Chester Acoma

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Chester Acoma

    Message par Invité le Ven 2 Oct 2009 - 20:48

    • • • • • • •

    É T A T C I V I L

    Nom : Acoma.
    Prénom(s) : Chester (tu parle d'un nom, ça fait pas trop couler locale, j'crois que c'est en hommage à un truc, mais j'ai jamais su quoi).
    Surnom(s) : Que dalle.
    Sexe : Masculin.
    Âge : Vingt six ans.
    Date de naissance : 21 mars 3307
    Espèce : Shitennô


    P O T E N T I E L

    Description psychologique : Je suis pas très branché auto-analyse. Je me qualifierait dans la moyenne, j'aime bien parler aux gens, je déprime parfois comme tout le monde, j'suis assez fêlé pour être amusant. Voilà quoi. Sinon j'aime bien les petites fleurs, et mon chat, et puis fumer comme un pompier en regardant la pluie tomber par la fenêtre en songeant à ce que je pense être de grandes choses.
    Ouais, en fait je pourrais continuer dans les lieux communs pendant un petit moment, mais ça serait mentir. En fait pour bien comprendre comment je me comporte, il faut savoir que j'ai accepté depuis longtemps l'idée que la vie est une pute, et que je déteste me faire enculer par une femme. Surtout quand elle est pute. Le moindre truc qui oserait mettre en péril mon intégrité physique se verrait donc gratifié au mieux d'une fourchette dans la main, au pire d'une balle dans la tête. J'ai été élevé par un paranoïaque, ne l'oubliez pas (jamais). Et ce qui n'arrange rien, le fin du fin, c'est que je bois du café comme si c'était de l'eau et que je fume comme un pompier.
    Autant dire que je suis un peu nerveux. Un peu.
    Mais ça fait un peu sociopathe dit comme ça.
    Tiens, sinon, pour dire à quel point je suis « nerveux », la moindre poussière dans l'œil provoque chez moi des crise d'angoisses incontrôlables où je pleure toutes les larmes de mon petit corps. En effet, j'ai qu'un œil en état de marche (j'explique ça plus tard), alors avoir une poussière dans l'autre me rend totalement aveugle. Et j'ai très peur d'être aveugle. C'est idiot mais c'est comme ça.
    Ben sinon que dire... Vu que je suis Maître-Coq, le seul truc que je supporte de faire sur le long terme, c'est la cuisine. Et de jouer avec le chat. J'en avais jamais vu avant lui, je savais pas comment ça marchait comme bête, et je constate du haut de mon expérience que c'est un animal très amusant. Tiens par exemple, j'adore le voir se lécher. Je sais pas du tout pourquoi il fait ça, mais je trouve ça irrésistible. C'est très sale comme bête quand même, je l'ai jamais vu mettre un seul pied dans l'eau. Un jour je l'ai lancé dans l'océan (je « joue » comme ça avec), il a coulé à pic. J'ai dû aller le chercher. (c'est pas un problème, comme tout abruti à cheveux couleur vase, j'adore nager) Et puis sinon c'est rigolo, il fait caca dans le sable. Uniquement dans le sable. Très étrange créature que le chat. Des fois il faut des bruits très étranges, genre « RrrRrrr », un raclement de gorge inimitable. La première fois qu'il l'a fait, j'étais déçu que mon nouveau copain vivipare et amusant (un peu malgré lui, je suppose que pour lui c'est naturel d'être si bizarre) crève si vite d'un problème respiratoire, mais en fait vu qu'il est toujours vivant quatre ans après, je suppose que c'est normal.

