le lasser.

    Après avoir remercié l'ours, Norah se tourna vers ses deux autres compagnons et les regarda d'un air ravi, de cet air qu'on a quand on a une bonne idée et qu'elle va se concrétiser. C'est donc avec un grand sourire (de toute façon, Norah souriait tout le temps...) qu'elle s'exclama à l'adresse d'Oscar :

    « On va dans ta chambre !  »

    Reprenant son trottinement gai, Norah prit donc la direction première « Chambre de magicien ». Suivrait ensuite la machine à Pop, puis la pièce où on regardait les dessins animés, puis là où on regardait les étoiles, c'était si joli, et puis... Oh, puis, plein de chose !
    Oscar Arcane
    Oscar Arcane
    Flûtiste - Synthetic Dreams

    Nombre de messages : 27
    Localisation actuelle : Devant la chambre de Mademoiselle Michelle!
    Mission actuelle : Visiter le RLS Legacy avec Norah... et Michelle!
    Citation : Euh... D'accord! -^^-
    Couleur RP : #efa627
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Oscar Arcane le Ven 13 Fév 2009 - 14:19

    Allons bon, tout allait de travers ! Maintenant, Michelle voulait porter la valise d’Oscar. Et ça, c’était évidemment hors de question. Que dirait Henri s’il apprenait que son neveu avait fait porter sa valise par une jeune fille ? L’oncle d’Oscar lui avait appris qu’en toutes circonstances, il y avait des règles qu’il ne fallait surtout pas enfreindre. C’étaient toutes celles qui constituaient la « galanterie ». La galanterie. En 3333, pour beaucoup de personnes, ce n’était plus qu’une vague notion à la fois élégante et un peu réactionnaire que certains continuaient à respecter globalement. Mais Oscar ne faisait pas partie de cette majorité. Pour lui, la galanterie, c’était un contrat qu’il avait signé et qu’il s’était engagé à respecter. Et quand un homme engageait sa parole, il devait la respecter jusqu’au bout. Sinon, comment pouvait-on encore prétendre être un homme ?
    En réalité, Dire qu’Oscar comprenait la totalité de ce raisonnement serait un peu excessif. Mais c’était Henri qui lui avait appris tout cela, donc c’était forcément juste. Sans le savoir, le jeune homme avait été initié à une sorte de société secrète nommée « les gentilshommes des temps modernes » par son oncle. Il avait effectivement signé un contrat où il s’engageait à se montrer galant en toutes circonstances. Et c’était pourquoi il ne pouvait en aucun cas permettre à Michelle de porter sa valise.

    Seulement, cela posait un petit problème : Oscar devait refuser l’offre de Michelle avec le plus grand tact possible, sinon, elle allait se dire qu’elle l’avait fâché ou qu’il ne lui faisait pas confiance pour porter sa valise ou pire encore : qu’elle l’embarrassait en lui proposant de porter sa valise car il était galant et ne pouvait pas accepter et qu’elle était stupide de ne pas y avoir pensé et que par conséquent Oscar allait la détester de s’être montrée aussi bête. Bref, Oscar devait essayer d’éviter que Michelle pense tout cela. Tâche d’une difficulté extrême.
    Ah ! Bien sûr, il serait peut-être plus commode de la laisser porter la valise. Mais comme expliqué précédemment, c’était hors de question. Totalement impossible. Oscar ne pouvait pas revenir sur sa parole, sinon, il ne serait plus un homme et Henri aurait honte de lui. Et Oscar n’y survivrait sans doute pas.

    Oscar réfléchit soigneusement, puis il répondit, tout en marchant au rythme effréné de Norah :


    « Non merci, je vais continuer à la porter moi-même. Mais merci d’y avoir pensé et de l’avoir proposé, vous êtes très gentille, Mademoiselle Michelle. »

    Puis il lui sourit, comme toujours.
    Il décida de suivre sagement Norah et Michelle jusqu’à la « machine à Pop » comme l’avait expliqué la fillette pour répondre à la question de Michelle. Il n’avait pas la moindre idée de ce que pouvait être la « machine à Pop », mais c’était sans doute un endroit fascinant puisque Norah voulait y aller. D’ailleurs, il avait un nom si amusant que ça ne pouvait être que bien.

    Du moins c’était ainsi que se profilait l’avenir pour Oscar jusqu’à ce que Dudbear se retrouve possédé par une autre entité ! En effet, cette entité se mit à parler de la bouche de l’ours avec une autre voix et surtout, un autre langage qui était le parler intercirculaire ! Le phénomène était pour le moins curieux à observer. Oscar en fut tout surpris. Mais bon, si cela arrivait, c’était que cela pouvait arriver, non ? Oscar ignorait comment et pourquoi cela arrivait, mais cela arrivait, explication scientifique ou non. Norah sembla elle aussi un peu déboussolée sur le coup. Mais elle connaissait visiblement la voix qui s’appelait « Sorel ». Finalement, ce qui était en train de se passer n’était peut-être pas si inhabituel que cela et si c’était normal, tout allait bien.

