Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Partagez
    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Elk Track le Mar 23 Sep 2008 - 22:23

    Elk avait deserté le Pont sur ordre express de Pandore et de Erwyn. Pas qu'il n'ait pas eu envie de rester rien que pour les faire pester, mais énerver les filles c'était trop facile et puis il l'aimait bien Pandore malgré son caractère difficile. Et puis obéir de temps en temps à Erwyn sans discuter durant des heures était peut-être une bonne chose. Il entra dans le hangar et se dirigea d'un pas conquérant vers son chasseur personnel. L'équipe d'entretien ne l'avait pas trop touché et il aimait mieux ça parce que c'était pénible quand il avait tous les réglages à refaire.

    Pas que l'équipe soit mauvaise ou quoi, mais Elk devait à chaque fois autoriser les modifications en changeant les droits d'accès au poste de pilotage et cela n'était pas agréable. Il avisa quelques autres pilotes et leur dit calmement en hurlant un peu par dessus le bruit des machines étrangement silencieuses, il faut dire que tout le monde avait entendu Erwyn leur demander de se préparer au passage en hyper-espace et que la rumeur était déjà parvenue qu'ils allaient se battre, une certaine retenue était donc de mise surtout en attendant la sensation de malaise due au passage. Mais Elk n'avait pas réfléchi à tout ça...


    On se bouge les gars ! Notre commandante m'a dit de vous faire activer ! Au boulot bande de feignants !

    Il fit un sourire resplendissant au manutentionnaire trois fois plus gros que lui qui semblait décidé à lui démancher la tête.

    Quoi ? tu crois encore tout ce que je dis, c'est trop mignon la confiance en moi comme ça. Même moi je me fais pas autant confiance c'est dire ! Quoi que c'est normal, moi je me connais et je sais que je suis capable de tout. Allez fais pas la tête, tu verras toi aussi un jour tu ne me feras plus confiance ! Ca arrive toujours un jour ou l'autre. C'est le drame de ma vie, je suis trop transparent et je ...

    Elk venait de se faire lever du sol par le manutentionnaire qui lui dit d'un ton tout ce qu'il y avait de plus calme.

    Le mioche ta gueule !

    Dès que ses pieds touchèrent à nouveau le sol, Elk monta dans son chasseur et une fois bien à l'abri.

    C'était un échantillon, la prochaine fois faudra payer pour me toucher.

    Un clin d'oeil de Elk et un regard noir de l'homme plus tard, le jeune pilote se mettait à ses réglages en espérant que tous les pilotes arriveraient vite. Parce que mine de rien ...

    Les gars ! Révision pour la BAC ! Ouais la bataille avec les copains !

    [HRP, faut que je dorme, je fais des calembours bons ...]
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Invité le Jeu 6 Nov 2008 - 19:11

    [HRP => bah finallement, j'ai un peu le temps maintenant. Hop, un pti post rapide pour débloquer la situation ^^]

    Sleyis était présent dans le hangar depuis un certain temps déja, depuis que son réveil s'était étrangement déprogrammé et avait sonné plusieurs heures à l'avance. Malheureusement, il ne s'en était rendu compte qu'une fois douché et habillé et il avait cédé au destin en ne se recouchant pas. Après un petit-déjeuner aussi rapide que mauvais, histoire de changer un peu, il avait passé le plus clair de son temps à exercer ses réflexes sur un simulateur de vol, histoire d'être bien prêt pour la prochaine sortie. Mais très vite le vol véritable lui manqua, le simulateur ne rendant aucune des sensations ennivrantes d'un véritable vol, et Sleyis avait finit par rejoindre le hangar. Il en avait profité pour inspecter son chasseur attitré et vérifier qu'aucun mécanicien n'avait baclé le boulot par feignantise (ça arrive parfois, hélas).

    Cela lui prit du temps mais eut le mérite de l'occuper, et de le rassurer sur l'état de son vaisseau, ce qui était une bonne chose au vu des rumeurs de combats futurs qui se balladaient dans toute la vivenef. Si Sleyis avait trouvé le moindre petite minuscule dommage sur son chasseur, il aurait été forcé de remplir un tas de paperasse pour prendre un autre vaisseau durant la sortie (car il est hors de question de sortir dans l'espace avec un chasseur endommagé, surtout si une bataille semble probable). Il avait ensuite tenté d'attirer l'attention d'une jolie informaticienne qui passait dans le coin mais elle ne lui accorda même pas un regard. C'est donc dans un état de légére vexation que Sleyis se trouvait lorsque Elk fit son entrée, avec la discrétion qui le caractérise si bien. Il retint un sourire ironique lorsque Elk se mit à crier tout seul, au beau milieux du hangar, sans avoir l'air de se soucier de ce que pouvais penser les gens.

    Intérieurement, Sleyis enviait le jeune homme pour sa liberté totale que lui conférait sa façon de voir le monde. Tandis que la tension dans le hangar montait d'un cran, Sleyis inspira deux fois profondément puis il se dirigea vers son chasseur, lançant au passage un clin d'oeil à la mécanicienne qu'il croisa, laquelle semblait d'avantage s'intéresser au sort du pauvre Elk suspendu aux bras d'un type suffisament fort pour lui briser le crâne comme une pastéque trop mûre. Cette fois, Sleyis ne se vexa pas car il faisait le vide dans sa tête, en prévision du vol imminent, il lui fallait être pleinement concentré et ne pas être divertit par des pensées parasites. Il monta dans son cokpit, vérifia les réglages et activa la radio pour joindre le chasseur d'Elk.


    - Salut toi. T'aurais pas des infos supplémentaires sur ce qu'on va faire dehors ?

    Tout en attendant une possible réponse (Elk pouvait ne pas avoir entendu, ou juste ne pas avoir envie de répondre, on n'est jamais sûr de rien), Sleyis lança un diagnostic complet de son chasseur afin d'être sûr à 100% que tout est bien opérationnel.

    [First Post ... j'espére qu'il est pas trop mauvais ^^. S'il y a des incohérences quelconques => Mp et je corrigerais]
    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Elk Track le Ven 7 Nov 2008 - 21:18

    Un bip informa Elk que quelqu’un lui parlait par l’intermédiaire de la radio de son chasseur. Qui était assez idiot pour ne pas hurler par-dessus le boucan afin de se faire entendre ? Parce que franchement parler comme ça c’était d’un conventionnel ! Elk avait d’autres choses à faire que de passer du temps sur la communication interne des chasseurs. Par exemple configurer son bouclier anti-magnétique et vérifier le carburant de sa machine. Mine de rien, ça consommait pas mal ces petites bestioles là !

    Il regarda autour de lui en entendant la voix légèrement déformée, puis il vit qui l’avait appelé et il fit un sourire resplendissant au Shitenno. Alors il voulait des infos, mais ça c’était totalement possible, Elk était toujours disposé à donner des informations sur les choses qu’il connaissait bien et il avait entendu plein de choses sur le Pont donc …


    Salut beau gosse, tu veux des infos sur la bataille, c’est chouette ça parce que j’en ai plein !

    Il se tut un instant pour faire monter la tension dramatique de la scène et énerver si possible l’autre ou bien se faire prier. Oh oui, se faire prier, ça c’était cool, jamais il n’avait eut l’occasion de se faire prier par ce gars et il fallait bien que ça commence un jour ! Mais bon, ils étaient proches d’aller se taper dessus avec les méchants donc il ne fallait pas trop faire trainer les choses.

    Alors on va aider un équipage qui est en danger auprès de Mars. Tu sais le coin paumé où y’a jamais personne. Mais bon t’inquiète, je te protègerais quand on sera dehors et en échange tu pourras me dédommager ! Et puis si jamais il m’arrivait une défaillance fort improbable, tu auras une belle récompense en nature si tu m’aides.

    Elk enclencha son communicateur et modula sa voix pour qu’elle devienne presque métallique. Ce n’était plus une voix humaine, mais mécanique et impersonnelle. Il vérifia la fréquence en prononçant quelques mots.

    Tu es prêt à te battre sinon ?

    Il regarda la réponse de son chasseur à la fréquence vocale et sourit, c’était parfait, il avait le bon timbre et les bonnes harmoniques c’était exactement ce qu’il fallait pour pouvoir se battre et agir.

    Il regarda l’homme avec lequel il parlait et lui refit un sourire avant de plonger sous son fauteuil pour vérifier l’équipement de survie et de sécurité. Il fallait toujours être très prudent pour avoir toutes les informations nécessaires et ne pas risquer de se retrouver à mourir bêtement à cause d’une accélération mal compensée. Donc on pouvait voir le magnifique postérieur de Elk dépasser du haut du cockpit pendant qu’il farfouillait à la recherche de Lana seule savait quoi (oui ce n’est pas Dieu, c’est Lana…).
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Invité le Sam 8 Nov 2008 - 16:52

    Sleyis attendait patiemment la réponse d'Elk, tout en lisant les résultats du scan des systémes. Si on se fiait aux résultats, la réserve énergétique était au maximum de ses capacités, le systéme d'armement et l'ordinateur de visée répondaient parfaitement, la propulsion également et enfin le générateur de bouclier pétait le feu. Aucun circuit ne semblait défaillant, et Sleyis nota même que les techniciens avaient prit soin de laver le cokpit. Sleyis vérifia les sangles de sécurité, sa combinaison pressurisée et son arrivée d'oxygéne (pour le cas où les sytémes de survie lâcheraient, ça lui donnerait une autonomie de quelques dizaines de minutes pour essayer de revenir dans la vivenef et sauver sa peau.) Souriant tout seul dans son cokpit, il sentait l'excitation le gagner lorsque il fut surpris par la voix d'Elk, dont il n'espérait plus de réponse à cause du temps écoulé.

