Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Partagez
    avatar
    Kiba Alehando Steawald
    Prince de Tenkaï ~ Contrebandier solitaire

    Nombre de messages : 29
    Localisation actuelle : Quelque part paumé dans l'espace / Sur Pandore
    Mission actuelle : Retrouver sa dulcinée / Se tourner les pouces
    Couleur RP : #747193#c08020
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 03/07/2007

    Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Kiba Alehando Steawald le Sam 21 Juil 2007 - 14:16

    C’était une ruelle déserte de dédale, poussiéreuse et baignée de la lumière d’un soleil brûlant qui créait de vagues effets d’optique. La ruelle était en pente et longeait un hangar miteux. Kiba descendit la ruelle. Il avait l’air calme et insouciant, sifflant un air oublié, les mains dans les poches. Mais en réalité, il était tendu, tous ses sens en alerte. Il percevrait le moindre danger, le moindre bruit suspect. Kiba était dans cet état de nerf à chaque fois qu’il allait rejoindre son vaisseau et surtout, son coéquipier. Pour piloter un cargo de contrebande, il valait mieux être au moins deux. Kiba s’en était trouvé un. Mais cela lui avait coûté cher et parfois, il se demandait s’il avait fait le bon choix. Son co-pilote avait une façon de se comporter et de penser, très curieuse. Parfois, Kiba l’approuvait, parfois il trouvait qu’il exagérait un peu, parfois il s’en méfiait, et d’autres fois, il avait froid dans le dos rien que de penser à lui. Le fait d’arriver l’air décontracté, en sifflant, cela permettait d’éviter un drame. Son co-équipier avait une curieuse tendance paranoïacosadique.

    Kiba descendit jusqu’à une petite porte métallique rouillée. Il sortit ses clefs de sa poche tout en continuant de siffler et ouvrit la porte qu’il poussa. La plaque de métal s’écarta en grinçant épouvantablement, laissant place à une obscurité compacte et oppressante. Kiba entra et chercha le vieil interrupteur sur le mur à tâtons. Quand il l’eut trouvé, il tourna le bouton et les néons du grand hangar s’allumèrent un à un. Certains restèrent éteints, d’autres clignotaient dangereusement. Depuis l’échafaudage métallique sur lequel se trouvait Kiba, on avait une vue plongeante sur le
    Progressive.
    Le vieux cargo de contrebande était à la base un vaisseau civil. Les pauvres types auxquels il avait appartenu ne l’avait pas amélioré. Rapidement, Kiba avait changé l’hyperpropulseur pour en mettre un de classe militaire. Il avait également amélioré l’armement des deux tourelles du vaisseau ainsi que le bouclier. À présent, le
    Progressive était pratiquement une frégate militaire. Seulement, il était plus léger, plus rapide et plus maniable. Kiba en avait fait un petit bijou. La coque repeinte d’un noir lustré et parée d’arabesques d’argent, le Progressive était unique.

    Kiba, immobile, essaya de faire comme si le fusil-blaster pointé sur sa tempe l’indifférait. Comme si de rien était, il s’avança pour s’appuyer à la rambarde et admirer son vaisseau.


    « Bonjour, maître. fit la voix métallique du propriétaire du fusil-blaster qui baissa machinalement l’arme.
    - Bonjour, HK 53. »

    Kiba prit une profonde inspiration.

    « HK… Peux-tu m’expliquer pourquoi tu as encore pointé ton engin sur moi ? Alors que j’avais sifflé le code ?
    - Bien sûr, maître : nous ne sommes jamais trop précautionneux. Surtout avec les humains.
    - Mais franchement, HK, quelles sont les probabilités pour qu’un type viennent siffler la marche impériale dans une rue déserte de Dédale juste à côté de notre hangar avec pour but de voler le Progressive ? Avec un gardien aussi paranoïaque que toi et les systèmes de sécurité de l’ordinateur de bord ?
    - Pour être tout à fait franc, maître, elles sont très faibles. Mais il suffit qu’une équipe de 12,362 unités HK 52, ayant au préalable enregistré votre voix, m’attaque par surprise et notre vaisseau et à eux. »

    Se demandant ce qui était le plus ridicule entre avoir fait ce calcul et supposer que HK 53 puisse être pris au dépourvu, Kiba pasa sa main sur ses yeux et renversa sa tête en arrière.

    « HK… Un type qui peut se payer une armée d’unité HK 52 est assez riche pour s’acheter un beau petit cargo tout seul.
    - Vous avez entièrement raison, maître. Mais je me dois d’envisager toute les possibilités pour notre sécurité, car, comme vous l’avez si bien souligné, maître, je suis un gardien, une unité protocolaire et de combat amélioré à l’intelligence et à l’ingéniosité frôlant la perfection. Aucun droïde ne peux égaler ma puissance de feu alliée à mon intellect mortel… pour nos ennemis, cela s’entend, maître… »

    Ce droïde était vraiment un cas. La fierté et l’orgueil étaient largement perceptibles dans sa voix artificiel. Kiba ne pouvait nier ses qualités. Mais son centre comportemental était pour le moins original. De plus, cela ne semblait pas s’arranger avec le temps.
    Kiba soupira une fois de plus. Puis, abandonnant l’idée de raisonner le droïde, il se mit à dévaler l’escalier métallique pour rejoindre le rez-de-chaussée du hangar, si l’on pouvait dire.


    « Viens, nous partons. Je suis sur un nouveau boulot.
    - Et bien… qu’attendons-nous ? » fit le droïde avec une excitation presque audible.

    Kiba, arrivé en bas de l’escalier, s’approcha d’un grand levier qu’il abaissa. Avec un fracas épouvantable, le plafond du hangar se fendit et s’écarta, laissant pénétrer la lumière solaire dans le vaste bâtiment. Kiba et HK 53 entrèrent dans le
    Progressive par la passerelle et se dirigèrent vers le cockpit. Tout en faisant chauffer les moteurs, Kiba referma la passerelle. Emplissant le hangar d’une chaleur étouffante, le cargo vrombit avec férocité tandis que les moteurs s’allumaient. Kiba activa les répulseurs et le vaisseau noir décolla doucement du sol. Il dépassa le toit qui se referma grâce à une commande automatique. Les réacteurs du Progressive s’enflammèrent et le vaisseau accéléra brusquement dans le ciel afin de disparaître dans l’espace…
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Invité le Jeu 9 Aoû 2007 - 19:17

    L'une des plus importantes Cités de Troie s'imposait maintenant façe à lui, à l'horizon. La ville s'élançait de tous les côtés, dans tous les sens, comme si du noyau, le tout avait jailli d'une violente explosion et s'était figé.

    Le voyage avait été long, dans un certain sens. D'un autre côté, Alagos n'avait fait que de découvrir un nouveau monde, de nouveaux paysages depuis qu'il avait quitté Siathïn et le désert qui l'emprisonnait. Le sable était cependant toujours au rendez-vous, partout. Mais les dunes se faisaient moins abruptes et les tempêtes moins violentes au fur et à mesure qu'il se dirigeait vers les civilisations. Son vaisseau le guidait, il devait connaître le chemin. Alagos l'écarta tout de même de sa route à deux reprises, de telle sorte à braquer deux petits centres commerciaux très isolés. Il gagna ainsi une somme d'argent rondelette qui reposait maintenant dans la soute de S83836. Alagos rebaptisa d'ailleurs ce-dernier "Dollar 83" après ces quelques interludes...

    Ils avaient alors repris la route, Dollar 83 survolant Troie, à plus ou moins grande vitesse. Plusieurs arrêts pour vérifier les moteurs, pour manger, pour se reposer, et puis repartir. Et le voilà qu'il arrivait en vue de Dédale...


    Alagos était vautré dans son siège de pilote, un masque sur les oreilles, il écoutait de la musique, qu'S83836 avait réussi à lire, à partir de l'un de ses cd. Les sons des guitares électriques pétillait dans son crâne et il fermait les yeux pour mieux les savourer. Il paraissait content: le voyage touchait à sa fin, il pouvait bien un peu se relaxer avant de chercher un spatioport et de tenter de s'y retrouver...


