Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Partagez
    avatar
    Crépuscule Jones
    Futur pilote de l'escadrille "Phantom" - Adonis

    Nombre de messages : 47
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone
    Mission actuelle : Prendre une belle photo
    Citation : Mes vieux ? Des ringards !
    Couleur RP : #21af72
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 04/05/2008

    Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Crépuscule Jones le Mar 17 Juin 2008 - 22:33

    [HRP : Alors ce topic se situe après le retour de Crépuscule sur Babylone donc après le topic avec le prince Oki]

    C'était joli par ici ! Il y avait des fleurs, des arbres, des oiseaux qui chantaient et des déchets plein les rues. En fait, non, mis à par les déchets dans la rue, il n'y avait rien de beau dans ce quartier et Crépuscule se demandait un peu quelle mouche l'avait piquée de vouloir aller dans un coin aussi étranger à ce qu'il était en réalité. Mais un défi est un défi et ce n'était pas un petit immeuble mal famé qui allait décourager le jeune garçon. Il repensa à ce qu'il avait parié très exactement.

    Je te parie que tu n'es pas cap' d'aller prendre une photo de l'ESB !

    Combien ?

    Tes devoirs pendant trois semaines ou les miens si tu ne réussis pas !

    Tenu ! A dans deux jours, tu auras du boulot !

    Mais maintenant qu'il était devant avec l'appareil photo spécial donné par l'autre parieur, il se demandait si l'idée était si bonne que ça ! Parce que mine de rien, il y avait du monde dans le bâtiment et surtout pas des gens très gentils à voir l'allure qu'avaient certains. Entre autre les durs avec des tatouages et des cicatrices étaient tout de même impressionnants. Surtout quand ils regardaient Twi avec un air pas tibulaire, mais presque ...

    Le garçon resserra sa prise sur la laisse de Flocon et avança bravement sous les regards lourds de ces hommes dangereux. Il sortit l'appareil et c'est alors que tout dégénéra pour lui. Il vit un éclat métallique et un couteau le frôla pendant qu'un homme plus costaud que les autres le menaçait.


    Tu veux crever ici le gosse ? Si oui vas-y prend ta photo, sinon tu balances l'appareil et tu te casses. On te laisse cinq secondes.

    Les hommes, tels des loups commencèrent à s'approcher de lui. Crépuscule les défia du regard et murmura un ordre à Flocon qui grogna. D'autres couteaux sortirent et le lynx montra les dents.

    Je croyais les pirates chevaleresques, je veux une photo du bâtiment, je ne vous prends pas. J'ai eu du cran de venir ici alors laissez moi terminer.

    Un gars mal rasé et sentant l'alcool lui cria une injure qu'il laissa filer tout en regardant celui qui semblait être le meneur. Lequel sourit sadiquement.

    Ok gamin, mais en échange nous aussi on prend quelque chose, ton petit animal il me plait.

    Le garçon blêmit en les voyant se rapprocher toujours armés. Flocon grogna plus fortement et baissa les oreilles. Crépuscule le détacha et il bondit sur le premier homme à sa portée, déchirant sa gorge sur le coup. Le garçon, lui se jeta à terre pour éviter le couteau lancé et ramassa le blaster de l'homme mort avant de le pointer en direction du meneur. Un grognement de douleur le fit tourner la tête, malheuresement trop tard pour Flocon qui était assommé. Il ne tarda pas à le rejoindre au pays du sommeil sans rêve.

    Quand il ouvrit les yeux, il était enfermé dans une cage humide au centre d'une pièce éclairée par une lueur blafarde. Il toucha son crâne et grimaça en sentant la bosse. Il vit Flocon encore endormi dans une autre cage plus vaste. Il s'assit sur le sol crasseux et attendit.


    Je me demande si je dois te tuer tout de suite ou te faire souffrir d'abord ...

    Bon, là il était mal finalement ...
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Ariel McLamb le Ven 20 Juin 2008 - 14:28

    L'oisiveté est mère de tous les vices, dit-on. Ariel ne se sentait pas particulièrement vicieux, ou disons, pas plus que d'habitude, pourtant. Mais puisque l'adage le dit, ça doit être vrai. Aussi le Furil se décida-t-il à sortir de son coin de l'Empire State Building, une sorte d'appartement qu'il s'était ménagé rien que pour lui, et à faire un petit tour pour se dégourdir les jambes.

    Babylone était vraiment une chouette planète, à n'en pas douter. Chaque fois qu'il sortait sur le balcon de son "appartement", Ariel se faisait cette remarque. Une planète où il était libre, et où pour l'instant il n'était pas trop recherché. Il faut bien le dire : qui aurait pu penser que le célèbre Furil était avec ses pairs, dans l'Empire State Building ? Pour une fois, il avait choisi des vêtements à peu près passe-partout, et personne n'avait remarqué son arrivée. Un petit vaisseau maniable et rapide, et pas trop voyant, lui avait servi de transport. Ariel s'alluma une cigarette, même si ça ne faisait pas de bien à ses poumons. Le fait de s'interdire de fumer durant les voyages spatiaux compensait bien sa consommation anecdotique une fois à terre.

    C'est en entendant des éclats de voix qu'il détourna le regard. A ce moment, il se disait surtout qu'il ne savait pas encore quel tour il allait faire pour se maintenir en forme. Quand les cris éclatèrent vraiment, Ariel se dit qu'un peu de maintien de l'ordre pourrait suffire à ce but-là. Sortant sans se presser de son logement, le Furil vérifia consciencieusement sur le chemin qu'il avait bien sa lame à oscillation dans le fourreau accroché à sa droite, et son pistolet spécial à gauche. Puis il resserra un cache-poussière vert bleuté par-dessus, et s'enfonça dans le dédale d'escaliers de l'Empire State Building. Il arriva bien sûr trop tard pour aider Crépuscule, mais assez vite pour voir les malfrats emmener un pauvre gamin et son petit animal tout-à-fait charmant ( disons, en fermant les yeux sur les traces de sang sur sa gueule ). Au lieu de charger dans le tas - pas son genre -, Ariel suivit tranquillement la petite troupe, à distance respectable. Les méchants étaient, de toute façon, trop occupés à pester contre ce sale gosse et à regretter la perte de leur copain pour penser à regarder derrière eux.

    Une fois arrivés dans une cave, ceux-ci se mirent à faire tous les préparatifs nécessaires à de la torture. Autant jusque là Ariel n'avait pas eu d'opinion bien tranchée, autant en voyant ces grosses brutes se préparer à massacrer un gamin, il n'eut plus d'hésitation. Les pirates avaient un code de conduite, et il était plus ou moins logique de ne pas s'amuser à massacrer plus petit que soi, surtout si on avait commencé à lui taper dessus. Dégainant silencieusement sa lame à oscillation, il se racla la gorge. Les malfrats se retournèrent, et Ariel sourit. Ses cheveux pendaient dans son dos, assombris par la lumière pour le moins parcimonieuse qui était répandue dans la salle. Le chef des pirates lui jeta un regard noir.

    Qu'est-ce que tu veux, toi !

    Ariel sourit. Ils ne l'avaient pas reconnu, quel dommage ! Il allait donc devoir leur apprendre à qui ils avaient affaire, avant de leur rappeler quelques règles simples concernant la vie en communauté et la piraterie.

    J'aimerais que vous vous rappeliez deux ou trois choses à propos de la piraterie. La première, c'est qu'on ne mécontente pas un type plus fort que soi en lui causant comme tu viens de le faire.

    L'un des sous-fifres dégaina son couteau - à croire qu'ils s'amusaient à faire ça à longueur de journée, ces zouaves ! -, et Ariel se déporta à temps pour éviter le coup, avant de faire claquer sa lame sur un pan de mur non loin. Immédiatement, un petit bruit à mi-chemin entre le ronronnement et le bourdonnement se fit jour, en même temps qu'un sourire presque paternel effaçait une ou deux ridules sur le visage du Furil. Le pirate qui avait été si prompt à réagir fit à nouveau preuve de rapidité en se repliant à la vitesse de l'éclair. Chez les pirates comme chez les autres, les lames à oscillations étaient une crainte énorme, parfois même déraisonnablement grande.

    Bien. Maintenant, on va peut-être pouvoir discuter entre gentlemen. Vous allez laisser ce gosse et son petit animal partir. Dans l'Empire State Building, on respectait le code de piraterie. Là, vous me décevez pas mal, quand même. Je risque fort d'avoir à vous tuer si vous faites les malins, ça m'ennuierait.

    Le ton de sa voix était ironique et nonchalant. Il ne parlait pas de les tuer à la légère, au contraire, il ferait tout pour éviter cela. Mais avant tout, Ariel était révulsé par la vision de ce gamin qui ne devait même pas avoir atteint la majorité et qui était déjà enfermé dans une cage comme un vulgaire singe savant. Restait à voir si les pirates en face l'entendraient de cette oreille. Le bras droit du Furil passait devant son ventre, maintenant ainsi sa main à proximité de son pistolet LPC, juste au cas où.


    [Je te laisse jouer les pirates Wink Désolé du retard mais j'étais vraiment surboooké et ça risque de continuer ù_ù]
    avatar
    Crépuscule Jones
    Futur pilote de l'escadrille "Phantom" - Adonis

    Nombre de messages : 47
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone
    Mission actuelle : Prendre une belle photo
    Citation : Mes vieux ? Des ringards !
    Couleur RP : #21af72
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 04/05/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Crépuscule Jones le Sam 21 Juin 2008 - 20:39

    Crépuscule vit quelqu'un d'autre arriver et visiblement pas quelqu'un que les méchants connaissaient. Pour preuve l'action qui se joua avec le couteau et la lame vibrante. Bon, voila, il était tombé dans un piège avec des pirates et ils allaient se battre pour le récupérer et le faire souffrir et le tuer et le ... Stop à la paranoïa. Il n'était pas si en danger que ça, il était le fils d'un général de l'armée et avait donc une certaine valeur. Si quelqu'un l'avait écouté, il leur aurait dit, mais le soucis venait du fait que les regards n'étaient plus pour lui mais pour le nouvel arrivant. Aussi il n'avait pas eu le temps de demander à ce qu'on l'échange contre rançon quand l'inconnu le plus récent demanda à ce qu'on le libère.

