Guide des fonctions à bord d'un vaisseau de guerre

    Partagez
    avatar
    Lana Lane
    Admin

    Nombre de messages : 977
    Age : 30
    Couleur RP : #04d5eb
    Multi-comptes : Eve, Endy, Kiba, Weena, Andrea, Sara, Oscar, Elie.
    Date d'inscription : 03/06/2005

    Guide des fonctions à bord d'un vaisseau de guerre

    Message par Lana Lane le Mar 27 Oct 2009 - 17:03

    Les différentes fonctions à bord d’un vaisseau de guerre :

    Le Commandant est le seul maître à bord du vaisseau. Si ses supérieurs hiérarchiques peuvent lui donner des ordres dans une escadre, il est le seul à pouvoir décider comment gérer le déroulement interne des opérations à bord de son vaisseau et au sein de son escadrille de chasseurs, s’il y en a une.
    En temps normal, le Commandant décide de la direction que doit prendre le vaisseau, où il doit se rendre et quelle route il doit emprunter, en fonction ou non des ordres qu’on lui a donné. Il a le droit de changer son parcours si la situation le nécessite. Il se doit de connaître parfaitement son vaisseau, son état, l’état de son équipage, les problèmes rencontrés, son objectif, les raisons de son objectif et comment l’atteindre au mieux. Pour cette raison, il passe beaucoup de son temps hors quart à lire des rapports. Il doit également répondre aux messages qui lui sont adressés ou contacter un vaisseau ou une base ami(e) lorsque son vaisseau s’en approche.
    En situation de combat, le Commandant doit décider de la tactique à adopter, il doit être capable de l’adapter en fonction du déroulement du combat. Il est complètement responsable de son vaisseau, de son équipage. Tout repose sur ses épaules et s’il ne salit pas lui-même ses petites mimines, rares sont ceux qui envient sa position (ou alors ce sont des idiots). C’est une charge extrêmement lourde et stressante.

    Attention : Ici, le Commandant n’est pas forcément celui qui a un grade de Commandant. C’est celui qui a la fonction de Commandant du vaisseau, c’est-à-dire celui à qui on a remis le commandement du vaisseau pour une durée déterminée ou indéterminée. Ce peut-être un Capitaine ou un Lieutenant de quart. Mais en situation de combat, la personne de quart doit réveiller le Commandant. Si le Commandant n’est pas en état d’assurer sa fonction, c’est le Capitaine qui doit le faire ou l’officier qui a le commandement. Posséder cette fonction leur assure exactement la même autorité que celui qui a le grade de Commandant à bord du vaisseau.
    Sur certains petits vaisseaux, il n’y a pas de grade de Commandant et c’est alors un Capitaine qui assure la fonction de Commandant, voire un Lieutenant.

    Le Second assiste le Commandant, c’est lui qui le remplace en cas de problème. Il possède généralement le grade juste en dessous de celui qui occupe la fonction de Commandant. Il possède la même autorité sur l’équipage que le Commandant, mais pas sur le Commandant d’escadrille ni sur le Major des fusiliers, excepté lorsqu’il assure de façon permanente les fonctions du Commandant (c’est-à-dire lorsque le Commandant est hors service).
    En temps normal, le Second filtre la paperasserie qui incombe au Commandant. Il doit la préparer pour qu’elle prenne le moins de temps possible au Commandant et qu’elle lui parvienne par ordre de priorité. Il doit également gérer l’équipage du vaisseau. Le Bosco doit s’en référer à lui lorsqu’il ne parvient pas à résoudre un problème délicat au sein de l’équipage ou lorsqu’il faut prendre une décision grave à ce propos.
    En situation de combat, le Second assiste toujours le Commandant, il peut lui suggérer une tactique et assurer une partie de son travail en situation difficile. En situation très difficile, il peut assurer une autre fonction, comme celle d’un Lieutenant qui aurait péri au combat.

    Le statut du Commandant d’escadrille est assez similaire à celui du Commandant de vaisseau. Il est le seul maître au sein de son escadrille. Il décide de la stratégie interne à l’escadrille, mais il doit obéir à l’objectif et à la tactique générale établie par le Commandant de vaisseau dont il dépend, s’il dépend d’un Commandant de vaisseau. Il doit obéir aux ordres de celui qui occupe la fonction de Commandant de vaisseau, mais il décide seul de la façon de gérer ses pilotes et de la façon de parvenir aux objectifs donnés par le Commandant de vaisseau.