    « Tu ferais mieux de faire attention au lieu d'écouter cette musique assourdissante... Nous allons bientôt entrer dans des zones où le trafic est énorme ! »
    « ... »
    « Tu m'écoutes ou quoi ? »


    Alagos retira lentement le masque et bailla.

    « Je t'écoute, je t'écoute ! Ne t'inquiète pas voyons, qu'est ce qu'il pourrait nous arriver, hein ? »

    Le vaisseau trembla, on n'entendit plus la musique qui pourtant criait toujours dans les écouteurs. Alagos était quelque peu étonné quand il vit une masse assez incroyable décoller juste devant lui. Elle émettait un bruit constant, puissant: les moteurs qui combattaient la gravité. Il fallut plusieurs secondes à Alagos pour reprendre ses esprits, mais dès que ce fut fait, il entra dans le stade de la colère.

    « MAIS QUEL BARBARE !!! »

    Dollar 83 préféra ne rien répondre, il l'avait prévenu. Mais Alagos attacha sa ceinture de sécurité, et la serra fort, et il se prépara à attaquer.

    « Ce vaisseau me paraît armé. »
    « On va voir qui est le plus fort. »
    « Il prend de la vitesse, c'est inutile de le pourchasser. »
    « Il a coupé ma trajectoire et a manqué de me détruire comme une vulgaire barque de bois. Il va avoir à faire avec El Nath. Car c'est lui qui commande maintenant. Alors mon petit Dollar 83, tu vas mettre la gomme, et tu armes les canons à ions ! »


    S83836 ne put s'empêcher de rire. Il retrouvait en Alagos le tempérament de son ancien propriétaire, et cela l'amusait. Oui, il allait enfin vraiment s'amuser...

    « Très bien El Nath, c'est parti ! »
    « On fonce ! »


    Il poussa le chasseur à rapidement accélérer, le temps de rattrapper ce qui semblait être un cargo, qui lui n'avait cessé son avancée pendant les réflexions de ses deux nouveaux ennemis. Les deux bâtiments s'étaient rapprochés, alors que le cargo semblait encore accroître ses kilomètres par heure, le chasseur, fatigué du voyage, atteignait ses limites...

    « Canons chargés. Il ne faut pas traîner, il nous devance à nouveau ! »
    « Prépare toi... Feu ! »


    Le son des deux canons fut presque inaudible, comparé au ronronnement permanent du cargo. Six tirs eurent lieu. Et alors que le cargo s'éloignait de plus en plus, les amas d'ions allaient toucher leur cible. El Nath et son compagnon attendaient avec impatience le résultat et se paraient déjà à redescendre plus bas, vers Dédale, plutôt que de continuer leur route et de risquer de désintégrer le vaisseau dans l'atmosphère de Troie.
    avatar
    Kiba Alehando Steawald
    Prince de Tenkaï ~ Contrebandier solitaire

    Nombre de messages : 29
    Localisation actuelle : Quelque part paumé dans l'espace / Sur Pandore
    Mission actuelle : Retrouver sa dulcinée / Se tourner les pouces
    Couleur RP : #747193#c08020
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 03/07/2007

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Kiba Alehando Steawald le Mer 29 Aoû 2007 - 13:13

    Le Progressive n’eut pas le temps de sortir de l’atmosphère de Troie qu’un signal sonore et lumineux attira l’attention de Kiba. Il jeta un coup d’œil à son panneau de contrôle.

    « Nous sommes suivis à la trace par un chasseur… Qu’est-ce qu’il cherche ? On sera déjà en hyperespace avant qu’il… »

    Ce fut une alarme bien plus inquiétante qui lui coupa la parole. Kiba n’en revint pas.

    « Mais il nous tire dessus !
    - Que diriez-vous de lâcher une charge sonique, maître ?
    - Mais ça va pas ? »

    Kiba n’avait aucune envie de bousiller son bouclier alors que le voyage commençait à peine. Il passa en mode manuel et poussa le Progressive au maximum de sa vitesse. Répondant aux moindres gestes de Kiba, le cargo fit un rapide looping pour se retrouver juste derrière le chasseur. Maintenant que le type avait tiré dans le ciel de Dédale, on n’était plus à un petit excès de vitesse près.

    « On le butte, maître ?
    - Non, il est déjà trop tard… Décélération maximale. »

    Comme le cargo ralentissait, les drones de sécurité de Dédale se matérialisèrent, encerclant les deux vaisseaux. Que l’un deux tente de sortir du cercle et il était attaqué par les drones. N’ayant aucune envie de partir en bouillie à seulement trente ans, Kiba avait anticipé l’arrivée de la sécurité de Dédale.

    Malheureusement, ce qui s’annonçait n’était guère plus glorieux. Grâce à la merveilleuse idée que le chasseur avait eu de lui tirer dessus, les autorités allaient débarquer d’un instant à l’autre. Non contents d’arrêter le pilote du chasseur, ils interrogeraient Kiba pour en savoir plus sur ce qui s’était passé exactement. Par la même occasion, ils allaient jeter un coup d’œil au
    Progressive, évidemment. Et bien sûr, ils verraient tout de suite toutes les modifications illégales qu’avait subi le cargo. Kiba se retrouverait en tôle. Mais cela ne s’arrêterait pas là, bien sûr : les autorités examineraient l’ordinateur de bord du vaisseau. Là, ils découvriraient les coordonnées de la position actuelle de Pandore. Et prince de Tenkai ou pas, il serait un homme mort quand les militaires tomberaient sur la Vivenef contrebandière. Et bien sûr, pire que tout, ils allaient se renseigner sur Kiba, découvrir son identité, lui faire leurs plus plates excuses et le renvoyer au Palais royal de Kekkai…

    Kiba inspira longuement l’air du cockpit par le nez. Il se retrouvait dans une merde noire à cause d’un dingue qui tirait sur le premier vaisseau venu — il ne voyait pas d’autre explication. Le prince-contrebandier refoula une envie de gueuler un « merde » tonitruant.
    HK restait silencieux. Mais Kiba devinait qu’il était en train de faire chauffer ses circuits afin de trouver une vengeance la plus cruelle possible.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Invité le Jeu 30 Aoû 2007 - 20:11

    El Nath attendit en vain le feu d'articife, même s'il savait, au fond, qu'il n'aurait pas eu lieu. Ce à quoi il ne s'attendait pas fut plutôt d'admirer l'esquive que son ennemi effectua... Il aurait pensé voir un bouclier absorder les rayons, mais non.

    « Fantastique ! Tu as vu comme il a évité ? Je doute que je sache manier un pareil vaisseau comme il l'a fait, ce doit être un très bon pilote. »

    Mais alors que le cargo se trouvait maintenant derrière le S83836, à portée de tir, cible facile, Alagos n'en doutait pas, quelque chose clochait.

    « Pourquoi n'ouvre-t-il pas le feu ? Pourquoi ne tente-t-il pas de m'abattre ? »
    « Pour ça... Je pense qu'on a commis une erreur. »


    Le ton de la voix de Dollar 83 était étrange, comme triste, ou désolé. Et le fait qu'il ai utilisé un "on" signifiait que lui-même était en faute, ce qui était très inquiétant. C'est alors qu'il les aperçus, des sortes de petits chasseurs, plus petit que le sien, mais assez nombreux. Il n'en avait jamais entendu parler, ni jamais eu l'occasion d'en rencontrer. Trop fasciné ou apeuré par ces drôles de machines, et vu que le cargo se maintenait à présent à vitesse lente et régulière, il avait oublié de fuir...

