J'emmerde...bah quoi? [libre]

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    J'emmerde...bah quoi? [libre]

    Message par Invité le Mar 8 Juil 2008 - 19:32

    //si Nimue passe, se serait amusant un rp...mais que n'importe qui passe, je suis en manque de rp moi!!//

    Des plaques de données, encore des plaques, toujours des plaques, la médecines quoi qu'on en dise n'avait pas tant changé que cela, ouais, deux trois truc, enfin, vite fait quoi, quand une jambe à la gangraine, on la tranche toujours et le meilleur outil reste le scalpel. Enfin, voila rien de neuf en sommes que du vieux. Enfin, si il y avait encore mes milliers de nouvelles méthodes, que l'on aurait put certes utiliser dans un hopitâle, mais sur un vaisseau. franchement, les derniers moyen pour enrayer les cancers où les autres choses dans ce style lui passait complètement au dessus, et puis, rooh, il faisait confiance à son instinct, le meilleur de tous.
    L'inforturné médecin s'affala sur l'un des bracards posé non loin de l'écran qui lui permettait d'être ou d'appelé n'importe qu'elle gradé du vaisseau. Ca faisait un petit moment que tout allait bien ici, pas de problème de santé même mineur. Il...Oui, il avait presque honte de l'avouer, il s'emmerder...
    Raaah oui c'était chiant, enfin, il préféré l'innactivité que devoir aller au front pour sauver des pauvres malheureux qui se tiennent les trippes en hurlant et en implorant le ciel de les aider.
    Le vieil homme soupira, oui viel car d'un point de vue années nul être vivant dans toute la galaxie n'avait son âge.
    Ainsi donc il soupira, attendant un signe du ciel, ou totu simpleemnt que morphée lui tiennet compagnie...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: J'emmerde...bah quoi? [libre]

    Message par Invité le Jeu 10 Juil 2008 - 3:27

    //Je viens te sauver du manque !//

    Mais ce ne fut ni vraiment Morphée, ni un signe du ciel qui intervint. De toute façon, étant donné que Nimue se situait dans l'espace, les cieux étaient bien en dessous. Non, un simple appel. Mais c'était déjà pas mal. A l'écran, Freya, fixe, droite et saluant. Derrière elle, sa cabine, ordonnée, à son image en fait: au carré.

    "Docteur Andorias, ici le lieutenant Herdebòrg."

    Mettant fin avec cette réplique à son salut, elle regarda toujours la caméra, droit dans l'objectif, ne faisant que quelques oeillades brèves à l'écran, pour des raisons de rigueur personnelle. Le genre que l'on n'irait pas reprocher à autrui, mais que l'on applique personnellement.

    "Êtes-vous disponible, de préférence assez tôt sans avoir à déplacer votre emploi du temps, pour une consultation ? Un..."

    Elle ne cherchait pas vraiment ses mots, ayant déjà préparé mentalement sa requête, mais, faisait comme si, pour souligner l'ambiguïté du terme:

    "...Problème chronique se manifeste, et bien que je ne suppose pas la chose grave, j'aurais néanmoins besoin de mesures palliatives et de procédures de routines par rapport à la chose. Puis-je donc connaître vos disponibilités présentes, docteur Andorias ?"

    La question ne semblait pas vraiment la gêner de la façon dont elle le disait. Au pire, une pointe d'inquiétude pouvait être décelée par l'oeil le plus aguerri, mais, ça tenait de la psychologie de comptoir à ce niveau là.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: J'emmerde...bah quoi? [libre]

    Message par Invité le Jeu 10 Juil 2008 - 9:26

    // merci Wink //

    Moui...Moui, trois mètres, peut être un peu moins. Pardon? Ah oui, trois mètre, ce devait être la taille du bond qu'il avait fait. Autant lors de la grande guerre il n'aurait pas réagit, habitué aux pluie d'obus, autant que dans un vaisseau, les surprises étaient rares. Le médecin fixa l'écran pour y voir...ça, enfin, n'y voyait aucune insulte hein? Mais bon, c'était assez différent de ce qu'il avait connu sur terre et ailleurs.