    Ah ? Plus de torture ou bien être poignardé dans le dos ? En tout cas il n'allait pas refuser de sortir avec Flocon. Il pourrait au moins un peu se défendre au lieu de rester coincé dans une cage ridiculement petite. Il hésita à encourager le nouveau, mais se dit que, comme il était seul contre plusieurs il avait tout de même peu de chance de gagner. Donc il se contenta de le fixer en lui envoyant mentalement tous les encouragements possibles dans son entreprise de libération des nains de jardin, heu des prisonniers.


    De leur coté les pirates (puisque tu me laisses les jouer) se tournaient vers le nouveau venu avec un sourire mauvais aux lèvres. S'ils n'avaient pas bu autant, il n'y aurait pas eu de problèmes pour libérer Crépuscule. Le petit avait eu la peur de sa vie et à présent il allait faire dans son froc quand on lui parlait de l'ESB. Mais comme ils étaient plus ou moins imbibés d'alcool de mauvaise qualité, ils ne réagirent pas positivement à la demande. Bien au contraire. Ils sortirent des couteaux en souriant et se mirent en cercle autour de celui qui voulait les priver d'un moment de distraction.

    Tu comptes tous nous avoir ? T'es sur de ton coup ? En tout cas je crois que torturer deux gars sera encore plus amusant pour nous.

    Et les hommes se mirent à avancer dans un mouvement d'ensemble. Ils n'étaient que cinq, mais tout de même...

    Crépuscule se mit les mains devant les yeux en se disant que non, il ne voulait pas regarder. Mais comme toujours dans une telle situation, la curiosité faisait le plus gros et il finit par libérer un espace entre ses doigts pour visionner la scène. Il se sentait légèrement extérieur à tout ce qui se passait, et cela faisait du bien, il n'était pas trop apeuré comme ça ...

    [court désolé, tu peux t'amuser à tuer les pirates s'tu veux !]
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Ariel McLamb le Jeu 26 Juin 2008 - 20:04

    Ariel lâcha un énorme soupir. C'était comme s'il voulait dire "Je m'en lave les mains" par son attitude, et il se laissa un moment aller à un peu de lassitude. Puis il se plaça de manière à pouvoir frapper le premier impudent qui oserait s'approcher. Rejetant son manteau, Ariel révéla ses vêtements qui étaient assez caractéristiques : soit il était le Furil, soit il avait fauché ces fringues au célèbre pirate, ce qui était le signe d'une santé mentale précaire ( surtout quand on donne des leçons sur le code de piraterie aux autres ).

    Son regard se posa sur la cage d'où Crépuscule observait la scène, et surtout sur celle qui retenait Flocon prisonnier. Être maître du terrain et des aléas de la bataille, c'était s'assurer la victoire. Brandissant son pistolet LPC bien en vue, Ariel tripota vaguement un bouton sur le côté - celui qui portait une effigie de diable cornu affligé d'un sourire sadique du plus bel effet. Puis, comme au ralenti, il ajusta la serrure de la cage de la bête sauvage, et tira. La boule de plasma fila à travers la pièce et fit éclater le loquet, ouvrant grand la porte de la liberté pour Flocon...Qui du coup prenait les pirates à revers.

    Souriant, Ariel s'avança dans la lumière, pour que ceux-ci voient bien à qui ils avaient affaire. On ne répondait pas comme ils l'avaient fait à un capitaine renommé ! Que diantre, en piraterie, il y avait un code d'honneur, des règles, un minimum de choses qui faisaient qu'ils pouvaient encore vivre tous sous le même toit de l'Empire State Building sans s'étriper joyeusement les uns les autres de façon trop régulière ! Dans sa voix, des intonations mauvaises passèrent soudain.

    Et si vous écoutiez, maintenant ? Je suis le Furil, OK ? Je vous le dis puisque vous semblez bouchés bien dur. Si vous me gonflez, je vous fais jeter de ce maudit bâtiment et on saisira vos biens pour les redistribuer aux copains. Bordel, dans le code de la piraterie, y'a tout un chapitre sur la violence inutile...Et énerver les riverains de l'Empire State Building, ça en fait partie. Soit vous lâchez vos armes, soit je laisse le fauve vous bouffer.

    Ariel haussa les épaules, et eut un sourire carnassier en pointant son LPC sur le pirate le plus proche.

    A moins que vous ne vouliez goûter à la position "Inferno" de mon pistolet, bien sûr.

    Et alors que son sourire s'élargissait, le Furil avança d'un petit pas vers un autre pirate, sa lame à oscillations bien en vue. Son regard alla à Crépuscule, qu'il fixa un moment, avant de revenir à ses adversaires. Pour peu, il en aurait biglé ! Heureusement, celui vers lequel il s'était approché craqua - comme il l'avait espéré - et fonça vers lui. Dans un instant de pure confusion, les deux combattants semblèrent se mêler, se toucher. Un bruit détestable de déchirement résonna, associé au bruit de scie sauteuse de la lame à oscillation qui commence à découper une côte et à un autre bruit, mat celui-là. Cet instant magique passé, le pirate s'effondra au sol, le ventre ouvert façon seppuku. Ariel sourit en remettant en place une plaque de métal sur sa poitrine qui avait entièrement pris le coup, d'un petit mouvement d'épaule. Tout d'un coup, la situation ne devait pas être la même pour ces pirates de petite envergure, surtout que Flocon semblait mort de faim...

    Cette fois-ci, le ton d'Ariel était simplement moqueur. Pas méchant, surtout amusé de la situation.

    Vous revenez à la raison, ou je dois vous montrer vos entrailles avant ?
    avatar
    Crépuscule Jones
    Futur pilote de l'escadrille "Phantom" - Adonis

    Nombre de messages : 47
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone
    Mission actuelle : Prendre une belle photo
    Citation : Mes vieux ? Des ringards !
    Couleur RP : #21af72
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 04/05/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Crépuscule Jones le Ven 27 Juin 2008 - 22:12

    Crépuscule regardait la scène comme on est au spectacle, sauf qu'en général au spectacle on a pas de barreaux devant soi, ni même d'impossibilité de se lever. L'homme qui était arrivé pour l'aider ou pour le tuer au choix était en train de parler et ainsi se dévoilait aux yeux du monde. Cépuscule ne put que se souvenir en le voyant ainsi d'un slogan publicitaire passant en règle générale après les matchs.

    Un truc avec une marque de cosmétiques masculins dont il n'avait pas retenu le nom, pourtant le truc rimait et était niais à point. A croire qu'un esprit pervers s'était emparé du publiciste pour lui faire dire n'importe quoi. Mais dans ce slogan, il fallait surtout qu'il retrouve le nom du produit et tout se débloquerait.

    Quel était donc ce nom idiot qu'on aurait cru tout droit sorti du jeu encore diffusé : Des chiffres et des lettres ? On pourrait croire que ce n'était pas le moment de penser à ça, mais cela permettait à Crépuscule de ne pas être débordé par les émotions et la frayeur. Alors comment que ça se jouait déjà ce truc, il faut dire que c'était surtout des vieux qui regardaient et qu'à son âge il préférait les clips du flex. Ah ! Oui !

    Consonne : T, Voyelle : A, Consonne : V, Voyelle : I, Consonne : L, Voyelle : E, Consonne : B, Voyelle : E. Tavilebé ! Oui ! Il est laid c'est Tavilé bé ! Heu non finalement, c'était plus flatteur que ça ! Il est propre c'est Tovilebre, non ! Il est magnifique c'est trolifique ! Non ! Ah oui !


    Il est beau c'est Tocilebo !

    Une paire d'yeux se posèrent sur le jeune homme qui venait de hurler un slogan publicitaire en pleine bagarre comme s'il n'avait pas peur. Mais en même temps, il pouvait avoir raison parce que tout de même, il était en train d'être sauvé par un homme que tous les pirates connaissaient de nom, Le Furil !

    Twi pour sa part venait de rougir en constatant qu'il avait prononcé sa phrase à voix haute, mais en même temps il avait vu que Flocon était maintenant libre et qu'il s'apprêtait à déchiqueter les ennemis. Twi siffla un coup sec et le lynx sortit en grognant pendant que le Furil agissait. Le jeune homme regarda son animal s'approcher de lui sans se préoccuper de la mort d'un de ses ravisseurs et de ce que disait l'homme. Tout ce qui comptait c'était de voir son animal en pleine forme et de pouvoir poser une main dans la fourrure épaisse sous laquelle se tendaient les muscles.

    LEs pirates semblaient hésiter de plus en plus à bouger et Crépuscule décida que c'était le moment de leur asséner le coup de grace. Il appuya légèrement sur l'épaule de Flocon et le lynx s'élança dans le groupe faisant le tour tout en grognant de plus en plus fortement. Ce fut effectivement le coup final puisque les pirates partirent sans demander leur reste et laissant leur camarade mort sans regret. Un sifflement plus tard Flocon revenait auprès de son maitre qui dardait des yeux légèrement inquiets bien que rassurés sur le dernier homme vivant.


    Et maintenant qu'est ce qu'on fait ?


    Dernière édition par Crépuscule Jones le Mar 1 Juil 2008 - 18:37, édité 1 fois
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Ariel McLamb le Lun 30 Juin 2008 - 20:58

    Inutile de dire qu'Ariel fut tout aussi surpris par la réaction de Crépuscule que les autres pirates. Sauf que lui, il était tout seul, avec un fauve pour l'aider. Intérieurement, le Furil bénit le saint patron des pirates frimeurs, à qui il devait sûrement un petit cierge quelque part. Mais bon, voilà, le code des pirates, c'était primordial. Et puis c'était toujours l'occasion de se garder en forme, pour la prochaine fois où il aurait Sara à ses trousses. Ca faisait longtemps, d'ailleurs. Dommage.

    Se tournant vers Crépuscule, qui était encore enfermé dans sa petite cage toute mignonne, Ariel sourit franchement au jeune imprudent.

    Une très bonne question, ça, gamin.

    Le Furil fit une autre pause, et s'assit sur le premier siège venu, gardant un œil prudent sur Flocon. Puis son sourire s'élargit légèrement.

