Cuisine et travail [libre]

    Partagez
    avatar
    Albert Wagner

    Nombre de messages : 30
    Citation : "Je veux voir leurs tripes à travers mon hublot."
    Couleur RP : Rouge foncé
    Date d'inscription : 06/09/2009

    Cuisine et travail [libre]

    Message par Albert Wagner le Dim 13 Sep 2009 - 16:54

    Albert Wagner regardait la station depuis ses appartements. L'immense baie vitrée de six mètres de long offrait une vue magnifique sur Balor et plus particulièrement sur le pont. A plusieurs dizaines de mètres en-dessous du Grand Maréchal de la Chasse, s'affairaient des centaines de mécaniciens travaillant sur de nombreux vaisseaux. Après avoir longuement admiré la fourmilière au travail, l'Ancêtre pivota sur ses pieds et retourna dans la pièce principale de sa cabine. Wagner possédait sans doute un des plus grands appartements de tout Balor de par son rang. Le studio s'étendait sur environ 90 m², séparé en quelques rares pièces. Le séjour, salle centrale s'articulait de la façon suivante : la cuisine, entièrement ouverte, faisait partie intégrante de la pièce. L'entrée à ses appartements faisait face à la baie vitrée et une porte sur le côté accédait à la chambre et à la salle de bain. Le mobilier était très fonctionnel, de pur type militaire. Un canapé et deux fauteuils, une table basse et une table classique de six couvert servant aussi de bureau. Une commode était disposée contre le mur mitoyen à sa chambre à coucher. Sur le meuble était disposée une chaîne hi-fi assez âgée mais toujours dans un état impeccable. Wagner n'était pas peu fier de sa collection de musiques. Les petites cartes à puce étaient rangées dans la commode, par ordre alphabétique. Il sortit une carte contenant toute la discographie d'un très, très vieux groupe de rock. Un groupe qui existait encore lorsque la Terre n'avait pas explosé. Il introduisit la carte mémoire et monta le son jusqu'aux 30 %.

    Alors qu'Albert se dirigeait vers la cuisine pour se préparer un crumble, les paroles du chanteur vibraient dans la pièce. See me ride out of the sunset On your colour TV screen Out for all that I can get... If you konw what I mean... Tout en siffant l'air et en rythmant la musique par de légers mouvements de tête, Wagner sortit farine, oeuf, amandes, beurre, sucre et pommes. Il mélangea la farine, les amandes qu'il fit broyer dans une machine créée pour cela et le sucre. Il fit fondre le beurre, le rajouta au mélange et y plongea deux oeufs. D'un geste vif et saccadé, il en fit une pâte sablée. L'homme posa le bol dans un coin de la paillasse et prit les pommes et un grand couteau. I'm dirty, mean, I'm mighty unclean I'm an wanted man Public enemy number one... Il coupa les pommes en petits dés, alluma le four et prit un plat de taille moyenne. Il y disposa les fruits puis la pâte par-dessus. Enfin, il mit le tout au four.

    Au moment où il claqua la porte de l'appareil, la musique céda la place à une autre. Wagner baissa le volume à 5 %, histoire de n'avoir qu'un bruit de fond. L'homme s'installa à son bureau et soupira en voyant la paperasse accumulée. Lorsqu'il n'était qu'un simple pilote, il n'avait pas besoin de s'encombrer de tout cela. Mais maintenant... Ah ! Maintenant...
    Albert survola les listes des nouvelles recrues, reconnaissant parfois le nom des enfants de pilotes qu'il connaissait. Cette mise en jambes effectuée, il alluma d'une pression l'hologramme qui représentait la dispersion des escadrilles dans le Cercle. Le Maréchal remarqua quelques modifications dont il n'avait pas été mis au courant et nota les références sur un mémo afin de s'occuper de cela plus tard. Tout en se référant aux rapports hebdomadaires des escadrons chargés de la sécurité et de la surveillance des allées et venues pirates, il prépara les prochaines directives.

    Ding. Le crumble était prêt. Albert Wagner se leva, ouvrit le four et posa le plat sur la paillasse. Il regarda avec appétit le dessert et ne put s'empêcher d'en prendre un petit bout brûlant. L'odeur de cuisson emplit la pièce. Le militaire sortit une fourchette et une serviette et prit le plat avec lui jusqu'à la baie vitrée. Tenant le gâteau d'une main, piquant de l'autre, il regardait les aléas incessants des vaisseaux. Savourant son petit dessert, il regarda l'horloge fixée au mur derrière lui. Dans trois heures, il avait une réunion avec l'Etat-Major.
    Lorsqu'il fut rassasié, il jeta l'assiette dans le lave-vaisselle automatisé et partit se rasseoir. Au moment où il posa ses fesses sur le siège, la sonnerie de la porte d'entrée retentit et le petit écran situé sur le côté s'illumina, dessinant le visage de la personne qui se tenait derrière la porte.
    avatar
    Desmond Haynes
    Maréchal de la Chasse