    La jeune femme, devait être une ase, bon ok là c'est facile, mais il y avait chez elle, ce...blanc...top blanc! Cheveux blanc pour une personne de quoi? 22 ans peut être? Donc ce blanc des cheveux, ce blanc de peau, cet oeil blanc. Enfin, le visage de Vincent ne trahit rien sur sa pensée, il avait l'habitude de garder un visage fixe s'il le voulait. ca éviter que les mourrants sache qu'ils allaient mourir, et puis, c'était plus simple pour se foutre de la gueule des officiers.

    Ainsi donc, le médecin fit une petit moue et sortie de sa poche un petit agenda, c'ets vrai il allait jouer le coup du "je suis super occupé!". Il Faut avouer que cela serait certainement mieux que faire "Oh mais oui!! Venez tout de suite, je glande rien!" Non, vraiment, il regarda dans l'agenda, qui, outre le fait d'être complètement vierge ne servait à rien car il n'avait jamasi d'emploie du temsp écrit.
    Il le feuilleta donc avant de relâcher, le visage tenta de contenir un sourire avc le plus grand mal:


    -J'ai un peu de temps devant moi...Maintenant, donc si cela convient à votre planing, passé directement à l'infirmerie...

    Déjà dans son esprit le médecin réfléchissait, quel problème chronique pouvait elle avoir? Hum trouble du sommeil? Non, elle n'urait pas les yeux ainsi, douleurs? Peut être, ça expliquerait ce côté rigide. Ou alors autres choses.

    Merde, en plus c'était un peu le bordel dan la cabine, dès que la jeue nfemme accepterais, il plongerait sur le côté pour ranger le bordel ambiant. Enfin, déjà, la réponse....
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: J'emmerde...bah quoi? [libre]

    Message par Invité le Lun 14 Juil 2008 - 1:58

    Freya pendant que le docteur consultait son agenda fictif, faisait plus que de simplement patienter. En fait, par moments, confondre le terminal vidéo avec une simple image était parfaitement acceptable.

    L'annonce de l'encart immédiat de la part du médecin de bord amena comme première réponse à l'esprit de Freya quelque chose dans les tons de: "je vous assure, c'est chronique et non grave, pas la peine de déplacer vos rendez-vous" mais il y avait trois problèmes avec cette réponse-ci.

    Premièrement, il devait avoir pris en compte la nature de son problème et déterminer ceci lui-même. Deuxièmement, son assurance certaine incitait à ne pas remettre en cause sa décision. Troisièmement, dans la lignée du deuxièmement, le fait qu'il était l'une des personnes les plus agées de l'équipage, alors qu'elle était l'une des plus jeunes, et en tout cas, la plus jeune à son niveau de responsabilités, lui donnait une certaine capacité d'intimidation passive et purement paternaliste.

    Elle opta donc pour un autrement plus simple:

    "Bien reçu, j'arrive tout de suite docteur."

    Ponctué d'un salut en règles et d'une rupture de communication. Ceci fait, elle se mit en marche aussi immédiatement qu'annoncé, arrivant après une marche rapide, à peine une à deux minutes après son départ à la porte du docteur, s'y manifestant d'un tout aussi simple:

    "Je suis là docteur."
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: J'emmerde...bah quoi? [libre]

    Message par Invité le Mar 15 Juil 2008 - 10:26

    Dès que la communication avait été achevé par un bref salut du médecin, bien, qu'il fallait l'avouer, tout ce qui était militaire le laisser un peu de marbre, d'ailleurs, n'ayant pas fait aucun serment et n'ayant rien signer, on ne pouvait réellement le concidéré comme un militaire.
    D'ailleurs en y pensant, est-ce que ses longues années en "hibernation" avait il compté comme du travail? Car si tel était le cas, l'administration lui devait énormément d'argent pour ne pas dire une somme gargantuesque!
    Bon, arretons de penser au pognon et revenons sur terre, enfin...Sur Nimue.