    Et le gentil Sorel qui semblait avoir un pouvoir extraordinaire rappela à Norah qu’il valait mieux passer par la chambre d'Oscar avant toute chose, alors que Michelle et Oscar s’était déjà résigné à la suivre où elle voulait. Et Norah acquiesça avec enthousiasme. Et bien voilà, c’était tout, il suffisait de faire preuve d’un peu d’initiative, Norah ne se vexait pas pour autant. Ou alors il fallait s’appeler Sorel… Enfin, Oscar essaierait de faire preuve d’un peu plus d’initiative la prochaine fois. S’il y arrivait… Car Oscar et l’initiative, cela faisait deux… Ou trois… Ou plus. Au moins.

    Après un petit intermède au cours duquel Sorel expliqua à Norah que la chambre d’Oscar devait être l’ancienne chambre de « Sophie », Norah se tourna vers oscar pour lui annoncer fièrement :


    « On va dans ta chambre ! »

    Et elle se remit à trottiner gaiement, comme si elle n’avait jamais changé de destination.

    « D’accord ! Répondit Oscar avec enthousiasme. »

    Le blondinet n’avait pas grand mal à suivre Norah avec ses grandes jambes. Et puis sa valisette n’était pas sa lourde. Après tout, elle ne contenait que ses flûtes. Son autre valise, un peu plus grosse, celle qui contenait toutes ses autres possessions matérielles, avait dû être déjà amenée à ses quartiers. Et si ce n’était pas le cas, Oscar la retrouverait et la ramènerait après sa visite guidée. Chaque chose en son temps. Et si on y pensait au moment voulu.
    Michelle Farmann
    Michelle Farmann
    Guitariste (et chanteuse) - Synthetic Dreams

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Dans les couloirs du Legacy, avec Norah, Dudbear et Oscar
    Mission actuelle : Se faire toute petite
    Couleur RP : #FF7575
    Multi-comptes : Noémie Herbogast - Niorun Ynglingar - Newton Guedolphe - Michelle Farmann - Milo Roberts - Woody Calinsky - Aleksandra Sergueïvna Ivanova
    Date d'inscription : 28/01/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Michelle Farmann le Mer 11 Mar 2009 - 14:01

    A l'évocation de la machine à pop, le teint de Michelle avait blêmit et son cœur avait manqué un battement. Car elle savait, elle, ce qu'était cette fameuse machine. Comment le savait-elle ? Et bien parce que Michelle comprenait Norah, elle. Non seulement elle avait de l'expérience en ce qui concernait l'apprentissage du dialecte des enfants mais ensuite, elle trouvait ça tout à fait normal que la machine à pop corn soit surnommée la machine à pop. C'était plus court, plus joli, plus mignon, plus champêtre. Pourquoi est-ce que les gens s'embêtaient à donner des noms compliqués aux choses, alors que c'était si simple de trouver de jolis mots ?

    Mais Michelle ne tergiversa pas plus sur les nominations des choses. La boule d'angoisse qui lui serrait la gorge lui rappela cruellement qu'il ne s'agissait pas de débattre du vocabulaire, mais de tenter de faire du premier jour du nouveau flutiste à bord du vaisseau un jour aussi agréable que possible. Pour Michelle, ça ressemblait à une mission suicide : comment faire pour qu'Oscar se sente à peu près bien ici ? Comment faire pour qu'il ne croit pas entouré d'une empotée et d'une petite fille à la mémoire bien courte ?

    A la manière d'un électrochoc, cette pensée revigora l'adolescente, qui ravala ses larmes et renifla un grand coup, pour se donner du courage. Elle ne voulait surtout pas qu'Oscar soit méchant envers la petite Norah. Alors, à Michelle de se débrouiller pour que, si le nouveau monsieur voulait s'énerver, qu'il ne le fasse pas contre la blondinette, mais contre elle ! Voilà. C'était pour ça que Michelle se battrait aujourd'hui.

    Les épaules légèrement redressées de l'adolescente s'affaissèrent aussitôt que le flutiste refusa qu'elle porte sa valise. En plus, il continuait à l'appeler « Mademoiselle Michelle »... L'adolescente était tétanisée, derrière sa marche discrète et timide. Personne ne l'avait encore appelé de cette manière... On l'appelait toujours par son prénom. « Mademoiselle Michelle », c'était très... intimidant. Elle sentit le rouge lui monter au joue et son teint devint en réalité d'un rouge très pivoine, façon phare. Néanmoins, elle tenta de se contrôler pour ne pas détaler à toute vitesse. Après tout, Oscar avait été très gentil, dans sa façon de refuser. Dans un coin de sa tête, Michelle en conclut qu'il ne devait pas être trop en colère de visiter le vaisseau de cette manière, en commençant pas la "machine à pop". Tout en retenant son souffle, elle attendit quelques secondes, pour voir si une avalanche de reproches allait s'abattre sur elle.

    Or, rien ne vint.

    Enfin, presque rien. Michelle ne su pas très bien ce qui s'était passé, mais l'espace d'un instant, Dudbear se mit à parler normalement. Croyant d'abord aux progrès spectaculaires de la peluche, elle écarquilla les yeux de stupeur, avant de comprendre à qui était cette voix.
    Michelle ne compris pas la totalité de l'échange, mais la conclusion lui ôta un lourd poids des épaules.