    « Qu'est-ce que c'est que ces... choses ? »
    « Ces choses, comme tu les nommes si bien, c'est la sécurité. Tu n'en a jamais vu car il n'y en a pas là où tu habitais ni près des centres isolés que tu as attaqués... Ici, c'est une grand ville, une capitale, je les avais oubliés. J'ai passé trop de bon temps à l'écart d'eux... Mince. Mince. »
    « Qu'est-ce qu'on risque avec ça ? Ils vont demander qui on est, et après ? »
    « HA HA HA ! Ils se poseront aussi des questions sur ces billets que tu traînes dans la soute, sur le pourquoi je ne suis pas enregistré dans leurs banques de données et deux trois autres broutilles du genre. Tu t'en tireras au mieux ruiné, sinon t'iras faire un tour dans une geôle; et moi, à la casse. »


    Alagos ne dit rien. Ce n'était pas comme ça qu'il avait prévu son arrivée à la capitale. Il ne comptait pas se laisser attraper par ces drones, mais il ignorait aussi comment leur échapper. Et à l'idée que son voyage ne manquerait pas de s'arrêter là, et que le vaisseau fétiche de son maître mourrait comme de la vulgaire ferraille dans une décharge lui donnait la nausée, et l'emplissait de tristesse. Il chercha une solution en se remémorant les évènements... Il avait tiré sur une sorte de cargo armé car ce dernier lui avait méchemment coupé la route. Il jeta un oeil sur ce même vaisseau, qui volait toujours derrière lui, sans rien tenter. Il songea que son pilote aurait peut-être une idée: il décollait de Dédale, il possédait certainement des renseignements meilleurs que les siens et ceux de son vaisseau...

    « Dollar 83, tu crois que tu saurais me mettres en contact avec le pilote du cargo ? »
    « Peut-être, je ne sais pas. »
    « Essaye ! »


    Quelques minutes passèrent...

    « Voilà, je pense que tu peux essayer. Je ne te promets pas qu'il entendra, et je ne te promets pas que le message ne sera pas intercepté. Je t'avoue que c'est assez risqué. Et puis, qu'est-ce qui te fait croire qu'il t'écoutera, voire même te répondra ? »
    Ce fut au tour d'Alagos de rire... « La dernière fois que tu as fait ce genre de réflexion, c'était pour me signaler que le cargo était armé ! Et puis, ce qui me laisse espérer, c'est qu'il est peut-être face au même problème que moi... Voilà ! »

    Dollar 83 était assez malin pour ne pas se planter, il devait l'avoir mis sur une bonne fréquence... Et tant pis si elle valait aussi pour les drones. Alagos avala une grande bouffée dair avant de prendre le contact, avec une voix assez sûre d'elle, quelque part curieuse et où ne transparraissait que trop faiblement l'inquiétude...

    « Bonjour très cher... -il hésita sur le juste terme à employer, et à défaut de trouver- Inconnu ! Dites-moi, pouvez me dire comment échapper à ces drones ? »

    S'il l'avait entendu, alors il ne lui laissa pas le temps de répondre...

    « Ecoutez ! Maintenant que nous sommes quittes, peut-être pourrions nous essayer de nous tirer ensemble de ce léger embarras, non ? »
    avatar
    Kiba Alehando Steawald
    Prince de Tenkaï ~ Contrebandier solitaire

    Nombre de messages : 29
    Localisation actuelle : Quelque part paumé dans l'espace / Sur Pandore
    Mission actuelle : Retrouver sa dulcinée / Se tourner les pouces
    Couleur RP : #747193#c08020
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 03/07/2007

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Kiba Alehando Steawald le Ven 31 Aoû 2007 - 20:57

    Kiba avait croisé les bras et fermé les yeux pour réfléchir à comment se sortir de ce mauvais pas. Un signal sonore lui indiqua que le pilote du chasseur essayait d’entrer en communication avec lui. Il ouvrit un oeil. Tiens tiens… Qu’est-ce qu’il voulait lui dire ? « Ha ha je n’irais pas seul en enfer ! » ? Ou « Oups ! Désolé ! Je crois que j’ai fait une petite bêtise… » ? Kiba hésita à refuser l’appel. Puis mû par sa curiosité, il prit la communication. À en croire sa voix, le pilote du chasseur n’était pas vieux. Cela ne surprit guère Kiba. En revanche, ce que le jeune type lui sortit lui coupa le souffle d’indignation. Il allait répondre du tac au tac, mais HK 53 fut plus rapide…

    « Dis donc, jeune tas de tripes écervelé, dès que je t’aurais dans mon viseur laser, je te…
    - S’il te plait, HK, c’est à moi qu’il parle.
    - Rien ne le prouve maître, je suis autant un inconnu pour lui que vous. Mais si vous souhaitez tant assurer la diplomatie, maître, je vous en prie, je ne souhaitais que mieux vous servir, comme toujours… »

    Kiba lança un regard de biais au droïde, mi-suspicieux, mi-dégoûté. HK 53 lui faisait vraiment parfois. Enfin, parfois… Plus souvent que parfois.
    Mais les paroles du jeune pilote n’avaient pas beaucoup plus plu à Kiba qu’à HK.


    « Mon jeune ami… fit-il d’une voix doucereuse. Je décolle de Dédale pour un rendez-vous urgent qu’on m’a donné sur un croiseur, assez loin d’ici, qui plus est. Il s’agit d’un boulot très important pour moi et… »

    Kiba fit une pause. Il pensa que le type lui aurait ri au nez s’il savait les véritables raisons qui motivaient Kiba. Quoiqu’il arrivait, il était Prince de Tenkaï et, par conséquent, les gens qu’il allait rencontrer au cours de son voyage allaient être quasiment systématiquement moins bien lotis que lui. Il valait mieux pour son humilité qu’il garde ça en tête…

    « Bref. Un chasseur surgit de nulle part dans le ciel, me colle au train et me tire dessus, au mépris de la sécurité de Dédale. Je me retrouve coincé ici et les conséquences de l’arrivée des autorités seront pour moi désastreuses. Conclusion : non, moi je ne vois pas du tout en quoi nous sommes quitte. Cependant, j’accepte votre proposition. J’ai besoin de votre aide pour me sortir de là autant que vous de la mienne. »

    Kiba se tut une fois de plus. Tout ceci était bien beau, mais il n’avait encore aucune idée de comment il allait s’en sortir. Il ferma de nouveau les yeux pour réfléchir quelques secondes, il ne fallait pas traîner.

    « Je crois que j’ai une idée. dit-il enfin. Ces drônes ont une bonne puissance de feu, mais ce sont de mauvais détecteur. Est-ce que vous disposez d’un système de brouillage ? »
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Invité le Dim 2 Sep 2007 - 16:40

    La première réponse qu'il reçu le prit de court et le surprit... Qu'il tire alors, au lieu d'attendre ainsi, et qu'il me dégage le passage par la même occasion ! Puis une seconde voix se fit entendre, beaucoup plus posée. Ils étaient donc deux à bord de ce vaisseau; deux, apparemment, à ne pas avoir apprécié sa petite intervention. Il tenta de se les imaginer, mais n'y parvint pas. Il ne dit rien et écouta ce que lui chantait la voix la plus sympathique -ou la moins antipathique-... Il ne voyait pas en quoi ils étaient quittes ! Quel gros malin celui-là ! Un chasseur lui colle soudain au train, il ne se demanderait pas pourquoi non plus ? Par la simple folie de vouloir s'amuser ? En pensant cela, Alagos se rendit compte que cette situation similaire aurait très bien pu convenir, mais jamais il ne l'admettrait à haute voix devant ces deux inconnus. Il voulu l'interrompre sur le champ mais préféra le laisser continuer son raisonnement... Quoi qu'il en soit, ils avaient accepté le plan d'entraide, tant mieux ! Et voilà que l'être qu'il avait contacté avait peut-être la solution à la dangereuse énigme qui se posait face à eux. Alagos interrogea Dollar 83 au sujet du brouillage, et celui-ci lui répondit par l'affirmative. Lorsqu'il reprit la parole, se trouvait dans sa voix toujours de la colère, mais plus atténuée, et camouflant une certaine forme de compréhension...

