Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Partagez
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Maëlya Reydan le Mer 3 Déc 2008 - 9:40

    [hrp/Pour les détails importants c'est par là
    attention contient des pitits spoiler sur l'histoire.]



    Histoire :


    25 mars 3331, 6h30 du matin heure universelle.

    « Reydan, au rapport chez le commandant. »


    L’appel avait retentit dans tout le vaisseau retransmis par les haut parleurs qui parsemaient les couloirs, les salles, les hangars. Au moins tout le monde était au courant, une fois de plus. Voilà une journée qui commençait bien, elle venait à peine de sortir de la douche qu’il fallait déjà qu’elle aille voir ce pète-sec de commandant, elle n’avait pas encore bien compris pourquoi mais il semblait ne l'apprécier que moyennement, bon c’était pas non plus comme si il appréciait le reste de l’équipage. Cet homme semblait détester à peu prés tout le monde... Et pourtant elle faisait exactement tout ce qu’il fallait non seulement pour être un bon pilote et un bon soldat mais aussi pour ne pas se faire remarquer outre mesure quand elle n’était pas aux commandes de son chasseur. Mais aussi étrange que cela puisse paraître plus elle faisait des efforts pour lutter contre tout ce qu’elle était histoire de s’intégrer plus il semblait la mépriser.... Elle avait sans doute pas lu le bon manuel, ou raté le chapitre « comment bien s’écraser devant ses supérieurs. Où l’on expliquera entre autres les techniques de léchage de c.... de bottes »

    Elle sortit de la douche et sans prendre le temps de se sécher elle se jeta sur son uniforme, si elle mettait plus de cinq minutes à rejoindre le bureau dans lequel elle était convoquée il était capable de la rétrograder ou de lui coller un blâme.

    « Une vraie histoire d’amour hein, dit sa camarade de chambre sur un ton plus que goguenard en se dirigeant à son tour vers la minuscule cabine de douche. Il te convoque de plus en plus tôt, ‘doit s’en passer des trucs dans ce bureau. »
    Maëlya ne répondit rien, cette nana semblait avoir fait sienne la mission de la faire sortir de ses gonds le plus tôt possible dans la journée, alors respirer profondément, rester calme, penser à autre chose, comme.... ben tient pour une fois elle ne trouvait pas... faut croire qu’ils avaient fini par arriver à user sa patience. Cooper attendit quelques secondes pour voir si sa pique faisait effet mais devant le manque de réactions de Maëlya elle fini par s’enfermer dans la douche en se promettant que les choses n’en resteraient pas là, quelques secondes après le bruit de l’eau envahissait la petite cabine qu’elles partageaient avec deux autres filles qui avaient pris leur quart un peu plus tôt.

    La jeune femme claqua derrière elle la porte de la cabine en finissant d’enfiler sa veste, elle se coifferait en chemin sinon elle n’arriverait jamais à temps dans ce foutu bureau. En marchant le long des coursives elle ramena ses longs cheveux bleus en un chignon extra plat extra serré d'où aucune mèche ne devait dépasser, c’était à ce prix qu’elle avait réussi à sauver sa tête de la tondeuse, mais autant ne pas provoquer de réactions impulsives chez son supérieur.


    « Hey Maya! Cria une voix derrière elle.

    -Dépèche Audrey, j’ai pas le temps là, répondit-elle sans se retourner et sans ralentir.

    -J’ai entendu, je t’accompagne, répondit la voix qui appartenait à une humaine à peine plus âgée qu’elle. Je me demande ce qu’il peut bien vouloir encore, continua-t-elle en soupirant, calquant la vitesse de ses pas sur celle de Maëlya.

    -Franchement je préfère pas y penser, répondit-elle blasée, j’ai sûrement dû faire une rayure sur la peinture de mon chasseur pendant la dernière sortie, dit-elle, contredisant sans vergogne les mots prononcés juste avant. Audrey sourit, Audrey souriait toujours même aux répliques les moins drôles, bon cela avait le mérite de détendre l'atmosphère qui avait tendance à prendre la consistance de la mélasse a mesure elles approchaient du bureau du commandant.

    -Bha il peut rien faire contre toi tu doit être l’un des meilleurs pilote de cette escadrille....

    -Je serais sûrement la meilleure pilote de cette escadrille si il ne s’obstinait pas à m’interdire de faire à peu prés tout ce qu’il est intéressant de faire avec un chasseur, si ça continue il va m’interdire de voler sous prétexte que je prend trop de risques... ou par manque de souplesse mécanique...

    -Ou parce que tu fait des rayures sur la peinture, continua Audrey avec un petit rire

    -Ou parce que je me suis pas coupé les ongles des pieds, dit-elle avec un sérieux démentit par ses yeux pétillants de malice.

    -Bon de toute façon tu sais qu’il est comme ça avec tout le monde hein...

    -Ouais, avant que je parte en perm’ il avait décidé d’emmerder Willis, dans le genre qui a rien demandé à personne... »

    Audrey indiqua du menton la fatidique porte du non moins fatidique bureau et montra à Maëlya sa main aux doigts croisés avant de repartir de son coté, la jeune shitennô répondit par un clin d’œil avant de frapper à la porte en passant une main sur sa coiffure pour vérifier que tout était en ordre.

    « Entrez! »

    Elle poussa la porte, fit trois pas et se mit au garde à vous devant le bureau, le meuble cette fois, en laissant courir son regard dans la pièce discrètement, elle ne put s’empêcher de hausser mentalement un sourcil, pourquoi y avait-il aussi le chef d’escadrille, le second du commandant et le bosco?

    « Reydan au rapport monsieur.

    -Repos »

    Elle se détendit légèrement et croisa les mains dans son dos, plus règlementaire comme position, tu meurs, mais apparemment ce n’était pas franchement le moment de faire la maligne. Les quatre hommes s'entre-regardèrent pendant une seconde qui sembla durer une éternité.

    « Reydan, vous comparaissez aujourd’hui devant un conseil de discipline pour...

    -Pardon?

    -Silence, personne ne vous a donné la permission de parler! La voix du second avait claqué dans la pièce contraignant la jeune femme au silence.

    - ... Pour décider si vous êtes oui ou non coupable de contrebande et de trafic à bord de ce navire. Le commandant avait fini sa phrase, imperturbable. Le cas échéant vous serez dégradée et rendue à la vie civile sans solde, ni aucun avantage. Avez-vous compris? »

    Mis à part le fait qu’elle ne pigeait absolument rien à ce qui était en train de ce passer elle ne put s'empêcher de se demander si la présomption d’innocence leur disait quelque chose, et surtout depuis quand décidait-on de la sentence avant même d’avoir exposé les preuves de la culpabilité de quelqu’un?

    « Oui mais.... répondit-elle d’une voix blanche.

    -Silence! Une fois de plus le second était intervenu avant qu’elle puisse en placer une.

    -Chef, veuillez procéder je vous prie. »

    Le chef d’escadrille fit un pas de coté et saisi la desserte devant laquelle il se tenait pour la faire rouler devant Maëlya. Dessus étaient posé des objets divers et variés qu’elle n’identifia pas au premier coup d’œil, principalement de petits sachets refermant des substances qu’elle ne reconnaissait pas, ainsi que quelques bijoux, et divers petits objets qui rappelaient un peu les bricoles qu’elle achetait pour sa tante dans les attrapes touristes des différentes planètes où elle avait fait escale.

    « Reconnaissez-vous ceci? Demanda le commandant d’un ton dur.
    -Je...
    -Regardez bien. »

    Elle se pencha sur la petite table et détailla tout ce qu’elle y voyait, le collier en or et turquoise de Tenkaï appartenait à l’une des filles de sa chambre, la bague en argent surmontée d’une pierre dont elle ne connaissait pas le nom était à une amie d’Audrey, elle se souvenait qu’elle leur avait expliqué que c’était son porte bonheur ou quelque chose du genre. Il y avait aussi un large bracelet, en or lui aussi, gravé avec minutie de runes Ases qu’elle avait déjà vu au poignet de quelqu’un mais impossible de retrouver qui. Le deuxième collier était en perles, de Tenkaï aussi, de grosses perles nacrées, aux reflets dansants, ce collier, s’il avait été vrai, aurait pu, à lui seul coûter au moins une année de solde...

