Messages pour l'équipage de pandore.

    Partagez
    avatar
    Erylianen Noerya
    Médecin-chef de bord - Pandore

    Nombre de messages : 118
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : /
    Couleur RP : #e78640
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/08/2007

    Messages pour l'équipage de pandore.

    Message par Erylianen Noerya le Sam 4 Aoû 2007 - 19:57

    Bonjour capitaine.

    Je n'écris pas cette lettre pour semblerait-il, narrer une bonne nouvelle. Quoi que finalement, elle n'est pas bien mauvaise, dans le fond. Ça dépend pour qui. Oui, en fait, quand on y réfléchit bien, c'est même une bonne nouvelle pour certains membres... Bien que d'autres puissent ne pas aimer cette nouvelle là. En fait, certains y trouveront une part de satisfaction, tandis que d'autres y verront une sinistre nouvelle. Moi je vous assure que...
    Accouche Papi ! Tu m'as demandé de venir, je compte pas vieillir sur place pour tes beaux yeux !
    Oui, pardon, tu as raison. Donc, capitaine, si je vous enregistre ce message, c'est qu'il vous concerne, il concerne Eryl derrière moi qui est en train de s'ennuyer et il me concerne.
    Normal, sinon, t'enregistrerais pas ! Tu deviens vraiment sénile !
    Donc ce que je veux vous annoncer... J'aurais bien pu le faire moi même et en face en fait. Ç'aurait été plus courtois de ma part. Mais nous allons nous poser sur cette merveilleuse terre de Babylone où je désire passer mes vieux jours, je n'ai pas envie de louper cette chance à cause de discutions qui, je le sais bien, ne me feront pas changer d'avis. Et c'est pourquoi...
    Accouche, vieux débris !
    C'est pourquoi je me relève de ma fonction de médecin, et je laisse Eryl la prendre à ma place.
    QUOI ?!?
    Je le pense suffisamment qualifié pour.
    Mais t'es malade ! Il est pas question que je devienne médecin pour de bon !
    Et moi je ne le suis plus...
    Et encore moins pour cette bande de bras cassés !
    Je deviens si vieux et incompétent...
    Merde, c'est enregistré là ?
    Je sais qu'il fera du bon travail.
    Hé ! Vieux croulant ! J'ai le droit de donner mon avis, non ?
    Je vais moi même vous dresser sa fiche, je vous fais l'honneur d'exécuter ce dernier travail.
    Tu m'écoutes ?!
    Sachez que j'ai toujours été fier de travailler pour vous et que ma loyauté restera sans faille, jusqu'à la fin de mes temps. Et malgré son caractère, je sais que mon jeune ami saura vous donner, en sa qualité de médecin, entière satisfaction.
    Car niveau sociabilité, c'est pas gagné !
    Il râle derrière moi, je sais que vous l'entendez...
    Ah ouais, car en plus, tu fais semblant de m'ignorer depuis tout à l'heure ?
    Mais sachez que je suis certain qu'il est ravi de ce poste à bord de Pandore.
    Ça se voit, je saute de joie...
    Et je sais qu'il s'engage au plus profond de lui...
    À tous vous laissez crever !
    Vraiment au plus profond...
    Vous pourrez creusez comme vous voudrez, en profondeur ou pas, ma motivation est nulle !
    À vous maintenir en vie et vous soigner et aider dans n'importe quel cas de figure. Car je le sais, il est gentil, au fond.
    Vieux croûton.


    Je commencerais simplement par sonNom : Noerya. J'ai réussi à lui extirper. Je vais avouer que ce n'était pas sans peine, il n'est pas du genre trèès...
    T'as pas à savoir mon nom ! Ça te servirait à quoi ? À passer le purgatoire du paradis de l'ancien monde ? Non, que dalle ! Alors ça sert à rien ! Je sais pas comment tu l'as trouvé, et je sais pas pourquoi tu le cherchais, mais c'est inutile !
    Trèèèès... coopératif. Je ne sais pas en quoi cela vous aidera beaucoup, en effet, d'avoir son nom, mais gardez le quand même.
    Allons, docteur Noerya ça sonne bien, non ?
    - Mais j'en ai rien à fiche que ça sonne bien ou pas, vieux croulant !- Tu me remercieras plus tard...
    - Plutôt m'arracher la langue et les yeux.- Moi aussi je t'aime bien va.
    - Huumf !
    - Ah ! Tu vas rire, je croyais avoir mit sur pause mais en fait non...
    - Je me barre, t'as gagné, je me casse d'ici !
    - Pour aller où ?
    Bon, passons à la suite.

    SonPrénom : Erylianen la seule chose qu'il veuille bien donner de lui naturellement.
    C'est pour que vous puissiez mettre un nom sur le sale gosse quand vous l'insultez dans son dos...
    Allons, allons, tu es en colère ?
    ...
    Ça te passera... Je le sais, car au bout de 6 mois, je pense pouvoir te connaître. Bouder comme ça... Tu ne le fais pas bien souvent, tu préfères...
    Va voir ailleurs si j'y suis vieux crabe !
    Te disputer de la sorte avec les gens. Voilà, ça va mieux maintenant ?
    Ah ! Tu m'énerves !
    Plus pour bien longtemps, rassure toi.
    Allez, ensuite, si je me souviens bien des informations demandées par la capitaine...

    Bien sûr ! LeSurnom ! Tu vois que ma mémoire ne se fait pas encore trop défaillante....
    Mais si elle l'est !
    Alors, toi ton surnom... Ah oui !!
    Non, non, je n'en ai pas !
    Allons, c'est mignon !
    Ça n'a rien de mignon ! Qui voudrait qu'on l'appelle "chat noir" ?
    Merci ! Je ne m'en souvenais plus pour te dire la vérité...
    Tu enregistrais ! Espèce de...
    Reste poli devant le capitaine ! Bon, chat noir, oui, et dans toutes les inclinaisons possible de langues. Ce n'est pas qu'il porte spécialement malchance, non, c'est que lui n'a jamais de chance. Amusant, n'est-ce pas ?
    Et surtout biiien pour un médecin !
    Mais croyez moi que sa maigre chance va dans la vie de ses patients. Tu en as perdu...?
    Aucun.
    Voilà, bien pour un médecin donc ! Ah ! Et il y a évidement Eryl ou Ery... Tous simplement.