    Pour y répondre, je vais t'en poser, des questions. Inutile de te raconter ce qui va se passer si tu réponds mal, gamin, tu dois t'en douter si tu t'es faufilé dans l'Empire.

    Premièrement, j'aimerais savoir ce que tu fiches là. Deuxièmement, j'aimerais savoir ton nom. Et troisièmement...


    Son sourire restait là, mais un minimum de fourberie perça. On est pirate, ou on ne l'est pas.

    ...Troisièmement, donc, je voudrais bien une petite pièce d'identité.

    Juste au cas où. Ça peut toujours servir. On ne sait jamais. Le regard du pirate resta fixé sur le gamin et son fauve. C'était Flocon qui lui avait mis la puce à l'oreille : n'importe quel gamin de Babylone n'amenait pas son lynx domestique avec lui, quand même ! De la main droite, Ariel récupéra une bouteille de spatiowhisky, puis il en but une gorgée, observant Crépuscule.


    [C'est pas long et tout mais je préfère ne pas trop bloquer cette histoire Wink]
    avatar
    Crépuscule Jones
    Futur pilote de l'escadrille "Phantom" - Adonis

    Nombre de messages : 47
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone
    Mission actuelle : Prendre une belle photo
    Citation : Mes vieux ? Des ringards !
    Couleur RP : #21af72
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 04/05/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Crépuscule Jones le Mar 1 Juil 2008 - 18:52

    Heu ? Il faisait quoi la le pirate ? Pourquoi est-ce qu'il se posait sans faire le moindre geste montrant son envie de libérer un pauvre petit garçon enfermé dans une cage ? Et puis en plus pourquoi est-ce qu'il n'avait pas peur de Flocon ?

    En même temps c'était mieux qu'il n'en ait pas peur sinon Crépuscule serait resté un peu idiot seul dans une cage sans personne pour l'en sortir. Mais bon, là il avait des crampes à force de ne pas pouvoir se lever donc il voulait un moyen de sortir de cette cage qui même si elle était toute mignonne n'en était pas moins inconfortable et surtout synonyme de prison, d'enfermement, de non-liberté et pire que tout de nécessité d'être poli avec un adulte !

    Il fit une grimace montrant bien sa désapprobation face à la salve de questions de l'autre, mais il devait rester calme pour pouvoir sortir. C'est pourquoi il siffla son lynx de manière à l'avoir à la portée de la main et à ce qu'il ne saute pas sur celui qui serait peut-être son sauveur. Peut-être en effet, il ne pouvait pas dire encore si cet homme qui avait un sens de l'humour assez particulier était ou non un sauveur. Oui sens de l'humour particulier parce que franchement lui demander ses papiers c'était ridicule, il ne se baladait pas auprès de l'Empire State avec sa carte de visite montrant qu'il était fils de général et donc potentiellement enlevable. Et le problème était aussi vrai pour son identité, il devait mentir pour ne pas devenir une cible, mais s'il mentait l'autre le découvrirait peut-être et il deviendrait un cadavre. Quitte à choisir, il préférait devenir une cible.

    Il décida donc d'accéder à la requête de son sauveur et de répondre à ses questions.


    Je suis ici pour un pari avec un pote. Je devais prendre l'immeuble en photo. Voila ! Et dans la cage j'y suis parce que ces sa**ps m'ont enfermé là.

    Il fit une pause, se demandant encore s'il devait donner son véritable nom ou pas. Mais quitte à tout perdre autant le faire en beauté et donc dire toute la vérité, rien que la vérité, lever la main droite et dire je le jure.

    Je m'appelle Crépuscule Jones et désolé mais je n'ai pas mes papiers, je ne pensais pas que les pirates en avaient besoin.

    Oui, il allait un peu loin avec les nerfs de son sauveur, mais on est Crépuscule ou on ne l'est pas et puis il fallait bien montrer qu'il n'avait pas peur (enfin pas trop).

    Vous me faites sortir maintenant ?

    Question qui n'était pas purement rhétorique, l'autre pouvait très bien répondre que non, qu'il était en joie d'avoir sous la main un gosse pour pouvoir vérifier que que quoi d'ailleurs ? Que ses parents l'aimaient et étaient près à payer pour lui ? Qu'il allait hurler très fort ? Que Flocon était un bon lynx de garde ? Ou bien tout simplement qu'il n'avait pas menti ? En tout cas la balle était dans son camp.
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Ariel McLamb le Jeu 3 Juil 2008 - 19:05

    Ariel n'écouta que d'une oreille distraite la dernière phrase de Crépuscule. Son regard était maintenant braqué sur le gamin plus que sur Flocon, et cela dura une bonne demi-seconde avant que son cerveau ne se remette en marche à plein régime et lui commande tout d'abord de surveiller le fauve. Mais quand même. Il ne pouvait s'empêcher de laisser son esprit vagabonder un peu en pensant à l'aubaine qui se présentait à lui. Le fils Jones était là, dans une cage, à portée de main. Et son père devait carrément avoir les moyens - il suffisait de regarder la bestiole qui servait d'animal de compagnie au jeune Crépuscule pour comprendre que son père n'était pas vraiment dans le besoin.

    Le pirate s'appuya plus posément sur son siège, et se laissa le temps de réfléchir. Il n'était pas pressé, le petit Crépuscule, il avait déjà dû passer une heure ou deux dans cette foutue cage, ça n'était pas quelques minutes de plus qui allaient lui arracher la peau ! Par contre, pour Ariel, ces minutes de réflexion étaient plutôt du genre primordiales. Il avait des options assez alléchantes, comme kidnapper ce gosse et réclamer la rançon, et d'autres plus sages, comme le délivrer et lui dire "Avec les compliments de la direction de l'Empire State Building". Le gros problème de la première solution, c'était que Papa Jones risquerait de ne pas le prendre très bien. Ce qui était ennuyeux pour les petits arrangements des pirates avec les autorités compétentes et corruptibles de Babylone. Rien que d'y repenser, Ariel eut des sueurs froides en se disant que les malandrins précédents avaient failli lui écorcher le fils d'un général.

    Pour l'instant, il avait envie de faire avancer les choses patiemment. Levant son pistolet subitement, il tira sur la serrure, libérant un deuxième fauve ( moins vorace, quoi que... ) dans la salle. Puis Ariel se leva, et fit signe à Crépuscule d'avancer. Un sourire bon enfant prit place sur le visage du Furil, qui semblait avoir oublié ses arrières-pensées. Malgré tout, l'idée de l'enlèvement lui trottait encore dans la tête. Il y avait tellement d'argent à portée...Seul le code de piraterie strict qu'il s'imposait et surtout la volonté de préserver la société de l'Empire State Building l'empêchaient d'aller plus loin. Sa voix ne donna pas à Crépuscule d'indice sur les motivations d'Ariel. Mais il semblait sincère.

    Allez, viens, gamin. Je suis le Furil, tu as déjà dû entendre parler de moi. Je suis pas du genre à enlever les gosses, même quand ils valent un sacré paquet de fric comme toi. Maintenant, ce que j'aimerais, tu vois, c'est que ton excursion dans l'Empire State Building reste entre nous. Je doute que ton père apprécie ce genre d'escapades...Et pour ma part je n'ai pas envie de le voir mettre son nez dans nos affaires. Alors on va faire un marché, toi et moi. Je ne dis rien, tu ne dis rien, tu repars de ce bâtiment, et rien n'est jamais arrivé. Ça te va ?

    Un peu d'anxiété fit son apparition dans l'arrière-plan des pensées du Furil. Ce gamin pouvait bien énerver son père pour une broutille, et l'autre avait à sa disposition tout un tas de vaisseaux qui pourraient faire très mal aux pirates. Normalement, les autorités du Cercle n'étaient pas du genre à faire ce genre d'actions gratuitement - surtout qu'elles avaient plutôt un sacré coût -, mais si Papa Jones s'énervait, il pourrait donner des ordres assez fâcheux. Son sourire bougea un peu, signe de sa légère nervosité. Pour détendre l'atmosphère, Ariel continua sur sa lancée, comme si le marché proposé avant n'était qu'une formalité.

    Sinon, j'me suis toujours demandé...Ton père, il s'appelle Indiana ?

    Cela eut le mérite de le décontracter totalement : il avait vu en projection holo ces vieux films du vingtième siècle où un aventurier archéologue parcourait le monde en découvrant des trésors tous plus fabuleux les uns que les autres. Et la blague était presque drôle.
    avatar
    Crépuscule Jones
    Futur pilote de l'escadrille "Phantom" - Adonis

    Nombre de messages : 47
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone
    Mission actuelle : Prendre une belle photo
    Citation : Mes vieux ? Des ringards !
    Couleur RP : #21af72
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 04/05/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Crépuscule Jones le Lun 7 Juil 2008 - 20:35

    Bon alors il le libérait ? Parce que mine de rien le temps commençait à être long dans une cage et il n'allait pas pouvoir y rester des heures sans bouger. Les vilaines fourmis qui envahissaient les membres risquaient sinon de s'y incruster et de l'énerver ! Donc non ... Mais quand l'homme leva son arme, Crépuscule se dit qu'il avait peut-être été un peu loin et qu'il allait mourir comme ça. Il léguait Flocon à quelqu'un mais ne savait pas qui ... Il trouverait bien un jour. Pour le moment tout ce qu'il voyait c'était la serrure fumante et la cage s'ouvrant.

    Libre ? Il était libre ? Mais c'était une excellente nouvelle ? Et puis qu'il s'approche de l'homme qui se nommait le Furil... non ça pas question pour le moment. Même si son identité semblait poser problème au pirate, il n'était pas du tout certain que cet homme se retienne d'enlever Twi dans le but d'obtenir une rançon et alors là ça n'irait pas du tout. Son père lui passerait un savon pour s'être aventuré dans un lieu dangereux et il se ferait un sang d'encre. Quoi que ?

    Enerver son père était un jeu très amusant et toujours assez passionnant, il fallait trouver la faille dans la carapace qu'avait le général et à ce petit jeu Twi était doué. Il regarda l'homme et s'avança de deux pas avant de s'appuyer contre le mur et de maintenir Flocon à ses cotés. Il le toisa un court instant alors qu'il faisait sa plaisanterie. Du moins c'était ce qu'il semblait à Crépuscule puisqu'il ne connaissait pas cet Indiana Jones ...