    Elle se souvenait de l’avoir vu au cou de la femme d’un important diplomate particulièrement paranoïaque qu’ils avaient convoyé quelques mois plus tôt puisqu’il refusait de prendre des vols commerciaux normaux et qu’il avait des appuis « en haut lieux », tout cela n’étant bien sur qu’une excuse pour venir voir, ou surveiller, personne ne savait vraiment, son fils qui servait sur ce même vaisseau en tant que capitaine d’escadrille. Son épouse en revanche était la gentillesse et la douceur réincarnée, elle avait vu le regard de la jeune shitennô s’attarder sur son bijou et lui avait sourit en disant qu’elle devait être fière d’appartenir à un peuple qui possédait et fabriquait d’aussi belles choses...

    Maëlya fut sortie de son souvenir par un mouvement d’impatience du commandant, elle s’attarda sur les petits sachets qui renfermait des herbes et des flacons contenant des huiles aux couleurs peu engageantes, elle pensa reconnaître une algue médicinale utilisée sur Tenkaï mais comment être sûre? Cette algue s’utilisait normalement le plus fraîche possible, et pas réduite à l’état de feuille séchée, principalement parce que l’odeur qu’elle dégageait une fois sèche était absolument infecte. Vint le tour des petits objets, c’était de petites statuettes qui représentaient les principaux esprits de la religion Ase, taillées chacune dans une matière différente, principalement de l’ivoire d’Asgard, des bois précieux, d’Avalon sûrement, de l’or... et quelques autre qu’elle ne parvenait pas à identifier, enfin en tout cas ce devait être de bonnes imitations... L’examen lui avait pris une bonne minute et quand elle releva la tête elle sentit le commandant bouillir d’impatience.

    « Alors? Demanda-t-il abruptement.

    -Je reconnais les bijoux monsieur, ils appartiennent à des membres de l’équipage, le collier ressemble à celui de madame Leroy, mais...

    -Et le reste?

    -Les petites statuettes ressemblent à celles qu’on achète dans les boutiques à touristes d’Asgard commandant, mais je sais pas ce que contiennent les sachets.

    -Bien, il se tourna vers le Bosco. Pouvez-vous faire part au pilote d’escadrille première classe Reydan de l’endroit ou nous avons trouvé ces objets?

    -Oui commandant, repondit-il en hochant la tête avant de se tourner vers Maëlya, dans votre cabine, sous votre couchette pour les sachets, les bijoux dans le faux plafond de la douche enroulés dans du polyuréthane, ce qui a eu le mérite de les préserver de l’humidité, et les petites effigies sous le siège de votre chasseur...

    -Pardon? Interrompit-elle à nouveau, totalement estomaquée.

    -Silence! Décidément le second commençait à lui porter sur les nerfs, ne savait-il rien dire d’autre que cet unique mot?

    -... enroulées dans une toile et protégées par du polyuréthane là aussi, ce qui est stupide, on ne vous a jamais dit que ce matériau était inflammable?

    -Il existe des polyuréthanes ignifugés, monsieur, répondit-elle sans réfléchir.

    -Devons nous comprendre que ces objets étaient effectivement en votre possession?

    -Quoi? Non!

    -Pourtant c’est chez vous que nous les avons trouvés, grinça le second prouvant qu’il savait parler finalement, même si sa voix faisait vaguement le même bruit qu’une porte métallique mal huilée.

    -Mais enfin, n’importe qui aurait pu les avoir mit là!

    -Nous avons des témoignages, des membres de l’équipage qui affirment que vous avez essayé de leur vendre le contenu de ces sachets. »

    Le coup de bluff était une idée du second, si Maëlya l’avait su cela ne l’aurait pas étonnée outre mesure, mais bien évidement elle n’en savait rien. En réalité tout ce que que possédait le commandant c’était une dénonciation, plus ou moins anonyme, il avait une idée sur l’identité de l’informateur mais n’avait pas encore pu vérifier si son intuition était juste, mais c'était la première chose sur sa liste après avoir sortit Reydan de son vaisseau à la première escale.

    « Et que contiennent-ils donc? Par ce qu’à première vue ça ressemble fortement à des herbes d’assaisonnement. »

    Oui, bon, en fait non, ça ressemblait à tout ce qu’on voulait sauf à des aromates spéciales pizza ou dieu sait quelle autre invention humaine, mais comme apparemment ils n’avaient pas l’air décidé à écouter ce qu’elle avait à dire elle pouvait bien se permettre de dire n’importe quoi hein...


    Dernière édition par Maëlya Reydan le Mer 3 Déc 2008 - 13:42, édité 4 fois
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Maëlya Reydan le Mer 3 Déc 2008 - 9:41

    Quelques coup frappés à la porte détournèrent provisoirement l’attention, le commandant donna l’ordre d’entrer, et la porte s’ouvrit sur le médecin chef qui entra un dossier sous le bras.

    « J’ai les résultats commandant.

    -Vous avez pris votre temps, alors, qu’est ce qu’on a?

    -Eh bien, le doc ouvrit le dossier et en sortit quelques pages qu’il fit passer autour de lui, Maëlya résista à l’envie de tendre la main pour en attraper une au vol. Comme vous le voyez, un peu de tout, ces huiles, dit-il en montrant trois des flacons, sont principalement des extraits de chanvre* légèrement modifiées pour accentuer les effets, ceci, et il pointa un flacon contenant un liquide transparent et des cristaux, contient de l’huile de paraffine totalement normale les cristaux sont un genre de LSD* très instable qui s'enflamme au contact de l’air, les principes actifs sont diffusés par la fumée, donc destinés à être inhalés... du moins je suppose. »

    En vérité il ne faisait pas que supposer puisqu’ils avaient été obligés d’attacher à un lit l’infirmier tout d'abord chargé des tests qui n’avait pas pris la précaution élémentaire, que ses profs lui avait pourtant rabâché un nombre non négligeable de fois, sous la forme d’un « mais faites donc un peu attention à ce que vous non d’un [censuré] »(hou que c’est vulgaire un prof parfois!). Le jeune homme avait donc inhalé à plein poumons la dite fumée, et était apparemment en proie à une crise d’hallucinations pas piquée des coccinelles, ce qui était sûrement la cause des cris de gorets qui retentissaient en ce moment dans une bonne partie du vaisseau autour de l’infirmerie, l’équipage allait encore croire que le doc faisait des trucs bizarre à ses patients... au moins ils feraient attention à ne pas se blesser pour rien. D’ailleurs, le doc s’en fichait pas mal que ce soit la cause ou non, l’infirmier testait ces cristaux en dernier et il avait suffit au médecin chef de mettre au propre les notes de son sous-fifre avant de se présenter chez le commandant.

    « Bien et donc ceci est une algue qu’on trouve sur Tenkaï et qui a sensiblement les même propriétés que les feuilles de coca, du moins fraîche, quand elle est sèche comme ça elle ne provoquera pas grand chose d’autre qu’un bon mal au ventre. Celui-ci contient des feuilles de coca*, et le dernier... du thym et du laurier*.... »

    Haha! Le trafiquant était aussi amateur de bonne cuisine! La pensée avait fusée dans la tête de Maëlya qui du faire un gros effort pour se taire.

    « Reydan! qu’avez-vous à dire?

    -Eh bien commandant, à part le thym et laurier qui seraient bien utiles au coq pour qu’il nous serve enfin autre chose que ses trucs insipides...

    -Ça suffit, de qui vous moquez-vous?

    -De personne, je vous prie de m’excuser, j’avais cru comprendre qu’on me demandait mon avis...

    -Silence! Vous êtes insupportable!

    -Reydan j’aimerais savoir comment tout ceci a pu se retrouver en votre possession.

    -Une fois de plus commandant, je vous prie de m’excuser mais comment pouvez dire que ces... choses étaient en ma possession alors que n’importe qui aurait pu les mettre là ou elles étaient?


    -Les témoins Reydan, nous avons des témoins!

    -Ah et ils disent que je n’ai fait qu’essayer de leur vendre tout cela? Eh ben commandant vous pouvez être fier de la vertu des membres votre équipage, non seulement ils renoncent à une bonne défonce en règle pendant leurs heures de service mais en plus ils viennent dénoncer la méchante trafiquante au gentil commandant... ou alors va falloir sérieusement approfondir votre enquête parce que la moitié de vos matelots est peut être entrain de bad-triper, passez-moi l’expression, dans un coin de la cale. »

    Ah, elle aurait peut être mieux fait de se taire tient, toutes les personnes présentes dans le bureau la regardaient comme si des cornes... mauvais exemple, comme si elle venait de se transformer en pin parasol. Bon il faut dire aussi qu’ils commençaient sérieusement à lui chauffer les oreilles tous avec leurs accusations délirantes... ou alors elle était la seule à les trouver délirantes? Elle n’arrivait pas vraiment à se rendre compte de la gravité de la situation tellement tout cela lui paraissait absurde, elle hésitait entre le fait d’avoir soudainement était transportée dans un roman de Douglas Adams** ou d’avoir oublié de se réveiller et d’être en train de faire le cauchemar du siècle.