    Maintenant je crois que c'est l'Age... Qu'en penses-tu ?
    Que tu peux toujours courir pour que je te réponde !
    Oui, il me semble que c'est ça...
    Tu peux p'tet te passer de le dire ?
    Il me semble que ça te fait...
    Hé ! Tu m'écoutes ?!
    Si je ne me trompe pas...
    Voilà qu'il m'ignore encore ce vieux fou...
    15 ans !
    Mais la ferme ! Ils sont pas obligés de savoir !
    Trop tard, c'est dit !
    Et comment tu le sais d'abord ?

    Grâce à ton Jour de naissance pardi !
    Comment tu connais ça toi ?
    C'est un secret...
    Je te crois pas, en fait, tu connais rien du tout !
    Mais siii, c'est le (vendredi) 13 décembre.
    Non.
    Le fait que tu nies si vivement démontre que c'est bien ça.
    Mais si ce n'était pas ça, j'aurais nié aussi !
    Et c'est pas ça ?
    Mais si !
    Donc, tu vois ! Allons la suite !

    Que je me souvienne... C'est le... Sexe !
    Qu'est-ce que tu regardes comme ça..? Pourquoi tu t'approches ?!? Hé ! Mais qu'est-ce tu fais ?! Mais !?! Dégage !! Espèce de... Vieux con ! Espèce de pédophile ! Vieillard sénile ! Espèce de satyre !! Je te ferais emprisonner ! Arrête ! Déga... ges vieux croûton ! Hiiiiiiiiiiiiiii!
    Voilà, un garçon donc, c'est certain !
    T'aurais pas pu me demander plutôt que de me déshabiller, espèce de vieux pervers !! Vieux fou imbécile sénile !
    Tu ne me l'aurais pas dit...
    Mais si en plus !
    Je sais que non. Me regarde pas avec ces yeux là, allons, n'aie pas peur comme ça !
    Ne t’approche pas de moi vieux cochon !!
    C'était juste une petite osculation... Et lâche ce scalpel, tu vas te faire mal...
    Éloigne toi avant...
    Et rattache ton pantalon, même si ce n'est qu'un enregistrement audio, ce n'est pas présentable devant une dame.

    *schtoiiiIIiiIiing !*

    Encore un peu à droite si tu veux viser la tête avec ton scalpel mon garçon...

    Après vient la Race... Huuummm...
    Interdiction de m'autopsier ! Je te tuerais avant !
    Je n'en avais pas l'intention voyons...
    Reste loin quand même !
    Non, et puis, ça se voit quand même.
    Car le fait que je sois un garçon se voyait pas ?!
    Moins.
    Mais t'as d'la merde dans les yeux !
    Reste poli. Bon, a-t-on besoin de tergiverser des heures durant ? Tu es une nouvelle race découverte il y a peu !
    Je suis humain ! Vieux Crétin !
    Ah vraiment ?
    Mais oui ! Non, t'es sérieux quand tu dis ça ?
    Un humain peut vraiment avoir un aussi mauvais caractère ? T.t.t.t... Allons, allons, en tant que médecin, il va falloir que tu t'améliores. Un médecin doit aussi soigner les maux de coeur, les problèmes intérieurs de ses patients autre que les plaies visibles, tu sais ?
    Bin ils seront gentil les maux de coeur, ils iront voir un infirmier !
    Oh oh ! Cela veut-il dire que tu acceptes le poste ?
    Nan.
    Je t'en suis, infiniment reconnaissant !
    Prends plutôt un infirmier justement.
    Tu ne peux pas savoir !
    Je me barre de ce vaisseau au prochain arrêt sur une planète.
    Tu veux tant rester avec moi ? Houuu c'est touchant !
    Quoi ? Ah non, je préfère encore soigner la bande de débile qui sert d'équipage.
    C'est enregistré tu sais ?
    M'en fout.

    Donc, puisque que tu resteras ici, tu seras un... Aller ! Ton Unité?
    Si t'attends que je réponde, tu peux te mettre un doigt dans le C...
    Contrebandière ! Oui, bravo tu as gagné !
    Tu deviens vraiment cinglé le vieux...

    Et quel sera ta Profession et grade ? Aller, aller ?
    Ton jeu de devinette, laisse moi te dire que c'est de la me...
    Médecin ! Ouiii !! Capitaine ! Vous êtes toujours là ? Il accepte ! Vous voyez que j'ai bien fait de le choisir ! Il est compétant, malgré les apparences !
    Ça veut dire quoi ça ? Et j'ai toujours pas dit que j'acceptais en plus..
    Tu acceptes.
    C'est ce genre de truc qui me donne envie de refuser vieux schnoque !
    Mais tu n'as pas le choix, tu soignes ici, c'est tout mon garçon !
    Arrête de m'appeler comme ça !
    Qui soignera ces braves gens de Pandore ?
    Mais rien à fiche ! Qu'ils se démerdent !
    - Tu les laisserais vraiment mourir ? Vas tu devenir un vieux médecin qui fera passer l'argent en priorité plutôt que la vie ?
    - ... Bien sûr que non...
    - Ils ont besoin de toi ici. Soigne les au moins par...
    - esprit de contradiction ?

    Voilà, Eryl S'engage officiellement à devenir médecin de Pandore et à soigner, quitte à ce qu'il se tue à la tache, les personnes de Pandore par esprit de contradiction !
    Se tue à la tâche ? Faut pas abuser non plus... faut arrêter de fumer Papy !
    J'ai jamais fumé pour ta gouverne, petite jeunot.
    Et y'a aussi que je veux que Pandore soit à jamais en forme... Je vous soigne pour que vous l'entreteniez !
    Et pour ce qui est du grade... Tu en as évidement pas...
    Ca m’aurait étonné sur une vivenef de contrebande aussi...
    On ne sait jamais !

