Départ anticipé {#001}

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Départ anticipé {#001}

    Message par Invité le Lun 28 Avr 2008 - 5:35

    Cela faisait deux jours déjà que le Daisycutter était posé à la surface de Mars. La récupération de matériel prenait du temps, il faut dire qu'ils s'étaient posés dans un canyon, loin de toute colonie, afin d'être assurés de la furtivité de leur position. D'après les rapports obtenus au dernier moment, la 13ème brigade patrouillait dans le secteur, et donc, se faire au plus discret relevait de la nécessité... Ils n'imaginaient même pas à quel point...

    Ils allaient donc en expédition pour charger la soute, au moyen de véhicules terrestres qui rapatriaient là ce qui pouvait l'être. Ces vieilles technologies n'étaient pas exactement utiles en elles-même, mais pouvaient intéresser certains lunatiques, sans compter que les matériaux dans lesquels elles étaient fabriquées pouvaient valoir un certain paquet d'argent.

    Enfin actuellement, personne n'était hors de la frégate. Les mousses jouaient pour la plupart aux cartes, ou autre occupation constructive, alors que dans le petit poste de commandement, le commandant du Daisycutter, le second, le sous-lieutenant attaché aux communications et Vincent Vernon discutaient sec.

    "Donc... Si je résume, nous avons un supercuirassé et son escorte qui sont aux alentours, des bruits indiquant la venue de chasseurs sur la surface de la planète, le tout sans la moindre identification de véhicules de police."
    "En fait commandant, il y avait bien cette frégate de la treizième brigade, mais il s'est posé et n'a plus émis de signal." rétorqua, d'un ton hésitant, le sous-lieutenant de communication.
    "Et, quelles sont nos chances que si nous on part, il nous laissera tranquile le gros truc ?"
    "Eh bien, Jimmy (le petit nom du second) je dirais... Pas assez pour que j'y risque ma peau."
    "Il y a aussi ce vaisseau... Le numéro d'identification me paraît bizarre, et je dirais que c'est quelqu'un de la profession. C'est de lui que viendraient les chasseurs supplémentaires. Enfin certains... Mais ça m'étonnerait qu'un véhicule de ce tonnage n'en transporte autant, donc y'a des chances de feintes."
    "Ou tu nous refait le coup de Massigia"
    "Ca va ! C'était pas -ma- faute si les détecteurs déconnaient !"
    "Allons allons, mes amis, ne nous fâchons pas. Nous sommes entre gens civilisés, pas vrai ? Je comprends qu'il y ait certaines tensions, mais, avant tout, songeons à ce rayon d'espoir que représente ce vaisseau probablement dans le commerce équitable comme nous. Je suis sûr qu'il pourra nous aider. C'est ça, la beauté de la solidarité."
    "Je sais pas... Ce vaisseau est bizarre. Il y a cette histoire d'identité pas tout à fait claire. Et les chasseurs qu'il envoie. Puis il y a son design aussi... C'est à croire que ce vaisseau date, et pas qu'un peu... Pas au niveau de la qualité hein, juste que... Enfin, regardez le visuel, vous allez comprendre."


    Triturant une commande, le sous-lieutenant fit apparaître un holo représentant de manière reconstituée selon l'observation que permettait les piètres équipements du vaisseau ce que Vincent Vernon reconnut tout de suite comme étant un vaisseau dans lequel il avait servi... Une Vivenef pour être précis. Le souvenir était trop éloigné pour qu'il l'identifie formellement, aussi, tenant compte de la supposition qu'il s'agissait d'un vaisseau contrebandier et non pirate, il blêmit.

    "Quelque chose ne va pas Vince ?"

    Le second lui lança un regard curieux, auquel il répondit en tentant de se faire un sourire de façade.

    "Si voyons, tout va très bien, aucun problème. Enfin, je suppose hein, je ne connais pas ce vaisseau ensuite hein. Hm. Ouais. C'est vrai que c'est bizarre n'empêche comme design. Moi je serais pour pas appeler. Du tout. Je veux dire, ils finiront bien par se lasser les types autour hein ? Nan mais j'vous dit, ça va aller sans problème, on continue la mission, sans se presser"
    "Hé. C'est encore moi qui commande ici, et c'est moi qui décide si on continue la mission où non, que je sache. Contactes le. On verra bien s'il pourra nous être utile ou pas."


    Vincent Vernon devint alors si pâle qu'il pouvait presque en devenir la nouvelle hégérie d'une marque de lessive. Garder un sourire de façade commençait à devenir difficile, alors qu'il avait envie de crier à pleins poumons "monde de meeeeeeeeerde !" ou un truc du genre. Ce fut donc au prix d'efforts assez importants qu'il se contenta de hocher la tête frénétiquement, avant d'arriver à la console de communication. Un triturage par ci. Un tripatouillage par là. Aucun résultat. C'était bien entendu totalement délibéré, la fréquence choisie ne pouvant guère entrer en contact qu'avec le vide intersidéral. Il se retourna, et dit alors:

    "Communication impossible. Le vaisseau est derrière une lune, donc pas moyen de l'atteindre avec notre matériel. Il va falloir attendre..."
    "Combien de temps ?"
    "Oh, c'est difficile à dire vous savez, ça évolue si vite, puis les orbites sont parfois des choses si taquines qu..."
    "Combien-de-temps ?"
    "Glp... Euh, u... Une demi-heure ?"
    "Bien."


    Le commandant croisa les bras et fronça ses sourcils épais. Un silence passa avant que Vincent Vernon ne dise:

    "Je... Vais dans ma cabine. J'ai deux ou trois trucs à faire vite fait, je serais là au moment voulu, ne vous inquiétez pas."

    Percevant le hochement de tête du capitaine, le négotiateur se leva, puis partit du poste de commandement...

    ~Une demi-heure plus tard...~


    Sur la terre rouge de Mars, un véhicule progressait sur le sol, dégageant un nuage de poussière derrière lui. A son bord, du vieux matériel de récupération, un fusil LPC, une console de communications longue distance portative -sans batterie, mais ça, c'était la surprise du chef- et, vêtu d'un costume de rencontres spaciales dans des tons sobrement sombres, Vincent Vernon Wityender, bien décidé à éviter tout contact possible avec Pandore, ignorant bien que ce n'était absolument pas Pandore, et que même si ça l'était, Rys n'en était plus la commandante.

    "On the road again..."

    Fit-il, se dirigeant en priorité vers un endroit où il pourrait éviter d'être retrouvé par le Daisycutter... Cette colonie pas trop loin avait l'air bien... Même si ce dôme noir ne lui semblait pas être là la dernière fois qu'il l'avait vu... Bah, ces endroits de Mars se ressemblent tous de toute façon ! Et c'était forcément plus sûr que sur la frégate de contrebande qu'il venait de quitter.

    Non ?

    [ -> Mission de secours [Mission #001] ]

      La date/heure actuelle est Sam 23 Juin 2018 - 9:59