    Nombre de messages : 18
    Localisation actuelle : Cimetière de la flotte de Babylone
    Mission actuelle : Enterrer un ami
    Citation : Pas de soucis!
    Couleur RP : Cyan
    Multi-comptes : Gilad Antilles - Jan Sanada/Ethan Geetaï - Joshua G. Jansen - Jarvis Stark - Amelia Caine- Eusèbe E. J. D'Arville- Desmond Haynes
    Date d'inscription : 19/01/2009

    Re: Cuisine et travail [libre]

    Message par Desmond Haynes le Mar 13 Oct 2009 - 19:30

    [HRP: et voilà! Encore toutes mes plus plates excuses pour tout le temps que tu as attendu avant qu'on ne se rende compte que personne n'avait encore répondu à ton premier rp sur ce forum! J'espère que tu ne nous en veux pas trop! ^^; ]

    ____________________________________________________



    Desmond tapota la pile de dossiers qu’il venait de consulter sur la surface en bois dur de son bureau. Il ne demandait pas que tout son travail soit reproduit sur papier, mais pour les sujets les plus sensibles et qui lui tenaient le plus à cœur, il aimait le contact direct avec l’information. Le truc, c’était de la sentir sous ses doigts, d’en extraire la moindre parcelle comme s’il avait voulu aspirer toute l’encre du papier. Bien sûr, la totalité de son travail se trouvait également dans sa base de données informatiques, mais un écran semblait parfois manquer de… concret. Des informations immatérielles qui couraient d’un ordinateur à un autre, c’était formidable, mais cela ne valait pas le fait de les avoir devant soi, imprimées noir sur blanc. C’était une manie désuète que Desmond avait inculquée à son service de Maréchal de la Chasse, et tous les officiers et autres gratte-papier qui dépendaient de son département s’y étaient habitués. La plupart avaient également adopté cette méthode. En grande partie dans l’optique de faire plaisir au patron, mais aussi parce que les mots avaient plus de pouvoir ainsi. Cela n’avait aucun sens, c’était purement psychologique, mais le concret rassurait. Et des informations, Desmond en gérait à la pelle. Son département de la chasse de Babylone rivalisait sans peine avec les bureaux de renseignements du Cercle, et pas seulement dans le domaine de la chasse. Desmond Haynes était un homme qui aimait être informé. Chaque petit détail avait son importance, et il était toujours judicieux d’en garder un ou deux sous le coude des fois qu’il pourrait resservir un jour.

    Le maréchal finit d’arranger les feuilles de son dossier et le rangea soigneusement dans un tiroir du bureau, dans la pièce administrative qu’il occupait lorsqu’il était de passage sur Balor. Debout devant lui, raide comme la justice, son officier d’ordonnance attendait ses commentaires. Les cheveux châtain clair et les yeux sombres, Lisa Hadley ressemblait beaucoup à son père, qui avait occupé cette fonction avant elle et qui était mort il y a peu d’une bête crise cardiaque. Le commodore Hadley était un officier de qualité, et ce n’était pas par népotisme que Haynes l’avait choisi pour reprendre la place laissée vacante par son père et vieil ami de Desmond. Le maréchal avait certes beaucoup d’affection pour la jeune femme, mais il appréciait par-dessus tout l’efficacité dont elle faisait preuve dans son travail.

    « Et bien je crois que ce sera tout pour aujourd’hui, Lisa. Rappelez innocemment –dans un mémo, je pense- au chef O’Hara les nouvelles directives qui ont été décidées concernant l’échange officieux de quarts entre les pilotes de son pont d’escadrille. On ne voudrait pas qu’il ait des problèmes, n’est-ce pas ? » En réalité, Haynes voulait surtout qu’O’Hara se rappelle que le patron savait tout. Rien n’échappait à Desmond Haynes. « Ah, avant que je n’oublie ! Avons-nous des nouvelles de Troie ? »

    « Pas encore, monsieur. J’attends encore un message de l’officier d’ordonnance du maréchal Tamarof. »

    «D’accord. »
    Desmond laissa échapper un bref soupir un peu déçu. Les relations qu’il entretenait avec Catya Tamarof, son équivalent sur Troie, avaient toujours été houleuses mais elles s’étaient encore plus tendues depuis leur échange un peu vif aux obsèques du père de Georges Hadley. « Faites moi signe dès que vous avez du nouveau. Sur ce, je pense que je vais vous laisser tranquille pour le reste de la journée, Lisa! Il est l’heure pour moi de manger un morceau ! »

    « Monsieur ? » dit Hadley, une mine interrogative. «Je ne sais pas s’ils servent encore en ce moment, même au mess des officiers. »

    « Qui vous parler du mess, commodore ? » répondit Desmond en souriant.


    * * *



    Quelques minutes plus tard, Desmond Haynes sortait de l’ascenseur qui l’avait conduit au niveau où le Grand Maréchal de la Chasse avait ses appartements lorsqu’il avait à faire sur Balor. L’avantage de tout savoir, c’était qu’on pouvait rapidement dresser une liste des petites manies et habitudes des gens. En ce moment, s’il connaissait bien Albert Wagner –et il le connaissait sans doute encore mieux qu’Albert Wagner- le dirigeant de la chasse du Cercle devait être en train de se détendre aux fourneaux entre deux séances de paperasseries. Haynes avait connu des officiers avec des manies bien plus désagréables que la cuisine, d’autant plus que Wagner était un véritable cordon bleu. Aussi, de temps en temps, Desmond apparaissait devant la porte de la cabine d’Albert, espérant profiter des délices que concoctait le grand patron.