    - Salut beau gosse, tu veux des infos sur la bataille, c’est chouette ça parce que j’en ai plein !

    Première bonne nouvelle. Si Elk a des infos, Sleyis était certains que le jeune homme allait rapidement lui en faire part. C'est donc avec une certaine impatience qu'il attendit la suite, et il serra les dents pour se retenir de descendre de son chasseur et aller secouer Elk, lorsqu'il se rendit compte que son collégue prennait de toute évidence un malin plaisir à la faire mariner. Maintenant son self-contrôle, il ferma les yeux et inspira profondément pour prendre son mal en patience.

    - Alors on va aider un équipage qui est en danger auprès de Mars. Tu sais le coin paumé où y’a jamais personne. Mais bon t’inquiète, je te protègerais quand on sera dehors et en échange tu pourras me dédommager ! Et puis si jamais il m’arrivait une défaillance fort improbable, tu auras une belle récompense en nature si tu m’aides.

    Sleyis ne put retenir un bref éclat de rire, et il tourna la tête vers Elk en lui lançant un clin d'oeil amusé et il mima un hurlement terrifié pour exprimer ce qu'il pensait de la "récompense", sans pouvoir être sûr que l'autre le verrait.

    - Tu es prêt à te battre sinon ? Continua Elk en passant par le communicateur, ce qui altéra grandement sa voix.
    - Je suis toujours prêt à me battre, enfin ... quand je suis sobre et sans jolie fille pour me distraire. Heureusement, je doute qu'on rencontre beaucoup d'alcool ou filles de mauvaises vies en plein milieu d'une bataille. On va garder ça pour notre retour triomphal. Bon, tu préfére que je couvre ton aile gauche ou droite ? A moins que tu n'ais pas assez de courage pour prendre la tête de notre formation de combat, auquel cas je me verrais dans l'obligation de te remplacer. Lâcha t'il avec un soupçon de sarcasme pour taquiner Elk, ce qui était devenu entre eux un genre de concours, où Elk dominait généralement les échanges.

    Plaisanter avant de partir à la castagne lui permettait de tenir éloigner la peur et le doute, qui l'assaillaient toujours avant la bataille, mais Sleyis en avait vu d'autre et il s'en tiendrait à sa méthode habituelle : serrer les dents (et les fesses) jusqu'au moment où l'action sera tellement intense qu'il n'aura même plus le temps de s'inquiéter pour sa propre vie et celle d'Elk.
    Regardant vaguement le postérieur qui dépassait du cokpit d'Elk, il rajouta vite fait :


    - Tu sais quand on part ? Pas que je m'ennuis mais bon ...
    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Elk Track le Sam 8 Nov 2008 - 20:45

    [HRP, avant de lire le post, voici deux pnj rien que pour l’escadrille de Pandore]

    Spoiler:



    Nom : Gauledoin
    Prénom : Thomas
    Surnom : Aéris
    Age : 19 ans
    Race : Humain
    Grade : Caporal
    Physique : Physiquement il est masculin, beau, agréable à regarder et surtout possède de magnifiques cheveux blancs. Pourquoi blancs me direz vous ? Cela pourrait venir d'une maladie génétique entrainant une décoloration des pigments capillaires. Mais non pas du tout, cela vient d'une teinture faite en salon de coiffure parce que lui aussi il le vaut bien. Sinon qu'en dire ? Il porte des lunettes aux verres qui se teintent aux rayons UV pour protéger son regard car dans le futur, tout le monde protègera son regard des rayons UV nocifs comme on protège sa peau. Sa taille n'est pas importante, pas qu'il soit petit mais qu'il fasse un mètre soixante ou bien un mètre quatre-vingts, quelle importance puisqu'il est handicapé moteur du bas du corps. Oui oui, il est dans une chaise roulante à cause d'un stupide accident de pilotage, franchement qui aurait pu dire que de se prendre une accélération aussi forte lui briserait la colonne vertébrale ?
    Caractère : Tête brûlée mais pas trop, prudent mais sans excès. Il sait qu'il a toujours raison, la preuve ? Il n'est jamais en désaccord avec lui-même ! Pour le reste, c'est un jeune homme très pratique qui se targue d'avoir beaucoup plus la tête sur les épaules et les pieds sur terre que les gradés. Il croit que sa fonction consiste à poursuivre les objectifs que se sont fixés les sages des temps anciens et qui rendront l'existence humaine autrement plus supportable. Sa bête noire ce sont les apprentis pilotes qui gaspillent leur temps à jouer avec des citrons, des bouts de métal et du fil de fer ce qui ne peut avoir aucune application pratique.



    Nom : Barbare
    Prénom : Conina
    Surnom : Céleste
    Age : On ne demande pas son âge à une dame, reviens espèce de mal poli et dit pardon !
    Race : Humaine pure souche garantie depuis deux générations
    Grade : Pilote
    Physique : Pourquoi la décrire avec des mots alors que les regards sur elle suffisent pour le faire. Elle draine sur son passage une cour de prétendants tous plus idiots les uns que les autres. Déjà elle a un corps à relever la libido de n'importe quel homme voué à l'abstinence. Et le fait qu'elle soit brune et pas blonde ne change rien à cet état de fait. Cependant du fait de son jeune âge, elle ne cherche pas particulièrement à conquérir des coeurs mais plutôt à entretenir la flamme du désir dans son entourage. C'est pourquoi elle s'habille avec des tenues provocantes (tel qu'une robe dos nu relativement décolleté). Mais elle n'est pas allumeuse sans raison, elle sait bien que sa blessure à l'oeil (blessure lors d'un vol d'essai) la rend moins attirante et elle aime plaire.
    Caractère : Oui elle aime plaire, elle veut plaire à tout le monde car elle fait partie de ces femmes qui croient non seulement que tout le monde fait partie de ses enfants, mais en plus qu'elle est la seule à pouvoir avoir une influence quelconque sur l'avenir de l'humanité (et de la cerclité toute entière). Elle est absolument digne de confiance. En effet, ses gènes semblent la pousser à toujours faire le premier pas pour tout ce qui concerne l'aventure, comme si elle était réellement la descendante du barbare du même nom.


    [HRP2, pour info, le communicateur dont je parle c’est celui que Elk n’a de greffé sur le cou]

    Elk continuait à farfouiller sous son fauteuil à la recherche d’un petit quelque chose de la plus grande importance. Sous son fauteuil on pouvait voir les branchements des vérins hydrauliques qui permettaient de faire plein de trucs utiles mais totalement inconnus de Elk mise à part le truc qui fait tourner le siège parce que ça c’est amusant de faire tourner le siège ! Pas en cours de pilotage bien évidemment sinon ben on se plante !

    Mais bon il finit par retrouver ce qu’il cherchait avec application et il se redressa vivement oubliant qu’il était sous son fauteuil et créant ainsi un son mat signe classique de la rencontre de la tête d’un pilote au grade de Caporal ou même plus(*) avec le montant de l’assise de son fauteuil. Une insulte plus tard contre le fauteuil qui n’avait pourtant rien fait, Elk brandit sa trouvaille aux vues et aux sues de tout le monde.

    C’était un objet oblong, de couleur vaguement grise tirant sur le marron et ayant certainement un usage particulier. Elk le regardait avec amour et semblait heureux de sa présence dans sa mimine. Il le fixait avec tellement d’intensité qu’il n’avait pas entendu les commentaires de son camarade d’escadrille et qu’il sursauta en entendant un bruit de ricanement sarcastique. Une voix indéniablement féminine ponctua d’ailleurs le ricanement d’un commentaire.


    Elk, avec ça à la main on pourrait penser des choses tu ne crois pas ?

    Il regarda au pied de son chasseur et un sourire naquit sur ses lèvres alors qu’il regardait les deux nouveaux arrivants. L’un dans son éternel fauteuil roulant motorisé et l’autre dans son éternelle froideur maitrisée tous deux étaient là pour la même raison que les pilotes déjà présents à savoir réviser leurs chasseurs.

    Céleste cher ange tombé du ciel, oups désolé.

    Il désactiva la modulation de sa voix par l’appareil sur sa gorge et enchaîna d’une voix normale.

    C’est un outil indispensable même pour toi tu sais, tu ferais quoi sans cette dose d’anti douleur ?

    Il ouvrit le tube pour montrer les deux magnifiques seringues et leur contenu vaguement rosâtre. Aéris s’était déjà dirigé vers son chasseur personnel et répondait à la question de son subalterne.

    Ce n’est pas pour tout de suite d’après ce que je sais de notre position, il nous faudra quelques heures pour atteindre Mars. Après la révision on pourra parler de stratégie et de positionnement. Et puis il faudra voir avec les autres escadrilles. Je hais devoir composer avec de potentiels incapables.

    Elk soupira à cette remarque, ça ne changeait pas visiblement, le jeune homme était toujours aussi pessimiste par rapport aux compétences des autres pilotes. Tant qu’il n’avait pas vu voler quelqu’un il le trouvait mauvais. Mais au moins il n’avait pas de déception ainsi.

    Le jeune pilote se tourna vers Sleyis avant de lui faire une proposition qu’il ne pourrait pas refuser.


    Mais si tu as fini avant les autres et que tu veux du sport, je connais un moyen efficace de faire baisser les tensions.

    Il sauta au bas de son chasseur non sans avoir laissé les seringues dans un lieu plus simple à trouver que sous son fauteuil et il réactiva les systèmes de protection afin d’être certain que personne ne modifierait les réglages qu’il avait fait. Puis il se dirigea vers le fauteuil roulant d’Aéris afin de voir si ce dernier avait besoin d’aide, même si jamais il ne le montrerait.