    « On va dans ta chambre ! »

    Une esquisse de sourire traversa le visage de l'adolescente et elle suivit de nouveau Norah, vers la cabine du flûtiste. La bonne humeur et les sourire de la blondinette étaient contagieux pour Michelle.

    La chambre qu'allait occuper Oscar n'était pas très loin puisqu'ils étaient déjà au bon étage et dans le bon quartier, mais une trajet, même court, était un trajet. Michelle prit son courage à deux mains, respira de nouveau un grand coup, releva la tête, et dit à toute vitesse :

    « Est-cequevousavezfaitbonvoyagejusqu'ici? »

    Automatiquement, l'adolescente rentra la tête dans les épaules. Quelle cruche ! Oscar ne devait avoir rien comprit à ce qu'elle venait de dire... Vous savez maintenant pourquoi Michelle faisait attention en temps normal à ne jamais prendre son courage à deux, à respirer un grand coup et à relever la tête...
    Baissant la tête, ses joues avaient repris une jolie couleur rosée et Michelle trouva à ses chaussures un intérêt tout particulier alors qu'elle tentait de reprendre :

    « Euh... Je voulais dire... vous... votre... Je... Est-ce que... est-ce que vous-vous-vous... vous avez bien voyagé jusqu'ici... ? Jusqu'au vaisseau, je-je-je veux...dire... »
    Norah Crapaudine
    Norah Crapaudine
    Pataugeuse junior du R.L.S. Legacy

    Nombre de messages : 25
    Couleur RP : #fb4798, #55C29A, #CD9C4D
    Multi-comptes : Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 94998_Hazel ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 17515_Eryl ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 56940_Eilaire ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 70745_Ely_s ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 87573_Ephram ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 34505_Norah ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 27213_Thomas
    Date d'inscription : 27/06/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Norah Crapaudine le Lun 30 Mar 2009 - 15:47

    Quand on est petite, pour ne pas passer pour une locomotive bonne pour la casse pouvant à peine atteindre les 88 miles à l'heure, il fallait s'adapter. C'était comme finalement, cette histoire de sélection naturelle, pour avoir une chance de survivre ou, dans le cas présent, pour arrêter de se faire distancer à tout va, il fallait s'adapter. Et en brave petite blonde de la chaine de l'évolution, Norah s'était adapté. Ainsi, la gamine avait apprit à se déplacer non pas en marchant en présence d'adulte, mais en trottinant, assurant ainsi de plus grande chance de suivit. Et à force de le faire, la blondinette avait acquis une endurance hors norme à ce type de déplacement.

    Ainsi, Norah avançait en sautillant, se penchant à droite, puis à gauche dans un rythme cadencé par ses pas, ses deux couettes ondulant également en harmonie avec sa marche. Pour le moment et comme presque toujours, la blondinette était heureuse. Elle pouvait se montrer utile envers quelqu'un, elle était accompagnée par deux gentilles personnes qui pouvait admirer ses connaissances pointues du Legacy et... et voilà, dans le fond, pourquoi chercher plus ?

    Norah pencha la tête par dessus son épaule, pour regarder si la petite troupe suivait... et c'était le cas. Bon. Il ne lui restait plus qu'à assurer et montrer ce que c'était que d'être une pataugeuse junior. Se concentrant au paroxysme pour ne pas perdre de vu son objectif, Norah fronça les sourcils, l'air décidé et continua à avancer gaiment vers la direction des appartements d'Oscar ou du moins, ce qu'elle pensait l'être.

    Seulement, une concentration, chez Norah, c'était comme un feu d'artifice : ça montait, montait, gardait toute notre attention le temps d'une formidable explosion qui canalisait toute nos pensées, puis une autre fusée partait, et on oubliait plus ou moins celle d'avant. C'est à peu près ce qui se passa quand Michelle commença à parler. L'oreille cachée par des cheveux blonds capta un début de phrase, faisant oublier la moitié de l'objectif que s'était fixée la gamine. Elle ne s'arrêta pas pour autant, mais maintenant, si un chemin se traçait distinctement dans sa tête, il n'empêchait que le « pourquoi » ce chemin prenait, soudainement, de bien obscures explications.

    Pas grave, pensa Norah, ça lui reviendrait en route.

    D'ailleurs, autant y penser à cette route. Après tout, sous ses airs, Norah était une gamine bien élevée. Les deux adultes parlaient, alors, elle les laissait entre eux. C'était sans doute, en plus, des sujets de conversations importants qui la dépassait tant par les implications sérieuses ou abstraites qu'elle pouvait inclure... Oui, sans doute, hein... Qu'est-ce qu'elle en savait ? Et puis, en plus, on ne s'immisce pas dans les conversations des autres, ça non, ça ne se fait pas. Alors, autant se concentrer sur ce que l'on faisait, pour au moins le faire bien. Même si on avait déjà oublié la moitié de notre action.

    Pour combler le silence qui se formait autour d'elle et qui l'oppressait, Norah commença à chantonner pour elle, d'une petite voix fluette et discrète, pour ne pas déranger les deux autres, derrière et finalement, le trajet ne fut alors pas si long que ça. Un couloir à gauche, un autre à droite et voilà, on passait devant la chambre de Sophie. Sans s'être pour autant souvenu de pourquoi on devait passer par là.