    Description physique : Bon, ça me fait un peu chier de le dire, mais à vingt six ans j'ai encore quelque chose de l'ado mal poussé. Ça tient peut être au fait que je sois pas spécialement grand mais tout fin, à moins que ça soit mon amour des fringues déformées et/ou trop grandes, de préférence d'une couleur indéfinissable qui joue là dedans. Mais en fait c'est plus probable que ça vienne de l'acné persistante que j'ai sur le haut des épaules. C'pas des furoncles non plus, mais c'est pas d'un esthétisme prodigieux. Enfin déjà t'as une idée de l'allure général : Un nain à cheveux verts qui se dandine joyeusement dans l'existence.
    Ensuite, le truc qui choque chez moi, c'est qu'il me manque l'œil gauche. Ouais, avec les progrès de la médecine moderne tout ça, c'est surprenant, mais toute la science du monde ne peut pas transformer de la purée en patate, hors, la purée, c'est l'état dans lequel était cette partie de mon visage au moment de l'incident. Bon, j'ai l'habitude depuis le temps, et puis j'peux faire plein de jeux de mots sympa (« j'te tiens à l'œil », « ça saute aux yeux »... Du haut niveau vous dis je, de la connerie de compet'). Et rassurez vous, vous ne verrez pas l'espèce de machin affreux qui me sert d'œil vu que je mets un bandeau. D'ailleurs à cause de ça la moindre référence à la piraterie ou au rhum me crispe. Si vous pouviez savoir le nombre de blague moisie auquel j'ai eu le droit...
    Bon, OK, j'suis un peu con sur ce coup là parce que le premier truc que me demandent les gens après deux verres d'Eau de Vie, c'est d'enlever mon bandeau. Donc à défaut de vous montrer j'vais vous décrire (et si j'le fais c'est que je sais que les gens adorent les trucs gore pour pouvoir se féliciter de ne pas être dans la même merde, et accessoirement j'adore parler de moi). Quand j'enlève mon accessoire de piraterie,on voit la paupière fermée et cousue à la partie inférieure (miam),autour tout un tas de cicatrices de formes diverses qui déformes totalement la peau autour. Un merdier innommable. Et si j'ai pas de prothèse à la pointe de la technologie qui me donnerait même une vision infrarouge ou je ne sais quelle merde d'accessoire, c'est intimement lié à la façon dont j'ai perdu mon oeil. Et j'ai pas envie de raconter cet épisode là, mais j'vais essayer de vous expliquer quand même sans rentrer dans les détails : Certaines blessures ne doivent pas être découvertes par un truc aussi officiel que le personnel hospitalier. Ouais je sais secret médical tout ça, mais ça vaut que dalle si la personne concernée est mineure. Et surtout si c'est gore et sûrement illégal. Donc on se démerde pour que le morveux aille pas à l'hosto, mais plutôt chez un étudiant en médecine fauché, et qui a forcément pas le matos qui faut. Dans ces instants là, la priorité était pas que je garde mon oeil, mais que je reste en vie et que je claque pas connement d'une hémmoragie.
    Et oui, moi aussi, ces procédés me font dégueuler. Surtout quand y a pas d'anesthésie.
    Et une fois arrivé à l'âge adulte, pourquoi n'ai je pas corrigé le tir en allant passer quelques semaines à l'hôpital ? Ben ça coûte du pognon, c'est chiant, ça donne lieu à un tas de questions dont je me passerai bien et en plus je m'étais habitué à ne plus y voir de cet oeil là. Voilà.
    Sinon ben pour une raison inexpliquée (peut être parce que je bouffe trois algues par repas et que j'ai une vie un peu mouvementée, mais faut pas le dire trop fort) j'ai trois cheveux blancs (plutôt cent si je voulais être honnête... Oh et puis pourquoi le cacher je suis nul en maths) et des putain de petites rides d'expression avant l'âge et une légère tendance à être au bord du décès au moindre microbe. D'ailleurs ça m'a causé quelques soucis mais j'en parlerai plus tard.


    Aptitudes au combat : Je sais utiliser un flingue, et je sais encore mieux prendre la tangente. Et pour en revenir au flingue, j'ai pas appris à m'en servir, comme ça, gratuitement. En fait c'est mon géniteur qui y a tenu. Je sais pas pourquoi, il tenait absolument à ce que je sache me défendre. Dès tout petit. En fait il a pas eu une vie facile (mais je ne connais pas les détails, on ne me l'a pas dit), et est franchement parano. Je pense que c'est le seul homme au monde à instaurer des tours de garde dans la maison, ou à expliquer à son gosse de six ans comment on recharge une arme. Au cas où. D'ailleurs c'était ses maîtres mots, « au cas où ». Vraiment taré le gars. Pour mes quatorze ans, son (dernier) cadeau fut des portes flingues, que j'ai encore. Ouais parce que c'est gentil d'en avoir un, mais tu le mets où ? Dans ton sac à main ? Dans ta poche ? Nan, sur la cuisse, les côtes, ou encore dans le dos. Avec un porte flingue. Puis faut le dire, c'est über sexy comme accessoire.
    Mais je préfère quand même prendre la tangente.

    Autres compétences : Mon boulot étant de cuisiner je sais faire... ? La cuisine ! C'est bien, t'es pas aussi con que t'en as l'air !

    B A C K G R O U N D

    Unité : Contrebandière.

    Lieu de vie : Pandore.

    Situation sociale : Oh, ces choses là, ça va, ça vient. Ça s'en va surtout en fait. Ça fait quand même plus de dix ans que j'ai pas dit coucou à mes parents et euh... Ben on peut dire que j'suis assez seul en ce moment. Nan, insistez pas, j'vais finir par pleurer, et vous allez vous sentir mal à l'aise.

    Profession : Maître-Coq.

    Historique :

    Voici comment tout avait commencé (c'était pas la naissance, en soit ça n'a rien d'exceptionnel, n'importe quel abruti est capable de naitre, enfin si vous en voulez le récit, une madame ventrue a poussé pour chier du sang et une larve rose et hurlante), voici la chose qui explique comment un jeune homme normalement constitué a pu devenir ce qu'il est. La scène était totalement clichée, les deux parents renfrognés dans un canap' acheté à crédit à Aéki avec un nom du style j'ai-balancé-une-pantoufle-pour-trouver-le-nom-à-mettre-dans-le-catalogue, le gamin en face installé sur une chaise en train de se tortiller, assailli par la gêne et l'angoisse (et une putain d'envie de pisser). Et si Chester était dans un tel état, c'est parce qu'il avait un aveu à faire, un aveu capital. Ça faisait six mois qu'il mentait à ses géniteurs, ça pouvait plus continuer comme ça. Des mensonges ridicules, quand il y repensait... « J'vais passer un week end chez un pote à euh... Jouer à la console. » Enfin c'était une question de survie, c'était ça ou se faire virer du domicile familial à coups de pied au cul.
    Bref, c'est pas que le temps passe, mais y faudrait s'y mettre hein.

    - Père, Mère, j'ai un aveu à vous f...

    - Arrête avec tes préambules superflus et viens en aux faits !

    Le jeune adolescent se mordit la lèvre inférieur. Bah ça commençait bien tiens. Il les voyait, les suppositions de ses parents, circuler dans leurs cerveaux, derrière leurs visages rougeauds, se perdre dans les méandres de la non-réflexion, revisiter le code du bon individu pour en trouver les failles et les articles contournables. Avait il cassé (ou noyé) quelque chose ? Fumé un pétard ? Quelle connerie innommable avait pu commettre leur con de fils pour qu'il fasse un cinéma pareil ? Oh, si seulement ils savaient...