    Dernière édition par Elk Track le Sam 22 Nov 2008 - 18:29, édité 1 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Invité le Dim 23 Nov 2008 - 14:47

    [Nouvelle version ^^.]

    Sleyis ne vit pas ce qui se passait hors de son chasseur car il était trop occupé à essayer de comprendre le charabia pseudo-technique que lui débittait l'ordinateur de bord. Mais très vite, il renonça à vouloir éclaircir la phrase "Module B-458-DR en état R-8" ou encore le terme de "Réglage biométrique-quantique aligné sur la normale T-7". [D'ailleurs, ça veut rien dire ça >_>]
    Comme d'habitude, il se mit à grommeler diverses paroles plus ou moins flatteuses envers ceux qui ont crées ces termes totallement incompréhensible pour ceux qui n'ont pas la vocation de perdre plusieurs années de leurs vies à étudier ces définitions obscures. C'est alors qu'il était en train de formuler l'une des insultes les plus recherchées de la journée (un truc mettant en doute les capacités reproductrices des concepteurs du logiciel) que la voix de Elk vint le tirer de ses sombres pensées.


    Mais si tu as fini avant les autres et que tu veux du sport, je connais un moyen efficace de faire baisser les tensions.

    Sleyis ne répondit pas tout de suite : il sauta au bas de son chasseur et effectua quelques mouvements d'étirement pour se mettre en forme, après quoi il adressa un hochement de tête poli pour saluer Aéris et Céleste qui était arrivés entre-temps.

    Comme toujours, Sleyis dut faire un effort sur lui-même pour s'empêcher de dévorer Céleste des yeux, précautions que ne prennaient manifestement pas les employés de la maintenance qui la fixaient avec avidité.
    Sleyis préférait ne pas se laisser tenter car il se connaissait suffisament bien pour savoir qu'il serait incapable de faire marche arrière si jamais il commençait à tenter de la draguer, or il était tout à fait conscient que jamais cette femme ne tomberait dans le panneau et que son charme n'aurait aucun effet sur elle.
    Malheureusement pour lui, Céleste semblait trouver trés amusant d'attirer les hommes vers elle, et plus d'une fois Sleyis s'est retrouvé proche du gouffre. Il avait donc prit l'habitude de ne pas trop regarder Céleste, histoire de ne pas succomber à son charme ravageur (que son bandeau à l'oeil ne diminue pas, elle a trop d'autres atouts dans son jeu)

    Concernant Aéris, c'était plus cool : il le trouvait bien. Pas un compagnon de fête comme Elk, ça non, mais un type qui sait quoi faire, quand et comment, doublé d'un excelent pilote. Bref, un supérieur hierarchique qui n'a pas volé sa place.
    Un de ses défauts est sans nul doute sa vantardise à toute épreuve, mais Sleyis n'étant pas vraiment bien placé pour le lui reprocher, il n'avait jamais critiqué ce trait de caractére.

    Tournant le regard vers Elk, il lui décocha un sourire carnassier tout en lui répondant sur un ton sérieux, quoique légérement moqueur (mais sans méchanceté) :


    T'en fais pas pour moi. J'ai rencard avec une jolie brune un peu plus tard, en admettant qu'on survive à la baston qui s'annonce. Elle a une copine pas mal au fait, je peux te la présenter si ça t'interesse. Il finit sa phrase avec un clin d'oeil amusé, puis il se frotta les mains en regardant tour à tour les trois personnes présentes. C'est quoi le programme immédiat ? Belote, réunion tactique, simulateur de vol ou on se contente de se tourner les pouces ?
    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Elk Track le Mar 25 Nov 2008 - 21:54

    Alors que Céleste commençait ses réglages en soupirant devant la gaminerie des pilotes et des hommes en général, Aéris fit un signe de tête à Sleyis signalant qu’il avait bien vu qu’il était là. Puis ce fut Elk qui eut droit au mouvement et même à un micro-sourire. Le pilote voyait bien que son aide serait peut-être acceptée, cela était un jour à marquer d’une pierre blanche.

    Mais comme un bonheur n’arrive jamais seul, il eut également une réponse à sa proposition. Que quoi ? Une jolie brune ? Mais il était inconscient, pourquoi Elk s’embarquerait-il dans une relation avec une jolie brune ? Qu’elle soit jolie ou non n’importait que peu, ce qui comptait c’était la beauté intérieure et pas l’apparence extérieure voyons. Et question beauté intérieure, Elk en connaissait un rayon, surtout question beauté intérieure au porte-feuille, là il était incollable.

    Donc il allait refuser gentiment et proposer d’aller faire un tour d’échauffement pour ainsi permettre à leur petit groupe d’être bien en forme et soudé avant d’aller se battre, mais il fallait croire que le destin en avait décidé autrement car alors que le pilote prononçait les mots fatidiques.


    Quoi ? Tu veux qu’on s’amuse à quatre ? Mais tu as les moyens dit moi ! Enfin ce n’est pas …

    Track la ferme un peu ! On va faire un point en attendant les autres et pas de discussion, j’ai besoin de pouvoir faire un compte-rendu le plus adéquat possible lors de l’arrivée des patrons.

    Elk fit un salut militaire parfaitement parodié et s’installa sur une caisse qui passait par là. Il se laissa aller en arrière tout en faisant un clin d’œil à Sleyis, qu’il ne s’inquiète pas, il ne l’avait pas oublié avec sa proposition de ménage à quatre, plus on est de fou plus on rit de toute façon.

    Il regarda Céleste rester debout derrière le fauteuil du plus gradé présent et il fit un signe à son collègue de venir s’installer. Il regardait autour de lui pour remarquer la disposition étrange des caisses et même des fûts. Car oui, ce hangar contenait à cette position bien précise, six fûts et six caisses, avec de quoi mettre la main entre les caisses et le doigt dans le trou du fût. (*)

    Il prit la parole puisque après tout il était le plus informé de la situation.


    Bon ben on va sur Mars, mon chasseur est ok pour une sortie et je pense qu’on devrait avoir les moyens de faire des trous dans les méchants. Mais heu, par contre, je n’ai aucune info sur les renforts, même si j’ai entendu parler de Nimue.

    Nimue ? On va pas pouvoir se les coltiner s’ils veulent nous faire du tord, mais par contre y’a quelques bons là bas !

    Céleste avait visiblement des contacts qui l’avaient tenue informée. Mais là n’était pas la question, les chasseurs allaient être prêts et il ne resterait plus qu’à trouver une stratégie. Par contre l’intervention du Pont serait une idée pour coordonner les travaux.

    Shan ? Tu as des remarques à faire sur la coopération ou la stratégie éventuelle avant qu’on mette quelque chose au point avec Hlodowic ?


    (*) L’auteur du post demande aux lecteurs de ne pas être offensés, c’est une simple phrase de diction à prononcer rapidement mais en compagnie de gens peu coincés.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Invité le Sam 29 Nov 2008 - 18:00

    Sleyis écoutait d'une oreille attentive les échanges entre les différents pilotes, tout en regardant avec tendresse les chasseurs présents dans le hangar. Pour Sleyis, ces machins volants étaient un peu une famille, avec des membres aux caractéres différents. Celui-ci prennait des virages légérement plus serrés que les autres, celui-là avait la gachette facile (un simple effleurement du bonton suffisait à envoyer la sauce). Bien entendu, ces caractéres n'appartenaient pas aux chasseurs, mais à leurs pilotes et à leurs réglages personnels. Néanmoins, pour Sleyis, ces chasseurs n'étaient pas de vulgaires outils. Et il se fichait de l'avis des autres sur ce point.

    Shan ? Tu as des remarques à faire sur la coopération ou la stratégie éventuelle avant qu’on mette quelque chose au point avec Hlodowic ?

    Sortant de sa contemplation, Sleyis tourna les yeux lentement vers son supérieur, croisa les bras et s'assit à moitié sur l'un des containers. Il s'accorda un court instant de réflexion, histoire d'étudier différentes hypothéses, puis il haussa les épaules en soupirant.

    Désolé, rien ne me vient à l'esprit. Trop d'inconnues pour établir un plan ... il faudrait savoir précisément le nombre de vaisseaux alliés et adverses, leurs dispositions et leurs mouvements approximatifs. Bref, là tout de suite, on peut toujours créer des plans mais on ne sauras jamais s'ils seront applicables une fois arrivés.

    D'une pichennette, il chassa une poussière tombé sur son épaule, puis se passa la main dans les cheveux, les plaquant en arrière.

    Quoi qu'il en soit, je propose de nous contenter d'une tactique de base pour le moment, en attendant d'en savoir plus. On repére le vaisseau commandant, on lui bousille les réacteurs et les canons longues portée, puis on laisse les cuirassés finir le boulot ... si possible. Pour un plan plus détaillé et approprié à la situation, faudra attendre d'avoir plus d'informations.

    Sleyis arréta de parler et se mit à regarder fixement un point imaginaire situé quelque part au-dessus de l'épaule droite d'Elk. Pour sa part, Sleyis n'aimait pas trop prévoir de plans trés détaillés à l'avance, car il suffisait d'un minuscule imprévu pour que le plan entier foire, et après c'est la panique. Non, il préférait les bons vieux plans vagues mais adaptables suivant les situations.
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Maëlya Reydan le Ven 5 Déc 2008 - 14:36

    Qui est ce qui avait encore eu la bonne idée de faire retentir une annonce aussi tôt a travers toute la Vivenef hein? Et qui est ce qui, en plus, avait eu la bonne idée de faire sonner un truc dans sa cabine pendant dix bonnes minutes avant qu’elle se tire du lit en marmonnant des imprécations pour le moins colorées à l’encontre du cercle entier, et plus particulièrement du gars qui avait conçut la sonnerie des interphones/téléphones des cabines qui aurait probablement réveillé le plus froid des cadavres.
    Elle appuya sur le bouton qui devait en toute logique faire taire cette satanée sonnerie et reçut en pleine face une voix furieuse qu’elle ne reconnut pas... qu’elle se fichait pas mal de reconnaître en fait.