    « Taisez-vous idiote. Tient le chef d’escadrille avait soudainement retrouvé la parole. Reydan, vous rendez-vous compte de la situation dans la quelle vous êtes? Il avait son expression des bons jours, cela voulait dire qu’elle pouvait, peut être compter sur lui après tout... Ou alors c’est votre ascendance qui vous brouille l’esprit?

    Ah ben non, il allait simplement l’enfoncer un peu plus.

    -De quoi parlez-vous, grinça le second toujours à l'affût d’un truc croustillant à faire passer dans sa machine à potins.

    -Les parents de Reydan sont des pirates

    -Étaient! Et ce ne sont...


    -Oui, il sont morts... rappelez moi la date? Ah oui, en 3328...

    -Ce ne sont pas mes parents, mes géniteurs tout au plus. Avait-elle répondu à toute vitesse avec une once de colère dans la voix, de quel droit mettaient-ils cela sur le tapis? Quel rapport avec l’affaire dont ils parlaient juste avant?

    -Ah oui ils vous ont abandonnée et laissée à votre tante c’est cela?


    -Mais de quel droit...!

    -Du droit qu’une fille de pirates qui en plus se lance dans le trafic de drogue et la contrebande n’a rien à faire sur mon navire!

    -Je ne suis pas responsable de ce qu’étaient mes géniteurs!

    -Peut être pas, mais vous êtes responsable de ce que vous faites! Et le trafic de drogue est passible d’une peine de prison!

    -Mais bouffez-les vos sachets thym! J’ai rien à voir la dedans et il est hors de question que je m’y retrouve mêlée juste par ce que vous n’aviez rien de mieux à faire aujourd’hui!

    Eh ben voilà, ils le voulaient, ils l’avaient eu, Maëlya avait totalement laissé tomber le règlement et s’appuyait à deux mains sur le bureau du commandant, qui se tenait à peu de choses près dans la même position qu’elle. Elle était hors d’elle, et criait sur ce qui lui servait de commandant comme s’il n’avait été qu’une vulgaire tranche de poisson dont la date de péremption remontait au moins au siècle dernier. Les autres assistaient à l’échange, comme ils auraient regardé un tournois d’aéroball, bientôt ils allaient pouvoir prendre les paris.

    -Surveillez-vos paroles! Je suis toujours le commandant de ce navire!

    -Ah ben ça on s’en était rendu compte monsieur vous-avez-rayé-la-peinture-de-mon-vaisseau-à-moi! à croire qu’il fait partie de vous ce foutu vaisseau! Remarquez ça serait bien la seule chose de taille supérieure à la moyenne....


    -Silence!!!

    Ah tient, elle aurait encore sûrement mieux fait de se taire, pasque bon, certes le commandant n’était pas le plus grand de l’équipage... oui bon, il était même ridiculement petit à coté de Maëlya, mais bon, on avait dit pas le physique quoi. D’autant plus qu’il paraît que les hommes sont particulièrement peu réceptifs aux plaisanteries qu’on peut faire sur certaines parties de leur anatomie. Cela dit ils avaient commencés en premier en mettant ses parents sur le tapis.

    -Foutez-moi ça au fond de cale et que je n’en entende plus parler jusqu'à la prochaine escale!

    -C’est ça, foutez-moi aux fers, la fille de pirates que je suis ne mérite que ça.

    -Et faites-la taire! »

    Le chef d’escadrille l’avait empoignée par l’épaule, elle allait lui retourner le compliment en lui balançant son poing dans le nez mais le bosco avait été plus rapide et avait attrapé son bras, l’avait tordu dans son dos pour la faire tenir tranquille, le second avait littéralement fusé hors du bureau pour aller chercher deux gros bras qui maîtrisèrent la jeune femme sans problèmes avant de la jeter dans une cellule au fin fond de la cale.


    [Hrp]
    * Je suis partie de l’idée qu’on pouvait retrouver sur les différentes planètes du cercles des plantes quasi similaires à celles qui poussaient sur terre et qu’au lieu de leur réinventer des noms il avait été plus simple pour les colons de reprendre des noms de plantes connues dont les propriétés et l’apparence étaient le plus proche des nouvelles découvertes.

    ** 42, vous avez dit 42? J’ai pas pu résister à placer une petite référence à l’un de mes auteurs préféré.
    [/Hrp]


    Dernière édition par Maëlya Reydan le Mer 3 Déc 2008 - 10:52, édité 1 fois
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Maëlya Reydan le Mer 3 Déc 2008 - 10:37

    * *
    *


    Quinze jours plus tard...

    Quinze jours de trou et les regards glaciaux des membres de l’équipage pour fêter sa sortie et son retour à la vie civile. Ils auraient au moins pu la déposer sur Tenkaï, mais non, elle se retrouvait en rade sur Babylone, super. Un matelot avait rassemblé ses affaires à la va vite et lui avait balancé son sac pendant qu’elle descendait la rampe d’accés du hangar principal en faisant semblant de ne pas entendre les chuchotement ni sentir les regards qui pesaient sur ses épaules, autant rester un minimum digne pour cette partie là.

    Au programme de la journée trouver une piaule pas trop chère et acheter un billet pour le prochain vol en partance pour Tenkaï, hors de question de moisir ici plus longtemps que nécessaire.

    Quelques heures plus tard elle avait posé son sac dans une chambre dont la propreté laissait à désirer et elle s’était installée au rade d’en face histoire de boire un coup et manger un morceau. Décors glauque pour une aventure qui l’était tout autant, de toute façon elle n’était pas d’humeur pour les quartiers pimpants comme des sous neufs, tant qu’à se complaire dans sa déprime autant le faire bien, elle retrouverait bien assez tôt tout le confort nécessaire une fois rentrée chez sa tante.

    Elle les entendit les voix, avant de les voir, une partie des membres de l’escadrille avaient eux aussi décidés de s’installer dans ce bar pour passer leur journée de perm’
    « La poisse me poursuit » pensa-t-elle en se dépêchant de rejoindre une table au fond de la salle et en s’installant dos à la porte, elle en courba les épaules pour dissimuler sa grande taille. Elle avait déjà planqué ses cheveux sous une casquette avant de sortir et avait troqué son uniforme (qu’elle n’avait de toute façon plus le droit de porter) contre des vêtements tout ce qu’il y avait de plus civils deux ou trois tailles trop grands pour elle, tout cela pouvait éventuellement la faire passer pour un homme, à condition qu’elle ne montre pas son visage. Elle garda les yeux fixés sur ses grandes mains posées sur la table, elle nota avec une certaine amertume qu’elle avait encore du cambouis sous les ongle, et se concentra au maximum pour ne pas entendre la conversation des personnes qui venaient d’arriver dont elle connaissait déjà la teneur, elle pouvait même prendre les paris sur qui dirait quoi, ils étaient tellement prévisibles une fois sortit de leurs cockpits...

    Elle avait tenu dix minutes à les écouter lui casser du sucre sur le dos en rêvant de leur casser quelque chose de bien plus solide sur le coin du nez... genre le tabouret de bar tout en inox qu’elle apercevait du coin de l’œil. Mais c’était une très mauvaise idée, encore pire que celle d’insulter le commandant, par ce que là elle risquait bien plus que de perdre son job, et finir dans une taule de Babel ne faisait absolument pas partie de ses projets futurs, qu’il soit proche ou même très lointain.
    Elle prit sur elle pour rester calme, et s’obligea à sourire en remarquant qu’ils avaient quand même eux aussi tenu dix minutes à parler d’elle alors qu’ils étaient incapables de rester concentrés plus de deux secondes sur la même chose en temps normal. Ils s’étaient installés à une table juste à côté de la porte, si elle voulait sortir elle devrait passer devant eux, et va savoir pourquoi c’était la dernière chose dont elle avait envie, l’avant dernière était de rester assise là en attendant qu’ils partent. Elle se leva lentement et alla poser son verre sur le bar, en croisant les doigts pour qu’ils ne la remarquent pas, d’un signe elle attira le patron qui arriva avec une bouteille, elle secoua la tête pour refuser la boisson.


    «Y’a une autre sortie?

    -P’êt’ bien, ça depend c’que vous voulez en faire.

    Elle indiqua la bande de militaires qui crânait en vitrine d’un signe de tête

    -y s’trouve qu’il vaut mieux pas qu’ils me voient sinon vont s’mettre à tout casser dans l’coin.