    Quoi qu'il en soit, ton Lieu de vie sera maintenant...?
    ...
    ...?
    ......
    .........?
    Tu comptes le faire durer combien de temps ce silence grotesque ?
    Jusqu'à ce que tu me le dises fiston !
    Tu me fatigues...
    Et attention y'a un piège !
    Bon, bon, arrête de me fixer comme ça, on dirait vraiment un pervers... Pandore...
    Perduu !!
    Quoi ? Qu'est-ce que tu débloques encore vieux sénile ?
    Ce sera le cabinet médical de Pandore !
    Mais c'est pareil ! Et en plus, faudra bien que j'en bouge !
    Pas question, et si quelqu'un arrivait ?
    Pandore me préviendrait...
    Mais mon garçon ! Avec ton sens de l'orientation, il sera mort avant que tu arrives, ton patient ! Même s'il ne souffrait que d'une coupure au doigt !
    T'étonne pas su tu te réveilles pas demain, vieux schnoque..
    avatar
    Erylianen Noerya
    Médecin-chef de bord - Pandore

    Nombre de messages : 118
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : /
    Couleur RP : #e78640
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/08/2007

    Re: Messages pour l'équipage de pandore.

    Message par Erylianen Noerya le Sam 4 Aoû 2007 - 20:07

    Bon, ne t'impatiente pas voyons, il ne nous reste plus grand chose... LePhysique !
    Ça va, on sait quand même à quoi je ressemble ici...
    Sans coeur ! Et pour les nouveaux venus ?
    Mais on s'en tape des nou...
    Commençons par le général : tu es petit.
    Je te remercie de me le signaler, vieillard ! Mais j'ai pas fini de grandir en plus !
    Mais tu es quand même petit pour ton age. On ne peut pas dire non plus que tu sois très musclé. Oui, tu as une petite carrure. Petit, frêle et ayant une petite carrure, si c'est pas malheureux. On te donne une tape dans le dos, tu t'effondres à moitié ! Bon, tu as l'avantage d'être souple et agile, et très léger. D'où ta sale manie de t'asseoir partout. Bon, force physique... C'est suffisant pour soigner les gens, tu n'as jamais eu de problème de ce point là. Bon, voilà... je crois que c'est tout...
    Papy... Là, je n'ai pas de tête...
    Ah ouiii ! Où avais-je la tête ! Ho ho ho, as tu vu le jeu de mots ? Tête... Tête ! Non ? Bon, pour ta tête... C'est une tête d'adolescent, évidement... Encore ronde... Et assez féminine quelque part... je devrais peut-être re-vérifier si tu es bien un garçon...
    Si tu désires te prendre un coup de pied dans ton attribut masculin...
    Nan, une fille serait plus charmante que toi... Bon, que dire ? Une bouche fine mais marquée, un nez pointu, et des yeux en amande... de couleur bleu. Des cheveux châtain clair, tirant presque sur le blond, toujours en bataille... Et cette tête toujours mi provocante, mi hautaine et mi grognon...
    Ca m'en fait des demi ça...
    Mon garçon, va falloir faire quelque chose si tu veux plaire aux filles.
    Je veux pas plaire aux filles.
    Surtout au niveau vestimentaire. T'es toujours resté un peu sur Troie on dirait... Regarde, un pantalon large, de grandes chaussures bien serrées, un tee-shirt blanc et toujours cette sorte de petite cape... Et toujours, toujours cette paire de lunette.
    Ça peut toujours être utile...
    En quoi ? Dans l'espace, y'a pas de sable à se protéger.
    Fiche moi la paix avec ça.
    À moins qu'il y est une valeur sentimentale ?
    Je te dis de me laisser tranquille !
    Oh, bien, biien, ne te fâche pas comme ça...

    Quel Caractère ! Tiens ! Que peut-on dire de toi là dessus ? Tu es ce que le commun des gens appellent un sale gosse... Tu es toujours en colère contre tout, tu es toujours provoquant, blessant, cherchant à te faire détester par tout le monde et tu n'aimes rien... Tout ce que tu penseras à mal, tu le dira, tout ce qui peut te permettre d'énerver quelqu'un contre toi, tu le dira. Tu as une attitude quelque fois hautaine même. Mais je sais que c'est par pure provocation, car encore une fois, tu sais que ça énerve. Tu es malpoli, irrévérencieux, impatient, irrespectueux, surtout au niveau des différentes hiérarchies. Ça doit venir de ton esprit de contradiction...
    C'est normal ça ! Aux toilettes, nous sommes tous égaux, j'vois pas pourquoi ça changerait ! Je vois pas pourquoi diable ils mériteraient plus de respect ! Pfff...
    Tu as aussi cette attitude que tout de lasse autour de toi... que rien n'a grande importance. Et tu te montre déterminé dans ce mode de pensée, mauvais joueur, mauvaise foi... Quand on y réfléchit, on se demande pourquoi on pourrait bien te parler !
    Et bien arrête de parler ! Ça nous fera des vacances !
    Et tu n'as aucun sens de l'obéissance... Mais tu sais quoi ?
    Non, et je m'en tape !
    Je sais que tu es un gentil garçon un peu naïf quand même, j'en suis persuadé.
    Je te rassures : c'est l'âge, tu commences à débloquer.
    Tu es juste très maladroit... Et tu ne sais pas t'exprimer.
    C'est ça, c'est ça...
    Courage mon garçon ! Ça viendra !
    Super, j'ai hâte...
    Ne fait pas cette tête grognon, c'est bientôt fini !

    Car après pour les Dons, y'a pas grand chose à dire. Doit-on parler de ton merveilleux sens de l'orientation ? De ton merveilleux et agréable caractère qui te fait avoir un grand nombre d'amis ? De ta chance pertinente ? Ou peut-être de cette obstination que tu as pour...
    Faire chier les gens !
    Te rendre désagréable... Non... Le principal don que tu es, c'est vraiment la médecine...
    Don ? J'ai bossé comme un fou pour !
    Oui, mais tu avais quelque disposition... Comme ton intelligence. Et une énorme motivation de travail.
    ...
    Envie de rajouter quelque chose ?
    Vieux débris...

    Alors passons à tes Relations !
    Tu l'as dit toi même, j'en ai pas.
    Car voyez vous, capitaine, on peut considérer les relations qu'il a avec l'équipage comme très intéressante !
    Comme si j'en avais !
    Avez vous remarqué...
    Non, il m'ignore de nouveau ce vieux fou ?
    Que vous êtes la seule personne...
    et oui, il m'ignore...
    à qui il montre un signe de respect ?
    Quoi ? Non, je ne vous respecte pas, vous pouvez aller voir ailleurs si vous me donnez un ordre !
    Avez vous remarqué capitaine ? Oui, non ? Bah ! Vous aurez loisir à le voir ! Sinon... Une relation assez conflictuelle avec l'équipage, même si chacun réussi à reconnaître sa qualité de médecin... Ah ! Et il y avait moi, j'ai quand même passé 6 mois avec lui, mais vu que je m'en vais, c'est du passé à présent ! Et il sera le seul médecin maintenant ! Je ne lui traînerais plus dans les pattes, c'est une bonne nouvelle, n'est-ce pas ?
    Tiens ? Je me serais attendu à un "bon débarras " de ta part ? Hé ? Tu as mal quelque part ?
    Tu pleures...?
    Je coupe la communication.