    Lorsque la jeune femme entra, la situation devait avoir quelques chose d'amusant, l'infortuné Doc , ou Andorias pour les intimes, s'acharnait a tenter de fermer une porte de casier où il venait certainement d'entreposer tout les livres qu'on lui avait fourni.
    A la vision de la jeune demoiselle, il eut un sursaut d'adrénaline, (propablement à l'instinct primaire du mal voulant montrer sa force) et ferma violament le dit casier avant d'aller jusqu'a son bureau en clopinant légèrement comme d'habitude en l'abscence de sa canne.

    Bien, il s'assit sur son fauteil, un léger sourrie de soulagement, et sortie rapidement une plaque de donnée où était répertorié photo, age, antécédant médicale et petite information utile sur chaque membre d'équipage. Il lacha un regard presque attendrissant à la jeue nfemme avant de lacger:


    -Bonjours Lieutenant Freya Hilde AIR-DE-Bourg?BooorG?Beurg? Euh, on vas dire Blanche-Neige, donc, que puis-je pour vous?

    Héhéhéhé encore un surnom, enfin, de totue façon, qui se souviendrez de ce vieux dessin animé, premier du genre concidéré sur Terre comme démodé. Vincent lui l'avait bien aimé, et puis, regarder la, blanche de la tete aux pieds. Albinos? enfin, elle lui dirait tout, elle était plutot pas mal...
    héhé, je sais ce que vous vous dites, masi nul crainte, le docteur est un docteur, il sait mettre la barrière entre son job et sa vie sentimentale. Heureusement d'ailleurs.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: J'emmerde...bah quoi? [libre]

    Message par Invité le Sam 19 Juil 2008 - 6:04

    Freya, déjà "naturellement" raide, se raidit encore un peu plus lorsqu'elle entendit le médecin la surnommé. Elle pinça ses lèvres aussitôt, et dit, d'un ton tenant plus de la demande que de la commande:

    "Je préfèrerais que vous vous en teniez à Hérr-deux-beaurgg ou un son suffisamment approchant pour que je puisse me reconnaître, docteur."

    Non pas qu'elle ait compris la référence, mais l'idée même d'un surnom ne l'enchantait pas exactement. Pour quelqu'un d'encore carré dans l'esprit et les démarches la familiarité militaire n'était pas partie des moeurs intégrées.

    Sur la plaquette du docteur, outre les informations de base, les points médicalement intéressant indiquaient une courbe de poids légèrement en dessous du seuil recommandé, un oeil défectueux de naissance, et une allergie au grito-chlorène ainsi qu'au bêta-hydralate, phasé et non-phasé -allergie assez courante-. Aucune mention de maladie chronique cependant. Les points moins médicalement intéressants impliquaient son statut de gradée la plus jeune de l'équipage, et son affectation récente.

    N'ayant reçu ni questions, ni suggestions du genre "s'asseoir" Freya resta debout droite, attendant qu'un statu quo tout juste instauré se rompe.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: J'emmerde...bah quoi? [libre]

    Message par Invité le Sam 19 Juil 2008 - 17:25

    Ok...Y a de la joie...Et bien, était-ce le coté militaire, la maladie ou tout simplement la race de la jeune femme, Vincent ne le savait pas, mais elle semblait un peu...sec?

    Mme pas un sourir pour dérider ce visage figé dans un seul morceau de marbre. Oui, du marbre, le visage blanc, l'air raide, droit, figé, une statue de marbre blanc. Voilà à quoi lui faisait pensée cette Herdebòrg.

    Bien, et ce passé médicale ainsi que deux toris information. Impressionnate carrière, une jeuen femme doué et intelligente, nul doute, torp maigre, il alalit devoir l'engueuler pour ça, mais une fois qu'elle aurait annoncé son problème qui ne figuré pas sur la fiche, c'est sur, ça la mettrais plus à l'aise, si c'était possible. Vue comment elle était raide.
    Il commença alors, en posant négligeamant la fiche de donnée de la jeuen femme et fit un léger tour sur lui meme grace au fauteille amovible. Hahahah, il était vraiiment un gamin pour s'amuser de ce genre de chose.