    Non désolé, mais si vous ne le connaissez pas ce n'est pas grave. En tout cas je ne vais parler de rien, mais j'aimerais une photo du bâtiment.

    Oui, Twi avait de la suite dans les idées et aucun sens moral particulièrement rigide. Il voulait cette photo et ne perdrait pas son pari ! Et puis pour le reste, il était curieux et même si c'était parfois un vilain défaut, il pensait pouvoir continuer à parler avec cet homme.

    Par contre désolé mais ce nom ne me dit rien. Je ne suis pas très fan des actualités et des journaux. Je préfère les trucs plus intéressants. Vous aimez le pilotage ?

    Oui, il se dévoilait un peu, mais cela ne pouvait pas lui causer de tord, du moins pas trop ...
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Ariel McLamb le Dim 13 Juil 2008 - 23:37

    Ariel ricana.

    Si je le connais ? Gamin, des Crépuscule Jones dont le papa peut leur offrir une bêbête comme la tienne, y'en a pas des masses dans la galaxie. Le général Jones, un peu que je le connais. Mais c'est pas parce que c'est un gros vilain que je vais t'en vouloir fiston. Nan, nan, je ne suis pas comme ça.

    Un grand sourire illumina le visage du Furil, qui rejeta son cache-poussière derrière lui, dans le plus pur effet de style inutile mais qui fait classe. Puis il détourna le regard, vers la sortie. Personne. Tant mieux. S'avançant de quelques pas, il fit signe à Crépuscule de le suivre.

    Très bien, gamin, allons prendre cette photo. J'en ai pas de toutes prêtes et dédicacées donc 'faudra que tu te contentes de celles de ton appareil perso.

    Il s'arrêta un moment, pour la question sur le pilotage.

    Quant au pilotage, j'étais meilleur quand j'étais plus jeune. Et puis bon, depuis qu'une certaine demoiselle m'a rattrapé aux commandes d'un bahut pourri, je suis un peu démoralisé. Mais j'aime bien quand même. Pourquoi, tu vas pas me dire que t'es un pilote de la chasse à ton âge ? Ou alors ton père aura vraiment bien fait son boulot de bourrage de crâne, là.

    Le sourire d'Ariel restait éclatant - combien d'heures passées, combien de tubes de dentifrice avaient été sacrifiés à ce sourire-là ? C'était une question légitime -, et sa démarche assurée, alors qu'ils remontaient depuis les entrailles de l'Empire State Building vers la sortie. Une fois dehors, Ariel s'appuya au mur.

    Voilà, petit, prends ta photo et retourne vers ton lit douillet si tu veux. Mais je te redemande de rester bien silencieux sur ton escapade. Comme tu peux le voir, je n'ai pas cherché à te causer d'ennuis, alors sois sympa et ne me colles pas ton père sur le dos. J'ai déjà l'A.R.I. pour ça quand je me sens seul.

    Ariel partit d'un rire joyeux et cristallin, pas très en accord avec ses paroles. Mais c'était bien la preuve que les courses-poursuites l'amusaient. Bientôt, il quitterait l'Empire State Building. Mais pour cela, il lui fallait un vaisseau à commander, et pour l'instant, c'était le calme plat.
    avatar
    Crépuscule Jones
    Futur pilote de l'escadrille "Phantom" - Adonis

    Nombre de messages : 47
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone
    Mission actuelle : Prendre une belle photo
    Citation : Mes vieux ? Des ringards !
    Couleur RP : #21af72
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 04/05/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Crépuscule Jones le Lun 14 Juil 2008 - 20:11

    Alors oui ? Il allait le relacher bien gentiement ! Mais quel nul, quand on était un pirate, pour être cool, il fallait être méchant, marcher avec assurance en tanguant un peu et puis surtout avoir l'air cruel. C'était comme ça selon Crépuscule, et si jamais il était pirate un jour, il ferait ça (pauvre équipage innocent d'Adonis ...).

    Mais, en l'occurrence, il n'allait pas cracher dans la soupe, il allait faire ce qui était dit et ... une minute, il avait parlé d'une fille qui pilotait bien ? Mais c'était qui cette fille, il devait la rencontrer pour savoir si elle pilotait aussi bien que ça ! Ah oui, il voulait la voir ! Donc, la photo passait au second plan et l'intérêt de Twi pour la fille qui pilote bien remontait en flèche.


    Tu la connais encore la fille ? Je peux la défier à la course ! Allez s'il te plait, s'il te plait, s'il te plait ...

    S'en suivit un regard de chien battu tout à fait convainquant (ou presque) et un grognement sourd de Flocon. Ah ! Ce brave petit, il savait quand grogner pour montrer qu'il approuvait son maitre ! Et puis la photo c'était pas si pressé, il avait encore le temps. Il était avec un pirate, donc il avait le temps de se balader.

    Mais comme on lui avait posé une question sur son affectation, il pouvait faire un petit et léger effort en répondant à la question du monsieur.


    Non pas dans la chasse, je suis sur un vaisseau, enfin s'ils répondent à ma lettre. Tu connais un médecin de bord du nom de Endymion ?

    Et voila, la discussion était lancée, les aventures de Crépuscule et Ariel ne faisaient que commencer. A suivre, des histoires et des aventures hautes en couleur avec en trame de fond un drame affreux et une bouteille de SpatioWhisky ... ou pas !

    Mais, sentant qu'il ne faudrait tout de même pas trop abuser de la patience, il prit rapidement une photo avec Flocon devant et une autre à la sauvette comme tous les ados savent le faire, avec le Furil ! Ca ! Quand ses potes sauront qu'il avait causé avec un vrai pirate célèbre, ils en seraient verts de jalousie ! Bon, il ne fallait pas qu'il ait été vu, mais bon, faire semblant de regarder la photo prise et en prendre une autre, c'était discret ... ou pas ! (j'aime terminer par ... ou pas !)
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Ariel McLamb le Lun 14 Juil 2008 - 22:45

    Crépuscule continuait son numéro, et le sourire d'Ariel s'épanouit. Cette fois-ci, il avait vraiment une bouille de gosse, au moins autant que celui qu'il appelait "gamin". Mais son expression se fit plus rêveuse, moins concentrée, quand le jeune Jones lui parla de la fille. Haussant les épaules, Ariel lui dédicaça un autre sourire Colgate, avant de s'exprimer d'une voix nettement plus neutre qu'auparavant.

    Hum...Tu sais, elle ne fait pas la course pour s'amuser. Non, la dernière fois qu'on s'est tiré la bourre, elle voulait me coller au trou, t'vois. Enfin. Elle l'a fait, du reste. C'est qu'elle n'est pas que bonne pilote, elle sait tout faire. Mais je pense vraiment qu'elle ne ferait pas la course avec toi pour le fun. Et je pense aussi qu'elle te battrait.

    Et voilà qu'il se remettait à l'idéaliser. Décidément, Ariel ne savait vivre et ne savait se concevoir que dans l'excès. Ce qui ne le choqua pas plus que ça : après tout, c'était plutôt cool de vivre dans l'excès. C'était un peu comme être une rockstar qui défonce les chambres d'hôtel et qui explose une guitare à 150 000 balles par concert. Le pire, c'est qu'avec sa vie de pirate, il pouvait se permettre de petits excès de ce goût-là. Enfin bref.

    Le Furil sourit aux photos prises par Crépuscule. Il avait bien cru remarquer la manœuvre subtile du fiston à son général de père pour le prendre en photo, et n'en prit pas ombrage, bien au contraire. Un peu de pub' auprès des jeunes, c'était toujours utile, non ? Au nom du médecin de bord, il se mit à réfléchir. Des prénoms de ce genre, il n'y en avait pas beaucoup parmi les pirates. Et les équipages de Vivenefs pirates étaient assez rares pour qu'il n'y aie pas trop à retenir.

    Endymion...Adonis. Le Furil eut un regard discret mais inquisiteur sur la bouille de Crépuscule, se demandant ce que le fils du général Jones voulait bien faire là-bas. Révolte adolescente ? Inconscience ? Ou alors une mission commanditée par Papa ? Ariel écarta la dernière hypothèse, ça n'était pas très plausible - c'était même totalement débile, mais bon, il faut tout envisager. Il se décida à le demander simplement - entre gamins, on se comprend toujours très bien.

    Huu-uum. Dis-moi...Crépuscule. T'as parlé de ce médecin, là, Endymion...Je le connais un peu, je pourrais lui parler de toi en bien...Mais je me demandais pourquoi tu voulais aller sur son vaisseau en particulier...J'veux dire, Adonis, c'est un sacré bahut quand même. Ils t'ont vraiment accepté ?

    L'idée que Crépuscule n'aie pas à sa disposition le(s) chaînon(s) manquant(s) "Endymion - Adonis - Vivenef - Pirate - Pas bien" n'effleurait même pas Ariel. C'était inconcevable pour quelqu'un qui côtoyait les pirates d'Adonis depuis autant de temps que lui. Mais ça n'aurait pas dû l'être en considérant de qui Crépuscule descendait. En tout cas, le Spatiowhisky attendrait un peu.
    avatar
    Crépuscule Jones
    Futur pilote de l'escadrille "Phantom" - Adonis

    Nombre de messages : 47
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone
    Mission actuelle : Prendre une belle photo
    Citation : Mes vieux ? Des ringards !
    Couleur RP : #21af72
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 04/05/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Crépuscule Jones le Ven 18 Juil 2008 - 20:10

    Crépuscule écouta l'homme lui répondre au sujet de la fille pilote et fut mécontent de son avis. Comme ça, elle pourrait le battre ? Il ne l'avait jamais vu voler et il ne pouvait pas savoir comment il réagissait en cas de course. Elle n'était pas obligatoirement si bonne que ça ... non mais alors ! Et puis c'était quoi ces manières de dévaloriser les plus jeunes. Si la fille était comme l'homme, elle devait être vieille et donc ... ne plus pouvoir progresser, tandis que la marge de manoeuvre et de progression du jeune homme était importante, très importante même.