    « Je suis en effet équipé d'un accessoire de ce type... Dites-moi quand vous voulez que je l'active, et ce que vous projetez de réaliser par la suite, car je doute que cela suffise à éliminer les drones, si ? Et puis, je suis désolé pour votre rendez-vous urgent... Mais moi, j'arrivais tranquillement dans l'espace aérien de Dédale, quand une masse volante de multiples fois supérieure à la mienne a faillit me transpercer, me couper en deux, me détruire, m'anéantir ! Evidemment, vous n'en aviez rien à faire, et vous n'avez remarqué ce petit point que je suis que lorsqu'il vous est apparu comme source d'ennuis ! Je me trompe ? »

    Le cercle formé par les drones avait tendance à se rétrécir, ces derniers s'approchant de plus en plus des bâtiments spatiaux pris en délit, dans le but certain de les neutraliser...

    « Si ce n'est cela, c'est la première fois que je vois Dédale, et une aussi grande cité avec le service de sécurité qui l'accompagne. Je m'en remets donc entièrement à votre jugement. J'attends vos directives... -Il hésita- Comment dois-je vous nommer, vous et votre second ? »
    avatar
    Kiba Alehando Steawald
    Prince de Tenkaï ~ Contrebandier solitaire

    Nombre de messages : 29
    Localisation actuelle : Quelque part paumé dans l'espace / Sur Pandore
    Mission actuelle : Retrouver sa dulcinée / Se tourner les pouces
    Couleur RP : #747193#c08020
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 03/07/2007

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Kiba Alehando Steawald le Sam 8 Sep 2007 - 21:23

    Le pilote du chasseur avait un système de brouillage, c’était parfait. Ce qui l’était beaucoup moins, en revanche, ce fut qu’il éprouve le besoin puéril d’expliquer la raison pour laquelle il avait tenté d’atomiser Kiba HK 53 et leur vaisseau alors qu’ils n’avaient, tous, pas une seconde à perdre. C’était à croire que ce type essayait de le piéger ici…
    Cependant, il devait avouer qu’il était curieux que Kiba n’ait pas pu le détecter. Que s’était-il passé ? Peut-être une petite perturbation électrique avait-elle empêché la détection du chasseur… Dans tous les cas, cela importait peu, à présent.


    « On se fiche de tes balbutiements urbains, monsieur le tas de tripes campagnard !
    - Ce n’est pas que cela nous indiffère à ce point, disons que ce n’est pas franchement le moment de se crêper le chignon. »

    HK ne fit aucune remarque mais Kiba savait bien qu’il pensait que c’était toujours le moment de se crêper le chignon, ou plutôt de se réduire en bouillie à coups de lasers.

    « En effet, uniquement actionner un système de brouillage risque de ne pas suffire à tromper ces drones. C’est pourquoi je vais larguer des leurres. Cela demande une synchronisation quasiment parfaite. Les drones n’y verront qu’une légère perturbation dans leur système de détection. Les leurres vont tomber et ils vont les suivre et les détruire. Et à ce moment. Il ne faudra pas attendre pour dégager à pleine accélération. Le problème, c’est que vous, vous ne pourrez pas passer en hyperespace par la suite… »

    Oui, car passer en hyperespace était quand même la meilleure fuite possible. Mais avec un chasseur… Bien sûr, il y avait une solution, mais…

    « Je peux amarrer votre vaisseau au mien. Mais il y a un léger souci. Je ne peux pas me permettre de prendre plus de retard, mais je ne peux pas non plus me permettre d’amener n’importe qui là où je vais. Et je ne suis pas sûr qu’il soit raisonnable de faire confiance à quelqu’un qui vient de me tirer. D’un autre côté, vous êtes tout seul… »

    Et s’il n’était pas tout seul justement ? S’il était au service de l’armée et qu’une flotte tout entière n’attendait qu’une chose : que Kiba amène le chasseur à Pandore ? C’était très peu probable. Seul le Chinois savait où il se rendait et c’était un homme de confiance. Mais le risque zéro n’existait pas. Cette situation ne plaisait pas du tout à Kiba. Il se rendait compte de la responsabilité qu’induisait son nouveau travail. Mais il ne s’imaginait pas y faire face si tôt…

    « Bref, si vous avez une autre solution, je préférerais largement vous laisser vous débrouiller seul. »
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Invité le Ven 14 Sep 2007 - 22:50

    Alagos coupa la liaison radio, et la musique résonna à nouveau dans le cockpit. Son regard balayait l'espace qui les séparait, lui et son vaisseau, des drones qui se trouvaient à portée de main à présent. Il jetait de brefs coups d'oeil au cargo toujours derrière lui, mais ne disait rien, il réfléchissait. Le plan de l'étranger ne lui déplaisait pas. Il était réalisable et avait selon lui un taux assez élevé de chances de réussite: vu le looping effectué par le possesseur du cargo, et estimant ses propres capacités de pilotage, Alagos était sûr qu'ils pourraient, même en improvisant légèrement, coordonner au centième près leurs mouvements. Mais la fin lui plaisait un peu moins. Dollar 83 était épuisé comme il lui avait fait remarqué, il risquerait probablement de se faire pourchasser par la suite, et d'être rattrappés, tandis que l'étranger, lui, serait bien loin de là. Cependant, et même s'il ne paraissait pas réellement sûr de ce qu'il disait, il lui avait proposé de l'amarrer... Il n'avait pas confiance... C'est à cela qu'Alagos pensait.

    « Il est temps de se décider. »

    Il ne pouvait se permettre d'emmener n'importe qui là où il allait. Quelle était donc sa destination ? Alagos avait entendu par des gens de passage à Siathïn qu'il existait d'autres planètes habitées dans ce système. Qu'allait-il y trafiquer ?

    Ses yeux se portèrent sur la ville de Troie. Il avait quitté Siathïn et entamé un grand trajet pour découvrir Troie, pour la connaître. Cela valait-il la peine de tenter de partir, plus loin dans la galaxie, alors qu'il ignorait tout de la Capitale de sa planète, celle où il était né, celle où il avait vécu ses dix-neuf premières années ? Il se souvint de Siathïn, de sa vie dans le bar du Commandant. Elle se répéterait à Troie, il le savait, et il lui faudrait beaucoup de temps pour avoir l'occasion d'en savoir plus large au sujet des Vivenefs et autres choses qui s'en rapprochaient de près ou de loin... Là, l'occasion se présentait.


    « Alagos. Plus tard, tu auras le temps de revenir ici. Abandonne le passé, souviens-toi de ton héritage. »

    Il sourit. Dollar 83 venait d'affirmer ce qu'il attendait. Malheureusement, le problème de l'étranger se posait toujours. Ne trouvant pas les mots pour lui faire entendre raison, il préféra bousculer un peu les évènements, même si c'était une prise de risque supplémentaire presque inutile.

    « Active le système de brouillage, tout de suite. »

    Il coupa la musique, réactiva la liaison et prit la parole, sur un ton assuré.

    « Préparez l'amarrage. Pour ce qui est de me faire confiance, je ne vous en demande pas tant. Contentez-vous juste de l'essentiel: je ne suis qu'un tas de tripes campagnard, comment pourrais-je vous nuire autrement qu'en vous tirant dessus en tant que tel ? Et puis mon vocabulaire est moins vulgaire que celui de votre ami, vous entendrez peut-être autre chose que des injures. »

    Il ne lui laisserait pas le temps de le contredire... Avec un grand sourire aux lèvres et une voix plus enjouée, il continua...