    -Tout les pilotes au hangar et plus vite que ça!

    Voilà l’une des raisons qui lui faisait aimer la vie en dehors de l’armée, moins protocolaire comme ordre ça aurait été une insulte. Elle grommela un « deux minutes j’arrive » et se traîna sous la douche.

    Dix minutes plus tard elle enfilait des sous vêtement et un tee-shirt trois tailles trop grand pour elle à la va vite, sautait littéralement dans ce qui lui servait de combinaison de vol dont elle noua les manches autour de sa taille, défit la serviette qui couvrait ses cheveux humides et sorti de sa cabine ses chaussures dans une mains, une paire de chaussette dans l’autre, une barrette entre les dents et son mini-portable-holo-pda-chose sous le bras. C’était pas la grande forme, elle venait de passer la nuit a bidouiller des trucs sur son chasseur remettant sans cesse au quart d’heure suivant l’idée de rejoindre son lit, finalement elle n’y était arrivé que tôt le lendemain et avait pu s’accorder en tout... Wha! Cinq heures de sommeil, constata-t-elle après un coup d’œil, en tordant le cou, a l’écran du dit portable-machin-truc. C'était pas beaucoup pour une marmotte comme elle, mais c’est pas grave, elle se rattraperais en la nuit prochaine... Ou celle d'après... enfin on verrais bien.

    Un détour par la cuisine plus tard, elle avait enfilé chaussettes et chaussures pendant qu’on lui servait un café bien serré et de généreuses tartines recouvertes de ce qui devait être du beurre et de la confiture. Elle termina le trajet jusqu’au hangar en mâchouillant avec délectation le pain élastique qui était la norme a bord, la confiture en tube et le beurre qui n’avait probablement jamais vu une goutte de lait de quelque animal que ce soit... ça s’trouve c’était pas du beurre... Bon peu importe, l’important était qu’elle venait d’arriver dans le hangar ou elle jeta un rapide regard circulaire, ça grouillait et ça s’agitait dans tous les sens, pire que dans une fourmilière donc tout allait bien, et ça promettait une journée pleine de rebondissements.

    Les pilotes de l’escadrille étaient déjà réuni dans un coin, bien au milieu du hangar, entre les ailes des chasseurs, là ou on pouvait pas les louper, comme toujours, elle profita des quelques secondes qui lui restaient pour avaler toute ronde la dernière bouchée et s’approcha du petit groupe, en se faisant une joie de déguster son café qui avait eu le temps d’atteindre juste la bonne température. Elle posa tout son bazar sur un fût qui lui arrivait au niveau de la taille et adressa un sourire lumineux à ses compagnons en touchant une de ses oreilles pour vérifier que ses boucles faites maison en fil de fer avec une bille bleue coincée dedans étaient toujours là.


    -Bonjour!

    Lança-t-elle a la cantonade sur un ton joyeux, après tout quoi de plus génial dans la vie que d’être réveillée par une sonnerie insupportable après avoir dormi une moitié de nuit, de manger du pain qui devait être synthétique et de boire un café extra sucré pour pas sentir le goût? Rien, exactement.

    -Alors, y s’passe quoi exactement?

    A la masse? Si peu! Et elle n'était même pas la dernière a arriver, il faut dire que le ton impérieux de la voix dans l'intercom l'avait plutôt incitée a se dépêcher. Bien que de ce coté là tout soit très relatif, les minutes de Maëlya appartenant probablement a un univers parrallèle.


    [hrp/ 1er post donc si ça cloche -> mp, valable évidement pour tous les posts à venir ^^]


    Dernière édition par Maëlya Reydan le Sam 6 Déc 2008 - 17:39, édité 1 fois
    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Elk Track le Sam 6 Déc 2008 - 13:20

    [HRP, Aéris et Céleste ils sont n’a moi ! Pas touche ! non mais alors … (ça fait peur hein !)]

    Elk était particulièrement heureux d’avoir du monde autour de lui, cela n’était pas rare mais il aimait avoir sa cour et ses spectateurs pour faire ce que d’autres que lui appelleraient le pitre mais que lui nommait dans le silence de son esprit son travail. Car oui, il jouait depuis toujours un rôle qui lui permettait de s’éloigner des autres sans se poser de questions.

    En tout cas, l’arrivée de la nouvelle qui avait l’air de débarquer d’on ne savait où, était parfaite pour Elk, une nouvelle spectatrice et des questions en pagaille qui demandaient des réponses. Il n’était pas le plus haut gradé dans l’escadrille, mais il était le plus au courant, c’était pour cela qu’il avait plus ou moins pris les choses en main.

    Il s’était rapproché d’une console de communication pendant que les autres demandaient un bilan de la situation et comme il était gentil, il fit le travail d’Aéris. D’ailleurs pourquoi c’était à Aéris de le faire ? Mais tout simplement parce que c’était le travail des caporaux et pas des lieutenants comme Elk. Car oui oui oui on ne le répètera jamais assez, Elk est lieutenant. Il doit certainement ce grade plus à sa capacité à entortiller les gens pour leur faire faire ce qu’il désire qu’à son grand et perfectible sens des responsabilités, mais il est lieutenant ! Voila c’était dit !


    Salut les gars d’la com’ ! Z’avez des infos en exclu sur la BAC à venir ?

    Un son étouffé lui répondit, un peu comme un juron qui serait rapidement évité afin de ne pas se mettre le pilote à dos. Pourtant il demandait gentiment les informations et il avait même mis le haut parleur pour que tout le monde entende.

    Le résumé de la situation vient d’être donné par Pandore à la commandante, je vous fais un compte-rendu, votre propre commandante fera le reste. Adonis est arrivé sur Mars et il semblerait que l’ennemi possède une soixantaine de chasseurs, huit corvettes et un supercuirassé de taille plus que respectable. Pour les autres informations attendez le retour de votre commandante puisque vous l’avez convoquée sur le Pont.

    Oh ! C’était le petit chou à la crème de l’autre soir, il était trop mignon avec ses joues gonflées et la rage se lisant sur ses traits. Pourtant Elk n’avait presque pas déconcentré sa collègue en lui proposant de passer un temps de pause avec lui et de rémunérer quelque peu son activité. Mais bon, il fallait de tout pour faire un monde et Elk était d’accord avec ce dicton, si tout le monde était comme lui, il ne ferait plus de commerce.

    Merci mon chou, j’te r’vaudrais ça ! Voila caporal, c’est fait pour le résumé !

    Aéris se pinçait l’arrête du nez désapprouvant visiblement le comportement de son supérieur hiérarchique, mais il ne dit rien car il le savait, cela n’avait aucune espèce d’influence sur son caractère. Il reprit tout de même la parole pour faire un peu de ménage dans le fouilli d’informations qui arrivait.

    Merci Shan pour les stratégies, Reydan ce n’est pas trop tôt ! Et Track tu pourrais éviter d’être aussi …

    Il n’eut pas le temps de terminer que déjà Elk lui coupait la parole.

    Parfait ? Extraordinaire ? Splendide ? Irremplaçable ? Je t’en prie Aéris, dis ce qui te passe par la tête.

    Le dit Aéris préféra se taire mais Céleste dit ce que tout le monde devait avoir en tête.

    Chiant !
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Maëlya Reydan le Lun 2 Fév 2009 - 1:35

    Le lieutenant, puisqu’il l’était justement, bien qu’elle ne pouvait s'empêcher de se demander qui il avait du séduire ou soudoyer pour obtenir ce grade, semblait avoir pris les choses et plus particulièrement le petit interrupteur qui activaient les communications avec le pont, en main. Puisque celle que tous attendaient avec la plus grande impatience, à savoir Fanny, la commandante de l’escadrille n’arrivait toujours pas. Maëlya sourit en le regardant faire son numéro de pitre bien rodé. Faire atteindre au corps de ses interlocuteurs une température proche de la surchauffe, souvent de colère, préférablement d’autre chose, en un temps record semblait être l’un de ses sports favoris, et il s’y adonnait avec une désinvolture déconcertante surtout pour quelqu’un de son âge. Maëlya n’avait pas particulièrement l’impression d’être vieux jeu mais il fallait bien reconnaître qu’elle avait du réviser certaines idées un peu trop préconçues depuis qu’elle avait rencontré Elk, qui avait le don de bousculer les univers connus pour mettre en place le sien propre dans le quel plus aucune des valeurs aux quelles elle était habituée n’avaient cours... ou presque. Tout était inhabituel avec lui et souvent imprévisible, mais cela ne dérangeait pas Maëlya, d’une par ce qu’elle était arrivée après lui et donc elle considérait être celle qui devait s’adapter à l’équipage et pas l’inverse, et aussi par ce que l'excentricité du jeune homme lui plaisait, elle n’aurait pas su dire si il était simplement comme ça ou si c’était un masque qu’il portait, mais elle faisait avec lui comme avec les autres, elle le prenait comme il venait sans chercher a s’imposer ou a le faire coller a un modèle qu’elle connaissait.

    Elk penché au dessus du pupitre entamait joyeusement la conversation avec un, probablement innocent, technicien qui retint un juron bien sentit en reconnaissant la voix du pilote.


    -Salut les gars d’la com’ ! Z’avez des infos en exclu sur la BAC à venir ?