    Vexé, il bouda un instant pendant que l'autre semblait réfléchir à sa question sur Endymion. Au moins il s'intéressait un peu à ce que disait le jeune homme et n'était pas totalement hermétique à ses propos. Mais bon, est-ce que après ça, il chercherait à lui parler de ce qu'il savait ? Rien était moins sur. Parce que Twi n'était pas un pirate et il n'allait pas être aussi simplement que ça digne de confiance pour le furil.

    Mais, la réponse parvint et il connaissait visiblement le poste du médecin. Adonis ? Un sacré bahut ? Heu, mais de quoi qu'il parlait là ? Twi n'était pas un pirate et ne connaissait pas leurs us et coutumes. Donc pas la peine de lui parler en chinois ou en quelque langue autre que la langue standard du Cercle (qui est, comme nous le savons tous le français ... non ?). Le jeune candidat au poste de pilote sur Adonis, était donc à présent fixé, il devait avoir des informations sur ce que c'était exactement comme vaisseau.


    Et bien je ne savais pas que c'était Adonis. Mais c'est quoi Adonis ? Et oui, ils vont certainement me prendre, je suis le meilleur donc ils n'ont pas le choix. Vous ne connaîtriez pas le commandant par hasard ?

    Crépuscule était peut-être vantard, mais il savait se vendre, donc si jamais il pouvait rencontrer le commandant d'Adonis pour ensuite monter à bord, ce serait vraiment très très cool. Et la coolitude, Twi aimait ça ! Donc autant passer par ce qu'il connaissait, et là c'était le furil qui était devant lui. Peut-être un manque de chance, mais tant pis ... Personne ne pouvait en vouloir bien longtemps à Crépuscule.
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Ariel McLamb le Sam 19 Juil 2008 - 15:07

    Cette fois, tout effet de l'alcool s'enfuit. Ariel était vraiment concentré, parce que quelque chose lui échappait, et quand bien même il adorait ne pas se prendre la tête et s'amuser, il aimait bien comprendre ce qui s'acharnait à ne pas avoir d'explication. Dans le cas présent, Crépuscule semblait tout ignorer d'Adonis. Ce qui, venant du fils Jones, était étrange. D'un autre côté, son père n'avait peut-être pas fait toute son éducation sur les choses de la vie du Cercle. Mais quand même, que ce gamin aie pu contacter aussi facilement l'équipage d'Adonis semblait plus ou moins étrange au Furil. Mais bon, Crépuscule semblait être du genre à réserver tout un tas de surprises de ce genre.

    Ariel fixa Twi un moment, pouffa, puis éclata de rire, un éclat de rire vraiment long cette fois. Hilare, il n'en pouvait plus, et se releva difficilement. Il réussit à se reprendre, pour avoir un minimum de sérieux. Puis il plongea ses yeux dans ceux du jeune pilote, une fois encore.


    C'est quoi Adonis ? Sérieux...

    Mais il voyait bien que Crépuscule ne se moquait pas de lui, et posait vraiment cette question. D'un geste vaste de la main droite, Ariel désigna vaguement le spatioport de Babylone.

    Adonis, c'est un vaisseau qui vaut plus que tous ceux qui se trimballent dans ce foutu port, gamin. C'est une vivenef. La vivenef pirate. Un sacré bonhomme...Si on peut parler de bonhomme.

    Ses yeux semblaient s'emplir du scintillement des étoiles que voyait actuellement défiler Adonis, alors que le Furil tendait la main pour ébouriffer les cheveux de Crépuscule.

    Je sais pas s'ils t'ont vraiment accepté, mais c'est vraiment la classe d'aller là-bas, en tout cas. Moi j'adore ce vaisseau. Faudrait que j'aille dire bonjour au commandant un de ces quatre. Après avoir reconstitué un équipage, et tout ce bazar.

    Ah, la gestion bassement matérielle des choses. C'était bien l'aspect le plus difficile de la vie de pirate pour Ariel, mais bon, il fallait bien passer par là. Son regard revint à Crépuscule.

    Mais...Ton père, il serait d'accord pour que tu ailles piloter sur une vivenef pirate ?

    Un sourire taquin se joua des lèvres du pirate. Bien sûr que non, Papa-Indiana Jones ne serait pas d'accord. Le tout, c'était qu'il ne le sache pas, forcément.
    avatar
    Iréno Orëska
    Acteur de théâtre

    Nombre de messages : 20
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone et Tenkaï
    Mission actuelle : Aucune
    Citation : Ô rage, ô désepsoir, ô jeunesse ennemie ... et puis non.
    Couleur RP : #4589bc
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 13/07/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Iréno Orëska le Dim 20 Juil 2008 - 18:37

    A peine son premier contrat signé, il avait déjà d'autres propositions. Mais même si certaines étaient bien payées, il ne souhaitait pas tout accepter et ainsi perdre son temps dans des initiatives sans avenir. Cependant, il avait eu une offre plus intéressante que les autres. L'adaptation d'un film ancien de la terre un truc parlant de pirates et de Caraïbes quoi que cela puisse être.

    En tout cas, l'adaptation moderne de ce conte semblait prometteuse et Iréno avait accepté de jeter un coup d'oeil au texte et de réfléchir. Mais pour réfléchir, il devait savoir si les pirates décrits étaient proches ou non de la réalité. Et quoi de mieux que de contacter des pirates pour le savoir. Mais pas sans précaution, il ne voulait pas se retrouver en cage attendant qu'on paye une rançon exhorbitante dans le but de le libérer.

    Il avait donc cherché parmi les autres acteurs des gars suceptibles de connaitre les pirates et il avait fini par trouver. Oh, ce n'était pas un acteur finalement, mais un client de l'Atome Crochu qui semblait avoir décidé que la pièce était bonne et qui lui avait rendu visite dans les loges à la fin d'une soirée. Il s'était présenté comme homme d'affaire, mais on lui avait dit que les affaires n'étaient pas légales et plus proches de la piraterie que de l'honnêteté. Et alors Iréno avait tenté sa chance.

    Cela avait fonctionné puisque deux hommes bien baraqués étaient venus le chercher pour le conduire à l'ESB dans le but ultime de rencontrer des vrais pirates et de leur parler du scènario. En tout cas avec les deux gros bras, il serait libre de faire ce que bon lui semblait et ensuite d'avoir les informations sur les pirates.

    C'était justement ce qu'il était en train de faire quand il entendit une exclamation et un grognement, curieux de nature et bien protégé par ses gardes du corps, il avança dans la direction des sons. Là, il vit un homme mur et un garçon de son âge. Et visiblement le plus jeune souhaitait intégrer les pirates sans l'accord de son père. Du moins c'était ce que Iréno avait entendu. Ca c'était bien, il avait là les interlocuteurs parfaits pour sa petite enquête. Il fit signe à son escorte de le laisser avancer seul.


    Excusez moi, j'ai entendu votre conversation. J'aimerais moi aussi avoir des informations sur les pirates. Enfin si je ne vous dérange pas, bien entendu.

    Il rougit en constatant qu'il venait d'être impoli et de couper une conversation en cours. C'était bien sa veine, il fit un petit sourire désolé et se recula lentement en s'excusant à nouveau. Quel imbécile ! Il ne pouvait pas attendre qu'ils aient terminé de parler. Ils allaient certainement lui en vouloir maintenant. Bon, il trouverait peut-être quelqu'un d'autre avec qui parler.

    [HRP, j'ai l'accord pour squatter le topic, merci encore à tous les deux]
    avatar
    Crépuscule Jones
    Futur pilote de l'escadrille "Phantom" - Adonis

    Nombre de messages : 47
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone
    Mission actuelle : Prendre une belle photo
    Citation : Mes vieux ? Des ringards !
    Couleur RP : #21af72
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 04/05/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Crépuscule Jones le Lun 21 Juil 2008 - 16:13

    [HRP, vil squatteur]

    Quoi ? Il pouvait pas le regarder autrement ce mec ! Ils n'avaient peut-être pas élevé les évépars ensemble quand même. Et puis ce n'était pas si étonnant que ça qu'il ne connaisse pas Adonis. La vivenef des pirates bisounours n'était pas aussi célèbre que ça. Ou du moins, elle ne passait pas en boucle sur la chaine d'animation la plus branchée du moment. Celle qui avait eu l'exclusivité de la diffusion de la meilleure série de tous les temps, un truc de fou dont tout le monde était fan : Avatar ! Et là, en pleine époque de la millième saison inédite, tous les petits et les grands étaient fixés dessus. Les yeux rivés sur l'écran pour savoir si :
    - Aang allait enfin fêter son 13ème anniversaire,
    - Zuko deviendra gentil,
    - et le plus important, quel serait le grand méchant de la série.

    Oh, il y avait bien eu des aménagements dus au cercle. Déjà, les Ases et Shitennos avaient fait leur apparition et puis ... heu ... ben ... reprenons le cours normal de ce post ...

    Donc Adonis et Avatar, rien à voir, l'un était célèbre dans l'univers, l'autre peuplé de gentils pirates. Pas étonnant alors que Crépuscule ne puisse rien en dire. Et puis en plus on lui donnait le nom du médecin du vaisseau, pas le nom du vaisseau. Cependant, le fait que ce soit un truc de pirates, allait peut-être poser quelques problèmes à Crépuscule. Déjà, il faudrait convaincre son père que ce n'était pas un problème et qu'il reviendrait dans le droit chemin quand il aurait appris toutes les techniques des pirates et qu'il serait un peu plus grand, soit d'ici une petite cinquantaine d'années parce que... les pirates, c'est cool.

    Et puis comme c'était un vaisseau pirate, Twi avait pas mal de questions, déjà : devait-on porter un bandeau sur l'oeil et avoir un foulard avec une tête de mort ? Ca ce serait super cool ! Et puis embrocher les ennemis aussi, mais bon, pas très rapide face aux lasers ...

    Et alors que Twi allait manifester sa joie d'être recruté dans un endroit pareil, alors qu'il allait sauter dans les bras du furil pour lui faire un gros câlin... heu non pas ça. Alors qu'il allait sauter sur Flocon pour lui faire un gros câlin ... oui c'est mieux. Et bien alors que tout ça, un gosse arriva. Un simple petit bout de mec totalement à coté de la plaque en matière vestimentaire et capillaire. La preuve, il n'avait même pas les cheveux gris ! Pas cool du tout.