    Aussi, lorsqu’une délicieuse odeur s’échappa des appartements du grand maréchal, Desmond Haynes ne fut pas surpris le moins du monde.

    « Aujourd’hui, c’est crumble, à ce que je sens ! Cela tombe bien, voilà des lustres que je n’en ai pas mangé ! Bonjour, Albert ! » dit-il en souriant à l’écran extérieur de la porte. Décidemment, cela sentait bien bon, chez le Grand Maréchal de la Chasse.
    avatar
    Albert Wagner

    Nombre de messages : 30
    Citation : "Je veux voir leurs tripes à travers mon hublot."
    Couleur RP : Rouge foncé
    Date d'inscription : 06/09/2009

    Re: Cuisine et travail [libre]

    Message par Albert Wagner le Mar 13 Oct 2009 - 20:22

    [HRP : No problem !]


    ----------------



    Albert Wagner se leva à nouveau et soupira. Décidemment, il ne pourrait pas travailler ! Déjà qu'il venait de faire sa pause cuisine, il était dérangé par un quelconque officier qui venait sans doute lui remettre des informations ou encore venu se présenter au Grand Maréchal de la Chasse pour faire bonne impression. En se dirigeant vers la porte, l'Ancêtre reconnu la voix de Desmond Haynes :

    « Aujourd’hui, c’est crumble, à ce que je sens ! Cela tombe bien, voilà des lustres que je n’en ai pas mangé ! Bonjour, Albert ! »

    Il sourit. Le Maréchal de la Chasse Desmond Haynes était un bon ami avec qui il aimait passer du temps. Ils se retrouvaient de temps en temps pour parler tant du boulot que de loisirs. Leurs soirées s'étaient espacées de plus en plus dans le temps depuis que D. Haynes était devenu Maréchal de la Chasse de Babylone. Le problème n'était pas tant son grade que sa situation géographique. Heureusement, Wagner bougeait beaucoup et allait de Balor aux planètes du Cercle presque chaque mois, quand il n'avait pas de missions particulières. Par ailleurs, ces dernières se faisaient rares depuis quelques mois. Albert Wagner avait profité de ce repis pour prendre ses premières "vraies" vacances. Il était partit pour un mois complet dans une petite planète de la périphérie en stipulant qu'il ne voulait être dérangé sous aucun prétexte. Pour ne pas arriver avec sa boite mail saturée et son bureau croulant sous les dossiers, il avait fait repartir les dossiers entre les différents Maréchaux. L'Ancêtre était rentré de son repos - bien mérité - il y avait seulement six jours et ne s'était pas trop réhabitué au travail... Les Maréchaux de la Chasse lui avait remis des résumés de leurs travaux, histoire qu'il soit quand même au courant de ce qui s'était passé. Mais là s'arrêtait ses informations.

    L'Ancêtre ouvrit la porte de ses appartement. La plaque d'acier coulissa silencieusement dans le mur.

    "J'imagine que tu n'as pas mangé et que par je-ne-sais-quel-hasard, tu t'es douté que j'avais cuisiné."

    Recevant pour seule réponse le sourire de son ami, il reprit :

    "Bonjour Desmond." répondit-il en lui rendant son sourire. "Entre, il reste une part au chaud !"

    Le grand Maréchal de la Chasse se dirigea à grandes enjambées vers le four éteint et prépara une assiette à l'attention de son visiteur.

    "Assis-toi, je t'amène ton repas, profiteur !"
    avatar
    Desmond Haynes
    Maréchal de la Chasse

    Nombre de messages : 18
    Localisation actuelle : Cimetière de la flotte de Babylone
    Mission actuelle : Enterrer un ami
    Citation : Pas de soucis!
    Couleur RP : Cyan
    Multi-comptes : Gilad Antilles - Jan Sanada/Ethan Geetaï - Joshua G. Jansen - Jarvis Stark - Amelia Caine- Eusèbe E. J. D'Arville- Desmond Haynes
    Date d'inscription : 19/01/2009

    Re: Cuisine et travail [libre]