    Il souffla alors :


    -Lieutenant, je ne susi pas un militaire, et je n'ai pas l'habitude d'exprimer d'ordres, je bougonne, j'aboye, masi je ne mords jamais, du moins, pour l'instant.
    Ainsi, je commencerais par vous féliciter pour vos état de services, admirable, une brillante carrière et croyais moi, j'en ai vue des militaire, homems du rang et passant par généraux, il m'ont tous raconter leur petit problème qui passait de la MST au rhum des foins.
    En deuxième partie, je vous conseillerais de vous assoir et de vous metrte à l'aise, ici, ce n'est plus un etre humain que vous avez face à vous, mais une "machine" qui vous écoutes et qui peux vous conseiller...

    Enfin, pour finir, j'aimerais savoir quel est votre "problème" médicale...Ou autre si vosu souhaitez en parler.


    Le docteur avait tenter de structurer ses paroels pour donenr un cadre à l'ensemble et permettre à la jeune femme de se mettre à l'aise, si elle rester encore crispé il se verrais oobliger de parler avec des "Gardes à vous!" "Affirmatif!" et autres connerie de militaire. Bordel, merde, comemnt pouvait-on être aussi...rigide?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: J'emmerde...bah quoi? [libre]

    Message par Invité le Ven 25 Juil 2008 - 8:26

    Freya regardait le docteur tourner sur sa chaise avec la furieuse envie de lever un sourcil soulignant un comportement lui étant étrange. Mais, sa volonté était au delà de ça. Pas au delà d'une ou deux corrections ou questionnements cependant, par rapport aux mots du docteur:

    "Une chose m'intrigue... Vous êtes médecin. Vous officiez à bord d'un vaisseau militaire. Mais vous n'êtes pas un militaire ? Je ne remet pas en question votre statut, la hiérarchie doit avoir ses raisons, mais, ça m'intrigue néanmoins, ceci dit, je ne poursuivrait pas l'axe de questionnement.

    Par contre, je pense que par "carrière" vous voulez dire "parcours" docteur. Je n'en suis qu'à ma seconde opération et affectation, autant dire que ma carrière est plus courte que celle de la plupart des gens à bord..."


    Se rendant compte elle-même de l'aridité de ses propos, elle ajouta cependant après un peu d'hésitation:

    "Mais, merci pour ces félicitations."

    Ceci étant dit, elle s'assit sur le siège le plus proche, et dit ensuite:

    "Votre mise en confiance donc est bonne, mais n'a pas lieu d'être, vraiment, ce n'est pas un problème embarrassant."

    Portant une main à l'une de ses cornes, elle en vint alors au fait:

    "Mes cornes sont en fin de vie, et peuvent tomber d'un moment à l'autre. Pour éviter tout problème en opération, j'aimerais donc que vous les enleviez, vous chargiez de la désinfection de la base pour la prochaine pousse, et, si ça vous est possible, de me donner un anti-douleur que je prendrais si la douleur de la repousse m'empêche de réagir correctement pendant un moment important."

    L'idée de s'arracher les cornes devant ses yeux avant de parler de la chose lui avait traversé l'esprit, pour ajouter au côté démonstratif de la chose, mais, à choisir entre une possible douleur dur à un arrachage mal orchestré et la frustration de n'avoir pu accomplir un acte ô combien théâtral, elle avait opté pour la frustration, légère.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: J'emmerde...bah quoi? [libre]

    Message par Invité le Ven 25 Juil 2008 - 19:29

    Euh, dans le genre je crache du venin quand je parle, je suis une misanthrope, La jeune femme semblait bien partie pour, comment dire, arriver en tête...
    Enfin, passons, chacun son caractère, et puis, il semblait qu'elle avait le temps d'être moins...acide?
    Oui, peut être, enfin, passons, lui retirer ses cornes, euh, il ne l'avait jamais fait cela avant, mais bon, ça ne devait pas être plus difficile qu'extraire une balle ou un morceau de cinquante centimètre de métal enfoncé dans la tête d'un pauvre boys sur un champ de bataille.
    Il lui suffirait regarder deux trois bouquins pour assurer son coup. Mais avant, il fallait qu'il pause quelques précisions.