    Et puis il parla ! Il coupa la parole à Twi dans l'espoir certain d'être le premier à monter à bord d'un vaisseau pirate et de ... Quoi ? Il s'excuse et il rougit. L'abruti ! Trop con franchement ! Il ne devait pas rigoler tous les jours à être aussi gentil, franchement être gentil, quelle plaie !

    C'est pourquoi Twi courut vers lui et le choppa par l'épaule avant de le pousser vers le Furil et d'enchainer.


    Toi le mioche, tu bouges pas !

    Oui oui, le mioche, parce que là, il avait beau paraitre deux ans de plus que Twi, au niveau comportement et sourire gamin, il fisait à peine 8 ans pour le jeune pilote. Franchement, c'était qui ce bouffon ...

    Bon, oui moi aussi je veux savoir des trucs sur les pirates, alors je pense que tu peux accoucher, vas-y aboule les infos !

    Il se tourna vers le petit à ses cotés, grimaça en voyant que le petit en question était plus grand que lui, et lui souffla à l'oreille.

    Tu vois, c'est comme ça qu'il faut parler si tu veux te faire respecter. Pigé !

    Et hop un petite tape à l'arrière de la tête pour que ça entre bien. Quel accueil aimable n'est-ce pas ? Crépuscule, le spécialiste de la diplomatie et de la gentillesse, disponible pour les accueils de gamins innocents (et leur perversion éventuelle)
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Ariel McLamb le Mar 22 Juil 2008 - 19:41

    Le résultat était un peu inattendu. D'abord, Crépuscule ne s'était pas décomposé en apprenant la vérité sur Adonis. Ariel le classa donc comme étant un "petit chiard rebelle" - un peu comme lui, en passant, mais ça c'est une autre histoire.

    Iréno, lui, faisait très timide et gentillet. Mais le Furil ne voyait pas trop la finalité de sa question. Quant à la demande de Crépuscule, elle portait plus à sourire qu'autre chose. Aussi s'accorda-t-il royalement ce sourire tant attendu, et partit-il même d'un éclat de rire joyeux. A nouveau, il frotta les cheveux de Crépuscule de sa main droite, mais cette fois-ci, il y mit un peu plus de force, effet savonnette garanti ! Parce que bon, il n'allait pas laisser ce clown faire le show trop ostensiblement.

    Le visage du pirate devint donc amène, presque enfantin - une petite ride mise à part -, quand il se tourna vers l'acteur en herbe.

    C'est vaste, ça, des informations sur les pirates. Mais y'a pas besoin de m'agresser comme Mr Indiana Junior pour en avoir, fiston.

    Comme l'expérience vient avec le nombre d'années ( à défaut de la valeur, donc ), Ariel savait reconnaître un bonhomme qui ne représentait pas de danger comme Iréno, mais aussi débusquer ses gorilles cachés à l'entrée. Pros. Il n'en était pas certain, mais McLamb aurait bien parié sur une de ses connaissances de l'Atome Crochu - avant que ledit établissement ne le vende à l'A.R.I. du moins. Bon, le bon point, c'était qu'ils n'étaient pas venus, donc le petit bonhomme qui avait l'heur de leur protection était sans doute totalement innocent. Chouette. Ariel, tout naturellement, se décida à lui donner ce qu'il voulait.

    Bref, vas-y bonhomme. Pose tes questions. Sauf si ton pote veut en rajouter.

    Un regard bienveillant à Crépuscule assura au pilote pirate en herbe que lui aussi avait le droit de profiter de la sagesse millénaire du Furil.

    Un Furil qui, intérieurement, était en train de se demander ce qu'il faisait et surtout s'il allait avoir ne serait-ce qu'une réponse valable à proposer. Affronter des pirates bourrés, pourquoi pas, mais deux gosses curieux...Ça, c'était un danger vraiment flippant. Et alors, l'idée vint à Ariel qu'il devait quand même montrer qu'il était un adulte, nan mais ho.

    Ouais, enfin je répondrai si c'est pas secret défense, hein. Y'a des trucs que les gnomes dans votre genre ont pas besoin de savoir. Et puis tes deux baraques je les aime bien mais je suis pas certain que ça soit réciproque. Une vague histoire avec leur patron.

    Sourire angélique du pirate. A Iréno de voir quelles questions il poserait.
    avatar
    Iréno Orëska
    Acteur de théâtre

    Nombre de messages : 20
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone et Tenkaï
    Mission actuelle : Aucune
    Citation : Ô rage, ô désepsoir, ô jeunesse ennemie ... et puis non.
    Couleur RP : #4589bc
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 13/07/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Iréno Orëska le Lun 28 Juil 2008 - 11:25

    Iréno était déjà presque totalement reculé, quand il sentit qu'on le saisissait et qu'on le tirait vers l'homme le plus âgé. Le garçon qui lui parlait était plus jeune que lui et particulièrement étrange selon le jeune acteur. Il ne dégageait pas l'innocence que devait avoir tout enfant selon lui. Au contraire, il était presque dérangeant, ayant un petit coté bizarre et dangereux dans les yeux. Une tête brûlée à n'en point douter.

    Puis il se fit faire la morale sur la façon de parler, il fut tenté de dire en un instant qu'il n'était pas un charretier lui et qu'il savait parler sans jurer à tout bout de champ. Mais se dit que ce serait certainement mal venu et que l'autre aurait le temps de le frapper ou pire avant que ses gardes ne puissent intervenir.

    L'homme, lui, était plus souriant, regardant les deux garçons avec une bonhommie presque trop naturelle. Iréno n'était peut-être pas méchant ou bien dangereux, mais il savait reconnaitre quand on jouait un rôle et c'était ce qui se produisait pour l'homme. Ca c'était peut-être problèmatique pour le futur ... Il fallait voir ! En tout cas il acceptait de répondre aux questions tout en ayant peur des gardes, Iréno le comprenait, ils faisaient plutôt peur ces deux là !

    Il ne se formalisa pas du ton ironique employé quand l'autre parla des gnomes et entamma la salve. En joue ... FEU !


    D'abord, merci pour la confiance et pour les réponses que vous me donnerez. Je ne comptais pas vous agrésser de toute façon. Je me nomme Iréno Oreska, acteur de mon métier et on me propose un rôle de pirate. Je veux savoir si tout est vrai. Alors c'est quoi pour vous d'être un pirate ? Quel est leur code ? Et heu ... un instant avant de répondre.

    Il se tourna vers Crépuscule et lui sourit gentiment avant de parler avec un accent de banlieue à couper au couteau.

    Ouais toi comment qu'tu m'parles ! Respect mec sinon j'te fûmes ! Tu vois j'peux aussi causer c'mme un d'jeunz mais c'pas l'meilleur truc pour être sympa !

    Il lui fit un beau sourire ironique et gentil avant de se rapprocher de lui et de faire de jolis yeux de chiens battus à l'homme. Il passa un bras sur les épaules du gamin pour le rammener un peu vers lui et il attendit les réponses.

    Allez, c'est bon, j'ai ramené le petit à la raison, nous vous écoutons. Hein p'tit frère ! Quoi que, t'es un peu trop vilain pour être mon frère.

    Non, il ne jouait pas du tout avec sa vie ! Il est gentil Crépuscule !
    avatar
    Crépuscule Jones
    Futur pilote de l'escadrille "Phantom" - Adonis

    Nombre de messages : 47
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone
    Mission actuelle : Prendre une belle photo
    Citation : Mes vieux ? Des ringards !
    Couleur RP : #21af72
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 04/05/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Crépuscule Jones le Lun 28 Juil 2008 - 11:30

    Bon, le pirate le prenait pour un gosse et frottait encore sa main dans ses cheveux, ça commençait à faire. Crépuscule fit comme Flocon, il grogna un bon coup pour montrer son désappointement et il se dégagea de l'emprise de l'homme. Puis il écouta. Alors il allait tout dire sur les pirates, c'était bien, les questions, ça il savait le faire.

    Mais par contre se faire appeler gnome était loin de lui plaire. Il était pénible l'homme...


    Je ne suis pas un gnome ! Espèce de ...

    Bon, voila l'autre gentil qui parlait. Il était acteur, un gentil petit acteur bien mignon qui voulait jouer une pièce sur les pirates. Iréno quelque chose c'était mignon, aussi comme nom. Puis il demanda un instant et se tourna vers Crépuscule. Quoi ? Il voulait sa photo ?

    Ou alors qu'il se présente, ouais ce serait bien, gentil et tout et tout. Mais ce n'était pas du style de Crépuscule de faire les choses qu'on attendait de lui. Et puis c'était quoi cette nouvelle façon de parler. Il avait l'air ridicule à tenter d'imiter les gens, même si c'était franchement bien imité.

    Et puis Crépuscule n'avait pas un air de gosse de banlieue, il parlait normalement ou presque, simplement quant il voulait énerver d'autres personnes.


    Tu penses avoir l'air malin à parler comme ça. Abruti !

    Oui abruti et d'ailleurs il le reprouva en lui passant une main sur les épaules et en l'appelant p'tit frère. Ils avaient le même âge bon sang. Il n'était pas petit, pas du tout petit ! Espèce de grand machin ! Bon, le jeune pilote n'était pas du tout objectif, l'acteur n'était pas si grand que ça. Mais il détestait qu'on lui rappelle qu'il n'était pas assez comme il faut, ce n'était pas de sa faute s'il était un peu retardé ! J'ai bien écrit retardé hein, pas attardé ! Et ce retard pubertaire n'était que physique, mentalement il allait bien, merci !

    Il bougea un peu, mal à l'aise et se sentant rougir. Il n'était pas habitué à ce qu'on le considère gentiment quand il venait d'agresser. Il resta donc là, un peu étonné et ne sachant pas trop quoi faire.


    Moi c'est Crépuscule, pas p'tit frère ! Et oui oui, je vais être gentil, mais tu veux pas me lâcher ?