    - J'ai commencé des études de cuisine.

    Un silence glacial tomba à deux pieds joint sur la pièce (parce que oui les silences ont des pieds, et même qu'ils mettent des ranger's pour faire encore plus mal en tombant). Chester regardait fixement le sol tandis que ses parents avait arrêté de respirer, à cause du choc. Déjà, le père était désolé de constater le manque flagrant de vocabulaire de son fils. Il parlait affreusement mal, aucune syntaxe, aucun sens de la formule, aucun lyrisme. « J'ai commencé des études de cuisine », quelle phrase à la con. Il savait même pas dire « CAP » l'abruti. Quant à la mère, elle pensait pas grand chose, mais vu l'ambiance de la pièce, elle avait décidé de calquer son attitude sur celle de son époux. Mais pour en revenir au père, il était vraiment pas content. C'est pas possible de parler aussi mal sa langue bordel ! Et accessoirement...

    - Mais tu devais faire parti de la Flotte !

    - Mais j'ai qu'un œil !

    Malheureusement, c'était un argument tout à fait logique. On ne conduit pas des engins de plusieurs tonnes dans des manoeuvres compliquées quand on a une idée très imprécise de ce qui peut se trouver sur son coté gauche.
    Ce qui ne l'empêcha pas de se faire virer à coups de pied au cul.


    ***


    Je crois qu'on a tous été un jour ou l'autre dans une situation pourrie. N'importe comment, on a tous pensé comme des abrutis « bon dieu ma vie c'est vraiment de la merde » avant de se répandre en larmes et en gémissement sur le sol comme le gros tas de mollusque qu'on est. Et le pire, c'est qu'après revient en tête le fait que nos lamentations sont communes à toute la création, et qu'à coté des enfants morts de faim et tout ça on ressemble à des pisseuses qui se plaignent dans leur journal intime saupoudré de paillettes et de nom de groupe de musique imbitables que Kevin n'est pas intéressé par leur charme. Et, généralement, une fois qu'on a fait le constat de son égoïsme, on repart de plus belle en essayant de sauver les apparences. La dignité, des machins comme ça, ne pas être un looseur. Ne pas jouer sur le misérabilisme.
    Mais là je réclame le droit de me plaindre parce que je suis vraiment dans la merde. Et comme je suis généreux, même la merde je la partage, voilà le topo :
    Je suis assis à coté d'un con fini.

    - Comment t'as perdu ton œil ?

    Ben tiens, ça fait un quart d'heure qu'il me casse les couilles, la question allait inévitablement venir. Bon, d'habitude, j'adore parler, mais là, dans cette seconde précise, non. Et surtout pas avec un mec comme ça. Mais comme je suis gentil tout plein, j'vais lui répondre.

    - J'me suis enfoncé moi même une fourchette dans l'œil quand j'avais six ans.

    Grand sourire plein de dents, et magiquement mes paroles font fermer la gueule à du con. Je m'aime, c'est formidable.
    Mais ça change pas qu'on est dans le merde, que ce con à deux kilos de drogue dure sur lui, qu'on est enfermé tout les deux dans des chiottes comme des gamins qui veulent sécher les cours, qu'y a des gens vraiment pas content à cinquante mètres de nous et que moi j'suis de base juste cuisiner. Okay j'ai un flingue, mais ça change pas la donne, parce que c'est que ce machin qu'on m'a filé en vitesse, il est pas précis, il a une cadence de tire minable et il a pas de portée. En bref : On va tous claquer. Putain de junkies. Et l'autre, tout ce qu'il trouve à faire, c'est me raconter sa vie et m'interroger sur la mienne.
    Bon ben tant pis, je me casse. Le tout c'est de réussir à récupérer le paquet, laisser l'abruti derrière moi, et donner ma marchandise aux bonnes personnes pour avoir le pognon. Facile.
    Je fous un pain dans la tête à bidule et je récupère le paquet sur son corps sonné pour me faufiler par la toute petite fenêtre en haut pour dégringoler dans la rue. Et si je l'ai pas fait avant, c'est parce que du con était normalement constitué et ne passait pas par une fenêtre aussi petite avec son un mètre quatre-vingts dix pour quatre-vingts kilos. Voilà, problème réglé, j'entends des hurlements derrière moi, suivi de coups de feu, et je me tire à toutes jambes.
    J'ai vingt ans et je ne suis toujours pas mort.