    Fin du message.

    Histoire : Bonjour capitaine. Je fais ce message seul. Ici se tiennent les données vidéo que j'ai pu obtenir sur Eryl ne me demandez pas comment ! De toute façon, vous ne le pourrez pas. S'il vous plaît, ne lui montrez pas ça par contre... Je veux que vous le connaissiez un peu mieux, mais je veux également que vous ne le considériez pas autrement. Voilà les quelques vidéos que j'ai acquise et les rares informations que j'ai réussi à avoir.

    En tant que contrebandier, il se récolte une certaine somme d'argent. Mais avez vous remarquez qu'il le ne montrait jamais ? Cet argent passe en fait, de compte en compte chez une maison de repos en quelque sorte. J'ai demandé de l'aide à Pandore pour qu'elle m'aide à retracer cet argent. Elle m'a dit avoir eu du mal. Et elle a rajoutée que pour la sécurité de l'équipage, elle avait mit quelques dispositifs qui rendrait impossible tout retraçage. Et un message pour ces amies Vivenef de ne pas suivre cette voie là. Aucune chance qu'on soit grillé par ça.

    Mais donc, je sais qu'il a une Soeur, son acte de naissance est l'une des rares choses que j'ai trouvé qui le lie au passé. Je pourrais en dire plus, mais je ne le fait pas. J'ai assez de remord à le trahir ainsi. J'ai trouvé également son diplôme de fin d'étude, le plus jeune diplômé, et avec d'excellentes notes, c'en est impressionnant. Je n'ai pas grand chose d'autre... Sauf quelques vidéos, leurs qualités laissent à désirer pour certaines, mais ce sera toujours mieux que rien, n'est-ce pas ?

    Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ces recherches. J'ai l'impression de le trahir en vous les montrant, mais je ne sais pas. Je me dis que c'est mieux.

    Première vidéo.

    " Faîtes entrer l'accusé."

    Une grande salle de tribunal, faites avec les matières première de Troie était reconnaissable. Une salle simple où il n'y avait pas âme qui vivent. Seule la juge et un autre homme à coté étaient présent. Quelques lumières laissaient rentrer un soleil tapant, des vieux bancs blanc montraient que cette salle avait fait son âge, et trônait au centre de la pièce le banc des accusés, ne laissant aucune intimité à qui que ce soit. Les gens pouvaient à loisir observer et détailler les accusés. La lourde porte forgée s'ouvrit doucement, émettant un grincement lourd et désagréable. Le secrétaire grinça des dents tandis que la juge regarda passivement la scène. Dans l'ombre du couloir se dessinaient deux ombres. Une petite et une massivement grande. La grande poussa la petite, qui fit quelque pas, avant de tomber contre le sol. Se relevant de la poussière, pour montrer un visage pâle et dévoilant de nombreuse égratignures, Eryl releva douloureusement la tête, et tenta de se relever. Il était plus jeune de quelques années, affichant peut-être 13 ou 14 ans. Il était attaché aux mains et aux pieds par des chaînes qui ne permettent pas de faire des grands pas. Les menottes étaient visiblement trop serrées, les poignets étaient rougis par les frottements, et quelques lambeaux de peau avaient disparut, laissant les menottes contre la chair à vif. La grande silhouette, un homme de loi de Troie, s'approcha du garçon et amena une lourde main contre son dos, celui ci se dégagea en disant farouchement :

    " J'ai pas besoin d'aide ! Espèce de Rhinocéros !"

    Non, il ne savait pas exactement ce que c'était. Tout comme l'homme de loi derrière lui. Ery parvint à se relever, se dressant fièrement et ne montrant pas un signe de faiblesse, jetant un regard presque haineux au comptoirs des accusés. Il y alla, marchant d'un pas sûr. Le grand se posta derrière lui, empêchant toutes évasions.

    " Je comptais pas m'évader, idiot. "

    L'homme lui lança un regard plein de mépris avant de lui donner un coup léger dans le genou.

    " S'il vous plaît sergent. Pas de ça.
    Lisez les chefs d'accusations.

    - Erylianen Noerya est accusé d'acte d'expérimentation sur être humain.
    - Je les soigne, grand crétin !"

    Erym se prit de nouveau un coup dans la tête, manquant de tomber à genoux il se rattrapa à la barre et resta quelques secondes ainsi avant de se relever et de ré-adopter ce même air sûr de lui et hautain.

    " Il est également accusé de marchandage de substances douteuses et au noir.
    - Médicaments ! Non, c'est un mot trop long pour ta cervelle ? "

    L'homme donna un violent coup et Ery tomba cette fois-ci à genoux, serrant les dents pour ne pas montrer sa souffrance. Il respira lentement avant de relever la tête pour regarder son bourreau dans les yeux.

    " Ca te plaît de dominer, pas vrai ? C'est plus excitant quand on a un gosse en face ?"

    Le bourreau lui jeta un regard clairement haineux avant d'ajouter :

    " Certaines personnes ont été retrouvées mortes, les médecins ont conclut que c'était la prise de certaines des substances qui les avait conduit à ce triste état. "

    Le jeune garçon écarquilla les yeux de surprise, avant de retrouver un visage calme et abattu. Non, il savait qu'il n'avait pas tué. Il fronça les sourcils et se releva avant d'ajouter :

    " C'est que ça te met tellement mal qu'un gosse est plus de capacité que toi que t'en profite pour le frapper sans qu'il ne puisse se défendre ?
    - Insultes à magistrat...
    - Aller, faîtes au moins honneur à votre profession ! Pour me faire taire, emmener moi dans une ruelle et un coup de blaster entre les deux yeux, on en reparle plus !
    - En vu de l'intelligence de cet enfant, j'estime qu'il a le droit à un jugement d'adulte.
    - Et un magistrat pourrit ! Aller, il vous a payé combien ?
    - Je le condamne à 273 ans d'exil en cellule orbitale."