    Le bonhomme la détailla d’un œil critique, ne sachant trop quel crédit accorder à cette jeune femme qui semblait pourtant bien sous tout rapports... m’enfin c’qu’il en disait lui...

    -Par la réserve, la porte à coté des toilettes, suivez moi....


    Il se démoula, littéralement, de derrière son bar, en effet l’homme en question avait une non négligeable tendance à l’embonpoint, d’ailleurs le bar avait probablement dû être construit sur mesure pour lui, sinon il n’aurait jamais pu caser son énorme ventre entre le comptoir et les rangées de bouteilles. Il s’engagea dans le couloir dont il occupait les quatre tiers de la largeur à lui tout seul (tout petit le couloir faut dire) et s’arrêta devant la porte de la dite réserve, d’un coup Maëlya se demanda comment il ferait pour passer, elle avait l’air minuscule cette porte à côté de ce mastodonte.

    -J’vais vous ouvrir.»

    Ben ouais quoi, des fois qu’elle essaie de voler une bouteille d’homéovodka frelatée au passage. Cela dit il allait ainsi répondre à la question du passage de la porte... en se compressant, il appuya sur ses flancs avec ses bras faisant ressortir encore plus son ventre sur le devant mais gagnant ainsi les quelques centimètres qui lui permirent de passer le chambranle sans resté coincé. Elle aurait éclaté de rire si la suite de l’histoire ne dépendait pas du gros bonhomme qui avançait cahin-caha à travers la réserve. Finalement il ouvrit une nouvelle porte qui débouchait dans une ruelle qui croulait sous un entassement de déchets, elle lui glissa un billet dans la main et disparut.

    Tout aurait pu être absolument parfait, voire même idyllique, digne du plus beau des éden si elle n’avait pas croisé, en rejoignant son hôtel (si on pouvait vraiment appeler ce bouge de par ce nom) Chris Leroy qui venait de se soulager à coté d’un tas de poubelle et qui remontait la fermeture de son pantalon avec un petit mouvement du bassin plein de classe.

    Chris Leroy ou son pire cauchemar, ce mec était la peste, la vérole et le choléra à lui tout seul, il savait foutre la merde dans une équipe soudée depuis des années en une seule phrase, il se faisait un plaisir de retourner les meilleurs amis du monde les uns contre les autres et briser les couples illégitimes à bord était son sport préféré. Mais le pire, enfin du point de vue de la jeune femme en tout cas, c’est que cet [censuré] avait un physique pour le moins.... graaaou; grand, mince, les muscles parfaitement dessinés qu’il entretenaient en passant pas mal de temps dans la journée à soulever de la fonte, le visage carré, les mâchoires volontaire, des lèvres qui criaient qu’elles avaient forcément un goût et une texture sublime, ça ou un néon clignotant avec écrit « embrasse-moi » ça revenait au même. Des yeux bleus ciel qui détaillait tout et tout le monde sans pudeur aucune, les cheveux noirs, courts, service oblige, mais il les avait portés plus longs et cela lui allait évidement divinement bien. La peau hâlée juste ce qu’il fallait, de grandes et solides mains (le néon cette fois c’est « laisse-moi te toucher »).... Bref, un beau mec, qui le savait parfaitement, qui savait parfaitement en jouer, et qui collectionnait les minettes à chaque escale, à chaque perm’, voire même entre ces périodes... un Don Juan de la pire espèce.

    Flash back : six mois plus tôt.


    « Mouarf, Reydan t’es complètement faite!


    -Parle pour toi Leroy, stu crois que t’es en meilleur état, tient r’garde t’tient même plus droit! Avait-elle dit en appuyant sur son épaule pour le faire tomber, il s’était retenu tant bien que mal à la paroi de la coursive en riant. Chhhhhht on va réveiller tout l’monde

    -L’est pas encore six heures, jui toujours en perm’, j’fait bien c’que j’veux.


    -T’es con Leroy t’sais ça? Avait-elle répondit en riant à son tour, un rire fortement alcoolisé d’ailleurs.

    -T’avais qu’à rester avec les autres hein, au lieu d’rentrer sagement à la maison avec moi.

    -c’toi qui m’a suivie crétin. »

    Ah ils étaient beau les pilotes de la chasse, et encore les deux spécimens qui avançaient tant bien que mal dans le couloir avaient au moins décidé de remonter à bord tant qu’ils pouvaient encore marcher, ou à peu prés.
    Ils venaient de faire une fête monstre, personne ne se souvenait de ce qu’il y avait à fêter, surtout à cette heure-ci du matin, mais c’était pas grave, la soirée avait été amusante, ils avaient bu, ils avaient dansé, ils avaient encore bu... et bref, maintenant ils avançaient en se tenant aux murs qui ondulaient bizarrement ce soir.

    A cette époque, Leroy venait juste de débarquer dans l’escadrille, il avait déjà fait fureur auprès de la moitié féminine de l’équipage qui avait étudié tout les itinéraires possible passant à proximité du hangar des chasseurs, de la salle d'entrainement, ou de la cabine du jeune homme. Elles faisaient parfois des détours incroyables pour l'apercevoir ne serait-ce que dix petites secondes. Et lui avait l’air de ne pas y accorder d’importance, bien qu’il aie toujours un mot gentil en croisant une tête connue. Maëlya, comme les autres filles de l’escadrille n’était pas restée insensible à son charme, mais elle n’avait pas changé de comportement pour le bellâtre, elle le traitait exactement comme tout les autres, hors de question de s’embarquer dans une histoire avec le petit nouveau sous prétexte qu’il avait un beau c... regard.


    « chhhhht on est arrivés, réveille pas les filles sinon j’te tue.

    Il avait trébuché très à propos et s’était réceptionné sur le mur auquel elle s’appuyait, sur les quelque centimètres carrés autour de sa tête pour être précis, une main de chaque côté de son visage, il visait vachement bien pour un mec plein comme une barrique. Elle le repoussa en riant, par ce qu’elle ne voulait pas jouer à son jeu, et donc faire comme si elle n’avait rien remarqué lui paraissait être la meilleure solution dans son esprit embrumé par l’alcool.

    -Ta piaule c’par là pilote,
    dit-elle en indiquant l’autre bout du couloir.

    -T’pourrais m’accompagner, j’suis v’nu avec toi moua.

    -Va t’faire, mon lit est juste derrière cette porte, à quatre pas, j’en f’rai pas un d’plus!

    -Mmmmh c’pas très gentil ça Reydan, et il s’était à nouveau approché d’elle, avait posé une main sur son épaule comme pour se soutenir, il s’était penché, trop prés beaucoup trop prés, la main avait lentement descendu le long du bras de Maëlya qui frissonna. Qu’est ce que je t’ai fait pour que tu soit aussi froide avec moi mmmh?

    Sa voix avait perdu l’élocution pâteuse de l’alcool, il attrapa le poignet de la jeune femme et le remonta jusqu'à ses lèvres, il embrassa la paume de sa main et elle frissonna à nouveau, elle avait complètement dessoulé aussi, et la chaleur du corps du jeune hommes à quelque centimètres du sien était pour le moins troublante. Ce qu’il faisait, ce qu’elle le laissait faire, c’était une mauvaise, très mauvaise idée, mais elle n’arrivait pas à décoller son dos de ce putain de mur qui la retenait contre son gré, elle avait juste à tendre la main pour atteindre la porte mais cette main était vraiment, très agréablement occupée... Il embrassait son poignet maintenant, puis le pli de son coude, son épaule, son cou... rien d’autre que ses lèvres ne la touchaient, mais elle sentait son corps s’enflammer à ce contact.

    -Ce n’est pas une bonne idée du tout, elle l’avait murmuré plus pour elle même, mais dans le silence ambiant ses paroles avaient presque résonné.

    Il s’était redressé et l’avait fait taire en posant sur ses lèvres un index qui s'était fait caressant.

    -Tu dit n’importe quoi.

    Et il s’était penché vers elle, l’avait embrassée, elle avait fermé les yeux, répondu a son baiser pendant un instant qui sembla a la fois très long et pourtant trop court, avant de se ressaisir et de repousser Chris le plus loin possible.


    -Arrête.

    -Qu’est ce qui t’arrive Maëlya, t’en a envie autant que moi, laisse toi aller et tout ira bien.

    -Ouais mais non, hors de question que je couche avec un membre de l’équipage, surtout si il est en plus membre de mon escadrille.


    Bon la première bonne nouvelle c’etait que son cerveau s’était remis à fonctionner, la seconde c’était qu’elle avait réussi à se décoller du mur... la mauvaise c’était le regard du jeune homme qui s’assombrissait.

    -Je vois...

    -Quoi?