    ***


    C'est pas possible, je suis toujours au mauvais endroit au mauvais moment. Là tel que tu (depuis le temps que tu lis, tu permets que j'te tutoies ?) me vois, je suis en train de courir à toute jambe. Je me baladais innocemment dans la rue, je demandais rien à personne sauf éventuellement une clope, quand soudain : Mouvement de foule. Ouais, rien que ça. Je sais pas si c'est une équipe de Sen'suikyuu quelconque qui a gagné ou une manif' pour la baisse du prix de l'algue qui en est la cause, mais en tous cas, j'ai pas envie de me faire marcher dessus, mais genre pas du tout. Ouais, bizarre hein ? Bref, je maudis actuellement toutes les avenues sans croisement, surtout quand je suis dedans. Putain, faut que je tienne encore deux cent mètres en sprint avant de pouvoir tourner et me casser de là. Merde, pourquoi ils lancent des trucs ces cons ? ... Des confettis ? Nan c'pas logique là, c'est pas carnaval aujourd'hui, j'en suis presque sûr. Et dans un carnaval on court pas comme ça, pour rien, gratuitement. Les mémés qui accompagnent leurs morveux n'arriveraient pas à suivre à ce train là, déjà que moi j'ai du mal à tenir devant (ouais ok j'ai pas de condition physique, j'suis au jus). Non, ces confettis, c'est un genre de blague, un truc symbolique que je peux pas comprendre, moi, civil. Mon seul rôle dans cette histoire est de courir jusqu'à ce que la mort vienne. Limite j'ai envie de rédiger mon épitaphe là. « Mort à vingt deux ans piétiné par les foules », ouh là là comme ça claque. Promis si je chope au vol de mystérieux outils de bureau qui flotteraient devant moi là maintenant, je rédigerait mon testament. En courant, l'un n'empêche pas l'autre voyons.
    Bordel, un chaton par terre. Je savais ce que c'était parce que j'en avais vu dans des images dans des livres pour enfants, mais je sais pas ce que ça fout là.
    Qui a bien pu laisser un bon dieu de fucking chaton sur la chaussée ? C'est totalement irresponsable ! Bon, m'en fiche, là faut que je sauve mes miches moi. Je me retourne vite fait pour constater la future victime du piétinement. Quand les propriétaires retrouveront le cadavre sanglant de cette petite boule de poil, ils comprendront qu'on laisse pas un bébé animal tout seul dans la rue et ça sera bien fait pour eux. En plus, il est moche ce chaton.
    Et il a qu'un œil.
    Je fais demi-tour, je le ramasse, et dans la foulée je lis rapidement une banderole qu'affiche les gogoles qui courent à toute pompe. Serait ce bien une manif' ?
    « GRANDE COURSE CARITATIVE POUR AIDER A FINANCER UN REFUGE POUR SANS-ABRIS. »
    Tu peux pas savoir comme je me suis senti con avec mon chaton dans les bras, tel le sauveur au grand cœur qu'à quand même un peu foiré sa sortie. Vraiment, c'est le plus grand moment de solitude de toute ma vie. Et tandis que les petits vieux de la foule m'évitaient gentiment pour ne pas me bousculer, je décidais d'appeler le bébé chat Haruki.

    ***


    Je relis des trucs que j'ai écris après avoir eu le chat, j'faisais des genre d'expériences dessus, ça m'amusait, et c'est tout aussi amusant à lire maintenant parce que je savais que dalle sur ces animaux là à l'époque.

    Expérience n°8 :
    Le chaton est une drôle de créature. Quand je lui ai mis des algues sous le nez, il n'en a pas voulu. J'ai pensé que Haruki était malade, alors je l'ai gavé en enfonçant mes doigts plein d'algues dans sa gorge. Il a eu la diahrrée et a repeint ma piaule.
    Conclusion : Les chats ne mangent pas d'algue. Ou si ils en mangent, ça ressort très très vite vite sous forme de liquide vert.

    Expérience n°12 :
    En voyant le chat se lècher comme un malheureux qui voudrait un bain mais qui a pas d'eau (sur Tenkaï faut être fort pour pas en trouver), j'ai eu la bonne idée de l'inviter squatter avec moi dans ma baignoire. J'étais à poil dedans et j'ai lancé le chaton sur mes cuisses qui sortaient de l'eau. Très bizarrement, il s'est mis à hurler et à m'escalader en plantant fort ses griffes pour sortir de là.
    ... J'ai mal.
    Conclusion : Les chats n'aiment pas les baignoires.

    ***


    - Dis, comment t'as perdu ton œil ?

    Je lève les yeux au ciel. J'adore bavarder d'habitude, mais là y a un fan-club d'une équipe de Sen'suikyuu affamée qu'est près à me bouffer vivant si je fais pas mon boulot assez vite. D'ailleurs lui il est pas censé s'occuper des sauces au lieu de glander là ? Ouais, j'ai un boulot réglo, avec tout le stress qui l'accompagne. Nan, franchement, la cuisine c'est pas une sinécure, je ne vous recommande pas ce secteur si vous aimez prendre votre temps. En fait mon boulot consiste à sautiller dans toute la cuisine en hurlant « bouger vous le cul ! » et à triturer des trucs de temps en temps. Ouais, j'ai mon diplôme, une certaine expérience, je mérite mon poste de chef. J'arrête la contrebande, ça allait bien pour financer mes études ça (et puis euh... Après aussi), je l'ai bien mérité maintenant mon boulot de con. Mais vu que le petit mec il veut pas décoller de mes basques, je lui réponds.

    - Mon père m'a enfoncé un couteau dans l'œil quand j'avais huit ans pour m'apprendre la vie (et la douleur surtout). C'était pendant ma formation de ninja.

    Et là, il daigne m'accorder l'insigne honneur de se casser. Hourra. Et donc moi je peux en retourner à mes tr...
    Oh.

    Si il y a bien un spectacle dont on a pas l'habitude ici, c'est le feu. Normal pour une planète pleine d'eau, mais là j'sais pas, y a un truc qu'a explosé dans la salle. Bien sûr le feu ne durera pas longtemps, juste le temps de nous tuer tous. Sauf moi, parce qu'avec mon légendaire sens pratique, j'suis déjà en train de courir à toutes jambes au lieu d'essayer d'éteindre vainement un feu plus grand que moi. C'est dans ce genre de moment, alors que t'as la trouille de ta vie et que ton gagne-pain est en train de partir en flamme que tu te dis des trucs étranges du style : « merde, où est le chat ? ». Alors que le chat, théoriquement, il est à la maison. D'ailleurs j'y cours tiens, et plus vite que ça encore. J'avais jamais vu de flammes aussi grande de toute ma vie. Putain, le truc qui a explosé, il devait être vraiment fait pour ça.