    Le jeune garçon savait ce que ça voulait dire. Il serra les dents.

    " Vous trouvez rien de mieux ici ? M'effacer de la surface en m'envoyant là-bas ? Vous êtes juste des pourritures !
    - De quoi te plains-tu ? Tu n'arrêtes pas d'agir en adulte et tu redeviens un jeune garçon quand ça t'arrange ? C'est trop facile, arrête de faire l'enfant !"

    Eryl s'arrêta de bouger, quelques secondes comme paralysé, puis il se mit à remuer comme un diable, tentant de se débattre avec ces chaînes qui ne le faisaient que saigner un peu plus, il hurla alors :

    " Mais je suis un enfant ! "

    Pour le faire taire, l'homme de loi lui donna un violent coup à la tête qui l'assomma. Il s'effondra et ne bougea plus.


    Vidéo deux

    Le hall d'entré de la cellule orbitale 757, cellule reconnue pour la fiabilité de sa sécurité. Elle est également connue comme une cellule spatiale où la vie y est très dure, perdue dans un petit coin de l'immensité galactique. Eryl y entre, entouré de deux hommes baraqués. Il est pâle, maigris et deux cernes sont dessinées sur son visage d'enfant. Il semble inerte par rapport au monde qui l'entoure et ne bouge pas, jusqu'à ce que l'un des hommes le prennent par le bras et le traîne jusqu'à l'accueil.

    " Qu'est-ce qu'il a ?
    - Calmant"

    La femme de l'accueil se dirigea vers le jeune garçon et le regarda.

    " Il n'est pas un peu jeune pour être ici ?
    - Pas pour la juge. Il est à vous."

    La jeune femme soupira tandis que le sas se fermait. Elle regarda une seconde le jeune garçon, toujours menotté, avant d'appuyer sur un bouton qui amènerait quelques collègues. Si ce jeune homme était là, ce n'était pas pour rien, il ne valait mieux pas prendre de risque. Son regard froid se posa sur le garçon inerte.

    " J'vais t'enlever les quelques affaires que tu as, elle te seront rendu à la fin de ton séjour ici."

    Il portait des lunettes, des sortes de lunette d'aviateur. C'était toujours bon à enlever. Elle les saisie et les amena vers son bureau. Ery releva la tête et regarda une minute la femme faire. Il avança mollement une jambe, puis l'autre en marmonnant. L'effet du calment prenait-il fin ?

    " Non... rendez... rendez les moi... "

    Il n'arrivait plus à bouger, la femme ne fit même pas attention. Eryl baissa la tête, l'angle de vue ne permit pas de voir ce qu'il faisait. Il resta quelques secondes comme ça tandis que la femme avait saisit un carton et fourrait les lunettes dedans. Il releva furieusement la tête, un mince filet de sang sortant de la plaie qu'il venait de s'affliger en se mordant au niveau des lèvres. Il avait retrouvé ses esprits. Il fonça sur la femme et tenta de lui arracher les lunettes d'aviation des mains en hurlant comme un dément :

    " Elles sont à moi ! Rendez les moi ! Elles sont à moi !"

    Deux hommes débarquèrent dans le champ de vision de la caméra et attrapèrent le gamin qui continua à se débattre. Finalement, il se calma, terrassé par les calmants qu'on lui redonnait et gémit :

    " Les lunettes... Grande soeur... Je les perdrais pas... Perdrais... "

    Et il finit par s'endormir paisiblement. Les deux hommes se regardèrent et regardèrent leur collègue, encore légèrement surprise par le soudain réveil du môme. Cette dernière ramena les lunettes et les passa autour du coup du jeune garçon.

    " Et s'il s'étrangle avec ?
    -Alors il s'étranglera. Non seulement je n'ai pas envie d'avoir un hystérique sur les bras, mais en plus... Personne ne pleura un môme qui s'est amusé à tuer des gens pour jouer au médecin."

    Les deux hommes regardèrent avec insistance le garçon qu'il tenait toujours hors du sol. Ça ? Un dangereux criminel tueur ?


    Dernière édition par le Sam 4 Aoû 2007 - 20:21, édité 1 fois
    avatar
    Erylianen Noerya
    Médecin-chef de bord - Pandore

    Nombre de messages : 118
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : /
    Couleur RP : #e78640
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/08/2007

    Re: Messages pour l'équipage de pandore.

    Message par Erylianen Noerya le Sam 4 Aoû 2007 - 20:18

    Vidéo 3

    La nouvelle scène montra 3 garçons qui entouraient un 4ème adossé au mur qui regardait autour de lui, cherchant une bonne âme qui voudrait bien l'aider. Mais les gens autour passaient, mais ne s'arrêtaient pas.

    " Alors, l'idiot ? Tu l'as notre paquet de clopes ?"

    Le garçon adossé au mur répondit faiblement non de la tête. Puis il plaqua immédiatement ses mains contre sa tête, se préparant à se protéger contre d'éventuel mauvais coup. Il tremblait, et était recroquevillé sur lui même. Son épaisse tignasse noire et touffue couvrait à moitié ses mains et on pouvait le deviner grand avec une carrure impressionnante.

    " Non ? Vous avez entendu les gars ? Le nouveau n'a pas le paquet de cigarette... Regrettable, pas vrai ?"

    Les deux amis ricanèrent en coeur et firent un pas de coté tandis que leur présumé chef s'apprêtait à donner un coup de poing au jeune garçon au centre. Soudain, sans qu'ils ne comprennent, il sentit une petite piqûre au bras et celui ci tomba mollement.

    Eryl maintenait l'aiguille dans l'épaule du garçon.

    " Ça m'embêterait que vous me l'abîmiez, venant juste de sortir de la cellule d'isolement, on risquerait de m'accuser si on le retrouve en sale état."

    Le chef se retourna

    " Mais c'est qui ce minus ? Et qu'est-ce t'as fait à mon bras ?
    - Acuponcture. Il paraît que si on met une aiguille comme celle-ci ici, c'est mortel."

    Les trois garçons parurent troublés et firent un pas en arrière. Surtout quand Ery pointa du doigt l'endroit tant sensible. Ce dernier releva la tête avec un petit sourire sadique aux lèvres.