    Il l’avait attrapée par la nuque et avait écrasé ses lèvres sur les siennes, l’avait replaquée contre le mur et de sa main libre serrait le poignet de Maëlya qu’il avait si tendrement embrassé tout à l’heure. Elle voulu le repousser une première fois mais il s’accrocha, alors elle le bouscula franchement, le fit trébucher et quand il essaya de s’approcher à nouveau, lui colla un coup de poing magistral dans les côtes.

    -Ne t’approche plus jamais de moi.» Avait-elle dit d’une voix ou perçait la colère.


    Dernière édition par Maëlya Reydan le Mer 3 Déc 2008 - 13:54, édité 1 fois
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Maëlya Reydan le Mer 3 Déc 2008 - 11:12

    * *
    *

    Retour au présent.

    « Tient Reydan! Juste celle que je voulais voir, alors, ça fait quoi d’être redevenue une simple civile hein?

    Elle s’était figée au milieu de la ruelle, pourquoi avait-il fallut qu’elle tombe sur lui?

    -Ça fait que j’ai plus à me coltiner des connards dans ton genre 365 jours par an.


    Eh ben ça commençait fort, elle qui voulait faire profil bas.

    -T’es toujours aussi sympa, ça fait plaisir.


    -Et toi t’es toujours aussi con, comme quoi les choses sont pas prêtes de changer.

    Il s’approcha, se planta devant elle, la détaillant de haut en bas.


    -Tu sais que tu ressemble vraiment à rien fringuée comme ça?

    -Tu sais que je me fout pas mal de ce que tu peux penser?

    -Moi j’disais ça c’était pour te rendre service hein, maintenant que t’a plus de taf va bien falloir que tu trouve un moyen pour financer ton retour chez tes potes les poissons.

    Dans la même phrase il avait réussi à la traiter de pov’fille, de pute et de poiscaille.... elle aurait applaudit si elle n’avait pas eu tellement envie de lui faire un remake du coup de poing dans les côtes.

    -Ta gueule Leroy, t’es lassant à ressortir toujours les même choses d’une fois sur l’autre.


    Il s’approcha encore, se pencha lentement vers elle, Maëlya avait déjà les poings serrés, les muscles tendus, si il la touchait il s’en souviendrait jusqu'à la fin de ses jours en buvant de la camomille*


    -Je comprend pas pourquoi tu est toujours aussi désagréable avec moi, pourtant je t’ai fait un super cadeau non?

    Elle haussa un sourcil, intriguée.

    -De quoi tu parles?


    -Oh allez, me dit pas que tu l’a pas trouvé, quoi c’était planqué juste sous le fauteuil de ton chasseur! Il fit mine de réfléchir pendant quelque secondes que Maëlya mit a profit pour pâlir de rage. Ah non... attend, je l’avais mit sous ton matelas... il fit une nouvelle pause, un doigt posé sur le menton dans l'attitude caricaturale de l'indécis. Non mais vraiment je suis idiot, j’avais mit ça dans le plafond de la douche pour que personne d’autre ne puisse le trouver.

    -Pardon? Elle avait parlé entre ses dents serrées, crispant à nouveau les poings.

    -Ah zut, le commandant a tout trouvé avant toi... c’est vraiment dommage!


    Il lui fallut quelque secondes pour percuter, c’était lui qui avait planqué tout ça à droite à gauche, c’était sûrement lui qui l’avait dénoncée, et... les témoins alors? Le second avait bien dit qu’il y’en avait plusieurs... il n’aurait pas osé bluffer quand même? C’était sûrement pour ça qu’elle se retrouvait dans la rue aujourd’hui et pas dans une prison militaire pour une année de plus au bas mot, ils n’avaient rien trouvé d’autre pour appuyer l’accusation de contrebande et de trafic mais elle s’était enfoncée toute seule en insultant le commandant et en essayant de frapper le chef d’escadrille. Finalement ils allaient bien trouver un truc à mettre dans son dossier qui justifie sa mise à la porte et pendant ce temps...

    -Tu dit plus rien Reydan? T’a perdu ta langue? Pourtant tu sais pas trop mal t’en servir si mes souvenirs sont bons.


    Elle préféra ne pas comprendre ce à quoi il faisait allusion.

    -Enfin je suis content, je vais pourvoir rendre son collier à ma mère, tu sais elle y tient énormément. Des perles de Tenkaï quand même, choisies exprès pour elle.

    -C’est un faux... crétin

    -Quoi?

    -Le collier que portait ta mère, le collier qui était dans le plafond de ma douche c’était deux pauvres imitations.


    -Arf, j’aurais dû me douter que tu saurais voir ça, entre poissons hein...

    Elle attrapa le jeune homme par le cou , crocheta sa jambe et le fit basculer dans un tas de déchets.


    -Je t’ai dit de la fermer Leroy, sinon tu risque de le regretter.


    -Oh arrête j’ai la trouille, qu’est ce qu’une petite fille comme toi pourrait bien me faire hein?

    -Imagine le pire... eh ben t’as juste une infime partie de ce qui pourrait t’arriver.

    -Tu sais quoi Reydan? Tu m'excite quand t’es en colère.



    Elle l’enfonça un peu plus dans les poubelles en appuyant son genou sur le ventre de Chris, qui malgré ses paroles légères n’en menait pas large.

    -Je vais te donner une idée plus concrète alors
    , dit-elle en attrapant une bouteille vide qui traînait, elle la fracassa sur le mur et appuya le tesson sur l’entrejambe de Chris, pas assez pour le blesser, mais suffisamment pour qu’il sente qu’elle était sérieuse. Aujourd’hui j’ai pas le choix alors je vais être une gentille fille, mais crois moi, la prochaine fois que tu croises mon chemin....

    La menace avait l’air suffisamment concrète pour qu’il commence à pâlir sous son hâle trop parfait. Elle resta ainsi, silencieuse et immobile pendant une bonne vingtaine de secondes, ses yeux océan plongés dans le regard azur de Chris qui avait complètement perdu l’arrogance dont il était coutumier...
    Le pire étant sûrement qu’il n’avait pas mentit, elle était franchement excitante quand elle était en colère.


    * *
    *


    Début de l'année 3333, Dédale, Troie :

    La matinée viens a peine de commencer mais le soleil est déjà haut dans le ciel et tape dur sur sa chevelure bleue qui flotte dans la brise matinale, elle erre dans les rues de Dédale son sac sur l’épaule au milieu du marché qui prend lentement vie. Cette scène a un goût amer de déjà vu, sauf que c’était sur une autre planète dans une autre ville... dans une autre vie. Cela dit ça ne l’étonnerait même pas d’entendre a nouveau les rires et les médisances de ses compagnons d’alors, entrant dans un rade pour y prendre la cuite réglementaire un jour de perm’. Elle ne serait même pas surprise de croiser a nouveau cet enfoiré de Leroy, et aujourd’hui il aurait de la chance, elle le laisserait repartir en un seul morceau.


    -Hey Maël!

    Elle se retourna vers l’ase qui venait de l’appeller.


    -Salut Gunther, c’est a toi de faire la tournée?


    -Ouaip, j’ai pris le tour de Grace, elle avait la flemme de bouger


    -Ces contrebandier, dit-elle avec un petit sourire en coin, tous des tires au flanc.

    Il sourit lui aussi, après tout c’était une blague récurrente à bord, faut dire, pour ce qu’ils étaient payés ils avaient bien le droit de se la couler douce de temps en temps.

    -Écoute, j’voulais t’dire, t’occupe pas ce qu’on dit ces crétins tout à l’heure, t’a bien fait de lui souffler dans les bronches au commandant, depuis le temps qu’il nous fait bosser comme des bœufs pour un salaire ridicule... Eux ils ont juste la trouille de perdre leur job.


    -Je sais bien, mais y a des trucs comme ça qui me font partir au quart de tour, alors bon...

    -Bah je sais pas si ça va changer grand chose mais au moins t’aura essayé.

    -Tu crois vraiment que le traiter de porc lubrique va faire changer les choses?


    Il éclata de rire.


    -Tu lui a vraiment dit ça? Je croyais que c’était juste une rumeur.

    -Non non, je lui ai vraiment dit ça.

    Dit-elle avec un sourire en coin devant l’hilarité de l’ase.

    -Mouhahahahaha porc lubrique hahahaha, ça lui va comme un gant!

    -Ouais je sais, depuis le temps qu’il essaie de poser ses sales pattes sur moi.


    Il fallut une bonne minute a Gunther pour arriver a calmer son fou rire sous le regard pétillant de Maëlya, y en aura au moins un que sa mésaventure aura fait rire. Quand il se fut un peu calmé il reprit.