    « La...? BAC? Kezako ce truc? » se demanda-t-elle en haussant un sourcil, elle ne dit rien pour ne pas interrompre la discussion considérant qu’Aéris lui jetterais probablement un de ses regard dont il avait le secret si, en plus d’être en retard, elle osait donner du crédit aux blagues d’Elk.

    La voix d’un technicien se fit entendre dans le haut parleur et a mesure qu’il énonçait les forces de la flotte ennemie qui les attendait Maëlya sentait une petite boule se former au creux de son ventre, un supercuirassé.... le moins qu’on puisse dire c’est que c’était un gros morceau... huit corvettes, mais surtout soixante chasseurs.... Avec l’escadrille d’Adonis, dans le meilleur des cas ça donnerait du trois ou quatre contre un, pas de quoi sauter de joie. Ce qui n'empêcha pas Elk de conclure par un joyeux
    « Merci mon chou, j’te r’vaudrais ça ! » De l’autre coté des ondes tous pouvaient sentir le jeune technicien bouillir, il ne savait plus ou se mettre, ce devait être la première fois que quelqu’un, et plus particulièrement un homme, lui faisait ce genre d’avance, pas de séduction a mots couvert et pas de prélude, une entrée en matière franche et directe, au moins tout était clair. Le tout sans omettre de parler argent, car cela semblait être le leitmotiv du jeune homme.

    -Et on est tous seuls avec Adonis sur ce coup là? Je suppose que notre cher commandante, ou le leur d’ailleurs, a du trouver une idée de génie pour qu’on aie pas a se farcir soixante chasseurs ennemis a nous tous seuls en ayant en plus a s'infiltrer jusqu’aux corvettes pour bousiller leurs défenses... A mesure qu’elle énonçait la stratégie basiquement classique de ce genre de bataille, sans savoir que Sleyis avait déjà suivit le même raisonnement un peu plus tôt, il lui apparaissait évident, bien que n’étant pas stratège que ce n’était sûrement pas la meilleure façon de procéder contre un ennemi supérieur en nombre et.... D’ailleurs, c’est qui l’ennemi au fait?

    Ben oui quoi, on était a la masse ou on l’était pas, elle était tellement dans les vapes quand l’appel de la commandante avait retenti a travers toute la vivenef peu de temps auparavant qu’elle ne s’en rappelais même plus la teneur exacte. Donc mieux valait poser maintenant les questions que d’avoir l’air vraiment stupide plus tard, d’autant plus que Elk avait l’air d’humeur bavarde... enfin comme toujours.

    Malgré cette petite boule qui s’était logée au creux de son estomac elle était plutôt calme, puique visiblement paniquer et s’angoisser ne servirait a rien autant rester le plus détendue et efficace possible, et de toute manière la scène limite clownesque qui se jouait entre Elk, Aéris et Celeste devant elle l’aidait a ne pas trop s’en faire pour la suite des événements, ils étaient tous très bons pilotes, les tacticiens de Pandore et d’Adonis avaient oubliés d’être bêtes, les commandants respectif des vivenefs n'étaient pas du genre a envoyer leurs équipages a la boucherie... et puis sûrement d’autres trucs aux quels elle ne pensait pas pour l’instant mais qui lui seraient révélés en temps utiles par cette chère CBTS qui ne devrait plus tarder maintenant.


    -Bon je suppose qu’on attend Fanny donc?

    Oui parce que bon, les infos n’allaient pas arriver toutes seules sur leurs petites pattes, et a priori le technicien de la com n’avait pas tellement envie de tailler une bavette avec eux a cet instant précis.
    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Elk Track le Sam 14 Fév 2009 - 13:55

    Ce n’est pas parce qu’on est lieutenant qu’il ne faut pas se permettre parfois quelques petits écarts de conduite. Bon, dans la phrase précédente et si l’on considérait Elk comme la personne prise en exemple, certains mots étaient en trop. Il est vrai que parfois, quelques et petits n’étaient pas les meilleurs termes pour définir les écarts de conduite du jeune pilote. Mais bon, comme il était apprécié de tous et que de toute façon ils n’avaient pas le choix… Il pouvait se les permettre.

    En dehors de ce type d’écarts, Elk était un garçon charmant, aussi, lorsque la théorie sur les manœuvres fut développée, il se prépara à approuver tout ce qui était dit. Parce que pour lui tous les pilotes étaient valables et ils n’étaient ni plus ni moins que des êtres capables de donner vie à un chasseur métallique. Il regarda la jolie jeune femme présenter sa stratégie et il se dit qu’elle était très habile pour répéter les termes de Sleyis quelques instants plus tôt sans que cela ne se voit.

    Enfin presque pas puisque Aéris fut le premier à répliquer.


    C’est intéressant de reproposer les mêmes stratégies à l’infini, mais il ne serait pas préférable de chercher à innover ? Pour les ennemis, cela ne changera rien. Et enfin, nous ne serons pas uniquement avec Adonis, Nimue a été appelée également. Je me demande comment les militaires vont réagir, c’est vraiment pénible d’avoir à faire à deux inconnues.

    Elk se fendit d’un sourire heureux et répliqua presque aussitôt.

    Pauvre chou, t’inquiète pas ! Tonton Elk va t’aider à t’y faire.

    La dernière phrase de Maëlya tomba à ce moment et Elk se tourna rapidement pour regarder derrière lui si jamais elle n’était pas là. Il haussa les épaules et commença visiblement à la chercher dans tous les endroits les plus improbables.

    Il regarda sous le fauteuil d’Aéris, entre les jambes de Sleyis, dans la poche de Céleste (ce qui lui valut un regard noir et un coup avorté) et même juste derrière Maëlya. Mais non il devait se rendre à l’évidence, personne ne savait où elle pouvait être. Sans compter qu’il n’y avait pas qu’elle comme absent et que cela était pénible de tout devoir répéter sans cesse alors qu’il n’était même pas payé pour.

    Donc il devait se mettre en quête ! La quête de la commandante ! Heu par contre comment quêter quelqu’un si on a aucune idée d’où il peut être… Cela n’était pas simple. La première chose était de rechercher dans le hangar, mais un hangar c’est grand et ça contient beaucoup de chasseurs.

    Par exemple, celui de Elk était toujours dans une position particulièrement centrale, un peu comme ceux de Céleste et Aéris. Et puis celui de Fanny était de l’autre côté après d’un des sas de sortie. Là bas là, où il y avait un gros trou. Enfin pas un trou dans la coque ou quoi que ce soit du même genre, mais un trou de place. En gros, il n’y avait rien alors qu’il devait y avoir quelque chose.

    Elk fronça les sourcils et tripatouilla l’appareil sur sa gorge avant de faire résonner une voix métallique particulièrement forte.


    Qui qu’a pris le chasseur de ma commandante à moi qui me doit du fric ?

    Il retripatouilla le bidule avant de se tourner avec des yeux flamboyants de rage. Elle n’était pas là et son chasseur non plus, là elle allait payer … Bon il ne savait pas trop comment, mais il allait trouver. Et quand il la retrouverait elle aurait des intérêts faramineux ! Franchement partir ainsi alors qu’elle lui devait tant d’argent était ignoble. Il lui avait quand même prêté 1 crédit ! C’était d’un déloyal !

    Elle a osé se tirer, je vais la tuer, la découper en morceaux très fins et ensuite la recoller pour recommencer. Et puis je vais aussi la dépecer pour vendre ses organes et me rembourser de la somme excessive qu’elle a osé me voler. Et puis… heu … c’est déjà pas mal. Bon, les mioches vous m’attendez, je vais chercher un adulte responsable pour tout nous expliquer et nous aider.

    Oui, les colères d’Elk c’est comme les soufflets, ça retombe toujours très vite. Et quand il se dirigea en sautillant vers la sortie du hangar à la recherche d’un être responsable et hautement qualifié en la personne du lieutenant tactique, tous pouvaient se demander quelle était la somme honteusement dérobée. Et peut-être aussi un peu où était la commandante.

    --> La suite
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Maëlya Reydan le Sam 4 Avr 2009 - 21:37

    Bilan de la dernière demi heure?
    Plutôt positif dans l’ensemble.
    Elle s’était légèrement ridiculisée en répétant les paroles de Sleyis et en se faisant rembarrer par Aéris qui était visiblement d’humeur joyeuse, presque guillerette.
    Plus besoin d’attendre Fanny qui devait effectivement avoir pris des vacances longue durée compte tenu de l'absence de son chasseur dans le hangar à sa place habituelle, et on pouvait faire confiance a Elk pour ça, il l’avait cherchée partout, et avec zèle en plus, avant de la condamner a une mort horrible, elle devait au moins lui avoir volé sa tirelire pour que le jeune homme réagisse ainsi. Maëlya haussa un sourcil en constatant qu’effectivement il y avait un trou dans le hangar, mais après tout Fanny devait probablement avoir une bonne raison de disparaitre et si elle n’en avait pas, dans le pire des cas, elle n’aurait qu’a brancher sa balise de détresse en priant pour que quelqu’un vienne a son secours. De toute façon, maintenant que Pandore était en hyperespace, il était moins que probable que la vivenef se détourne pour aller chercher la chef d'escadrille. Et Maëlya n'avait ni le temps ni l'envie de se tracasser pour ce qu'elle ne pouvait changer, elle préférait de loin s’en faire pour la suite des évènements.
    Et en particulier savoir que Nimue se joignait a eux pour la mission avait de quoi rendre nerveux.
    Maëlya, et son optimisme carabiné, se disaient que puisque les trois vivenefs étaient rassemblées pour la même raison les militaires n’avaient aucun motif de venir leur mettre des bâtons dans les réacteurs et que les commandants auraient la sagesse de déclarer le statu-quo jusqu’a la fin du « truc » quoi que cela puisse être, à moins de vouloir faire face a deux vivenef, leurs armes et leur formidables équipages.
    C’est beau l’optimisme, ça donne l’impression d’être fort même en naviguant sur un vaisseau qui avait plus de trous qu’un gruyère avalonien qui étaient pourtant réputés pour ça... leurs trous dans le gruyère. Qu’on pouvait acheter au kilo dans n’importe quel commerce, le gruyère bien entendu, pas les trous (bien que l’un sans l’autre ne vaille plus grand chose... et vice versa)
    Pour finir Elk était partit en sautillant, Fanny aurait droit a un sursis par contre la personne qu’il s’en était allé querir allait avoir besoin de tout son calme pour faire face a un Elk tout compte fait assez égal a lui même. Et aucun d’entre eux n’avait même eu le temps de lui demander qui il comptait ramener exactement, en tout cas ce mystérieux adulte responsable pourrait peut être leur fournir des explications plus détaillées sur pourquoi ils allaient sur Mars et surtout comment ils comptaient en repartir en un seul morceau.