    Message par Desmond Haynes le Mer 14 Oct 2009 - 20:28

    Il était agréable de savoir que l’on pouvait compter sur quelqu’un. C’était quelque chose dont tout le monde avait besoin : des épaules fiables sur lesquelles s’appuyer, des épaules qui ne baisseront jamais les bras, ne vous ferons pas de croche-pieds et ne vous laisserons jamais tomber. C’était quelque chose de concret, quelque chose d’aussi important que de pouvoir se fier à un bon vieux rapport écrit. Les personnes de confiance étaient rares, particulièrement dans le milieu de la haute diplomatie qu’était, faute de guerre, devenu le haut-commandement militaire du Cercle. Geroge Hadley, le défunt ami de Desmond et Albert, avait été de ces personnes de confiance. Lisa Hadley l’était également. Aussi improbable que cela puisse paraître aux yeux de ses autres collègues, Dominico Battrami l’était aussi, du moins aux yeux de Desmond. Et Albert Wagner, bien évidemment, était aussi solide et fiable que les autres. D’aucun lui reprochaient sa manie de bouger sans cesse, ses attitudes bourrues, ses idées fantasques, mais Desmond estimait qu’un homme comme Wagner à la tête de la chasse était nécessaire pour éviter qu’elle ne se sclérose. Il faisait un contrecoup idéal aux manières de faire plus carrées de Dominico ou Claire Tamarof et, plus que tout, cela permettait à Desmond de gérer tranquillement sa propre chasse. Desmond pouvait faire correctement son travail parce qu’il savait que la hiérarchie était la bonne, et que Wagner savait où il mettait les pieds. Et puis, mieux valait Albert que Desmond à la tête de toute la chasse. Le poste de grand maréchal aurait été la dernière chose que Desmond aurait voulue. Au sommet, on passait trop de temps à regarder en bas, et tout autant à se faire contempler. Desmond préférait la place un cran au-dessous de la première.

    Et parmi toutes les qualités d’Albert Wagner sur lesquelles on pouvait compter, il y avait bien sûr la cuisine. Il cuisinait comme il pilotait. Métaphoriquement parlant, bien sûr, sinon personne n’aurait voulu nettoyer la cuisine ensuite. On aurait difficilement imaginé cet imposant personnage aussi habile derrière les fourneaux, mais il était maintenant difficile pour Desmond de l’imaginer sans un tablier noué autour de la taille. Et il faisait de merveilleux petits plats. Desmond, en fin gourmet qu’il était, appréciait toujours une bonne douceur de temps en temps (bien trop souvent selon ses nièces, qui cherchaient sans cesse à surveiller son tour de taille). Et pour ne pas gâcher, Albert était homme d’excellente compagnie. Il pouvait se montrer aussi irritable et tempétueux que gai et bon vivant. Certaines réunions des maréchaux avaient été plus qu’houleuses, d’autres vives et agréables, sous la direction du grand maréchal Wagner.

    « Merci ! » dit Desmond tandis que son ami lui servait une part de crumble encore tout chaud. Le maréchal de Babylone s’empressa de le goûter, et soupira d’aise avec délice une fois la première bouchée avalée : «Délicieux, comme toujours ! J’ai bien fait de passer, hein ? Ca me fait plaisir de te revoir, Albert. Mise à part les funérailles de George il y a deux jours, on ne s’était pas encore vu face à face depuis ton retour. Les filles t’embrassent, d’ailleurs ! » Desmond parlait évidemment de ses deux nièces, dont il avait la charge depuis la mort de leurs parents, et qui connaissaient bien le grand maréchal. « J’espère que tu as profité de ton mois de retraite loin de tout, parce que niveau boulot, rien n’a changé ! Depuis la disparition de George, j’ai dû faire de mon mieux pour reformer son département. Et les relations entre les joyeux maréchaux que nous sommes sont assez tendues, surtout avec toutes ces histoires de marché noir de pièces détachées de chasseur… »

    Desmond continua de manger sa part, et leva un verre imaginaire :

    « Mais avant de rattraper le temps perdu, de parler boulot et de te faire part des dernières et croustillantes rumeurs qui pullulent au sein de l'état-major du Cercle, qu’est-ce que tu as pour accompagner ce succulent paradis que tu appelles crumble ? »
    avatar
    Albert Wagner

    Nombre de messages : 30
    Citation : "Je veux voir leurs tripes à travers mon hublot."
    Couleur RP : Rouge foncé
    Date d'inscription : 06/09/2009

    Re: Cuisine et travail [libre]

    Message par Albert Wagner le Sam 17 Oct 2009 - 16:38

    "Délicieux, comme toujours ! J’ai bien fait de passer, hein ? Ca me fait plaisir de te revoir, Albert. Mise à part les funérailles de George il y a deux jours, on ne s’était pas encore vu face à face depuis ton retour. Les filles t’embrassent, d’ailleurs !"

    A cela, il répondit "Embrasse-les de ma part aussi."

    "J’espère que tu as profité de ton mois de retraite loin de tout, parce que niveau boulot, rien n’a changé ! Depuis la disparition de George, j’ai dû faire de mon mieux pour reformer son département. Et les relations entre les joyeux maréchaux que nous sommes sont assez tendues, surtout avec toutes ces histoires de marché noir de pièces détachées de chasseur…"

    Wagner soupira. Ce problème de marché illégal le tracassais. Et alors qu'il venait de passer un mois loin de tout, Desmond se devait de le ramener à la triste réalité de la situation. Les Maréchaux étaient embourbés dans cette histoire jusqu'au coup. Lorsqu'on lui avait parlé de cela, la première fois, il avait voulu faire une grande rafle avec l'armée mais a finalement pensé que ce n'était pas la meilleure solution. Le seul fait d'imaginer des combats de rues au beau milieu de Babylone freina ses ardeurs.