    " Tu... Tu le feras pas ! Personne peut faire ça ! Et t'en es pas capable !
    - Chef, il était en isolement...
    - Quand on a tué 12 personnes, faut bien s'attendre à avoir des problèmes... "

    Les trois grand détalèrent à toute allures, laissant le jeune garçon seul avec l'autre garçon qui n'avait pas bougé d'un pouce.

    " C'est bon, l'andouille, tu peux bouger maintenant !
    - Ah ! Ah oui... "

    Celui ci se releva et démontra son extraordinaire taille. Grande taille, surtout pour Eryl qui était considéré comme un nain.

    " Tu les dépasses tous d'une tête et t'as peur d'eux ? Mais tu es seulement crétin de naissance ou c'est venu plus tard ?
    - Ah, heu, oui.
    - Oui, oui, oui, t'as rien d'autre à dire ?
    - Heu... "

    Eryl finit par soupirer. Il avait retrouvé des couleurs et semblait calme. Seule ces lunettes semblaient avoir disparue de nouveau.

    " T'as vraiment... Tué ?
    - Mais bon sang ! Tu pourrais pas commencer par "merci", "je m'appelle" ou ce genre de formalité ?!
    - Ah, heu, oui
    - Et nan... J'ai pas tué."

    Eryl continua à marcher tranquillement, tandis que le nouveau le suivait en trottinant.


    Vidéo 4

    Une pièce était filmée, deux lits l'un au dessus de l'autre en occupait une bonne partie. Tout était d'un blanc impeccable, du drap à la lumière qui éclairait la pièce. Eryl était sur le lit de haut, il lisait un livre dont il tournait les pages avec plus ou moins de rapidité. Tasel car c'était son nom, était assit sur le lit du bas et ne faisait rien. Du moins, jusqu'à ce qu'il ouvre la bouche.

    " Diiiis !"

    Ery lâcha son livre qui lui tomba doucement sur le tête. On pouvait entendre entre les pages un soupire, qui se prolongea de quelques mots doux :

    " Quoi encore ?
    - Tu sors quand ? Moi c'est dans 4 mois ! C'est tôt, hein ? Je suis là pour vol... Je suis très fort pour voler, tu sais ?
    - Ouais... Moi, je sortirais les pieds devant."

    Tasel parut choqué. Puis il fronça les sourcils.

    " C'est pas vrai.
    - Avec une peine de 273 ans, si, je sortirais les pieds devant.
    - Nan nan nan... T'as pas un esprit à rester enfermé 273 ans. Tu vas rien faire ?
    - Non.
    - Pourquoiii ?
    - J'ai quelque chose ici qui m'appartient et que je veux l'avoir avec moi. On me l'avait laissé au début, mais on me l'a retiré."

    De nouveau dans une intense réflexion, le colosse eut soudain un sourire qui illumina son visage et il se coucha, comme satisfait de quelque chose. Eryl resta pensif quelque instant avant de recommencer à lire son ouvrage.

    " J'ai pas l'esprit, hein ?"

    Vidéo 5

    Eryl était habillé toujours de ces vêtements de prison, des tuniques blanche et serrée, les mains dans les poches, il était face à Tasel habillé en civil, qui était au bord des larmes.

    " Pleures pas ! On ne pleure pas le jour de sa libération, idiot !
    - Mais je te verrais plus...
    - Moi je m'en réjouis, je t'aurais plus dans les pattes !"

    Tasel baissa la tête et prit Eryl dans ses bras, le serrant fort. Étrangement, ce denier ne dit rien et pendant un instant, il eu un air mélancolique et triste.

    " Ber... berci de b'avoir protégé ! Contre dous zes gens...
    - Nan, merci à toi... "

    Tasel le lâcha enfin. Il avait le visage plein de larmes qui coulaient sur des joues rosées et de la morve sortant en abondance de ses narines. Ery eut un air dégouté.

    " Beuaark, regarde toi ! T'es pas présentable comme ça ! Et si t'y tiens, tu peux venir me voir !
    - Ba Baban elle beut bas...
    - Ah... "

    Eryl entreprit d'essuyer un peu le visage de son ex-camarade de cellule quand une femme grosse, coiffé d'un chignon grotesque arriva dans la salle. D'un regard méprisant, elle considéra le plus jeune qui lui répondit d'un regard doublement méprisant et hautain. Elle prit sont fils par le bras et le traîna, celui-ci ne se laissant pas faire, jusqu'à la sortie. Tasel hurlait et se débattait, mais la force surhumaine de sa mère l'emportait. Eryl resta silencieux et finalement, alors que Tasel passait la porte en la tenant pour ne pas partir, il lui adressa un au revoir de la main. Il tourna alors les talons, faisant dos à la caméra. Quelque chose attira son attention vers la porte et il regarda. Son ex-camarade de cellule entra alors vivement et se posta devant lui. Il lui tendit quelque chose, mais la camera ne permettait pas de voir quoi.

    " Pas un esprit, non, pas un esprit !" Bafouilla Tasel

    Mme Bigen entra alors en trombe, tel un éléphant, et ressaisie son fils par le bras, sous le regard ébahit d' Eryl qui restait planté là. Il regarda sa main, celle qui n'était pas visible dans le champ de camera, puis il fixa la camera. Un sourire malin se formait sur son visage. Enfin, il parti.

    Vidéo 6

    C'était une de ces caméras qui sont accrochées sur les lunettes, des caméras petites et légères mais de mauvaises qualités qui permettent d'avoir une vision de ce que le porteur regarde. À vrai dire, le porteur était une unité contrebandière et n'avait pas grande idée de ce à quoi cette chose pouvait servir. Mais il l'aimait bien cette caméra.

    Suite à un abordage qui avait réussi, les équipes vaguaient en quête de trésors et richesse à revendre. Chacun d'un coté, prêts à en découdre en cas de nécessité. Jusque là, il n'y avait pas eu grand problème, notre contrebandier avait pu avancer sans rencontrer personne. Et le gros lot était proche, il le sentait. Il avait du flair pour ça. Il approchait des cargaisons, il en était sûr, et sa main en tremblait de contentement.

    La camera montrait des images brouillées de couloirs divers, plongés dans la pénombre, plus ou moins sale qui enchaînait porte après porte. Un véritable dédale de couloir. Finalement, il sentait que c'était là qu'il fallait aller, que c'était cette porte qu'il fallait ouvrir pour toucher le pactole. D'une main fébrile, il appuya sur le bouton d'ouverture. La salle était noire, mais on voyait une silhouette dedans. L'homme releva un peu sa lampe torche, et éclaira... Un garçon. Celui ci plaça une main devant son visage pour se protéger de la lumière trop vive.