    « Ah oui ! Cela fait à peu près une trentaine de secondes que le brouillage est activé, je vous conseille de vous dépêcher, car l'opération "Fuite" a déjà commencé ! »
    avatar
    Kiba Alehando Steawald
    Prince de Tenkaï ~ Contrebandier solitaire

    Nombre de messages : 29
    Localisation actuelle : Quelque part paumé dans l'espace / Sur Pandore
    Mission actuelle : Retrouver sa dulcinée / Se tourner les pouces
    Couleur RP : #747193#c08020
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 03/07/2007

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Kiba Alehando Steawald le Jeu 20 Sep 2007 - 23:26

    Cette fois, Kiba faillit bien jurer à son tour, mais son éducation trop bien encrée l’en empêcha. Ce gamin était décidément un fou furieux particulièrement agaçant. L’héritier de Tenkai résista à la tentation de laisser le pilote en plan et de ne larguer qu’un seul leurre. Mais le moment d’organiser une petite vengeance personnelle n’était vraiment pas venu. Et une trentaine de seconde, c’était déjà trop long ! Ils avaient de la chance que les drones n’aient pas encore réagi.

    « HK, le système de brouillage ! »

    Le droïde fit basculer une manette du panneau de contrôle tandis que Kiba s’occupait de larguer les deux leurres. Il n’attendit pas ensuite pour pousser son vaisseau à l’accélération maximale, certes encore dangereuse dans l’atmosphère de Troie. Même s’il n’attendit pas le chasseur, il prépara l’amarrage près de la trappe située sur le flanc gauche du Progressive. En toute logique, sans compter l’hyperpropulsion, les chasseurs étaient plus rapides que les cargos. Le jeune pilote n’avait qu’à se démerder pour le rejoindre, maintenant. Mais il avait intérêt à se dépêcher car Kiba avait bien l’intention de passer en hyperespace dès que possible.

    Ensuite, si le pilote arrivait à s’amarrer,il pourrait entrer par la trappe à l’intérieur du vaisseau. Il pouvait même essayer de rejoindre le cockpit avec un blaster afin de tirer sur Kiba et HK avant de s’enfuir avec un vaisseau quasiment neuf. Mais il n’y arriverait sans doute pas. HK 53 se levait déjà de son siège pour aller vers la trappe afin « d’accueillir » le nouveau venu.

    Kiba pensa qu’il valait mieux lui donner des instructions. Le droïde n’avait sans doute pas digéré l’attaque du chasseur.


    « HK, s’il ne pointe pas d’arme sur nous, ne tire pas, s’il te plait.
    - À vos ordres, maître. répondit le droïde d’une voix doucereuse. »

    Kiba croisa les doigts pour que son droïde lui obéissent vraiment. Il le savait capable de tuer puis de mentir, prétextant que sa vie était en danger. Il pensait même qu’il était capable de provoquer un « accident » qui mettrait malencontreusement fin aux jours de son maître, si Kiba menait une vie trop ennuyeuse à son goût.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Invité le Sam 22 Sep 2007 - 20:51

    Un premier leurre tomba du vaisseau, vola dans le ciel, suivi rapidement par un second. Les drones parurent hésiter un instant, avant de les pourchasser, filant à toute vitesse derrière eux. Alagos se demandait s'il ne prendrait pas quelques minutes de plaisir en les détruisant à présent à coups de tirs ioniques... Mais le bruit sourd qui l'avait surpris et amené dans cette mauvaise aventure retentit de nouveau: l'inconnu n'avait pas de temps à perdre, il le lui avait clairement fait comprendre. De plus, il était peut-être temps de se calmer un peu.

    « Allez mon petit Dollar, un dernier effort et tu pourras te reposer. »

    Du moins, c'est ce qu'il espérait. Si l'inconnu ou plus précisément son drôle de camarade était rancunier, peut-être qu'il ne l'acceptait à bord de son cargo que pour lui loger une balle entre les deux yeux. Et si tout cela n'était qu'un vaste piège, une bonne vengeance ?

    « Ce serait trop bête... »

    Alagos sombra quelque instant dans de noires pensées: ils doivent bien se marrer maintenant que je suis tombé dans le panneau comme un bleu. C'est tout ce qu'ils voulaient, et dès que j'aurais mis un pied sur leur cargo, paf ! Boum ! Bye bye Alagos, ton histoire s'arrête là. Pour Dollar 83, ça pourrait continuer: ils le récupéreraient et l'utiliserait comme ils l'entendraient...

    « Là, à babord, ils ont ouvert une porte d'amarrage. »

    Dollar 83 avait poussé les moteurs, et le chasseur s'était glissé aux côtés du cargo dans le ciel encore bleu de Troie. Alagos aperçut la trappe, et se dirigea dans sa direction, jusqu'à être relativement près d'elle.

    « Qu'y a-t-il de stupide ? »
    « Le fait que ces deux types nous attendent là, bien tranquillement, et qu'ils n'attendent que le moment propice pour nous flinguer. »
    « Hum... Individu d'identité inconnue pilotant vaisseau de registration inconnue; tire sur un cargo sans raison apparente; refuse de remettre sa personne aux mains des forces de police; tente de semer celles-ci. Tu veux qu'on redescende ? Moi je m'en moque, dans les deux cas, je meurs. »


    Alagos soupira et fit encore approcher un peu plus Dollar 83 du cargo. Il laissa ensuite le soin à son compagnon de le guider, car il ne s'était jamais exercé à ce type d'exercice, et ce n'était pas le moment de comettre une erreur. L'opération fut réalisée en peu de temps, Alagos sentit le chasseur se stabiliser sur la coque du cargo qui accélérait de plus belle... Les deux bâtiments étaient maintenant fermement reliés par de solides liens. Pourquoi ne pas croupir quelques années en prison finalement, plutôt que de mourir bêtement ici, en étant couilloné(*) par deux inconnus dont on n'a su prévoir l'attitude vengeresse ? Malheureusement, il était trop tard pour faire demi-tour, ils le savaient tous deux.

    * Merde. *

    La trappe s'était refermée. Alagos avait quitté son chasseur pour entrer à l'interieur du cargo. C'était amusant de voir comme la carcasse du vaisseau stoppait les ondes de sons. Le vrombissement continuel du bâtiment ne se faisait plus qu'un léger murmure ici, à l'intérieur. Cela le déstressa légèrement... Il avait patienté avant de se décider enfin à pénétrer dans l'enceinte de ce vaisseau. Il avait pris soin de se munir de son magnum et s'était ensuite rapidement extirpé du chasseur afin d'éviter de changer d'avis: il foula ainsi le sol du cargo. Il chargea l'arme à feu et la rangea soigneusement dans une poche de son pantalon qui lui était destinée, camouflée. Il resta immobile quelques secondes, observant le petit sas dans lequel il se trouvait: il n'avait rien de spécial. Il ouvrit alors une seconde porte, qui le fit réellement passer dans l'infrastructure intérieure du vaisseau...





    (*): Désolé pour l'expression, mais le très familier -Petit Larousse 2003- convient parfois bien à mon perso ;-)


    Dernière édition par le Ven 26 Oct 2007 - 16:30, édité 1 fois
    avatar
    Kiba Alehando Steawald
    Prince de Tenkaï ~ Contrebandier solitaire

    Nombre de messages : 29
    Localisation actuelle : Quelque part paumé dans l'espace / Sur Pandore
    Mission actuelle : Retrouver sa dulcinée / Se tourner les pouces
    Couleur RP : #747193#c08020
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 03/07/2007

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Kiba Alehando Steawald le Ven 19 Oct 2007 - 14:22

    HJ : Encore du retard, toujours du retard... Désolé! >.< ]

    Tandis que Kiba s’occupait du pilotage du cargo, HK-53 parcourait le vaisseau pour rejoindre le sas d’amarrage qui se situait dans le garage du cargo, un endroit qui servait bien plus d’atelier mécanique que de garage, mais on pouvait quand même noter la présence d’un superbe speeder air-mer que Kiba utilisait pour se balader à Kekkai, le seul effet personnel qu’il avait conservé avec son « trésor ».
    Le droïde entra dans le garage, ses mains mécaniques fermement agrippées à son imposant fusil-blaster. Il s’approcha d’une masse organique non identifiée qui ne pouvait être autre que le pilote inconscient – suicidaire ! – du chasseur qui avait osé tirer sur le vaisseau du maître. HK refoula un grésillement de ses circuits qui lui susurrait d’éliminer immédiatement ce danger potentiel. Mais l’humain ne pointait aucune arme et le maître lui avait interdit de le descendre dans ce cas-là. Plus tard, HK ferait remarquer son imprudence au maître. Mais pour le moment, il avait des ordres.
    HK pointa une ouverture qui donnait sur un corridor assez exigu de son arme.