    "Retraite... retraite... Ne me vieillis pas plus que je ne le suis déjà ! Je sais que mes années à la Chasse sont comptées, pas besoin d'enteriner la chose !" Bougonna Albert.

    "Il y a du nouveau pour le marché noir ?" Demanda-t-il en se levant pour partir à la recherche d'un accompagnement au crumble.
    Il pensa d'abord à donner à son ami une boule de vanille mais trouver cela trop... simplet. Le pac de glace en main, il regarda sa table de cuisine, méditant. Puis il prit le mixer, y ajouta sucre, glace à la vanille, lait et un peu de canelle puis mixa le tout. Quelques secondes plus tard, le mélange était devenu homogène et liquide. Le militaire versa le tout dans un verre un peu plus petit qu'un mug, y enfonca une paille et amena le tout à Desmond Haynes.

    "Milk-shake vanille. Monsieur est servi."
    avatar
    Desmond Haynes
    Maréchal de la Chasse

    Nombre de messages : 18
    Localisation actuelle : Cimetière de la flotte de Babylone
    Mission actuelle : Enterrer un ami
    Citation : Pas de soucis!
    Couleur RP : Cyan
    Multi-comptes : Gilad Antilles - Jan Sanada/Ethan Geetaï - Joshua G. Jansen - Jarvis Stark - Amelia Caine- Eusèbe E. J. D'Arville- Desmond Haynes
    Date d'inscription : 19/01/2009

    Re: Cuisine et travail [libre]

    Message par Desmond Haynes le Lun 19 Oct 2009 - 10:59

    « Ah, merveilleux ! » s’exclama Desmond avec enthousiasme en s’emparant du milk-shake. « Rien de tel qu’une douceur pour accompagner une autre douceur ! Décidément, tu as tout pour plaire ! Si tu portais une robe, je crois que je te demanderais en mariage ! »

    Desmond avala avec délices quelques gorgées du frais breuvage, et engouffra joyeusement une nouvelle fourchetée de crumble. Il avait justement prédit la réaction de Wagner au mot « retraite », et s’était beaucoup amusé de celle-ci. Albert refusait ne serait-ce que d’envisager une véritable retraite un jour. Il se menotterait au tableau de commandes principal du Seismosaurus plutôt que de partir un jour dans une belle maison de retraite. Il mourrait sûrement en accomplissant sa tâche de grand maréchal. A vrai dire, Desmond imaginait mal quelqu’un d’autre que lui à ce poste. Albert donnait de toute façon l’impression qu’il les enterrait tous et, selon Desmond, ce n’était au fond pas plus mal.

    Le maréchal de Babylone repoussa son assiette, enfin terminée, et descendit encore un peu de milk-shake pour faire passer le tout. Il s’autorisa un bref soupir de contentement repu, puis se laissa aller en arrière contre le dossier de sa chaise, joignant les doigts de ses mains en clocher. Il avait soudain un air grave qui n’était pas coutumier sur ce visage bonhomme, et il resta quelques instants silencieux avant de prendre la parole :

    « Rien de bien nouveau, hélas. Une nouvelle cargaison de senseurs à « disparu » lors de son acheminement de Troie à Babylone. Ce sont les deux planètes principalement concernées par ce petit trafic. Et un autre chasseur a explosé en vol d’entraînement, au-dessus de l’astroport militaire de Babel. Des défauts dans plusieurs pièces, mises à la place des bonnes qui doivent être en train de s’écouler quelque part sur le marché noir. Le pilote n’a même pas eu le temps de s’éjecter. Il sortait de l’académie, il avait à peine vingt-et-un ans. Les mécaniciens en charge ont tout de suite été mis en garde à vue et interrogé par mes services, mais je ne pense pas qu’ils sont dans le coup. Les défauts sont tellement minimes qu’ils ne sont que très difficilement repérables quand on ne les cherche pas, même par les pros. J’ai mis tous les techniciens et mécanos en état d’alerte sur Babylone, et j’ai demandé à Catya de faire de même sur Troie. Qu’ils vérifient soigneusement chaque cargaison de pièces, et que tous les chasseurs subissent des examens poussés. Ce qui ralentit pas mal les manœuvres, et fait râler beaucoup de monde. Mais il est hors de question qu’on perde d’autres gosses. »

    Haynes fit se balancer sa chaise d’avant en arrière, avant de continuer :

    « Quant à l’enquête, laisse moi te dire qu’on pédale dans la choucroute. Il y a quelque chose qui nous échappe –qui m’échappe, à moi- et dieu sait que je n’aime pas ça. »

    Quand Desmond Haynes avouait qu’il ne savait pas quelque chose, c’était que l’affaire était réellement inquiétante. Et, pour la première fois depuis longtemps, Desmond avait le détestable sentiment d’être dans une impasse…
    avatar
    Albert Wagner

    Nombre de messages : 30
    Citation : "Je veux voir leurs tripes à travers mon hublot."
    Couleur RP : Rouge foncé
    Date d'inscription : 06/09/2009

    Re: Cuisine et travail [libre]