    Quand il baissa la main, en plissant des yeux, il vu le blaster.

    " Je suis médecin, meeedecin ! Si t'as un semblant d'intelligence tu sauras qu'on ne tire pas sur un médecin !"

    Le garçon était assis sur une caisse qui composait le décor sinistre de la salle. Quelques vêtements sales, quelques déchets... Ce môme ne devait pas être là en passager officiel. L'homme se retrouva à ne pas savoir quoi faire. Il examinait de haut en bas ce mioche qui s'était finalement mis sur ces deux pieds et hésitait.

    " Tu viens avec moi ! Je vais te présenter au cap'taine.
    - Annonce au moins le vaisseau, je suis pas au courant de ce qui se passe dans l'espace moi.
    - Capitaine de la Vivenef Pandore."

    Le garçon parut interloqué.

    " Pandore ? Ah oui, intéressant. Très bien, conduit moi à elle. Je viens de m'échapper de la cellule 757... J'aurais bien besoin d'une certaine protection moi... "

    Et un vaisseau de contrebande remplirait parfaitement tous ses objectifs.

    Voilà capitaine. Vous connaissez à présent les vidéos que j'ai réussi à amasser jusque là. La suite vous la connaissez. Il s'est dit médecin et nous a expliqué sa situation de fugitif. L'argent selon lui est l'une des choses les plus importante qui régissent l'univers. La contrebande lui permet de rester libre malgré son statut délicat et en même temps de se faire de l'argent.

    Maintenant, une dernière raison me pousse à vous quitter. Quelque chose qui m'a cassé quelque part. Laissez moi vous raconter.

    J'étais dans mon bureau, en simple compagnie d'Erylianen. Il n'était pas causant, il lisait sans arrêt des livres sur la médecine, je me disais que c'était une calme matinée aujourd'hui. Je trouvais normal qu'il lise ces livres. Je ne voulais pas admettre qu'il disait vrai en se proclamant médecin. Il était infirmier, c'est tout. Je l'avais vu talentueux, certes, mais je ne voulais pas voir qu'il pourrait me surpasser. Mon autre infirmier était simplement parti manger, me laissant seul avec lui

    Mais le calme n'est jamais que de courte durée, n'est-ce pas ?

    Pandore nous avertit alors qu'un blessé était en route pour l'infirmerie. Je tentai de savoir qui, mais je n'eus pas de réponse. Eryl claqua son bouquin et prépara la salle, mettant à disposition des instrument propres. Son calme était effrayant. Moi, je n'arrivais qu'à penser que l'un de mes camarades allait mal, lui était d'un calme olympien.

    Mon patient entra dans la salle, soutenu de deux de ces camarades. Il était inconscient, saignait abondamment de l'abdomen. Vous vous souvenez de cet incident d’il y a deux mois ? Un des réparateurs de nos chasseurs avait eu un accident et s'était fait grièvement blessé ? Et bien voilà : c'était lui. Mes mains s'étaient mises à trembler de voir mon si bon ami dans cet état. J'avais peur.

    Tandis que ses camarades l'allongeaient, que Eryl les chassait rapidement avec tout son savoir faire, moi je me retrouvais devant cette plaie. J'avais toujours ressentit une certaine panique quand je soignais un membre de l'équipage... Qui n'en ressentirait pas ?

    Mais je ne saurais pas dire si c'était le calme apparent du jeune garçon qui me mettait dans cet état, je ne sais pas si... je me demande... Si je voulais lui prouver que j'étais le médecin, moi, ici, pas ce gosse désagréable. Je ne comprends pas pourquoi j'en étais à penser ça, mais quoi qu'il en soit, c'était désastreux.

    Je me mettais seul une pression incroyable, tellement grande que mes doigts en tremblaient fortement. Je n'arrivais plus à les arrêter. Je tentais de faire quelques manoeuvres pour sauver mon camarade, tentant de trouver d'où venait tout ce sang. Mais c'était affreux, mes yeux, trop vieilli n'arrivait plus à voir. Je comprenais alors que cet homme devant moi allait mourir; j'étais trop vieux, mais trop fier pour l'admettre. Et je me retrouvais misérablement seul à ce moment. Je me sentais incapable de le soigner.

    Je continuais quand même. C'était effrayant de voir où ma stupide fierté pouvait me mener, je préférais m'entêter qu'admettre. Mais je voyais les erreurs que je faisais. Et quand aujourd'hui je me souviens du regard d' Eryl qui lui aussi voyait mes erreurs. Il s'est approché de moi et m'a alors poussé en ajoutant :

    " Dégage de là !"

    Je tremblais et transpirait comme pas deux à ce moment là, et je me suis laissé tomber par terre. Je le voyais en train de se couvrir de sang, mais en train de faire des gestes assurés et pas une seconde il n'a semblé douter. Pas une seconde.

    Plus tard, quand notre patient s'est réveillé, nous étions tous les deux là, en train de le regarder. Eryl avait fait de l'excellent travail, un travail que je me sentais incapable de faire et qui avait finalement sauvé son premier patient. Ce dernier ouvrait faiblement les yeux, dormir pendant 3 jours n'aidait pas à rouvrir vivement les yeux à la lumière.

    " Aaaah... Doc... Vous m'avez sauvé ?"

    J'hésitai, mais je me sentais las, je ne voulais pas d'un mérite qui n'étais pas mien. Le silence de Eryl m'aida à dire la vérité.

    " Non, c'est... Lui qui t'as sauvé."

    Je me souviens encore du regard incrédule de mon ex patient. Il a longuement regardé le jeune garçon qui n'a semble-t-il pas apprécier ce regard.

    " Quoi ? T'es pas jouasse d'avoir été sauvé par un gosse ?"

    J'ai expressément fait sortir le garçon qui visiblement manquait de tact avec les patients. J'ai discuté un peu avec l'homme allongé sur le lit et suis sorti. Eryl était là, en boule, à coté de la porte, le visage enfouit entre ces genoux. Je me suis laissé tomber à coté de lui. J'ai passé mon bras autour de ces épaules et l'ai poussé contre moi.