    Il fit un petit geste de désespoir qui se transforma en soupir quand Flocon, trouvant le jeu amusant et considérant à tord que son maître n'était pas en danger, se précipita sur les deux enfants pour jouer un peu et se faire cajoler. Il se frottait donc sur les jambes des deux gosses avec un plaisir non dissimulé. Tout juste s'il ne leur sautait pas dessus pour les couvrir de coups de langue bien rapeux.

    Oui oui, il a raison, on t'écoutes ô grand pirate !

    Quoi ? Gentil ? Mais c'est de Crépuscule qu'on parle ! Pas d'un ange ou pire ... d'un acteur !
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Ariel McLamb le Lun 28 Juil 2008 - 16:43

    Ariel tira à lui une chaise, parce que bon, il ne pouvait décemment pas raconter sa vie en se tenant droit comme un i. Affalé dedans, il sembla se rappeler qu'il avait deux gosses qui lui posaient tout un tas de questions - et deux armoires à glace qui lui jetaient des regards noirs au dehors. D'un geste vague de la main, il leur désigna des chaises non loin d'eux. Elles n'étaient pas de toute première fraîcheur, et elles étaient franchement moches, mais pour s'asseoir ( ce qui est tout de même la fonction fondamentale d'une chaise ), elles feraient l'affaire.

    Asseyez-vous, c'est moi qui invite.

    Son sourire transparût dans cette petite phrase, et même si la luminosité de l'endroit n'était pas parfaite, le ton guilleret du Furil suffirait à renseigner les deux nains sur son humeur.

    Bon, alors heu...Être un pirate, déjà, faut pas avoir peur. Jveux dire, on est poursuivis un peu partout, t'vois. Dans le Cercle, tous les chiens de garde de l'A.R.I. en veulent à nos miches, un truc pas possible. Mais c'est pas grave, parce qu'ils sont à peu près tous nuls. Tu vois, nous les pirates on vit à notre façon. T'as pas de code commun, on vit un peu chacun comme il l'entend. Le seul truc, c'est que tu fais pas d'coup bas aux autres. Enfin, ça s'fait pas quoi. Jveux dire, c'est pas comme si on était des marchands qui se saluent quand ils se croisent, des fois, on se fritte sévère, mais en tout cas normalement on s'fout pas trop sur la tronche. Question d'être réglo, quoi.

    Moi j'ai mon code d'honneur. Jveux dire, je suis le Furil, j'ai une réputation. En plus d'avoir la classe, je fais pas couler le sang, tout ça. Pis je m'attaque aux gros, pas aux petits qui n'ont que leur vaisseau. C'est quand même plus cool, et c'est mieux pour tout l'monde.


    Ariel coula sans en avoir l'air un regard aux deux gorilles qui avaient amené Iréno là. Il se demandait, à vrai dire, ce qu'ils voulaient vraiment. Et s'ils déborderaient de leur mission pour lui demander des comptes à propos de deux ou trois bricoles qu'il avait causées à leur chef. Bon, il l'avait cherché : il avait trouvé ses habits de mauvais goût. Et puis, les gens qui ne paient pas bien, ça n'est pas apprécié des pirates, surtout ceux du genre du Furil. Mais quand même. Chassant cette idée de son esprit, Ariel se rejeta en arrière, plaçant sa chaise en équilibre instable sur deux pieds.

    Mais bon, jveux pas vous ennuyer les gnomes. Jveux dire, pirate, c'est tout un trucmuche, mais vous avez pas forcément besoin de tous les détails sur les chiottes dans un vaisseau pirate, si ?

    Il se balança d'avant en arrière sur sa chaise, démontrant une grande maîtrise de l'exercice, pratiqué des dizaines, voire des centaines de fois. C'est ça d'être un pro. Reprenant sans se démonter, le Furil conclut là son petit récital sur "La vie de pirate en dix leçons".

    Au final, nous les pirates on est là pour plein de raisons. Jveux dire, tu peux trouver dans ce bâtiment des mecs qui sont là autant pour se cacher de l'A.R.I. que pour se faire du pognon, d'autres qui veulent tout péter et qui essaient de convaincre les autres, et des gens comme moi, qui veulent juste vivre et mettre un peu d'ordre dans ce foutu monde. On fait c'qu'on peut. Et c'qu'on veut, aussi, c'est ça le truc cool.
    avatar
    Iréno Orëska
    Acteur de théâtre

    Nombre de messages : 20
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone et Tenkaï
    Mission actuelle : Aucune
    Citation : Ô rage, ô désepsoir, ô jeunesse ennemie ... et puis non.
    Couleur RP : #4589bc
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 13/07/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Iréno Orëska le Lun 11 Aoû 2008 - 11:43

    Et encore une phrase en souriant. Et oui, même si la luminosité était mauvaise, Iréno avait sentit le sourire sur les lèvres de l'homme. Le Furil ... Par contre l'état de nerf du petit commençait à être pesant. Il ne pouvait pas se détendre et caresser son petit lynx comme un bon petit garçon et laisser les grands discuter entre eux. Bon, peut-être pas non plus, il ne fallait pas pousser. Mais au moins se tenir tranquille. Parce que là, ça commençait à bien faire avec ses joutes verbales.

    Iréno l'entraina donc sur un siège et le tira sur ses genoux avec un grand sourire.


    Allez, assis ici et pas bouger ! Les jeunes de nos jours ... Je vous en prie, continuez.

    Le lynx semblait tout à fait gentil, le Furil aussi, il n'y avait en fait que Crépuscule qui était pénible. Mais cela pourrait se régler. Il n'avait qu'à le calmer un peu et ensuite tout se passerait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Oui oui, Iréno est totalement idéaliste ...

    Il écouta dans un silence religieux troublé uniquement par les tentatives du petit pour se libérer de ses genoux et par les ronronnements du lynx comblé par les caresses de l'acteur. Il n'y avait pas à dire, ce petit animal était d'une douceur à toute épreuve.

    Quand le Furil termina de parler, Iréno réfléchit un instant à ce qu'il avait dit et se demanda si son scénario était si bon que ça finalement. Mais le mieux serait de demander à l'homme ce qu'il en pensait. Par contre, il aurait besoin de toute l'attention du Furil et surtout de calme dans son entourage proche. C'est pourquoi il relacha son emprise sur le petit et lui fit signe d'aller jouer ailleurs.


    Je crois que j'ai compris. Mais mon scénario est donc improbable et tiré par les cheveux. Parce que franchement une histoire entre un pirate et une fille de l'ARI c'est pas génial. Surtout que je dois jouer le pirate jeune. Bon je résume et vous me dites si ça vous parait plausible. Le gars au départ intégre l'ARI pour être pilote. Il rencontre là bas une fille super belle dont il tombe amoureux. Mais les hasards de la vie l'en éloigne et ils finissent par se retrouver alors qu'il est devenu pirate et elle gradée. Et là ils retombent amoureux et repensent à leur jeunesse. Moi je dois jouer la rencontre quand il est à l'ARI et les passages sur la jeunesse. Alors ?

    Il regarda le pirate droit dans les yeux pour voir sa réaction, il ne se préoccupait plus du tout du reste, se contentant de juger et de voir si on lui mentait. Il n'était pas psychologue ou quoi que ce soit, mais le jeu théâtral lui avait appris beaucoup. Il pouvait plus facilement décrypter le jeu des autres, et ce même dans la vraie vie.

    Il attendait donc une réaction de la part du Furil ...
    avatar
    Crépuscule Jones
    Futur pilote de l'escadrille "Phantom" - Adonis

    Nombre de messages : 47
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone
    Mission actuelle : Prendre une belle photo
    Citation : Mes vieux ? Des ringards !
    Couleur RP : #21af72
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 04/05/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Crépuscule Jones le Lun 11 Aoû 2008 - 12:05

    Il n'y avait pas à dire, comme lynx de garde, Flocon ne valait rien. Il ne voyait pas là qu'il était en grand danger ? En danger de subir la pire des humiliations, s'asseoir sur les genoux d'un garçon de son âge plus grand que lui ! Mais il n'était plus un gamin ! C'était un homme le Crépuscule et il voulait être traité comme tel ! Avoir le droit de boire de l'alcool, de regarder des films interdits aux mineurs (la revanche de la nuit des morts-vivants par exemple), enfin tout ce qu'un enfant n'avait pas le droit de faire et que ses parents désapprouvaient !

    Mais là, être assis sur les genoux de l'autre était si pénible qu'il ne pouvait qu'ordonner à Flocon.


    Flocon ! Attaque !

    Et de gémir de désespoir en voyant les grands yeux heureux de son lynx à lui se fermer sous les caresses d'un autre. C'était un sale opportuniste qui allait finir en carpette ! Et puis pourquoi était-il aussi fort pour le maintenir en place l'autre ! Il voulait que Twi se mette en colère ?

    Bon, non parce que sinon il n'entendrait pas la réponse du Furil et que mine de rien il voulait l'entendre. Mais de là à rester bien sagement sur des genoux. C'était mal le connaître. Vous avez déjà essayé de tenir un diablotin sur vos genoux, vous savez le genre de gamin qui ne tient pas en place ! Et bien si c'est le cas, voila ce que devait endurer Iréno avec Crépuscule. Autant dire, un véritable calvaire pour l'acteur et pour le pilote. Parce que ça crève de devoir bouger tout le temps !

    Mais quand il fut enfin relâché, il ne se vengea pas aussitôt. Il écouta le discours de l'acteur sur le rôle débile qu'on lui proposait et il attendit bien sagement la fin de son petit discours. Puis il s'approcha par derrière et lui sauta dessus pour se venger. Niak c'était bien fait ! Surtout que Flocon trouva le jeu amusant et se mêla à la bagarre.


    Tu croyais t'en tirer facilement espèce de ... Je ne suis pas un gosse on a le même âge et moi je sais vivre, contrairement à toi. Ah ! Tu fais moins le malin maintenant hein !