    Message par Albert Wagner le Lun 19 Oct 2009 - 17:32

    Rien de bien nouveau, hélas. Une nouvelle cargaison de senseurs à « disparu » lors de son acheminement de Troie à Babylone. Ce sont les deux planètes principalement concernées par ce petit trafic. Et un autre chasseur a explosé en vol d’entraînement, au-dessus de l’astroport militaire de Babel. Des défauts dans plusieurs pièces, mises à la place des bonnes qui doivent être en train de s’écouler quelque part sur le marché noir. Le pilote n’a même pas eu le temps de s’éjecter. Il sortait de l’académie, il avait à peine vingt-et-un ans. Les mécaniciens en charge ont tout de suite été mis en garde à vue et interrogé par mes services, mais je ne pense pas qu’ils sont dans le coup. Les défauts sont tellement minimes qu’ils ne sont que très difficilement repérables quand on ne les cherche pas, même par les pros. J’ai mis tous les techniciens et mécanos en état d’alerte sur Babylone, et j’ai demandé à Catya de faire de même sur Troie. Qu’ils vérifient soigneusement chaque cargaison de pièces, et que tous les chasseurs subissent des examens poussés. Ce qui ralentit pas mal les manœuvres, et fait râler beaucoup de monde. Mais il est hors de question qu’on perde d’autres gosses. »

    Aïe, aïe, aïe. La situation était plus grave qu'il ne le pensait.

    Premièrement, pour le gosse tué dans l'accident. Dès qu'il trouvera le temps, Albert se jura d'écrire à la famille de la victime. Un fonctionnaire avait déjà du pondre une lettre toute prête mais Wagner tenait à ce que se soit lui qui écrive car d'une part il savait ce que cela faisait de perdre quelqu'un de proche lors d'un accident et d'autre part car une lettre écrite de la main du Grand Maréchal de la Chasse mettrait un peu de baume au coeur de la famille.

    Ensuite, Desmond avouait ne pas savoir. Fait très grave !

    Albert Wagner s'assit. Il ne comprenait pas comment les pirates - ou quelconque autre groupe illégal - arrivaient à échapper aux griffes des experts de la Chasse. Comment ils arrivaient à passer entre les mailles du filet de Haynes. C'est qu'ils étaient sacrément bien organiser les bougres !
    Une autre question qu'il s'était déjà posé maintes fois lui revint à l'esprit. Pour quelle raison faisaient-t-ils cela ? La réponse aurait pu être "pour désorganiser la Chasse" mais s'aurait été trop simple. Il y avait un mobile bien plus subtil qu'aucun Maréchal n'arrivait encore à trouver.

    "Tu as pensé à faire inspecter les usines de fabrication des pièces et celles d'assemblages ? S'ils les techniciens ne sont pas corrompus, c'est que ces salops interviennent en-dehors du cercle de la Chasse. Et là, je ne vois que les usines. Qu'en penses-tu ?"

    En attendant la réponse de son compagnon, Wagner se leva et alla à sa table de travail. Il alluma l'écran d'ordinateur intégré à la table et mis en route la projection 3D. Il ouvrit ensuite le dossier "C:/ MARCHE NOIR-CERCLE" et un schéma des planètes principales apparu, accompagné de quelques notes sur les côtés. Albert cherchait un lien géographique mais il se doutait déjà que cela serait vain. Ce groupe de pression opérait sans doute au hasard, sans cibler des vaisseaux particuliers - et donc pas de personne en particulier. C'était la le problème. Si les morts cachaient un squelette dans leur placard, tout aurait été plus simple. Il aurait seulement fallu fouiller dans leur passé et trouver un point commun.
    avatar
    Desmond Haynes
    Maréchal de la Chasse

    Nombre de messages : 18
    Localisation actuelle : Cimetière de la flotte de Babylone
    Mission actuelle : Enterrer un ami
    Citation : Pas de soucis!
    Couleur RP : Cyan
    Multi-comptes : Gilad Antilles - Jan Sanada/Ethan Geetaï - Joshua G. Jansen - Jarvis Stark - Amelia Caine- Eusèbe E. J. D'Arville- Desmond Haynes
    Date d'inscription : 19/01/2009

    Re: Cuisine et travail [libre]

    Message par Desmond Haynes le Mer 21 Oct 2009 - 18:36

    « Bien sûr que j’ai pensé aux usines, Albert. »

    Desmond termina son milk-shake, s’essuya le coin de la bouche d’une serviette, et se leva pour aller rejoindre Wagner. Tous deux se penchèrent sur la console principale du grand maréchal, et Desmond s’empara du clavier :

    « Tu permets ? »
    Les doigts de Desmond pianotèrent, et divers dossiers informatiques se succédèrent sur l’écran. Des schémas techniques, des notes administratives, des reçus de livraison, les contrats de la chasse avec les principaux constructeurs…

    « Mon équipe n’a de cesse d’analyser tout ce qui lui tombe sous la main. J’ai envoyé plusieurs équipes sur les sites de fabrication, en collaboration avec les renseignements, mais on n’a repéré aucune fuite de leur côté. La seule chose qu’on a pu faire ressortir, c’est que la chasse de Troie et de Babylone sont les deux principalement touchées par ce petit trafic. On pensait tout d’abord que c’était simplement du vol de marchandises de qualité, mais les remplacer ensuite par de la seconde main difficilement détectable démontrent une véritable intention de nuire. Quoi qu’ils veulent, ils en ont après Troie et Babylone personnellement. Du moins au département de Katya et au mien. »