    Ce fut la voix de Dudbear qui, une nouvelle fois, assura à la blondinette de garder son monopole du métier de pataugeuse. Et nous oublierons de préciser que ce monopole tenait sans doute du fait que elle seule exerçait ce « métier ».

    « Dudu ! »

    Norah s'arrêta sur le coup, baissa la tête vers Dudbear, appuyé sur son ventre et demanda d'une petite voix :

    « ouiiiii ? »

    De son bras mécanisé, l'ours indiqua la chambre de l'ex flûtiste. Il fallut encore un temps à la pataugeuse pour comprendre, ainsi, elle regarda successivement Oscar, Michelle, la porte, les valises et alors, tout lui revint. Mais ouiiiii ! Oscar, chambre, valise, flutuflu et machine à pop ! Toute contente de cette fulgurante mémoire, Norah put alors exclamer, en pointant du doigts la porte et regardant de ses grands yeux bleu Oscar :

    « Ah ouiiiiii !! Et ça c'est ta chambre ! »

    Puis, fière d'elle et de son bon travail de la journée, Norah adressa un gros sourire à ses deux compagnons de route et bomba le torse, fière de sa mission si bien accomplie.

    [ eeeet ouais, c'est pas fantastique, il s'y passe rien, mais je savais pas quoi dire... désolée]
    Oscar Arcane
    Oscar Arcane
    Flûtiste - Synthetic Dreams

    Nombre de messages : 27
    Localisation actuelle : Devant la chambre de Mademoiselle Michelle!
    Mission actuelle : Visiter le RLS Legacy avec Norah... et Michelle!
    Citation : Euh... D'accord! -^^-
    Couleur RP : #efa627
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Oscar Arcane le Mer 22 Avr 2009 - 23:47

    Tout allait parfaitement bien, puisque notre trio de choc (assurément fait pour résister à tous les dangers les plus terribles de la galaxie) s’était retrouvé sur la bonne voie grâce à l’intervention divine de Sorel. Et ce… Jusqu’à ce que Michelle décide de faire la conversation à Oscar. D’un côté, Oscar en fut absolument ravi et émerveillé. Michelle faisait visiblement un effort rien que pour lui faire plaisir, à lui. D’un autre côté… Il n’avait rien compris du tout à ce qu’elle lui avait demandé.

    « Euh… »

    Très ennuyé, Oscar se demandait s’il devait lui demander de répéter ou s’il fallait plutôt qu’il fasse comme s’il avait très bien compris et réponde à la question qu’elle avait le plus probablement posée. Fort heureusement pour lui, Michelle répéta plus doucement (dans les deux sens du terme) ce qu’elle avait voulu dire avant qu’il ne réponde « Non, et heureusement que je ne suis pas allergique aux poils de furil. », persuadé que cela aurait parfaitement collé.

    Bon, en fait non, ça n’aurait pas collé du tout.


    « Euh… Bé… Oui ! J’ai fait bon voyage. Très bon. Merci. Et… Euh… Y avait un hublot, j’ai pu voir plein d’étoiles et… C’est bien, les étoiles, hein ? »

    La question qui tue. Bravo, Oscar, excellente relance.
    Le jeune métis se mit à rougir à son tour, ne sachant plus où se mettre. Décidemment, il avait encore des cours à prendre auprès d’Henri. La prochaine fois qu’il le verrait, il lui demanderait comment on fait pour entretenir correctement une conversation avec une jolie jeune fille quand on est pas tout à fait dans son état normal.

    Sur ses épaules, Ricard poussa une sorte de petit soupir. Le furil aurait volontiers donné des cours à Oscar en matière de séduction, lui aussi, le pauvre deux-jambes était tellement maladroit et tournait tellement autour du pot… Ricard, à sa place, aurait conclu depuis longtemps. Nan parce qu’il était bien mignon Oscar, mais il attendait quoi pour ensemencer sa femelle ? Non, parce que la conservation de leur espèce n’allait pas attendre après eux. Et puis Ricard avait déjà hâte de voir un mini-Oscar. C’était chouette les petits deux-jambes, ça voulait bien jouer avec les furils et ça les caressait et ça les câlinait…

    Mais Oscar était bien évidemment très loin des pensées de son compagnon à quatre pattes quand ils dépassèrent une porte qu’Oscar ne remarqua même pas. Pourquoi l’aurait-il remarquée d’ailleurs ? Il ne pouvait pas savoir qu’il s’agissait de la porte de sa propre chambre.
    Mais Dudbear poussa une exclamation qui fit stopper net Norah. Oscar fit de même, mais façon Oscar. C’est-à-dire qu’il s’emmêla dans ses propres jambes et perdit l’équilibre. Il faillit bien se casser la figure, mais parvint à se rétablir. Cela tenait de l’exploit. Oscar fut très fier de lui. Même s’il n’avait sans doute pas eu l’air très fin en s’agitant comme ça…


    « Hé hé hé ! » Fut tout ce qu’il parvint à dire.