    « Veuillez me suivre dans la soute principale, tas de tripes. »

    Puis il ouvrit la marche, tous ses senseurs sur le qui-vive. Il n’aurait plus manqué que le tas de tripes ait la stupide idée de l’attaquer dans le dos.
    Le corridor était bien plus un « palier » qu’un couloir. En face se trouvait la passerelle, fermée, pour l’instant, à droite, on pouvait voir que le corridor donnait sur un dortoir et enfin, à gauche, il se terminait pour laisser place à une assez grande pièce, lumineuse. Ce fut là, passant devant un réduit lui aussi assez lumineux, qu’HK mena le jeune pilote.
    La soute principale était le cœur du vaisseau. En son centre, trônait l’ordinateur principal avec un assez grand projecteur holographique. Tout autour, accolés aux cloisons, il y avait des sièges, munis de sangles pour que les voyageurs puissent s’attacher lors des sauts en hyperespace et lors des atterrissages difficiles.

    HK indiqua l’un de ces sièges à Alagos, toujours avec son arme.


    « Asseyez-vous et attachez-vous. »

    On ne pouvait pas s’y tromper, c’était bien un ordre que donnait HK. Le droïde n’attendit pas d’être obéi pour s’asseoir lui-même et s’attacher solidement à son siège.

    Dans le cockpit, Kiba avait eu le temps de faire sortir le
    Progressive de l’atmosphère et il s’apprêtait à passer en hyperespace. Avant cela, il prévint les « passagers », comme tout pilote digne de ce nom. Mais au lieu de faire passer le message par des haut-parleurs comme dans un bâtiment de ligne, il se tourna à demi vers le corridor qui reliait le cockpit à la soute principale et cria presque :

    « J’enclenche le saut en hyperespace. J’espère que vous êtes bien accrochés… »

    Rien ne bougea dans le vaisseau et la seule chose qui indiqua le moindre changement aux voyageurs (excepté HK-53), ce fut le haut-le-cœur typique du passage de l’espace normal à l’hyperespace. Et Kiba vit les étoiles s’étirer à travers la baie du cockpit et l’espace noir d’encre laissa sa place à un univers plus lumineux et plus coloré. Kiba admira pendant quelques secondes le curieux spectacle de l’hyperespace, puis il s’arracha à son fauteuil pour rejoindre la soute principale.

    « Vous pouvez vous détacher. Nous serons arrivés d’ici quinze minutes, environ. »
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Invité le Ven 26 Oct 2007 - 18:29

    Un courant d'air fit virevolter quelques secondes ses cheveux alors qu'il entrait dans un garage. En jetant un bref coup d'oeil, il aperçut un petit vaisseau, rien de plus. Quoi que, il entendait comme des bruits de pas, et en se retournant, se retrouva nez à nez avec un blaster pointer sur lui et qui avançait, porté par la main d'un... droïde ? Il n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit que l'hôte armé parla, et le nomma de cette manière si familière qu'il avait déjà entendue. C'était ce truc métallique qui le traitait ainsi ? Bien qu'il ne parlât pas, Alagos ne put s'empêcher de rire brievement.

    Quoi qu'il en soit, il le suivait, toujours sans commentaire. Son regard se portait sur tout ce qui méritait son attention, à savoir à peu près l'entièreté de l'intérieur du bâtiment. Il était curieux d'en apprendre un peu plus sur ce vaisseau qui paraissait tout-à-fait ordinaire vu de l'intérieur -de ce qu'on lui avait laissé entrevoir- mais qui devenait un bien dangereux ennemi de d'un point de vue extérieur. Les voilà à présent qu'ils avaient pénétré dans la salle, apparemment, principale du vaisseau. L'apport lumineux y était bien plus grand que dans le reste du couloir dans lequel il avait marché, et cela manqua de l'éblouïr légèrement. Y trônait au centre un hologramme comme il n'en avait jamais vu en réalité... Il voulut s'en approcher mais le droïde lui indiqua un siège et lui ordonna de s'asseoir, d'une manière assez brutale.

    * Pas très polie la machine... *

    Il préféra cependant obtempérer, mieux valait ne pas prendre de risques: il était seul contre deux -d'ailleurs il aimerait bien le voir le deuxième pilote-, deux dont une satanée machine qui ne devait attendre qu'un signal pour le descendre. Il avait bien serré les sangles de sécurité lorsque que quelqu'un cria et prévint un saut en hyperespace. Cela eut le résultat d'exciter Alagos, bien qu'il essaya de ne rien en laisser transparaître. Mais le bond le déçu légèrement, il s'attendait à mieux que cette faible impression que le tas de tripes qui le composait lui remonte à la tête, impression qu'il avait déjà vécue pluseurs fois à bord de Dollar 83.

    C'est alors qu'une personne à l'apparence plus humaine apparut et leur indiqua la durée restante du trajet. Dans la tête d'Alagos, les questions se multipliaient, et il regerettait de ne pas pouvoir espérer obtenir toutes les réponses qu'il désirait. Il brisa tout de même son silence en se détachant...


    « Et quelle est exactement notre destination ? »

    Il jeta un regard au robot et reposa ses yeux sur l'homme.

    « Et pourriez-vous lui dire de baisser son arme, vous avez bien remarqué que mes intentions ne sont plus belliqueuses, non ? »
    avatar
    Kiba Alehando Steawald
    Prince de Tenkaï ~ Contrebandier solitaire

    Nombre de messages : 29
    Localisation actuelle : Quelque part paumé dans l'espace / Sur Pandore
    Mission actuelle : Retrouver sa dulcinée / Se tourner les pouces
    Couleur RP : #747193#c08020
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 03/07/2007

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Kiba Alehando Steawald le Jeu 8 Nov 2007 - 23:49

    Kiba regarda son passager d’un air critique. Il n’avait pas l’air bien impressionnant. Mais cela ne voulait rien dire. Il était peut-être rusé. Il était peut-être capable de s’enfuir de Pandore pour aller apporter les coordonnées de la position de la Vivenef contrebandière aux autorités. Kiba grimaça légèrement. Il ne voyait plus qu’une seule solution. Une fois à bord de Pandore, il confierait le garçon aux bons soins des contrebandiers. Il n’avait pas du tout envie d’être responsable de ce que pourrait faire le jeune type. Et il le ferait clairement savoir aux autorités compétentes du bâtiment de contrebande. Avec un peu de chance, on l’engueulera un peu pour avoir ramené le garçon sur la Vivenef.

    Kiba alla s’affaler sur l’un des sièges de la soute principale, en face d’Alagos et il réfléchit quelques instants en se grattant le menton. Il décida de répondre d’abord à la deuxième question, ne sachant trop s’il devait vraiment répondre à la première.


    « On peut toujours essayer… HK, s’il te plait, baisse ton arme, dit-il d’une voix posée qui ne reflétait en rien ses doutes sur son propre droïde.
    - Puisque vous me l’ordonnez, maître, je m’exécute, répondit HK de cette voix qui se voulait rassurante mais qui ne rassurait jamais Kiba.

    HK baissa son fusil blaster et Kiba se demanda finalement en quoi cela pouvait être utile. Il était persuadé que le droïde était toujours sur le qui-vive et qu’il pouvait tirer au moindre mouvement suspect. Même un mouvement suspect de la part de Kiba, il ne fallait pas oublier que HK était complètement paranoïaque.