    Elle se contenta de hausser les épaules avant de rallumer son portable pour y consulter la liste des bidouilles qu’elle avait effectué sur son chasseur. Elle avait récupéré un des appareils qui était déjà dans les cales de Pandore puisqu’elle n’était pas arrivée sur sa propre machine, et bien que ce soit un bon appareil celui-ci manquait d'entretien, et elle n’avait pas attendu les conseils des gars de la maintenance pour entreprendre de le remettre a niveau.
    D’ailleurs elle avait peut être froissé quelques subtilités en faisant la majorité des réparations elle-même mais elle tenait à connaître son chasseur sur le bout des doigts et aussi étrange que cela paraisse a certains mécanos qu’une pilote aime mettre les mains dans le cambouis jusqu’au coude elle y avait passé de longues journées. Puisqu’ils disposaient d’un court répit avant que les choses ne se gâtent elle replongea dans ses doc techniques et listing de matériel, elle entendait vaguement les autres pilotes poursuivre la discussion autour d’elle et elle hocha la tête deux ou trois fois histoire de faire savoir qu'elle écoutait puis elle fit un signe a Aéris pour lui indiquer qu'elle avait encore des choses a faire. Le caporal l'avait souvent vue bricoler et il savait a peu prés ou elle en était. Elle s'éloigna vers son appareil dans l’idée de finir ses bricolages en vitesse avant de refixer les plaques de la coque qui étaient pour l’instant éparpillées autour de la carcasse presque nue dont on pouvait apercevoir les entrailles. Rien de bien dramatique, elle avait besoin d’une petite heure pour tout remettre en place et procéder aux derniers tests, puisque toute les étapes préliminaires s’étaient bien passées tout le reste devait rouler. Elle avait eu le nez fin de ne pas se lancer dans un chantier interminable pour remplacer tout de A a Z et le chasseur serait opérationnel, bien au dessus de ses capacités antérieures, pour la mission qu’on daignerait leur confier, quelle qu’elle soit.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Invité le Dim 5 Avr 2009 - 2:23

    <--- Le mat du couloir

    Clopin-clopant.
    Enfin, pas vraiment clopant, car Konrad n'avait jamais fumé. Il avait bien essayé, comme tout jeune "chébran" de son âge, mais cela lui avait donné des vertiges et une incroyable envie de rendre tout son déjeuner, avec les restes des jours précédents. Il s'était donc abstenu, depuis, d'aspirer ce qu'il considérait comme des saloperies, en continuant de se gaver d'antalgiques.
    Mais ce n'était pas vraiment de la drogue, il avait une véritable ordonnance établie par une amie à lui. La preuve par 9.
    C'est donc en résonnant dans les couloirs - le sol était en métal, recouvert, dans les parties les plus anciennes, d'un immonde linoléum à moitié fondu - que Konrad marchait vers le hangar, source de bien des angoisses, à en croire les respirations haletantes de nos lecteurs passionnés.
    Claudiquant ainsi, comme à son habitude lorsqu'il marchait, Konrad tâchait de réfléchir à ce qui pourrait être entrepris pour permettre à Pandore de roxxer sa maman - ou, variante, de roxxer du poney mort - contre les hordes d'ennemis assoiffés de sang, de chair fraîche, de tripes et de bière qui les attendaient, goguenards, devant Pandore, près à s'en jeter un ptit après avoir éradiqué l'espèce humaine. A midi moins dix, l'heure du pastis. On ne peut finir après, question d'éthique éthylique, si l'on nous passe cette gazouillante redondance.

    Ainsi, donc, alors qu'il arpentait les couloirs de Pandore comme certains arpentaient les couloirs des bordels les plus mal famés du Cercle, c'est à dire lentement - ivresse due à la bataille, ivresse due au vin - songeur - quelle stratégie suivre, quelle porte ouvrir - renfrogné - quelle sortie possible, contamination à la syphilis.

    Fanny dehors, en train de faire du gringue aux étoiles, certainement en train d'asphyxier, à l'heure qu'il était, perdue dans son vaisseau, à des parsecs de tout lieu habité, l'escadrille serait dirigée par le second plus haut gradé. Et ça, c'était bien le problème... Hécate n'était pas très fournie en pilotes, et, même si elle était excellente d'un avis général, 3 péquins et 2 tondus feraient difficilement pencher la balance face à des... à des... à des trucs sortis d'un bidule qui veulent détruire Lana pour activer le machin. Pandore, ignorant quelles étaient les forces en présence, ne pourrait faire la différence sur le nombre.
    Il fallait donc prévoir autre chose.

    Résonnons, comme les cloches à Pâques : dépassement numérique impossible.
    • Atout de la vitesse : compte tenu de l'inconnue de taille qui se présentait, à savoir : la nature des forces adverses, espérer prendre les agresseurs de vitesse serait trop aléatoire. Seul l'effet de surprise peut jouer, et encore, l'attaque concentrée sur Lana pouvait très bien être un leurre pour attirer les Vivenefs... ainsi, leur arrivée imminente ne serait pas surprenante, mais attendue, ce qui les mettait dans une position de faiblesse.
    • Atout de l'armement : NIET ! Compte tenu de l'état de Pandore, il ne fallait compter ni sur l'armement, ni surtout, sur la capacité de Pandore à emmagasiner des dégâts. Cela étant, il était tout à fait possible d'utiliser les armes restantes de Pandore pour "poutrer" un peu... si du moins l'on faisait preuve de finesse, et de beaucoup de précision.
    • Atout de précision et tactique : compte tenu des personnalités à bord de Pandore, Konrad pensait qu'il valait mieux s'appuyer sur un bon plan et des qualités personnelles assurées plutôt que sur des inconnues un peu trop dérangeantes... Il opta pour ce dernier choix.


    Pandore avait été attirée là. Mieux valait baser ses hypothèse premières là-dessus, afin de mieux appréhender le problème. Et puis, un verre à demi-vide peut toujours être rempli, alors qu'un verre à demi plein peut encore être bu... Parole de dépressif.
    A voir avec les autres Vivenefs, mais il semblait préférable que Pandore restât un peu en retrait, en soutient, car les pilotes n'étaient pas assez nombreux pour être envoyés au casse-pipe, et le vaisseau lui-même trop déglingué pour vraiment être casse-cou. Salopards de flics qui les avaient coincés !!

    Le hangar. Enfin.
    Konrad ouvrit la porte, la maintenant ouverte derrière lui, par réflexe, pour laisser passer Elk qui le suivait, puis s'approcha de la pilote aux côtés d'un appareil.

    "'Lut Maëlya. C'est la merde, alors ? Il a fallu que l'autre nous lâche en pleine mission... chouette !" railla-t-il. "On devrait vraiment implanter des mini-bombes dans les pilotes, comme ça, dès qu'ils s'éloignent trop... boum !... Je plaisante," ajouta-t-il rapidement.

    Il se posa fixement, basculant tout le poids de son corps sur sa jambe valide, afin de soulager la seconde.

    "On commence par où, les enfants ?"
    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Elk Track le Sam 25 Avr 2009 - 16:28

    Elk suivit Konrad sans un mot, chose suffisamment rare pour être signalée, et ils arrivèrent tous deux dans le hangar. Il regarda si jamais la commandante était toujours là mais il semblait que non. Elle n’était donc pas partie faire un tour hors du vaisseau en hyper-espace avant de mourir déchiquetée par l’accélération brute. Dommage, même si dans ce cas, il n’aurait pas pu récupérer son bien, quoi que …

    En tout cas, il était un petit peu calmé et regarda la pauvre escadrille de Pandore dont il allait devoir peut-être prendre la tête si personne ne la réclamait. Mais pour le moment, en tant que plus gradé présent, il se mit en tête de redéfinir ses priorités. Il n’avait pratiquement jamais travaillé directement en équipe, il pouvait par contre trouver ce qu’il y avait à faire assez simplement. Il se tourna vers Konrad qui prenait la parole. Des bombes sur les pilotes et puis quoi encore ? Il n’avait pas assez de son implant pour lui pourrir la vie ? Et puis quand on meure, on ne peut pas rembourser.

    Une autre paire d’yeux se posa sur le lieutenant tactique en la personne de Céleste. Elle ne semblait pas apprécier la remarque et elle allait lui faire sentir, mais l’inconscient poursuivit. Et Elk préféra désamorcer la situation en prenant la parole pour le résumé de leur position actuelle.