    ***


    Bon, maintenant que ma boîte est cuite, je fais quoi ? Pas trop le choix, retour à la contrebande, de préférence celle où on se fait pas trouer. Du moins pas directement. Et j'sais pas pourquoi, le seul truc qui m'est venu, là en cet instant, c'est « pourquoi pas sur un vaisseau ? Ça vole c'est rigolo ».
    Comptons sur ces mystifiés réseaux de copinage intra-milieu ou j'sais pas quoi pour ça. Avec Haruki évidemment.

    ***


    La loose, je sais ce que c'est, je l'ai vu chez d'autre, parfois chez moi. Mais ces temps ci je l'ai vu surtout chez moi en fait. A peine embarqué sur le truc, j'me suis découvert une caractéristique que je ne me connaissais pas : Le mal de l'air. Mais un bien hein. J'ai dégobillé partout, une vraie fontaine à gerbe. Donc bon, j'me suis remis quand même (enfin habitué à voler plutôt), et donc genre deux jours après ma résurrection (tout ceux qui on eu le mal de quelque chose comprendrons), avec le Maître-Coq officiel du moment, on trouve un pot dans la cuisine, au fond d'un placard. Pas d'écriture dessus. Ça sentait bon, mais on savait pas ce que c'était. Dans le doute, on l'a bouffé.
    ... Putain on a morflé.
    Je n'ai aucune idée de ce que c'était que ce fucking pot de merde, mais ça nous a filé une putain de maladie au nom improbable avec des symptômes très jouasses (j'vous ai pas dit mais chier vert, c'est comme qui dirait une passion chez moi. Le vomi aussi. Les pertes de connaissance aussi. Et le reste aussi).
    Donc j'me suis remis avant guguss (la Naine a géré à notre place pendant ce temps, grâce lui soit rendu), résultat c'est moi qui hérite du statut de grand Sachem de la cuisine. Ce qui me surprend toujours c'est que j'ai guéri avant lui, p'tète parce qu'on est pas de la même race, j'sais pas. Mais je maudis ce putain de pot pour l'éternité.


    Dernière édition par Chester Acoma le Mar 13 Oct 2009 - 19:42, édité 6 fois
    avatar
    Neklas Aéris
    Lieutenant tactique - Adonis

    Nombre de messages : 328
    Age : 34
    Localisation actuelle : Sur le pont
    Mission actuelle : Convaincre les autres.
    Citation : Il y a toujours deux tactiques, la bonne et celle de l'armée.
    Couleur RP : #9f1919
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 08/03/2008

    Re: Chester Acoma

    Message par Neklas Aéris le Sam 3 Oct 2009 - 21:04

    Bienvenue,

    La critique de ta fiche est en cours... merci de bien vouloir patienter ^^


    _________________
    Toi, mon cher ami

    Tu vas voir ta gueule.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Chester Acoma

    Message par Invité le Sam 3 Oct 2009 - 21:07

    J'étais pas sur les starting block.
    Enfin bon courage.
    avatar
    Lana Lane
    Admin

    Nombre de messages : 977
    Age : 30
    Couleur RP : #04d5eb
    Multi-comptes : Eve, Endy, Kiba, Weena, Andrea, Sara, Oscar, Elie.
    Date d'inscription : 03/06/2005

    Re: Chester Acoma

    Message par Lana Lane le Sam 3 Oct 2009 - 21:14

    Bonjour !

    Je précise juste que Neklas a écrit ça pour te prévenir que la correction de ta fiche peut prendre un peu de temps à cause du nouveau système de correction que nous utilisons. On a décidé de prévenir les nouveaux joueurs avant de poster quoique ce soit ici pour qu'il n'aient pas l'impression qu'on les abandonne.

    Bref, ce n'était pas une agression, Neklas voulait juste te demander poliment d'attendre que la première correction de ta fiche soit faite. Voilà tout ! ^^
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Chester Acoma

    Message par Invité le Sam 3 Oct 2009 - 21:19

    Donc je réitère mon "bon courage", parce que ça a l'air un chouilla contraignant pour ce que j'en ai lu (et justement, j'avais vu aussi que ça avait l'air de prendre du temps, d'où mon "je suis pas sur les starting block").
    ... ben j'vais aller faire des macramés alors. \o/
    avatar
    Lana Lane
    Admin

    Nombre de messages : 977
    Age : 30
    Couleur RP : #04d5eb
    Multi-comptes : Eve, Endy, Kiba, Weena, Andrea, Sara, Oscar, Elie.
    Date d'inscription : 03/06/2005

    Re: Chester Acoma

    Message par Lana Lane le Dim 4 Oct 2009 - 14:02

    Et voilà, une petite critique toute chaude ! Ne t'inquiète pas, on a pas préparé de cailloux à te lancer dessus, juste des pop-corns, ça fait moins mal. ^.^

    • Globalement, ta fiche est plutôt agréable et originale. Le ton vulgaire n'a choqué personne, ça semble bien adapté au personnage donc ça marche bien. Il y a plein de petites choses que j'ai trouvé amusantes au cours de ma lecture de ta fiche. Je n'ai pas trouvé que ton personnage était si cliché que ça. En tout cas, si c'est cliché, c'est un cliché qui me va.
      Bref, on a une très bonne base, là. =)
      Malheureusement, tout n'est pas parfait (ça aurait été trop beau, hein ?)...