    -Écoute, j’avais autre chose à te dire aussi, les gars m’ont dit que t’avais explosé tout le monde dans le simulateur de vol...


    -Ah oui, j'étais pilote de chasse tu sais, dans la flotte du cercle, j'était franchement pas mauvaise,
    la fierté et l’amertume se disputaient le terrain dans sa voix.

    -Mazette, si j’avais su qu’on trimbalait une ex militaire... et pourquoi t’es plus dans l’armée?

    -J’ai dit a mon commandant d’aller se faire voir...


    Et le bonhomme d’éclater de rire a nouveau.

    -Non mais vraiment tu retiendras jamais une leçon hein!

    -Ben faut croire que non
    , répondit-elle en souriant. Si elle n’avait pas été aussi fatiguée elle aurait rit avec lui, rien que le fait de se rappeler de la tête du commandant ce jour là, de la tête de son second.... bref

    -Bon attend, j’avais un truc a te dire moi,
    dit-il en reprenant sa respiration. T’as d’ja entendu parler de Pandore?

    -La vivenef, oui, vaguement.


    -Ben écoute ils sont arrivés au spatioport cette nuit, et il paraît qu’ils cherchent des pilotes.

    -De chasse?


    -Nan de charrette à bras, bien sur de chasse andouille!

    -Mais c’est une bonne nouvelle ça!


    -Ben ouais


    -Gunther tu sauve ma journée!
    Dit-elle en lui plaquant une bise sonore sur chaque joue. Bon j’ai pas mon cv sur moi mais j’suppose que l’ordinateur d’une vivenef ça sait faire des recherches hein.

    -Tu l’a dit, allez fonce


    -Merci Gunther, j’t’en doit une!

    Elle s’éloigna en courant, toute sa bonne humeur revenue. D’un coup elle se souvint d’un truc hyper extra important qu’elle devait dire a Gunther, elle se retourna et cria

    -Hey Gunther, te laisse pas faire par ce gros porc lubrique hein, tu vaux mieux que ça!


    Elle repartit sans attendre, souriant en entendant rire l’ase dans son dos, il en avait pour quelques années à rigoler de celle là...

    [hrp/ * Référence inside, à nouveau, mais celle là j'ai limite honte de la connaitre alors j'vous laisse chercher xD]


    Dernière édition par Maëlya Reydan le Mer 3 Déc 2008 - 12:42, édité 2 fois
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Maëlya Reydan le Mer 3 Déc 2008 - 11:31

    Nom : Reydan

    Prénom : Maëlya

    Surnom(s) : Maël ou lya voire maya

    Age : 25

    Jour de naissance : 21/06/3308

    Sexe : indubitablement féminin

    Race : Shitennô

    Unité : Contrebandière

    Profession / grade : pilote, pour le grade...heu j'avoue que j'ai aucune idée sur la question...

    Lieu de vie : Pandore, du moins j'espère

    Physique :

    Maëlya est jolie (autant commencer par l’essentiel) elle pourrait même être carrément belle et renversante si elle faisait un tout petit peu attention à son apparence, mais Maëlya est aussi négligée qu’une souillon, elle a pas franchement envie qu’on l'apprécie pour la forme de son joli petit cul moulé dans une tenue hors de prix et pour son visage recouvert d’une insupportable couche de maquillage.

    Maëlya est quand même vachement grande pour une fille du haut de son mètre soixante dix sept et quelques, et sa minceur aide pas, oui par ce que Maëlya est franchement mince, pas maigre, mais pas loin. Heureusement, Maëlya est pas mal musclée quand même, sinon on lui conseillerait vivement de suivre un régime hypergras histoire de remettre un peu de formes à sa silhouette longiligne. Cela dit Maëlya a des formes juste comme il faut, là ou il faut (traduction : oui, elle a de jolis (petits) seins en plus du joli petit cul mentionné plus haut), encore faut-il les voir sous les vêtement ample qu’elle porte. Pour Maëlya c’est du XL sinon rien.

    Maëlya a un visage pointu, des pommettes saillantes, de grands, d’immenses yeux bleus foncés (mais pas trop) de fins sourcils, le nez droit, très quelconque ce nez, il faut bien dire ce qui est, et une petite bouche aux lèvres fines mais bien dessinées.

    Maëlya a de longs, très longs cheveux bleus, à peine plus clairs que ses yeux qui descendent jusqu’au creux de ses reins, ils sont fluides, coulent comme de l’eau entre les doigts et c’est quasiment la seule concession qu’elle fait à sa féminité au sens ou les magazines pour névrosées de l’apparence l’entendent. L’autre concession à sa féminité ce sont les oreilles percées auxquelles elle accroche un peu de tout tant que c’est pas trop lourd.

    Maëlya a des mains de mec, de long doigts fins et musclés aux phalanges épaisses, couverts d’écorchures, de cals et de cicatrices, des mains qui savent travailler, des vraies mains qu’ont pas peur de plonger dans le cambouis quand c’est nécessaire. Pas franchement super glamour comme mains. Les mauvaises langues disent que c’est des mains de tueur.

    Maëlya n’est pas particulièrement complexée par son apparence, c’est juste qu’elle trouve que les fringues qu’on s’attend à voir sur une fille c’est pas franchement pratique dans la vie de tous les jours. Mais Maëlya acceptera volontiers de faire un effort quand c’est nécessaire (paraît même qu’il y aurait une robe dans son armoire, cela dit personne ne l’a jamais vue.)


    [Hrp/ record personnel battu, plus longue description physique jamais écrite... ouais, je fais pas d’efforts xD je sais]


    Caractère :

    Maëlya est sympa (là aussi autant commencer par le plus important) on l’apprécie généralement pour sa joie de vivre et son humour.
    Oui Maëlya est heureuse de vivre dans ce monde pourri, elle sait se contenter de bonheurs simples, et faire de sa routine quotidienne un plaisir toujours renouvelé... Enfin vous arriverez jamais à la faire sourire si vous la tirez du lit à une heure indue (c’est à dire tant qu’elle considère n’avoir pas dormi assez, et y’a des jours elle veut dormir vraiment beaucoup) surtout si c’est pour lui annoncer qu’on l’attend pour une raison x ou y qui consiste à devoir rester immobile et silencieuse pendant plus de dix minutes (ça devrait être interdit ce genre de trucs au réveil! (sauf si c’est dans un lit)).

    En plus Maëlya aime rire de tout (pas avec tout le monde quand même), faire des blagues plus ou moins vaseuses sur à peu prés tout ce qui lui passe sous le nez, de ses malheurs personnels bien à elle (jolie redondance) jusqu'à la déchéance de ce monde pourri en passant par les magasines féminins et la mode en général, les militaires, l'art, les nouvelles inventions de la nova.corp. , la météo (vaseuses les blagues j'ai dit)... j'en passe et des meilleures.
    Bon et puis Maëlya est quand même pas mal désinvolte quoique le mot désinvolte ne ne convienne pas tout à fait, disons plutôt qu’elle a le sens des priorités, ses priorités n’étant évidement jamais celles qu’on voudrait qu’elles soient,elle fera toujours passer un bidouillage sur sa machine avant l’ordre express et urgent de se rendre au briefing, « deux minutes, j’arrive » étant l’une de ses phrases préféré dans ce genre de cas, le temps d’attente pouvant varier de deux minutes à une demi heure en fonction du ton employé par l’interlocuteur.

    En fait Maëlya n’est définitivement pas désinvolte, y a qu’à voir la facilité avec la quelle elle peut s'énerver dans certaines situations, principalement quand ce [censuré]de[censuré]d'[censuré]de[censuré] décide qu'il refuse de fonctionner comme elle voudrait, ou bien parce qu'elle assiste à quelque chose qu'elle trouve profondément injuste. Et histoire d’en rajouter une couche Maëlya est aussi pas franchement finaude, elle a tendance à parler avant de réfléchir et pense sérieusement à se faire rajouter une fonction « tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de l'ouvrir» vu que ça lui a attiré des ennuis plus d’une fois et que malgré de gros efforts elle a quand même du mal à contrôler ça.

    Maëlya elle est quand même assez mystérieuse, malgré l’impression première d’accessibilité et d’ouverture, un peu comme si elle utilisait son humour et sa joie de vivre comme protection pour éviter d’avoir à parler d’elle même.