    Kiba réfléchit ensuite à la première question, celle de la destination. Même si les intentions du garçon étaient mauvaises, il ne pourrait rien faire pour nuire à Pandore. L’ordinateur de bord du
    Progressive était protégé par un mot de passe et sans ce mot de passe, on ne pouvait pas accéder aux cartes d’astrogation du vaisseau ni aux informations concernant la trajectoire actuelle de Pandore. Le jeune pilote pouvait toujours essayer de se débarrasser de Kiba et de HK (cette dernière chose paraissant suicidaire à l’héritier Shitennô) et obtenir les coordonnées de Pandore avant de les envoyer à la planète la plus proche en utilisant la console de communication de la soute principale. Mais s’il faisait ça, il se retrouverait seul dans ce vaisseau au milieu de l’espace sans pouvoir utiliser l’ordinateur de bord pour naviguer. En admettant que les autorités arrivent à temps pour intercepter Pandore (ce qui paraissait peu probable), elles accepteraient éventuellement de remorquer Alagos jusqu’à leur planète… C’était la seule possibilité.

    Kiba interrompit le cours de ses pensées. N’était-il pas en train de devenir parano à force de fréquenter HK ? Il en arrivait à imaginer des scénarii improbables ! C’était ridicule. Après tout, le garçon n’avait peut-être pas envie de trahir Pandore. Après tout, lui aussi était hors la loi, du moins depuis qu’il avait tiré dans l’atmosphère de Troie…

    Enfin, après un assez long silence, Kiba arrêta de se gratter le menton et déclara :


    « Nous nous rendons à bord de Pandore. »
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Invité le Jeu 22 Nov 2007 - 23:09

    Il n'avait pas bien aimé la façon dont son hôte avait prononcé le « On peut essayer ». Cela ne le mettait pas du tout en confiance, bien qu'il sembla que Kiba n'était pas trop dangereux, il s'avérait apparemment que la machine était dingue et peut-être incotrôlable... Elle avait abaissé l'arme, mais elle la tenait toujours, comme méfiante. A cela, Alagos préféra resté assis plutôt que de risquer de se lever.

    Puis un silence s'installa dans la salle. Alagos ne dit plus rien, de peur de la machine d'une part, pour laisser Kiba réfléchir (parce que c'était ce qu'il semblait faire) d'autre part, et ne pas le troubler. Il lacha finalement dans l'air un nom.

    Pandore. Alagos ne répondit pas. Il se souvenait. El Nath lui en avait parlé un jour: « La seule chose importante à retenir avec les Vivenefs, c'est simple, c'est Nimue, Adonis et Pandore. Militaire, Pirate et Contrebandière. Le reste, tu n'en as pas besoin pour l'instant. » Il n'en avait jamais su plus, il n'en avait jamais demandé plus bien qu'il en ait eu l'envie plus d'une fois. Pandore, contrebandière. Les deux mots s'associèrent directement dans son esprit quand l'homme avait prononcé le premier. A contrebandiers, venait s'ajouter la définition qu'il se faisait d'eux: criminels. Comme lui en fait, en pire. De vrais criminels, pas des bandits de grands chemins. Pandore.

    * Mince. Mince, mince, mince... Fallait que je tombe sur un plus grand criminel que moi. Cet homme est sûrement beaucoup plus dangereux qu'il n'y paraît... Et je comprends bien à présent la présence de cette stupide machine. En même temps, il ne sait pas qui je suis. Mais il peut alors me prendre pour quelqu'un que je ne suis pas. Mince. Et Dollar qui roupille. Dommage que je ne puisse pas lui demander conseil. *

    Il s'arrêta de penser. Dans sa tête ne résonnaient plus que ces quatres mots: Pandore, Vivenef, contrebandiers, criminels. Il sourit après un instant. Au diable les criminels, il faisait partie de la famille non ? Et puis, son but en venant à Dédale n'était-il pas de se renseigner au sujet de ces Vivenefs ? Tant mieux qu'il soit ici au lieu d'avoir été embarqué à un poste de police. Tant mieux. Ce serait bien plus amusant. Oui bien plus amusant, et sur cette pensée, il répondit à Kiba, d'une manière amicale:


    « Alors comme ça, vous êtes contrebandier, c'est bien ça non ? Je comprends mieux pourquoi vous n'étiez pas d'humeur quand les sentinelles sont apparues... Vous savez, je n'étais pas mieux que vous, enfin, si on m'avait attrapé, j'aurais sûrement pris moins que vous deux. »

    Il sourit à cette dernière réflexion, avant de continuer sur le même ton:

    « Mais la contrebande, c'est large non ? Quelle est votre spécialité ? »
    avatar
    Kiba Alehando Steawald
    Prince de Tenkaï ~ Contrebandier solitaire

    Nombre de messages : 29
    Localisation actuelle : Quelque part paumé dans l'espace / Sur Pandore
    Mission actuelle : Retrouver sa dulcinée / Se tourner les pouces
    Couleur RP : #747193#c08020
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 03/07/2007

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Kiba Alehando Steawald le Ven 7 Déc 2007 - 16:46

    La réaction du jeune pilote eut un effet inattendu sur Kiba. Le visage de ce dernier se fendit d’un large sourire et il du faire un immense effort de concentration pour ne pas éclater de rire. Et ce, pour plusieurs raisons : d’une part, Kiba s’était immédiatement senti rassuré par le ton amical du jeune homme, d’autre part, le fait de s’entendre appeler « contrebandier » lui faisait extrêmement plaisir et enfin, l’idée qu’il puisse être considéré comme la pire des crapules l’amusait au plus haut point. D’un autre côté, le gamin n’avait pas tort : il était bien une crapule de contrebandier, puisqu’il transportait des marchandises illégales, puisqu’ils avaient déjà tué quelques types (qui avaient essayé de l’enlever pour demander une rançon, certes) et puisqu’ils s’acoquinaient avec un droïde aussi dangereux que HK 53. Malgré tout cela, Kiba doutait très fortement qu’il « aurait pris plus » que le pilote de chasseur. Il était Prince et en découvrant cela, les autorités n’auraient pas douté de sa parfaite innocence. C’étaient qu’elles ne connaissaient pas ses deux charmantes sœurs (Denadath étant on ne peut plus innocente, il ne la comptait pas), sans aucun doute plus féroces que ce jeune pilote.

    Kiba couva le jeune pilote d’un regard amical, amusé et presque reconnaissant. Ce fut avec grand plaisir qu’il répondit :


    « Parfaitement, je suis contrebandier et en effet, c’est cool. C’est même très cool en comparaison avec d’autres professions que je ne citerai pas. Au moins, c’est un milieu dans lequel on peut s’amuser. »

    En voyant son maître si détendu, HK sembla presque se détendre à son tour. Kiba lui jeta un coup d’œil. Est-ce qu’il appréciait HK ? Difficile à dire. Il était impossible de lui faire une confiance aveugle. Mais la dévotion avec laquelle il faisait son travail était presque touchante.
    Puis Kiba tourna de nouveau son regard rieur vers le jeune homme quand celui-ci lui posa une nouvelle question.
    Sans cesser de sourire, le Shitennô prit l’air pensif et se remit à se gratter le menton. Était-il en train d’attraper une manie ? À cette pensée, il cessa immédiatement ce geste.