    • La chose la plus importante à corriger absolument, c'est la description psychologique. On est tous d'accord pour dire qu'elle est beaucoup trop maigre. Il va falloir la détailler.
      Pour t'aider, pense à la vie de ton personnage : comment se comporte-t-il à son travail, dans les cuisines de Pandore (note que ton personnage aura une petite apprentie : Tallie), en privé, face à la hiérarchie, le reste de l'équipage. Pense à ce que ton personnage aime ou n'aime pas, à ce qu'il considère comme important. Comment situes-tu ton personnage moralement parlant ? bref, que ton personnage soit normal ou pas, il y a beaucoup de choses à dire. Tu peux peut-être jeter un oeil aux fiches de l'équipage pour avoir une idée de l'ambiance qui règne à bord, pour t'aider. Globalement, Pandore a la réputation de regrouper tous les plus grands sociopathes du forum. Razz (Bon, bien sûr, il y a aussi des gens très sociables, mais voilà quoi, rien à voir avec l'ambiance bisounours d'Adonis.)

    • La deuxième chose importante qu'il va falloir développer, c'est la façon dont ton personnage arrive sur Pandore. Et surtout, comment il devient maître-coq, car il y a un petit souci (qui n'est pas de ton fait) : on avait un maître-coq avant, mais le joueur est parti il y a longtemps. Le problème c'est qu'il est présent dans l'historique du jeu. En théorie, il est toujours à bord de Pandore, mais on l'a rendu malade pour que le personnage ne nous gêne pas en jeu. C'est Tallie qui le remplace provisoirement en ce moment. Il faut aussi savoir que Pandore est isolée depuis un bon moment et qu'on n'a pas pu recruté ton personnage récemment. ce qui ne nous laisse que deux possibilité : soit ton personnage sera recruté après le scénario #001 (mais ça risque d'être dans très, très longtemps), soit ton personnage a été recruté bien avant en tant qu'aide de cuisine, il a été mis hors service pendant la periode où Tallie gère seule les cuisines pour une raison X ou Y et il ne reprend du service que maintenant (il peut avoir contracté la même maladie que le précédent coq mais s'être remis parce que c'est un shitennô, par exemple). Tu peux en parler avec Tallie pour voir quelle est la meilleure solution.

    • Ensuite, ce sont des petits détails, mais à corriger tout de même : dans ta description physique, tu prétends que ton personnage n'a pas pu remplacer son oeil parce que la science n'a toujours pas assez progressé. Bah oui... Mais non. La science est bien assez avancée, il peut très bien avoir un implant. Il va donc falloir modifier ça ou trouver une meilleure justification (y en a de toutes bêtes, je suis sûre que tu pourras en trouver une).
      Autre chose : l'un des paragraphes de ton histoire est à la troisième personne alors que le reste de la fiche est à la première personne. Pourquoi ?

    • Enfin, quelques remarques en vrac, des petites choses pas forcément importantes mais dont il est bien de te parler pour que tu saisisses mieux l'univers de Vivenef. Tu n'es pas obligé de les corriger.
      Premièrement le nom de famille de ton personnage : si ton personnage est 100% pur Shitennô, il ne peut pas s'appeler "Field". Le plus approprié pour trouver un vrai nom qui sonne bien Shitennô à donf, ce serait de fouiner dans un dictionnaire de mythologie asiatique. Ou alors inventer un nom complètement exotique avec une vague consonance asiatique. Mais bien sûr, ton personnage peut être Shitennô avec un peu de sang humain.
      Ensuite, pour l'apparence physique : les cheveux blancs à 26 ans, c'est loin d'être une évidence, surtout en 3333. Et même si on suppose que ton personnage est maigre, tu n'as pas vraiment indiqué la corpulence de ton personnage.
      Ton histoire est très sympathique à lire, j'ai bien aimé le style, mais je pense que tu aurais pu garder le même style tout en étant un tout petit peu plus clair : par exemple, je suppose que ton personnage a grandi sur Tenkaï mais c'est très loin d'être explicite.
      Et pour finir, le chat : je tenais juste à souligner à quel point il est improbable de tomber comme ça sur un chat sur Tenkaï. x) Ton personnage aurait pu au moins être surpris. ce n'est pas garanti qu'il sache seulement ce qu'est un chat. x) Ou alors il aurait pu tomber sur l'équivalent tenkaïen du chat. =P


    Voilà, voilà, je crois que c'est tout. Ça peut paraître beaucoup, mais crois-moi, d'autres ont subi bien pire avant toi. x)
    Et puis on tient à détailler, expliquer pourquoi c'est comme ça et pas autrement.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Chester Acoma

    Message par Invité le Dim 4 Oct 2009 - 15:17

    Ouf, j'avais peur d'une lapidation de ma pauvre fiche.
    Enfin oui, la description psychologique, je déteste en faire, j'ai fais ça en dernier, la flemme, ça s'en ressent. ^^' Je tâcherai de me pencher là dessus. Genre lundi.
    Quant au cheveux blancs, j'ai neuf ans en moins et j'en ai un peu. Donc j'ai mal formulée la phrase (tombe pas en morceau non plus le perso), faut que j'arrange. Enfin c'était pour dire que le petit gamin manga androgyne gna gna gna, c'était pas mon délire. :/
    Et quant au nom, je le changerai, en fait fallait que je lise le Codex, mais j'avais pas d'idée de nom pour m'inscrire, et j'avais des clopes Chesterfield sous le nez... -_-'

    Mais bon, les corrections demandées me paraissent légitimes j'me pencherai donc là dessus.