    -Je ne crois pas que cela pauseras problème, cependant, sachez qu'un anti-douleur pourra vous...comment dire, vous assommer, ralentir votre métabolisme et vous rendre moins prompt à réagir.
    Ce sera une contre partie à payer pour stopper la douleur....
    Quand a ma fonction de médecin, hum, je suis militaire d'une autre organisation, donc d'un certains point de vue, ici je ne suis pas militaire, mais cela est classé secret défense je crois, enfin, demandez au capitaine, peut être acceptera-t-il de Vous en parler, moi, il ma demander de garder le silence...un truc complexe, la terre, un frigo, bref, le bordel monstre...


    Le docteur marqua une légère pause, sa cotisation pour la retraite marcherait elle? Enfin, passons, il repris:

    -Enfin, si vous voulez toujours de l'opération, vous avez une date en tête?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: J'emmerde...bah quoi? [libre]

    Message par Invité le Mer 21 Jan 2009 - 2:24

    Freya resta grosso modo fixe durant la réponse, ne clarifiant ses positions, dans un bloc, que lorsqu'elle perçut que Vincent avait fini de dire ce qu'il avait à dire.

    "J'ai bien pris en considération ces détails-ci, d'où ma volonté de les avoir "au cas où" et non de façon préventive."

    Ce qui, pensa-t-elle, causerait sans doute un petit décalage, le temps que la chose agisse. Mouais, tout plan avait sa faille après-tout.

    "Bien reçu, je ne poserais plus de question à ce sujet docteur."

    Dit-elle alors au sujet de son statut. Oh, certes, elle restait une femme, donc curieuse, mais il avait parlé de hiérarchie, de capitaine, de secret défense... Autant dire que garder tout ça pour elle lui semblait être la meilleure chose à faire. Certes il livra quelques mots, comme s'il voulait le dire au fond, mais aucune de ces pensées n'ébranla Freya une seconde, qui rempila au sujet de la dernière précision:

    "Sauf votre respect docteur, je ne pense pas que planifier une date lointaine soit pertinent. L'opération est routinière, assimilable à un arrachage de dent de lait. Je ne pense pas remettre en question votre expérience, si comme je le suppose, je me suis fait plus arracher de cornes que vous n'en avez ôté."


    Une colonie glaciaire humaine cachée indépendante... Ca devait être ça son truc.

    "Je vous demanderais juste si ce n'est pas contraire aux normes d'hygiène en vigueur de conserver les cornes, docteur."

    Un ignare pourrait y voir là un sentimentalisme, ou un rituel ase courant, mais à la vérité, Freya trouvait juste la chute à un moment particulièrement clé, donc n'étant probablement pas due au hasard. Elle n'était pas profondément religieuse, loin de là, mais quelques superstitions restaient bien là.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: J'emmerde...bah quoi? [libre]

    Message par Invité le Sam 24 Jan 2009 - 20:22

    euh, ça voulait dire quoi? elle voulait qu'il lui enlève les cornes, là, maintenant, comme ça, à la one against? Lui ça lui posé pas de problème, enfin, non, enfin...Ouais, si elle voulait après tout. Il avait lut deux trois trucs dessus, mais il lui faudrait au moins le temps de se préparer, genre quelques heures, juste histoire de relire certains points, de se "brifer".
    Il lâcha donc :


    -Pour ce qui est des normes d'hygiène, je dois avouer que ce n'est pas contre mes principes, une fois que ces cornes auront été stérilisé cependant...Je veux dire, loin de moi l'idée que vous ayez des maladies mais...Un vieux proverbe dit mieux vaut prévenir que guérir.
    Sinon, deux choses...
    Ne m'appelez pas docteur ,j'ai l'impression d'être vieux...
    et sur quoi il pensa :" mais t'es vieux!!" appelez moi Vincent ou doc'..enfin, comme vous le sentez...
    Et...Quand voulez vous que je vous l'ai enlève, je suis disponible quand vous voulez, il me faut juste, comment dire...Que je me brif' un peu sur l'opération..


    A ces mots, il marqua une pause, attendant la réponse de la jeune femme.

    Contenu sponsorisé

    Re: J'emmerde...bah quoi? [libre]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 22 Oct 2018 - 20:52