    Il en va de même pour le Major des fusiliers : Il est le seul maître de sa division, mais il obéit aux ordres du Commandant de vaisseau.

    La section tactique : La section tactique s’occupe des instruments de détection et de l’armement. Elle doit surveiller ses écrans de détection, prévenir le Commandant de tout ce qui se trouve dans les environs, éventuellement proposer une tactique et appliquer celle que le Commandant a décidée d’adopter et programmant l’armement (motif et cadence de lancement des missiles, utilisation de telle ou telle arme…). Un officier tactique peut prendre une décision de lui-même si la situation l’exige. Un bon Commandant apprécie un Lieutenant tactique qui possède de bonnes initiatives. Évidemment, tout le vaisseau a intérêt à ce qu’elles soient vraiment bonnes. La section tactique gère également le stock d’armes : elle doit connaître son niveau et en faire part au Commandant.

    La section maintenance : La section maintenance doit repérer les problèmes techniques que rencontre le vaisseau à l’aide de l’ordinateur de bord, envoyer une équipe adéquate (en fonction de sa proximité et de ses compétences) pour effectuer les réparations possibles et nécessaires ou lancer un protocole de réparations automatiques et elle doit faire des rapports réguliers sur l’état du vaisseau au Commandant. En dehors des combats, la section maintenance, outre les réparations, effectue des contrôles de routine sur le vaisseau et sur les chasseurs. En situation de combat, la section peut rencontrer des problèmes techniques ou de manque de personnel grave. Le personnel de maintenance est à la fois le plus nombreux, le plus vital et le plus vulnérable d’un vaisseau. Dans le cas où il faut faire des choix dans la réparation, le Lieutenant de maintenance doit en discuter avec le Commandant ou le Second.

    La section astrogation : La section astrogation sélectionne et édite les cartes astrographiques disponibles dans le vaisseau en fonction des données fournies par la section tactique. Elle calcule un vecteur, une accélération ou un saut en hyperespace en fonction des ordres du Commandant : la destination à atteindre, le parcours à suivre. Il existe quelques protocoles définis où le Commandant n’a pas besoin d’intervenir : tous les astrogateurs savent quelle est la procédure à suivre pour entrer dans le hangar d’une base, atterrir dans un astroport, chercher une zone d’atterrissage adéquate en dehors d’un astroport, etc…
    Un bon astrogateur est attentif à ce qui se passe sur le pont et prévient les désirs de son Commandant en calculant à l’avance tous les vecteurs, sauts et accélérations dont il pourrait avoir besoin.

    La section communications : La section communication reçoit les messages destinés au vaisseau, envoie des messages procédurier ou donnés par le Commandant ou le Second, ainsi que le courrier privé de l’équipage en dernière priorité (tout passe avant le courrier privé de l’équipage). Elle gère également la communication interne au vaisseau et lance les annonces. Le dernier rôle de la section communications est de détecter toute activité de communication dans une zone de combat, de décrypter des messages et d’en crypter d’autres.

    L’intendant est la nounou du Commandant : il lave son linge, le repasse, surveille ses repas, voire les prépare lui-même selon son talent et sa ferveur. Il aide parfois le Second à trier la paperasserie du Commandant, il tient l’agenda du Commandant, lui rappelle ce qu’il doit faire et quand…

    Le Maître-Coq gère les cuisines. Il fait la cuisine dans les cuisines pour que l’équipage puisse manger sa bonne cuisine cuisinée dans les cuisines. Il gère également le personnel des cuisines, donne les ordres en cuisine et écrit le menu.

    Le Bosco coordonne l’équipage, c’est celui qui le connaît le mieux. Il doit s’assurer de la bonne entente entre les membres de l’équipage ou du moins s’assurer qu’une mauvaise entente n’affecte pas le bon fonctionnement du vaisseau. Il donne des conseils au commandement du vaisseau quand il cherche une équipe pour un travail non ordinaire. Il réunit aussi les membres d’équipage nécessaires à une haie d’honneur ou toute autre manifestation officielle.

    Le Médecin en chef gère l’équipe médicale du vaisseau et soigne les malades et blessés parmi les membres de l’équipage. Il reste à l’infirmerie la plupart du temps et envoie des équipes médicales là où on a besoin d’elles. Il peut se déplacer en personne si quelqu’un d’important rencontre un problème de santé délicat.

      La date/heure actuelle est Mer 12 Déc 2018 - 13:17