    (Et quant à la vulgarité, là j'ai fait gaffe mais ça dérive vite en "bordel de foutre de nonne" ou de "va te faire visiter l'usine à Suchard".)
    avatar
    Lana Lane
    Admin

    Nombre de messages : 977
    Age : 30
    Couleur RP : #04d5eb
    Multi-comptes : Eve, Endy, Kiba, Weena, Andrea, Sara, Oscar, Elie.
    Date d'inscription : 03/06/2005

    Re: Chester Acoma

    Message par Lana Lane le Dim 4 Oct 2009 - 15:22

    Hu hu hu... Si tu savais... Il en faut de plus en plus pour me choquer question vulgarité. Ton personnage pourra concourir avec Eryl, notre a-do-ra-ble médecin de bord.

    Pour les cheveux blanc, oui, c'était ça l'idée : c'est tout à fait possible, mais ça ne doit pas être présenté comme quelque chose de commun.

    Pour le reste, préviens-nous quand tu auras terminé. =)
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Chester Acoma

    Message par Invité le Lun 5 Oct 2009 - 18:47

    Voilà.
    avatar
    Lana Lane
    Admin

    Nombre de messages : 977
    Age : 30
    Couleur RP : #04d5eb
    Multi-comptes : Eve, Endy, Kiba, Weena, Andrea, Sara, Oscar, Elie.
    Date d'inscription : 03/06/2005

    Re: Chester Acoma

    Message par Lana Lane le Mar 6 Oct 2009 - 16:09

    Ok, merci.
    Étant donné que je ne dispose que d'environ 45 minutes d'internet, je ne vais pas pouvoir lire et critiquer dans l'immédiat, il faudra donc attendre plus tard dans la semaine si j'ai le temps de passer ou le week-end prochain.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Chester Acoma

    Message par Invité le Sam 10 Oct 2009 - 12:45

    J'ai une question existentielle ("conne" serait un terme plus exact tellement c'est un point de détail) qui m'est venue en survolant ma fiche, est ce que c'est pas plus logique que les habitants de Tenkaï se fringuent avec des genre de combinaison de plongée ? Le pull en laine c'est pas franchement aérodynamique (et j'ai cru comprendre que ça nageait ces bêtes là).

    C'est une question conne, mais ça me torturera jusqu'à la fin des temps si je la pose pas. -_-'
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Chester Acoma

    Message par Invité le Dim 11 Oct 2009 - 16:50

    Bonjouuuuuur ! ♫ (je sais, tu m'attendais... Cool )

    Bienvenue sur vivenef, tout ça tout ça.

    Alors, ta fiche... Après papotages, nous en sommes venu à la conclusion qu'elle allait et était apte à validation... Sauf un point. Désolée d'encore t'embêter avec ça, mais c'est encore l'œil en moins qui pose problème.

    Les personnages ayant un handicape physique comme mental (à l'image de Konrad) ne nous dérange pas, seulement, il faut pouvoir le justifier un peu dans un monde où chirurgie plastique, reconstruction faciale et autre existe plus qu'en abondance. De même, en 3333, on peut aisément croire en des prothèses oculaires, qui se blanche aux nerfs et qui permettent de voir, bien plus qu'aux yeux de verre qui perdureraient encore... Pour ne parler que de ton cas.

    C'est pourquoi l'explication donnée devient alors bancale... Le crâne ne se forme pas en prenant appuis sur l'oeil, c'est bien trop fragile c'te truc là, la cavité oculaire ne se retrouverais sans doute pas déformée par simple manque... Et comme dit plus haut, en 3333, c'est sans doute bien réparable.

    Un peu de chirurgie reconstructice/esthétique, une belle prothèse et hop, il n'y parait plus ! (vraiment, en 3333, la médecine a évoluée et va bien, aussi...) faudrait donc nous expliquer pourquoi on ferait pas ça, tout simplement... =)

    voilà ! Bon courage ! ^^

    Et pour ta question sur les vêtements, j'ai tendance à penser qu'en quelques milliers d'années d'évolutions, les shitennôs ont adoptés leurs propres mode et leurs propres textiles, tout simplement... Nous, nous avons nos textiles adapté à notre monde aérien... pourquoi n'en aurait-ils pas à leurs monde sous-marin ? et pourquoi leurs vêtements aquatique ressemblerait à ce qu'on fait nous aujourd'hui ?

    Maintenant, on peut se dire qu'il y a eut un mélange des matière et textile et une évolution, à la rencontre des deux autres races... et que certain sont moins adapté à l'eau que d'autre.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Chester Acoma

    Message par Invité le Dim 11 Oct 2009 - 18:51

    Voilà. Corrigé un bout.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Chester Acoma

    Message par Invité le Mar 13 Oct 2009 - 19:09

    Bonjour, c'est encore moi. Désolée pour le temps que prend chaque réponse, surtout quand c'est pas des bonne nouvelles...

    L'histoire des yeux ne me va toujours pas des masses... Ok pour le moment où il a perdu son oeil, pourquoi pas, mais des opérations de reconstructions, ça doit pouvoir se faire même après coups... Cacher les cicatrices, reconstruire le crâne... C'est de la chirurgie plastique, ça se fait bien plus tard. Ca se fait, même, des opérations pour cacher des vielles cicatrices.