    Et bien on en est pas bien loin. Je ne vois pas quelle technique on va pouvoir appliquer avec les autres vivenef sans dévoiler les nôtres. En plus, il est hors de question que j’obéisse à qui que ce soit si j’ai pas confiance. Je ne tiens pas à mourir, j’ai envie de sauver ma peau donc voila. Mais la tactique c’est ton rayon alors tu devrais pouvoir nous donner des idées non ?

    Et hop, comptez toujours sur Elk pour se détacher de ses responsabilités sur les autres quand c’était possible. Surtout que pour une fois il n’avait pas trop tord ! Il importait de préserver les techniques de défense de l’escadrille et de ne pas les dévoiler à leurs alliés provisoires.

    Réellement provisoires car Elk se voyait mal collaborer longtemps avec les militaires ou les pirates, pas assez de volonté d’amasser le plus important dans la vie … à savoir l’argent, la monnaie ou bien tout ce qui pouvait s’échanger contre ce sel de la vie.
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Maëlya Reydan le Sam 9 Mai 2009 - 3:04

    *Bon alors, puissance c'est bon, le système de survie, ça va, guidage, direction etc, c'est bon aussi...*

    Les yeux fixés sur l'écran de sa tablette elle conduisait rapidement mais sans précipitation les derniers tests qui devaient lui confirmer que tout allait bien et que le chasseur était effectivement opérationnel. Elle avait, peu auparavant remit en place les plaques de la coque et du blindage qui étaient encore lamentablement éparpillées, et avait constaté avec bonheur qu'il ne lui restait aucune pièce non identifiée trainant sur le sol qui l'aurait obligée a tout démonter a nouveau pour trouver d'où elle provenait, pour une fois, Murphy pouvait ranger ses lois et son pessimisme a tous crins.

    Quand soudain ...


    "'Lut Maëlya. C'est la merde, alors ? Il a fallu que l'autre nous lâche en pleine mission... chouette !" railla-t-il. "On devrait vraiment implanter des mini-bombes dans les pilotes, comme ça, dès qu'ils s'éloignent trop... boum !... Je plaisante," ajouta-t-il rapidement.

    Elle reposa ses instruments et essuya ses mains sale dans un chiffon a peine plus propre qui trainait sur le sol avant de se redresser en souriant a la plaisanterie.


    -Salut Konrad...

    Elle allait continuer sur le même ton en proposant a son tour qu'on implante le même genre de dispositifs dans le corps des officiers tactiques histoire de les motiver mais il ne lui laissa pas le temps d'en placer une, il avait rejoint l'endroit ou tout les autres pilotes attendaient sagement.

    "On commence par où, les enfants ?"

    -Et bien on en est pas bien loin. Je ne vois pas quelle technique on va pouvoir appliquer avec les autres vivenef sans dévoiler les nôtres. En plus, il est hors de question que j’obéisse à qui que ce soit si j’ai pas confiance. Je ne tiens pas à mourir, j’ai envie de sauver ma peau donc voila. Mais la tactique c’est ton rayon alors tu devrais pouvoir nous donner des idées non ?

    Arf, oui effectivement si on commençait par la Konrad allait devoir faire des prouesses pour trouver quelque chose de cohérent. Elle attendit que Elk ait fini et se pencha légèrement en avant pour prendre la parole.

    -En tout cas, tout nos chasseurs sont prêts et armés au mieux de leurs capacités. Fanny avait insisté pour qu'on soit coordonnés les uns aux autres histoire de ressembler le plus possible a une escadrille cohérente, si elle a vraiment disparu ça va faire un trou dans notre formation mais rien d'insurmontable. On doit être la chose la plus opérationnelle sur cette vivenef si j'ai bien compris? Désolée Pandore, dit-elle au cas ou les oreilles omniprésentes de leur déesse aussi belle que susceptible trainaient dans le coin.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Invité le Mer 13 Mai 2009 - 15:45

    L'ennui premier avec les pilotes est que, dès qu'un peu de liberté leur est donné - c'est-à-dire, dès que leur supérieur hiérarchique direct est aux abonnés absents - il se sentent obligés de frimer. "L'effet Taupe Gueune" appelait-on cela, en référence à un vague film du XXe siècle dans lequel tous les pilotes avaient d'énormes lunettes, de monstrueuses motos, et des petites amies aux poitrines majestueuses.
    Evidemment, dès qu'il s'agissant de faire des pirouettes et de se lancer des "Oh, splendide, rouge 4" - "Pas autant que ta contre vrille vert 8" et autres "pal mal et toi -le à matelas ?" on pouvait compter les têtes présentes. Dès qu'il s'agissait d'utiliser un minimum les cellules grises que le créateur du multivers avait inséré au forceps dans les petites boîtes crâniennes humaines, là, bizarrement, il n'y avait plus personne.

    Et bien on en est pas bien loin. Je ne vois pas quelle technique on va pouvoir appliquer avec les autres vivenef sans dévoiler les nôtres. En plus, il est hors de question que j’obéisse à qui que ce soit si j’ai pas confiance. Je ne tiens pas à mourir, j’ai envie de sauver ma peau donc voila. Mais la tactique c’est ton rayon alors tu devrais pouvoir nous donner des idées non ?

    Nous avions là, en l'occurrence, le stéréotype du jeune pilote obtus, borné, et indiscipliné, qui faisait passer d'héroïque principes avant toute réflexion.
    C'était un fait, Konrad n'appréciait outre mesure pas la nonchalance des pilotes. Jalousie ? Peut-être. Peut-être aurait-il aimé pouvoir "se la raconter" lui aussi. Mais il est vrai qu'il était plus facile de dire "Et c'est en faisant ce tonneau que j'ai lâché mes missiles qui ont porté le coup de grâce au croiseur" en relevant une mèche rebelle que "Grâce aux actions combinées des pilotes qui ont suivi le protocole X-456AB qui stipulait de mettre 60% de la puissance du vaisseau dans les déflecteurs ioniques, nous avons pu mener une percée dans les défenses ennemies, et ainsi assurer notre victoire" en se tenant sur une canne.

    En tout cas, tout nos chasseurs sont prêts et armés au mieux de leurs capacités. Fanny avait insisté pour qu'on soit coordonnés les uns aux autres histoire de ressembler le plus possible a une escadrille cohérente, si elle a vraiment disparu ça va faire un trou dans notre formation mais rien d'insurmontable. On doit être la chose la plus opérationnelle sur cette Vivenef si j'ai bien compris? Désolée Pandore.

    Bien sûr. Rien n'était opérationnel. Que les pilotes.
    Ben voyons.
    Konrad se sentait s'emporter légèrement pour ce qui, en temps normal, lui aurait fait envoyer une pique acerbe à ses interlocuteurs. Mais les énervements successifs cumulés de la journée, ajoutés à un certain stress quant à l'offensive à venir n'aidaient en rien.
    Il soupira.

    "Bon, les enfants... Votre unique chance de survie, c'est de m'obéir, que ça vous plaise ou non. Je suis obligé de compter sur vous si je ne veux pas claquer dans l'explosion de ce tas de ferraille, il tapa contre une paroi, alors vous vous dévouez corps et âme à moi. Et on ne discute pas," termina-t-il en jetant un regard gris - soit moins noir qu'à l'accoutumée, à Elk.

    Il s'arrêta, s'avança un peu plus vers les pilotes et reprit aussi sec, sans leur laisser le temps de répliquer :

    "Toute mauvaise blague mise à part, oui, Pandore est délabrée, oui nous manquons de tout. Vous voulez connaître les bonnes nouvelles ? On ne doit avoir que 500 batteries énergétiques en tout et pour tout. Et deux missiles de croisière. Donc on est morts... Ah ! mais non ! On a autre chose : vous."

    Il s'arrêta, prenant l'air grave.

    "Surtout vous..."

    Il fit mine de réfléchir.

    "Donc, oui, autant s'estimer morts... hin hin hin... Bref ! Reprenons depuis le début. Nous n'avons que la chasse pour nous aider. La Vivenef restera donc à l'écart des combats, en retrait, vous ne pourrez malheureusement pas compter sur le vaisseau-mère - j'aime cette expression - pour vous ravitailler. Ca signifie : remplissez vos appareils ras la gueule. Nous ne sommes pas les premiers à arriver, donc, si nos chers collègues ne sont pas tous morts lorsque nous sortirons de l'hyperespace, nous pourrons leur prêter main-forte. Si, en revanche, ils ont été renvoyés ad patres..."

    Il haussa les épaules.

    "...J'espère qu'il y a un aumônier à bord. Petite nouvelle amusante : nous ne savons rien de nos ennemis. Ni leur nombre, ni leur force, rien. Ils peuvent être dix fois plus nombreux et cent fois plus équipés que nous, il faut être paré à tout..."

    Konrad fronçait les sourcils au fur et à mesure qu'il parlait. A dire vrai, il profitait du temps qu'il gagnait avec ses longues phrases pour réfléchir à un plan qui ne soit pas trop suicidaire, et à tenter d'envisager toutes les possibilités possibles. Un petit "clic" se fit dans sa tête, et ses rouages commencèrent à tourner, imbriqués les uns dans les autres, faisant vrombir son petit moteur intellectuel.

    "Voilà ce que nous avons :
    1) Pas de recours possible à la Vivenef,
    2) Pas d'arme lourde en provenance de Pandore - sauf cas exceptionnel (on verra après),
    3) Chasse uniquement déployable,
    4) Grande inconnue : nos ennemis."


    Il commença à faire quelques pas à droite et à gauche, sentant que ça jambe commençait à être endolorie.