    Bon mais parlons boulot un peu :

    Maëlya est un pilote casse cou, fonceuse et qui agit à peu prés comme elle parle, sans réfléchir pour les mauvaises langues, à l'instinct en jargon de pilote. Maëlya préfère prendre le danger à la rigolade, ce qui lui donne un air intrépide... du moins en apparence cela dit elle est quand même pas stupide au point de pas reconnaître une mission « franchement pourrie » quand elle en voit une, mais c’pas grave hein, pasque quand faut y aller ben... autant le faire avec le sourire. Faut quand même préciser que quand elle pilote Maëlya est d’un calme à (presque) toute épreuve(faut quand même pas pousser mémé dans l’huile de verguine), elle est même tellement cool que tu pourrais mettre ta bière au frais sous son siège (cool au sens premier du mot anglais, qui veut dire froid, au cas ou il y aurait des anglophobes dans la salle.)


    Don :

    Le pilotage. Maëlya a dû travailler pas mal pour en arriver là ou elle est, mais elle sait qu’elle a de quoi être fière de ses capacités et qu’elle ne se fera pas descendre par le premier naze venu (ni par un quelconque crétin qui pilote un vaisseau fut-il noir et brillant) d’ailleurs le travail qu’elle a fourni lui a permit d’apprendre à contrôler toutes sortes d’engins. Tant que ça vole y’a moyen de moyenner.

    Le bidouillage, ouais, pas la mécanique, le bidouillage, une science à part entière ou comment réparer un chasseur avec une bouteille de nuka-cola et un morceau de chaussette à carreau (comment ça j’exagère?).

    La Mécanique aussi, Maëlya est peut être pas la meilleure mécano du cercle mais elle met un point d’honneur à connaitre la machine sur la quelle elle vole sur le bout des doigt « pasque ça peut toujours servir », ce qui s’avère effectivement utile en cas de mission « franchement pourrie » qui tourne mal... D’ailleurs ça se saurait si ce genre de mission pouvaient tourner bien hein....

    Dans la liste des trucs moins utiles à première vue : la couture, et la fabrication de bijoux.


    Relations :

    Maëlya aime tout le monde!
    Plus sérieusement, sa tante, qui est accessoirement sa mère adoptive, est le dernier membre de sa famille et elles s’aiment beaucoup même si elles n’arriveront jamais à vivre toutes les deux à cause d’une incompatibilité de fonctionnement.
    Elle s’entend pas trop mal avec l’équipage de la vivenef, sur laquelle elle est arrivée environ un mois et demi avant la bataille de Dédale. Bien que cette bataille ait été une catastrophe sans précédent elle a aussi beaucoup resserré les liens entre les membres de l'équipage qui ont survécu, alors même si elle ne connait pas encore tout le monde, elle apprécie a sa juste valeur la compagnie de ceux qu'elle côtoie au quotidien.
    Il n’y a qu’une personne dont on puisse vraiment dire qu’elle la déteste, d’ailleurs si Jamais elle recroise ce [censuré] de [censuré] de Leroy elle mettra sa menace à exécution sans hésitation.

    [hrp/ Et encore c'est la version résumée, mais si je doit raccourcir je le ferais... je suis a peu prés sure que même en cinq posts je vais avoir réussi a oublier des trucs...
    Ah et je demande pardon d'avance pour les fautes en tous genre, j'ai un peu oublié de dormir cette nuit tellement cette histoire m'a absobée, alors il est possible que j'en aie fait pas mal.]


    Dernière édition par Maëlya Reydan le Mer 3 Déc 2008 - 12:47, édité 1 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Invité le Mer 3 Déc 2008 - 12:06

    Bonjour !

    Alors, je crois que c'est finit, là, il me semble qu'on a tout, en tout cas...

    Alooooors, que dire, que dire... Bah, ça me semble bien à moi. Le seul truc sur lequel je ne suis pas d'accord, c'est quand tu dis "ce monde pourrit". c'est vrai qu'il existe quelque "pourritures" dans le cercle, mais il s'avère que l'époque dans laquelle on est est tout de même prospère. C'est pas la joie tout les jours, mais finalement, ce n'est pas du tout pourrit.

    Et ce, sur n'importe quelle planète ! Elles ont chacune leurs petits travers, mais s'en sorte plutôt bien, finalement.

    Pour le grade... à 25 ans, je dirais pas plus que sergent d'escadrille. Mais en plus, si on veut être perfectionniste (et on l'est), je rajouterais que, sur un navire de contrebande, on prends des grades plutôt par la confiance et l'ancienneté que par le cursus suivit. Donc, venant d'arriver, pilote, pilote de première classe. Voir caporal, si elle est vraiment douée et qu'elle a fait ses preuves auprès de l'escadrille...

    Aussi, pour pandore : oui, je pense pas que ça pose de problème. Wywyn, réjouis-toi, tu vas sans doute avoir une pilote de plus !

    Pour la longueur de la fiche, moi, ça me pose pas de soucis... va p'tet y avoir Neklas qui va râler par contre (mais ne fait pas attention à lui ! ^^)... Cool

    Au fait, t'as parcourut le forum un moment, alors question : tu dois être au courant que Pandore a eut une petite... altercation avec les forces de l'ordre... étais-tu présente à bord à ce moment, ou t'es-tu fais engager après ?

    Voilà, c'est tout pour ma part !

    Ah, si ! Bienvenue !
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Maëlya Reydan le Mer 3 Déc 2008 - 12:25

    Je le savais bien que j'allais oublier des choses xD

    En premier, merci pour ton accueil et ta réponse ultra rapide! c'est pas partout qu'on a droit a une réponse moins d'une heure aprés avoir posté une fiche! ^^

    Alors le truc du "monde pourri" c'était plus une expression du cynisme de la narratrice que l'expression de la pensée du personnage, l'idée c'était que quelqu'un de profondément pessimiste parle du caractère de quelqu'un d'incurablement optimiste... avec une pointe de désespoir dans la voix et tout et tout, appelons ça un effet de style ou de narration, cela dit je peux le modifier bien sur, ça n'est qu'un détail.

    Pour le grade personnellement je pensais a pilote de première classe simplement par ce qu'elle est pas mauvaise aux commandes d'un chasseur mais que c'est quand même une toute pitite nouvelle qu'a des antécédents pas forcément simples a gérer, même sur un navire de contrebande. (entre autre le fait qu'elle se soit fait virer de deux vaisseaux en insultant le commandant... bref xD promis elle va essayer d'être sage a l'avenir)

    Elle est sur Pandore depuis un mois et demi environ au moment de la batille de Dédale, j'vais bien trouver un coin ou rajouter ça....

    EDIT : vala changé la date de la dernière partie de l'histoire, et rajouté un bout dans les relations.c'est un peu bancal mais ça m'évite de devoir rajouter un post entier mon histoire xD
    avatar
    Erylianen Noerya
    Médecin-chef de bord - Pandore

    Nombre de messages : 118
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : /
    Couleur RP : #e78640
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/08/2007

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Erylianen Noerya le Mer 3 Déc 2008 - 16:59

    Ha ha ! je te rassure, ce sera pas tout les jours que tu auras le droit à une réponse rapide... Surtout dans le Rp...

    Enfin bon, modification faîtes, perso, j'ai pas grand chose à redire en plus sur ta fiche... ou du moins, rien qui me vienne immédiatement à l'esprit. Si ça me vient plus tard, je le dirais.
    Maintenant, manque plus que la bien aimable participation de Neklas, pour voir si ça lui va aussi et si c'est le cas, je te validerais (avec Hazel).

    Ah, aussi :
    Maëlya aime tout le monde!

    Hu hu, pauvre folle, ne t'avance pas trop vite à ce sujet là... Cool
    avatar
    Neklas Aéris
    Lieutenant tactique - Adonis

    Nombre de messages : 328
    Age : 34
    Localisation actuelle : Sur le pont
    Mission actuelle : Convaincre les autres.
    Citation : Il y a toujours deux tactiques, la bonne et celle de l'armée.
    Couleur RP : #9f1919
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 08/03/2008

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Neklas Aéris le Mer 3 Déc 2008 - 18:39

    Comment ça je vais râler pour la longueur, je râle jamais pour la longueur d'abord, je précise simplement qu'on peut faire une fiche en un seul post et que ce n'est même pas interdit et que ... bon ok je râle quand c'est trop long, mais moi j'ai envie de RP et pas de lire des fiches longues et validables parce que ... ben Hazel l'a fait donc c'pas la peine que moi je le fasse si ?

    Alors ouiiii bienvenue, d'accord avec la miss d'avant et ouais quelqu'un qui va aimer Elk !

    Allez validons chère collègue ... Orangisons et ensuite tu as le droit de poster dans la réunion de l'escadrille (faut réviser pour la BAC)

    Voilou !