    Pendant ce temps, Norah était en proie à une longue réflexion suite au mouvement de Dudbear pour indiquer la porte de la chambre. Quand soudain, la fillette s’exclama joyeusement qu’il s’agissait de sa chambre, en regardant Oscar. Le flûtiste supposa donc que c’était bien à lui qu’elle parlait. Il lui fallut un temps de réaction à lui aussi.


    « Euh… Ah ouiiiiiiii ! Eh bien… On entre ? »

    Joignant le geste à la parole, Oscar s’approcha de la plaque digitale qui se trouvait à côté de la porte. Il y avait un intercom, comme pour la chambre de Michelle. Il avait d’ailleurs miraculeusement compris comment il fonctionnait. Mais cette fois-ci, il n’en avait pas besoin. Du moins, en toute logique. Bah oui, c’était sa chambre et il ne se trouvait pas à l’intérieur.
    Bêtement, au lieu de demander conseil à qui que ce soit, il appuya sur un bouton.



    Une alarme assourdissante éclata dans le couloir et une lumière verte aveuglante se mit à clignoter, agressant les yeux des trois jeunes gens et du furil, qui se raidit sur les épaules d’Oscar, le poil hérissé, les dents découvertes. Oscar n’avait aucune idée de ce qu’il avait déclenché… La seule chose qu’il savait, c’était que ce n’était pas un branle-bas de combat. Pour le branle-bas de combat, la lumière était rouge et l’alarme n’avait pas le même son. Oui, Oscar avait déjà déclenché un branle-bas de combat par mégarde.

    Bon. Il n’aurait peut-être pas dû appuyer sur le bouton rouge, là, à l’intérieur du boîtier. Mais sa curiosité naturelle l’avait poussé à commencer par celui-ci.




    [HJ : Moi non plus je n’ai aucune idée de ce qu’a déclenché Oscar. =D ]
    Perry Mc Ginley
    Perry Mc Ginley
    Leader des Synthetic Dreams

    Nombre de messages : 40
    Localisation actuelle : Dans les couloirs du Legacy
    Mission actuelle : Aller me défouler sur Salin
    Citation : TA GUEULE !
    Couleur RP : #868c97
    Multi-comptes :
    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 01Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 03Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 04Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 05Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 06
    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 07Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 08Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 09Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 10Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 11
    Date d'inscription : 25/01/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Perry Mc Ginley le Jeu 16 Juil 2009 - 17:14

    Cornélius n'avait pas vraiment eu une très bonne journée. Pour commencer, il s'était pris les pieds dans sa descente de lit en se levant et s'était affalé dans l'imposante fourrure d'oursinge. Puis il s'était préparé et avait rejoint son bureau du niveau +3.

    Parmi les affaires importantes du jour, il y avait l'arrivée d'un candidat au poste vacant de flûtiste. Cornélius détestait les jours d'audition : ces jours-là, Perry était d'une humeur massacrante. C'est-à-dire, encore plus massacrante que d'habitude. Ce qui n'était pas rien. Il allait donc falloir bien gérer tout ça.

    Cornélius s'occupa de réduire peu à peu la pile de dossiers qui jonchaient son bureau (et qui, pour la plupart, concernaient les relations du groupe avec la presse) tout en surveillant l'heure. Il avait l'intention d'arriver légèrement en avance à l'audition du candidat flûtiste pour être sûr de pouvoir gérer la mauvaise humeur de Perry.

    Évidemment, parce que ce ne pouvait pas être une bonne journée pour lui, il reçut un appel du photographe de la campagne du dernier concert, et cette pipelette ne lui laissa pas en placer une avant un bon quart d'heure. Cornélius savait qu'il était hors de question de l'engager pour la prochaine campagne, mais le photographe voulait s'imposer, et la discussion qui s'en était suivie avait eu deux fâcheuses conséquences.

    Tout d'abord, Cornélius était très énervé. Ensuite, il avait loupé l'audition du flûtiste. Et de loin. Alors qu'il était tout de même censé être légèrement chargé de faire découvrir le vaisseau au jeune homme s'il était accepté, ou de le reconduire vers les navettes s'il ne l'était pas. Joie. Le manager des Synthetic Dreams ne voyait plus qu'une solution, et elle ne lui plaisait vraiment pas : aller voir Perry et lui demander ce qu'il en était.

    Cornélius alla donc frapper avec appréhension à la porte du bureau du leader des SD. Il fut agréablement surpris de ne pas être accueilli par un tonitruant "QUOI ENCORE ??". Il était même surpris tout court : pourquoi Perry n'était-il pas dans son bureau ? Cela n'augurait rien de bon. Mais...

    Cornélius était un petit malin. Il n'y avait qu'un seul endroit dans tout le vaisseau d'où l'on pouvait surveiller les allées et venues des musiciens, et c'était justement le bureau de Perry. Sans plus attendre, il entra le plus discrètement possible - heureusement, Perry ne fermait jamais son bureau à clé - et s'installa, légèrement stressé, devant les moniteurs de surveillance.

    Et, très exactement au moment où il appuyait sur le bouton de sortie de veille des écrans, une alarme assourdissante retentit dans le bureau.