    "Plusieurs choix possibles :
    1) Rester en formation groupée homogène
    1-a) Problème de cohésion : le lieutenant a disparu, il faudra improviser. Et combler une lacune. En gardant vos réflexes conditionnés, nous n'avons pas le temps de nous entraîner afin d'en acquérir de nouveaux.
    1-b) Problème de réactivité : une formation ainsi formée est plus sensible aux coups ennemis, car moins maniable, moins rapide - il faut attendre les plus lents - bref, moins réactive.
    1-c) Avantage : Puissance de feu groupé plus efficace que des tirs épars. Du moins contre les grosses légumes, pour la petite friture, c'est plus délicat, confere 1-b...

    Conclusion de la partie 1 : formation à mettre de côté pour le moment."


    Il s'arrêta, fixa les pilotes un à un, comme pour voir s'ils avaient suivi son argumentaire et sa logique, puis poursuivi dans son élan :

    "2) Formation éclatée
    2-a) Problème de cohésion éliminé : il n'y en a aucune. Mais cette élimination en génère un autre :pas de coordination possible, risque d'isolement plus marqué, et donc risque d'annihilation totale qui croît de manière exponentielle.
    Il poussa un petit rire sadique, vraisemblablement pour "détendre" l'atmosphère.
    2-b) Réactivité quasi-optimale, chacun se concentrant sur sa cible et son appareil. Soit, une proie, et une défense, ce n'est rien de plus qu'une énorme partie de chasse qui risque de tourner au vinaigre. Mais la défense s'en trouve de fait amoindrie. Je ne vous apprends rien en vous disant que le couplage d'un petit nombre de pilotes a une efficacité supérieure à la sommes des efficacité individuelles... jusqu'à un couplage critique. Passé 5, c'est la chienlit, l'histoire nous l'a prouvé...
    2-c) Tirs épars... Pas de concentration stratégique renforcée, qui peut faire basculer l'issue du combat. A ceci près, allez-vous me dire, qu'il est possible de s'accorder sur une cible. Oui. Mais non. Confere point 1-a, l'isolement est votre pire ennemi.

    On rejette ? Je pense que oui."


    Il s'arrêta, joua le même jeu que plus haut.

    "Donc, comme tout bon plan dialectique, nous avons eu la thèse, l'antithèse, il ne nous reste que... que la ? Je vous le donne en mille...? La foutaise, merci !
    3) Alors ! Division de l'escadrille en trois ou quatre groupes de 3 à 4 chasseurs. Ni plus, ni moins.
    3-a) Chaque groupe aura son meneur, cohésion assurée, et d'autant plus efficace qu'il s'agira d'un nombre restreint de pilotes à encadrer. Je coordonnerai - avec la commandante, on se rassure,
    continua-t-il avec un sourire méchamment carnassier, les mouvements de ces différentes unités.
    3-b) La réactivité de chacun devrait être optimale, puisque vous aurez plus d'yeux sur vous-mêmes - les vôtres, ceux de vos collègues au sein de l'unité, et les miens - sans avoir l'inertie d'une escadrille complète. Cela allie meilleure visibilité, meilleure protection avec des répliques épiques comme "Aide-moi, mon bon ami, je vais mourir !" , et, bien évidemment, rapidité suffisante. Les plus lents ne risquant plus de ralentir et gêner le groupe entier, les plus rapides ne risquant plus de délaisser la troupe. Et on la joue collectif, c'est encore le maître mot.
    3-c) Heu... le petit c, c'était... Ah, oui ! Même si la puissance de feu cumulée sera inférieure à celle que l'on aurait pu avoir avec l'escadrille complète, elle permettra de déstabiliser, habilement couplée à vos capacités motrices, d'allier 'choc frontal' - ou choc tout court, on peut éviter le frontal, c'est un peu dangereux... hé hé... allier choc des titans, donc, et repli rapide, pour revenir à l'envi. Et on démultiplie ainsi les cibles potentielles, sans pour autant s'éparpiller.

    Ah, j'ai oublié, en 3 petit a, de préciser que vous n'aurez que très peu de risques d'êtres isolés, mais je crois que ça tombe sous le sens..."


    Konrad s'arrêta. Il souffla un grand coup. Il n'avait pas l'habitude d'exposer ses pensées ainsi, d'habitude, lorsqu'il ouvrait la bouche, il était aigre. Sauf quand il entrait en mode super-sayan... heu... en mode "faut que je bosse, sinon je meurs, et les autres avec moi".

    "Vous avez compris ? Ca vous convient ? Vous avez vraiment compris ? On peut se demander, hein... Enfin... Avec ça, on peut espérer ne pas crever trop vite, et laisser les autres faire bouclier avant de retourner en hyperespace. Vous vous rendez compte ? Mourir en héros pour sauver Pandore... Parfois, je vous admire, presque. Merci, merci, vraiment, de m'aimer à ce point."

    Pour détendre encore l'atmosphère. Il n'y avait pas mieux. Rappeler qu'il s'agissait d'un suicide collectif. Que les autres allaient mourir pour vos beaux yeux. Et se foutre d'eux.
    C'est comme cela que l'on se fait aimer.
    avatar
    Elk Track
    Lieutenant de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 57
    Age : 28
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : Ne pas se faire tuer par quelqu'un...
    Citation : Gentil fils à sa maman Wywyn
    Couleur RP : #d18725
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 30/03/2008

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Elk Track le Dim 12 Juil 2009 - 11:01

    Mais c'est pas vrai ça, il parle plus qu'une fille !

    Voila exactement ce que se disait Elk pendant l'exposé du lieutenant tactique de Pandore. Konrad, Konkon pour les intimes, était verbeux ce jour-là, il n'avait pourtant pas à s'inquiéter, l'escadrille n'allait pas mourir quoi qu'il en pense. Franchement, mourir pour sauver Pandore, quelle idée stupéfiante !

    Tout en écoutant la synthèse plus ou moins longue, Elk trouva des points négatifs à la stratégie envisagée. En petits groupes de trois ou quatre mouais pourquoi pas, mais il fallait dans ce cas faire des groups a peu prêt avec le même style de pilotage. Et ça c'était ce qui pouvait clocher ...

    En plus, se faire guider à distance par cette chose n'était pas le moins du monde pour rassurer le pilote. Il préférait se fier à son instinct ou même à la main de Dieu que d'être sous les ordres d'un gars aussi pessimiste !

    Avant de trouver les multiples failles de ta stratégie, je vais te rassurer tout de suite, on ne va pas crever. Ensuite ... côté répliques épiques, on te laisse gérer parce que avoir le temps de dire et de penser à une phrase qui reste dans les mémoires c'est pas facile quand un bon paquet d'ennemis te tire dessus. Donc excuse moi si je ne parle pas aussi bien que tu le souhaiterais

    Il laissa passer un petit temps, mais coupa toute envie de discussion de la part des autres. Konrad avait parlé, c'était à lui de jouer un petit peu à présent.

    Pour la stratégie par petits groupes ça peut se faire, mais ce serait encore mieux si on savait ce que les autres vont décider. Tu es peut-être au courant de ce qui se fait chez les militaires, après tout, tu les as déjà étudié je présume.

    Il lui fit un magnifique sourire ironique et s'installa confortablement. Ca faisait du bien de réfléchir un peu avant la bataille. Mais comme toutes les bonnes choses, il ne fallait surtout pas en abuser. Et Elk était toujours partant pour ne pas abuser de la réflexion, et agir à l'instinct !
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Maëlya Reydan le Ven 4 Sep 2009 - 11:48

    Et konrad parla... il parla et parla encore, tant et si bien qu'a la fin elle n'était plus très sure de se rappeler de ce qu'il avait dit au début, cela n'avait rien d'étonnant puisqu'elle avait littéralement décroché aux alentours du 1-b ou 1-c) devinant qu'il enchainerait les stratégies foireuses qui les conduiraient tous a une mort certaine, probablement sous forme de viande hachée, grillée et congelée. Mais apparemment ce qui comptait vraiment dans son exposé c'était la fin, elle reconnecta ses oreilles a son cerveau, qui était resté bloqué sur la perspective de se plonger dans l'eau jusqu'au cou a la première occasion, dans l'un des réservoirs d'eau de pandore par exemple... Sauf que la toute fin de son long discours n'était pas faite pour plaire, a aucun des pilotes qui l'écoutait, mourir bêtement dans une bataille, quelle drôle d'idée. D'autant plus qu'elle savait, surement tout comme les autres, que les belles stratégies des officiers tactique ne survivaient jamais plus de trois minutes après le début d'un affrontement réel. Toutes les simulations et tout les calculs du monde ne changeraient rien a ça. Les officiers le savaient aussi bien que les pilotes... que tout les gens ayant au moins une fois assisté a ce genre de combat mais cela ne les empêchaient pas de continuer a faire des plans. Elle s'en fichait un peu mais ne pouvait s'empêcher de trouver la contradiction amusante.

    Elk qui avait reussi a rester tranquille pendant le long discours de Konrad sauta sur la première occasion d'en placer une et Maëlya, peu pressée de se mêler a leurs joutes verbales, le laissa faire de bon coeur sans chercher a l'interrompre, encore aurait-il fallut pouvoir. Elle se cala un peu plus confortablement sur la caisse qui lui tenait lieu de siège en se demandant a quoi toutes ces discussions pourraient bien aboutir puisqu'au final ils se retrouveraient livrés a eux même dans un espace pour le moins hostile.


    -Donc, pour finir, qu'est ce qu'on décide pour la composition des groupes?

    Autant passer aux choses concrètes le plus vite possible pour éviter que quelqu'un d'autre se mette a élaborer des stratégies compliquées et inutiles.

    Contenu sponsorisé

    Re: Faut réviser pour la BAC ! (libre) {#001}

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 25 Sep 2018 - 3:28