    Desmond se tut, tapotant machinalement sur le clavier sans résultat, dans le simple but d’ordonner ses pensées. Puis il interrompit le flux des dossiers et en afficha un nouveau, au logo bien connu des membres de la chasse :

    « Mais je ne serais pas moi si je n’avais pas au moins repéré un détail. Novaspace Corporation est le constructeur civil le plus lié à la chasse. Pas mal de pannes et de problèmes ont été aperçus sur des chasseurs furtifs, leur principal domaine. Et ils ont passé pas mal de contrats avec tous les maréchaux dernièrement. Je n’arrive pas à les lier spécialement à Troie ou à Babylone, et ils n’ont peut-être rien à voir avec tout ça. C’est une piste extrêmement mince, d’autant que Novaspace a de très bonnes relations avec le commandement de la flotte. Peut-être que les salopards que nous cherchons agissent à travers elle, mais je doute qu’elle soit directement impliquée. Bref, comme tu le vois, nous n’avons pas grand-chose… J’attends encore des nouvelles de Katya, peut-être qu’elle aura une autre vision de la chose. Ou que dans ton infinie sagesse de vieux renard, tu mettras le doigt sur un truc qui nous aurait échappé. »
    avatar
    Albert Wagner

    Nombre de messages : 30
    Citation : "Je veux voir leurs tripes à travers mon hublot."
    Couleur RP : Rouge foncé
    Date d'inscription : 06/09/2009

    Re: Cuisine et travail [libre]

    Message par Albert Wagner le Mer 21 Oct 2009 - 19:07

    Albert Wagner se massa la tempe droite avec son index tout en réfléchissant, les sourcils fronçés. Il resta de longues secondes ainsi, en écoutant Desmond lui expliquer sa théorie. Quand il eut fini, il soupira et croisa les doigts derrière la nuque.

    "C'était bien plus simple quand je ne faisais que piloter un chasseur..."

    Il se leva et se dirigea vers l'immense baie vitrée. Le pont était calme à présent. Il devait prendre des décisions qui le dérangeait et le gênait. Mais le problème du marché noir en était venu à de telles extrémités qu'il n'avait plus le choix. Sans regarder son interlocuteur et ami, il annonça sur le ton grave qu'il réservait aux situations graves :

    "Je veux que vous me transmettiez vos notes et comptes-rendu personnels. Je pense que je vais ouvrir une enquête interne. La Chasse ne s'est que trop enlisée dans cette affaire et cela doit cesser. Je veux aussi que Katya et toi fasses inspecter les usines de Novaspace sur vos zones d'influence respectives ; il va falloir que vous vous débrouiller pour qu'ils acceptent. Si nous ne trouvons rien après cela, et bien... nous devrons nous en remettre à des forces qui nous dépassent."

    Le téléphone sonna. Albert avança à grandes enjambées vers la table et récupéra l'oreillette qui gisait là. Il l'enfonça dans son tympan et écouta.

    "Albert Wagner. ... Oui. ... C'est ça, montez les dossiers. ... Oui. Au revoir."

    Il se tourna vers Haynes qui attendait désespérement le moment pour répondre à l'ordre lancé par le Grand Maréchal.

    "On va me monter les dossiers sur l'arrivage de chasseurs furtifs neufs. Je vais les faire inspecter. Bon, vas-y, je t'écoute."
    avatar
    Desmond Haynes
    Maréchal de la Chasse

    Nombre de messages : 18
    Localisation actuelle : Cimetière de la flotte de Babylone
    Mission actuelle : Enterrer un ami
    Citation : Pas de soucis!
    Couleur RP : Cyan
    Multi-comptes : Gilad Antilles - Jan Sanada/Ethan Geetaï - Joshua G. Jansen - Jarvis Stark - Amelia Caine- Eusèbe E. J. D'Arville- Desmond Haynes
    Date d'inscription : 19/01/2009

    Re: Cuisine et travail [libre]

    Message par Desmond Haynes le Sam 24 Oct 2009 - 13:46

    Desmond ne peut s’empêcher de sourire, malgré la gravité du sujet qu’ils étaient en train de traiter. Il n’y avait pas une journée où Albert ne pouvait s’empêcher de dire à quel point tout était plus facile quand il ne faisait que pilote un chasseur. C’était devenu une sorte de leitmotiv auquel Wagner semblait s’accrocher coûte que coûte. Cela faisait partie du personnage au moins autant que ses grosses moustaches ou ses babas au rhum. Et Desmond se disait souvent que son supérieur et ami avait raison : c’était plus facile quand ils étaient aux commandes d’un chasseur de combat. Haynes n’était pas homme à s’appesantir sur son passé de pilote de chasse, mais il était bien forcé d’avouer que les responsabilités n’étaient plus les mêmes maintenant qu’il était en haut de l’échelle.