    Alors, pourquoi maintenant Chester n'a toujours pas d'oeil ? C'est ça qui me gêne. C'est possible, hein, on veut pas te l'interdire (même si on doit sacrément donner l'impression inverse...), mais en 3333 il doit y avoir largement les moyens d'arranger le coin de son visage et de mettre une prothèse même après coup... Voir même maintenant.

    J'espère que je suis claire, j'ai p'tet manqué de précision avant... si c'est le cas, désolée =/ c'est pour ça que j'écris toujours des pavés, c'est pas'que j'suis pas claire du tout... V_v
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Chester Acoma

    Message par Invité le Mar 13 Oct 2009 - 19:43

    * Invoque mère Patience. *

    Bon, laisse moi deux secondes trouver une excuse foireuse sur un point de détail dont on se contrefout - moi le premier en tête de file - et je corrige.

    < Le rp est un loisir. > < Le rp est un loisir. > < Le rp est un loisir. > < Le rp est un loisir. >

    * Mère Patience invoquée par la pensée salvatrice. *

    Voilà j'ai corrigé ! ^^
    avatar
    Lana Lane
    Admin

    Nombre de messages : 977
    Age : 30
    Couleur RP : #04d5eb
    Multi-comptes : Eve, Endy, Kiba, Weena, Andrea, Sara, Oscar, Elie.
    Date d'inscription : 03/06/2005

    Re: Chester Acoma

    Message par Lana Lane le Ven 16 Oct 2009 - 20:42

    Bon, alors, ta fiche est validable, mais deux trois petites choses...

    Quand on corrige une fiche, c'est un travail. C'est pas un travail toujours facile. Parfois, quand on sent vraiment qu'il y a rien du tout dans la fiche, on la démonte tellement que le joueur n'a même pas le courage de répondre. Mais quand on sent qu'une fiche est pas mal, voire a un potentiel intéressant, on la corrige avec rigueur, mais en encourageant le joueur à faire de son mieux, parce qu'on pense que c'est intéressant, que ça vaut le coup. Et si on insiste sur des détails c'est pour éviter le grosbillisme, les clichés, les choses trop irréalistes, mais aussi pour faire comprendre l'univers du forum au joueur.

    Parce que si on fait pas ça, on sait d'expérience que si un joueur fait une erreur d'interprétation dans sa fiche, il sera susceptible d'en faire une autre, plus grave, dans le jeu. Et il faudra la réparer. Ça demandera du temps et de l'énergie qu'on aurait pu éviter facilement en mettant les choses au clair dès la fiche de présentation du personnage.

    Donc toutes ces corrections qu'on te demande, c'est pas parce qu'on t'aime pas, c'est pas parce qu'on est des tyrans, c'est pas parce qu'on pense qu'un RPG c'est très important. C'est pour pouvoir s'amuser dans les meilleures conditions possibles. On a apprécié ta fiche, et on te l'a dit. Je te garantis qu'ici, on ne dit pas ça en l'air, on le dit seulement quand on le pense vraiment. Et on est assez exigeant, c'est vrai.

    Alors s'il te plaît, quand on essaye gentiment de corriger ta fiche pour qu'elle corresponde entièrement à notre vision de l'univers de Vivenef, ne le prend pas comme ça. Il serait vraiment vraiment vraiment grandement apprécié si tu te montrais un peu aimable en retour.

    Compris ?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Chester Acoma

    Message par Invité le Ven 16 Oct 2009 - 21:42

    MERDE !

    Hey tu vas rire (ou pas)... Quand j'ai posté ça j'étais pas dans mon état normal (genre drogué quoi). J'ai complètement oublié ce post. ô_o
    Enfin bon, euh... Ben je sais pas quoi dire du coup tiens. >_<
    avatar
    Lana Lane
    Admin

    Nombre de messages : 977
    Age : 30
    Couleur RP : #04d5eb
    Multi-comptes : Eve, Endy, Kiba, Weena, Andrea, Sara, Oscar, Elie.
    Date d'inscription : 03/06/2005

    Re: Chester Acoma

    Message par Lana Lane le Ven 16 Oct 2009 - 21:53

    Mmh... "D'accord, désolé." ou "Je t'emmerde." auraient fait l'affaire... Mais du coup, là, moi non plus je sais pas quoi te dire. O_o
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Chester Acoma

    Message par Invité le Ven 16 Oct 2009 - 22:13

    Disons que t'as eu à faire à un coté de moi qui fait en général un beau tas de conneries. Euh...
    "D'accord désolé."

    (Remarque il tape à peu près correctement même si il utilise une typographie étrange et des tournures de phrase un peu chelou).
    avatar
    Lana Lane
    Admin

    Nombre de messages : 977
    Age : 30
    Couleur RP : #04d5eb
    Multi-comptes : Eve, Endy, Kiba, Weena, Andrea, Sara, Oscar, Elie.
    Date d'inscription : 03/06/2005

    Re: Chester Acoma

    Message par Lana Lane le Ven 16 Oct 2009 - 22:30

    Bon, dans ce cas tu es validé. =)

    Mais fais quand même attention, hein. ^^'
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Chester Acoma

    Message par Invité le Sam 17 Oct 2009 - 13:17

    Merci madame. \o/
    Ouais j'f'rais gaffe. ^^'

    Contenu sponsorisé

    Re: Chester Acoma

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov 2018 - 8:02