    " Il est sauvé, tu sais ? Et c'est uniquement grâce à toi... Tu devrais être content, alors pourquoi tu...?
    - Il y a de quoi... Être fier... de moi ?
    - Bien sûr... Pourquoi cette question ?
    - Personne... N'as voulu... Voulu croire en moi.
    - Moi je crois en toi. En tes capacités. Je reconnais que tu es un excellent médecin. Et il est temps pour moi. Tu verras ça dans quelques mois, ça prends du temps ce que je vais faire."

    Et ce temps est passé. Si aujourd'hui vous avez ce message, alors c'est certain, je ne suis plus sur ce vaisseau. Je vous pris de m'excuser de vous mettre sur le fait accomplis, ainsi... Mais voyez vous, j'ai longuement réfléchi et observé Erylianen et je crois parfaitement en lui. Merci de me comprendre et de bien vouloir me pardonner.

    Je vous prie de croire à jamais à mon entière loyauté envers vous et envers l'équipage.
    Fin de la transmission.
    avatar
    Lana Lane
    Admin

    Nombre de messages : 977
    Age : 30
    Couleur RP : #04d5eb
    Multi-comptes : Eve, Endy, Kiba, Weena, Andrea, Sara, Oscar, Elie.
    Date d'inscription : 03/06/2005

    Re: Messages pour l'équipage de pandore.

    Message par Lana Lane le Sam 4 Aoû 2007 - 21:43

    Bienvenue au petit Eryl! Va enfin y avoir de l'ambiance à bord de Pandore! ^^

    Bon comme toujours, c'est une très belle fiche! *__*
    Le début est très drôle et l'histoire est très chouette! ^^

    Je m'occupe de ta validation! Wink
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Messages pour l'équipage de pandore.

    Message par Invité le Sam 4 Aoû 2007 - 23:27

    Enfin! Ma jolie petite Vivenef se remplie, peu à peu... MWUAHAHAHAH! Very Happy

    Bienvenue à bord, Eryl!
    avatar
    Erylianen Noerya
    Médecin-chef de bord - Pandore

    Nombre de messages : 118
    Localisation actuelle : Pandore
    Mission actuelle : /
    Couleur RP : #e78640
    Multi-comptes : Hazel ¤ Eryl ¤ Eilaire ¤ Elyès ¤ Ephram ¤ Norah ¤ Thomas ¤ Sarah
    Date d'inscription : 04/08/2007

    Re: Messages pour l'équipage de pandore.

    Message par Erylianen Noerya le Dim 5 Aoû 2007 - 0:01

    Merci bien !

    Ah, quel sublime honneur d'être acceuilli par mon capitaine, j'en suis ravi, heureux, mon coeur fait un bon dans ma poitrine !

    T'habitues pas trop, ça va pas durer ! (j'essaye de rattrapper tout ce que je dirais plus tard...)

    D'ailleurs... Tout ce qui sera dit ou fait avec ce personnage n'est PAS le reflet d'une quelque rencoeur envers quelqu'un... Je précise bien, tout ça, ce sera du Rp, alors pitiéééééé.... Ne me detestez paaaas ! :kao7:
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Messages pour l'équipage de pandore.

    Message par Invité le Dim 5 Aoû 2007 - 8:59

    Meeeeeuh non, t'inquiète pas. En tout moi je voit la différence entre le Rp et le HRp. Wink Alors je ne prendrai pas ce que tu dit mal! Et puis Rys aussi à un sale caractère, alors si les gens me prenait en grippe pour ça....!
    avatar
    Noémie Herbogast
    Bosco - Adonis

    Nombre de messages : 141
    Mission actuelle : Un sourire sur toutes les bouches !
    Citation : Une maison sans grand-mère, c'est comme un oeuf sans sel
    Couleur RP : #6699ff
    Multi-comptes : Noémie Herbogast - Niorun Ynglingar - Newton Guedolphe - Michelle Farmann - Milo Roberts - Woody Calinsky - Aleksandra Sergueïvna Ivanova
    Date d'inscription : 18/03/2007

    Re: Messages pour l'équipage de pandore.

    Message par Noémie Herbogast le Dim 5 Aoû 2007 - 11:04

    Bienvenue à Erylianen.
    Est-il besoin de préciser que je n'ai pas pu le dire hier car j'étais trop fatiguée pour lire la fiche en entier...?
    En tout cas, j'ai bien rigolé à la découvrir ce matin !

    :kao28:
    avatar
    Denadath Aruwea Steawald
    Princesse de Tenkaï

    Nombre de messages : 42
    Couleur RP : #557788
    Date d'inscription : 03/07/2007

    Re: Messages pour l'équipage de pandore.

    Message par Denadath Aruwea Steawald le Dim 5 Aoû 2007 - 12:57

    Wouah, excellent ^^ J'ai adoré cette (nouvelle) fiche... Encore une crise de "boulimie" à ce que je vois... Wink
    avatar
    Erwyn Von Drachnar
    Commandant - Pandore

    Nombre de messages : 429
    Age : 31
    Localisation actuelle : le Pont
    Mission actuelle : Gérer une bataille à venir
    Citation : Search and Destroy
    Couleur RP : #B75217
    Multi-comptes :

    Date d'inscription : 17/07/2007

    Re: Messages pour l'équipage de pandore.

    Message par Erwyn Von Drachnar le Lun 6 Aoû 2007 - 13:40

    Bienvenu au Médecin de bord. Wink

    (Pas intérêt à être malade moi....)

    Et voui! Va y avoir enfin de l'activité sur Pandore! (elle va râler mais c'est pas grave! c'est comme ça qu'on l'aime XD )


    _________________
    "Elle était presque aussi engageante qu’une infection rénale avec complications..."
    (c) Kallista

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Messages pour l'équipage de pandore.

    Message par Invité le Lun 6 Aoû 2007 - 15:08

    J'allais oublier de me souhaiter la bienvenue tiens... Hu hu hu ^^'
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Messages pour l'équipage de pandore.

    Message par Invité le Ven 24 Aoû 2007 - 15:29

    J'adore ce style d'écriture ^^ belle idée, la lettre..
    J'ai pas vraiment hâte de me retrouver en ta présence, mais j'ai hâte de lire ton aventure ^^

    Contenu sponsorisé

    Re: Messages pour l'équipage de pandore.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov 2018 - 8:08