    « On regrette le bon vieux temps, hein Alby ? »

    Haynes souriait encore quand il se laissa tomber sur le fauteuil devant le bureau du grand maréchal. Il le fit tourner pour se retrouver face à Albert, et croisa ses mains au-dessus de son ventre avant de continuer :

    « Je vais m’arranger pour obtenir un rendez-vous officieux avec Alvarez Sluissi, l’actuel dirigeant du conseil de Novaspace. C’est un type réglo, et on se connaît depuis longtemps lui et moi. Aucune chance pour qu’il soit mouillé dans cette histoire, mais il connaît bien son entreprise ; s’il y a des bizarreries à Novaspace, il le saura, et peut-être que ça me permettrait de lier le tout. Je demanderai à mon officier de liaison de passer le message à Catya ; Novaspace possède une succursale important à Dédale. C’est de là que viennent la plupart des furils. Il faudra aussi que je contacte Claire : le siège de Novaspace est basé sur Tenkaï, sous sa juridiction. J’aimerais bien qu’elle soit sur le coup, elle aussi. »

    Claire Takoda était la benjamine des maréchaux de la chasse. Elle se faisait doucement à ses nouvelles fonctions, et Desmond voyait ici l’occasion de la plonger directement dans le genre d’affaire que tout officier supérieur pouvait avoir un jour à gérer.

    « Peut-être que tu devrais lui envoyer le message, elle a beaucoup d’estime pour toi, et puis ça officialisera un peu plus la chose. Autre chose ? »

    avatar
    Albert Wagner

    Nombre de messages : 30
    Citation : "Je veux voir leurs tripes à travers mon hublot."
    Couleur RP : Rouge foncé
    Date d'inscription : 06/09/2009

    Re: Cuisine et travail [libre]

    Message par Albert Wagner le Sam 24 Oct 2009 - 14:49

    Albert Wagner enleva l'oreillette éteinte de son oreille et écouta attentivement Desmond. L'idée de joindre Claire Takoda à l'enquête était certes une bonne chose pour elle, nouvelle dans l'équipe des Maréchaux mais Wagner avait voulu que ces recherches restent dans un groupe relativement restreint. Mais l'idée de Haynes avait vraiment du bon.

    Ils restèrent en silence quelques secondes. Dehors, sur le pont, une sirène sonna, annonçant l'entrée sur Balor d'un vaisseau. Une lumière rouge brillait au-dessus du pont principal pour que tout le monde puisse dégager le lieu et préparer l'accostage.

    "Tu as raison. Je vais envoyer un message à Claire moi-même. Ca lui permettra de se confronter un peu à notre "passionnant" travail..."

    Il soupira puis regarda la masse de travail qu'il avait encore à brasser en plus de cette affaire de marché noir. "Passionnant" en effet. Il se tourna vers le Maréchal :

    "Non c'est bon, je n'ai rien d'autre. Maintenant que tu as le ventre plein, tu peux retourner digérer dans ton bureau" dit-il dans un sourire. "Et moi, je vais m'éclater à éplucher les dossiers sur les chasseurs furtifs." Il leva les bras en l'air, comme quand on gagne un combat. "Youhou !"
    avatar
    Desmond Haynes
    Maréchal de la Chasse

    Nombre de messages : 18
    Localisation actuelle : Cimetière de la flotte de Babylone
    Mission actuelle : Enterrer un ami
    Citation : Pas de soucis!
    Couleur RP : Cyan
    Multi-comptes : Gilad Antilles - Jan Sanada/Ethan Geetaï - Joshua G. Jansen - Jarvis Stark - Amelia Caine- Eusèbe E. J. D'Arville- Desmond Haynes
    Date d'inscription : 19/01/2009

    Re: Cuisine et travail [libre]

    Message par Desmond Haynes le Sam 24 Oct 2009 - 19:27

    [HRP: on clôt le sujet, c'est bon pour toi?]
    avatar
    Albert Wagner

    Nombre de messages : 30
    Citation : "Je veux voir leurs tripes à travers mon hublot."
    Couleur RP : Rouge foncé
    Date d'inscription : 06/09/2009

    Re: Cuisine et travail [libre]

    Message par Albert Wagner le Sam 24 Oct 2009 - 19:46

    [HRP : C'est bon pour moi ]
    avatar
    Desmond Haynes
    Maréchal de la Chasse

    Nombre de messages : 18
    Localisation actuelle : Cimetière de la flotte de Babylone
    Mission actuelle : Enterrer un ami
    Citation : Pas de soucis!
    Couleur RP : Cyan
    Multi-comptes : Gilad Antilles - Jan Sanada/Ethan Geetaï - Joshua G. Jansen - Jarvis Stark - Amelia Caine- Eusèbe E. J. D'Arville- Desmond Haynes
    Date d'inscription : 19/01/2009

    Re: Cuisine et travail [libre]

    Message par Desmond Haynes le Sam 24 Oct 2009 - 23:37

    [HRP: Oki, sujet terminé, donc! Ce fut un plaisir! ]

    Contenu sponsorisé

    Re: Cuisine et travail [libre]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 22 Oct 2018 - 21:34