    _________________
    Toi, mon cher ami

    Tu vas voir ta gueule.
    avatar
    Erylianen Noerya
    Médecin-chef de bord - Pandore

    Nombre de messages : 118
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : /
    Couleur RP : #e78640
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/08/2007

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Erylianen Noerya le Mer 3 Déc 2008 - 20:07

    Si, c'est la peine, t'as été nommé modérateur des fiches pour lire les fiches, qu'elles soient longue ou courte, qu'elles aient à être critiquée ou pas, car deux avis valent mieux qu'un. Je peux très bien avoir loupé un truc qui pourra te sauter aux visages, d'abord =p

    Alors, au final, tu l'as lue cette fiche ou pas ? car avec ça, je sais plus moi...

    (désolé, Maël, tu seras sans doute validée que demain...)
    avatar
    Neklas Aéris
    Lieutenant tactique - Adonis

    Nombre de messages : 328
    Age : 34
    Localisation actuelle : Sur le pont
    Mission actuelle : Convaincre les autres.
    Citation : Il y a toujours deux tactiques, la bonne et celle de l'armée.
    Couleur RP : #9f1919
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 08/03/2008

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Neklas Aéris le Mer 3 Déc 2008 - 20:09

    Mais oui je l'ai lue ! J'aime pas quand tu postes avec Eryl t'es pas gentille !


    _________________
    Toi, mon cher ami

    Tu vas voir ta gueule.
    avatar
    Timothy McAllister
    Lieutenant astrogateur - Pandore

    Nombre de messages : 189
    Age : 30
    Localisation actuelle : Je...Je suis à mon poste, metapezpas !
    Mission actuelle : Heu...Je pense qu'on doit aller sur Mars. Hein ? Je...Ouioui, je m'y mets !
    Citation : J'ai vu le futur...On va tous crever ohmerdeohmerdeohmerde jeveuxpasmourir !
    Couleur RP : #00CC00 ...Ben...Oui.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Timothy McAllister le Mer 3 Déc 2008 - 22:14

    Maëlya aime tout le monde!
    Moi aussi, alors ?

    Gargl...

    avatar
    James P. Stewart
    Capitaine de l'escadrille "Halloween" - Nimue

    Nombre de messages : 98
    Age : 30
    Localisation actuelle : En train de boire. Ou de cuver. Des fois, je pilote aussi, promis !
    Mission actuelle : Quelle mission ?
    Citation : Dans la vie, y'a deux types de gens. Ceux qui la ferment, et ceux qui meurent. Alors ferme-la.
    Couleur RP : YellowGreen, parce que Yellow ou Green tout seul c'est trop simple !
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 16/03/2008

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par James P. Stewart le Mer 3 Déc 2008 - 22:15

    Timothy McAllister a écrit:
    Maëlya aime tout le monde!
    Moi aussi, alors ?

    Gargl...
    Hic.

    ( oui, j'ai honteusement double-posté, mais ce soir j'avais envie de flooder une fiche Surprised Désolé Maya Surprised )
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Maëlya Reydan le Mer 3 Déc 2008 - 22:36

    réponse dans l'ordre inverse... par ce que... ben parce que :^


    Neklas a écrit:Mais oui je l'ai lue ! J'aime pas quand tu postes avec Eryl t'es pas gentille !
    Merci d'avoir lu bien que ça ait pas l'air de t'avoir enchanté plus que ça xD pourtant je fait des effort pour que même long (ok, horriblement long) ce soit facile a lire.
    Je crois qu'elle est possédée par son perso :^ je vois que ça

    Ryryl a écrit:(désolé, Maël, tu seras sans doute validée que demain...)
    Prendez votre temps moi j'ai du sommeil a rattraper de toute façon, au moins 24 bonne heures là xD

    Neklas a écrit:bon ok je râle quand c'est trop long, mais moi j'ai envie de RP et pas de lire des fiches longues et validables
    Mais oui mais ma fiche elle est bien Very Happy et puis elle est drôle en plus et elle est bien aussi... ah je l'ai déja dit
    avec tout le temps que j'ai passé dessus, une nuit blanche entière quand même (vu que j'ai dû commencer a écrire pour de vrai vers 22/23h) elle mérite d'être lue et relue et rerelue study vous en faites pas, je vais me débrouiller toute seule pour ça xD ne serait-ce que pour ne pas oublier ce que j'ai bien pu raconter dedans!

    Neklas a écrit:ouais quelqu'un qui va aimer Elk !
    Oui, Maëlya aime déja Elk, moi aussi d'ailleurs, il est excellent ce perso Mr. Green et aussi Grave (avec un grand G, faut ça) que ça puisse paraitre elle trouvera aussi qu'Eryl est sympa sous ses airs de gamin insupportable... bon mais elle a un grain faut dire aussi.

    Neklas a écrit: Orangisons et ensuite tu as le droit de poster dans la réunion de l'escadrille (faut réviser pour la BAC)
    Ça tombe bien, le orange me va bien au teint, a moi pas a Maëlya, du orange avec ses cheveux bleus... (ha je suis censée jouer quelqu'un qui se fout pas mal de ce genre de trucs... reprenons) ok, du orange, pourquoi pas xD

    ah et sinon mon post pour la bac est déja plus ou moins en cour de rédigeation (si a cette heure-ci j'ai le droit d'inventer des mots) mais je voulais envoyer un mp a Elk pour connaitre deux trois trucs essentiels du genre, c'est qui fanny? pasque j'ai pigé que c'était le commandant de l'escadrille qu'elle a disparue, mais dans quelle mesure je doit en tenir compte toussa? ... je vais continuer cette conversation par mp

    @ Timothy, j'ai pas encore lu ta fiche ni tes rp mais Maëlya aime tout le monde, sauf Chris Leroy, donc techniquement elle aime pas tout le monde, techniquement c'est un mensonge de dire qu'elle aime tout le monde, mais vu que le monde se passerait vonlontier de Chris Leroy qui est quand même un sacré enfoiré on peut dire qu'elle aime tout le monde

    floodons gaiment, quand le chat est pas là toussa, les marmottes mangent le chocolat et jettent le papier alu, c'est bien connu

    EDIT, roooh honte sur moi, j'ai lu la fiche et les rp de Timothy! c'est juste que j'ai retenu les avatars et pas les noms que quand on prévisualise on a que les noms et pas les avatars!
    mais si mais si Maëlya aimera Timothy, je suis sure qu'ils pourront avoir des non-conversations a coup de prédictions catastrophiques et de claculs mathématiques absolument passionnantes!
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Ariel McLamb le Mer 3 Déc 2008 - 22:48

    C'est dégueu !

    J'ai le perso totalement associal, et sur Pandore, la moitié des gens l'aiment quand même.

    Allez, ça vous dégoûterait de jouer un üb4rg33k !
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Maëlya Reydan le Mer 3 Déc 2008 - 22:51

    La moité des gens l'aiment quand même, ou la moitié des gens ont pitié de lui et donc font style qu'ils l'aiment bien et seulement un ou deux (genre Elk) l'aiment quand même?

    Pis désolée hein mais que ce soit RP ou IRL les g33k ça roxxe
    -Fan des geeks-
    -légèrement geekette sur les bords-
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Invité le Jeu 4 Déc 2008 - 20:33

    Et voilà, c'est validé et orangisé !

    désolée, c'est bien jeudi, mais en fin d'après midi, maiiis...

    Mais j'ai dormi finalement ! ;_;

    Pour Neklas : Perso, j'aime bien poster avec Eryl, na ! >3
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Maëlya Reydan le Jeu 4 Déc 2008 - 22:19

    Cool ^^ merci

    J'ai dormi aussi xD toute la journée aussi, ou pas loin, donc c'pas trés grave ^^
    pis comme dirait ... ben tient la seconde d'ailleurs, on est pas aux pièces :p
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Invité le Ven 5 Déc 2008 - 23:22

    Tiens ... une pilote ... COOL ^^


    Bienvenue (je sais, maxi à la bourre, mais on se refait pas >_<)
    avatar
    Maëlya Reydan
    Pilote première classe de l'escadrille "Hécate" - Pandore

    Nombre de messages : 147
    Localisation actuelle : Pandore, le hangar
    Mission actuelle : En pleine révision pour le BAC... nooooooon pas ça!
    Citation : Deux minutes, j'arrive...
    Couleur RP : #6495ED pasque Cornflowerblue !!!
    Date d'inscription : 19/11/2008

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Maëlya Reydan le Dim 7 Déc 2008 - 12:55

    Merci cher confrère :p

    (encore plus a la bourre, au moins on se sentira moins seuls xD)

    Contenu sponsorisé

    Re: Maëlya Reydan - Pilote... enfin on essaie

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 25 Sep 2018 - 3:29