    Bon, ok, le combat était plus une joute amicale, joyeuse et brouillonne qu'un véritable pugilat. Mais tout de même, Twi était content de pouvoir se défouler sur un adversaire moins puissant physiquement. Surtout que là il avait le dessus, enfin il maintenait les mains de son adversaire au dessus de sa tête et Flocon était affalé sur eux deux. Il finit par retomber sur le dos, essoufflé et souriant. Il lui avait montré à ce gosse qui était le plus fort !
    avatar
    Ariel McLamb
    Futur commandant - Adonis

    Nombre de messages : 156
    Age : 30
    Mission actuelle : Veiller sur un gamin encore plus gamin que moi. Oui, ça existe.
    Citation : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...
    Couleur RP : #aa0033, parce que je le vaux bien.
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 14/06/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Ariel McLamb le Lun 25 Aoû 2008 - 11:56

    Une réaction à un tel scénario chez les pirates ne pouvait être que de deux sortes : soit par le sarcasme, soit par la nostalgie. Il ne fallait pas sous-estimer la nostalgie, pas mal de pirates étaient tombés amoureux de la ( forcément ) sublime agent de l'A.R.I. qui les pourchassait par monts et par vaux ( et au-delà ). Ariel, dans une démarche tout-à-fait adulte et logique, choisit donc une troisième réaction : la surprise. Pas besoin d'être un psychologue, ou même un acteur, pour s'en rendre compte : il donnait l'impression d'avoir reçu un coup au plexus solaire. Avant qu'il ne puisse s'exprimer sur ce scénario, une bagarre éclata. Comme il était injuste qu'il n'aie pas été invité à participer, Ariel s'arrogea le droit de procéder.

    Attention, j'arrive !

    Le pirate jaillit de sa chaise à la vitesse de l'éclair ( des années d'entraînement ) pour fondre sur ses deux pauvres victimes innocentes : Crépuscule et Iréno. Vue la différence de musculature et de taille, ils n'avaient d'ailleurs pas beaucoup de chances de lui échapper. Se saisissant de l'un, et écrasant à moitié sous son poids l'autre, Ariel s'auto-déclara vainqueur par forfait. C'est quand les deux excités furent un peu calmés qu'il entendit deux bruits fort peu agréables. D'une part, un grondement qui ne pouvait provenir que de Flocon ( ou d'un frigo russe, mais il n'y en avait pas dans le coin à sa connaissance ). D'autre part, le bruit des molosses humanoïdes qui accompagnaient Iréno, en train d'armer leurs flingues. Peut-être que se mêler à la bagarre était une mauvaise idée, finalement.

    Le Furil reposa Iréno à terre, loin de lui, en signe de bonne volonté ( en tout cas, de volonté de ne pas se faire trouer tout partout trop vite ). Puis il glissa à terre, jetant des regards désolés à Flocon, des fois que cet animal fasse preuve de suffisamment de bon sens pour ne pas le bouffer tout cru. D'ailleurs, comme le danger le plus imminent venait du fauve en question, Ariel tendit une main vers lui pour le caresser, en accompagnant son geste de paroles destinées à sauver la peau de son postérieur.

    Lààààààà, calme, tu vois, j'lui fais rien, c'était pour déconner...

    Bon. Flocon ne le dévora pas tout cru sur le moment, heureusement. McLamb se leva, pour jeter un coup d'œil en direction des gorilles. Ils s'étaient avancés, mais restaient pour l'instant à distance suffisante ( pour Ariel ). Tout doucement, il tapota le pistolet LPC qui pendait à sa ceinture ( pistolet visible pour des yeux avertis uniquement ), leur montrant que s'il avait voulu faire la peau au jeune acteur, celui-ci serait déjà dans une boîte en simili-chêne. Assis en tailleur à même le sol, Ariel éclata d'un rire joyeux, sans raison. Puis il ébouriffa les cheveux de Crépuscule et d'Iréno.

    Ça faisait longtemps que je m'étais pas mis dans un pétrin pareil tout seul, tiens. Ça m'aurait manqué.

    Il zieuta du côté des gorilles, qui semblaient se demander sur quel pied danser. Quant à ce qui concernait Ariel, tant qu'ils dansaient loin de lui, c'était très bien. Les voir là, avec leurs tenues qui détonnaient tellement avec le lieu, le ramena aux souvenirs qu'Iréno avait réveillés, avec son scénario. Ariel se demanda un moment si cette histoire de cinéma n'était pas un coup bidon, pour le faire sortir de sa tanière : c'était un peu trop inspiré de sa vie pour être honnête. Après un intense brainstorming, il en ressortit qu'il se fichait bien de le savoir. Il sourit, et reprit, comme s'il continuait à répondre tranquillement aux questions de l'acteur, et qu'il ne s'était rien passé.

    Huuum...T'sais, je connais un gars...Son histoire, c'est un peu pareil. Ouais. Même que dans son escouade de l'A.R.I., y z'étaient tous amoureux de la fille. Quand il est devenu pirate, elle a pas cessé de lui courir après, et lui ça l'amusait bien, alors tout l'monde y trouve son compte, nan ?

    Cette fois-ci, il fallait disposer des talents d'Iréno pour sentir qu'Ariel ne racontait pas tout-à-fait la vérité. C'était subtil, mais présent. Il semblait très légèrement mal-à-l'aise, comme s'il ne désirait pas aller s'étaler plus que ça à ce sujet.
    avatar
    Iréno Orëska
    Acteur de théâtre

    Nombre de messages : 20
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone et Tenkaï
    Mission actuelle : Aucune
    Citation : Ô rage, ô désepsoir, ô jeunesse ennemie ... et puis non.
    Couleur RP : #4589bc
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 13/07/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Iréno Orëska le Sam 6 Sep 2008 - 16:45

    Ah ! Les joies des câlins ! Que c'était agréable d'avoir quelqu'un à caresser et à cajoler. Iréno adorait ça, surtout quand on lui ébouriffait les cheveux et qu'il devait faire semblant d'être mécontent. Et là, il avait une peluche pour lui tout seul, un mignon lynx qui semblait décidé à ne pas faire de mal à une mouche. Il ferma les yeux de plaisir et se prit un truc sur le dos. Un machin relativement lourd et surtout remuant. Il n'aurait certes pas dû fermer ses yeux en présence de forces hostiles, mais aurait-il pu deviner que Crépuscule allait lui sauter dessus aussi fourbement ?

    Et non il n'aurait pas pu le savoir et de lutter bien difficilement face à l'autre gamin le fit sourire. Surtout la petite tirade sur la vie que lui connaissait. Mais il était si facile de retourner la situation, Iréno en était certain, s'il le souhaitait, il arracherait des larmes à une pierre. Mais avant même qu'il eut pu parler, un cri se fit entendre, un cri de guerre et surtout un cri grave. Et là ça n'allait plus du tout. Crépuscule était lourd mais pas gros, alors imaginez ce que ça faisait que Ariel lui tombe dessus, lui était gros ! (Du moins par rapport à l'acteur).

    Donc il finit par ne plus bouger et par attendre que ça se passe. Et visiblement ça se passa vite, l'acteur reçut une caresse dans les cheveux pendant que le pirate s'expliquait. Il hésita à ronronner mais se dit que ce serait mal vu et qu'il fallait mieux laisser les explications venir. Mais pour être certain de ne pas être interrompu, il fit un petit signe de tête pour bien montrer qu'il allait bien et pour ne pas déclencher d'intervention.


    Merci pour ces informations monsieur. Mais par contre je ne comprends pas votre trouble. Si cette histoire est basée sur des faits réels, cela devrait vous rendre heureux non ?

    Iréno le regardait à présent en souriant, il avait bien remarqué que l'homme ne disait pas tout, soit par le ton, soit à cause des petites hésitations qu'il mettait dans ses phrases. En tout cas, il était gêné par la conversation mais ce ne serait pas l'acteur qui arrêterait en premier. Il avait un rôle à tester et il le voulait. Mais par contre il faudrait peut-être un peu plus que du dialogue pour s'imprégner du rôle de pirate. Crépuscule, même s'il était un gosse mal léché devrait pouvoir l'aider sur cette partie. Il n'y avait qu'à attendre.
    avatar
    Crépuscule Jones
    Futur pilote de l'escadrille "Phantom" - Adonis

    Nombre de messages : 47
    Age : 26
    Localisation actuelle : Babylone
    Mission actuelle : Prendre une belle photo
    Citation : Mes vieux ? Des ringards !
    Couleur RP : #21af72
    Multi-comptes :
    Date d'inscription : 04/05/2008

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Crépuscule Jones le Sam 6 Sep 2008 - 16:59

    Hé ! C'était son idée pour faire payer le gentil petit garçon et pas pour se prendre un poids lourd sur la tête ! Crépuscule fut tout de même heureux de constater que Flocon allait le défendre et grognait. Et oui, le lynx distinguait quand son maitre était en danger de quand il ne l'était pas. Et là il avait visiblement décidé qu'il y avait effectivement un danger.

    Il fit un signe à Crépuscule de ne pas bouger et grogna à son tour en sentant la main dans ses cheveux. Qu'est ce que les adultes avaient avec les cheveux des enfants. Ils ne pouvaient pas s'en empêcher ! Mais était-ce pour se venger de ce qu'ils avaient subis quand ils étaient jeunes ? Oui, c'était certainement ça ! Mais quelle idée ils avaient de reproduire ce qui exaspérait les autres ! Est-ce qu'il passait son temps à les critiquer ouvertement lui ?

    Bon ok mauvais exemple, il le faisait à longueur de journée, mais lui était un ado volontairement rebelle et il savait ce qu'il faisait. Et en plus s'il était sans arrêt en train de chercher à ce qu'on se plaigne à son père c'était bien pour une bonne raison. Et une raison autre que de le faire c**** . Mais là il avait autre chose à régler avec le pirate.


    Toi la petite sirène, oui Ariel ! Tu sais que tu devrais te mettre au régime parce que là franchement t'es lourd !

    Et lourd dans les deux sens du terme. Il avait évité à l'acteur de devoir s'excuser de son manque de dynamisme et là il se retrouvait à poser des questions qui n'avaient aucun intérêt. Le pirate n'était pas gêné le moins du monde en apparence. Mais si Iréno pouvait le découvrir ... Alors là c'était peut-être quelque chose à savoir. Il allait bien finir par trouver quelque chose de bien dans l'acteur et qui sait, ils finiraient un jour par s'entendre pour le meilleur comme pour le pire ...

    Contenu sponsorisé

    Re: Moi j'aime mieux les bisounours (pv)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 25 Sep 2018 - 5:26