    Très franchement, Perry ne se sentait pas très bien. C'était typiquement une de ces journées où il avait constamment les nerfs en pelote (enfin, plus que d'habitude). Après l'audition du jeune Oscar, il était allé se défouler un peu sur son piano, mais rien n'y fit. Il était toujours énervé. Il avait besoin de se défouler sur quelqu'un. Il se rendit à l'étage des loisirs dans l'espoir de tomber sur Ikaar en train de se prélasser dans la piscine ou au cinéma. Il avait bien envie de lui faire une scène.

    Mais il ne trouva que trois choristes dans le jacuzzi et, comble de malchance, elles répétaient un de leurs morceaux. Même Perry ne pouvait se résoudre à leur crier dessus. Il repartit en fulminant vers son bureau. Il entra dans l'ascenseur A et s'appuya contre la paroi métallique tandis qu'il se rapprochait du sommet du vaisseau.

    Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'au même instant, l'ascenseur B descendait de l'étage des bureaux à l'étage des chambres des musiciens. Et dans cet ascenseur se trouvait un Cornélius Salin particulièrement tendu. Il chassa du revers de la main une petite goutte de sueur qui avait entrepris de rouler de sa tempe à sa mâchoire, et quand les portes de l'ascenseur s'ouvrirent avec un petit "ding !" très rétro, il se précipita dans le couloir. Il fallait à tout prix qu'il évite un désastre.

    Il tourna au coin d'un couloir et s'aperçut que l'alarme était de plus en plus forte. Il approchait du but. Une lumière verte clignotait faiblement au loin. En quelques bonds, il fut sur les lieux du crime.

    Cornélius stoppa net. Devant lui se tenaient trois jeunes gens. Il reconnut tout de suite Michelle, la guitariste, choriste et fille de Perry (son rôle le plus difficile, de l'avis de Cornélius). Il reconnut également la petite fille à ses côtés, bien qu'il ne connaisse pas son nom. Elle était la fille d'un membre de l'équipage du Legacy et elle avait pris la mauvaise habitude de se balader un peu partout dans le vaisseau. Cornélius l'avait déjà croisée à plusieurs reprises en compagnie de Michelle, il en avait donc déduit qu'elles étaient amies, et ne s'en était pas soucié. En ce qui le concernait, mélanger les musiciens et le personnel ne lui posait aucun problème. Perry, en revanche, n'avait pas vraiment le même point de vue...

    La troisième personne était un jeune homme au visage doux et aux cheveux d'un blond éclatant. Cornélius était certain de ne l'avoir jamais vu, et il doutait qu'il s'agisse d'un membre de l'équipage ou du personnel. De plus, tous les trois se trouvaient devant l'ancienne chambre de Sophie, la flûtiste qui avait quitté les Synthetic Dreams... Avec un peu de jugeotte, on en arrivait facilement à une conclusion satisfaisante.

    Un peu essoufflé, Cornélius s'approcha des trois compagnons.


    Bonjour, toi ! dit-il en souriant à la petite blondinette. Bonjour, Michelle... ajouta-t-il à l'encontre de la jeune fille. Puis il se tourna vers le grand blond et dit d'un ton affable : Vous devez être le nouveau flûtiste, je présume ? Je suis Cornélius Salin, le manager du groupe. C'est moi qu'il faut appeler au moindre problème.

    Et tandis que Cornélius tendait gentiment la main à Oscar dans le couloir toujours bruyant et clignotant, Perry était arrivé dans son bureau et regardait ses écrans de contrôle d'un air ulcéré. Il y avait de l'orage dans l'air du R.L.S. Legacy...

    [HRP : Bon, en fait, je sais pas si je fais vraiment avancer le schmilblick... ^^']

    Michelle Farmann
    Michelle Farmann
    Guitariste (et chanteuse) - Synthetic Dreams

    Nombre de messages : 20
    Localisation actuelle : Dans les couloirs du Legacy, avec Norah, Dudbear et Oscar
    Mission actuelle : Se faire toute petite
    Couleur RP : #FF7575
    Multi-comptes : Noémie Herbogast - Niorun Ynglingar - Newton Guedolphe - Michelle Farmann - Milo Roberts - Woody Calinsky - Aleksandra Sergueïvna Ivanova
    Date d'inscription : 28/01/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Michelle Farmann le Sam 25 Juil 2009 - 18:09

    Le jolis petit minois pâle de la guitariste s'était transformé en un cachet d'aspirine tout blanc, à tel point qu'on discernait à peine ses tâches de rousseur. Tout allait si bien, pourtant... Enfin, tout n'allait pas si mal, plutôt. Oscar avait même répondu à la question de Michelle ! Qui, elle, au delà du bonheur de la perception du commencement d'une petite conversation, avait vu l'horreur de devoir tenir cette conversation. Et comme chacun sait, Michelle se trouvait trop cruche pour tenir une petite conversation, pas assez intelligente pour trouver quelque chose à dire et bien assez maladroite pour parler d'un sujet taboo.

    Et l'alarme avait tout foutu par terre. En une seconde, boum. Kaputt.

    La minuscule parcelle de joie de Michelle s'était évaporée, son pouls s'était arrêté (mais pas trop longtemps) et son visage s'était figé en une expression d'horreur.