    « Une spécialité ? Mmh… Peut-être… Disons que je me cantonne au convoyage. Je transporte des… Marchandises. Généralement en petites quantités. Là je suis sur un nouveau boulot : je dois livrer des plantes médicinales plutôt rares. »

    Le Prince se tût. Il n’avait peut-être pas à en dire plus. C’est à ce moment là qu’il se rendit compte qu’il ne s’était même pas présenté à son invité. Ce n’était pas comme s’il devait lui donner son vrai nom…

    « Je me rends compte que je manque à tous mes devoirs de capitaine… Je m’appelle Alehando Calrissian et voici HK 53… Euh… Mon droïde. Vous vous trouvez à bord du Progressive et j’espère que votre séjour y sera agréable. »
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Invité le Mer 2 Jan 2008 - 16:44

    Sa réflexion avait eu pour effet de détendre l'atmosphère, et lui-même, malgré la présence plutôt hostile du droïde, souffla un peu et déstressa légèrement. Le pilote qui jusque là l'avait regardé d'un air méfiant et pensif lui souriait à présent, et il lui rendit ce trait de joie -ou de je ne sais quoi d'autre. Il lui répondit d'ailleurs cette fois sans penser avant à ce qu'il allait dire, ce qui rassura encore Alagos, qui se sentait un peu plus en confiance. Et le fait qu'il confirma ce qu'il venait d'affirmer le fit sourire. Il avait donc bien retenu la laçon, même s'il n'avait pas eu beaucoup à retenir. Peut-être en apprendrait-il plus en posant ses questions à cet homme, mais oserait-il ? Certes il lui paraissait maintenant plutôt comme un ami, mais pouvait-il se risquer à lui demander quelques informations confidentielles -qui sait ? Il ne connaît rien aux Vivenefs-, au risque aussi de se voir passer pour un imbécile -ça c'était sûrement déjà fait- ou un ignorant ? Il hésitait mais choisit de se taire encore un moment sur le sujet...

    « Vous savez, je m'amuse aussi, à mon niveau, en tant que bandit. Les fusillades, les braquages, l'improvisation, c'est assez chouette, surtout quand on est jeune et con, peut-être, comme moi. C'était également une des raisons pour laquelle je vous ai tiré dessus: un défi dangereux, un combat risqué mais ô combien plaisant. Vous n'êtes certainement pas de mon avis mais bon... C'est du passé à présent et je suis content de vous rencontrer dans ces conditions moins inquiétantes. »

    Le coup d'oeil jeté sur la machine eut le don de lui rappeler sa présence. Il l'avait presque oubliée en parlant. Mais l'inquiétude ne le démangea plus. Elle semblait plus ou moins calmée, ça devrait aller pour la suite du voyage. Ne plus s'inquiéter. Au pire, il serait assez vif. Ne pas penser au pire. Pour l'instant, tout se déroule très bien. Il rit quand le pilote lui révéla ce qu'il transportait.

    « Excusez-moi, mais je ne m'imaginais pas du tout la contrebanderie comme cela. J'y voyais plutôt trafics d'armes, de drogues et autres produits dangereux. Mais des plantes médicinales, quoique rares, je n'y pensais pas du tout ! Enfin, je présume qu'elles ont leur particularité précieuse. Savez-vous à qui elles serviront ? Ou bien, peut-être ne vous révèlent-on rien de cela ? Vous vous occupez du transport, rien de plus, c'est ça ? »

    Il posait ces questions comme un enfant qui découvre un nouveau sujet de conversation. Rien que de la curiosité pure et simple.

    Finalement, alors qu'il le lui avait déjà demandé -mais il avait dû oublier-, le pilote se présenta, lui, son droïde et son vaisseau. Alagos sourit à nouveau, il était presque certain qu'il ne lui disait pas son vrai nom. Cela ne l'enuyait pas. Il n'avait pas besoin de tout savoir et il comprenait. Il pouvait déjà l'ennuyer avec la contrebande et les Vivenefs, il n'irait pas jusqu'à quémander la réelle identité de son hôte.


    « Ravi de vous connaître. Et beau vaisseau. Je tenais également à vous dire que j'ai été étonné par votre manoeuvre de tout-à-l'heure. Vos talents de pilote m'impressionnent. Pour ma part on me surnomme El Nath, et mon bâtiment de vol est S83836, ou Dollar 83. »
    avatar
    Kiba Alehando Steawald
    Prince de Tenkaï ~ Contrebandier solitaire

    Nombre de messages : 29
    Localisation actuelle : Quelque part paumé dans l'espace / Sur Pandore
    Mission actuelle : Retrouver sa dulcinée / Se tourner les pouces
    Couleur RP : #747193#c08020
    Multi-comptes : Evanah Wills, Endymion Beleril, Kiba Alehando Steawald, Weena Bishamon-Ten, Andrea Cyn, Sara M.J. Ascroft, Oscar Arcane, Elie Moon.
    Date d'inscription : 03/07/2007

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Kiba Alehando Steawald le Sam 5 Jan 2008 - 14:01

    *Parfois, c’est sympa d’être jeune et con.*

    Kiba pensait à cela en écoutant le jeune pilote lui répondre. Ainsi, lui aussi confirmait qu’il était également une crapule. Mais il y avait de grandes chances qu’il le fût pour des raisons plus valables que Kiba. Peut-être était-ce sa haute naissance qui l’empêchait de comprendre pourquoi le gamin lui avait tiré dessus… Mais il s’abstint de toute réflexion à ce sujet. Il commençait à sympathiser avec le jeune homme et il n’avait pas du tout envie de lui faire un nouveau sermon.

    « Et bien, heureux de vous plaire, jeune homme. »

    Kiba était toujours souriant. Le comportement du garçon l’amusait. Il posait beaucoup de questions… Un comportement typiquement humain. Kiba trouvait leur curiosité maladive particulièrement attachante. D’autres la trouvaient exaspérante et déplacée. D’humeur joyeuse, Kiba était disposé à répondre à n’importe quelle question, quitte à mentir un peu. Mais il avait l’habitude et le faisait sans le moindre scrupule.

    « En fait, je dois avouer que faire de la contrebande de plantes médicinales n’est pas franchement courant. En général, on transporte et revend plutôt des armes ou de la drogue. Mais finalement, on peut parler de contrebande dès qu’on pratique un échange en marge de toute loi… Le but, c’est d’en tirer un maximum de profit tout en défiant toute concurrence. Au final, ça peut être dans un but louable. On m’a dit que ces plantes médicinales étaient très rares. Elles sont donc très chères et accessibles uniquement aux personnes aisées. En évitant les taxes, on pourra les vendre moins chères et les rendre plus accessibles. Bien sûr, ça, c’est en réfléchissant à court terme et en approfondissant pas trop le sujet… »

    Kiba redevint pensif un moment. Avec son éducation de prince, il pouvait trouver des tas de raisons économiques et sociales pour lutter contre la contrebande. Mais en profitant de son enlèvement pour fuguer, il avait décidé d’agir de manière complètement irraisonnée jusqu’à ce qu’il ait obtenu ce qu’il souhaitait. Puis il reprit un sourire plus franc avant de poursuivre…

    « Sur ce contrat, j’ai eu de la chance, on ne m’a pas fait trop de secret. On dirait que les gens de pandore sont des contrebandiers sérieux… J’ai une liste de clients à qui livrer mes plantes en pot. Évidemment, elle est confidentielle, moi aussi je suis sérieux. D’autre part, je ne me suis pas renseigné sur eux, je ne sais pas trop quel genre de personnes il s’agit. Mais après tout, ça ne me regarde pas. Je ne m’occupe en effet que du convoyage. Ce qui est déjà pas si mal. D’autant plus que des plantes, ça a besoin de soins… »

    Quand le garçon se présenta sous le surnom de « El Nath », Kiba resta peut-être silencieux une seconde de trop. Était-ce une référence qu’un humain aurait immédiatement comprise ou n’y avait-il rien à comprendre ? Kiba décida de faire une réponse qui ne l’engageait à rien.

    « Intéressant… Je suis enchanté de faire votre connaissance… El Nath. Je vous remercie pour les compliments, mais je suis certain qu’il y a de bien meilleurs pilotes que moi… »

    Un « bip » sonore en provenance du cockpit attira l’attention de Kiba. Il tourna la tête en direction du couloir qui menait au poste de pilotage avant de se lever et de marmonner :

    « Ah ! On dirait qu’on arrive… »

    Il se dirigea vers le cockpit pour exécuter les manœuvres de sortie de l’hyperespace et d’appontage, laissant Alagos seul avec HK, ce qui n’était sans doute pas fait pour lui plaire. Le droïde restait toujours silencieux.

    Contenu sponsorisé

    Re: Vers l'infini et au-delà! [introduction]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 22 Oct 2018 - 23:34