    C'était quoi cette alarme ? Pourquoi c'était si fort ? Pourquoi cette lumière ? Qui allait venir ? Qu'allait-il se passait ? Comment allait réagir Perry ? Est-ce qu'Oscar allait être tenu pour responsable ? Est-ce que Norah allait se faire disputer ? Est-ce qu'ils seraient expulsés du vaisseau ?
    Très vite, la pente glissante sur laquelle l'esprit de Michelle vagabondait devint un précipice. Le souffle coupé, la jeune fille se força à revenir dans la réalité et tâcha de raisonner de façon logique : non, il n'allait rien se passer de grave. Si ça se trouve, Perry ne savait même pas ce qui se passait. Et puis, même, hein, qu'allait-il faire ? Renvoyer Oscar parce qu'il malencontreusement enclenché une petite alarme ? D'ailleurs, il n'y avait aucune preuve que ce soit la faute d'Oscar. Et puis même si ça l'était, Michelle prendrait sa défense. Parce que si Oscar partait, il ne jouerait plus de futuflu. La guitariste était sûre que Norah serait triste, elle semblait déjà s'être fait un ami d'Oscar. Et puis Michelle aussi, elle aimait bien le joueur de futuflu.

    Mais elle dû mettre fin au cheminement de ses pensées lorsqu'elle vit arriver Cornélius. Son visage reprit un peu de ses couleurs d'origine. Le manager était un type gentil. Michelle l'aimait bien. Même si elle n'en était pas sûre, elle tentait de se persuader que Cornélius ne disputerait pas Oscar, ni Norah.

    « B-bonj-bonjour. » parvint-elle à articuler.

    Alors que les deux hommes se serraient la main, Michelle subit une grimpée de courage et ouvrit la bouche.

    « On voulait lui montrer sa cabine, pour qu'il puisse poser ses affaires. Et aussi lui faire visiter le vaisseau... » dit-elle d'une voix juste assez forte pour être entendue malgré le bruit.

    Puis, elle regarda tristement Norah et Oscar avant d'ajouter précipitamment :

    « Ce n'est pas de leurs fautes ! Ça... ça s'est déclenché tout seul... l'alarme. »

    Oui, Michelle avait vraiment peur qu'on leur passe un sacré savon...
    Norah Crapaudine
    Norah Crapaudine
    Pataugeuse junior du R.L.S. Legacy

    Nombre de messages : 25
    Couleur RP : #fb4798, #55C29A, #CD9C4D
    Multi-comptes : Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 94998_Hazel ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 17515_Eryl ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 56940_Eilaire ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 70745_Ely_s ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 87573_Ephram ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 34505_Norah ¤ Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) 27213_Thomas
    Date d'inscription : 27/06/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Norah Crapaudine le Sam 25 Juil 2009 - 19:41

    Vivre avec une intelligence artificielle avait très vite apprit une chose à Norah : Surtout - SURTOUT ! - ne pas appuyer sur les boutons dont on ne connait pas l'effet. Après avoir une bonne dizaine de fois faillit éteindre définitivement Sorel -pourquoi mettre une jolie loupiote rougeoyante si ce n'était pas pour attirer le regard et vous forcer à appuyer dessus, en même temps ?- et s'être fait grondée par son père pour les vingtaines d'autre modifications qu'elle avait involontairement effectué sur l'IA -Mr. Crapaudine avait eut des yeux tous ronds en voyant Sorel parler soudainement à l'envers-, Norah prenait un soin scrupuleux à ne plus appuyer sur d'autre bouton que les sas d'ouverture.

    Et pourtant, ça lui manquait. Tous ces boutons qui n'attendaient que d'être poussés !

    C'est pourquoi, quand Oscar approcha la main d'un de ses fameux boutons (car lui semblait en avoir visiblement le droit), Norah ne put détourner le regard, attendant avec exaltation ce qui pouvait se passer... Et ce fut au moins à la hauteur de ses espérances. Une lumière intermittente éclaira le couloir et les trois compagnons, une alarme raisonnait avec fureur... tout pour rendre Norah heureuse. Ainsi, plus enthousiaste que jamais, la gamine se mit à sautiller et rire en chantonnant :

    « Vert, nuit, vert, nuit, vert, nuit, ouiiiii ! »

    Dudbear, lui, était moins confiant. Tout ses capteurs étaient en marche à plein régime pour savoir si un danger quelconque provenait et pourrait faire du mal à la gamine. Capteur de fumée, caméra thermique -un monstre est si vite arrivé...-, détecteur de pression et autre gadget se mirent à analyser l'environnement de Norah, mais rien ne clochait. Peut-être un léger mouvement inquiétant de bas en haut qui pourrait facilement donner la nausée à quiconque mais non seulement Dudbear était un ours et donc, il ne pouvait en toute logique pas vomir, mais en plus, c'était la blondinette et elle seule qui sautait et produisait ce mouvement. Rien d'inquiétant donc.

    Jusqu'à ce qu'un inconnu approche dans leurs direction. Il y avait des chances que la personne passe comme si de rien n'était et Dudbear pourrait donc laisser couler cette information, mais très franchement, un tel laxisme de la part de l'ours ne lui laisserait que le reformatage comme prochaine action à faire. Ainsi, d'une voix sèche, il émit :

    « Duduuu ! Gak ! » en pointant de son petit poing la provenance de la source de chair qui courrait vers eux.

    Norah s'arrêta pour le coup de sauter et se tourna vers le bout du couloir et le scruta un instant avant de percevoir une forme humaine. Instinct de gamine oblige, elle fit quelque pas en arrière et se cala prêt d'Oscar et Michelle, prête à jouer à cache-cache si c'était Perry, ordre de Sorel. Mais ce n'était pas lui. Ainsi, un sourire plus timide sur le visage, Norah répondit juste un « bonjouuuur » murmuré à la salutation de Salin. Et encore une fois elle décida de ne pas interférer dans le dialogue d'adulte qui se mettait en place. Quand Michelle intervint à son tour, la blondinette la regarda avec de grands yeux ronds, incapable de comprendre ce qui pouvait nécessiter qu'on la défende.

    Mais c'était Michelle et Norah aimait Michelle. Ainsi, sans chercher à comprendre de quoi il était question, la gamine appuya les dires de la guitariste avec toute la fermeté dont elle savait faire preuve :

    « C'est vrai, c'est pas nous ! Piiiiis c'est pas Michelle non plus, d'abord ! »

    Les détails quant à ce qu'elle se défendait d'avoir fait, elle les chercherait après, une seul chose à la fois.
    Oscar Arcane
    Oscar Arcane
    Flûtiste - Synthetic Dreams

    Nombre de messages : 27
    Localisation actuelle : Devant la chambre de Mademoiselle Michelle!
    Mission actuelle : Visiter le RLS Legacy avec Norah... et Michelle!
    Citation : Euh... D'accord! -^^-
    Couleur RP : #efa627
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Oscar Arcane le Ven 25 Sep 2009 - 22:10

    Oscar avait une façon bien à lui de serrer les mains. À vrai dire, il ne serrait pas beaucoup. Il ne voulait pas faire mal. En revanche, il secouait beaucoup, la longueur extravagante de son bras donnant une amplitude impressionnante au mouvement. L’effet était plutôt ridicule, il fallait bien l’avouer. Mais c’était une façon de se montrer cordial, pour Oscar, sans écraser la main de son interlocuteur (de toute façon, il n’avait pas la force nécessaire pour cela).

    « Bonjour, Monsieur le Manager du Groupe Cornélius Salin ! S’exclama le flûtiste d’une voix claire, joyeuse et très haute pour couvrir le bruit de l’alarme. »

    Oscar ne dit d’abord pas un mot à propos de l’alarme. Après tout, le monsieur n’avait rien dit à ce sujet. Si ça se trouvait, l’alarme verte ne signalait rien de très grave. Eh bien oui, si c’était censé avertir l’équipage d’un problème grave, peut-être qu’ils auraient vu arriver des équipes de maintenance ou de secours pour les interroger sur ce qui se passait au lieu d’un monsieur tout seul qui leur disait bonjour et se présentait. Cependant, si Monsieur Salin n’était pas plus perturbé que cela par l’alarme, si Norah semblait ravie, Michelle, elle, avait le visage décomposé, catastrophé et elle s’empressa de défendre Norah et Oscar. Qu’est-ce qu’elle était gentille, Michelle ! Oscar la regarda bêtement pendant quelques seconde avec l’impression que son cœur était en train de couler comme du chocolat fondu. Puis il se tourna vers Monsieur Salin (c’était amusant comme nom, Oscar trouvait) pour s’expliquer.

    « En fait, je voulais ouvrir cette porte. J’ai appuyé sur un bouton. Mais ce n’était sans doute pas le bon. Ah ! Ah ! Ah ! »

    Puis Oscar se rappela qu’il venait tout juste de se trouver un travail et que s’il faisait de trop grosses bêtises, on le renverrait peut-être. Il en doutait très fortement, les gens n’étaient pas si méchants, mais juste au cas où…

    « Mais il se peut que ce soit un hasard. J’appuie sur le bouton et pan ! C’est justement à ce moment-là que l’alarme se déclenche. Si ça se trouve ça n’a rien à voir. Ça m’est déjà arrivé ! »

    Ce qui était vrai, d’ailleurs. Avec Oscar, tout était possible. Cela dit, cette fois, il était hautement improbable qu’Oscar ne fut pas responsable du déclenchement de l’alarme.

    De son côté, Ricard s’était d’abord senti très énervé et déboussolé par l’alarme. Puis il s’y était habitué. Et quand la minuscule deux-jambes avait commencé à chanter, Ricard s’était mis à sauter d’une épaule d’Oscar à l’autre. Vert, épaule droite ! Nuit, épaule gauche ! Vert, épaule droite ! Nuit, épaule gauche ! Vert, épaule droite ! Nuit, épaule gauche ! Et il avait continué, même quand la fillette s’était arrêté. Sans prêter attention au nouvel arrivant sur deux pattes, Ricard sautait joyeusement. C’était follement amusant cette lumière verte qui clignotait !

    Contenu sponsorisé

    Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah) Empty Re: Suivez le guide ! (Pv : Oscar, Michelle, Norah)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 16 Sep 2019 - 14:52